Jump to content

Vercors

Membres
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

About Vercors

  • Rank
    Super Fan

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  1. Oula ya des gens fatigués ici ^^ Comment fermer un post ? Plus envie de parler avec ce genre de personne sans instruction. Bon inutile de se chamailler davantage, j'ai passé l'âge de jouer aux joutes sur le net avec des énervés... Perso je n'attaque pas les témoignages des autres, je m'en cogne, pourtant j'ai lu des choses très drôles comme des témoignages hyper enthousiastes de personnes encore en France, et qui déchantent de façon catastrophique en arrivant ici, job de nuit, salaire minable, appartement misérable avec voisin péteur en fond sonore... Tant mieux pour ceux qui ont trouvé leur place, chacun à la parole, chacun peut s'exprimer. Après il y aura toujours les trolls, les haineux, ceux qui ne supportent pas qu'on soit dans une autre optique qu'eux, les fachos de l'opinion Ceux qui écrivent sans réfléchir, je n'ose pas imaginer comment ils parlent... Me concernant j'ai précisé qu'il ne s'agissait que de MON expérience et MON opinion, je ne demande à personne de changer d'avis. Puis il y a les grand(e)s sages, ceux qui passent leur vie sur un forum à donner un jugement indiscutable sur tout "BRAVO" vous être maîtres d'un forum, bel accomplissement. Moi je vais continuer ma petite vie tranquille, malgré les aléas, je vais aller au boulot, essayer de rembourser ce que m'a coûté cette immigration somme toute "loupée", c'est pas pour moi ce pays, je suis arrivé ici trop tard, trop "français", je ne peux pas me plier aux règles de l'emploi ici, les probations à rallonge, le job de nuit payé comme le jour, les week end qui s’enchaînent, la paie qui tombe pas (oups on t'avais oublié) pile au moment de Noel... J'ai peut être pas eu de bol en tout cas je le prend avec humour, et oui je vais rentrer chez moi, j'ai jamais été au chômage, je sais qu'en France c pas facile, mais arrêtez de dire n'importe quoi, on peut y vivre très bien si on aime son pays. adios muchachos !
  2. Vous faites toujours dans l'exagération comme ça ??? Vous voulez de la précision ? ok le 1er gars était "agé" en fait il avait la tremblotte, il était très gentil mais peuchêre... Le second n'avait pas le permis, il était costaud mais il était quasi seul pour porter le lourd, alors oui j'ai rempli la moitié du camion !
  3. Je reprends mes propos concernant le "mensonge comme sport national" Je ne parle pas d'hypocrisie, mais bien de mensonges, quelques exemple qui ne concernent que mon expérience, mais qui me semblent bien refléter la réalité quotidienne : - les vendeurs d'autos, capables de te faire croire que ce 4 cylindres est un 6 cylindres, ok ça c'est partout, mais tout de même ! - les gens qui gagnent 100.000$ / année, puis tu apprend qu'ils sont au chômage 6 mois par an et qu'ils ne peuvent pas payer leur hydro... - le proprio qui te loue un 2 1/2 et quand tu arrive c'est un 1 1/2 - l'employeur qui t'embauche pour un chiffre de jour, une semaine après ça se transforme en nuit - l'employeur qui te dis "14$/h" et sur ta 1ere fiche de paye tu lis 12$/h.. - le client qui te dis qu'il t'as envoyé ton paiement, tu ne reçois rien, puis il te dis que c'est la banque qui déconne, puis qu'il a perdu ton adresse, puis....bref il te prends pour un con - l'employeur qui t'embauche pour 30h/semaine, puis ça se transforme en 20h, puis il t'envoie bosser à 100km pour 10h.. - la grande phrase typique : "on vous rappelle ça s'ra pas long" .... on te rappelle JAMAIS - le gars qui est "président directeur" d'une entreprise, en fait son entreprise embauche 1 employé : LUI Je sais...vous allez dire : mais c'est partout comme ça !! Sauf que j'ai pas l'habitude qu'on m'entube avec le sourire Si ça vous plait c'est bien, moi je supporte plus, je suis en train de regarder la ou je vais atterrir en France, le pays en MEGA CRISE, car tant qu'à me faire prendre pour un con, autant que ce soit par 25° et au soleil !
  4. Tu as droit de reprendre tes allocations jusqu'a 3 ans après ton départ SI tu as déclaré ton expatriation, c'est actuellement comme ça jusqu'a ce que ça change. Il ne faut pas faire courir de fausses rumeurs.
  5. OIIQ RSQ ARM PRT IBODE.... hey tu m'as filé la migraine Krinele ! tu parles infirmière seconde langue ma parole... Pour le gars qui a dit que j'avais exagéré en disant que l'immigration d'un ingénieur n'est pas une vraie immigration je m'excuse, j'ai exagéré oui, c'est vrai que c'est beaucoup plus facile, mais même ceux-la ont leurs problèmes j'imagine.
  6. Lolita tes remarques sont très lucides. Je me donne encore du temps ici au Québec, je compte y passer l'été déjà, car j'ai adoré l'été dernier ! Même si mon nouvel emploi va me priver de tous mes week-end et des moments clés du Québec comme la St Jean Au pire je changerai encore d'emploi, la vie avant le profit ^^ et ici il y a plein de choses à découvrir encore ! J'envisage le retour pour 2015, peut-être avant si je tape une crise de calgon typique du français sudiste !
  7. -23° ce matin, il vaut mieux avoir de l'humour !
  8. Pendant que je suis encore la : aux justiciers des forums qui vont s'empresser de me donner des leçons Je ne suis pas un accro aux forums, donc rendez votre verdict mais ne vous attendez pas à une réponse de ma part, ceux qui veulent échanger intelligemment avec moi contactez moi en pv les autres, faites-vous plaisir, tout ce que je constate, c'est que cette rubrique "BILAN" est truffée de témoignages semblables au mien, parfois plus acides, et d'intentions de retourner au pays, c'est un fait, c'est la réalité. Quand à ceux qui assènent des vérités sans avoir vécu ici au moins une année, vous feriez mieux d'aller sur doctissimo ^^
  9. Je te l'accorde tu as parfaitement raison Marionnette1979
  10. Je suis ici depuis un an, mon projet était mûrement réfléchi, j'avais déjà de gros doutes mais après tout, ma vie est une suite de prise de risques qui ne paient pas, je suis un mauvais joueur de poker. A ceux qui vont systématiquement sortir leurs boniments préfabriqués (remets toi en question, rentre chez toi, tu croyais quoi?) je répond tout de suite et je répète que j'avais déjà des doutes, ne serait-ce qu'en étant venu au Québec à deux reprises, en ayant parcouru 8000km dans le pays, et en me remettant en question concernant mes qualifications ici (autant dire que je n'en ai aucune reconnue) et que j'ai accepté de prendre le risque juste pour le geste, pour me dire que j'ai osé pendant que les autres tremblaient encore. Je suis un instable professionnel, je le reconnais, en France j'ai exercé pas moins d'une douzaine de profession : du paramédical au sport et loisirs, en passant par la maçonnerie et la vente... J'ai 2 BEP différents et l'équivalent d'un bac pro, je n'ai jamais manqué de travail, mais j'ai toujours touché d'humbles salaires. Mais ce qui me caractérise, c'est que je travaille de façon pragmatique, logique, sans détour, sans faire semblant d'être occupé ou surbooké, j'aime être efficace car j'ai horreur de perdre du temps. Le temps ça sert aux loisirs, au plaisir, à la vie, pas à faire plaisir à mon patron, une fois le job terminé je ne m'éternise pas. J'ai décidé d'aller en région, découvrir l'authenticité, m'éloigner de la masse, sachant pertinemment que les salaires seraient plus bas mais que le coût de la vie le serait aussi. Le 1er mois fut très compliqué, voisins défoncés (j'ai jamais vu autant de fumeurs d'herbes de ma vie!), propriétaire escroc, heureusement j'ai trouvé un condo spacieux, lumineux, neuf, et le proprio ne m'a demandé aucune garantie, aucune enquête de crédit, une vraie chance ! Et ça, c'est vraiment un soulagement par rapport à la France. Puis un job, dans le loisir, à temps partiel, j'étais très content sauf que...en région il faut habituer son oreille pour comprendre les gens, et puis je suis vite devenu "le français" et on a commencé à me sortir des mensonges, des mensonges et encore des mensonges pour me faire comprendre que je n'étais pas qualifié, que je devais donner plus et toucher moins, et que ici c'est pas l'Europe : ici on peut-être diplômé et nettoyer les toilettes. Je vous l'accorde, je suis tombé dans une boite de fous, d'ailleurs ils avaient très mauvaise réputation en ville, j'ai démissionné, la direction à prit tout de même la peine d'avertir ses concurrents de ne pas m'embaucher, j'étais grillé (totalement illégal mais comment le prouver?) Mon emploi suivant n'a duré que 6 jours, un job d'usine, une horreur, j'avais besoin de quelques $$, j'ai pas tenu, je l'avoue je suis une lavette ! Puis 150 CV plus tard, j'ai été embauché comme vendeur, dans un domaine ou j'ai pas mal de compétences, et on m'a présenté mon gérant.... Un gars, pas loin de la sénilité, incapable de se servir d'un ordinateur, qui passait ses journées à raconter des salades aux clients. Le job était trop loin de chez, moi, je n'allais surtout pas déménager pour ça, j'ai démissionné, à regret, mais bon, pour 12$/h je n'allais pas pleurer ! 200 CV....depuis mon arrivée ici, et voila mon nouveau job : administratif dans une grande entreprise canadienne ! Seul problème, et pas des moindre : 15h/semaine !!! Le salaire ? Ridicule.... L'ambiance ? exceptionnelle, on m'a tout de suite adopté, j'ai été discret, rapide, efficace, et tout le monde a apprécié. Mes collègues étaient très sympas avec moi, j'ai réussi à faire un peu de temps supplémentaire, mais malheureusement je ne pouvais pas vivre avec aussi peu, et la perspective d'un temps plein était impossible. 250 CV depuis mon arrivée, et un cours payé 1000$ pour avoir une qualification reconnue au Québec (un simple permis de conduire classe 2.3.4.5) et me voila embauché (à temps partiel) dans le fabuleux monde du transport !!! Ici aussi on essaie de me ballader (changement d'affectation de dernière minute, salaire variable...) mais je ne me laisse pas faire, et j'obtiens un 20-30h/semaine à 18.5$/h, je dois bosser tous les week-end, et les horaires sont décalés. Ça fait un an que je suis ici, et je trouve que le marché de l'emploi est sans pitié, les conditions de travail ne sont pas terribles, et la soit disant proximité de la hiérarchie est une légende. Le travail ne se fait pas au plus efficacement, on parle beaucoup pour ne pas faire grand chose, j'ai déja vu ça en France dans de nombreuses entreprises familiales. J'en déduis qu'ici, toutes les entreprises sont "familiales". J'ai rencontré du racisme, contre tous, les noirs, les juifs, les tamouls, les français...du racisme éhonté et clairement affiché. Les français n'ont pas le monopole de la connerie croyez-moi ! J'ai aussi constaté que le mensonge est le sport national juste avant le hockey, ici on n'ose pas dire, on ose à peine penser, alors on détourne, on feinte, on joue avec les mots et les situations, puis on entube ! Lorsque vous êtes assis dans le bureau d'un recruteur, vous avez l'impression d'être dans le souk de Marrakech, 70% de ce qu'on vous dit est faux ! J'ai rencontré des gens vraiment accueillants, des familles québécoises adorables, des personnages très drôles aussi ! Au niveau paysages.....pffffff je sais pas quoi dire, autant la Gaspesie est belle (mais loin) autant Montréal est affreuse, sans rire j'ai jamais vu une ville aussi laide ! Autant le Saguenay est époustouflant, autant le centre du Québec est soporifique de laideur. Alors je me ballade dans le Vermont et le New Hampshire, à la recherche de lacs propres, et de montagnes à l'accès gratuit pour la randonnée. Une région du Québec retiens particulièrement mon attention : les cantons de l'Est , c'est vraiment joli, et on s'y attache assez rapidement. Bref, que voulais-je dire avec mon titre "le vrai visage du Québec" ? Une immigration réelle, c'est pas arriver avec 1.000.000 € et dire que tout va bien, c'est pas être ingénieur en informatique et dire que l'emploi est facile et payant ! Une véritable immigration c'est partir en galère et essayer de trouver mieux que son pays d'origine, pour moi c'est raté, la France me manque ! Pas l'ambiance, les gens qui s'insultent, se marchent dessus etc... mais les paysages, le côté philosophique, la façon de râler, l'humour des français, les belles villes françaises, la campagne française... Les québécois aussi ont leur philosophie, leur humour (très efficace), leur façon de chialer (champions du chialage même!) mais ce n'est pas la mienne, et je n'arriverai jamais à m'intégrer, je resterai toujours un étranger, alors je sais que dans peu de temps je retournerai chez moi, la d'ou je viens, essayer de supporter cette lourde atmosphère et ces patrons hautains, mais je serai chez moi et plus fort qu'avant car l'immigration m'aura ouvert les yeux sur pas mal de sujets !!
  11. ah ah ah !! vous me faites marrer à chialer sur les salaires français !! Parceque le fameux 10.15$/h québécois ça vous fait rêver vous ? Sortez de chez vous, et constatez que la grande majorité des québécois vivent entre le BS et un 13$/h (et allelujia lorsque c'est un temps complet) Serieusement, si c'était un pays ou on gagne bien sa vie, pourquoi l'endettement moyen du ménage québécois est si élevé ?
  12. Gallieni, formidable, pas capables de gérer un chargement lourd, les deux gars avaient 280 ans à eux deux ! J'ai rempli la moitié du camion moi-même, j'ai cru que le gars allait faire un malaise tellement il tremblait !
  13. J'ai parcouru l'intégralité de ce sujet, et j'ai lu des choses totalement absurdes, des propos sortis du clavier d'adolescents rêveurs et naïfs comme c'est pas possible.. "le quasi plein emploi au Québec" : phrase fantastique de Marion Pinard ! Bravo ! La je suis ébahi par tant de candeur... Il faut absolument que cette jeune fille sorte du plateau, de Westmount, du downtown, et aille ouvrir ses jeunes yeux le long de Décarie, à Côte des Neiges, au Nord Ouest de Montréal, à Trois-Rivières, dans les villages paumés du Québec ou on vit sur le BS, ou les temps partiel (15h/semaine) comblent les gouffres du chômage. Moi même j'ai trimé à 780$/mois avec un temps partiel, et je ne faisais pas partie des chômeurs, ben non ! J'avais un emploi ! Combien de jeunes perdus qui nettoies des cuves, font griller des steacks, rangent des bidons chez Walmart seulement 15 ou 20h / semaine ? La vérité c'est qu'ici, comme ailleurs, les chiffres du chômage sont bidons ! Et puis quand je lis qu'il faut se faire une 1ere expérience en allant bosser au Tim Horton's... j'éclate de rire, va dire à un type de 40 piges avec de l’expérience dans un domaine payant, d'aller travailler avec des gamines boutonneuses dont l'une sera sa gérante, pour un salaire misérable pendant une durée totalement indéterminée ! Non mais BIENVENUE AU QUEBEC ! Ce que j'en dis, c'est que bien heureusement, personne ne te force à venir ici ok ? (même si les agents d'immigration sont de foutus bonimenteurs typiquement québécois, tout sourire et prêts à t’assommer) et personne ne peut te RETENIR DANS CE CIRQUE, car heureusement tu as un passeport français !
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines