Jump to content

Réalité ou mensonge - Le Québec et le Canada recrutent


lion 01

Recommended Posts

  • Habitués

On entend de plus en plus en France comme au Maghreb des témoignages de gens qui ont immigré au Québec ou au Canada et en sont revenus dépités.

Il y a certes du vrai dans les commentaires de ceux qui disent que les immigrants déçus du Québec n'avaient qu'à «faire leurs devoirs» et qu'on n'immigre pas avec femmes et enfants en abandonnant une situation professionnelle enviée et une vie confortable pour débarquer à l'aéroport de Montréal la fleur au fusil.

D'un autre coté, on entend plutôt rarement (ou presque jamais) des commentaires désillusionnés de ceux qui ont immigré aux États-Unis ou en Australie et sont rentrés au bercail.

Pourquoi?

Simplement parce que ceux qui y sont allés y sont toujours. Ils ont préparé leur immigration et y sont partis avec la volonté d'y réussir et d'améliorer leur sort ou de vivre leur rêve! Ça a été leur choix, ils ont voulu le faire et personne n'est allé les chercher!

Vendre le concept d'immigration

Or, le Canada et le Québec recrutent à outrance! Vous ne verrez jamais de séances d'informations et d'affiches publicitaires pour immigrer aux États-Unis ou en Australie voire même en Europe. Pas de publicité, pas d'incitatifs, pas de trompe-l'oeil.

Les immigrants volontaires en général savent qu'aux États-Unis ou en Australie, ce sera difficile et qu'ils auront à en suer un coup, que rien ne leur sera dû et que le tapis rouge sera réservé aux seules sommités. Pour l'Europe, pareil! Les immigrants (clandestins) qui y arrivent savent qu'on ne les attend pas; ils n'ont pas été sélectionnés!

Par contre, le Québec comme le Canada vont chercher des gens qui n'ont pas forcément envie d'immigrer; on leur vend le concept comme on vendrait un frigidaire à des esquimaux: avec des argumentaires de vente, des photos en couleurs des Rocheuses et des listes de «métiers en demande» alors que ces derniers sont protégés par d'hermétiques Boys Clubs (les Ordres et les syndicats).

Des fonctionnaires d'État sont même intarissables en balivernes pour lever les derniers doutes:

  • Le «social» est pareil qu'en Europe! (Foutaise! Cela n'a rien à voir. Le Québec voudrait bien le copier, mais n'en a pas les moyens financiers);

  • La santé est gratuite (oui, mais son accessibilité la rend presque invisible);

  • Les allocations familiales aident les familles (oui, mais vu les montants, c'est encore mieux quand on n'a pas d'enfants);

  • Le chômage est un bon filet contre la précarité de l'emploi (40% des cotisants en bénéficient, les autres se lamentent);

  • La retraite française est reconnue au Québec (la retraite québécoise est une aumône, la retraite canadienne est perçue à 100% après 30 ans de vie au Canada – l'accord de réciprocité compte les années passées au Québec, mais exclut les montants versés qui sont perdus);

  • L'éducation est gratuite (sauf que pour avoir la qualité de l'école publique européenne, faut aller ici dans le secteur privé qui reste réservé aux plus nantis);

  • Les impôts sont presque identiques (mais en rapport aux services rendus, ils deviennent exorbitants);

  • Il y a du travail à tous les coins de rue et le Québec manque de main-d'oeuvre (mais les Ordres et les Syndicats ferment les portes aux immigrants sauf s'ils retournent à l'école pour réapprendre ce qu'ils savent déjà);

  • La qualité de vie est l'une des meilleures au monde (sauf quand on a un emploi sous-payé pour cause de non reconnaissance de l'acquit étranger et une famille à charge ou un seul salaire);

  • Le secteur immobilier est l'un des moins cher d'Amérique (vrai quand on débarque avec des euros, mais avec un bas salaire local, taxé au niveau québécois, c'est moins certain. Les prix ont explosés et les taxes foncières sont parmi les plus élevées du monde);

  • Etc.

Bien sûr, on peut encore se ranger derrière le poncif qui veut que l'immigrant qui croit benoîtement ce que lui dit un ministère public est un naïf et qu'il doit se rendre sur place vérifier ce qu'on lui avance. Mais comment vérifier des aspects qui prennent un Visa de résident permanent ou une année de vie sur place pour s'en rendre compte?

Évidemment que certains sites communautaires essaient de renverser la tendance, mais font-ils le poids face à des organismes publics comme le ministère des Relations avec les citoyens et de l'Immigration (MRCI), la Délégation Générale du Québec, leur financement avec des fonds publics et leurs sites professionnels?

Maintenant, si le MRCI changeait son argumentaire pour calquer à la réalité, ça ne servirait à rien qu'ils fassent de la publicité pour attirer les «naïfs»; la salle de la séance d'information se viderait avec cohue en réponse au «vous avez des questions?» Effectivement, dans ce cas, il ferait mieux de fermer boutique.

Cela dit, je pense aussi que ça serait mieux.

L'immigration bernée, un autre problème

Le Québec doit d'abord régler ses problèmes au lieu de penser que l'immigration s'en chargera. L'immigration bernée deviendra un autre problème qui se rajoutera aux existants et l'argent retiré aux immigrants finira par brûler les mains un jour ou l'autre. C'est de l'argent non mérité et quelque part, extorqué.

Si les Québécois ne font pas d'enfants, c'est à raison et les immigrants n'en feront pas plus. Ils ne sont pas plus stupides (même si naïfs) que les autres!

Si le Québec veut des bébés pour rajeunir une population désabusée, il n'a qu'a mettre en place de véritables aides sociales pour les familles et non pas ces improvisations à la petite semaine basées sur des fonds misérables et qui ne s'adressent qu'aux familles éclatées ou aux assistés sociaux.

Si le Québec veut de la main-d'oeuvre qualifiée, il n'a qu'à former ses jeunes à l'excellence au lieu d'évoquer des réformes pour masquer un 40% de décrochage scolaire. Il doit revoir son système d'enseignement public au lieu de tolérer la médiocrité comme seul moyen de retenue géographique.

Si le Québec veut que les immigrants qualifiés restent, il doit songer à diminuer la toute puissance des Ordres, dompter les syndicats ou bien laisser les immigrants chez eux. Faire venir des pharmaciens pour les cantonner à des emplois de chauffeurs de taxis ou livreurs de pizzas parce que l'Ordre des pharmaciens n'autorise que 8 immigrants par an à accéder au programme universitaire, c'est être partie prenante d'une filouterie humaine qui se doit d'être dénoncée. On ne vide pas un pays étranger de son élite pour en faire des manoeuvres et des pointeurs à l'aide sociale.

Si le Québec veut retenir ses cerveaux, il doit songer à repenser sa fiscalité qui reste la plus élevée d'Amérique du Nord et qui étrangle et rackette justement ceux qui, par leur formation et études, tombent dans la catégorie des «cerveaux». Une fiscalité éhontée qui part en gaspillages et en malversations à tous les paliers (Société générale de financement, scandale des commandites, etc.) et qui empêche bien souvent les citoyens à se constituer une petite retraite qui compenserait la misère gouvernementale et leur éviterait d'avoir recours à des organismes comme Les Petits Frères des Pauvres.

Si le Québec veut un système de Santé qui justifie les «pétages de bretelles», il doit se débarrasser de cette idée communisante du «tout le monde dans le même panier et le panier au fond du puits» qui a trait en la matière. La France, l'Europe comme l'Australie ont des systèmes de Santé officiels publics et privés qui coexistent dans l'harmonie; au Canada, ils existent en cachette, par voie de copinage, de passes droit et de cooptation.

Si le Québec veut parler de la protection du travailleur, il serait temps qu'il mette en place des lois qui tiennent la route au lieu de s'enorgueillir d'une loi qui protège quelques travailleuses d'hypothétiques attouchements sexuels sur les lieux de travail. S'il veut parler de filet social, il serait important que les chômeurs qui ont cotisé pendant leur emploi reçoivent une prestation d'assurance une fois l'emploi perdu (même si cette prestation est directement liée à la durée de la cotisation). Aujourd'hui, 55% des cotisants sont volés par le gouvernement qui leur refuse toute compensation.

Si le Québec veut que la qualité de vie des Montréalais soit celle vantée par les prospectus datant des années 80, il serait temps que Transport Québec repense son réseau routier, termine les autoroutes et résorbe les embouteillages qui font de Montréal une plaie en matière de circulation qui vaudrait tous les records du Guinness. Pour ce faire, les revenus de la taxe sur l'essence (55%) comme ceux qui augmentent sans cesse de la SAAQ ,(permis payable tous les ans)devraient être utilisés à créer d'autres ponts ou tunnels pour accéder à l'île de Montréal, quitte à laisser le privé faire ce que le ministère est incapable de sortir des tiroirs. Limiter la circulation des poids lourds aux heures de pointe et lors des tempêtes de neige limiterait également la pollution que subit hiver comme été les habitants de la métropole.

Si le Québec veut que l'on ait une belle image de la province et de Montréal, il serait temps de retravailler les routes au lieu de copier Cuba et de re-vamper ou abattre les édifices monstrueux et délabrés qui jalonnent les rues de Montréal comme les métastases polluent les veines d'un cancéreux terminal.

Ensuite seulement, Le Québec pourra ré-ouvrir ses séances d'informations en Europe comme au Maghreb et afficher la bonne nouvelle. La publicité sera justifiée et non mensongère. Le faire avant est de mon avis un peu précipité. Parce qu'aujourd'hui, ceux que le MRCI est allé chercher se sentent bernés et à raison.

lion2001, ton comportement est malhonnête par ce texte n'est aucunement de toi mais de Yann Takvorian, un type aigri parce qu'il s'est planté au Québec. Et le texte date de 2004 ! Si j'ai le temps, je vais commenter les nombreuses inepties de ce texte.

http://www.quebecois...4/040715-11.htm

Oui Mackenzi, Yann c'est le concepteur du site "immigrer contact", la preuve ce que ce monsieur appel MRCI, ne s’appelle plus comme cela actuellement, je crois que maintenant ça s’appelle MICC..

je m'étais inscrit sur ce site, il est fait en premier lieu pour les déçus du Quebec et les déshérités de la vie qui veulent être grossiers. enfin surtout à ceux qui paient leur abonnement, car tu peux être vulgaire et dire des choses graves sur le site "immigrer contact" si tu fais partie des gens qui paient une cotisation, si tu es inscrite gratuitement tu peux t'exprimer, par contre,tu n'aura pas le privilège d'être vulgaire et insultante (envers ceux qui le sont) .

L'intitulé de ce site ne corresponds pas au contenu de son forum car, c'est que ça parle rarement d'immigration,en revanche les internautes viennent parler politique, cracher sur l'islam, parler de communisme, d'homosexualité ......

bref vous trouverez sur le forum du site 90 pour cent d'insultes et de sujets n'ayant rien à voir avec l'immigration.

Edited by yacinyo313
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le système d'éducation au Québec est excellent comme le démontre l'OCDE et le fait que les Québécois ont des résultats supérieurs aux résultats des Français , Belges et Suisses mettent certains individus dans l'embarras...

L'esprit de La Pravda ("la vérité", en russe) résonne dans chacun des mots que tu écris. On attend de voir que l'OCDE déclare que le Québec est un pays tropical, très propice à la culture du café et des ananas, pour voir des gens aussi ouverts et lucides que toi déclarer que ceux qui pensent qu'il y a trop de neige au Québec sont de très mauvaise foi.

Mdr ! Ton "argumentation" est totalement inepte et tu te discrédites totalement avec ce genre d'arguments.

Le système d'éducation au Québec est excellent comme le démontre l'OCDE et le fait que les Québécois ont des résultats supérieurs aux résultats des Français , Belges et Suisses mettent certains individus dans l'embarras...

L'esprit de La Pravda ("la vérité", en russe) résonne dans chacun des mots que tu écris. On attend de voir que l'OCDE déclare que le Québec est un pays tropical, très propice à la culture du café et des ananas, pour voir des gens aussi ouverts et lucides que toi déclarer que ceux qui pensent qu'il y a trop de neige au Québec sont de très mauvaise foi.

Mdr ! Ton "argumentation" est totalement inepte et tu te discrédites totalement avec ce genre d'arguments.

mckenzie, c'est un troll, c'est-à-dire quelqu'un de frustré qui se défoule en essayant de provoquer des réactions chez les autres parce que ça lui donne un sentiment d'être plus intelligent qu'eux et de pouvoir les manipuler pour son amusement. C'est évidemment un comportement très infantile.

Bref, ça ne sert à rien de jouer son jeu et de lui répondre. Ne nourris pas le troll.

Edited by Ungeduld
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains points sont vrais, d'autres sont carréments faux.

1. La plupart de nous (sauf les réfugiés) avons immigré volontairement.

Moi, je suis venu ici de plein gré, ce ne sont pas les Canadian Seals ou les G.I.Joe's qui sont venus me

kidnapper durant la nuit dans mon condo à Buenos Aires.

J'ai décidé de quitter mon pays, puis je suis le seul responsable de ma décision.

2. Le "social", je vois toujours moins de sans-abris au Québec qu'en France.

La retraite est une aumône? 400$ le fédéral + 400$ le provincial (valeurs typiques).

À quoi vous attendez-vous? À 3000$ par mois? Alors, commencez à épargner puis à investir judicieusement.

3. La santé, vrai pour les délais d'attente quand on a besoin d'un spécialiste. Irritant majeur, mais

j'avoue que mes enfants sont nés ici puis ma femme a été bien suivie et soignée à l'hôpital.

4. L'éducation. Discutable... Les Européens préfèrent l'éducation par érudition (comme en Argentine)

"Ô Muse, fille de Zeus, parle-moi des Hommes et de leurs prouesses...", "J'ai visité tous les ports

du globe et je n'ai rencontré que des Hommes", etc ... le genre de choses que je me souviens

après 5 ans de grec au secondaire. Très pratique pour la recherche d'emploi au XXI siècle...

Les Canadiens préfèrent un système éducatif basé sur le marché de l'emploi, je trouve que cette

approche a plus de sens dans le monde moderne.

La UdeM donne des cours presque gratuits de grec classique et de latin pour les intéressés.

5. Les ordres et les syndicats. Vrai, une protection excessive et douteuse.

6. Les allocations familiales sont un coup de main, une petite aide. Personne s'attend à soutenir

une famille avec 200-300$ par mois par enfant. Mais, ca aide pareil.

7. Qualité de vie. Je n'ai aucune plainte à ce sujet.

La question de 1,000,000 EUR : à quoi s'attendent les Francais qui immigrent ici???

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La question de 1,000,000 EUR : à quoi s'attendent les Francais qui immigrent ici???

Et bien, comme je le disait plus ailleurs, à ce que soit comme la France, mais avec moins de chômage et plus de grands espaces :) Il faut dire que c'est comme ça qu'on leur a "vendu".

Tu as tout à fait raison de souligner que nous avons immigré volontairement. Je crois que l'intérêt de ce sujet avant qu'il parte un peu dans tous les sens, c'était ce coté "miroir aux alouettes" qui existe bel et bien. Enfin, les gens peuvent (et doivent) aussi s'informer par eux-memes ensuite.

Tous tes commentaires sont justes. La retraite d'ici est loin d'être misérable mais elle est effectivement moins élevée qu'en France (a partir d'un certain salaire). Il faut tout simplement le savoir et épargner en conséquence, mais en France on n'a pas l'habitude de le faire donc ça peut être important de le souligner.

Les sans-abris, je trouve qu'il y en a quand même beaucoup. Un peu près autant qu'à Paris. C'est un problème mais ça ne veut pas du tout dire que le social est inexistant au Québec. Au contraire il me semble qu'ils y a des structures pour les accueillir (lesquelles existent aussi en France, au fait. Au-delà de ça, je ne m'y connais pas assez pour comparer). Il y a aussi diverse allocations (genre le "BS"). Ce n'est sans doute pas le Pérou mais on ne vous laisse pas crever de fin dans la rue.

L'éducation, comme dit plus haut, je n'y connais rien, sauf l'éducation supérieure qui est quand même pas mal. En revanche il me semble que mon bac français m'avait bien armé pour. L'éducation française comme l'éducation canadienne a évolué. Et je ne connais personne de mon âge qui parle latin et grec (c'est peut-etre dommage?).

Le but (pour moi en tout cas) n'est pas de cracher sur le Québec, mais de dire aux nouveaux immigrants qu'il y a des différence et que ce n'est peut être pas aussi simple que ce à quoi ils s'attendent.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains points sont vrais, d'autres sont carréments faux.

1. La plupart de nous (sauf les réfugiés) avons immigré volontairement.

Moi, je suis venu ici de plein gré, ce ne sont pas les Canadian Seals ou les G.I.Joe's qui sont venus me

kidnapper durant la nuit dans mon condo à Buenos Aires.

J'ai décidé de quitter mon pays, puis je suis le seul responsable de ma décision.

2. Le "social", je vois toujours moins de sans-abris au Québec qu'en France.

La retraite est une aumône? 400$ le fédéral + 400$ le provincial (valeurs typiques).

À quoi vous attendez-vous? À 3000$ par mois? Alors, commencez à épargner puis à investir judicieusement.

3. La santé, vrai pour les délais d'attente quand on a besoin d'un spécialiste. Irritant majeur, mais

j'avoue que mes enfants sont nés ici puis ma femme a été bien suivie et soignée à l'hôpital.

5. Les ordres et les syndicats. Vrai, une protection excessive et douteuse.

6. Les allocations familiales sont un coup de main, une petite aide. Personne s'attend à soutenir

une famille avec 200-300$ par mois par enfant. Mais, ca aide pareil.

7. Qualité de vie. Je n'ai aucune plainte à ce sujet.

La question de 1,000,000 EUR : à quoi s'attendent les Francais qui immigrent ici???

Il convient de nuancer les choses. Ce n'est pas comparable de venir d'Argentine et de France, en France on a quand même une qualité de vie meilleure et des acquis dont on peut avoir du mal à se passer.

Par exemple, je trouve que 800 dollars de retraite, c'est lamentable comme niveau de retraite ? Que peut-on faire avec ça, surtout qu'avec l'âge vient les problèmes de santé que l'on doit soigner à coups de milliers de dollars.

Alors je sais "cotiser dans le privé" bla bla. Mais à quoi ça sert d'aller au Québec pour un pseudo meilleur salaire, alors qu'en réalité on n'y gagne rien à devoir donner toute la différence pour sa future retraite et payer des mutuelles qui coûtent un bras et ne remboursent pas plein de choses ?

4. L'éducation. Discutable... Les Européens préfèrent l'éducation par érudition (comme en Argentine)

"Ô Muse, fille de Zeus, parle-moi des Hommes et de leurs prouesses...", "J'ai visité tous les ports

du globe et je n'ai rencontré que des Hommes", etc ... le genre de choses que je me souviens

après 5 ans de grec au secondaire. Très pratique pour la recherche d'emploi au XXI siècle...

Les Canadiens préfèrent un système éducatif basé sur le marché de l'emploi, je trouve que cette

approche a plus de sens dans le monde moderne.

La UdeM donne des cours presque gratuits de grec classique et de latin pour les intéressés.

Mouais... valable jusqu'à un certain point. Pour moi, il faut des bases, des bases de français, d'anglais, de maths, d'histoire, de géographie, pour avoir un minimum de culture générale et ne pas passer pour un ahuri en public en ne sachant parler que de hockey. L'enseignement peut se faire en deux temps :

- les bases à l'école primaire

- plus axé sur le professionnel par la suite, pourquoi pas.

Edited by caroline77
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains points sont vrais, d'autres sont carréments faux.

1. La plupart de nous (sauf les réfugiés) avons immigré volontairement.

Moi, je suis venu ici de plein gré, ce ne sont pas les Canadian Seals ou les G.I.Joe's qui sont venus me

kidnapper durant la nuit dans mon condo à Buenos Aires.

J'ai décidé de quitter mon pays, puis je suis le seul responsable de ma décision.

2. Le "social", je vois toujours moins de sans-abris au Québec qu'en France.

La retraite est une aumône? 400$ le fédéral + 400$ le provincial (valeurs typiques).

À quoi vous attendez-vous? À 3000$ par mois? Alors, commencez à épargner puis à investir judicieusement.

3. La santé, vrai pour les délais d'attente quand on a besoin d'un spécialiste. Irritant majeur, mais

j'avoue que mes enfants sont nés ici puis ma femme a été bien suivie et soignée à l'hôpital.

5. Les ordres et les syndicats. Vrai, une protection excessive et douteuse.

6. Les allocations familiales sont un coup de main, une petite aide. Personne s'attend à soutenir

une famille avec 200-300$ par mois par enfant. Mais, ca aide pareil.

7. Qualité de vie. Je n'ai aucune plainte à ce sujet.

La question de 1,000,000 EUR : à quoi s'attendent les Francais qui immigrent ici???

Il convient de nuancer les choses. Ce n'est pas comparable de venir d'Argentine et de France, en France on a quand même une qualité de vie meilleures et des acquis dont on peut avoir du mal à se passer.

Par exemple, je trouve que 800 dollars de retraite, c'est lamentable comme niveau de retraite ? Que peut-on faire avec ça, surtout qu'avec l'âge vient les problèmes de santé que l'on doit soigner à coups de milliers de dollars.

Alors je sais "cotiser dans le privé" bla bla. Mais à quoi ça sert d'aller au Québec pour un pseudo meilleur salaire, alors qu'en réalité on n'y gagne rien à devoir donner toute la différence pour sa future retraite et payer des mutuelles qui coûtent un bras et ne remboursent pas plein de choses ?

4. L'éducation. Discutable... Les Européens préfèrent l'éducation par érudition (comme en Argentine)

"Ô Muse, fille de Zeus, parle-moi des Hommes et de leurs prouesses...", "J'ai visité tous les ports

du globe et je n'ai rencontré que des Hommes", etc ... le genre de choses que je me souviens

après 5 ans de grec au secondaire. Très pratique pour la recherche d'emploi au XXI siècle...

Les Canadiens préfèrent un système éducatif basé sur le marché de l'emploi, je trouve que cette

approche a plus de sens dans le monde moderne.

La UdeM donne des cours presque gratuits de grec classique et de latin pour les intéressés.

Mouais... valable jusqu'à un certain point. Pour moi, il faut des bases, des bases de français, d'anglais, de maths, d'histoire, de géographie, pour avoir un minimum de culture générale et ne pas passer pour un ahuri en public en ne sachant parler que de hockey. L'enseignement peut se faire en deux temps :

- les bases à l'école primaire

- plus axé sur le professionnel par la suite, pourquoi pas.

Je suis un Québécois, madame, et je connais probablement mieux la littérature française que vous - et je suis nul question hockey. Faudrait arrêter avec ces clichés du Québécois inculte et du Français cultivé svp, parce que des Français incultes issus de votre si merveilleux système d'éducation à vous entendre, j'en ai quand même connus pas mal.

Pour vous être cultivé, c'est faire du bachotage. Apprendre que la bataille de Marignan a eu lieu en 1515, comme le font tous les élèves français, ne fait pas de vous quelqu'un de cultivé qui s'intéresse à l'histoire italienne du 16e siècle...

Le système québécois a simplement mis de côté le bachotage pour axer l'éducation sur l'acquisition de compétences. Ce n'est pas une question d'intégration au marché professionnel, comme l'écrivait argentino, mais finalement « d'apprendre à apprendre ». C'est un système loin d'être parfait et même faisant un juste équilibre entre une tête bien faite et une tête bien pleine, mais c'est certainement un progrès sur le bourrage de crâne stupide.

Pour moi, être cultivé, c'est être ouvert et curieux d'apprendre, et posséder les outils nécessaires pour enrichir ses connaissances.

Edited by Ungeduld
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il faut arrêter de s'énerver pour rien toutes les 3 minutes. Je caricaturais exprès pour que l'on comprenne mon propos. Evidemment qu'il y a aussi des québécois cultivés et même qui ont des 10 ans d'études supérieures. De plus, je trouve que les québécois qui sont sur le forum ont un très bon niveau de français, je ne sais pas si c'est le cas de tous/la majorité.

J'estime que les grandes dates de l'histoire sont importantes à connaître, l'histoire des pharaons, les grandes guerres, etc. Ce n'est même pas une question d'être pointu dans le domaine, mais de connaître les BASES de notre civilisation pour ne pas être complètement ignare. Pareil pour les autres grands domaines déjà évoqués.

Edited by caroline77
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ungeduld, je cherche à comprendre ce que vous répétez souvent : la différence entre France et Québec c'est la même qu'entre bourrage de crâne et acquisition de compétence.

Je vois ce que ça veut dire si on apprend un métier (on s'en fou de savoir que la farine de blé à un PH de truc, qu'elle se compose de x% d'air si elle n'est pas compacté etc, mais par contre il faut savoir la faire ou au moins l'utiliser), mais pas pour la culture générale.

Vous prenez l'exemple de l'Histoire. Ok, en France on va apprendre que pour la 1ere GM, il y a eu Verdun, la Somme en 1916, 20 000 morts le 1er juillet 1916 coté anglais, que l'armistice a été signé à Rethondes le 11 novembre 1918. Et au Québec ?

La question plutôt que de faire ce paragraphe aurait pu être tout simplement : Quel est concrètement la différence ? (pas d'arrière pensée dans ma question, je cherche vraiment à comprendre)

Merci

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ungeduld, je cherche à comprendre ce que vous répétez souvent : la différence entre France et Québec c'est la même qu'entre bourrage de crâne et acquisition de compétence.

Je vois ce que ça veut dire si on apprend un métier (on s'en fou de savoir que la farine de blé à un PH de truc, qu'elle se compose de x% d'air si elle n'est pas compacté etc, mais par contre il faut savoir la faire ou au moins l'utiliser), mais pas pour la culture générale.

Vous prenez l'exemple de l'Histoire. Ok, en France on va apprendre que pour la 1ere GM, il y a eu Verdun, la Somme en 1916, 20 000 morts le 1er juillet 1916 coté anglais, que l'armistice a été signé à Rethondes le 11 novembre 1918. Et au Québec ?

La question plutôt que de faire ce paragraphe aurait pu être tout simplement : Quel est concrètement la différence ? (pas d'arrière pensée dans ma question, je cherche vraiment à comprendre)

Merci

Ouf, vous me posez une question vaste... Disons qu'au Québec, les élèves vont apprendre qu'il y a eu une première guerre mondiale entre 1914 et 1918 - et que le Canada y a participé. On va leur parler de la conscription, qui fut un traumatisme pour les Québécois, obligés d'aller se battre pour l'empire britannique contre leur gré. On ne les obligera pas, par contre, à retenir tout un tas de dates sur la première guerre mondiale.

C'est comme ça que je l'ai appris, et j'ai eu le goût plus tard d'en savoir davantage, alors j'ai lu des bouquins d'histoire sur le sujet, et un merveilleux roman, « À l'ouest, rien de nouveau », de Remarque.

Je ne connais pas précisément les programmes actuels. Ce que je sais, c'est qu'à mon époque, le bourrage de crâne existait encore un peu. Je peux dire que j'ai probablement oublié les trois quart de ce que j'ai appris à l'époque - et j'étais pourtant un très bon élève...

Ce qui semble important, dans le processus d'apprentissage, ce n'est pas ce que l'on vous met dans le crâne, mais de vous constituer des petits cases pour accueillir et ranger les nouvelles connaissances. J'ai appris qu'il y avait une guerre mondiale en 14-18: j'avais la petite case nécessaire pour retenir les informations que ma curiosité allait me pousser à cueillir par la suite.

Edited by Ungeduld
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il faut arrêter de s'énerver pour rien toutes les 3 minutes. Je caricaturais exprès pour que l'on comprenne mon propos. Evidemment qu'il y a aussi des québécois cultivés et même qui ont des 10 ans d'études supérieures. De plus, je trouve que les québécois qui sont sur le forum ont un très bon niveau de français, je ne sais pas si c'est le cas de tous/la majorité.

J'estime que les grandes dates de l'histoire sont importantes à connaître, l'histoire des pharaons, les grandes guerres, etc. Ce n'est même pas une question d'être pointu dans le domaine, mais de connaître les BASES de notre civilisation pour ne pas être complètement ignare. Pareil pour les autres grands domaines déjà évoqués.

Ils sont comme les Français madame: une minorité s'exprime très bien, la majorité se débrouille plus ou moins bien. J'ai assez fréquenté de forums français pour savoir que la majorité des gens chez vous est loin de s'exprimer comme des académiciens. Faudrait peut-être remettre un peu en question vos préjugés... ;)

Retenir les grandes dates? Toute la question est de savoir ce qui sera pertinent et capable de susciter l'intérêt chez les élèves. Parce que le cerveau humain est le même partout, que ce soit en France ou au Québec: il ne retient que ce qui l'intéresse.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci pour la réponse Ungeduld. Je pense saisir un peu mieux.

Les dates ne servent à rien. Combien d'enfants dégoutés par l'Histoire parce qu'on leur a fait apprendre les dates de tous les rois de France ? (jusque dans les années 60).

L'Histoire, c'est passionnant ! Et ça peut intéresser TOUS les enfants, mais il faut savoir la faire vivre, quand elle sent la naphtaline, quand elle est rébarbative, au final, elle dégoute et on ne retient rien. Il faut être clair.

J'ai visité un parc de la préhistoire (Samara, dans la Somme, France) où des artisants utilisent les techniques de la préhistoire pour lancer la sagaie, tailler le silex ... Je vous garantie que 100 % des enfants font des yeux ronds et adorent ce qu'ils voient. Apprenez leur les dates du paléolithiques, le magdalénien, ou d'autres choses, et ça fera des adultes qui "naiment pas l'Histoire".

La pédagogie doit être pragmatique. Mais les bons profs, en France, le savent et le font. Le français moyen, surtout quinqua, peut-être moins : je me souviens des yeux ronds d'un prof à qui je disais que je n'avais lu qu'un livre de Balzac.

L'élitisme, c'est la bêtise savante, mais la bêtise quand même.

Edited by Maraudeur
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci pour la réponse Ungeduld. Je pense saisir un peu mieux.

Les dates ne servent à rien. Combien d'enfants dégoutés par l'Histoire parce qu'on leur a fait apprendre les dates de tous les rois de France ? (jusque dans les années 60).

L'Histoire, c'est passionnant ! Et ça peut intéresser TOUS les enfants, mais il faut savoir la faire vivre, quand elle sent la naphtaline, quand elle est rébarbative, au final, elle dégoute et on ne retient rien. Il faut être clair.

J'ai visité un parc de la préhistoire (Samara, dans la Somme, France) où des artisants utilisent les techniques de la préhistoire pour lancer la sagaie, tailler le silex ... Je vous garantie que 100 % des enfants font des yeux ronds et adorent ce qu'ils voient. Apprenez leur les dates du paléolithiques, le magdalénien, ou d'autres choses, et ça fera des adultes qui "naiment pas l'Histoire".

La pédagogie doit être pragmatique. Mais les bons profs, en France, le savent et le font. Le français moyen, surtout quinqua, peut-être moins : je me souviens des yeux ronds d'un prof à qui je disais que je n'avais lu qu'un livre de Balzac.

L'élitisme, c'est la bêtise savante, mais la bêtise quand même.

Oh, comme je suis d'accord avec vous ! Être cultivé, ce n'est pas être un singe savant qui régurgite son savoir sur commande, mais être curieux, vouloir apprendre et en savoir plus sur le monde qui nous entoure.

Je me souviens du fils d'une amie, incollable sur les dinosaures. Il avait à peine 9 ans, et il pouvait vous parler longuement des différentes espèces - il en connaissait un nombre impressionnant. Son intérêt lui était venu du film Jurassic park...

Éveiller l'intérêt, la curiosité, ça devrait être la première mission de l'école, pas de transmettre un bric à brac hétéroclite bien souvent de connaissances qu'il faut mémoriser pour les ressortir au bachot...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Pour ma part, après avoir fait plusieurs voyages au Québéc, avec mon mari et ma fille, nous nous sentons prêts à partir. Notre dossier est en cours de réponse.... Nous attendons.....

Maintenant ce que je ne comprends pas du tout. Sur ce site nous avons beaucoup de personnes qui critiquent le CANADA mais qui y sont toujours. Revenez en France et vous verrez les dégâts : insécurité, injustices, taxations en tout genre..et J'en passe

Je comprends bien que tout ne peut pas être à 100 % au top mais de ce que nous avons vu et ressenti du Canada, nous a conforté dans notre demande d'immigration.

Pour le CANADA :

Nous savons que les salaires sont moins élévés : en France nous sommes de plus en plus taxés et ce n'est pas fini

Le système médical n'est pas au top : En France c'est dramatique

Il y a des impôts : en France il y en a surement plus et on nous en rajoute dans les mois qui arrivent

Pour moi les points positifs du CANADA :

Il y a du travail et si on veut on en trouve même si cela n'est pas dans sa branche, quelquefois c'est bien de voir d'autres horizons et d'apprendre d'autres choses, c'est très enrichissant sur tous les points (humain et relationnel) : En France, tout ferme et le chômage atteint le sommet..

Il y a beaucoup moins d'insécurité : en France on ennuie le bon salarié et on fiche la paix aux perturbateurs à tous niveaux, limite à leur dire "mais continuez c'est très bien"

Il y a du respect : en France plus aucun respect humain n'existe.... Depuis quelques temps la jeunesse souffre de mal être en se suicidant ou en poignardant pour un regard ou pour un refus de drague.....

J'espère que notre demande sera acceptée car l'Europe n'est plus qu'un fléau....

A bientôt CANADA et vie meilleure

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il faut arrêter de s'énerver pour rien toutes les 3 minutes. Je caricaturais exprès pour que l'on comprenne mon propos. Evidemment qu'il y a aussi des québécois cultivés et même qui ont des 10 ans d'études supérieures. De plus, je trouve que les québécois qui sont sur le forum ont un très bon niveau de français, je ne sais pas si c'est le cas de tous/la majorité.

J'estime que les grandes dates de l'histoire sont importantes à connaître, l'histoire des pharaons, les grandes guerres, etc. Ce n'est même pas une question d'être pointu dans le domaine, mais de connaître les BASES de notre civilisation pour ne pas être complètement ignare. Pareil pour les autres grands domaines déjà évoqués.

Ils sont comme les Français madame: une minorité s'exprime très bien, la majorité se débrouille plus ou moins bien. J'ai assez fréquenté de forums français pour savoir que la majorité des gens chez vous est loin de s'exprimer comme des académiciens. Faudrait peut-être remettre un peu en question vos préjugés... :wink:

Retenir les grandes dates? Toute la question est de savoir ce qui sera pertinent et capable de susciter l'intérêt chez les élèves. Parce que le cerveau humain est le même partout, que ce soit en France ou au Québec: il ne retient que ce qui l'intéresse.

Tout à fait d'accord avec vous et Maraudeur. L'école ne devrait être pour certaines matières qu'un lieu où on voit un peu de tout, où on créé les tiroirs qui ne demanderont plus tard qu'à être remplis. Farcir la tête des enfants de références et de dates qu'ils ne retiendront pas, c'est juste former l'esprit à la mémoire à court terme et ça peut même entrainer vers une spirale d'échec plutôt que dans une éducation ouverte et épanouissante. Effectivement si à l'école on apprend le goût de lire, de découvrir, l'adulte aura d'autant plus de plaisir à développer sa culture. Si on le degoute il n'aura peut etre plus jamais la curiosité d'y revenir. La seule nuance par contre, c'est que certains apprentissages, plus pratiques, sont plus destinés à former l'esprit, à faire travailler le cerveau, plutôt qu'à vraiment développer une culture.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour,

Pour ma part, après avoir fait plusieurs voyages au Québéc, avec mon mari et ma fille, nous nous sentons prêts à partir. Notre dossier est en cours de réponse.... Nous attendons.....

Maintenant ce que je ne comprends pas du tout. Sur ce site nous avons beaucoup de personnes qui critiquent le CANADA mais qui y sont toujours. Revenez en France et vous verrez les dégâts : insécurité, injustices, taxations en tout genre..et J'en passe

Je comprends bien que tout ne peut pas être à 100 % au top mais de ce que nous avons vu et ressenti du Canada, nous a conforté dans notre demande d'immigration.

Pour le CANADA :

Nous savons que les salaires sont moins élévés : en France nous sommes de plus en plus taxés et ce n'est pas fini

Le système médical n'est pas au top : En France c'est dramatique

Il y a des impôts : en France il y en a surement plus et on nous en rajoute dans les mois qui arrivent

Pour moi les points positifs du CANADA :

Il y a du travail et si on veut on en trouve même si cela n'est pas dans sa branche, quelquefois c'est bien de voir d'autres horizons et d'apprendre d'autres choses, c'est très enrichissant sur tous les points (humain et relationnel) : En France, tout ferme et le chômage atteint le sommet..

Il y a beaucoup moins d'insécurité : en France on ennuie le bon salarié et on fiche la paix aux perturbateurs à tous niveaux, limite à leur dire "mais continuez c'est très bien"

Il y a du respect : en France plus aucun respect humain n'existe.... Depuis quelques temps la jeunesse souffre de mal être en se suicidant ou en poignardant pour un regard ou pour un refus de drague.....

J'espère que notre demande sera acceptée car l'Europe n'est plus qu'un fléau....

A bientôt CANADA et vie meilleure

Le but de ce site est d'aider les gens qui souhaitent venir ici, en essayant de donner une vision réaliste de la vie sur place. Parfois ca passe, parfois ca casse selon les sujets abordés.

Quand on est dans les démarches d'immigration, on a bien souvent tendance a idéaliser son futur pays, et c'est normal.

Tout n'est pas noir au Canada, mais tout n'est pas rose non plus. Par exemple, il y a du chômage ici aussi et d'ailleurs le taux de chômage pour les nouveaux arrivants est en moyenne 2 fois plus élevé que pour ceux qui sont la depuis 5 ans ou plus. Les impôts et taxes sont tres élevés ici aussi, la plupart du temps vous payerez plus d'impôts qu'en France. Et soi dit en passant les salaires ici ne sont pas forcement moindres qu'en France.

Edited by Blueberry
Link to comment
Share on other sites

pauvre quebec , vous allez recuperer tous les frutrés de la france !!! les extremistes de tous genres qui detestent l emigration qui ne correspond pas à leurs vsion "fachiste", ils vont aller terrer leur arrogances chez vous !! en pensant que le faite d une regulation de votre emmigration et un signe de protectionnisme , à la française , et bien sûr eux resteront les nantis avec le pouvoir et le savoir !!!

quellle drôlerie !!

j en suis desolée

Link to comment
Share on other sites

:crying: Décidement ca ne s'arange pas ici entre les francais qui crache sur leur pays ,les quebecois toujour aussi coincée a la critique cet un vrai ring de boxe se forum :ohmy: Rester zen le Quebec est beau la France est belle ,il y a de belle choses de chaque coter comme de moin belle , personnes est meilleur que l'autre . :give_rose:
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

:crying: Décidement ca ne s'arange pas ici entre les francais qui crache sur leur pays ,les quebecois toujour aussi coincée a la critique cet un vrai ring de boxe se forum :ohmy: Rester zen le Quebec est beau la France est belle ,il y a de belle choses de chaque coter comme de moin belle , personnes est meilleur que l'autre . :give_rose:

Bon, le crétin nouveau débarque, à ce que je vois...

Link to comment
Share on other sites

La crétinne monsieur ,suis une fille et merci pour l'insulte ca vole pas haut vraiment l'amentable ...

Edited by Sandrine68
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement