Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Past hour
  2. Après avoir lié ma demande à mon compte cléGC, seul mon nom apparaît sur la liste des candidats, mais je ne trouve ma femme nulle part. Est-ce normal? Ma femme ne devrait-elle pas également figurer sur la liste ?
  3. @wafaajaber pouvez-vous me répondre dès que vous vous connectez svp ? Merci
  4. Today
  5. Ce webinaire vous permettra de démystifier le concept du dossier de crédit au Canada. Notre expert, qui a été nouvel arrivant lui-même, expliquera l’importance d’avoir sa première carte de crédit pour commencer à bâtir son crédit. Il va donner des conseils comment bien l’utiliser et des trucs d’utilisation pour en avoir plus pour son argent. Comprendre le principe du crédit au Canada est souvent l’un des principaux défis pour les nouveaux arrivants. Nous allons entrer dans les détails et expliquer l’importance de sa première carte de crédit au Canada (et du compte bancaire), comment la choisir et comment bâtir son dossier de crédit. Déconstruire l’image négative du crédit que l’on peut avoir, par exemple en France. Survol du fonctionnement des cartes de crédit, en présentant des exemples d’utilisation pour en avoir plus pour son argent (ex. : Programmes de récompenses). Une présentation de la Banque Nationale et Milesopedia. Aujourd'hui à 12:30 heure de Montréal (18:30 heure de Paris)
  6. difficile de se prononcer sur ton cas. étant donne qu on n est pas expert en la matière au risque de t induire en erreur. Seul un avocat en immigration pourra te guider et assumer ses conseils
  7. BRIGITTE TRAHAN Le Nouvelliste 6 février 2023 Ils sont partis d’Europe, du continent africain, d’Amérique du Sud ou d’Asie pour venir se tailler, avec courage, une vie au Canada. Il leur a fallu apprendre une nouvelle langue et apprivoiser une nouvelle culture. Chaque lundi, Le Nouvelliste vous présente l’histoire de Betzayda, de Thomas, de Zhi Qiang, de Maad, et d’autres nouveaux arrivants qui ont choisi la Mauricie pour se faire de nouvelles racines en apportant avec eux toute la richesse de leur culture. Voici l’histoire de leur remarquable détermination. Une femme africaine, immigrée en 2007 au Canada, a permis à de nombreuses femmes de son continent devenues citoyennes de la Mauricie de se rassembler pour améliorer leur intégration socioprofessionnelle et développer de la confiance en elles dans leur projet respectif d’entrepreneuriat. Cette femme, c’est Elvire Toffa qui s’est fait connaître à Trois-Rivières grâce à son entreprise, Casafriq sur la rue des Forges, qui a ensuite fermé ses portes dans la foulée des travaux de rénovation de la salle J.-A.-Thompson en 2018 Elvire Toffa est une entrepreneure dans l’âme. Originaire de la Côte d’Ivoire avec la double nationalité du Bénin et maintenant la triple nationalité canadienne, elle est la huitième d’une famille de dix enfants, dont huit filles et deux garçons. Titulaire d’un diplôme en informatique de gestion obtenu das son pays, Elvire Toffa s’était beaucoup impliquée aussi dans des œuvres humanitaires et coopératives que dirigeaient là-bas les Ursulines. Avec ses sœurs, elle avait démarré une entreprise en événementiel. À son arrivée au Québec, en 2007, Elvire Toffa a suivi des formations en communication sociale à l’UQTR. Sa grande force, en effet, c’est l’écriture et la communication. L’idée de démarrer une boutique lui est venue tout naturellement après son arrivée au Québec, un projet qu’elle ne pouvait toutefois pas réaliser avec ses sœurs cette fois, évidemment. Elle a donc invité des femmes africaines à venir travailler chez elle. Cette boutique, Casafriq, qu’elle appelait aussi la Case à Elvire, ouvre donc ses portes sur la rue Sainte-Madeleine. Très vite toutefois, Mme Toffa veut se rapprocher du centre-ville, puisque la plupart des clientes qu’elle cible n’ont en effet pas de voiture. Elle s’installe donc sur la rue des Forges. Casafriq offrait une foule de produits et de services que les femmes d’origine africaine apprécient grandement, dont des soins et des produits capillaires spécialisés pour la texture des cheveux afros ou afrométissés. Le commerce contenait donc un salon de coiffure de même qu’une boutique de vêtements d’inspiration africaine et un studio de danse africaine. Mme Toffa a d’ailleurs très souvent enseigné la danse africaine dans les écoles de la région et l’enseignait même gratuitement dans les écoles que fréquentent ses trois enfants. Pour les autres produits et services de Casafriq, ils étaient dispensés et vendus par des femmes issues de l’immigration et le commerce de Mme Toffa est devenu une espèce de croisement entre un Etsy et un incubateur de petites entreprises. source et suite : https://www.lenouvelliste.ca/2023/02/06/lentrepreneure-immigrante-qui-vient-en-aide-aux-immigrantes-video-7ebee9fed556f2fd8263205a76ae93cf Pour lire ces chroniques : https://www.immigrer.com/auteur/elvire/
  8. Bonjour , pour votre nouvel enfant , avez-vous fait une déclaration à sa naissance ? Notre avocate m’a dit qu’elle a déclaré le bébé quand il est né, je ne sais pas si c’est suffisant. Mon fils est né au cours de ma procédure, je ne sais pas s’ils me demanderont son passeport aussi . Il a 9 mois et je ne me vois pas aller vivre au Canada sans lui. Mon époux est canadien. je depends du Bvc Dakar . aidez-moi je suis tellement anxieuse et coincée ici en Turquie.
  9. claire et tu dois accompagner d'une lettre explicatif il y a certain parents qui ont ete incapable de déclarer leurs enfant parce que le parent qui avait la garde ne donnais ni nouvelle ni accès aux enfants est ce que sa aussi sa fait parti des raisons valable?
  10. En parallèle, et pour peut-être aller plus vite, pourquoi ne pas tenter la loterie du PVT ?
  11. Merci pour l'accueil @nesquixx ! Il y a de la place pour tous les animaux (renards compris ) à bord de l'arche du CIC. Pour info, DHL nous a coûté 56€. Ca pique pour une enveloppe de 300 g mais c'est fiable. On a prévu de faire un voyage exploratoire du Québec cet été
  12. Extrêmement intéressant ! Je trouve, en effet, que le Québec est bien en avance sur les questions d'identité et de genre. Lors de mon séjour récemment, j'étais impressionné que lors de mes échanges avec les ministères ou institutions, on me demande quel était le genre auquel je m'identifiais, même si cela ne me concernait pas directement.
  13. Yesterday
  14. Salut @WQT , et bienvenue ! Félicitations pour ce projet bien mûr, il est impressionnant de voir des animaux aquatiques nocturnes immigrer Je vois que nous sommes à peu près dans les mêmes dates pour les dossiers (je vais bientôt envoyer mon dossier (d'ailleurs j'hésite UPS ou DHL, il y a une différence de 50€ )) donc hâte de suivre votre aventure ! Avez-vous déjà posé un pied au Québec et/ou au Canada ?
  15. Salut, svp qui a envoyé récemment son passeport pour apposer le visa via DHL? Car le CRDV ou le VSF ne se trouve pas dans son pays de résidence. merci pour vos retours d’expérience c’est urgent svp
  16. Merci de m'avoir accepté dans le forum et surtout pour la qualité des échanges que je trouve très éclairant. Je suis mariée et mère de 3 enfants.requerante principale aussi. Au mois de juillet j'ai reçu une invitation arrima. Juste le mois d'après j'ai envoyé tous les documents demandés par la poste et j'ai reçu l'accusé de réception. Étant aussi dans le bassin Entrée Express, j'ai eu une extraction en octobre. Vu que le Québec n'avait pas réagit jusqu'à lors, alors j'ai fait le nécessaire et j'ai soumis ma demande. Tout a été très rapide côté EE et au mois de décembre nous avons fait la biométrie mon époux et moi. Côté Québec c'était le silence jusqu'en début février, je reçois un mail m'annonçant que nous avons reçu nos CSQ. Je suis très perplexe et j'ai besoin de vos expériences. Ma préoccupation est la suivante : - suis je dans l'illégalité pour avoir suivi les 2 programmes simultanément ? - quel est l'impact du csq sur le dossier fédéral qui en toujours en cours? - es ce que le CSQ sera enlevé et le dossier fédéral rejeté car taxés de faux ? - à quoi devrai-je m'attendre au vu de la règlementation en vigueur ? Merci de m'éclairer je vous en prie
  17. Bonjour à toutes et à tous, Fraichement inscrit sur ce forum, je poste mon premier message afin de me présenter et de vous parler de mon (notre) projet d'immigration. Couple français sans enfants, nous exerçons en France respectivement les métiers de l'informatique et de l'enseignement secondaire. Malgré notre notre situation familiale et professionnelle stable, nous sommes arrivés à un stade où le désir de nous réinventer devient irrepressible. Ce nouveau départ s'envisage généralement de deux façons : une reconversion professionnelle, une mobilité géographique voire les deux. Dans notre cas, c'est la seconde option qui prévaut tout en choisissant le Canada. Il faut dire que l'idée de s'exiler ne date pas d'hier. En effet, ce projet a été considéré une première fois en 2019 mais sans réelle conviction. Immanquablement, il n'a pas résisté à la pandémie qui nous a obligés à revoir nos priorités et à nous recentrer sur le présent (de l'époque). Plusieurs mois plus tard, l'idée a fait surface, comme si elle avait eu le temps de mûrir. J'ai donc plongé à nouveau dans les sites et forums spécialisés ce qui m'a permis d'avoir les idées claires sur le programme d'immigration adapté à notre profil et à notre projet. Nous avons opté pour le PRTQ du Québec avec moi comme requérant principal (pointage plus favorable). Nous comptons sur une installation au Canada mi-2025, ce qui nous laisse le temps de bien organiser aussi bien le départ que l'arrivée. A ce jour, les démarches sont bien parties et nous en sommes à l'étape CSQ dont le dossier vient de parvenir par voie postale au MIFI. A suivre...
  18. juetben

    Visa Ontario

    Quel texte de loi dit que ce n'est pas permis? Aucun...
  19. ...d'autant plus que ces ressources en milieu scolaire sont en pénurie dans certaines régions: https://latelier.uqam.media/penurie-dorthophonistes-a-montreal-le-systeme-scolaire-souffre-2/
  20. Il y a des ressources professionnelles dans les écoles, elles sont gratuites pour les parents, mais elles sont partagées avec l'ensemble des élèves et elles sont parfois limitées. Cependant, pour avoir une aide optimale, il n'est pas rare que des parents aient recours à des services privés hors des heures de classe.
  21. Pomme : « Ado, j’aurais aimé qu’on me dise : “Tu peux aimer qui tu veux” » Par Annick Cojean Publié hier à 05h30, mis à jour à 12h54 Entretien« Je ne serais pas arrivée là si… » Chaque semaine, « Le Monde » interroge une personnalité sur un moment décisif de son existence. La chanteuse Pomme revient sur son premier voyage au Québec, qui lui a permis d’assumer son homosexualité et de se libérer d’une éducation corsetée. A 26 ans, elle a déjà sorti trois albums, remporté deux Victoires de la musique, tandis que son dernier disque, Consolation, est de nouveau nommé pour les Victoires 2023, décernées le 10 février. Chanteuse, autrice et compositrice, Claire Pommet, alias Pomme, vient également de terminer le tournage d’un premier film dont elle est l’actrice principale, et repart en tournée sur les routes de France, décidée à utiliser sa notoriété pour défendre l’écologie et le féminisme. Je ne serais pas arrivée là si… … Si je n’étais pas allée au Québec, l’année de mes 19 ans. Ce fut le tournant majeur de ma vie. Je m’y suis rencontrée et révélée à moi-même, à un moment décisif : la fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte. Le Québec est tellement en avance sur les questions de féminisme, de sexualité, d’identité de genre ! Alors j’ai fait un vrai saut dans le temps et gagné des années sur mes propres questionnements identitaires. Il régnait là-bas une telle bienveillance, une telle décontraction. Je me suis dit : c’est donc uniquement en France que c’est compliqué d’être soi. J’étais estomaquée. L’impression de débarquer sur une autre planète ? Carrément. Tout y était si différent. Le rapport au corps, aux vêtements, à l’apparence, à l’amitié et même à la tendresse, qu’on manifeste là-bas avec tellement plus de chaleur et de spontanéité. J’ai redécouvert les câlins ! Les Québécois n’ont pas peur de se faire de vrais câlins alors que nos bises à la française, désinvoltes, dénuées de sens, sont une convention tellement désuète. suite et source: https://www.lemonde.fr/culture/article/2023/02/05/pomme-j-aurais-aime-qu-on-me-dise-tu-peux-aimer-qui-tu-veux_6160591_3246.html
  22. J'ai pu jeter un coup d'oeil. De ce que j'ai compris, il n'y a rien de particulier à faire. Il suffit de déposer normalement quand on est éligible (et ils ont précisé les conditions). Je crois que c'est adressé à ceux qui par manque d'information n'ont pas bien suivi la procédure et non ceux qui savaient qu'ils pouvaient se voir refuser le droit d'établissement au Canada du fait d'un des membres de sa famille
  23. À défaut de laisser un mail à votre BVC, on va attendre que ceux qui dépendent du même BVC que vous viennent répondre
  24. Bonjour et bienvenue sur le forum! Merci pour ce beau témoignage et bonne route pour la suite vers le Québec.
  25. Oui un sondage ça veut tout et rien dire à la fois. Surtout sur Facebook. Bref. J'ai hâte d'être aux prochaines élections, les milliers de nouveaux citoyens qui vont tout balancer dans leur vie en dehors du Québec ... pour revenir s'y installer suffisamment en avance pour avoir le droit d'y voter
  26. Oui c'est ce que font les nombreux faux résidents ontariens qui habitent clairement à Gatineau mais "oublient" de le mentionner aux impôts notamment. Ce qui en fait des fraudeurs fiscaux en fait.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement