Aller au contenu

Miss Cerise

Habitués
  • Compteur de contenus

    1150
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Miss Cerise

Informations du profil

  • Genre
    Femme
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée
    20-08-2008
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Visiteurs récents du profil

1316 visualisations du profil
  1. Miss Cerise

    Préparer notre départ à Québec

    Bonjour Sylvie, Je suis un peu perplexe - Drummondville est à 110 km de Montréal, ce n'est pas franchement à coté. Vous allez travailler/vivre à Drummondville? Dans ce cas oubliez Montréal, posez des questions sur Drummondville! Ca n'a aucun rapport, c'est une ville différente dans une région différente.
  2. Miss Cerise

    Préparer notre départ à Québec

    Oulala, vaste vos questions... Je ne répondrais pas à tout mais voici quelques points d'informations. Premièrement, votre message porte à confusion - vous allez à Québec ou à Montréal? C'est deux villes différentes au sein d'une meme province... Les impôts: vous trouverez facilement en ligne des simulateurs d'impôts en fonction du salaire. A cela il faudra ajouter d'autres prélèvements à la source qui dépendent de votre employeur (assurance santé, retraite, etc) et prévoir si vous aurez droit à certains crédits d'impot (par exemple pour les enfants, si vous cotisez à un REER - compte d'épargne retraite déductible du revenu, etc). La santé: il existe un système de santé public et l'accès aux soins est gratuit dans ce cas. Vous pouvez lire diverses opinions sur le forum, mais je vous conseille de vous inscrire au guichet unique pour l'accès au médecin de famille le plus rapidement possible. En attendant, il existe des cliniques sans rdv pour les petits bobos. L'assurance complémentaire est généralement proposée par l'employeur et couvre notamment les soins dentaires, qui sont autrement très chers, ainsi que les soins de type psycho, ostéo etc et certains soins privés lorsque le système public est deficient. C'est vraiment mieux d'en avoir meme si certains vivent sans. La couverture dépend du type d'assurance proposée par l'employeur - certaines sont mieux que d'autres. Vous pouvez comparer si vous et votre conjoint avez tous les deux des employeurs qui en proposent. Montréal: Dans les quartiers centraux de Montréal, une maison coutera très cher et vous aurez plutôt interêt à commencer par un appartement. Sinon vous pouvez voir en banlieue, avec le risque d'être plus loin des transports et des services. Si vous avez déjà un emploi, choisissez en partie ce qui va être facile au niveau des transports, selon si vous comptez avoir une voiture ou non. Pour les prix, cela dépend vraiment des quartiers. Un T3 correspond à un 3 1/2 ou un 4 1/2, je crois - vous pouvez voir sur Kijiji qui est l'équivalent du Bon Coin pour vous faire une idée. Pas vraiment de quartiers chauds, c'est assez sécuritaire dans l'ensemble, meme si forcément certains endroits sont plus chics que d'autres. Je me suis fais agresser au Square Emilie-Gamelin donc je n'habiterais pas juste en face, mais à part ça pas grand chose à signaler. Il ne faut pas quitter son logement tous les ans en juillet! Les baux sont généralement d'un an et commencent souvent le 1er juillet (mais ce n'est pas obligatoire). Vous avez droit au renouvellement automatique tous les ans, mais votre loyer peut être augmenté (si l'augmentation est excessive, vous avez certains recours, à voir avec la Régie du logement). Le propriétaire ne peut vous obliger à partir sauf exceptions (notamment la reprise du logement par lui-même ou l'un de ses proches). Pour la nourriture, on trouve de tout à Montréal. Le vin et le fromage sont nettement plus chers, certains fruits et légumes aussi, d'autres choses sont moins chères. Tant que vous avez un salaire décent ça devrait bien se passer.
  3. Miss Cerise

    Permis de travail Post diplôme

    Tout ce que je peux te dire c'est que ma demande de permis post diplôme (en 2015, avec tous les papiers requis) avait pris 5 mois aussi, alors qu'on m'avait annoncé 30 jours à la base. J'étais en statut implicite et vraiment inquiète. Finalement je l'ai eu et tout c'est bien passé!
  4. Miss Cerise

    Dynamisme emploi Québec, pénurie ? vs France.

    Le marché de l'emploi est globalement plus souple et plus dynamique ici (au Québec). C'est plus facile de trouver du travail et il n'est pas rare de pouvoir négocier à l'embauche dans plusieurs domaines, parfois en mettant en concurrence plusieurs offres. Après ce n'est pas le pays des bisounours non plus. Tu peux être viré plus facilement aussi (la fameuse souplesse) et personnellement j'ai toujours été dans des boulots où on travaille très souvent le soir et le weekend (après c'est mon domaine qui veut ça et ça serait probablement pareil en France - mais ce n'est pas vrai que tout le monde au Québec a des horaires de 8 à 4). Jamais eu de temps supplémentaire de ma vie (je ne suis pas payée à l'heure), mais chez les bons employeurs la charge de travail est souvent récompensée par un bonus à la fin de l'année. Tout dépend des domaines, mais je pense que c'est clairement un des gros atouts du Québec pour beaucoup d'entre nous, le dynamisme du marché de l'emploi.
  5. Miss Cerise

    L'hiver, faut-il gonfler ses pneus à l'azote ?

    J'ai une petite jauge manuelle dans la boite à gants, ça prend 15 secondes à faire mais c'est vrai qu'il faut y penser. Et pareil ma Corolla 2015 n'a pas d'essuie-glace arrière, c'est un peu casse-pieds mais tant qu'on déneige avant de partir ça va.
  6. Miss Cerise

    La vie au canada, et choix de province

    Si vous passez par le CSQ, vous avez un engagement moral de vous installer au Québec (attention - "à Québec" = la ville de Québec, "au Québec" = la province du Québec, incluant, Montréal, Sherbrooke, Trois-Rivières, etc. et Québec (ville)). A vous de voir si vous voulez respecter cet engagement. En pratique, une fois la RP obtenue, vous pouvez vous installer partout au Canada, sous réserve qu'il peut être compliqué d'obtenir l'assurance santé avec le CSQ hors Québec (voir de nombreux fils du forum à ce sujet). Les villes comme Toronto et Vancouver ont effectivement un cout de la vie très élevé. A une moindre échelle, Montréal est plus chère que les autres villes du Québec mais généralement abordable pour une grande ville. Je vous conseille de vous renseigner en premier sur les opportunités d'emploi dans votre domaine - le cout de la vie est une chose, mais c'est surtout votre salaire qui va déterminer si vous avez une vie confortable ou non - et voir ensuite en fonction du milieu de vie que vous recherchez. Je vous conseille de travailler un peu sur votre anglais, surtout si vous comptez vous installer hors du Québec. Même au Québec, pour de nombreux emplois, le bilinguisme est obligatoire. Techno-pédagogue, vous allez travailler dans une école/commission scolaire ou bien au privé?
  7. Miss Cerise

    Du Québec au Yukon entre rêve et réalité

    Je comprends votre réaction pour la nature - je passais plus de temps en forêt quand je vivais en région parisienne... Mais, question idiote mais est-ce différent au Yukon? La gestion des parcs nationaux payants et la conception du domaine public, c'est un système assez généralisé en Amérique du Nord non? Sinon, au niveau boulot, vous êtes-vous renseigné? Ma principale crainte serait que les opportunités professionnelles soient très limitées dans ce coin. Je connais quelqu'un qui est guide de montagne là-bas, il est très content. Je crois que son employeur est lié avec une agence de voyages française donc ils ont beaucoup de français, mais il y a aussi du se mettre sérieusement à l'anglais. Il faut aimer ce genre de vie, pour moi ce serait trop loin de tout mais ça lui convient. Avez-vous fait un voyage exploratoire?
  8. Miss Cerise

    « En France, on vous tue »

    Après ici aussi on s'est retrouvé au privé suite aux délais hallucinants qu'on nous a proposé au public pour un souci de santé assez grave pour mon mari. Et c'est $250 la rencontre, $1500 pour les tests... on a vite atteint les limites de notre assurance privée, et malgré des bons salaires on a trouvé ça vraiment dur. Je ne dis pas que tout est blanc ou noir ici ni en France, mais ce genre de souci ça se retrouve aussi au Québec. Et pour en avoir parlé autour de moi on n'est pas les seuls.
  9. Miss Cerise

    Relocalisation a Montréal

    Il y a des charges sociales. Certaines sont payées directement par l'employeur, certaines sont prélevées sur le salaire, certaines sont payées via les impôts. C'est vrai que la difference net/brut peut être dure à estimer, il n'y a pas que les impôts - je dois avoir environ 5 - 10% de prélèvements en plus des impôts sur ma feuille de paye (certaines charges sont plafonnées donc je paye moins de charges à la fin de l'année, ça va être votre cas aussi sur un salaire de 70-90k). Demandez aussi a votre employeur comment ça se passe au niveau des retraites, en fonction de si vous êtes expat ou sur un contrat local (il n'y a pas toujours de régime de retraite ici). Pour les assurances il y a l'assurance maladie du Québec - payée via les impôts, les soins sont gratuits à l'hôpital - et généralement une assurance privée supplémentaire (comme une mutuelle) payée en tout ou en partie par l'employeur. Si vous voulez vivre à Longueuil avec un boulot au centre-ville, assurez-vous d'être près des transports en commun, sinon vous allez être dans les bouchons. Je vous conseille au moins un an sur l'Ile de Montréal pour vous repérer, mais c'est comme vous voulez. Effectivement, pas facile de trouver un logement acceptant les chiens.
  10. Alors normalement vous avez deux cartes: une carte de débit (qui prélève directement sur votre compte) et une carte de crédit (en gros Visa vous avance l'argent, vous avez un solde a payer a la fin du mois, tant que vous payez le solde en entier chaque mois vous ne payez pas d'intérêts). Il faut s'habituer mais ce n'est pas bien compliqué - en dix ans ici je n'ai jamais payé d'intérêts. Il faut simplement ne pas dépenser plus que ce qu'on est capable de payer.
  11. Miss Cerise

    Que voudriez-vous de la France ?

    Le TGV Le Génie sans frotter! (dans la meme famille que les Decolor Stop) Les brioches aux petites de chocolat (autant on trouve pas mal de bonnes viennoiseries, autant ça j'ai jamais trouvé ici - si quelqu'un a un tuyau)
  12. Edit - je n'avais pas vu que tu voulais préparer le concours de la magistrature, désolée. Dans ce cas ce n'est probablement ni positif ni négatif (c'est un concours, je ne pense pas que ça affecte ton éligibilité) et ça peut t'apporter un certain recul et une expérience qui te sera bénéfique, mais effectivement tu "perds" deux ans.
  13. Ca dépend vraiment du domaine et du genre de carrière que tu veux avoir. J'ai pas mal regardé pour des boulots en droit en France et beaucoup d'entre eux demandent un LLM (ou bien c'est un plus). C'est notamment vrai dans des entreprises ou cabinets internationaux. Par contre c'est souvent rattaché à une excellente connaissance de l'anglais, donc si ton but était uniquement d'améliorer tes chances en France je te conseillerai de le faire dans un pays anglophone (ou meme à McGill si tu veux rester au Québec). Le droit comparé peut aussi sembler un peu fourre-tout, à moins de faire partie d'un plan de carrière cohérent ou de se destiner à l'enseignement. A ta place je viserai quelque chose d'un peu plus ciblé, mais à toi de voir ce qui t'intéresse. Attention aussi, sauf erreur de ma part, si jamais tu décides de rester au Québec, il me semble que le LLM ne te permet pas de t'inscrire à l'Ecole du Barreau. Enfin, ça ne remplacera pas le M2 si tu veux retourner en France, du moins je ne pense pas. Tout dépend de tes buts. Après la fac de droit de l'université de Montréal est très bien. Une de mes connaissances à fait ça dans l'autre sens (études au QC + M2 de droit comparé en France) et il y a un bon poste au gouvernement maintenant.
  14. Miss Cerise

    Avions et Ahuntsic...

    Ma belle-soeur habite Ahuntsic (un peu à l'ouest du métro Sauvé) et ça ne m'a jamais frappé plus que ça quand je suis chez elle. Par contre effectivement je travaille à Ville-Saint-Laurent et c'est un ballet incessant d'avions.
  15. Miss Cerise

    Emploi au Quebec à partir du Maroc

    Je pense que vous confondez deux procédures d'immigration: (1) soit vous faites une demande de résidence permanente en tant que travailleurs qualifiés. La sélection se fera sur votre âge, votre situation familiale, vos diplômes et votre expérience de travail dans votre pays, et vos capacités linguistiques. Le fait d'avoir un emploi au Québec n'y changera rien, et vu la durée des procédures, rien ne sert de chercher maintenant. (2) soit vous trouvez un emploi au Québec et un employeur qui est prêt à assumer les démarches d'immigration pour vous. Je vous avertis que ces employeurs peuvent être difficiles à trouver car la procédure est compliquée pour l'employeur et il doit prouver qu'il ne peut pas engager de candidat local - il faut que vous soyez dans un secteur en demande. Mais ça peut se faire, certains ici l'ont fait. Dans ce cas, l'employeur fait les premières démarches pour vous. Vous obtenez un permis de travail fermé, rattaché à votre employeur. Si vous avez un(e) conjoint(e), il/elle aura le droit de travailler tant que vous avez votre emploi. Vous pourrez déposer une demande de résidence permanente après un certain temps au Québec. Donc si vous déposez votre propre demande, rien ne sert de chercher un emploi maintenant. Par contre vous pouvez évidement vous renseigner sur les possibilités d'emploi dans votre domaine, la reconnaissance de vos diplômes, etc avant de prendre votre décision.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles