Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Français'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

88 résultats trouvés

  1. Bonjour, J'écris désespérément sur le forum parce que je ne trouve aucune réponse concrète ailleurs, ou alors des réponses contradictoires. Ma situation est la suivante: Je suis française et j'étudie en ce moment au Québec (j'ai un permis d'étude depuis 1 an et demi). Mon permis d'étude est valable jusqu'en 2021, date de fin de mes études. Sauf que j'ai prévu un long voyage d'une session entière au milieu de mes études (l'année prochaine). Ca prolongera alors mes études. J'ai donc 2 préoccupations : Vais-je pouvoir reprendre mes études en ayant quitter le pays une session? (Car je crois que les conditions rattachées à mon statut d'étudiant sont d'être aux études à temps plein, tout le temps). Et, si je peux reprendre mes études, vais-je être admissible à une prorogation sur mon permis après? Puisqu'il me faudra un temps supplémentaire pour terminer. Sur les sites du gouvernement et autres, j'ai trouvé plein d'infos. Il est exigé d'être aux études à temps plein, MAIS, sur un autre site je lis que j'ai le droit à un congé régulier de 4 mois pourvu que je sois présente la session d'avant et d'après. (https://www.canadavisa.com/fr/les-etudiants-internationaux-au-canada-conformite.html#gs.axgIiGQG) J'ai été voir la conseillère de mon établissement qui m'affirme catégoriquement que mon permis d'étude deviendra CADUC si je ne m'inscris pas à une session. Bref, j'ai besoin d'aide. Je compte faire ce voyage mais je ne veux pas qu'il mette mon statut légal en danger, me sentant déjà assez chanceuse d'être ici. Quelqu'un aurait-il des pistes? Merci beaucoup beaucoup d'avance. :)
  2. Ben31

    TCF SO ou DAP

    Bonjour à tous, Pour mon premier message sur le forum, j'ai une première question concernant le test de français ! Je réside en algérie et j'ai déjà eu un DALF C1 en 2013, ce qui fait qu'il n'est plus valide pour une future demande sur ARRIMA. Ceci dit, je cherche à repasser un test de français histoire d'avoir une attestation de moins de deux ans. alors ma question est en deux parties : - partie 1 : N'ayant pas la possibilité de passer le TCF pour Quebec ici en algérie, le Campus France propose deux test le TCF SO (sur ordinateur) avec une possibilité de rajouter des test complémentaires (expression orale et écrite) ou le TCF pour DAP (Demande d'admission préalable) qui contient tout les test demandé par le quebec, néanmoins ce dernier est à la base dédié aux personnes/étudiants souhaitant aller en France, ce qui m'intrigue un peu, alors lequel dois-je passer ? - partie 2 : est-ce moins valorisant de passer un TCF que d'avoir un DALF (Je me mets dans une position où peu être je repasserai le DALF si toute fois cela est possible). Je pose cette question question car dans la nouvelle grille du 02/08/2018, il n'y a "apparemment" aucune distinction ! http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/divers/GRI_SelectionProgReg_TravQualif2018.pdf Merci
  3. Bonjour à toutes et à tous, Je viens ici pour glaner quelques informations concernant les 1ères dépenses d'un étudiant étranger à son arrivée à Montréal. Ici, en France, pour un logement (location ou colocation), il faut souvent débourser une caution, un premier mois de loyer et une assurance habitation : est-ce le cas au Québec et à combien peuvent s'élever ces frais - en moyenne ? De plus, quelles sont les démarches pour ouvrir un compte bancaire ou souscrire à un abonnement téléphonique ? Savez-vous combien ça peut coûter ? Enfin, est-il facile de trouver un job étudiant pour quelques heures par semaine ou le week-end ? Je vous remercie par avance de vos réponses
  4. Player21

    Question concernant la frontière

    Bonjour à tous, Je suis un étudiant Francais qui va partir étudier au Quebec durant 1 an à partir de septembre, j'ai fais ma demande de QAC dont j'attend la réponse. Jusque là pas de soucis, en revanche ma compagne doit m'accompagner, et malheureusement pour l'instant elle n'a pas eu la chance d'être tirée au sort pour le PVT (elle n'est pas étudiante, elle a prit un congé d'un an avec son entreprise). Je sais que pour venir au Canada, les Français n'ont pas besoin de visa, mais je craignais qu'à la frontière ils ne la laissent pas passer en pensant qu'elle veuille rester plus longtemps. Je précise également que nous avons des billets de retour pour le mois de décembre, pendant les vacances pour passer les fêtes en France. Pensez-vous qu'il faut fournir des preuves supplémentaires pour elle? Je vous remercie d'avance pour vos réponses
  5. bengos

    Futur étudiant à Montréal

    Bonjour à toutes et à tous, Je suis actuellement en première année de Master à Toulouse et j'ai été admis à l'UQAM pour y effectuer ma deuxième année, et j'espère vraiment pouvoir saisir cette opportunité. Je dois apporter à la CPAM pour signature l'attestation d'affiliation au régime de sécurité sociale des participants aux échanges entre établissements d'enseignement supérieur. Mais il faut indiquer une adresse au Québec, que je n'ai pas encore. Celles et ceux qui ont déjà fait cette démarche et dans la même situation que moi - ne pas avoir d'adresse au Québec - comment avez-vous fait ? Avez-vous une astuce, un conseil, un site pour trouver un logement rapidement et pouvoir indiquer une adresse ? Je vous remercie par avance
  6. Bonjour, voila je suis une étudiante française (validation du baccalauréat littéraire option LVA Anglais + une troisième langue et de ma première année de faculté), mais je dois avouer que je ne m'épanouis pas dans mes études et je rêve de nouveaux horizons depuis plusieurs années. Je décide donc de faire le pas, pendant 1 ans de travailler et de mettre de l'argent de côté et pouvoir faire la rentrée scolaire de 2019 au Quebec. Mais pour ça j'ai besoin d'information nécessaire , comme par exemple le prix d'un DEC technique pour un étudiant français, si quelqu'un connait des collèges/cegep (au moins de réputation comme le cégep limoilou), si il est facile de trouver un logement et un job étudiant, si il y a des bourses , sans oublier les papiers (parce que je n'ai pas trop compris les frais relier à ces papiers) . En bref toutes informations sont les bienvenues! merci beaucoup
  7. immigrer.com

    Harcelé parce qu'il parlait mal anglais?

    GRC POPULAIRE Harcelé parce qu'il parlait mal anglais? Christopher Nardi | Agence QMI | Publié le 15 mai 2018 à 06:38 - Mis à jour à 06:43 Un francophone vient de remporter une première bataille devant les tribunaux pour faire reconnaître le «harcèlement» que lui a fait subir la GRC. La police nationale l’aurait même poussé à partir parce qu’il ne maîtrisait pas suffisamment bien l’anglais. «On m’a forcé à démissionner parce que mon anglais n’était pas assez bon [...] Je n’ai jamais commis une seule faute professionnelle», s’est insurgé Éric Frémy lors d’une entrevue avec «Le Journal de Montréal». Le dédale administratif que vit cette ex-recrue de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est «particulièrement tortueux», écrit le juge de la Cour fédérale Sébastien Grammond. Ce dernier a exigé récemment qu’un arbitre se penche de nouveau sur la démission de M. Frémy afin de déterminer si elle «a été donnée sous la contrainte et [si] elle doit être déclarée invalide. [...] Trop d’éléments de preuve laissant croire que la démission de M. Frémy n’était pas volontaire ont été écartés par les arbitres [qui ont d’abord entendu la cause]». M. Frémy est un ingénieur de formation, né en France, mais ayant vécu une vingtaine d’années au Québec. En 2007, il se joint à la GRC. Unilingue francophone, il dit qu’on l’avait assuré que le fait qu’il ne parlait pas anglais ne poserait aucun problème à la police nationale d’un pays dont le français est une langue officielle. Après son passage à l’école de la GRC à Régina, la police a exigé qu’il intègre un nouveau projet pilote l’envoyant dans un régiment anglophone en Colombie-Britannique pour suivre sa formation pratique tout en apprenant l’anglais en 2009. source et suite: http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/15/harcele-parce-quil-parlait-mal-anglais
  8. Extrait de l'article: Dire «une trampoline» n’est plus une erreur Le débat dure depuis des années. Ceux qui le savaient prenaient plaisir à reprendre les personnes qui faisaient l’erreur. «Il faut dire UN trampoline, pas UNE», disait-on. Et bien cette période est révolue. Vous pourrez dorénavant dire «un» ou «une» trampoline, sans vous faire taper sur les doigts. Selon la plus récente mise à jour de l’Office québécois de la langue française (OQLF), l’usage du mot trampoline est désormais accepté dans les deux genres. «Même si l’emploi du féminin n’est pas consigné dans les principaux dictionnaires usuels du français, il n’y a pas lieu de le considérer comme fautif», nous informe l’OQLF. Pour la suite de l'article et plus de détails sur l'analyse : http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/03/dire-une-trampoline-nest-plus-une-erreur
  9. Le bilinguisme voir mieux le multilinguisme ... l'avenir de nos enfants? Plus que probable, un excellent exemple "made in" Montréal:
  10. Bonjour à tous, Je vais être retraitée en 2020 et je désire quitter l'Espagne où je vis depuis plus de 20 ans. J'aimerais enseigner le français comme langue étrangère (ou l'espagnol) dans le public ou dans le privé... mais je n'ai aucun diplôme d'enseignement. J'ai donné des cours privés pendant presque 15 ans (anglais, français et maths) et j'ai été maitre auxiliaire de maths en France il y a bien longtemps. J'ai deux ans pour me préparer mais je ne sais vraiment pas quoi faire, quels diplômes passer, etc. J'ai une cousine qui habite au Québec et 2 amis proches qui habitent au Canada mais je ne sais pas si cela aidera au moment de demander mon visa! J'ai regardé sur Internet mais les informations sont tellement différentes et compliquées! Quelqu'un pourrait-il m'aider? Merci d'avance
  11. Bonjour, Je souhaite savoir si quelqu'un peut renseigner. Je sus entrain de faire mon inscription à l'université de Sherbrooke en tant que français et je dois fournir mes relevés de notes mais je ne sais pas si je dois faire l'évaluation comparative des études en sachant que j'ai un bac pro. Vu que sur leur site ils écrivent " Tout relevé de notes provenant d’un établissement d’enseignement hors Québec doit être accompagné d’un document permettant d’évaluer votre formation." Merci ça m'aiderait vu que les admissions sont en cours
  12. ManonLevasseur

    RAMQ Francais résident USA

    Bonjour, Je suis un Français résidant depuis plus de 6 ans maintenant aux États-Unis (en tant que résident permanent avec la green card). Et je suis actuellement dans la procédure de faire mes études à HEC Montréal. Est-ce qu'en tant que citoyen Français, je suis admissible à l'entente France-Quebec concernant l'assurance maladie ? Si oui, quels documents sont requis ? Merci d'avance !
  13. L'émission "66 Minutes - Grand Format" du 25 juin 2017 sur M6 a consacré un reportage aux Français expatriés à Toronto. À revoir ici : http://www.6play.fr/66-minutes-p_825/grand-format-emission-du-25-juin-c_11697092 Quelqu'un s'y est-il reconnu ?
  14. Si tu es un(e) Français(e) qui vit au Canada, voici un scoop : sache que tu ne passes pas inaperçu(e) au supermarché ! Et oui, c'est comme ça : même si tu vis depuis longtemps au pays des grands espaces, et que tu te sens complétement intégré(e), tes gènes français te trahissent lorsque tu fais tes courses ! Voici la preuve par 16 : 1- Tu RÂLES... ... parce qu'il y a la queue, parce que tel produit est trop cher, parce qu'il fait trop froid/trop chaud dans le supermarché, parce que tu ne trouves pas tel produit, etc. Bref, tu râles... (Mais c'est normal : c'est dans ta nature !) 2-Tu "tiques"... ... quand un employé te soutient que le Cheez Whiz c'est du fromage. 3- Tu es très critique... ... au sujet de certains produits que tu vois en rayon (et parfois même, tu te "lâches" à voix haute). 4- Tu te tords de rire... ... en lisant le descriptif ou la traduction de certains produits. 5- Tu rêves... ... de "gruger" en caisse, pour passer plus vite (mais tu ne le fais pas car iciTTE, les gens sont civilisés). 6- Tu ne comprends toujours pas... ... ce que font les "Jello" dans le rayon des yaourts/yogourts (ni comment on peut aimer ça, d'ailleurs...). 7- Tu hallucines encore et toujours... ... devant le prix du fromage. 8- Tu restes toujours sceptique... ... devant le côté "bon pour la santé" des baby-carottes (qui n'ont de "baby" que le nom...), les reines de la trempette. 9- Tu apprécies... ... qu'iciTTE, il y ait toujours un employé pour t'aider à mettre tes achats dans des sacs. 10- Tu soupires... ... en te rappelant que tu dois passer à la SAQ en sortant, puisqu'il n'y a que des vins de m***** vendus en supermarché. 11- Tu te demandes pourquoi... ... on trouve du lait UHT en France, et pas au Canada (et si tu connais la réponse, mets-la dans les commentaires STP, car je ne sais toujours pas pourquoi, après 10 ans au Canada). 12- Tu regrettes le temps... ... où tu habitais à côté d'un Picard. 13- Tu trépignes... ... en attendant le "petit" colis de victuailles que ta mère t'a envoyé de France. #EnManque #MerciMaman 14- Tu jouis littéralement... ... en découvrant dans ton supermarché, pour la 1ère fois depuis ton installation, des Galettes Saint-Michel... ! NB : Réaction identique également possible après avoir découvert du foie gras, des confitures Bonne Maman, des lardons, du caramel à la fleur de sel, de la pâte feuilletée à dérouler, des Petits Écoliers, des herbes de Provence, etc. 15- Tu fais l'ouverture du magasin quand tu sais... ... qu'un fromage français est en promotion... 16- Mais parfois... ... tu arrives trop tard et il n'y en a déjà plus (et là, c'est le drame !)... ********************************* Alors, penses-tu encore passer pour un "local" quand tu fais les courses, depuis que tu vis au Canada ? Si j'ai oublié une réaction, rajoute-la dans les commentaires STP ! La liste ne demande qu'à être allongée... Et si tu as aimé ce billet, abonne-toi à mon blog : Expatriation, Tourisme & Cie !
  15. Bonjour, Je suis un étudiant français actuellement au Canada et je bénéficie d'un statut de visiteur. J'ai étudié à Montréal pendant 2 ans mais depuis le mois de janvier, je suis sur le territoire sous le statut de visiteur. Il me fallait ce statut afin de prendre mon temps pour choisir la suite que je voulais donner à mes projets d'étudiant. Présentement, ma demande d'admission a été acceptée par un établissement à Montréal. Cette admission concerne l'automne prochain. Je suis sur le point de faire ma demande de CAQ et de permis d'étude mais je suis soucieux de respecter les règles des autorités canadienne. Ma question est la suivante : Suis-je en mesure de présenter ma demande de CAQ et de permis d'étude tout en étant sur le territoire canadien et bénéficiaire d'un statut de visiteur ? En d'autres termes : Je veux savoir si je peux présenter ces demandes (CAQ et permis d'étude) tout en présent sur territoire canadien. Merci.
  16. immigrer.com

    Une histoire de l'immigration française

    Une histoire de l’immigration française PHOTO COURTOISIETransposer la France — L’immigration française au Canada (1870-1914) Paul-André Linteau, Yves Frenette, Françoise Le Jeune Éditions du Boréal JACQUES LANCTÔT Samedi, 29 avril 2017 18:03MISE à JOUR Samedi, 29 avril 2017 18:03 L’immigration a toujours été au cœur des préoccupations du Québec. Après la défaite de 1760, le Québec se retrouvera orphelin. Nombreux seront ceux, parmi les plus cultivés, à retourner en France, abandonnant le petit peuple à son triste sort. Suivra une période de repli qui s’étalera sur une centaine d’années. Entre 1765 et 1865, à peine 1487 immigrants français s’établiront ici, «soit une moyenne d’une quinzaine par année», dont plus du quart proviendra des communautés religieuses. Il s’agit surtout de religieux qui fuient la Révolution française. Ils propageront leurs idées contre-révolutionnaires, lors des insurrections patriotiques de 1837-1838, en luttant contre le laïcisme et le républicanisme des patriotes. Pour mieux contrôler corps et esprits, ils investiront dans l’assistance aux pauvres, les ­hôpitaux et l’éducation. Leur influence ­perdurera jusqu’à la Révolution tranquille. Selon les auteurs, il faut distinguer trois vagues importantes d’immigration française. On connaît bien la première, qui commence avec la Nouvelle-France et se termine en 1760, mais la seconde, qui ­débute une centaine d’années après la ­défaite, soit en 1870, et s’étendra jusqu’à la Première Guerre mondiale, est moins connue. C’est à cette époque, soit après l’imposition de la constitution canadienne de 1867, que le Québec perdra ses principales prérogatives en matière d’immigration. «Dans les faits, les provinces perdent tout droit de regard dans le recrutement et la sélection et doivent se contenter de jouer un rôle d’accueil, en ­aidant les immigrants à s’installer.» Attirer les français Le gouvernement canadien n’est pas très empressé de promouvoir l’immigration française, préférant celle des colonies britanniques. D’ailleurs, en Europe, le bureau d’immigration française sera basé à... Londres! Cependant, on multipliera les ­efforts pour inciter les Français de tous les horizons à venir s’installer ici. Même le curé Labelle, «le roi du Nord», ira vanter en France les mérites de la colonisation. Malheureusement, tous ne prennent pas souche ici et ils sont nombreux à retourner dans leur patrie, à la suite d’échecs professionnels, ou en raison de difficultés à s’adapter au climat. Cela vaut encore pour aujourd’hui: on estime qu’au moins le quart des immigrants français quittent le Québec quelques années à peine après leur arrivée. L’immigration française aura un impact direct sur la société québécoise. Elle contribuera à l’épanouissement de la langue ­française, toujours menacée, mais aussi au resserrement des liens culturels, à travers les livres, le théâtre, les arts visuels, le ­cinéma, le journalisme, entre autres. suite et source: http://www.journaldemontreal.com/2017/04/29/une-histoire-de-limmigration-francaise
  17. Bonjour, je suis lycéen Francophone et je pars faire mes études à Montréal l'année prochaine (rentrée 2017) et je voudrais savoir si il était possible pour les étudiants étrangers Français de passer son premier permis de conduire à montreal car je n'aurai pas le temps de passer mon permis avant de partir au Québec.... merci, en attendant des réponses !
  18. Bonjour a tous sa vas bien, je suis un ex montrealais avec un pvt en 2008 et futur resident permanent pout mi mai ou je viendrai seul et pour l instant sans lieu ou rester. surement a MTL Montréal, meme si je suis plutôt intéresser par rencontrer les gens qui viennent de tout les horizons et les locaux et pas rester entre nous j aimerais me faire un réseau de futurs expat francophone dans un premier temps, car nous aurions plus les meme besoins et demandes en tant que Français au Quebec, tout cela afin d être avant meme de partir et pour que a mon arrivée, être moins seul, plus fort, complémentaire nous serions en échangeant des infos sur le quoi et comment, ou, ... a faire pour une bonne et rapide immigration et integration et peut être de futurs bon moments a vivre ensemble. le réseau surtout pro c est traditionnelle au Québec les 5 a 7 en font partie. pratiquer son anglais ou pratiquer une activité ou autres ou partager les bons plans ou annonces et les frais diverses et le fun sembles plus judicieux. les différentes cultures rencontrer, latino, asiatiques, etc sont très souder et unis, plus que les Français et grace a cela il réussissent. moi meme ayant des ancêtres indochinois et le passeport espagnol en plus d être ne a bordeaux, en plus d avoir vécu dans casi tous les dom et tom et autres whv pacific sud,.. je sent quand meme que si j en suis la et n ai pas toujours bien réussi mes tentatives ailleurs, c est aussi car j ai trop tenter en solo, de penser tous réussir seul et que les rencontres cool ou utiles , se feraient vite et facilement, mais non malgré que les autres cultures, se regrouper et s entre aider, je voyais pas trop les Français, pas bcp ni souvent s entre aider cela me ferais plaisir aussi de pouvoir vous aider, si besoin et si je le peux, vu que j ai quand meme quelques infos, peut etre que vous aurez peut être la possibilité de le faire aussi ensemble on pourra si non toujours s aider a avoir du fun, se retrouver autour d une passion en commun, un pick nick bbq , un 5 a 7 ou meme un sport, et qui sais un meme job. y a tant a y faire ici pour les nouveaux. j aime le sport de nature, de glisse,.., les voyages et les gens et tout un tas d autres choses. je cherche une coloc ,un job, des bons plans, infos,..et tous cela demande de rencontrer, connaître du monde . il y a tellement a faire, a éplucher, a chercher, on peut pas ne rien ratter ou tout bien réussir, sauf a plusieurs en partageant. bref tous ce que j ai, je suis près a le partager EN BREF si vous êtes dans mon cas, futur visa de travail au Québec et surtout Montréal, et de bordeaux encore plus car on est déjà voisins, desirer vous faire un réseau d entre aide et de fun futur, communiquons ici ensemble bonne chance et courage a tanto , cheers
  19. Camille_laure

    Québec vs Canada anglophone

    Bonjour à tous, Je m'apprête dans quelques mois à venir m'installer au Canada avec un PVT, dans le but d'y trouver du travail dans mon domaine - je suis chef de projet dans une agence de communication. Dans quelles provinces du Canada est il selon vous moins compliqué de trouver du travail, notamment dans la communication? (Je parle anglais couramment, après avoir vécu 3 ans en Australie, et je travaille en anglais au quotidien, sur des projets internationaux.) Est il préférable de tenter sa chance au Québec ou dans une province anglophone ? Je pensais que ce serait plus "simple" à Montréal, car en regardant les offres, j'ai l'impression que les agences là bas recrutent quasi systématiquement des profils bilingues, alors qu'en dehors du Québec, on cherche beaucoup moins de profils francophones. Merci
  20. Le magazine Géo Ado a sorti un numéro en octobre 2014 dans lequel le Québec était à l'honneur, et où j'ai eu la chance de participer, voici quelques extraits : Chaque année, des centaines de familles quittent la France pour s’installer au Québec. Pourquoi cette région du Canada attire-t-elle autant les Français ? Sa bonne réputation est-elle vraiment méritée ?  Plus de 30000 Français se sont installés au Québec depuis 10 ans. Il faut y ajouter les centaines de jeunes qui, chaque année, vont poursuivre leurs études de l’autre côté de l’Atlantique. Aujourd’hui, les Français sont les étrangers les plus nombreux dans cette région du Canada. Tout d’abord parce que le français y est la langue officielle. Ensuite parce que cette immense province (3 fois plus grande que la France) est reconnue pour la beauté de sa nature. Enfin, parce qu’il y a dans certains secteurs plus d’emplois qu’en France. Mais les Québécois ne sont pas des cousins américains comme beaucoup de Français l’imaginent. Et s’installer dans la “belle province” n’est pas si simple...
  21. Bonjour, je m’appelle Xavier, j'ai 35 ans et je suis de Nantes. J'aurais en projet de partir au canada ou au Quebec pour travailler et m'expatrier, j'ai commencé certaines démarches, simplement j'ai fais un cv en anglais et un autre en français. Je chercherai des associations, centres, sites internet ou autres à qui je pourrais envoyer mon CV pour savoir si la forme ou les approches sont suffisantes ou intéressantes (aussi bien sur le fond que sur la forme) pour le canada ou le Quebec. Je l'ai terminé à l'aide des livres d'instruction de cv internationaux, mais j'aurais voulu avoir un avis direct de personnes qui vivent dans le pays. Je cherche dans le domaine de l'animation et du social auprès des personnes handicapées. La petite spécificité est que je n'ai pas de diplôme dans cela mais simplement 10 ans d'expériences actives J'espère que vous pourrez m'aider. Cordialement Xavier
  22. Aure12

    tests de langues

    Bonjour, Nous sommes partants pour aller résider au Canada, anglophone : je n'arrive pas à savoir s'il faut passer obligatoirement les tests de langue pour nous 2 ou que celui de français ou si c'est juste recommandé de passer celui d'anglais ? Nous habitons Rodez et il faut aller sur Paris en avion au plus prêt : cela fait au bas mot 500 euros par personne, si on peut éviter ces énormes frais !!! merci de votre éclairage, Cordialement, Aure
  23. tremoulet

    Travail de courte durée sans PVT

    Bonjour à toutes et a tous Après avoir longuement chercher des réponses (récente) à mes questions sur internet et sur le forum je me tourne vers vous afin de trouver une aide spécifique à ma situation. Alors voila : Citoyen français arrivé depuis peut dans la ville de Quebec en Visa tourisme (2 mois seulement) j'avais présenté une demande de PVT qui malheureusement n'a pas donné de suite favorable. J'ai déposé plusieurs CV dans bon nombre de patisseries/boulangeries à Quebec et toujours reçus la même réponse "Sans PVT il m'est impossible de travailler au Canada pour moins d'un an" J'ai effectué plusieurs recherches en rapport avec les Permis d'etudes; Permis de travail temporaires etc ... finalement tous ce qui pourrais me permettre de travailler à Quebec (ma cousine y vie et travail) pour une courte période (6/10 mois environ) Alors voila y a t'il quelqu'un susceptible de m'aider à trouver une solution afin que je puisse travailler au canada sans PVT tout en effectuant ma possible demande depuis le Canada de quelconque manière que ce soit ? (visa étudiant, stage rémunéré, permis de travail à court terme, permis d'études etc... Dans l'attente de vous lire, merci d'avance pour vos réponses Nationalité : française Visa : tourisme jusqu'au 26 Décembre 2016 Situation : déjà sur la territoire canadien Profession : Patissier/Boulanger Langue Français/Anglais (Je ne souhaite pas travailler au Black)
  24. tremoulet

    Travail de courte durée sans PVT

    Bonjour à toutes et a tous Après avoir longuement chercher des réponses (récente) à mes questions sur internet et sur le forum je me tourne vers vous afin de trouver une aide spécifique à ma situation. Alors voila : Citoyen français arrivé depuis peut dans la ville de Quebec en Visa tourisme (2 mois seulement) j'avais présenté une demande de PVT qui malheureusement n'a pas donné de suite favorable. J'ai déposé plusieurs CV dans bon nombre de patisseries/boulangeries à Quebec et toujours reçus la même réponse "Sans PVT il m'est impossible de travailler au Canada pour moins d'un an" J'ai effectué plusieurs recherches en rapport avec les Permis d'etudes; Permis de travail temporaires etc ... finalement tous ce qui pourrais me permettre de travailler à Quebec (ma cousine y vie et travail) pour une courte période (6/10 mois environ) Alors voila y a t'il quelqu'un susceptible de m'aider à trouver une solution afin que je puisse travailler au canada sans PVT tout en effectuant ma possible demande depuis le Canada de quelconque manière que ce soit ? (visa étudiant, stage rémunéré, permis de travail à court terme, permis d'études etc... Dans l'attente de vous lire, merci d'avance pour vos réponses Nationalité : française Visa : tourisme jusqu'au 26 Décembre 2016 Situation : déjà sur la territoire canadien Profession : Patissier/Boulanger Langue Français/Anglais (Je ne souhaite pas travailler au Black)
  25. RomLilou

    Projet Immigration Québec

    Bonjour à tous, je suis nouveau sur ce site et je cherche un post, un registre ou une discussion sur les choses à savoir et à faire pour commencer son dossier d'expatriation. Je suis sûr que ce message a déjà dû être demandé à plusieurs reprise donc je m'en excuse d'avance. Je suis français avec une petite famille et est depuis 6 mois environ dans le prospection et inscrit sur un autre forum mais où les informations sont souvent erronées et l'on m'a conseillé votre site. Une visite du Québec a déjà été faite en mai pour être au plus prêt de cette région. Cordialement
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles