Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'immigration'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 375 results

  1. Bonjour à tous je me presente femme de 45 ans avec mon mari de 45 et enfants de 18 et 21 ans. moi et les enfants avons la double nationalité , car mon papa est canadien. ( mais on a toujours vécu en france ) nous avions fait quelques voyages au Québec avant de décider de venir nous y installer . nous voila ici depuis un an , et nous devons tenir encore 6 mois ( l enfer) pour nous . alors avant d attirer les foudres des lecteurs et de leurs reponses agressives . je tiens a dire que ce que j écris ce n est que mon simple vécu et notre simple avis . vous prenez et vous jeter ce qui vous intéresse. ce post est vraiment a titre de prévention pour ceux qui ont des doutes ou questionnement intérieur. donc voici les point négatifs que vous allez rencontrer : - l administration : parrainage pour mon époux : il va falloir vous accrocher pour remplis les documents , prévoyez du temps de de l argent 2500 $ dans notre cas. le traitement est très très long ... et les retours de documents vous mettent le stress ..! Vie courante et supermarché : sachez que vous ne serez plus faire vos courses, ici tout change .. normal jusqu a la vous avez changer de pays ! oublier les yaourts de toutes sortes , oublier la bonne crème fraiche , oublier votre charcuterie , a moins de la pays en vendent un rein . idem pour le fromage etc... et oublie d acheter autre chose que de l alimentaire dans beaucoup de magasin. il fait souvent faire plusieurs supermarchés avant d avoir toute votre épicerie . climat: alors ci vous êtes prêt pour 8 mois de neige et bien vous êtes au bonne endroit ! a l heure ou je vous parle nous sommes le 24 avril 2020 et la neige est toujours là, et des chutes de neige son encore prévu On en peut plus . on a froid on a besoin de soleil ! la température est de max 5 degrés. Dure a vivre pour des sudistes . donc on oubli le bronzage . après en mai ce sera le temps des moustique ou maringoind comme ils disent . alors au début ce mots fait rire mais très vite, vous allez en voir mare de ces moustiques qui arrivent en massent , au point de ne pas pouvoir rester dehors deux minutes, ils embrassent votre visage ...! C'est top de plus il y a les mouches a chevreuil qui sont grosse comme des oiseaux...et qui vous arrache des morceaux de peau. ( pour info je suis d origine de la campagne en france avec chevaux etc ... donc je ne suis pas une précieuse ) bref !!!! Le moment ou il fait bon et que vous pourriez vous détendre en terrasse et bien non !!!!! tu rentre ..!! après l été arrive en fin il faut en profiter ça ne dure que 60 jours deux petit mois de rien du tout et vous ne dépasserais pas les 27 ! Degrés. Ensuite pour ce qui est de la socialisation: nous sommes d'origine très sociable , mais ici oulaaaa accrochez vous ..!!! Car quant les québécois comprennent que vous n êtes pas un touriste , leurs façons d être changent .. nous avons subi beaucoup de racismes anti francais ..! Je comprend maintenant ce que ressente les immigrer dans d autres pays. C'est vraiment dure a vivre. toute les 5 minutes C'est VOUS ETES FRANCAIS ? Ah ! Maudit francais . qu est ce que vous faite ici. avez vous un travail. quel âge avez vous ? que venez vous faire ici? avez vous des enfants? etc... je vous en passe ! ils sont hyper incorrect avec leurs questions personnel. et pourtant le mot correct ils l emplois a toutes les sauces . par contre toi tu pose pas de questions , eux ils te disent C'est pas correct ! ben voyons ! Donc au début vous vous faite avoir mais après vous commencer a vous défendre . ce qui est dure et fatiguant !! donc pour nous : ils posent trop de questions privée ils parle francais comme une vache espagnol . ex: bienvenue pour te dire merci ils te vois comme un français qui viens piller leurs pays et ils veulent profiter de tes euros . il ne faut pas oublier qu ici c'est le pays du dollar et que qui que tu sois on te vois comme un dollars bien grassouillet . les arnaques sont toujours là. ici personne ne te rend de service , tout est payant , 20$ par ci 40 par là. punaise !!!! Oublie de demander a ton voisin un balais ou une aide pour autre chose . je crois que je vais arrêter la vous avez compris ! j en ai tellement a dire que ce ne serai pas bienvenue . alors juste un conseil quant vous immigrerai ici pensent que l herbe est plus verte comme nous l avons pensé. faite attention à vous et a votre portefeuille! et bon courage a tous ! et n oublier pas il fait fret ici tres fret by by
  2. Bonjour à tous ! Je ne sais pas vraiment par ou commencer mais comme étant nouveau sur ce forum, je me présente : je m'appelle Romain 24 ans, j'habite actuellement en France (Rouen,Normandie). J'ai durant ma scolarité entamé un parcours de Bac pro Carrosserie que je n'ai pas pu terminer par faute d'avoir trouver un patron voulant bien accepter un "stagiaire", de ce fait je n'ai pas de diplôme spécifique. Après ça j'ai enchaînés les missions intérims dans divers domaines jusqu’à tomber sur CETTE offre qui m'aura comblé durant 2 ans, en effet j'était jusqu'à peu Conducteur/Essayeur sur route ouverte un peu partout en Europe pour un sous-traitant du groupe automobile PSA/Renault , depuis, je suis tombé amoureux de la route. Cependant je suis venu sur ce forum car le pays qu'est le Canada m'a toujours attiré et plus particulièrement la province de Québec, j'ai toujours eu pour but de venir m'y établir mais je n'ai jamais osé sauté le pas, ça fait quelques années maintenant que je met de l'argent de côté dans ce but là. Je pense savoir me faire un minimum comprendre en Anglais, à savoir aussi que j'ai un permis B (qui équivaut au classe 5 Québécois si je ne me trompe pas) international entre les mains. J'ai déjà quelques connaissances Québécoises mais qui ont toujours vécu la-bas, par conséquent ne sont pas vraiment au courant des processus d'immigrations et ne peuvent pas me renseignées plus que cela, je pensais me lancé dans la demande d'un PVT afin de pouvoir chercher un emploi non défini (dans l'attente de trouvé l'emploi qui me convient) une fois sur place, mais un PVT n'est pas renouvelable d'après ce que j'ai compris et une fois arrivé à terme ce serai retour en France donc je ne sait que faire,je ne me berce pas d'illusions quant à la réalité du marché du travail mais j'aurais aimer avoir de vos conseils concernant les démarches que je pourrais effectués dans ce but là. Merci à vous de m'avoir lu. Je reste dans l'attente de vos réponses
  3. Bonjour à tous J'ai reçu un refus de caq par ce que le délais de mon inscription était passer et parce que je m'étais inscrit à temps partiel, alors j'ai reporter ma session pour ce moi de septembre et j'ai également changer le régime à temps complet j'ai envoyer mes documents par la poste et ils sont arrivés le 20 janvier 2020, alors aujourd'hui c'est le 26 et je n'ai toujours pas reçu de mail Pour ceux qui sont expérimentés dois je m'inquiéter ?? Merci
  4. Bonjour à tous, J'ai immigré avec mes deux lapins au Québec il y a deux mois. Je me suis beaucoup appuyée sur deux témoignages existants (un sur ce forum pour Play boy et celui sur un blog pour Coco). Les règles ayant quelque peu changé depuis, et certaines questions n'étant pas assez détaillées pour moi, je voulais témoigner de ma démarche pour compléter et mettre à jour ce qui existait déjà. Voici ce que j'ai fait : 6 mois avant :Se renseigner sur les règles d'importation des animaux dans le pays concerné.Pour le Canada : on peut faire immigrer un ou plusieurs lapins domestiques (5 animaux max en même temps). Voici les critères principaux...PAPIERS- Permis d'importation- Certificat zoosanitaire d'exportationINSPECTION VÉTÉRINAIRE (ACIA)Les documents d'importation doivent être présentés à un inspecteur- vétérinaire de l'ACIA au premier point d'entrée (aéroport). Des arrangements préalables doivent être pris pour s'assurer que l'inspection sera effectuée au moment approprié. (i.e. prise de rendez-vous).PERMIS D'IMPORTATION- Nécessaire pour importer ces animaux ou ce produit au moment de l'importation- Contacter le Centre d'Aministration - Animal de l'ACIA pour une demande de permis pour importer AVANT l'arrivée des animaux ou des choses.lien: http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/importation/demande-de-permis/fra/1374511671189/1374511696513 CERTIFICAT ZOOSANITAIRE D'EXPORTATION-Est émis par un officiel du pays exportateur-Doit contenir tous les énoncés et toutes les informations tels que demandés sur le Permis d'Importation.IMPORTANT:Les animaux pour importation personnelle doivent être accompagnés de leur propriétaire - importateur du pays d'origine au Canada. C'est-à-dire que vous devrez, en tant que propriétaire, accompagner votre lapin sur le vol France-Canada.Les animaux doivent provenir de locaux certifiés exempts de myxomatose. Les animaux présentés à l'importation ne doivent pas avoir été vaccinés avec le virus du myxome, mais les vaccins fabriqués avec Shope Fibroma virus, sont acceptés. !!! En gros ici, ils demandent à ce que les animaux ne soient pas vaccinés au Nobivac ou autre. Il n'y a que le Lyomyxovax qui marche. Il n'y a que le carnet de vaccination qui fait foi et mon véto ne voyait pas de soucis à mettre à jour les vaccins avec le Lyomyxovax et à me refaire un carnet de vaccination... Néanmoins, chance ! Depuis cette année, la règle à changé ! Le Nobivac vient d'être accepté, Youpi Les animaux présentés à l'importation doivent être mis en quarantaine pour une période minimale de trente (30) jours ou une période plus longue au besoin pour effectuer les épreuves exigées pour remplir les conditions d'importation. Le poste de quarantaine doit être préalablement approuvé par un inspecteur-vétérinaire nommé en vertu de la Loi sur la santé des animaux et précisé sur ce permis. Pour voir les critères applicables aux postes de quarantaine de sécurité minimale : http://www.inspection.gc.ca/francais/anima/heasan/pol/quarminf.shtml Pour récapituler :- Lapins vaccinés (Nobivac, Lyomy) entre 30 et 90 jours avant l'entrée sur le territoire - Avoir un permis d'importation - Avoir un certificat zoosanitaire datant de moins de 30 jours avant l'entrée sur le territoire - Faire approuver le lieu de quarantaine avant son arrivée Source : http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/importation/sari/fra/1300127512994/13265992731485 mois avantAcheter ses billets d'avion parce que ça coûte cher ! La SEULE compagnie acceptant les "rongeurs" en cabine est Corsair. C'est pas compliqué, je les ai toutes appelées. Et ils ne font que Paris Montréal.Du coup on a fait Avignon Paris en train (inclus dans le billet Corsair), Paris Montréal puis Montréal Québec en voiture de location.Vous devez emmener les lapins le plus rapidement possible sur leur lieu de quarantaine. Pas de dodo à Montréal après 18h de voyage avant de prendre la voiture de location...Pour transporter votre lapin en cabine :- Lapin plus cage ne doit pas faire plus de 4kg (sur leur site c'est marqué 5kg, des fois c'est 4 et des fois 5...),- La cage ne doit pas faire plus de 115 cm (longueur + largeur + profondeur = 115 cm au maximum, longueur max 56 cm, largeur max 45 cm, profondeur maximale 20 cm),- Un certificat de vaccination à jour et effectif,- Un certificat de bonne santé établi 2 à 5 jours avant le départ,- C'est une cage par personne ! Deux lapins = deux passagers vu qu'ils ne rentrent pas dans la même cage,- Il faut payer 75 euros par lapin, je suis retournée sur leur site et depuis mon passage c'est 100 euros...La seule caisse qui marche est la Mini-Carpri : L 40 x l 22 x h 30 cm : prix : 12,99€ sur Zoomalia.Elle est un peu trop large (22cm au lieu de 20, car en fait il faut pivoter la cage pour rentrer dans les dimensions Corsair) mais pour 2cm ils embêtent pas (ils ne mesurent pas).J'étais traumatisée par la taille mais en fait, ils étaient pas si pire dedans (par rapport à mon idée initiale...).J'ai acheté les billets d'avion, il a ensuite fallu appeler leur standard pour rajouter les lapins.L'avantage c'est qu'on peut choisir nos places direct, et vu qu'on s'y est pris tôt, on a pu sélectionner des sièges côte à côte en duo (pas de 3eme personne). Seul soucis, nous sommes deux passagers avec un lapin chacun. Selon leurs règles, on ne peut pas être assis à côté car les passagers avec animaux doivent être situés d'un bout à l'autre de l'avion, même s'ils viennent de la même famille !! Par contre les deux lapins auraient pu être dans la même cage si ça rentrait... Pas négociable au tel, on verra lors de l'enregistrement.Coût : 150 + 26 euros (et on ne compte pas le surplus de nos billets par rapport à une compagnie moins chère plus la location de la voiture !)4 mois avant Chercher un lieu de quarantaine (je m'y suis prise à l'avance mais il faut qu'il soit approuvé environ 1 mois avant l'arrivée).Il est possible de faire la quarantaine chez soi. Mais pour cela, il faut déjà avoir loué l'appartement, et installé la cage pour que les services puissent venir visiter (avant son arrivée). C'est compliqué à distance car les propriétaires ne louent pas ou peu quand il y a des animaux (à Québec) et rarement en avance. Les critères du poste de quarantaine :- Pièce fermée qui ne sera pas utilisée par la famille lors de la quarantaine (pas de salle de sport ou de jeu, ou alors il faut enlever tout le matériel),- Pas d'autres lapins dans la maison et le voisinage proche (voisins, mais il peut y avoir chats chiens oiseaux...),- S'il y a d'autres animaux, ils ne doivent pas avoir accès à la pièce de quarantaine,- Les lapins devront être dans une cage fermée sans sorties pendant un mois,- Toutes les ordures (changement de litière), doivent être stockées dans la pièce de quarantaine jusqu'à la fin de la quarantaine (jetées après),- Il ne doit pas y avoir d'animalerie à côté.Plusieurs choix :- Trouver un appartement en avance, demander à une asso d'y installer une cage et convaincre le proprio de faire visiter aux services de quarantaine,- Avoir des amis qui peuvent faire la quarantaine,- Mon choix : Je suis passée par une asso locale pour faire un appel aux familles d'accueil (sur fb). Une personne m'a proposé de faire la quarantaine, nous avons bien discuté et ça a accroché.3 mois avant :Envoyer la demande de permis d'importation. Encore une fois je m'y suis prise en avance (14 juin pour départ le 9 septembre), vous pouvez faire ça un mois avant, à vos risques et périls - Le permis et l'adresse de contact se trouvent en fouillant par ici :http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/importation/politiques/animaux-vivants/animaux-de-compagnie/lapins/fra/1331850639367/1331850850188- Envoyer le permis rempli à l'adresse indiquée AVEC une attestation sur l'honneur indiquant que les lapins sont bien les votres et que vous les accompagnerez personnellement- Payer 35 dollars (ça commence !)Le lendemain de l'envoi ils m'ont demandé l'âge des lapins ainsi que leur date de dernière vaccination (ils ont appelé ça info manquante mais c'est juste qu'il n'y avait aucun endroit demandant cela, peut être le rajouter dans l'attestation sur l'honneur). Communiquer avec les services d'immigration pour leur demander un exemplaire du certificat zoosanitaire à faire remplir en France (c'est un format particulier).Ce certificat est à faire signer et remplir par son vétérinaire et à faire signer par la DDPP en France par la suite. Coût : 35 dollars2 mois avant (un mois après la demande de permis) :Approbation quarantaineUn mois après la demande de permis (pas de nouvelles entre temps...), j'ai reçu un mail des services pour l'approbation du lieu de quarantaine.J'ai donc acheté DEUX grandes cages à chien, qui ont été assemblées ensemble pour faire office de cage. En effet, au Canada je n'ai trouvé aucun enclos couvert, ni clapier, seulement des petites cages d'1m de long (pour deux gros lapins très très bof). J'ai donc pris cette option. Coût : 140 dollars la cage chez Walmart (48 pouces)Photo :Coût total : 280 dollars (plus deux bacs à litière et le matériel que j'ai racheté pour eux)La personne n'a réussi à passer que le 3 août après avoir reporté une fois, ça a donc pris 1 mois et demi après la demande de permis.J'ai ensuite reçu le permis (qui est envoyé après approbation de la quarantaine) le 10 août. J'ai renvoyé le permis aux vétérinaires avec qui j'étais en contact pour l'immigration.Je leur ai également communiqué mon heure exacte d'arrivée et le numéro du vol.Faire pucer les lapins et les faire vaccinerEh oui, il faut faire pucer les lapins pour Corsair et l'immigration. Il faut aussi refaire leur vaccin, j'ai pas tout fait en même temps, mais plutôt en deux visites.Du coup ils ont un passeport c'est marrant.Coût : 250 euros environ3 semaines avantCertificat zoosanitaire Les lapins avaient vu le véto 15 jours avant mais on a du y retourner pour faire le certificat de bonne santé.J'avais imprimé deux certificats (un pour chaque lapin) que les services m'avaient envoyé, le vétérinaire a fait la visite et les a rempli.Il m'a également fourni un certificat qu'il a l'habitude de faire.Le lendemain, je suis allée à la DDPP (prendre RDV 3 semaines avant !!) pour qu'ils me les signent et me les tamponnent.J'ai renvoyé un scan aux vétos de l'immigration pour qu'ils ne confirment que tout est en ordre.Coût : visite véto (24 euros pour moi avec rabais)3 à 5 jours avantCertificat bonne santéBen oui, la compagnie aérienne veut un certificat 3 à 5 jours avant donc il faut retourner chez le véto !Les services de l'immigration voulaient valider le certificat signé par la DDPP en amont et je ne pouvais décemment pas le faire dans l'urgence 3 jours avant le départ (C’est pas comme s'il y avait pas un appart à rendre et un déménagement à faire).C'est un certificat bateau que les vétérinaires font (pas le doc zoosanitaire)Coût : visite véto (24 euros pour moi avec rabais)Le jour JVous avez dans vos petits papiers :- Permis d'importation,- Passeport des lapins + carnets de vaccination,- Certificat zoosanitaire signé par la DDPP plus certificat bonne santé fait en même temps,- Certificat bonne santé fait 3 à 5 jours avant.J'ai mis les lapins dans leur grande cage de transport habituelle jusqu'à l'enregistrement (pour faire Avignon Paris).J'ai ensuite jeté la cage à l'aéroport (en fait, quelqu'un qui passait me la récupérée pour une asso chats lol) pour les mettre dans leurs petites cages (snif). Je leur avais mis un harnais en cas de soucis ou si je voulais les sortir un peu.À l'enregistrement pas de soucis (à part les 9 kg de bagages en plus), j'ai eu à présenter le passeport pour montrer qu'ils étaient identifiés et le certificat de bonne santé à 5 jours.Le moment folklorique est quand j'ai du passer les contrôles avec les lapins dans les bras et SANS HARNAIS (qui devait passer aux rayons X au cas où...). Je me suis imaginée mille fois en train de leur courir après dans l'aéroport...Le vol s'est très bien passé, on n'a pas eu de soucis pour être à côté aux places réservées (ouf). Les lapins étaient calmes (j'avais acheté un spray d'huiles essentielles calmantes au véto, je sais pas si ça a fait grand chose). J'ai pu les sortir de leur cage pour les caresser un peu sur mes genoux pendant le vol (mais Aiwen voulait rentrer dans sa cage en mode laisse moi tranquille ).On a ensuite attendu 2h à l'immigration... On est sortis pour se diriger vers la zone "Trucs à déclarer" où le véto nous attendait. Il a juste vérifié les puces des lapins, le permis, le certificat mais pas tellement les lapins en eux même. 3h de retard, la facture s'est donc élevée à 218.45 dollars (35 dollars l'inspection par lapin, 48 dollars l'heure supp un samedi...).Dur de rester éveillés (reveillés à 7h du mat, arrivés à 17h local, sortis à 21h30 en local, ce qui fait 3h30 en France) mais on prend quand même la voiture pour conduire directement les lapins au lieu de quarantaine. Une fois arrivés, ils ont directement mangé et fait des crottes, ouf tout va bien !Coût : 218.45 dollarsJour J+1Inspection quarantaineLa personne est passée inspecter, dès le lendemain.Jour J+15Inspection quarantaineDeuxième inspection, plus sévère (quelques affaires restaient dans la pièce, je n'était pas censée venir leur rendre visite alors qu'avant ça ne posait pas soucis, on ne devait pas laver leur tapis car ça les sortait de la pièce...)Jour J+31Inspection quarantaineEt levée de la quarantaine, j'ai pu récupérer mes pinous !Coût : 264.44 dollars (100 dollars d'approbation de la quarantaine + 130 dollars d'inspection + taxes)Coût total : environ 1506 dollars soit environ 1000 euros pour deux (sachant que certains frais sont les mêmes pour un lapin). Pour les autres rongeurs (chons, rats, souris, ...) il n'y a pas de quarantaine, vaccin ou autre... Seulement prendre un vol avec Corsair et tout le reste n'existe pas donc c'est quand même plus simple !! (et moins cher)En quarantaine : A la maison :
  5. Le Canada est une destination riche de promesses pour les immigrants. Mais, dans le même temps, les couples qui souffrent leur immigration sont loin d'être une exception. Avoir la meilleure volonté ne suffit pas. Et quand on a dépassé la trentaine, une femme et des enfants, on n'immigre plus comme à 18 ans. Qui quitterait travail/amis/confort pour atterrir dans un appartement étroit au bout du monde et vivre de jobines ? Avant d’envisager boucler nos bagages, nous voulions, ma compagne et moi, confirmer que nous aurions vraiment de meilleures perspectives au Canada. Pour y arriver nous avons mis en place une stratégie en 3 temps : 1- effectuer un voyage exploratoire L'occasion de répondre à de multiples questions : quelle sont les régions les plus propices pour nous épanouir ? Qu'est-ce qu'il nous faut améliorer pour décrocher la job de nos rêves ? Quel programme d'immigration nous convient le mieux ? etc. 2- obtenir un premier emploi Après avoir beaucoup investi dans notre voyage exploratoire, ça a été relativement facile de sortir du lot aux Journées Québec. Le plus délicat a été de négocier un délais pour assurer le point suivant... 3- braquer la banque ! Pourquoi se contenter d’une seule job quand on est deux ? Dès le début, il était exclus que l’un de nous subisse son immigration. Si nous avons choisi le Canada, c’est pour profiter d’une meilleure qualité de vie. Pas pour qu’elle (ou moi) reparte du bas de l'échelle, accepte un emploi de second choix, devienne conjoint au foyer par défaut ou reprenne des études pour espérer accéder un marché du travail. Pas question de sacrifice. Pas de compromis. Nous avons mis toute notre énergie pour trouver une solution. Et, tant qu'à faire, aller chercher un Golden Ticket pour immigrer au Canada avec tapis rouge et petits fours. Pas moins. Je vous partage notre expérience. Cela pourrait être inspirant. Notre point de départ Le défi était le suivant : pendant que je négociais un emploi en Estrie, et avec seulement quelques mois devant nous pour effectuer les démarches d’immigration, comment trouver à coup sûr des perspectives passionnantes pour ma femme, dans la même région ? Sherbrooke, c’est pas si grand. Il n’y a pas des millions d’employeurs possibles. Encore moins qui sont prêts à engager une immigrante qu’ils n’ont jamais vue. Encore moins pour une job qui corresponde tip-top à nos attentes. Encore moins pour commencer dès notre période d’arrivée. Après réflexion, nous sommes arrivé à cette conclusion : quand on part en randonnée et qu’on n’est pas certain de trouver une bonne place où dîner, on fait mieux d’emporter son casse-croûte. Et donc, au lieu de désespérer après un improbable employeur au Canada, nous avons plutôt ciblé une entreprise locale qui souhaitait se développer au Québec. Exprimé ainsi, le défi est devenu tout de suite plus facile. Avec une économie au ralenti, trouver une PME ou une grande compagnie qui souhaite explorer de nouveaux marchés, ce n’est pas plus compliqué que de feuilleter un annuaire professionnel. Et avec un taux de chômage élevé dans certaines régions, des services encouragent des formations innovantes : cours de langues, programmes de mobilité international, certifications en tout genre, etc. En cherchant, nous nous sommes vite rendu compte que les solutions sont nombreuses pour atteindre notre objectif. Le stage international : un bon plan Nous avons opté pour une initiative de l’AWEX (Agence Wallonne à l'Exportation). Le principe est simple : 3 mois de formation théorique puis 3 mois sur le terrain pour aider l’entreprise régionale de son choix à développer ses activités internationales. L’employeur bénéficie ainsi d’une personne formée, à coût réduit - financée à 50% par la collectivité - et de tout le support nécessaire pour cette expérience. De son côté, si le stagiaire est bon, il peut espérer un vrai contrat à son retour de mission. Ma femme a ainsi pris contact avec une entreprise qu'elle admirait particulièrement et a convaincu ses responsables de développer leurs activités au Québec, plutôt qu’en Asie ou au Etats-Unis. Une fois que nous avons fait coïncider les contraintes du stage et celles de mon emploi, l'affaire était ketchup. Et nous sommes arrivés au Canada avec 2 contrats d’emploi dans nos bagages. Moi, travailleur qualifié, avec un permis de travail fermé. Elle, VRP, avec son permis de travail ouvert. Pendants plusieurs mois, elle a eu l'opportunité de voyager à travers le Québec, démontrer ses compétences, côtoyer des CEO, offrir du vrai chocolat belge, négocier de projets à... beaucoup de chiffres, loger dans des hôtels pas triste... C’est une façon très agréable, je trouve, d'acquérir cette fameuse expérience Québécoise tant indispensable. En travaillant d'arrache-pied, il ne nous aura fallu que 4 petits mois pour préparer tous les détails de ce rebond professionnel. Un investissement très rentable. A titre informatif, de nombreux organismes peuvent aider à un stage international : Pôle Emploi, Actiris, Les Jeunes chambres internationales, les associations professionnelles, etc. Au Canada, Les nouveaux arrivants peuvent aussi bénéficier de stage d’insertion : Programme Interconnexion, Carrer Edge, etc. La stratégie de couple : indispensable Clairement, l’épanouissement professionnel est l’une des meilleures clés pour apprécier son immigration. Et maintenir son couple au top. Au contraire, c'est dommage de voir des personnes chialer d’avoir mis leur carrière entre parenthèses pour suivre leur conjoint. Cela donne parfois l'impression qu'elles ont immigré en catastrophe, sans avoir eu la moindre possibilité de se préparer. Ou qu'elles ont beaucoup procrastiné en se racontant toujours les mêmes excuses : “tout est possible au Canada”, “on trouvera une fois sur place”, “c'est normal de commencer tout en bas de l'échelle”, “quand on veut on peut”, “il suffira de”, “on s'adaptera”, etc. Mouais. Comment être heureux quand son conjoint peut à tout moment regretter d'avoir sacrifié ses ambitions pour venir au Canada ? Il est important d'aiguiser son profil pour réussir son intégration au Canada. Mais quand on immigre à deux, il est encore plus crucial - et plus passionnant - de mettre en place une vraie stratégie de couple et de se donner les moyens d’atteindre ensemble ses objectifs. Soignez votre couple. Et pour l'anecdote... Faire un stage peut être un excellent moyen de réseauter. Ma conjointe n’a d’ailleurs eu aucune difficulté ni pour obtenir des recommandations ni pour se voir proposer un emploi. Et présentement elle trouve encore le temps de supporter des entreprises européennes au Québec. Avec beaucoup de plaisir. Et je l'encourage. Parce que ça contribue à son épanouissement. Et parce qu'une deuxième job de consultant international, c’est un bon prétexte pour cumuler des Air Miles et refaire régulièrement le plein de spéculoos.
  6. Bonjour, J'ai une question concertante l'obtention de carte de soleil. En effet il y a quelques semaine j'ai reçu mon visa et au mois d'octobre je pense déménager au Canada. En tant qu'une personne enceinte, est-ce que je serai tout de suite couverte par le RAMQ ou je devrai attendre la carte soleil pour pouvoir accoucher à l'hôpital ? Merci
  7. Bonjour, L'avocat m'a dit qu'il n'a rien recu appart comment vivre au Québec le 27 novembre, et depuis et mon statut est EN COURS Pouvez-vous m'aider?? Les résultats médicaux ont été reçus. Nous vous avons envoyé de la correspondance le 27 novembre 2019. Si vous n'avez pas encore fourni les renseignements ou les documents demandés, nous vous prions de le faire dans les plus brefs délais. Comme cette lettre contient des renseignements sur les informations requises, vous devez attendre de l'avoir reçue avant de nous envoyer l'information supplémentaire.
  8. Salam à tous, J'aimerais savoir s'il y a des parrainés qui ont commencé la procédure en février 2018 ou après, et qui ont déjà passé un entretien, ou qui ont même déjà reçu leur visa de rp. Dans mon cas, j'attends toujours, sachant que les 12 mois de traitement sont déjà écoulés depuis des semaines. Merci beaucoup
  9. Bonjour Pour faire bref je suis demandeur d'un PVT pour 2020. Dans l'hypothèse où j'aurais la chance d'être tiré au sort je me questionne sur l'avenir. Mon but est de partir définitivement au Canada. J'ai une préférence pour l'Ontario, mais à vrai dire, j'irai là où j'aurai le plus de chance d'être sélectionné. Le fait est que 80 programmes d'immigration existent, et que je suis un peu perdu. Pour faire court, j'ai 29 ans, célibataire, pas d'enfant, j'ai un CAP et un diplôme niveau IV (BAC), c'est un titre professionnel d'agent de la sécurité intérieure délivré par la direction générale de la police nationale, pas sûr que ça vaille quoi que ce soit au Canada. Je viserai au Canada une profession de catégorie A, B ou 0, qu'importe le secteur, si je dois faire du secrétariat pendant 2 ans, pas de soucis. Je cherche sur internet depuis des jours, sans réelles réponses à mes questions. Dans l'hypothèse où je réussirais à avoir un job dans un domaine qualifié avec une expérience professionnelle de plus d'un an, ais-je une chance d'obtenir la RP ? Si oui, est-ce qu'il y a une province où j'ai le plus de chance ? En sachant que je privilégie les provinces anglophones, mais si j'ai plus de chances de décrocher le CSQ, j'irai dans ce cas au Québec.
  10. bonjour a tous, Je viens ici pour bénéficier de vos expériences et conseils. Voici le contexte : Je suis française et je vais sur mes 47 ans. Mon chéri est québecois. Nous vivons toujours respectivement dans nos pays, j’ai fais ma demande d’intérêt sur Arrima en juin 2019. jusqu'ici rien. Notre relation dure depuis presque 4 ans. Pour être sur que je puisse le rejoindre vu mon age et bien sur par amour nous avons décidé de nous marier. Nos interrogations sont multiples. Ou vaut il mieux se marier par soucis de rapidité et efficacité France ou Québec ? Quand commencer les demarches d’immigration ? après le mariage ? ou en même temps que les demarches pour le mariage? Quand demander pour le permis de travail ? En bref nous sommes un peu beaucoup perdu, beaucoup de questions et inquiétudes pour faire au mieux et surtout que touts soient lisses. Pourriez vous nous dire par quoi commencer quel permis demander, bref pouvez vous nous faire un retour de vos expériences et vos conseils sil vous plait ? Merci beaucoup.
  11. Maîtriser le français est essentiel pour réussir son intégration au Québec, mais est-ce suffisant pour assurer la réussite de son immigration? La question est ouverte. Pour ce qui me concerne, avec un statut de travailleur temporaire, je ne veux écarter aucune option. Il est possible que mes enfants fassent leur vie au Québec tout comme il est possible qu’un jour ma compagne me convainque de poursuivre notre aventure en Nouvelle-Zélande, que nous migrions en Amérique du Sud ou simplement que nous nous installions dans une autre province canadienne. Qui sait de quoi notre avenir d'immigrant sera fait ? D’ici là mes enfants continuent leur scolarité dans une école bilingue. Et voici quelques éléments que je partage sur l’avantage d’être bilingue en tant que nouvel arrivant. Autant que je me souvienne, en Belgique, être trilingue est un prérequis de base pour la beaucoup d’emplois de qualité. C’est sans doute pour cela qu’encore aujourd’hui, j’ai du mal à me faire à l’idée que beaucoup de mes voisins québécois maîtrisent si imparfaitement l’anglais. Ici, en Amérique du Nord. Ici, dans la région de Sherbrooke. Nous avons pourtant une présence anglophone relativement importante - à Lennoxville ou North Hatley par exemples - et la frontière US n’est qu’à une trentaine de minutes. Pendant les périodes touristiques, la gêne est palpable. Quand nous vivions à Toronto, ma conjointe a travaillé un temps dans l’aéronautique. Après quelques jours seulement, elle devenait le principal point de contact notamment de tous les fournisseurs québécois. Outre ses habiletés, ce qui a justifié cette promotion rapide : elle était la seule personne parfaitement bilingue dans tout son département. Une qualité différentielle qui s’est avérée gagnante. Dans un économie globale, être unilingue peut vite devenir un handicap. Il y a quelques mois, je discutais avec un informaticien de Chicoutimi. Il m’expliquait qu’après plus de 25 années dans la même compagnie québécoise, certains collègues qui étaient rentrés en même temps que lui sont, depuis, devenus directeurs. Lui a sans doute atteint prématurément l’apogée de sa carrière. Il aurait pu évoluer vers plus de responsabilités : diriger des équipes au Canada ou en Inde, négocier avec des fournisseurs d’autres provinces, etc. Mais à l’évidence sa non-maîtrise de l’anglais ne lui permet pas de nourrir de trop grandes ambitions. Résultat : la compagnie a recours au recrutement international pour chercher à l’étranger des gestionnaires parfaitement bilingues. Le Canada est officiellement un pays bilingue. Mais avec un seuil de 18% d’après les chiffres du dernier recensement. Cela laisse pas mal de place pour les immigrants qui auront pris la peine d’investir du temps et tout l’effort nécessaire pour maîtriser les deux langues nationales. Pour les autres, cela reste dommage de vouloir immigrer au Québec par défaut, parce qu’on ne maîtrise hélas que le français. Au contraire, arriver sur le marché du travail en présentant des compétences que la plupart des Canadiens n’ont malheureusement pas c’est, d'après ma petite expérience personnelle, une excellente carte à jouer pour booster son immigration. Particulièrement lorsqu’on sort de nulle part, avec un diplôme délivré par un établissement inconnu, des références professionnelles suspectes et des recommandations douteuses. Voilà sans doute pourquoi aussi, même lors des Journées Québec, la plupart des recruteurs prennent quelques instants pour sonder le bilinguisme des candidats à l’immigration. Alors, le bilinguisme: un avantage plus important qu'il n'y paraît?
  12. Bonjour, Je travaille à Quebec, j'ai une CSQ valide jusqu’à Février 2021 et ma demande de resident permanent est en cours de traitement. J'ai fait une demande d'extension en ligne de mon permis de travail le 1er Avril 2019 dont la date d'expiration est 30 Mai 2019. Mais j'ai reçu un refus le 25 Juillet 2019 à cause que j'ai envoyé le mauvais code A75 d'exemption de l'étude d’impact sur le marché du travail. Le 12 Août 2019 j'ai envoyé une demande de restoration de mon status avec l'aide d'une avocate d'immigration et avec un nouveau code A75. Mais j'ai reçu un deuxième refus le 27 Novembre 2019 et le motif était que j'avais pas le droit d'exemption de l'EIMT car mon permis de travail était expiré au moment de la restoration. Mon avocate était en choc car elle m'a dit que j'étais exempté et j'aurais du avoir mon status à nouveau. J'ai besoin de l'aide svp car je ne peux pas trouvé cette information ailleurs pour la restoration d'un permis de travail pour les détenteurs de CSQ. J'ai bien fait mon application avant que les 90jrs s'expirent. Est ce que j'avais le droit de faire une restoration de status travailleur sans l'EIMT? Merci
  13. Bonjour! Je viens d'arriver dans ce forum et j'espère que cette section soit la bonne! ça fait une dizaine d'années que je n'utilise pas de forums! Quelques détails sur moi: j'habite en Ontario depuis février avec un permis de travail temporaire et fermé. Je travaille à l'université et dans quelques semaines ils vont me renouveler le permis de travail pour 1 an. Mon copain a un permis de travail lié au mien mais c'est ouvert donc il peut travailler où il veut. Je n'avais pas pris en considération la possibilité de me déplacer dans la partie francophone du Canada mais le mois dernier j'ai eu une proposition pour un job à Montréal. L'employeur est très collaboratif mais il ne sait pas ce qu'il faut faire et surtout quelles sont les possibilités pour moi et mon background pour pouvoir me déplacer à Montréal et travailler pour lui. C'est une offre pour moi très importante soit à cause du sujet, soit parce qu'il s'agit d'un "CDI" et ça serait mon premier CDI! Honnêtement je me sens un peu perdue parce que je n'avais pas considéré aller à Montréal avant. Si je connais bien les programmes d'immigration pour l'Ontario ce n'est pas le cas pour le Québec. En plus, j'avais commencé l'entrée express pour l'Ontario et j'ai déjà tous les documents prêts pour demander la résidence permanente. Encore quelques détails: Je n'ai pas la nationalité française mais j'ai réussi le TCF Canada avec les notes les plus élevées (et aussi IELTS). J'ai un doctorat français qui compte 3 ans d'expérience de travail normalement. Je suis en train de lire comment ça marche pour le Québec. La RP je crois qu'elle prend trop de temps: 17 mois au minimum! Dans ce cas-là je pourrais obtenir avant la RP en Ontario et après me déplacer au Québec. Mon employeur m'a parlé du PEQ mais si j'ai bien compris c'est réservé seulement aux gens qui ont un diplôme québécois? Merci pour l'aide!
  14. Hey ! Long story short, je viens de France et je vis au Canada depuis août 2018, j'ai un statut d'étudiante depuis le même mois, et valide jusqu'à août 2021. Seulement, après 1 an et demi à étudier dans le même programme, je me suis rendue compte que je n'étais peut-être pas faite pour ça, et je struggle pas mal aussi, et j'aimerais changer de programme d'études (et d'université), je vais quand même finir ma session (parce que j'ai quand même payer une blinde je vais pas abandonner maintenant). Seulement je ne veux pas réappliquer pour la session d'hiver 2020 directement, je voudrais prendre une pause et appliquer pour l'automne 2020. Entre temps, je ne veux pas quitter le Canada. Je souhaiterais, changer mon statut, de janvier à août 2020, et simplement travailler (donc permis de travail), puis redevenir étudiante (donc permis d'études à nouveau), pour la rentrée de la session d'automne 2020. Les sites canada.ca ou cic.gv.ca ne m'ont pas vraiment aidé, je suis encore plus mélangée après les avoir consulté. J'aimerais donc savoir si certains ont changé de statut au Canada pendant que leur permis (études ou travail) était encore valide, puisque je rappelle que mon permis d'études est valide jusqu'à août 2021. Ou si d'autres pourraient directement me dire vers quel formulaire m'orienter ou quelle demande exacte je dois faire. Sinon simplement me faire part de vos expériences, et quelles démarches vous avez suivies, ou quelles démarches je devrais suivre ? (si je dois forcément retourner en France, ou si c'est possible de rester au Canada, etc). Je compte aussi aller au MIDI à Montréal et au Consulat de France pour avoir plus d'infos sur place.
  15. Bonjour à tous, Je vois qu'il n'existe pas de sujet existant sur la Nouvelle-Écosse, et pourtant, quelle belle et accueillante province ! Je suis arrivée de France à Halifax en octobre 2014 et en tant qu'agente aux communications et au marketing pour le CDÉNÉ (Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse) voici quelques précieuses informations que j'aimerai partager avec vous si vous souhaitez immigrer en Nouvelle-Écosse : Tourisme Ses côtes de près de 7 400 km baignent dans l’océan Atlantique. Ses régions urbaines et rurales permettent d’infinies possibilités pour se réaliser aux plans professionnel et personnel. Malgré le fait qu’elle soit une province anglophone et que son marché du travail fonctionne majoritairement en anglais, la Nouvelle-Écosse offre d’excellentes possibilités de carrières aux individus qui maîtrisent également le français. Sa situation géographique est aussi avantageuse du point de vue des affaires en raison de sa proximité avec les marchés européens et américains. D’ailleurs, la Nouvelle-Écosse compte un aéroport international, l’Aéroport international Stanfield d’Halifax, qui offre des vols directs vers plus de 11 pays, en plus de vols à l’intérieur du Canada et vers les États-Unis. Il est également important de souligner que le coût de la vie en Nouvelle-Écosse est faible, ce qui entraîne un pouvoir d’achat plus élevé ainsi qu’une plus grande qualité de vie. Vivre en français Il existe, en Nouvelle-Écosse, des communautés de langue française établies depuis longue date. Leur présence date du 17e siècle et leur population est connue sous le nom des « Acadiens et Acadiennes ». Encore aujourd’hui, la langue française est utilisée dans ces communautés. Du point de vue de la langue, 10 % de la population néo-écossaise, soit près de 100 000 personnes, peut s’exprimer en français. Bien que seulement 4 % des résidents de la Nouvelle-Écosse possèdent le français comme langue maternelle, près d’une demi-douzaine de ses collectivités comptent un nombre important d’habitants qui s’expriment dans cette langue. Les personnes d’expression française forment la majorité dans trois de ces régions. Les familles d’expression française ont accès à plus de 20 écoles publiques francophones chapeautées par le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP). De plus, l’Université Sainte-Anne offre des programmes universitaires et collégiaux en français dans ses cinq campus. Enfin, de nombreux organismes régionaux, provinciaux et institutionnels offrent des services variés en français aux diverses collectivités où un nombre élevé de résidents s’expriment en français. Bref, il est possible d’envisager une vie riche et stimulante en français en Nouvelle-Écosse! Emploi La Nouvelle-Écosse a un besoin grandissant de recruter des travailleurs qualifiés provenant de l’étranger pour réaliser son plein potentiel. Notre province est d’une beauté exceptionnelle, elle prend racine dans des communautés fortes et elle offre son lot de possibilités à saisir. Important! dans le cadre du projet pilote d'immigration au Canada atlantique, certaines professions sont prioritaires pour l'immigration en Nouvelle-Écosse lors de votre demande d'entrée express. Voici la liste : # Titre des professions CNP Niveau d compétence 1 Vérificateurs/vérificatrices et comptables 1111 A 2 Autres agents financiers/agentes financières 1114 A 3 Professionnels/professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques 1123 A 4 Adjoints administratifs/adjointes administratives 1241 B 5 Techniciens/techniciennes en comptabilité et teneurs/teneuses de livres 1311 B 6 Ingénieurs civils/ingénieures civiles 2131 A 7 Analystes et consultants/consultantes en informatique 2171 A 8 Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs 2174 A 9 Techniciens/techniciennes de réseau informatique 2281 B 10 Agents/agentes de soutien aux utilisateurs 2282 B 11 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées 3012 A 12 Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires 3233 B 13 Enseignants/enseignantes au niveau collégial et autres instructeurs/instructrices en formation professionnelle 4021 A 14 Techniciens/techniciennes juridiques et personnel assimilé 4211 B 15 Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires 4212 B 16 Représentants/représentantes des ventes financières 6235 B Professions en demande en 2016 Les chiffres entre parenthèses, qui suivent le nom des professions, correspondent à un code CNP, soit un code de la Classification nationale des professions. La CNP est la référence reconnue des professions au Canada. Le générique masculin est utilisé dans le but d’alléger la lecture du texte. Il désigne à la fois les femmes et les hommes. Professions des affaires, des finances et de l’administration Vérificateurs et comptables (1111) Profession réglementée* Analystes financiers et analystes en placements (1112) Non réglementée Professions de la santé Omnipraticiens et médecins en médecine familiale (3112) Réglementée* Infirmiers autorisés et infirmiers psychiatriques autorisés (3012) Réglementée* Infirmiers auxiliaires (3233) Réglementée* Technologues de laboratoires médicaux (3211) Réglementée* Physiothérapeutes (3142) Réglementée* Ergothérapeutes (3143) Réglementée* Sciences naturelles et appliquées et professions apparentées Ingénieurs civils (2131) Réglementée* Ingénieurs mécaniciens (2132) Réglementée* Ingénieurs électriciens et électroniciens (2133) Réglementée* Ingénieurs informaticiens (2147) Réglementée* Analystes et consultants en informatique (2171) Non réglementée Analystes de bases de données et administrateurs de données (2172) Non réglementée Programmeurs et développeurs en médias interactifs (2174) Non règlementée Professions en sciences sociales et en éducation Psychologues (4151) Réglementée* Éducateurs et aide-éducateurs de la petite enfance (4214) Réglementée* *Certaines professions et certains métiers sont réglementés en Nouvelle-Écosse. En d’autres termes, un permis d’exercice est exigé. Pour en découvrir davantage visitez http://immigrertravaillerne.ca/professions-reglementees/ Pour en savoir plus sur les services du CDÉNÉ et la Nouvelle-Écosse, rendez-vous sur http://immigrertravaillerne.ca/ et contactez nos agents par courriel : Agente de recherche - laura.le@cdene.ns.ca Agente en immigration économique - ncomeau@cdene.ns.ca Liste (non exhaustive) des organismes francophones en Nouvelle-Écosse par secteur : Santé Réseau santé Nouvelle-Écosse Vie communautaire et culturelle La fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse Conseil communautaire du Grand-Havre Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse Centre de ressources pour les familles militaires Fédération des femmes acadiennes Nouvelle-Écosse Centre communautaire de la Rive-Sud Association de la Vallée Centre francophone communautaire de Truro Conseil acadien de Par-en-Bas Centre communautaire étoile de l'Acadie L'Acadie de Chezzetcook Centre communautaire culturel La Picasse La Société acadienne de Clare Société acadienne Sainte-Croix Centre culturel et galerie les Trois Pignons Éducation et jeunesse Conseil scolaire acadien provincial Conseil jeunesse provincial Université Sainte-Anne Garderie Le Petit Voilier Alliance Française Halifax Fédération des parents acadiens Nouvelle-Écosse The French Doctor Prématernelle le Jardin d'Evra Fleur de Lys Centre provincial de ressources préscolaires Jeux de l'Acadie Nouvelle-Écosse Équipe alphabétisation Nouvelle-Écosse Juridique Association des juristes d'expression française Nouvelle-Écosse Immigration Immigration Francophone Nouvelle-Écosse Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse Emploi et entreprise Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse Chambre de commerce francophone Halifax Média Le Courrier de la Nouvelle-Écosse Radio Canada Oui 98.5 CIFA FM 104.1 CITU FM 104.1 CKJM FM 106.1(Chéticamp) / 92.5 (Pomquet)
  16. Bonjour à tous. Je mets ça là pour avertir celles et ceux qui se laisseraient tenter par cette arnaque. https://www.rtl.fr/actu/conso/enquete-arnaque-aux-services-d-aide-a-l-immigration-au-canada-7797269649
  17. Bonjour tout le monde, Je voudrais aller vivre ailleurs (Europe ou Amérique du Nord de préférence) et je demande à une âme pleine de bienfaisance de m'héberger là-bas le temps de trouver un travail. En sachant que je ne veux plus etudier car j'ai 28 ans et les études ... Merci bien ! J'ai un profil très intéressant. Quelle est la meilleure façon d'atteindre mon objectif ?
  18. Bonjour à vous, j'ai parrainé mon mari et on a fait une demande de CSQ, j'aimerai savoir si un parmis vous pourrait m'envoyer un exemplaire du CSQ (EN EFFACANT VOS DONNéES PERSONNELLES) bien sûr! C'est juste parce que j'aurais besoin de savoir c'est quoi qui est écrit comme information à titre personnel. Sinon es-t-il possible de me dire s'il y a mention de renseignement sur la situation familiale inscrit dessus ou non. Ça serait grandement apprécié, merci d'avance !
  19. Bonsoir a tous ,je vous montre mon expérience , Voila j'ai reçu l'admission par l’université de chicoutimi et deposè pour CAQ et j'ai recu la rèponse approuvè après quant j'ai deposè au permis d'etudes pour moi sachant que je suis mariè et j'ai deux enfant ,j'ai dépose pour mes deux enfant les dossièr pour visite temporaire j'ai dèposè le 17 /07 après le 30/07 mon envoiè que mon passport est au bureau des vis de canada finalement c'est un refu sachant que je ne travail pas actuellement et les justification de ressource financièr c'est au mon de mon mari les motifs de refus c’était : 1)Il sont pas convaincu que je quitterai canada après mes etudes (la raison de votre sejour). 2)les perspètives d'emploi dans votre pays et limitè . 3)Compte tenu de votre situation actuelle en matière d'emploi. 4)Conpte tenu de mes bien immobilière et ma situation financière. S'il vos plait je vous quelqun maidè pour resoudre et rèpondre au exigences et merci.
  20. Bonjour tous le monde ; Je suis nouvelle sur ce forum! Je vous sollicite selon vos expériences antérieures car je souhaite immigrer au Canada plus précisément au niveau de la Colombie britannique avec mon mari et mon enfant. Alors ma question concerne l'équivalence des diplômes au canada ! J'ai un Master universitaire spécialisé et une licence fondamentale, je me demande si je dois évaluer les deux diplômes ou bien le plus récent ?? Aussi, mon mari est Physiothérapeute il a étudié 3 ans dans une école de kinésithérapie !! d’après mes recherches il s'est avéré que les métiers des omnipraticiens ne sont pas soumis à l'EDE ?! à votre avis que pourrons nous faire dans ce cas ?? Sachant, que je serai le requérant principale ! Merci d'avance de votre aide.
  21. Bonjour, J'aimerai bien savoir est ce que le ministère de l'immigration du Québec a invité des candidat inscrit sur le portail Arrima ? Merci.
  22. Appel à témoin : discrimination à l’embauche d’immigrants francophones au Québec Bonjour, Dans le cadre de recherches sociologiques, je compile des témoignages de francophones (langue maternelle) pensant avoir été victimes de discrimination à l'embauche que ce soit à cause de leur genre, de leur pays d'origine (immigration de première génération - Belgique, France, Suisse, pays d’Afrique francophone….). et/ou leur niveau d’étude. N’hésitez pas à me contacter afin d’obtenir plus d’information. Au plaisir de vous parler, Séverine
  23. Bonjour à tous. Je m’appelle cyril, et je suis entrain de remplir les formalités pour partir au Canada au mois de avril. j’ai trouvé l’employeur. Celui ci m’a envoyé la promesse d’embauche, le contrat, et le tuto pour remplir la demande de permis en ligne. mais là je bloque. En effet ils demandent de fournir les lettres d,employeur ou j’ai travaillé ainsi que mon parcours des deux dernières années. Je suis artisan depuis 2012. Et en termes de lettres employeur je n’ai que des certificats de travails mais qui date d’une dizaine d’annees. ce qui m’inquiete C’est que si je ne teletransfere pas tout les documents l’application refuse de transmettre ma demande. qui peut me dire quoi faire et comment? je ne peux que attester de mes compétences d’artisan... pour les 5 dernières années (auto_entrepreneur) merci d’avance pour votre aide.
  24. Bonjour ! Je m'appelle Maxime, j'ai 25 ans et je projette de m'installer définitivement au Canada (d'ici 2 ans et en Ontario plus précisément). Je souhaite m'installer seul et exercer en tant que travailleur indépendant, optant donc pour la forme "entreprise individuelle". Comme beaucoup, je m'interroge sur le visa le plus adapté à ma situation. Au cours de mes recherches j'ai trouvé sur divers forums et sur le site du gouvernement canadien tout un tas d'informations : beaucoup de très pertinentes mais aussi des informations datées et/ou confuses voire contradictoires. Afin d'éviter de commettre des erreurs je souhaiterais poser plusieurs questions ; et je viens demander l'avis de personnes ayant également vécu cette situation ou étant calées sur le sujet même sans avoir été directement concernées. - Existe t-il des délais légaux de lancement d'une activité (dans le cas de "création" d'une entreprise individuelle) une fois sur le sol Canadien ? - Les visas pour entrepreneurs que j'ai trouvé étaient soumis à une condition d'apport d'au moins 100 000$. Or, je ne dispose "que" du tiers de cette somme (sans dette) ; ce qui est déjà très largement suffisant pour lancer mon activité de service qui suppose très peu d'investissement financier. Ce visa semble donc inadapté à ma situation. Existe-il un autre type de visa qui soutiendrait les travailleurs indépendants et dont je n'aurais pas connaissance ? - Est-ce une bonne idée d'intégrer le Canada via un PVT ? La durée du PVT étant de 24 mois, existe t-il un moyen ou une demande à produire pour rester durablement sur le territoire Canadien sans avoir à retourner en France au terme du PVT ? (il y a le PEQ pour le Québec mais qu'en est-il de l'Ontario ? Ce type de programme fonctionne t-il pour les travailleurs indépendants ?) - Existe-il une autre demande plus adaptée à ma situation ? (comme la demande de résidence permanente ; mais j'ai entendu tout et son contraire sur ce sujet lorsque la demande est produite depuis l'étranger donc c'est un peu confus pour moi) - J'ai vu qu'il est possible d'exercer une activité en freelance avec un PVT mais est-il légal d'enregistrer son entreprise individuelle sous ce statut ; vu que l'enregistrement d'une EI est obligatoire à partir de 30 000$ de revenus annuels ? (ça peut sembler un peu bête comme question mais c'est pour être sûr à 101% d'éviter une mauvaise surprise ou d'être plafonné à 30 000$ de revenus annuels ; ce qui est déjà très bien celà dit). - Avez-vous (et j'en suis sûr) d'autres idées ou conseils ? "Merci bin gros" et d'avance pour vos réponses.
  25. Bonjour, J'ai fini mes études au Canada cette année j'allais faire une demande post-diplôme et de ce que j'ai compris je n'ai pas besoin de faire une nouvelle demande de CAQ. Par contre je lie mon conjoint a ma demande et il souhaite prolonger son permis de travail ouvert je me demandais est ce qu'on doit faire une demande de CAQ pour lui par contre ? Impossible de joindre le CIC par téléphone une fois les 15 min de blabla automatisé le service raccroche automatiquement... j'essaie de boucler ça cette semaine. Merci
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines