Jump to content

soulman

Habitués
  • Content Count

    556
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

soulman last won the day on August 21 2014

soulman had the most liked content!

3 Followers

About soulman

  • Rank
    Blogger Immigrer.com

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée
    01-03-2007
  • Profession
    directeur artistique senior - auteur bd
  • Pays d'origine
    france
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Quand j'ai emmené ma blonde québécoise en France, c'est l'une des enseignes qui lui a le plus plu, c'est une belle alternative aux Sport Expert souvent trop chers.
  2. Oui, tout à fait d'accord avec toi, mais ça reste plus une différence, une subtilité sociologique qu'une marque plus profonde d'amitié. Entre les différentes régions en France non plus on n'a pas les mêmes habitudes, les mêmes réflexes face à l'autre. Les Bretons ne sont pas les Alsaciens, et les Chtis ne sont pas les Corses, on ne fait pas les mêmes choses avec ses amis d'un endroit à l'autre. Pour ton premier point, sur le fait que nos vrais amis sont nos amis d'enfance, là encore ça dépend beaucoup de ce qu'on attend de l'amitié. De la connaissance mutuelle, de l'acceptation, du
  3. Pas forcément, mais c'est surtout que chacun donne sa vision de l'amitié, ce qui est normal. Si on ne définit pas tous de la même façon ce qui amène quelqu'un a être un "ami", c'est certain qu'on aura pas la même impression. Déjà, est-ce qu'en France selon les régions, les origines, les personnalités, peut-on vraiment parler d'amitié de façon uniforme ? J'ai eu le même constat en arrivant au Québec que j'avais eu en passant de Metz à Brive la Gaillarde, de Toulouse à Paris ou autre changement de région. Les codes ne sont pas les mêmes, on doit forcément s'adapter, être un peu caméléon pour mie
  4. Oui, c'est ce que je trouve le plus marquant dans ce livre, je l'ai relu aussi plusieurs fois, et selon l'âge où tu le lis tu ne perçois pas les choses de la même façon. Il y a tellement de privations, de frustrations différentes dans 1984 qu'elles ont une portée différente selon le stade de la vie où tu es rendu quand tu le lis
  5. C'est quand on l'attend le moins qu'elle vient vous rappeler que l'hiver n'est pas tout à fait fini. En ces jours où tout ou presque a fondu en ville, alors que les beaux jours arrivent, qu'on se lève le matin avec un beau soleil grâce à l'heure d'été, on aurait tellement envie de croire que ça y est, l'hiver est derrière nous. Dans un sens il l'est, les grosses tempêtes, les grands froids sont passés sauf exception, et il serait étonnant d'avoir à pelleter encore cette année. Mais comme le dit l'adage, "en avril ne te découvre pas d'un fil" et c'est encore plus vrai au Canada. La
  6. Exactement, plus on se confronte aux autres, plus on remet en cause nos propres repères, nos propres certitudes. Et les exprimer, les mettre noir sur blanc, nous permet tellement quelques mois, quelques années après de voir à quel point on ne sait pas grand chose dans le fond. Se rendre compte à quel point quelque chose qu'on disait il y a 5 ans était simpliste, immature, ou carrément dans le champs, est la meilleure façon de prendre conscience qu'il n'y a aucune raison que ce ne soit pas le cas également aujourd'hui. C'est dans cet esprit-là que j'avais coordonné un collectif en 2012, Je me s
  7. Exactement ! Vouloir penser à la place de tout le monde, définir ce qui est correct et ce qui ne l'est pas pour tout le monde.
  8. Merci! Et c'est tellement le fun justement de pas tout le temps être d'accord pour pouvoir parler, débattre, s'enrichir mutuellement
  9. J'aime beaucoup ce genre de randonnées. Par une belle soirée chaude d'été, je vais y aller avec plaisir.
  10. Ahah, oui, moi aussi j'adore débattre. C'est d'ailleurs ce que je trouve étrange, que ça vienne beaucoup d'Europe ce genre de pétitions. En général c'est ce que nous, Français, nous reprochons aux Nord-Américains quand on arrive ici, soit le fait de ne pas trop aimer le débat, de fuir les discussions ouvertes où chacun défend ses points, surtout lors d'un dîner avec des amis. On aime ça, nous, s'obstiner pendant des heures Alors voir des jeunes étudiants multiplier les pétitions comme ça, pour montrer que la "puissance d'internet" c'est de pouvoir empêcher ceux qu'on aime pas de s'exprimer, ç
  11. "Sorry, we can't ban everything that offends you". Ainsi commence une vidéo vue sur le site de The Guardian. On y voit une conférencière qui parle des différentes pétitions qui fleurissent de plus en plus sur le web et dans l'espace public en général. Une pétition de plus de 500 000 signatures pour interdire à Donald Trump d'entrer en Angleterre, des mesures pour empêcher les étudiants de se déguiser en femme pour ne pas froisser les transgenres, des conférenciers interdits d'universités parce que les associations étudiantes n'aiment pas leur propos, etc. Je cite quelques phrases (c'est une vi
  12. Je viens aux nouvelles ! Comment ça marche, le livre ? Est-ce que des librairies l'ont pris ici, finalement ? À quand une entrevue à "Tout le monde en parle ?" Si vous passez à la bibliothèque de Montréal, profitez-en pour aller voir l'expo que nous avons préparé avec Robert Lepage, "La bibliothèque, la nuit", une belle expérience de réalité virtuelle
  13. Effectivement, c'est un peu raide comme réponse. Surtout le fait de dire que si Juetben te contredit, t'as plus le goût de continuer ton histoire parce que t'est pas là pour te justifier et qu'il a qu'à s'ouvrir un post pour ça... c'est pas des blogs oud es monologues, hein, juste des sujets sur lesquels on est là pour échanger. J'aime bien ton histoire mais pas le ton utilisé alors que dans le fond, la remarque était bonne. Oui, si tu veux acheter une maison avant même de venir t'installer la banque va demander bien plus de garantie, et on les comprend, sans aucun historique de crédit ni sala
  14. Tiens, aujourd'hui j'ai envie de parler de.... bouffe ! Pour changer ! Déjà, je préviens pour commencer, je ne lancerai pas un débat pour comparer la qualité des produits. Quand on vit quelque part on s'adapte, et partant de là le but de mon billet est de parler avec vous des différentes solutions pour ajuster nos recettes aux produits locaux. Je ne fais que commencer le sujet, j'en écrirai d'autres au gré de mes humeurs avec des recettes, des petits conseils, n'importe quoi qui peut vous aider à mieux cuisiner une fois arrivés ici. Parce que oui, les premières semaine
  15. Nous avons souvent parlé dans ce forum du monde des jeux vidéos, certains peut-être de façon trop "rose", d'autres un peu trop pessimistes sur les conditions de travail. Je ne trancherai pas la question dans ce billet, tout est question de priorité et d'un poste à l'autre les avantages/inconvénients sont très différents. Un artiste ne va pas avoir la même perception de son travail qu'on programmeur ou qu'un game designer, les échelles salariales et les tâches au quotidien ne sont pas les mêmes. Est-ce que c'est si stimulant que ça, est-ce que c'est plus ou moins épanouissant que d'
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines