Aller au contenu
  • Annonces

    • Laurent

      Géo-localisez-vous !   17.02.2017

      Indiquez votre position géographique sur la carte géographique des membres
    • Laurent

      Délais d'immigration au Canada - Participez !   27.04.2017

      La meilleure façon de connaître les délais d'immigration est de compiler des dates de nos visiteurs à chaque étape de leur processus d'immigration. Ajoutez vos dates ici https://www.immigrer.com/delais-d-immigration-au-canada/    Stats Mon Projet Québec

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'csq'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Annonces et réglements
    • Régles du forum
  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Lounge
    • PVT
    • Bilans et tranches de vie
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Retour dans son pays
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Calendriers

  • Calendrier général
  • Sorties / Rencontres

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Marker Groups

  • Membres

290 résultats trouvés

  1. Délais de traitement moyens par pays?

    Sur le site du MIDI à la page parlant des délais de traitement moyens, il y a une section qui indique les délais moyens par pays. En ce moment, mon pays d'origine n'a aucun dossier en attente. Est-ce que cela signifie que je serai parmi les premiers à être évalués? Pas sûr de comprendre ça moi. Est-ce que quelqu'un pourrait clarifier? Merci! http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/travailleurs-permanents/demande-immigration-general/delais-tableaux.php
  2. Bonjour à tous ! Je sais que la question à déjà été posé mais je ne trouve pas de réponse plus récente que 2ans. Voici ma situation: J'ai fais mes études au Québec puis ai commencé à travailler pour mon employeur avec un visa post-diplome. J'ai ensuite obtenu un CSQ via le PEQ qui m'a permis d'obtenir un visa de travail fermé avec cet employeur. Je n'ai pas encore lancé ma demande de RP (mais je compte le faire dans les mois à venir) Je souhaite aujourd'hui changer de travail mais je ne suis suis pas sur de comment m'y prendre pour créer un nouveau permis de travail avec un nouvel employeur ? J'ai lu plusieurs informations contradictoires sur le sujet.. Merci d'avance de votre aide !
  3. Diplomes exigés du conjoint pour CSQ

    Bonjour à tous Félicitations pour ceux et celles ayant eu leur CSQ Moi j'ai une question qui me trotte dans la tête: - voilà, j'ai eu mon csq en décembre seulement entre temps je suis tombée enceinte (au mois de septembre) et avec mon partenaire on prévoit de se marier bientôt, puis, on va rajouter sa demande et celle du bébé ensemble pour ajouter dans mon dossier. - ma question: mon futur mari n'a pas le bac! Il vient juste de faire une formation courte en cuisine et a effectué des petits jobs autonomes en tant que commerçant et sinon a eu un job en tant que chargé de personnel dans une petite zone franche de textile. D'après mes calculs de points, même sans le bac on a au moins 61 points Mais d'après vous est-ce un motif de reçu qu'il n'ait pas eu son bac et pas de diplome à part une formation en cuisine?
  4. Permis jeune pro et CSQ

    Bonjour à tous et à toutes, J'ai un permis jeune professionnel d'une durée de 24 mois qui va expirer en Juillet 2018. D'ici un mois je vais envoyer une demande de résidence permanente au Canada avec un CSQ via PEQ. Je veux résider au Québec. Je lis que ce permis JP est 24 mois maxi et ne peut être prolonger. Je lis également que c'est possible avec le CSQ. Plusieurs versions s'offrent à moi et je ne trouve pas d'infos claires. Ma question : Comment rester travailler en prolongeant après le permis Jeune pro expiré en sachant que j'aurais fais 24 mois avec ? Combien de temps puis-je prolonger ? La résidence permanente sera en cours de traitement pendant l'expiration de mon permis JP et je veux continuer à travailler pendant ce temps. Merci beaucoup pour les réponses précieuses
  5. Futurs MPQuistes (Mon projet Quebec) 2018

    Bonjour à toutes et à tous, ce sujet est destiné à toutes les personnes qui souhaitent immigrer au QUEBEC par la voie du CSQ. Les gens qui ont déjà eu leurs CSQ sont les bienvenus, ou ceux qui ont déjà commencé la procédure de DCSQ le sont aussi. Le midi a jusqu'au 31 mars 2018 pour annoncer la période de sélection
  6. Bonjour, Voici ma situation, je suis titulaire d'un CSQ assorti d'un permis de travail pour la durée de celui-ci. Or, je suis en France en ce moment et je m'apprête à déposer ma demande de RP avant que mon CSQ ne se "perime" trés prochainement. Mes delais étant courts en terme de validité de mon CSQ : Suis-je mieux de le déposer au BRC Paris ou de l'envoyer en express au BRC de Sydney TQQ Nouvelle Ecosse ? (Sachant que j'ai un permis de travail valide donc resident temporairement au Canada)
  7. Bonjour, Voici ma situation, je suis titutlaire d'un CSQ assorti d'un permis de travail pour la durée de celui-ci. Or, je suis en France en ce moment et je m'apprête à déposer ma demande de RP. Mes delais étant vraiment trés courts en terme de validité de mon CSQ suis-je mieux de le déposer au BRC Paris ou tenter de l'envoyer en express au BRC de Sydney TQQ Nouvelle Ecosse ? (Sachant que je suis d'après mon permis un demandeur resident temporairement au Canada)
  8. Demande de RP

    Bonjour, Voici ma situation, je suis titutlaire d'un CSQ assorti d'un permis de travail pour la durée de celui-ci. Or, je suis en France en ce moment et je m'apprête à déposer ma demande de RP. Mes delais étant vraiment trés courts en terme de validité de mon CSQ suis-je mieux de le déposer au BRC Paris ou tenter de l'envoyer en express au BRC de Sydney TQQ Nouvelle Ecosse ? (Sachant que je suis d'après mon permis un demandeur resident temporairement au Canada)
  9. Salut à tous, Actuellement je lis un peu de tout sur les forums de PVT concernant une prolongation de son visa. Je suis actuellement en PVT et il se fini le 12 janvier prochain. J'ai obtenu mon CSQ (via un PEQ) et je vais lancer ma RP la semaine prochaine. Je voulais savoir si je peux aller faire le tour su poteau avec un offre d'emploi, mon visa, mon CSQ et la preuve de paiement de mon employeur ? Ou est-ce que je suis obligé de faire ceci en ligne ? Si je dois le faire en ligne, une fois la demande faite, est-ce que je passe en statut implicite en attendant d'avoir l'acceptation de mon permis fermé avec mon employeur ? Merci d'avance
  10. Eviter quotas CSQ avec un PVT sans être au Québec

    Bonjour à tous ! Une question m'obsède et je n'ai pas encore réussi à trouver la réponse, peut-être pourrez vous m'aider ! Voici ma question : J'ai eu mon PVT en mai 2016. Me voilà de retour en France et j'aimerais lancer ma demande de CSQ au plus vite. Est-ce possible d'éviter les quotas grâce à mon PVT, mais en étant en France ? Merci mille fois, Alice
  11. Demeurer au Quebec après DEP 1800H

    Bonjour a tous et a toutes, Je suis un étudiant étranger au Quebec depuis août 2016, ma formation finit dans quelques mois, mais j aimerais résider au Canada après la fin de mes études. La fin de mes études est le 24 Mars 2018, et l'expiration de mon permis d’études et mon visa c'est le 31 mars 2018 (7 jours seulement après la fin des études!!!) Que dois-je faire pour avoir la résidence permanente sans être oblige de retourner au pays.. C'est vraiment difficile a comprendre la procédure car il y a beaucoup de facteurs (Permis de travail Post-Diplôme, PEQ, CSQ, Visa..) Veuillez s'il vous plait m'expliquer ce qu'il faut faire je trouve de l'aide nul part.. Merci.
  12. Résultat du test de français réjeté

    Bonjour à tous, J'aimerais vous faire connaître ma situation afin de trouver une solution pour mon problème avec l'examen de français. Je suis demandeur du CSQ dans le PEQ (Programme de l'expérience québécoise). En septembre, j'ai fait la demande pour le CSQ avec les résultats du test de français TEFaQ (Test d'évaluation de français pour l'accès au Quebec). C'était un niveau B2 pour la compréhension orale et l'expression orale. 2 semaines plus tard, j'ai reçu une lettre du MIDI m'informant qu'ils avaient besoin de plus de temps pour vérifier mes documents. Le 11 octobre, j'ai reçu un courriel de l'organisation qui fournit ce test. Dans l'email, le MIDI a demandé à l'organisation de refaire l'évaluation de mon expression orale et l'organisation a maintenant décidé de baisser ma note de B2 à A2. J'ignore les raison de ce changement. Après ce courriel, j'ai rien reçu du MIDI. Pour rectifier le problème, j'ai écrit une lettre au MIDI pour demander une période de grâce afin que je puisse repasser le test et prouver que j'ai effectivement un niveau B2. J'ai également annexé à cette lettre le reçu de paiement pour le TEFaQ expression orale que j'allais reprendre le 24 octobre. Cependant, le MIDI ne m'a pas répondu. De toute façon, j'ai quand même repris le test et cette fois, j'ai obtenu un C1 pour l'expression orale. J'ai soumis le nouveau résultat ainsi qu'une lettre d'explication incluant mon numéro de dossier au MIDI la semaine passée et j'ai même passé un autre examen de français TCFQ (toujours en attente du résultat). Les résultats du test que j'ai envoyés le septembre sont datés du 12 avril 2017. J'avoue que mon français n'était pas très bon en avril et j'étais aussi surpris d'atteindre un B2. Je jure devant Dieu que je n'ai rien fait pour modifier le résultat ou quoi que ce soit. Ce n'était pas moi qui me suis donné un B2. Je veux dire que si j'avais su que ce n'était pas réellement un B2, j'aurais repris l'examen jusqu'à ce que je puisse atteindre un B2 mais je ne le savais pas. Je n'ai pas soudoyé ou triché. Ça fait 2 mois que j'attends. Je ne sais tout simplement pas pourquoi je mérite d'être puni de cette façon. Et maintenant, je suis coincé ici sans nouvelles du MIDI. Je veux juste vous poser quelques questions. 1. Si le MIDI ne m'oblige pas officiellement de l'envoyer des documents supplémentaires, est-ce que je suis autorisé à soumettre moi-même des documents supplémentaires comme ce que j'ai fait pour le nouveau résultat du test de français? Vont-ils les accepter? 2. J'ai déjà repris l'examen et soumis le résultat le plus à jour. Pensez-vous qu'il y a encore quelque chose que je peux faire? J'ai déjà fait tout ce que je pouvais pour rectifier le problème. Je suis juste frustré maintenant. Je suis chinois et c'est vraiment difficile d'apprendre une troisième langue. En fait, je commence à me demander s'il y a quelque chose à voir avec le fait que je suis chinois... Est-ce que quelqu'un a une expérience similaire ou sait ce que je peux faire pour gérer la situation professionnellement? Merci d'avance.
  13. Bonjour, Je fais appel à vous concernant une prolongation de PVT. Mon PVT se termine le 12 janvier 2018 et je souhaiterai rester au Quebec avec mon employeur actuel (qui souhaite me garder). Aussi, j’ai obtenu un CSQ via PEQ. J’ai vu qu’il y a 2 possibilités, dont une qui n’est plus à jour apparement : Faire une demande de prolongation de permis. Apparemment cela se fait sur internet ou par papier. Il me semble que c’est la plus facile des deux mais mon problème est que le relais moyen est de 60 jour, ce qui ferait qu’il me serait accordé une dizaine de jours après la fin de mon visa. Savez vous si pendant ce délais je peux re rentrer dans le pays en touriste tout en gardant mon compte en banque et mon numéro de telephone ? Aller a la frontière avec son CSQ, offre d’emploi, passeport et frais payés par l’employeur et faire le tour du poteau. Il me semble avoir vu que ce n’est plus possible depuis juillet 2016. Avez vous pu avoir votre permis après cette dans via cette méthode ? J’ai une autre question concernant mon CSQ. Est-ce que je suis obligé de faire une demande de RP de suite ? Merci d’avance
  14. Questions concernant le CSQ et le parrainage

    Bonjour, je me posais certaines questions concernant le CSQ. J'ai une connaissance qui a eu son diplôme d'aide soignante en France (l'équivalent au Québec serait Préposé aux bénéficiaires) et nous nous demandions si son diplôme était reconnu ici. Nous nous demandions également si il était nécessaire (ou recommandé) de faire une étude comparative des diplômes. (Nous sommes ambigus sur les situations où cette étude doit-être faite). Enfin concernant le parrainage: Est-ce que la demande peut être fait en tout temps? Nous vous remercions à l'avance du temps que vous prendrez pour nous sortir du noir!
  15. Prolonger/Renouveler CSQ

    Hello tout le monde! Je suis à la recherche de conseils et/ou de retours d'expérience concernant la prolongation/renouvelement du CSQ. Voila un peu plus d'un an et demi, j'ai obtenu mon CSQ via le PEQ, dans le but de faire ma demande de résidence permanente. Depuis l'obtention de mon CSQ je réside au Canada avec un permis de travail fermé. Les hasards de la vie ont fait que je n'ai pu envoyé ma demande de RP au fédéral qu'en juin de cette année. J'ai reçu la confirmation de l'ouverture de mon dossier début octobre. Me voila donc avec un CSQ expirant fin mars 2018, pas de RP avant probablement novembre l'année prochaine (si je me fie à l'estimé de 13 mois donné sur le site de CIC) et un emploi que je préférerais ne pas perdre. J'ai contacté Immigration Quebec, qui m'a indiqué qu'il n'existait pas de procédure de prolongation de CSQ mais que je devrais envoyer un courrier explicatif pour que ma demande soit étudiée. D'après ce que m'ont dit CIC, et ce que j'ai vu sur leur site web, il est obligatoire d'avoir un CSQ valide pour obtenir sa RP, si le CSQ expire avant l'obtention de la RP, alors CIC s'occupe de le faire renouveler pour 1 an (cf: http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/outils/perm/econ/ceq/decision.asp). Cependant, mon permis de travail expirant fin mars, j'ai besoin d'un CSQ valide pour que mon employeur me fasse un nouveau permis de travail fermé. Je me demande donc, avez-vous déjà tenté de faire prolonger/renouveler vous-même votre CSQ? Si oui, comment vous-y êtes vous pris? Quelles démarches avez-vous entreprises? Merci d'avance!
  16. Vous prévoyez effectuer vos procédures d’immigration canadienne par vous-même? Vous croyez qu’il suffit de suivre à la lettre les renseignements que vous avez lus sur internet pour réussir votre projet migratoire? Si tel est le cas : méfiez-vous du « syndrome du pâtissier ». Voici pourquoi. Par Reynaldo Marquez, avocat Le net regorge, en effet, d’une foule de renseignements gratuits concernant les procédures d’immigration canadienne, à commencer par les sites officiels des différents ministères concernés, tels : Réfugiés, Immigration et Citoyenneté Canada (IRCC) Service Canada ; et Ministère de l’Immigration, la diversité et de l’Inclusion (« MIDI »). Ces sites parlent abondemment des procédures relatives au parrainage, permis de travail, d’Études d’impact sur le marché du travail et de l’obtention du Certificat de sélection du Québec. Le site d’IRCC, plus particulièrement, offre également des guides sur la marche à suivre pour compléter les formulaires d’immigration. Et que dire des sites Web de certains cégeps et universités qui renseignent leurs étudiants sur les procédures relatives aux permis d’études? C’est sans compter sur les forums de discussions dans lesquels des expatriés et de futurs immigrants causent de leurs expériences personnelles et n’hésitent pas à conseiller (parfois mal) les autres participants sur les démarches à suivre pour réussir leur projet migratoire. Le syndrome du pâtissier Bref, cette surabondance de renseignements gratuits en ligne peut parfois créer chez certaines personnes intéressées à l’immigration canadienne un faux sentiment de sécurité. Un sentiment les amenant à croire qu’il suffit de suivre minutieusement les instructions qu’elles ont obtenues sur le web pour mener à bien leur émigration au Canada. En ce sens, ces personnes entrevoient les procédures d’immigration un peu comme le ferait un pâtissier d’expérience auquel il suffit de suivre une recette éprouvée pour que son gâteau lève. C’est ce que j’appelle « le syndrome du pâtisser ». Compte tenu de cette surabondance de renseignements, certaines personnes sont du même coup portées à croire que les services d’un professionnel de l’immigration, tel un avocat ou un consultant compétents, est une dépense inutile et non pas un investissement en leur avenir. Le syndrome du pâtissier est parfois renforcé par les histoires à succès entendues ça et là, dans votre entourage, et voulant qu’un tel ou une telle aient réussi ses procédures d’immigration sans l’aide d’un avocat. Qu’ils ont simplement complété des formulaires, payé les frais demandés et que bingo! Ils ont obtenu leur visa. Certes, cela est possible. Mais avez-vous entendu parler des histoires de personnes qui ont grandement compromis leur avenir au Canada après avoir choisi de faire cavalier seul? Des histoires avec une mauvaise fin Dans ma pratique de tous les jours, il m’arrive souvent de rencontrer des clients dans une telle situation. Ils viennent me consulter à savoir s’il existe une solution au problème d’immigration dans lequel ils se sont placés, après avoir tenté de régler leurs papiers par eux-mêmes. En effet, ce n’est pas toutes les histoires d’immigration qui finissent bien pour les gens qui décident d’entreprendre leurs démarches seul. Parfois, elles ont une mauvaise fin. Certains de mes clients sont allés même jusqu’à perdre leur statut d’étudiant ou de travailleur au Canada, alors qu’ils avaient finalement pu réunir tous les pré-requis exigés et qu’ils étaient à deux doigts de pouvoir demander la résidence permanente. Pourquoi? Entre autres, parce qu’ils ont mal compris les instructions qu’ils avaient pourtant bien lues et relues, qu’ils ont mal complété le bon formulaire ou qu’ils ont bien complété le mauvais. Je constate aussi qu’ils commettent les erreurs suivantes : Croire qu’une demande de CSQ octroie le statut implicite; Demander un permis post diplôme avant d’avoir obtenu un emploi; Compléter un programme d’études ou occuper un emploi qui ne débouche pas sur la résidence permanente; Etc. Demander à faire réviser votre procédure Certes, vous n’êtes pas obligés d’être représentés par un professionnel du droit pour compléter vos démarches migratoires au Canada. Toutefois, le recours aux services d’un représentant compétent étant à l’affût des lois et des règlements, dans ce domaine en constante évolution qu’est le droit de l’immigration, peut potentiellement maximiser vos chances de réussite. Si d’aventure vous avez déjà complété vos formulaires d’immigration seul, demandez donc au professionnel d’immigration de votre choix s’il accepterait de réviser avec vous la procédure que vous comptez transmettre aux autorités de l’immigration. Par exemple, dans une perspective d’un meilleur accès à la justice, j’offre des services de révision de procédures pour mes clients qui se sentent à l’aise avec les divers formulaires d’immigration qu’ils doivent compléter. Un tel service en mode révision est parfois plus économique pour eux que si je faisais la procédure complète à leur place. La connaissance sans expérience, égal danger! En effet, à force de lire des renseignements gratuits sur le web, il est possible que vous ayez l’impression de très bien connaître les programmes et les procédures d’immigration. Toutefois, en la matière, la connaissance sans expérience peut s’avérer risquée! On ne réussit pas son projet d’immigration comme un pâtissier le fait avec son gâteau. Et vous, croyez-vous vous souffrir du syndrome du pâtissier?
  17. Bonjour les amis, Je viens vers vous pour solliciter votre aide. Nous somms 04 membres de famille, DCSQ Août 2011. Suite à un rejet en Novembre 2015, J'ai formulé une requête auprès du commissairiat aux plaintes, nos CSQ (moi et ma femme ) sont émis alors en Décembre 2016 . J'ai ajouté notre fille et son csq je l'ai reçu sur ma boîte postale dans un espace de temps entre l'émission et la réception de 35 jours. Mais le problème est avec le certificat de sélection de mon fils qui est égaré par la poste (Posté DZ sûrement), en fait j'ai dû attendre presque 04 mois pour demander un duplicata de son CSQ. Le même duplicata est émis et signé depuis 02 mois et à ce jour je ne l'ai toujours pas reçu. (Problème Poste DZ persiste toujours !). Que dois-je faire? Attendre un second duplicata du CSQ de mon enfant (pour l'envoi, cete fois-ci, je mettrai l'adresse d'un ami à Québec); Ou alors j'entame l'envoi fédéral sans le CSQ de l'enfant, puis le faire suivre par la suite; Pour la 2eme option j'ai besoin des retours de personnes dans le même cas. Merci de m'avoir lu et encore merci si vous me répondiez. À vos plumes!
  18. RP au niveau fédéral, CSQ nécessaire ?

    Bonjour, Merci d'avance pour votre aide ! J'ai parcouru le forum et Internet du mieux que je pouvais mais je bloque sur un point...ce fameux CSQ et le status de résident permanent. Ma compagne et moi-même avons obtenu le status de résident permanent au niveau fédéral. Nous avons validé tout ça lors de (très) sympathiques vacaces en Octobre dernier mais du coup notre projet d'immigration s'oriente désormais vers Montréal (à la place de l'Ontario initialement) et nous envisageons de nous y installer en Février (Oui oui...en hiver...) de l'année prochaine (Après nos vacanaces nous sommes rentrés directement préparer notre changement de vie .... ...nous n'avons donc pas fait démarche administrative en Ontario, telle que l'assurance maladie) Du coup voici la question sur laquelle j'espère que vous pourrez m'aider. Est-ce que l'on peut s'installer librement à Montréal, y chercher (Et trouver) du travail et s'inscrire à l'assurance maladie du Québec ou est-ce qu'il y a une démarche préalable à faire, telle que obtenir le CSQ ? Ma compagne ne parlant pas bien le français pourra t-elle bénéficier des programmes provinciaux d'apprentissage du français ? Toute expérience similaire est la bienvenue !! MERCI !!!
  19. Bonjour à tous,j'ai obtenu le CSQ avec celui de mon enfant et nous avons d'ailleurs envoyé le dossier fédéral. Nous sommes dans l'attente de la demande de visite médicale.Le problème c'est que mon épouse veux nous accompagner au canada vu l'âge de l'enfant qui est de 9 mois actuellement. Elle n'avait pas été associée a la demande du CSQ car nous n'étions pas marié en ce temps là et nous nous sommes dit que son ajout pourrait être compliqué à justifier avec le statut de conjoint de fait.Mais voila, mon enfant et moi avons le CSQ et elle non.nous n'avons pas voulu refaire une demande de CSQ pour ne pas retarder le processus d'immigration déjà long. Alors par quel moyen pourrait-elle nous accompagner ? un visa de visiteur avec une lettre explicative ? une demande de visa à titre personnelle ? bref comment gérer cette situation ? vos suggestions sont les bienvenues, merci infiniment ! Je compte faire une demande de parrainage dès notre arrivée
  20. Cheminement et durée des démarches

    Bonjour à tous, Je suis contente d'avoir découvert ce forum et, vous remercie.😊 Je voudrais immigrer au Canada (Travailleur Permanent) et je suis perdue dans les démarches, surtout sur le comment...procéder.😔 J'avais envoyé mon premier dossier en 2011 à Paris mais, j'ai été contrainte de tout laisser car il me fallait achever avec mes études. Après celles-ci, j'ai occupé des postes différents de mon domaine d'étude (des intérims, cdd). L'an dernier, j'ai essayé de m'inscrire sur Mon Projet Quebec (qui n'existait pas à l'époque) mais j'ai été bloquée car j'avais pas fait le TEF et, on m'a demandé si mon fils a un 'document de voyage' (je ne sais pas de quoi il s'agit...est-ce un passport ou autre)?? J'ai beaucoup réfléchi sur le choix de la région d'accueil (Québec ou Ontario), j'ai finalement choisi(francophone, je suis très intéressée par l'anglais). Tout de même, j'ai s'il vous plaît besoin de vos conseils car je voudrais rapidement re entamer la procédure. Pour le Québec: - Me faut-il avoir mon TEF et l'équivalence de mes diplômes avant de débuter la demande de CSQ?? - C'est quoi un document de voyage?? - Quels sont les délais pour ceux qui dependent de Paris?? - L'entrée express, comment procéder?? Quelles sont les avantages et inconvénients?? Pour l'Ontario: Mêmes questions que plus haut. - Il me faudra faire l'IELTS J'ai tellement traîné que, j'ai hâte que tout aille vite 🙁😢. D'avance, merci pour vos conseils.
  21. Traitement demande CSQ 2017

    Bonsoir , Je suis intéressé par la procédure d'immigration pour le Quebec, programme régulier des travailleurs qualifiés. Pourtant je n'ai pas encore soumis ma demande de CSQ en ligne car les dates de réception ne sont pas disponibles, mais je m’inquiète car ça fait un bout de temps qu'on a pas eu de nouvelles, puis je avoir des informations dans ce sujet : - Sachant que les demandeurs ayant une offre valide d'emploi ou résident en Quebec peuvent soumettre leur demande en tout temps, je me demande si ceux déjà reçu jusqu’à maintenant seront filtrés afin de garder que ceux répondant aux criteres cités. -Et si c'est le cas comment ils seront filtrés puisque l'information concernant l'offre de travail valide n'est pas précisé dans le formulaire. - Combien serai le nombre des demandes reçus pendant la période de réception ,5000 ou peut être moins -Bref si je soumet ma demande avant la date de réception , est ce que je risque qu'elle soit rejeté après sachant que la date de soumission sera précisé dans le formulaire. Merci pour votre aide.
  22. Bonjour à tous-tes ! J'ai déjà fait une recherche générale sur le sujet, mais évidemment je ne trouve jamais de situation recoupant suffisamment la mienne ! Voici donc les faits, et j'espère que parmi vous quelqu'un pourra m'aider à y voir plus clair ! Je suis arrivée au Québec en 2010 pour les études. J'ai obtenu mon baccalauréat, ma maitrise, et je suis actuellement inscrite au doctorat en droit à l'UQAM. J'ai complété ma scolarité obligatoire (cours obligatoires et examen doctoral) et je suis à plus de la moitié de mon programme de doctorat, avec d'excellents résultats. Comme beaucoup, je souhaite m'installer définitivement au Québec/Canada (j'aime Montréal, mais je suis mobile, surtout dans l'éventualité d'un post-doc !). En parallèle de mes études, j'occupe depuis plusieurs années un emploi d'assistante, puis de gérante dans un petit hôtel (aucun rapport avec mes études). Ce poste entre dans la catégorie "0" et me permettrait donc, a priori, aussi d'accumuler des points pour un certificat de sélection sur une base professionnelle. Au courant de l'hiver, je vais devoir proroger mon permis d'études (il arrive à expiration en même temps que mon passeport) et je profitais de l'occasion pour évaluer les autres options vers la résidence permanente (et l'admissibilité à davantage de subventions...). Et... je m'y perds. Première question : La première étape est évidemment le renouvellement de mon passeport français, auquel est rattaché mon permis d'étude actuel. Que se passe-t-il si je dois sortir du Canada avant l'obtention de mon nouveau permis d'étude ? En d'autres termes, que se passe-t-il si je dois revenir au Canada avec mon vieux permis d'études (toujours valide) rattaché au passeport A, mais que j'ai désormais le passeport B ? Deuxième question : Est-ce que, indépendamment de toute autre démarche, je dois quand même renouveler mon CAQ et mon permis d'études ? Ou alors, est-ce que si j'entame des démarches pour obtenir un CSQ (par exemple), je n'ai plus besoin de renouveler ces documents là ? Trosième question : stratégiquement (et évidemment légalement) parlant, est-ce que je suis mieux d'appliquer pour un certificat de sélection sur la base de ma formation universitaire, ou sur la base de mon emploi ? J'ai lu que l'expérience professionnelle acquise pendant que l'on est détenteur d'un permis d'études ne compte pas, est-ce que quelqu'un peut confirmer ? Dans l'hypothèse ou cette expérience pourrait être comptabilisée, et sachant que je suis au Québec sur la base d'un permis d'études, est-ce que je risque d'être accusée d'avoir eu une "double intention" si je fais jouer mon expérience professionnelle acquise en parallèle ? Quatrième question : Si j'ai bien identifié les différentes voies qui s'offrent à moi, laquelle est la plus pertinente ? Programme de l’expérience québécoise (PEQ) – Diplômé du Québec Je bloque sur le critère : "détenir un diplôme du Québec admissible ou prévoir avoir terminé votre programme d’études dans les six mois suivant la date de la présentation de votre demande". J'ai complété ma maitrise il y a moins de 2ans. Mais évidemment, vu que je me suis engagée dans un cursus de doctorat, je ne peux plus appliquer pour la maitrise. Et pour ce qui touche à la fin de mon diplôme de doctorat, ce ne sera évidemment pas dans les 6 mois qui viennent. D'ailleurs, même une fois ma thèse déposée, les délais de correction et de soutenance sont difficilement prévisibles... Et si je comprends bien, l'obtention officielle du PEQ se fait seulement lorsqu'on apporte effectivement la preuve de réussite du diplôme. J'ai "ouïe dire" qu'il y avait des dispositions particulières pour les étudiants du doctorat, justement en raison des délais d'obtention difficiles à prévoir, mais je ne trouve rien à ce sujet sur les sites officiels de l'immigration... Si vous avez des renseignements, je suis preneuse ! Programme régulier – Étudiant étranger au Québec Ici, le critère est le suivant : "avoir complété au moins la moitié de votre programme d’études, s’il est d’une durée de moins de 18 mois ou s’il s’agit d’un programme de 2e ou de 3e cycle universitaire;" A priori BINGO. Je rentre dans le champ. Mais alors je ne comprends pas, quelle est la différence avec le PEQ en matière de délais de traitement ? Cela signifie-t-il aussi que je peux recevoir mon CSQ, et donc entamer les démarches pour la résidence permanente, avant la fin de mon doctorat ? Ou alors est-ce que mon obtention va rester conditionnelle jusqu'à l'obtention définitive de mon diplôme ? Je vois aussi qu'il est question de quotas de 5.000 demandes, et de "périodes de réception des demandes de Certificat de sélection du Québec", mais je ne trouve aucune information plus spécifique à ce sujet... Au niveau fédéral : Entrée express (si mon expérience professionnelle compte) Évidemment, les premières questions que je me pose sont : puis-je passer directement par ce programme et "sauter" le programme québécois (en considérant que j'ignore si le Québec est la province où je suis amenée à rester) ? Qu'est-ce qui différencie ce programme du PEQ/Programme régulier québécois ? Merci infiniment par avance pour votre aide !
  23. « Comment immigrer au Québec? » En tant qu’avocat en immigration au Barreau du Québec, voilà une question que mes clients me posent très souvent. Dans le présent billet de blogue, je vais m’efforcer de répondre à cette question le plus simplement possible. Par Reynaldo Marquez, avocat Pour ce faire, je me propose de vous révéler une stratégie en trois étapes, laquelle a été fréquemment utilisée avec succès par certains candidats à la résidence permanente au Québec au cours des dernières années et qui l’est toujours. Une mise en garde nécessaire D’emblée, je vous avertis que cette thématique est plus complexe qu’il n’y paraît. Et ce pour au moins deux raisons. D’abord, parce que chaque cas et un cas d’espèce et ce qui s’applique à une personne ne peut s’appliquer à une autre. Et inversement. Ensuite, parce que mes obligations déontologiques m’interdisent, et avec raison, de vous donner un avis juridique sans avoir une connaissance intime de votre dossier. Nul ne saurait marcher dans le noir sans risquer de se cogner le petit orteil. Aussi, les renseignements généraux que je vous offre ci-après ne sont nuls autres que la pointe de l’iceberg d’un processus migratoire généralement viable pour qui répond aux exigences applicables. Je vous offre de tels renseignements généraux pour faire plaisir à l’ancien journaliste de presse écrite que je suis en ce que je me plais encore à vulgariser des thématiques complexes pour le bénéfice du grand nombre. Je vous les offre aussi pour faire plaisir à l’avocat en droit de l’immigration que je suis devenu auprès du Barreau du Québec et qui croit que l’accessibilité à la justice passe aussi par la vulgarisation du droit. Au cours des prochaines semaines, j’entends approfondir certains renseignements qui pourraient rester nébuleux à votre esprit, malgré mes efforts de vulgarisation compris dans le présent texte. Un texte qui, et je tiens à vous le rappeler au risque de me répéter, en est un de portée générale. Pour des conseils adaptés à vos besoins, prière de consulter l’avocat compétent et dûment qualifié de votre choix. Une compétence partagée Pour mieux comprendre la stratégie dont il sera question ici, il y a lieu d’ajouter encore quelques lignes en guise de préambule. En effet, il faut garder à l’esprit qu’au Québec l’immigration est une compétence partagée entre le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial. Donc, contrairement à ce qui se produit dans les autres provinces et territoires canadiens, le Québec a son mot à dire concernant la sélection de ses immigrants. Au cours des dernières années, plusieurs personnes ayant réussi à s’établir de façon permanente au Québec ont eu recours à une stratégie en trois temps. Celle-ci s’articule généralement comme suit : Obtenir une résidence temporaire au Québec; Obtenir un Certificat de sélection du Québec; Présenter une demande de résidence permanente. Voilà donc pour les grandes lignes. Mais, le diable étant dans les détails, voyons de plus près comment tout ceci s’articule dans la pratique. Obtenir une résidence temporaire L’obtention d’un statut de résident temporaire est généralement la première étape à suivre avant d’obtenir la résidence permanente. Par résidence temporaire, je fais référence à un permis d’études ou à un permis de travail. Chacun de ces deux types de permis est émis par le gouvernement fédéral. Cliquez sur les liens suivants pour en savoir davantage sur : Comment faire une demande de permis d’études; et Comment faite une demande de permis de travail. À première vue, cela peut paraître simple, mais il faut jouer de prudence. En effet, ce ne sont pas tous les programmes d’études ni tous les emplois qui permettent à un candidat à l’immigration canadienne au Québec de présenter une demande de résidence permanente. Par conséquent, mieux vaut se renseigner quant à savoir quels sont les programmes d’études ou les emplois qui sont susceptibles de déboucher sur une résidence permanente, et ce, dès le début de votre projet d’immigration. Obtenir un Certificat de sélection du Québec (« CSQ ») L’obtention d’un Certificat de sélection du Québec («CSQ ») est en principe la seconde étape à suivre dans votre parcours vers la résidence permanente. De manière générale, les candidats à l’immigration ayant complété avec succès un programme d’études admissible à la résidence permanente sont en mesure de candidater un CSQ via le Programme de l’expérience québécoise – Diplômés du Québec. Il est généralement de même pour les candidats à l’immigration ayant occupé un emploi admissible à la résidence permanente, sous réserve d’avoir respecté les conditions relatives à leur emploi, via le Programme de l’expérience québécoise – Travailleurs étrangers. Ces deux programmes sont administrés par le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), lequel relève du Québec. Cliquez sur les liens suivants pour en savoir davantage sur : Le programme PEQ – Diplômés du Québec Le programme PEQ – Travailleurs étrangers temporaires spécialisés. Incidemment, à la lecture des renseignements contenus sur le site Web du MIDI au sujet de ces deux programmes, vous aurez une meilleure idée des diplômes et des emplois admissibles à un CSQ. Présenter une demande de résidence permanente Une fois votre CSQ en poche, il vous est habituellement loisible de déposer votre demande de résidence permanente auprès du gouvernement fédéral, sous le programme des Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec. La résidence permanente est émise par le fédéral. Cliquez sur les liens suivants pour en savoir davantage sur : Le programme des Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec; Les formulaires à compléter au soutien de votre demande. Le processus en trois étapes décrit ci-dessus est conséquent avec la division des pouvoirs entre les gouvernements fédéral et provincial, tel que pratiquée actuellement dans la province du Québec. En résumé Nous pourrions résumer les présents renseignements comme suit. Pour devenir résident permanent au Canada en vue de s’établir dans la Belle province, il convient tout d’abord d’obtenir un CSQ. En effet, le CSQ peut être décrit comme un document préalable à l’obtention de la résidence permanente canadienne, en ce qui concerne la province de Québec. De manière générale, pour obtenir un CSQ, il faut au préalable avoir obtenu un statut temporaire valide auprès du fédéral, soit comme étudiant ou comme travailleur étranger spécialisé. Après avoir obtenu un diplôme ou avoir occupé un emploi admissible, dont les critères sont déterminés par le Québec, il devient possible d’obtenir le fameux CSQ. Une fois le CSQ en poche, il est alors loisible à un candidat à l’immigration de déposer une demande de résidence permanente auprès gouvernement fédéral. Avez-vous des questions sur cet article? Reynaldo Marquez est un avocat membre du Barreau du Québec. Avant de se tourner vers le droit, il a été journaliste dans des publications québécoises de premier plan. Il est l’auteur de l’article intitulé Le Québec des possibles. 700-1980, rue Sherbrooke Ouest Montréal, Québec, H3H 1E8 +1 (514) 907-3231 poste 103 rmarquez@wmr-law.ca www.avocatenimmigration.com
  24. Demander une copie de mon dossier

    Bonjour, Je compte déposer ma demande de citoyenneté et je pensai utiliser mon test de français que j'avais utiliser pour le CSQ mais je ne trouve pas de copie, pensez-vous qu'il serait-il possible de demander une copie de mon dossier ? Merci
  25. Après CSQ une voie sans suite

    Bonjour Bonjour à tous les forumistes, lecteurs comme rédacteurs J'ai besoin d'une aide. Espérant pouvoir trouver des réponses. J'ai eu mon CSQ, il y a huit mois. En deux exemplaires, 1- immigration Canada et 2- Titualire. J'ai amassé toutes les pièces de la trousse du Fédéral Canada pour envoyer mon dossier. Cependant, j'ai un petit empêchement qui consiste dans ce qui suit: Je suis marié, et dans mon CSQ, c'est mentionné comme marié, mais ma conjointe ne m'accompagne pas. Depuis le départ j'ai parlé du projet de l'immigration à ma conjointe, elle n'en est pas du tout intéressée, du tout, du tout, du tout. J'ai reçu mon CSQ pour immigrer seul. J'ai consulté le site de http://www.cic.gc.ca/ et en lisant le guide, j'ai découvert pour la visite médicale cette expression entre guillemets: "Membres de la famille à la charge d’un demandeur principal, mais qui n’immigrent pas au Canada. Il s’agit de l’époux ou du conjoint de fait, des enfants à charge et des enfants des enfants à charge. Ces personnes doivent être mentionnées dans la demande de résidence permanente du demandeur principal. Elles doivent se soumettre à un examen médical pour qu’elles puissent être admissibles au parrainage à une date ultérieure.". Où réside le problème? Il réside dans le fait qu'elle ne veut rien savoir. Ni aller, en cas de besoin de convocation, à la visite médicale, ni quoique ce soit, rien de rien, elle disait. Elle ne veut pas signer aucun formulaire comme celui des antécédents personnels/ Liste de famille. Elle n'est pas intéressée du tout. Une galère. Mes questions: 1- Est-ce que le fédéral acceptera que je passe la visite médical sans elle 2- Que faut-il faire pour les formulaires qui doivent être signés? 3- Existe-t-il une solution autre ou bien, il faut tout délaisser? Mes remerciements pour votre soutien.
×