Jump to content

Laurent

Administrateurs
  • Content Count

    10,257
  • Joined

  • Days Won

    13

Laurent last won the day on December 15 2019

Laurent had the most liked content!

About Laurent

  • Rank
    Dictateur

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 10 ans
  • Date d'arrivée
    01-05-1995
  • Profession
    Dotcommer
  • Préoccupation
    Repeupler la Nouvelle France
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    USA
  • City
    Fremont

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.immigrer.com
  • ICQ
    3581312

Recent Profile Visitors

49,261 profile views
  1. Un peu de lecture pour tenter de vous protéger contre les divers stratégies d'arnaqueurs :
  2. OTTAWA – Arrivés depuis peu de temps en Ontario, des nouveaux arrivants francophones découvrent la réalité canadienne. Et plusieurs se montrent déçus de constater que les services essentiels ne sont pas toujours disponibles dans les deux langues officielles. « Nous avons attendu cinq heures au CHEO (Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario) avec notre bébé de 22 mois. Personne n’était capable de nous servir en français, alors que nous avions expliqué ne pas bien parler anglais. On nous avait pourtant promis un pays bilingue ! », raconte Mohamed Ali Attaoui à ONFR+. Venu de Tunisie, cet ingénieur de formation est installé depuis trois mois à Ottawa. S’il a finalement obtenu un service en français après une longue attente, il s’étonne de la situation. « J’ai choisi Ottawa, car c’est proche du Québec et que je voulais améliorer mon anglais. Je me débrouille, mais pour des termes spécifiques ou dans des situations comme celle-ci, j’ai plus de mal. Sur la documentation que j’avais lue sur internet, on disait que les services gouvernementaux étaient bilingues. Je peux comprendre que parfois il faille attendre, mais au niveau médical, je trouve ça limite. » PAS POSSIBLE SANS L’ANGLAIS Son constat, c’est celui que font de nombreux nouveaux arrivants francophones en arrivant au Canada. Installée à Barrie depuis 2018 avec son mari et leurs trois fils, Sandrine Genest a vécu plusieurs années au Québec avant de s’établir en Ontario pour des questions administratives. Coordonnatrice des communications et projets à La Clé d’la Baie, elle qui reconnaît ne pas bien parler anglais confie également sa surprise. « Le Canada nous intéressait notamment par rapport aux facilités d’y parler notre langue, notamment au Québec, même si mon mari est parfaitement bilingue. On a été très surpris par la place de l’anglais. C’était beaucoup plus que je pensais, surtout à Montréal. La plupart des offres d’emploi demandaient le bilinguisme. En France, notamment dans les médias, on nous vend un pays bilingue où tout le monde parle les deux langues officielles, où la langue n’est pas une barrière… Mais si tu ne parles pas anglais, surtout dans le commerce, ce n’est pas possible ! », dit celle qui avait ouvert une filiale de son entreprise française au Québec. En Ontario, Mme Genest a été séduite par la présence de la communauté francophone. Mais dans la vie de tous les jours, elle avoue qu’il n’est pas toujours facile de se faire servir en français, aussi bien au niveau fédéral que provincial, même si le Comté de Simcoe est désigné en vertu de la Loi sur les services en français. « Au Québec, recevoir des services en français ne posait aucun problème, mais ici, quand on a voulu changer nos permis de conduire, on nous demandait nos documents de France en anglais ! C’est un coup de chance à chaque fois, si la personne qui parle français est présente ou non, et certains services sont plus faciles à obtenir que d’autres », juge-t-elle. Elle ajoute qu’il n’est pas toujours évident pour un nouvel arrivant de comprendre les différences entre les paliers de gouvernements et de savoir quels services bilingues sont réellement offerts. suite et source: https://onfr.tfo.org/des-nouveaux-arrivants-decus-par-le-bilinguisme-au-canada/
  3. Sachez que pour être consultant en immigration pour le Québec, il faut être reconnu par gouvernement, voir le règlement sur les consultants. Afin d'encadrer l'exercice de cette fonction il existe donc un registre dans lequel on retrouve le numéro, le nom, et les coordonnées de tous les consultants en immigration avec leur statut. Voici le registre des consultants en immigration pour le Québec
  4. Je ne crois pas que la solution sera trouvée en utilisant cette plateforme, c'est comme rentrer dans un McDo pour faire de la conscientisation. Le débat aura lieu ailleurs, à mon avis.
  5. Plus de 90% de ceux qui commentent un article partagé sur Facebook... n'ont pas lu l'article. C'est une plateforme qui encourage la paresse intellectuelle et ne valorise pas le contenu de qualité. Mais il y a une parade, on peut ne pas lire les commentaires de fond de comptoir et utiliser notre intelligence ailleurs
  6. Depuis quand cherches-tu une trace d'intelligence sur Facebook ?
  7. Non ce n'est pas une vidéo virale truquée! La personne que vous avez vu se faire tirer par un autobus de la ville de Montréal est une française aspirant cascadeuse de 19 ans installée depuis deux ans à Montréal. Elle pourrait écoper d'une amende bien salée pour avoir faire cette cascade ces derniers jours dans les rues de Montréal. Vidéo en question: https://www.journaldequebec.com/2020/02/08/video-une-personne-fait-du-car-surfing-couchee-sur-la-chaussee-derriere-un-autobus-de-la-stm https://www.journaldemontreal.com/2020/02/10/elle-defend-son-geste-de-saccrocher-a-un-bus
  8. C'est vrai que jusqu'à maintenant c'était presque inquiétant
  9. Après la tempête qui a laissé 50cm de neige à Montréal, un froid intense est maintenant installé sur toutes les régions du Québec. Voici quelques conseils pratiques : https://www.immigrer.com/moins-42-degres-quebec-comment-survivre-dans-un-froid-arctique/
  10. Une petite journée ordinaire à Montréal
  11. Parle pas trop vite, parfois c'est impossible d'ouvrir ses portes pour entrer dans le char après que 3 charrues soient passées
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines