Aller au contenu
  • Annonces

    • Laurent

      Géo-localisez-vous !   17.02.2017

      Indiquez votre position géographique sur la carte géographique des membres
    • Laurent

      Délais d'immigration au Canada - Participez !   27.04.2017

      La meilleure façon de connaître les délais d'immigration est de compiler des dates de nos visiteurs à chaque étape de leur processus d'immigration. Ajoutez vos dates ici https://www.immigrer.com/delais-d-immigration-au-canada/    Stats Mon Projet Québec

jimmy

Habitués
  • Compteur de contenus

    7716
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    36

jimmy a gagné pour la dernière fois le 14 mars 2015

jimmy a eu le contenu le plus aimé !

À propos de jimmy

  • Rang
    maudit Québécois

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    Québécois(e)
  • Pays d'origine
    pays du Québec
  • Pays de résidence
    QUÉBEC

Pour me contacter

  • Site web
    http://
  • ICQ
    0

Visiteurs récents du profil

9668 visualisations du profil
  1. MATHIEU BOCK-CÔTÉ Mercredi, 11 avril 2018 05:00MISE à JOUR Mercredi, 11 avril 2018 05:00 Dès qu’il est question de discrimination, notre société perd la tête. Elle veut voir du racisme ou du sexisme partout et ne cesse de s’imaginer qu’elle persécute les minorités. On l’a encore vu la semaine passée quand on a appris que le très militant Tribunal des droits de la personne avait condamné l’entreprise la Vie en Rose à verser 5000 $ à Salim Kerdougli, un homme d’origine algérienne, parce qu’au moment d’un entretien d’embauche, un des recruteurs lui a demandé d’où provenait son nom de famille. Politesse Comme le rapportait La Presse Canadienne, l’homme s’est senti « ébranlé et déstabilisé par la question ». Il s’est senti « insulté et atteint dans sa dignité par la question ». Houlala ! Une simple marque de courtoisie l’effraie ? Les codes les plus élémentaires de la civilité l’agressent ? Peut-être croit-il lui aussi au mythe du racisme québécois. Rien n’est plus aimable, pourtant, que de s’intéresser au parcours d’un individu, surtout s’il vient d’ailleurs. On lui demande d’où il vient et on fait ainsi preuve d’intérêt pour son histoire. C’est ainsi depuis l’origine du monde. Mais c’est désormais interdit. Au nom de l’antiracisme, on s’interdira l’amabilité, tout comme au nom du féminisme radical, aujourd’hui, on ne prend plus le risque de complimenter une femme. C’est ainsi qu’on fabrique une société aseptisée, où tout le monde est invité à se taire ou à parler comme un formulaire gouvernemental standardisé, parce que tout ce qu’on dit peut être retenu contre soi. Je l’ai dit, notre société veut voir partout des discriminations à l’endroit des minorités. À tout le moins, on veut l’en convaincre. Elle subit une propagande constante. Sans cesse, on l’accuse de racisme systémique ou de sexisme systémique. Ce qui est particulier, ici, c’est que le délire de persécution est légitimé par les tribunaux, comme si le droit, aujourd’hui, reposait sur la sociologie victimaire pseudo-scientifique à la mode dans la gauche radicale universitaire. On ne sous-estimera pas la portée d’un tel jugement. On ne saurait, aujourd’hui, avoir une confiance aveugle dans le système de justice. On justifie aujourd’hui un nombre incalculable de niaiseries au nom des « droits de la personne » mal compris. Si le droit interdit aujourd’hui la courtoisie, ce n’est pas cette dernière qu’il faut abolir, mais le droit, qu’il faut changer. De même, il faut apprendre à se méfier de ceux qui prétendent lutter contre le racisme et le sexisme en décryptant l’idéologie qui se cache derrière leurs belles paroles. Résister Cela dit, on l’a vu sur les réseaux sociaux, le commun des mortels s’est étouffé d’indignation en apprenant que le tribunal avait donné raison au plaignant. C’est que l’homme ordinaire a compris aujourd’hui qu’il y a un business victimaire et que les médias comme les tribunaux ont un préjugé favorable envers ceux qui se disent opprimés par la majorité. On est même en droit de penser que l’homme ordinaire en a marre, qu’il se sent extorqué, et qu’il rêve du jour où on mettra fin au règne de la pleurniche. Mais quel politicien l’entendra ?
  2. Ah ! Je vois pas de qui tu parles
  3. Des nouveaux immigrants arnaqués

  4. Noui ! Je suis d'accord avec toi......mais avec un grosse nuance Ce que tu dis....et c'est ca mon point depuis le début, c'est que oui une bonne partie des immigrants n'en ont rien a foutre du pays d'accueill (on le voit tellement sur ce forum) et on le voit en France, en Belgique, au Canada, au Pays Bas etc.....mais et c'est ca mon point; pas aux USA A ça non, aux États-Unis la ils sont tous fiers d'être (enfin) américains....allons y avec la larme a l'oeil et la main sur le coeur pendant l'hymne national, allons y qu'ils sont tous fier de s'inscrire a l'armée américaine et être de bon petits soldats du complexe militaro-industriel américain, allons y qu'ils saluent et donne préférence aux bons petits GI de l'armée dans les aéroports, les stades de baseball et restaurants L'approche face a la nationalité américaine est totalement différente en comparaison avec l'immigration au Canada (et encore plus au Québec) ou '' ils considèrent que payer des impôts et observer les lois est suffisant....et faites nous pas ch**r avec votre nationalisme chiant''
  5. LIA LÉVESQUE La Presse Canadienne Munies d'un sondage qui indique que les trois quarts des Québécois estiment qu'une connaissance minimale du français devrait être une condition obligatoire pour demeurer au Québec, deux organisations demandent aux partis politiques de prendre des engagements en faveur de la francisation. Le Mouvement national des Québécois et la Fondation Lionel-Groulx ont dévoilé lundi, au cours d'une conférence de presse à Montréal, les résultats d'un sondage de la firme Léger, qui démontre que 73 % des Québécois estiment que « la connaissance minimale du français devrait être une condition obligatoire pour demeurer au Québec ». La proportion grimpe même à 79 % chez les francophones. Et cet énoncé reçoit même l'aval de 52 % des non-francophones. Et 84 % ont dit croire que les cours de français pour les nouveaux arrivants devraient être obligatoires - et même 91 % chez les francophones. « Ce sont des chiffres qui sont impressionnants, alors que dans une société plurielle comme la nôtre, on aurait pu croire qu'il y aurait eu une plus grande diversité d'opinions sur ce sujet. Or, le message lancé par la population est extrêmement fort sur ce point », a opiné Étienne-Alexis Boucher, président du Mouvement national des Québécois. De même, 76 % des personnes qui ont répondu au sondage ont dit croire que la francisation des immigrants était un « enjeu vital pour l'avenir du Québec ». La proportion grimpe même à 85 % chez les francophones. « Le discours dominant qu'on entend très, très régulièrement, c'est de dire : la question de la langue française, ça n'intéresse plus vraiment les Québécois, c'est une question passéiste, ringarde. Et ce que le sondage nous dit, c'est exactement l'inverse, et avec des taux de réponse qui frisent parfois l'unanimité », a fait remarquer Pierre Graveline, directeur général de la Fondation Lionel-Groulx. Alors que les élections québécoises auront lieu le 1er octobre, le MNQ et la Fondation Lionel-Groulx demandent aux principaux partis politiques de prendre dès maintenant des engagements fermes en matière de francisation, au-delà des simples déclarations publiques. Et les deux veulent des engagements inscrits dans les plateformes électorales. Et ils entendent bien en faire le suivi au cours des prochains mois. Le sondage de la firme Léger a été réalisé auprès de 1021 Québécois adultes pouvant s'exprimer en français ou en anglais. Il a été réalisé du 23 au 26 mars dernier. Il comporte une marge d'erreur de 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20. http://www.lapresse.ca/actualites/national/201804/23/01-5162134-les-immigrants-doivent-connaitre-le-francais-pour-rester-selon-un-sondage.php
  6. Oui je comprend ce que tu veux dire Emma1068....et bravo qu'il y en aie encore Mon point c'est que c'est inévitable, TOUS vont succomber, un jour ou l'autre, au rouleau compresseur de la culture anglo-américaine ajout : Mais j'y pense...faut pas chercher très loin....et je comprend pas que vous ne voyez pas l'évidence. Le peuple américain au complet est composé d'immigrants Le peuple américain, tout les 330 millions qui le compose sont des gens qui viennent du monde entier, ayant toutes sortes de langues, de coutumes, de traditions, de dogme religieux, de vêtements de leur pays respectifs...tout comme tes voisins hollandais Et aujourd'hui, ceux qui sont de deuxième, troisième ou quatrième générations sont tous en bermuda l'été, avec des running shoes Nike et des casquettes de baseball, mange chez McDo le dimanche midi et écoutent Beyoncé a la journée longue....y compris les Afro-Américains descendants des esclaves qui pourtant au départ étaient très très loin de cette culture la . C'est exactement la même chose qui va se produire au Canada Anglais ou cette culture la est non seulement omniprésente, mais c'est la seule et unique culture qui rejoint tout le monde quelque soit son origine ethnique. L'exemple que je donne souvent a ce sujet c'est l'immigrant Français a Toronto par exemple, et bien il ne connait pas du tout la culture de son voisin de palier, Japonais d'origine. Cet immigrant Français ne connait pas le Kabuki (c'est du théâtre japonais) Et son voisin Japonais lui , il ne connait pas Molière Mais les deux partages quelque chose: Desperate Housewife, Michael Jackson, les films de Shwarzenegger, ca les deux connaissent, ça les deux se rejoignent culturellement Alors imaginez les enfants de ces deux voisins de palier qui n'ont connu rien d'autres...ils vont tu s'en câlisser de Molière et du Kabuki Molière et le Kabuki ne fera jamais le poids contre Shwarzenegger et Michael Jackson re ajout : La avant qu'il y aie un petit comique qui dise que au Québec aussi nous consommons de la culture américaine.....oui c'est vrai, la différence c'est que nous ne consommons pas uniquement de la culture américaine.....tout comme en France, en Belgique, en Russie, en Roumanie (nommez tous les pays du monde si vous le voulez) ....partout les gens consomment de la culture américaine MAIS PAS UNIQUEMENT de la culture américaine, c'est ca la différence Au Canada anglais , il n' y a rien d'autres que la culture américaine a consommer comme culture qui rejoint toute la population quelque soit son origine Ce qui fait du Canada Anglais, dans les faits, le 51ième état américain On veut surtout pas ça au Québec...quelle horreur
  7. Les déguisements de Trudeau

  8. Des nouveaux immigrants arnaqués

    Oui moi...ma conjointe immigrante Française me force a faire le ménage chez nous....et je n'ai aucune rémunération pour ça Est-ce que ca compte mon exemple ?
  9. Je comprend ce que tu veux dire Kuro...cependant; ce qu'il faut comprendre c'est que je parle de la deuxième et troisième génération La deuxième et troisième génération veux et voudra ce que les autres américains ont; de grosses voitures, de grosses maisons, des jobs payantes, des femmes siliconnées comme dans les films, des ''guns'' , des casquettes de baseball, des hamburgers....tous les clichés de la vie américaine ils les voudront Mais tout ça ils ne peuvent pas l'avoir s'ils parlent mal l'anglais, s'ils se promènent avec des hidjab ou des burquas, s'ils arrêtent de travailler 3 fois par jour pour prier, s'ils ne bouffent que de la nourriture halal, s'ils gardent leurs turbans Sikh, s'ils gardent leur kirpan pour allé travailler chez Starbuck Tu vois, ils vont tous, l'un après l'autre laissé tomber les signes, les dogmes, les coutumes de leurs parents au nom de la sacro-sainte culture américaine A mon avis la culture américaine n'a pas de problème d'intégration, elle est toujours aussi puissante sur les masses immigrantes Le rêve américain est bien vivant...on le voit même sur des Français de France qui immigre ici (car le Canada est un prix de consolation pour eux)
  10. Oui bien sûr qu’ils votent pour Trudeau C’est le rêve, Trudeau leur dit qu’ils peuvent vivre comme dans leurs pays d’origine, qu’ils n’ont pas à s’intégrer à quoi que ce soit.... tout en profitant de l’excellente économie canadienne et des programmes sociaux canadien....wow c’est le rêve Et c’est la tout le problème car effectivement au Canada anglais il n’y a rien à s’intégrer à, car il n’y a pas de culture commune Or au Québec il y en une culture commune..,.d’ou le ‘’clash’’ avec certains immigrants
  11. Je vais à Ottawa au moins une fois par mois (et en Ontario) plusieurs fois pas année ....et dans l’Ouest Canadiens aussi Je connais très bien le Canada anglais.....et la conclusion est toujours la même Oui il y a des gens de toutes origines....même qu’a Toronto et Vancouver la majorité de la population n’est pas d’orIgine britannique Donc il s’agit tout comme Ottawa d’un pays vraiment multiculturel Bravo pour eux si ça leur convient Le problème c’est qu’il n’y a aucune culture commune, aucune culture nationale contrairement au Québec ( de l’aveu même de Justin) Donc la seule culture que tout ces peuples partage entre eux: c’est l’americaine Lorsque les enfants et petits-enfants de ces immigrants de toutes nationalités seront adultes ils laisseront tomber les coutumes, la culture, la bouffe de leur parents pour devenir de bons petits citoyens canadien anglais modèles avec des casquettes des Blue Jays et qui consomment qu’une seule culture: l’américaine .... et Ils voteront pour un Trump Canadien.....parce qu’ils seront complètement embrigadés dans la culture, les valeurs, la façon de voir le monde à l’américaine C’est exactement ça que l’on ne veut pas au Québec
  12. Décathlon Oh oui

    Bon on peut jouer a ca longtemps Je laisserai les gens juger si sur le fil du système de santé tu n'as pas renchérie sur toutes les saloperies que d'autres Français (et le clown Belge) ont écrit...alors que tout ce temps la, sur les nombreuses pages de ce fil la, vous saviez tous qu'il y a pleins d'histoires d'horreur en France...mais shut faut pas le dire, faut juste ch**r sur le Québec et son système de santé pourri. Tabarnak ps.bon je vous laisse capoter sur votre Decathlon
  13. Décathlon Oh oui

    Hey oh, reviens sur terre Vous arrêtez pas de comparer, tsé le fil s'appelle : ''système de santé France vs Québec'' ...tu sais ce que ca veux dire '' vs'' ? Ca veut dire que l'on compare les deux systèmes Et la vous vous mettez tous a raconter des histoires d'horreur sur le système Québécois...et combien grandiose ta mère a été soigné en France...tabarnak.....le cordonnier mal chaussé tsé LA VÉRITÉ : c'est que ta maman en France ET ma maman au Québec ont toutes les deux été soignés très bien ET rapidement Ce qui n'empêche pas qu'il y a dans les deux systèmes des ratés et il y a des gens qui attendent des heures dans les deux systèmes Je répète: gang d'hypocrite
  14. Système de santé France vs Québec, coup de gueule de Jimmy

    Et donc Messieurs Dames Français Française (et le comique Belge aussi) ? C'est drôle que vous avez pleins d'histoire d'horreur a raconter sur le système Québécois...mais évidemment vous vous dites '' ah on va les fourrer comme il faut les Québécois car ils ne savent pas que on a des histoires d'horreurs nous aussi dans le système Français, faque on va les inondés de mensonges '' Donc, j 'attend Gang d'hypocrite
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles