Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 01/31/2023 in all areas

  1. crazy_marty

    Visa Ontario

    Oui impôt plus élevé au Québec. Pas une nouveauté. Mais il faut toujours mettre le tout en contexte: Plus d'aides sociales, garderies moins chères (subventionnées ou non), universités moins chères, coût de la vie moins cher en général. Même la main d'oeuvre au garage pour réparer ton auto est moins chère côté Gatineau. Pis surtout, une maison est 30-40% moins chère, électricité, gaz naturel moins cher, pas de facture d'eau potable, assurance auto et maison moins chères ... ça équilibre pas mal les choses. Sinon pourquoi autant de gens de l'Ontario viendraient acheter de ce côté ci de la rivière ?
    4 points
  2. @jimmy je préfère celle-ci ... ambiance du plateau
    3 points
  3. Bonjour, moi j’ai envoyé mon dossier 09-2021 puis j’ai reçu l’accusé de réception que fin janvier 2022. Donc, je pense que vous êtes encore correct chaque cas est unique il y a des gens qui reçoivent des mises à jour rapides et d’autres non
    2 points
  4. Après avoir passé des heures à parcourir ce forum, je me suis demandé récemment pourquoi ne pas apporter mon aide ! J'apporte ce que j'ai compris, et je demande de l'aide lorsque je peine / des questions sur d'autres points ! C'est avec un immense plaisir ! Nous vivons tous une aventure incroyable qu'est l'immigration, c'est le tracé de notre vie ! Concernant la CNP : Elle n'a pas été spécifiquement invitée en 2022, je pense que le Québec n'axe pas son recrutement socio-économique sur cette CNP (comme plein d'autres, je suis 1223, Agent des ressources humaines). Donc tu ne pourras pas miser sur ça. Concernant l'IELTS : Allons-y ! J'ai vu beaucoup de projets d'immigration plombés alors que ces tests n'avaient pas été réalisés. C'est une belle opportunité, avec 641 (et même un peu moins si le test se révèle un peu moins prometteur) tu as toutes tes chances d'être tiré lors d'une sélection au pointage uniquement + cela donnera aussi des points à la grille de séléction finale. Donc, on se retrousse les manches Le test est un peu cher, mais ça en vaut la chandelle pour avoir les points, tu peux regarder ici : IELTS - British Council. Tu dois passer le General Training. J'avais peu révisé le test, une fois que tu as payé les frais, que tu es sur la plateforme du British Council, tu as accès à quelques tests blancs et à savoir comment vont être organisées les épreuves. J'ai passé le test sur ordinateur (ce qui est agréable). Les épreuves : Compréhension écrite : Assez simple, tu as beaucoup de textes, tableaux, documents et tu dois comprendre ce qui est écrit ou quelles sont les indications. J'ai eu 8,5/9. Compréhension orale : Ça va assez vite et tu n'as parfois qu'une seule écoute. Parfois l'information change au cours de l'audio (dit A au début, puis B, puis revient sur A). J'ai eu 8,5/9. Expression écrite Les sujets étaient intéressants et axés sur quelque chose de créatif. Il y a deux sujets avec un nombre de mots différents. Ils misent cependant beaucoup sur la qualité, les expressions et la synthaxe. Je n'étais pas assez préparé et j'ai eu 6,5/9. Expression orale : Très stressé et pas trop préparé non plus, ça s'est bien passé mais mon accent n'était pas au RDV et je me suis repeté quelques fois. J'ai eu 6,5/9. Tout ça m'a donné un score total de 7,5/9. Maiiiiis, cela m'a donc offert le total des points que le QC pouvait m'attribuer car ils ne demandent pas un excellent niveau en anglais non plus. Si tu combines Français et Anglais, tu as des points supplémentaires. Il est d'ailleurs possible d'emprunter à la bibliothèque des livres de préparation à l'examen ! Je te conseille de t'exercer, et de ne pas attendre trop longtemps pour le passer. Le test de français comme celui d'anglais seront valables deux ans, donc si tu les passes en même temps tu es tranquille
    2 points
  5. 2 points
  6. Laurent a déjà répondu à ta question, mais je me permet de développer un peu. Tu peux, techniquement, te permettre de t'installer dans la quatrième année, ou même la cinquième. Ta carte de RP et ton statut de RP sont deux choses distinctes. Ton statut de RP n'expire pas sauf s'il est révoqué ou que tu l'abandonnes. Le seul critère pour renouveler ta RP, c'est d'avoir résidé 2 ans au Canada sur les 5 dernières années. Donc, hypothétiquement, tu pourrais venir t'installer durant ta quatrième ou cinquième année, trouver un job, et faire ta demande de renouvellement après avoir résidé durant 2 ans au Canada et elle serait acceptée. Cela n'est bien évidemment pas recommandé car cela te demanderait de rester au Canada pendant 2 ans, sans sortir du pays (même si, là encore, il y a une possibilité de contourner l'expiration de ta carte en revenant par voie terrestre par les États-Unis).
    1 point
  7. Oui, tant que tu respectes l'obligation de rester au moins 730 jours au Canada au cours des tes cinq dernières années en tant que RP.
    1 point
  8. Youhou ! Souvent les invitations tournent autour de 600 points (voir Invitation à présenter une demande de sélection permanente) donc on croise fort les doigts pour toi. Si tu déposes ta DI, saches qu'il n'y a pas encore eu d'invitation en 2023, prépare toi donc à peut-être en recevoir une bientôt ! Pour éviter la panique, je t'invite à organiser (et surtout demander) les documents en avance à tes employeurs, école etc. tu peux prendre exemple sur la liste suivante : Documents à soumettre à l’appui de la demande de Certificat de sélection du Québec. Bon courage et n'hésite pas si tu as des questions pour la suite
    1 point
  9. AK229

    👬 Parrainage 2019-2024

    Oui oui... Même message. Croisons les doigts
    1 point
  10. nesquixx

    I'm back, 10 ans après

    Il y a de fortes que chances que cela aurait pu te nuire dans la foulée... Gardons le positif, tu retentes ta chance et la personne qui s'était occupée de ton dossier est sûrement loin ! (Peut-être a-t-elle immigré en France )
    1 point
  11. Super merci beaucoup pour tes réponses !!!
    1 point
  12. Avec plaisir ! C'est le nouveau système du MIFI qui a dû changer depuis ta dernière demande. Ton pointage ne veut pas forcément dire que tu n'atteins pas le minimum, cela va dépendre des rondes d'invitations (elles sont aléatoires (inconnues hors du MIFI) et les critères changent selon ce que le Ministère souhaite). Comme expliqué, il est possible de voir les invitations envoyées dans les dernières années. Si l'on regarde les invitations envoyées par le MIFI en 2022 : La plupart des invitations sont envoyées selon certaines CNP (Dans quelle CNP est ton emploi actuel ?) Ou, à ceux qui ont une offre d'emploi validée par le MIFI (Tu peux chercher un emploi à partir d'ici ?) Ou, à ceux qui ont un pointage élevé (ça tourne autour de 570-600, pour être invité juste au pointage). Tu n'es pas loin du pointage élevé ! Je pense que ça prendrait un petit IELTS (Test d'anglais), si tu t'en sens capable, pour compléter tes points ! J'ai passé le test en novembre, je peux te conseiller si jamais ! Si je peux te donner un conseil supplémentaire, c'est de s'assurer de l'exactitude des données dans la DI, car si tu reçois une invitation et que tu fournis des renseignements différents à l'avenir dans ta demande finale (autre CNP par ex.) le MIFI pourrait considérer que tu n'aurais dû être invité et t'enlever l'invitation. Maintenant si l'on parle plan B, c'est-à-dire : Que tu n'es pas une CNP prioritaire Que tu ne penses pas obtenir de points supplémentaires ailleurs Qu'obtenir une offre d'emploi et la faire valider par le MIFI est impossible Tu peux attendre de voir les futures invitations, peut-être qu'avec les récentes volontés d'avoir plus d'immigrants, le MIFI va abaisser les pointages requis pour les invitations. Ou, tu peux aussi tenter d'autres programmes ! Comme Entrée Express, le programme du fédéral pour immigrer comme francophone en dehors du Québec. C'est un excellent programme facile d'accès, ou bien par d'autres programme des autres provinces. Heureux d'en discuter et de creuser avec toi !
    1 point
  13. jimmy

    Télétravail

    Quel beau nom de pseudo
    1 point
  14. Je pense que ça se tente, au JORF il a bien été publié donc reconnu par "les autorités compétentes en matière d'éducation du pays". Je vérifie quelque chose et je te reviens
    1 point
  15. nesquixx

    Télétravail

    En réalité, il y a des fortes chances que les entreprises qui publient ces offres soient au courant de la manière dont ils vont vous employer et ils vont sûrement vous l'expliquer pendant le processus. Vous serez à mon avis employé par une succursale qui est basée en France/Europe, vous devrez être payé en Euros et de toute façon déclarer tout ça comme un travail français auprès des impôts français. Il est aussi possible qu'ils vous embauchent comme auto-entrepreneur (peut-être !) mais j'en doute. N'hésitez pas à leur demander pendant vos entretiens le cas échéant
    1 point
  16. nesquixx

    Télétravail

    Hello @Ileauxbelleeaux! As-tu déjà trouvé une entreprise qui pourrait t'intéresser ? J'ai vu passer de nombreuses offres d'emploi de Telus sur LinkedIn qui cherchait des français basés en France pour réaliser du télétravail. Je ne me souviens plus des missions exactement, mais ça vaut le coup de jeter un coup d'œil Je viens de trouver cette offre sur LinkedIn en mettant en recherche "Télus" et en pays France ! -> WORK FROM HOME - INTERNET ASSESSOR (FRENCH) Courage !
    1 point
  17. Indiana

    Nouveau-Brunswick

    Bonjour, Effectivement, j'ai donné des éléments de réponse dans nos webinaires. Sans trop entrer dans les détails sur votre situation personnelle je peux réitérer ces éléments. Essentiellement, il n'existe pas de permis de travail spécifique pour les "nomades numériques" au Canada. Par conséquent, pour déterminer si une personne a besoin d'un permis de travail dans ce type de situation, il est nécessaire de se tourner vers la définition du mot « travail » au sens du Règlement de L'immigration. Or, le travail est défini comme une « activité qui donne lieu au paiement d’un salaire ou d’une commission, ou qui est en concurrence directe avec les activités des citoyens canadiens ou des résidents permanents sur le marché du travail au Canada. ». Pour illustrer cette définition assez large, le guide des procédures et instructions du ministère donne l'exemple d'activités qui ne sont pas considérées comme du « travail » au sens du Règlement car n'étant pas en concurrence directe avec les activités de citoyens et RP. A ce titre, le "travail à distance (par téléphone ou Internet) fait par un résident temporaire dont l’employeur est à l’extérieur du Canada et qui est rémunéré de l’extérieur du Canada;" n'est pas considéré comme un travail. Cependant, pour déterminer si cette exception s'applique à un cas particulier, il est important d'envisager l'ensemble de la situation car ce qui est valable pour certains peut ne pas l'être pour d'autres. Merci de me contacter en MP si vous le jugez nécessaire. Stéphane MINSON (indiana)
    1 point
  18. Aynini

    👬 Parrainage 2019-2024

    2mois à peu près moi j’ai envoyé le mien 15 novembre en janvier j’ai reçu les lettre de biométrie et de visite médicale
    1 point
  19. Huby228

    👬 Parrainage 2019-2024

    Vraiment mes félicitations je suis très contente pour vous. Vivement pour nous aussi in sha Allah.
    1 point
  20. Huby228

    👬 Parrainage 2019-2024

    Bonsoir ça dépend chaque dossier avec sa particularité. Pour moi j'avais envoyé le 1 novembre 2021 j'ai eu AR le 2 février 2022. Courage tu auras des nouvelles très bientôt.
    1 point
  21. jimmy

    Visa Ontario

    merci pour ce texte Crazy_marty merci et bravo
    1 point
  22. bencoudonc

    Un vrai Québécois !

    Je trappe parfois des moutons de poussière sous mon lit. Est-ce que ça compte ?
    1 point
  23. bencoudonc

    Un vrai Québécois !

    Ha ha ha ! Ça doit courir les rues, les trappeurs québécois ou canadiens en France...
    1 point
  24. Hello. Ici en Algerie le délai est de 15 ou 20 jours. Après cela dépend du nombre de demandes reçu par l'ambassade.
    1 point
  25. Ben la, depuis le temps que je te propose que notre voyage de noces soit en France ! J'attend toujours la réponse...sniff sniff
    1 point
  26. Il y en a de très bons bien entendu mais tu ne peux pas dire que ça court le coin des rues. Ça reste un produit rare et relativement cher ici (je veux dire, les vrais bons croissants).
    1 point
  27. Pour pas avoir des problèmes de service de garde problématique comme en ce moment quand il y a un manque flagrant de places et hors de prix quand tu n'as pas la chance d'être en CPE....
    1 point
  28. Ce fut un parcours de combattant mais je n’ai pas abdiqué pourtant les raisons pour se décourager étaient là. Voilà un aperçu pour vous montrer comment c’était si long et difficile mais finalement aujourd’hui je peux m’estimer heureux. Mes efforts ont fini par payer. 5/11/2020 : Déclaration d’intérêt 02/09/2021 : Invitation à présenter une demande de sélection permanente 17/09/2021 : Acceptation de l’invitation à présenter une demande de sélection permanente 20/09/2021 : Confirmation de paiement 18/01/2022 : Accusé de réception des documents 21/01/2022 : intention de rejet 18/03/2022 : Réception des documents complémentaires 17/11/2022 : Intention de rejet 19/01/2023 : Reception des documents complémentaires 27/01/2023 : Acceptation de 4 CSQ’s (moi, ma femme et mes 2 filles de 4 et 6 ans). Maintenant nous allons essayer de franchir le dernier pallier qui est la RP
    1 point
  29. Octobre 2000: https://web.archive.org/web/20001022123336/http://www.immigrer.com/FMPro?-db=forum_immigrer.fp5&-lay=Formulaire&-format=immigrer/forum/browse.htm&-sortfield=Nfiche&-sortorder=descending&Etat=75&-find Décembre 2002: https://web.archive.org/web/20021201093939/http://www.immigrer.com/forum-canada/ Octobre 2003: https://web.archive.org/web/20031021062811/http://forum.immigrer.com/ Octobre 2007: https://web.archive.org/web/20031021062811/http://forum.immigrer.com/ https://web.archive.org/web/20071016114236/http://forum.immigrer.com/index.php?s=e7d67cdb9ff80c5347e9827e1a615eda&showforum=1
    1 point
  30. ...d'où la difficulté de plus en plus grande, pour les candidat-e-s de certains pays, à obtenir le visa d'études ou le visa touristique. Si vous souhaitez immigrer au Québec, mieux vaut le faire correctement et dans les règles.
    1 point
  31. OK Karen.
    1 point
  32. Salut tout le monde ! Je viens donner des nouvelles, si d'autres personnes ont ce besoin et tombent sur mon post. Finalement après avoir fait plein de devis à plusieurs compagnies de transport, et calculé combien ça coûterait par service de messagerie (la poste, UPS, DHL...), On se rend compte qu'il y a un prix plancher, un peu plus de 1000 euros, même pour seulement un demi mètre cube. On a même reçu des devis à plus de 3000 euros !! Et le bateau n'est pas plus économique que l'avion... Au final, on va passer par Bagages du monde par avion, le meilleur rapport coût/prestations. Bien sûr, on fera aussi la déclaration en douane, avec la valeur sur le marché de l'occasion, et on va payer un 15% là dessus, ça devrait être correct. Bref, morale de l'histoire, amenez absolument tout avec vous quand vous immigrez, ne laissez pas des affaires à ramener plus tard, ou vous allez le regretter. A+ Isa
    1 point
  33. Bonjour, D'abord je te félicite pour ton français si tu es Américain. Deuxièmement, je m'excuse sincèrement au nom de ces Québécois.ses. Je sais que certains Québécois sont racistes et que d'autres Québécois sont cons et manquent de respect et de savoir-vivre malheureusement. Cependant ce n'est pas réservé qu'aux Québécois. On dit souvent que les Québécois sont chaleureux et accueillants mais ils sont moins chaleureux ou extravertis que les latinos et que les Américains du sud des USA et il y a des choses qui expliquent ça dont les longs et durs hivers et le nombre d'habitants au kilomètre carré au Québec. Ensuite, je ne te connais pas personnellement ni ne sais ce que tu as fait pour être en mesure de dire si tu es en partie responsable. Tu es peut-être ne serait-ce qu'en partie responsable de certaines choses, peut-être pas, mais je peux te dire que du racisme et des gens cons et irrespectueux tels que tu décris il y en a dans tous les pays. Je le dis par expérience personnelle pour avoir voyagé dans 15 pays et pour avoir vécu à l'étranger. Ce que tu racontes n'est pas un cauchemar comparé à ce que j'ai dû sans cesse endurer durant 3 ans au Mexique sans de la plupart des Mexicains. Si ça peut te consoler sinon pour relativiser ce que tu dis, dis-toi que les Mexicains dans leur pays sont bien plus détestables et cauchemardesques que le comportement des personnes dont tu parles au point où je veux faire publier ma critique de la société mexicaine, la pire société et pays que je connaisse et qu'en comparaison, les Québécois sont supers gentils et faciles à vivre en général et infiniment plus honnêtes et moins bruyants, plus polis, moins hypocrites, moins menteurs voleurs et arnaqueurs, procrastinateurs, imponctuels, trompeurs et fraudeurs que les Mexicains et respectent infiniment plus les lois, les règlements, les voisins et le bien et la propriété d'autrui que les Mexicains font entre eux-mêmes et envers un étranger au Mexique. La liste de qualificatifs des Québécois et de défauts des Mexicains serait très longue. J'ai moi aussi fait une dépression (10 jours) et j'ai même pensé au suicide au Mexique mais je me suis resaisi. Je me sentais comme toi isolé etc et je me suis remis en question mais j'ai compris que ce n'était pas moi le problème car je n'avais jamais vécu tout ça même rien de tout ça au Québec ni dans un autre pays. Si ça peut te faire sentir compris et pas isolé, j'ai vécu énormément de racisme constamment lorsque j'ai vécu 3 ans au Mexique et aussi de la part de certains ou plusieurs Américains lorsque j'étais touriste aux États-Unis et des choses bien pire que celles que tu décris. Je pourrais te donner des exemples une autre fois dans un autre message, mais au Mexique j'ai aussi vécu une chose très similaire à ton problème avec ton propriétaire de ton appartement même presque exactement la même chose mais dans mon cas, ce problème a duré un an et n'était pas le pire des problèmes qu'on me faisait. Si tu te plains du Québec, ne va jamais immigrer au Mexique, ils ont tous les défauts du monde. Ils sont tout ce que tu décris et cent mille choses de plus et de pire encore. Aux États-Unis, les gens sont plus individualistes qu'au Canada et d'après les statistiques, le pays est 2771% moins sécuritaire que le Canada concernant les homicides et les tueries. Je ne le dis pas de mauvaise foi ni pour dévier le sujet de tes problèmes mais pour dire que je ne vivrais pas dans ton pays et qu'ici c'est meilleur que les États-Unis à bien des égards. Je dois cesser d'écrire et dormir sinon je te raconterais des exemples de comment ils traitent un immigrant au Mexique et aussi aux États-Unis et c'est loin d'être beau.
    1 point
  34. Salut Vale84 (tu es du Vaucluse ? moi aussi ^^) ! Oui j'ai fait ma demande depuis la France. Pour nous pharmaciens français c'est un peu plus simple que pour tous les autres : tout est bien expliqué ici --> Diplômés en France - Ordre des pharmaciens du Québec (opq.org) J'ai fait ma demande pour l'option B (sans résidence permanente au préalable). Tu payes des frais de dossier d'environ 350 CAD pour examiner ta demande. Une fois fait et accepté, ton dossier à l'Ordre des Pharmaciens du Québec est ouvert. Tu reçois les documents nécessaires pour t'inscrire à l'épreuve ECOS (en mai ou en novembre de chaque année). Perso, je compte le passer en novembre prochain. Il faut d'abord valider ton diplôme auprès d'un avocat et payer les frais d'inscription à l'épreuve : environ 2000 CAD. Côté immigration : j'ai déjà passé 1 an au Québec avec un permis d'études/travail "Stage Co-op International" (valable une seule fois) + un permis de travail exceptionnel pour travailler à l'hôpital pendant la Covid. Je ne sais pas comment cela se passe ensuite vis-à-vis des suites de l'examen ECOS. Mais dans le dossier d'inscription à l'épreuve, j'ai vu qu'ils peuvent te faire un visa pour venir passer l'épreuve déjà si jamais. Hors COVID, en tant que français, on peut rester jusqu'à 6 mois sans permis d'étude/travail. Si tu as déjà ta résidence permanente, il ne faut pas s'y prendre comme ça et ce sera bcp plus simple pour toi. On en parle quand tu veux, enchanté de faire ta connaissance. Anthony.
    1 point
  35. Un mineur n'a pas besoin de permis d'études si il accompagnent ses parents jusqu'à la fin du secondaire. https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/etudier-canada/permis-etudes/admissibilite.html
    1 point
  36. Bonjour Anaïs, J'espère que vous vous êtes bien installés à Montréal. Voici un retour rapide sur la suite des évènements. A notre arrivée, moi et les enfants avons bien eu nos droits à la RAMQ. Ma conjointe a dû prendre une assurance privée pendant toute la durée de mes études. Apres la réussite de mes études, j'ai eu droit à un permis de travail post-diplôme dont la durée est calquée sur la durée de mes études. Cela a ouvert les droits à la RAMQ a ma conjointe. Peu de temps avant que mon permis de travail post-diplôme arrive à terme, j'ai demandé une prolongation de celui-ci. Sachez que lorsque vous prolongez votre permis de travail post-diplôme, celui-ci se transforme en permis de travail ouvert. Nous nous sommes donc retrouves à avoir un permis de travail ouvert chacun. Cette situation, le fait que sous un même toit 2 personnes ont un permis de travail ouvert, vous retire vos droits à la RAMQ. Nous avons récupéré nos droits à la réception de la confirmation de notre résidence permanente (après une période de carence de 3 mois). J'aimerai ajouter que le fait que nous ne soyons pas vaccines contre la Covid-19 n'a eu aucun impact sur l'intégralité de nos démarches d'immigration. Bien cordialement, Yann
    1 point
  37. Wise est une Fintech régulée en Union Européenne et dans d'autres pays. Elle existe depuis 2011. Vos dépôts bancaires en Europe sont protégé à maximum 100.000 eur. Donc en cas de faillite ... le problème est le même chez tout le monde. Vous entretenez une suspicion "douteuse" sur Wise en sous entendant qu'ils sont "illégaux". Ce qui est faux. Wise est une entreprise du Royaume Unis, une partie de leur personnel (ex: TI) est dans leur succursale basée en Estonie qui fait partie de l'Union Européenne (main d'oeuvre moins cher et compétente). Les grande banques font la même chose avec leur personnel (dont TI). Et que dire quand c'est fait en Inde pour les grande banques. Ils ont des bureaux locaux dans certains pays pour permettre les virements SEPA ou pour permettre les virements en devises nationales et permettre les virements vers des banques locales. Il est même rassurant que Wise n'ai qu'un compte en zone SEPA, c'est garant d'une gestion économique de leur couts opérationnels. Virer sur un compte en Allemagne, en soit quel est le problème ? On est en zone SEPA depuis plus de 10 ans en Europe. En gros ils font comme les autres banques ... Par contre je vous rejoins, c'est pas le moment de changer, le taux de change est vraiment mauvais.
    1 point
  38. L'an dernier, pour un transfert de 100 000 euros (héritage), Wise me prenait 250 euros, Desjardins me prenait 900 Euros (chèque depuis la banque Postale - taux négocié, mais on parle de 0,05% de marge de négo) J'ai choisi le chèque, pourquoi? - ma blonde est cliente Desjardins depuis sa naissance, donc le gel du montant, théoriquement de 3 semaines (le temps pour la banque émettrice de refuser le chèque le cas échéant) est réduit à zéro minute vs 48 - 72 heures chez Wise - Transfert 100 % sécurisé: j'ai une confiance relative sur une banque estonienne (Wise) enregistrée à Londres qui te fait virer de l'argent sur un compte allemand qui doit ensuite transiter via Singapour ou les îles caïman. Je peux me permettre de perdre 3000 euros si ils font faillite le mauvais jour, pas 100 000. - il faudrait que je réussisse à convaincre la banque postale d'autoriser un virement de 100 000 euros, ce qui prendrait un certain nombre de jours, quand la clef pour maximiser le montant à l'arrivée est de virer le jour ou le taux de change est le plus favorable. On perd vite 4 - 5% sur un changement taux de change vs les 1% dont on parle pour les frais. Clairement, évitez à tout prix de changer en ce moment, le pire taux de change depuis 20 ans. Ne transférer que le strict nécessaire, et attendre des jours meilleurs.
    1 point
  39. Réponse pas compliquée, très attendue et lapidaire : "non, il n'y a d'entente qu'avec la France" Mais si je me satisfaisais des réponses que l'on m'offre ici, je ne chercherais pas à partir
    1 point
  40. Rien à voir avec le passeport. Les territoires outre mer ont leurs propres responsabilités sur certaines choses, notamment la sécurité sociale. Pas sur la justice ou la police ou les frontières par exemple. Encore que ... ils ont leur propre règles douanières mais pas leurs propre douaniers. Donc il se peut que la RAMQ qui a un accord avec la Sécu ne l'ait pas avec la Cafat. Le passeport ne fait pas tout.
    1 point
  41. Vous venez avec la résidence permanente ou un visa? Il n’y a pas d’entente avec votre pays. https://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/citoyens/assurance-maladie/ententes-securite-sociale-autres-pays Le cout d’une assurance maladie dépend du nombre de personnes. Vous pouvez faire des recherches sur internet. Assurez-vous de rechercher des programmes d’assurance de soins de base ( pour voir un médecin, hospitalisation de base, etc.-attention aux conditions préexistantes si c’est votre cas.) Ne pas confondre avec assurances complémentaires (frais para-médicaux comme les ostéopathes, psychologues, vision, dentaire, etc) Si vous venez ici en tant qu’étudiant international, vous pouvez rechercher des programmes d’assurances spécifiques comme celui-ci:https://www.allianzcare.com/fr/personal-international-health-insurance/who-we-help/students.html?&infinity=ict2~net~gaw~ar~480681476577~kw~complémentaire santé étudiant étranger~mt~e~cmp~ROW_French_Generic_Student~ag~Study+Abroad+Health+Insurance_EXACT&gclid=Cj0KCQjwio6XBhCMARIsAC0u9aGwIKvNE6kvNJlewX8IaXhnGVPYdkz4yQSmUFcNOWcUNuZY3Mp-BM4aAiNuEALw_wcB&gclsrc=aw.ds
    1 point
  42. Lisa-Marie Gervais 4 juillet 2022 Le gouvernement Legault accuse des retards sans précédent dans la délivrance du Certificat de sélection du Québec (CSQ) pour des immigrants que le Canada a pourtant acceptés comme résidents permanents pour motifs humanitaires. Alors que ce n’était qu’une formalité de quelques semaines, il faut maintenant près d’un an pour obtenir ce précieux sésame, qui donne accès à d’importants services, dont l’assurance maladie du Québec. « C’est une situation dramatique », dit l’avocate Anne-Cécile Raphaël. « C’est un document court et simple. Il n’y a pas de difficultés à le produire. » Me Raphaël a plusieurs clients ayant été acceptés comme résidents permanents pour des raisons humanitaires, mais qui attendent depuis des mois d’avoir le CSQ. « J’ai des clients dont la demande a été déposée en juillet-août [2021] et qui n’ont toujours pas leur CSQ, dit-elle. J’ai une cliente qui a un dossier complet et dont le CSQ est la dernière pièce manquante. D’ailleurs, pour l’écrasante majorité des cas, il n’y a que ça qui manque. » Le Devoir a pu constater que de nombreux avocats ont des clients dont la demande de CSQ, déposée à l’été dernier, n’a effectivement toujours pas été traitée. Certains rapportent même que ces personnes ont carrément abandonné l’idée de vivre au Québec pour aller dans une autre province. « J’ai même une famille du Nigeria qui a déménagé en Ontario en raison des longs délais pour avoir le CSQ », a indiqué l’avocate Nataliya Dzera. Ancien président de l’Association québécoise des avocats et avocates en immigration, Guillaume Cliche-Rivard, remarque que le problème des délais semble uniquement se poser pour les personnes ayant fait une demande de résidence pour des « considérations d’ordre humanitaire ». « Ce n’est pas aussi long pour le refuge ou la réunification familiale. C’est dans l’humanitaire que les délais explosent », soutient l’avocat qui s’apprête à briguer les suffrages pour Québec solidaire dans Saint-Henri–Sainte-Anne, à Montréal. « Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement tarde à donner le CSQ. Ce sont tous des gens qui sont ici et qui ont fait l’objet d’une décision positive d’IRCC [Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada]. Ils ont des circonstances personnelles assez dramatiques qui ont justifié ces demandes humanitaires. » Privés de RAMQ Le gouvernement fédéral a le pouvoir d’accorder une résidence permanente pour considérations d’ordre humanitaire à quelqu’un qui fait la démonstration d’une bonne intégration et qui remplit certains critères justifiant les exemptions demandées. Pour une personne désirant s’installer au Québec s’ajoute l’étape du CSQ qui, il n’y a pas si longtemps, s’obtenait facilement et rapidement, soit en deux ou trois mois, selon les observations des avocats. « Quand le formulaire est rempli et que toutes les informations sont là, c’est un simple document à délivrer. C’est un taux d’approbation de plus de 95 % », a observé Me Cliche-Rivard. Toutefois, tant que le CSQ n’est pas reçu, il n’est pas possible d’avoir accès à la RAMQ, ni aux mêmes droits de scolarité que les résidents permanents et les citoyens canadiens. Sans le CSQ, il n’est pas non plus possible pour un demandeur de conclure son dossier de résidence permanente afin, ensuite, d’entamer les démarches pour parrainer ses enfants qui seraient demeurés dans le pays d’origine. Cette lenteur, qui nuit au dossier de leurs clients, indigne plusieurs avocats en immigration. « Je m’occupe d’une veuve originaire de l’Europe de l’Est, dont [la demande pour motifs] humanitaires avait été acceptée à la suite d’une bataille en cour fédérale. Cette fois-ci, elle doit attendre presque un an pour être admissible à la carte RAMQ », raconte Me Dzera, en laissant entendre que sa cliente est âgée et pourrait avoir besoin de soins. Après avoir obtenu une réponse positive à sa demande de résidence permanente pour motifs humanitaires, Diana, qui ne donne pas son vrai nom par crainte de représailles, a ensuite attendu près de 8 mois avant d’avoir son CSQ et 11 mois pour avoir sa RAMQ et sa résidence permanente. « J’ai eu de graves problèmes de santé et je n’avais pas ma carte [d’assurance maladie]. Mes visites à l’hôpital coûtaient très cher », raconte cette Haïtienne d’origine, mère de six enfants. « Je n’allais pas bien. J’étais en dépression. » Diana avait aussi le projet de faire venir au Québec sa fille aînée, qui avait alors 21 ans, âge limite pour parrainer un enfant, mais son CSQ est arrivé trop tard. Sa fille a eu 22 ans dans l’intervalle. « Je veux ma fille ici avec moi. C’est très triste ce qui est arrivé. On avait préparé tout son dossier pour pouvoir le déposer le plus tôt possible. » 11 mois d'attente Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) ne nie pas que le délai s’est allongé et estime à 11 mois le délai actuel moyen pour le traitement des demandes de CSQ pour considération humanitaire. Cela inclut l’attente pour obtenir des documents ou renseignements manquants par le client, le cas échéant. À la mi-juin, le MIFI en était à examiner les demandes reçues à la mi-août 2021. « Le nombre de demandes de sélection permanente [CSQ] reçues par le MIFI dans le cadre du Programme des personnes sélectionnées pour considérations humanitaires a augmenté depuis les dernières années », a indiqué le ministère pour expliquer ces délais. « Comme une grande partie des personnes qui présentent ces demandes sont des demandeurs d’asile déboutés, le MIFI estime que l’augmentation du nombre de demandes d’asile faites au Québec influe sur le nombre de demandes pour considérations humanitaires reçues », ajoute-t-il. Les délais pour le Certificat de sélection du Québec humanitaire explosent | Le Devoir
    1 point
  43. tter imer Commentaires Martin Guindon (accéder à la page de l'auteur) Martin Guindon hier à 16 h 24 Des adeptes de la faune viennent d’aussi loin que de la France pour étudier au Centre de formation professionnelle Harricana. Il y en a quatre inscrits cette année au programme de Protection et exploitation des territoires fauniques à Amos. Et on en attend tout autant l’automne prochain, grâce en partie au travail de recrutement d’Expérience Québec, à Val-d’Or. Ça fait une quinzaine d’années qu’on reçoit des élèves français, mais on en a un ou deux par année. Quatre, c’est une première. Avec Expérience Québec, on le voit, ça se reflète aussi sur l’an prochain. On a de plus en plus d’élèves qui viennent de la France. Ils ont tous des vécus différents du nôtre, ils n’ont pas le même territoire, pas les mêmes gibiers, alors il y a beaucoup d’échanges qui se font avec eux, souligne l’enseignant Michel Duranceau. Ce dernier forme des assistants en protection de la faune, des gardiens du territoire et des travailleurs en pourvoirie depuis 30 ans à Amos. C’est un programme de 1380 heures offert en 24 modules, avec 120 heures de stages. C’est vraiment la base. On fait de la menuiserie, de la plomberie, de l’électricité, du propane, mais aussi les techniques de pêche, de chasse et de piégeage. Les élèves voient aussi de la biologie et la pathologie, de la patrouille et de l’enquête, précise Michel Duranceau. Le coup de foudre Jeune retraité de 54 ans, Jean-Claude Muczinski avait envie de vivre autre chose et il a été séduit par l’opportunité offerte par Expérience Québec. J’ai eu vraiment le coup de foudre, parce que je voulais être en pleine nature et c’est ça qui m’a attiré ici. On voit vraiment dans cette formation beaucoup de choses, et c’est très intéressant et enrichissant. J’ai travaillé dans le chemin de fer pendant 34 ans, maintenant j’ai envie d’être dans le bois, fait valoir celui qui souhaite demeurer au Québec. Adepte de la chasse et de la pêche depuis sa tendre enfance, Arthur Gecchele, originaire du Maine-et-Loire, réalise un vieux rêve à 19 ans. Il a profité du programme Québec métiers d’avenir pour faire le saut en Amérique.ntaires hier à 16 h 24 Des adeptes de la faune viennent d’aussi loin que de la France pour étudier au Centre de formation professionnelle Harricana. Il y en a quatre inscrits cette année au programme de Protection et exploitation des territoires fauniques à Amos. Et on en attend tout autant l’automne prochain, grâce en partie au travail de recrutement d’Expérience Québec, à Val-d’Or. Ça fait une quinzaine d’années qu’on reçoit des élèves français, mais on en a un ou deux par année. Quatre, c’est une première. Avec Expérience Québec, on le voit, ça se reflète aussi sur l’an prochain. On a de plus en plus d’élèves qui viennent de la France. Ils ont tous des vécus différents du nôtre, ils n’ont pas le même territoire, pas les mêmes gibiers, alors il y a beaucoup d’échanges qui se font avec eux, souligne l’enseignant Michel Duranceau. Ce dernier forme des assistants en protection de la faune, des gardiens du territoire et des travailleurs en pourvoirie depuis 30 ans à Amos. C’est un programme de 1380 heures offert en 24 modules, avec 120 heures de stages. C’est vraiment la base. On fait de la menuiserie, de la plomberie, de l’électricité, du propane, mais aussi les techniques de pêche, de chasse et de piégeage. Les élèves voient aussi de la biologie et la pathologie, de la patrouille et de l’enquête, précise Michel Duranceau. Le coup de foudre Jean-Claude Muczinski provient du Massif Central en France. PHOTO : RADIO-CANADA / MARTIN GUINDON Jeune retraité de 54 ans, Jean-Claude Muczinski avait envie de vivre autre chose et il a été séduit par l’opportunité offerte par Expérience Québec. J’ai eu vraiment le coup de foudre, parce que je voulais être en pleine nature et c’est ça qui m’a attiré ici. On voit vraiment dans cette formation beaucoup de choses, et c’est très intéressant et enrichissant. J’ai travaillé dans le chemin de fer pendant 34 ans, maintenant j’ai envie d’être dans le bois, fait valoir celui qui souhaite demeurer au Québec. Adepte de la chasse et de la pêche depuis sa tendre enfance, Arthur Gecchele, originaire du Maine-et-Loire, réalise un vieux rêve à 19 ans. Il a profité du programme Québec métiers d’avenir pour faire le saut en Amérique. Arthur Gecchele, 19 ans, est originaire de Maine-et-Loire. PHOTO : RADIO-CANADA / MARTIN GUINDON Depuis que je suis tout petit et le plus loin que je puisse me souvenir, on voit les énormes brochets canadiens et ces bêtes monstrueuses au Canada. Et on se dit que si on a la fibre de la chasse, il y a peut-être un moment où il faudra aller faire un tour au Canada. C’est ça qu’on vient chercher, et qu’on ne trouve plus forcément en France. Des grands espaces, des forêts où on se dit que si je suis au milieu, je ne peux plus faire grand chose, alors que chez nous, on n'est jamais vraiment très loin d’une ville, jamais très loin d’une route, raconte Arthur Gecchele, qui mise sur son stage pour se faire connaître du réseau des pourvoiries au Québec. Une formation accessible Âgé de 27 ans, Quentin Roch se passionne pour l’environnement. Après avoir oeuvré comme boulanger et apiculteur à Strasbourg, il est vraiment heureux d’avoir découvert cette formation avec l’aide d’Expérience Québec. C’est vraiment la formation et de découvrir la nature autrement. Parce qu'en France, on a ce genre de formation, mais généralement, on n'y a pas accès, soit parce que c’est très cher ou soit parce qu’il faut faire beaucoup d’études. La survie, la chasse, la pêche, c’est vrai que ce sont des domaines que je ne connaissais pas vraiment. Maintenant, je les découvre et ça me plaît, j’ai envie de continuer là-dedans, confie-t-il. Jérémie Bouchet, 31 ans de Lyons, a découvert le programme via Internet et il a ensuite fait ses démarches par le biais de Québec métiers d’avenir. Il y voit une formation complémentaire à ses acquis en soins des animaux de compagnie. Je me suis dit que ça pourrait être un très bon complément. C’était aussi une opportunité pour revenir au Canada. C’est une belle formation très complète qui n’existe pas en France et c’est une occasion aussi de découvrir des activités comme la motoneige et la pêche sur glace, qui n’existent pas chez nous, affirme Jérémie Bouchet, qui peut côtoyer régulièrement la faune boréale au Refuge Pageau, où il travaille en plus d’y effectuer présentement son stage. Leur formation d’un an et demi se terminera en octobre prochain. De la France à l’Abitibi pour étudier en protection de la faune | Radio-Canada.ca
    1 point
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement