Aller au contenu
Laurent

Nouveau Premier Ministre au Québec

Messages recommandés

Qualité plutôt que quantité. Bravo le Québec!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Ivy Bijou a dit :

Qualité plutôt que quantité. Bravo le Québec!

Facile à dire quand on est déjà reçu au Québec, plus difficile pour ceux qui sont encore des candidats

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Laurent a dit :

Facile à dire quand on est déjà reçu au Québec, plus difficile pour ceux qui sont encore des candidats

C'est le peuple qui décide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Ivy Bijou a dit :

Qualité plutôt que quantité. Bravo le Québec!

 

Complètement d'accord, malgré que je sois encore en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu la méconnaissance du sujet (immigration) du candidat élu, je crains plus les relations qui en découleront avec le fédéral et le possible "détournement" d'entrée express

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 48 minutes, jeremyg5y a dit :

Vu la méconnaissance du sujet (immigration) du candidat élu, je crains plus les relations qui en découleront avec le fédéral et le possible "détournement" d'entrée express

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

 

La justification de fonds obligatoire pour les candidats qui ne travaillent pas déjà au Canada  limite naturellement le nombre de gens qui passent par EE. $ 12,500 pour une personne, $15,500 pour deux et plus de $ 23,000 pour une famille de  4. Bien au dessus de ce qu'exige le Québec en passant par un CSQ.

Pour revenir à l'élection on observe un échec total des libéraux dans plusieurs provinces du Canada. L'Ontario où les libéraux ne sont même plus un parti officiel de l'opposition, le Québec où les libéraux viennent de se prendre une valise, le Nouveau Brunswick où les libéraux sont dans l'incapacité de gouverner. Trudeau peut déjà préparer ses valises. C'est une tendance de fond.

Modifié par esquire17

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 27 minutes, esquire17 a dit :

 

La justification de fonds obligatoire pour les candidats qui ne travaillent pas déjà au Canada  limite naturellement le nombre de gens qui passent par EE. $ 12,500 pour une personne, $15,500 pour deux et plus de $ 23,000 pour une famille de  4. Bien au dessus de ce qu'exige le Québec en passant par un CSQ.

Pour revenir à l'élection on observe un échec total des libéraux dans plusieurs provinces du Canada. L'Ontario où les libéraux ne sont même plus un parti officiel de l'opposition, le Québec où les libéraux viennent de se prendre une valise, le Nouveau Brunswick où les libéraux sont dans l'incapacité de gouverner. Trudeau peut déjà préparer ses valises. C'est une tendance de fond.

je ne fais pas de politique ici, je parle des possibles répercussions du resserrement des critères de sélection du CSQ.

Certes, les plafonds sont différents mais ne comportent pas un si grand écart, ce qui peut pousser certains à ce dire "pourquoi suivre la procédure pour le Québec alors qu'il y a entrée express", dans le fond ce n'est pas faux, délais presque triplé, frais potentiellement plus élevé (caq + csq + tests de langues ou autre). 

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/etudiants/obtenir-autorisations/conditions-requises/capacite-financiere.html

Je suis déjà estomaquer, quand je vois presque 1 sujet /semaine se créer pour connaitre le petit manuel pour savoir comment passer entre les gouttes, soit constitutionnellement c'est légale mais est-ce morale? je peux comprendre la personne qui vis ou a vécu dans la dite province pour laquelle il a fait entrée express, mais quand la question est d'emblée avant même de lancer la procédure et ce phénomène risque de s'accentuer avec ces mesures.

De plus, que dit-on à ceux qui ont lancé leurs procédures, ou ceux encore aux études qui l'on choisi pour le PEQ....

Modifié par jeremyg5y

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, jeremyg5y a dit :

je ne fais pas de politique ici, je parle des possibles répercussions du resserrement des critères de sélection du CSQ.

Certes, les plafonds sont différents mais ne comportent pas un si grand écart, ce qui peut pousser certains à ce dire "pourquoi suivre la procédure pour le Québec alors qu'il y a entrée express", dans le fond ce n'est pas faux, délais presque triplé, frais potentiellement plus élevé (caq + csq + tests de langues ou autre).

Je suis déjà estomaquer, quand je vois presque 1 sujet /semaine se créer pour connaitre le petit manuel pour savoir comment passer entre les gouttes, soit constitutionnellement c'est légale mais est-ce morale? je peux comprendre la personne qui vis ou a vécu dans la dite province pour laquelle il a fait entrée express, mais quand la question est d'emblée avant même de lancer la procédure et ce phénomène risque de s'accentuer avec ces mesures.

De plus, que dit-on à ceux qui ont lancé leurs procédures, ou ceux encore aux études qui l'on choisi pour le PEQ....

 

J'ai cru comprendre que le sujet à la base c'était la politique québecoise justement avec l'élection de la CAQ. Mais c'est pas très grave...

 

Effectivement je te rejoins sur les délais c'est purement scandaleux à ce niveau si je me trompes pas les MPQ de 2016 n'ont pas encore leur CSQ dans la très grande majorité et vont devoir affronter 17 mois de délai pour l'étape fédérale. Alors effectivement le Québec c'est bien c'est beau mais ca vaut pas 3 ans d'attente interminable clairement.  Pourquoi s'infliger cela si certains ont la possibilité de passer par EE?

Je reste  persuadé que la question  des fonds est un facteur limitant pour beaucoup sinon le phénomène de détournement massif aurais déjà eu lieu vu le foutoir que c'est depuis 3 ans niveau Québec... Il y'a une grosse différence entre l'exigence québecoise de disposer de $3,153 et $12,500 dollars pour 1 adulte côté EE .C'est un facteur 4 !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, esquire17 a dit :

 

J'ai cru comprendre que le sujet à la base c'était la politique québecoise justement avec l'élection de la CAQ. Mais c'est pas très grave...

 

Effectivement je te rejoins sur les délais c'est purement scandaleux à ce niveau si je me trompes pas les MPQ de 2016 n'ont pas encore leur CSQ dans la très grande majorité et vont devoir affronter 17 mois de délai pour l'étape fédérale. Alors effectivement le Québec c'est bien c'est beau mais ca vaut pas 3 ans d'attente interminable clairement.  Pourquoi s'infliger cela si certains ont la possibilité de passer par EE?

Je reste  persuadé que la question  des fonds est un facteur limitant pour beaucoup sinon le phénomène de détournement massif aurais déjà eu lieu vu le foutoir que c'est depuis 3 ans niveau Québec... Il y'a une grosse différence entre l'exigence québecoise de disposer de $3,153 et $12,500 dollars pour 1 adulte côté EE .C'est un facteur 4 !

 

 

je crois que le sujet de base c'est l'impact sur la politique d'immigration de l’élection de la CAQ 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, DamZou a dit :

 

Complètement d'accord, malgré que je sois encore en France.

En quoi réside la qualité dont vous parlez?

Moi, je trouve que la sélection réalisée par le Quebec est déjà élitiste. Si je ne m'abuse pas, il faut au moins le Bac pour prétendre faire cette procédure. Et nous savons qu'on engrange réellement des points à partir du Bac+2.

De plus, il faut faire ses preuves sur le marché de l'emploi pour avoir la totalité des 8 points (4 ans au cours des 5 dernières années)

Il faut avoir un certain bagage pour réussir le test de français lorsqu'on n'est pas français et qu'on est francophone (16 points)

Il faut un degré de culture pour réussir à engranger les points en anglais quand on n'est pas un anglais de souche.

Donc quand on est francophone, il faut avoir les tripes pour réunir le maximum de points en français et en anglais.

Alors, ma question est de savoir ce qui manque encore pour avoir la qualité. 

N'oubliez pas que pour avoir le maximum de points au critère âge, il faut être jeune. Mais parfois, de longues études riment avec la prise d'âge et donc défavorable aux points au critère âge.

Dans tous les cas, nous autres francophones sommes déjà de très grande qualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, jeremyg5y a dit :

je crois que le sujet de base c'est l'impact sur la politique d'immigration de l’élection de la CAQ 

Ben si ça c'est pas de la politique je sais pas ce que sait alors 😀.

La seule façon pour EE d'être détourné massivement au profit du Québec c'est si la CAQ instaure un système encore plus sélectif qu'EE mais ca ne risque pas d'arriver vu les besoins économiques du Québec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, esquire17 a dit :

Ben si ça c'est pas de la politique je sais pas ce que sait alors 😀.

La seule façon pour EE d'être détourné massivement au profit du Québec c'est si la CAQ instaure un système encore plus sélectif qu'EE mais ca ne risque pas d'arriver vu les besoins économiques du Québec.

lorsque je dis, dans mon précédent message "je ne fais pas de politique" veut dire que je ne prend pas parti pour tel ou tel parti.
Pourtant le resserrement des règles est dans le programme de la CAQ.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1101195/gouvernement-caq-conditions-supplementaires-immigrants

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 40 minutes, jeremyg5y a dit :

lorsque je dis, dans mon précédent message "je ne fais pas de politique" veut dire que je ne prend pas parti pour tel ou tel parti.
Pourtant le resserrement des règles est dans le programme de la CAQ.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1101195/gouvernement-caq-conditions-supplementaires-immigrants

 

Autant pour moi alors. Tu as peut être mal interprété mon premier message car j'observe simplement je ne prends pas non plus parti. J'étais curieux de voir si les élections au Québec suiveraient la tendance générale dans plusieurs provinces du Canada qui a tendance a sortir tous les gouvernements libéraux et je pense que le fédéral prend le même chemin.

 

Je reste très dubitatif sur les solutions de la CAQ.  Selon moi c'est plutôt lié à l'inadéquation entre les compétences de certains immigrés issus du système "premier arrivé premier servi" et la réalité du marché de l'emploi au Québec couplé à une non reconnaissance des diplômes étrangers et un gros protectionnisme de la part des divers ordres sur un certains nombres de métiers. Un bon "cocktail" à chômage.

A côté de ça, les immigrants qui peuvent soutenir l'économie québecoise et s'intégrer rapidement dans les secteurs porteurs et qui disposent de fonds suffisnats et ben ils commencent à s'orienter sur EE car les délais sont délirants dans le traitment des RP côté Québec.

 

Résultat: non seulement le Québec ne resoudra pas son problème de chômage chez les immigrants mais pire ils sont en train de se priver de ceux qui peuvent soutenir rapidement l'économie de la province avec l'inertie incroyable sur le process de sélection.

 

La CAQ a tout faux mais c'est pas grave l'essentiel étant de flater la fibre nationaliste des québecois en leur faisant croire que c'est en reduisant que 10 000 le nombre d'immigrants annuels et un test de français qui les choses vont se régler.

Modifié par esquire17

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, esquire17 a dit :

 

Autant pour moi alors. Tu as peut être mal interprété mon premier message car j'observe simplement je ne prends pas non plus parti. J'étais curieux de voir si les élections au Québec suiveraient la tendance générale dans plusieurs provinces du Canada qui a tendance a sortir tous les gouvernements libéraux et je pense que le fédéral prend le même chemin.

 

Je reste très dubitatif sur les solutions de la CAQ.  Selon moi c'est plutôt lié à l'inadéquation entre les compétences de certains immigrés issus du système "premier arrivé premier servi" et la réalité du marché de l'emploi au Québec couplé à une non reconnaissance des diplômes étrangers et un gros protectionnisme de la part des divers ordres sur un certains nombres de métiers. Un bon "cocktail" à chômage.

A côté de ça, les immigrants qui peuvent soutenir l'économie québecoise et s'intégrer rapidement dans les secteurs porteurs et qui disposent de fonds suffisnats et ben ils commencent à s'orienter sur EE car les délais sont délirants dans le traitment des RP côté Québec.

 

Résultat: non seulement le Québec ne resoudra pas son problème de chômage chez les immigrants mais pire ils sont en train de se priver de ceux qui peuvent soutenir rapidement l'économie de la province.

 

La CAQ a tout faux mais c'est pas grave l'essentiel étant de flater la fibre nationaliste des québecois en leur faisant croire que c'est en reduisant que 10 000 le nombre d'immigrants annuels et un test de français qui les choses vont se régler.

en effet, je penche également sur ton raisonnement.

 

pour ceux, comme nous MPquistes, qui attendent leur csq depuis 2016, ce genre de résultat nous fait regretter de n'avoir pas choisi la voie EE. mais du même coté, les frais sont extrêmement élevé ce qui je pense est fait pour un choix élitiste de ce coté là.

 

quoiqu'il en soit, il est obligé de toute facon de considérer les autres parties prenantes, il ne peut décider seul, il y a également le fédéral comme paramètre à prendre. par conséquent, son process d'immigration est seulement en cours de projet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Résumons par "au moins ce n est pas le PLQ" ;) ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Laurent a dit :

Facile à dire quand on est déjà reçu au Québec, plus difficile pour ceux qui sont encore des candidats

 

Le pb n’est pas d’être reçu ou pas. Le pb est qu’il y a encore beaucoup de locaux qui triment pour trouver une job dans leur domaine et qui sont des laissés pour compte et au lieu de les aider et bien on préfère aller chercher ailleurs parce que c'est plus lucratif vu les frais de dossiers et vu les salaires plus bas. Ça me met hors de moi quand je vois des gens accepter tout et n’importe quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, kuroczyd a dit :

Résumons par "au moins ce n est pas le PLQ" ;) ...

 

Oui un grand ménage en perspective 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Ivy Bijou a dit :

C'est le peuple qui décide.

 

C'était plus un vote sanction qu’autre chose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Hei a dit :

 

C'était plus un vote sanction qu’autre chose

J espère que les gens vont aussi s apercevoir de l arnaque des libéraux au fédéral!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Laurent
      Je crois que j'ai failli tomber en bas de ma chaise en lisant le titre de cet article paru dans Le Parisien qui affirme que Le Québec élit un gouvernement nationaliste et anti-immigration.
      On peut ne pas être d'accord avec l'intention de réduire le nombre de nouveaux immigrants au Québec, mais de là à affirmer que c'est un parti nationaliste (au sens Européen) et anti-immigration, il y a un énorme pas que l'AFP a franchi en toute ignorance.
      Évidemment, celle qui voit l'immigration comme la principale source des problèmes de la France, celle qui passe son temps à blâmer les autres pour ses problèmes, celle qui est une "incomprise", j'ai nommé la fameuse Marine Le Pen, a sauté sur l'occasion pour féliciter ce volet du programme de la CAQ. 
       
       
       
      La réponse du nouveau Premier Ministre du Québec ne s'est pas fait attendre, François Legault a répliqué : "Je rejette toute association avec Mme Le Pen. Les Québécois sont accueillants et généreux. Nous allons accueillir des milliers d’immigrants chaque année, mais nous allons le faire d’une façon qui favorise l'intégration. On va en prendre moins, mais on va en prendre soin."
       
      En aucun point ce nouveau gouvernement ne ressemble à la conception que Marine Le Pen a de la politique, particulièrement à ce qui touche à l'immigration. Le Front National est un parti populiste d'extrême droite qui se sert de la peur et de l'ignorance pour se faire valoir. Vous ne trouverez au Québec aucun parti politique qui mise sur la division et l'exclusion des minorités visibles ainsi que des plus démunis.
      Au Québec, tout le monde voit l'immigration comme une partie de la solution, nous aimons l'idée d'avoir des nouveaux arrivants, et souhaitons qu'ils contribuent comme les autres citoyens à la prospérité de notre société progressiste.
      Alors Marine Le Pen gardez votre haine et votre médiocrité intellectuelle pour vous, et ne tentez pas de nous arroser avec votre pensée gluante.
       
       

    • Par qwintine
      Votre texte avant l'article a été retiré. Merci d'éviter de faire de la provocation inutile.
       
       
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1097314/migrants-jean-francois-lisee-cloture-chemin-roxham
       
      Demandeurs d'asile : Lisée évoque une clôture sur le chemin Roxham
      Publié il y a 18 minutes   Le chef du Parti québécois Jean-François Lisée croit qu'il faut fermer le chemin Roxham, point de passage maintenant reconnu pour traverser la frontière canado-américaine de façon irrégulière. 
        Le chef du Parti québécois souhaite la fermeture du chemin Roxham près du poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie. C'est à cet endroit que traversent de façon irrégulière des centaines de migrants en provenance des États-Unis. Lors d'une mêlée de presse, Jean-François Lisée a même suggéré qu'une clôture y soit installée pour bloquer ce point de passage.
      Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec
      Depuis l’été dernier, M. Lisée réclame aux gouvernements du Québec et du Canada la suspension de l’Entente entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs. Cette entente conduit de nombreux demandeurs d’asile à contourner la frontière légale par un point de passage non reconnu, comme le chemin Roxham.
      « Il faut faire en sorte que les gens aient accès à d’autres points d’entrée, a-t-il expliqué. Si 91 % des entrées irrégulières ont été faites au Québec, c’est parce qu’on a le chemin irrégulier le plus connu au monde. »
      La suspension de l’entente inciterait, selon M. Lisée, les migrants à se présenter à d’autres postes frontaliers ailleurs au Canada et permettrait de les « accueillir humainement ». « Ensuite, une fois qu’on a décidé ça, qu’on leur donne une autre voie, avec le gouvernement fédéral, on dit : "Écoutez, ce chemin qui a été construit, maintenant élargi et où il y a des cabanes autour, on met une clôture." C’est tout. Ne passez plus ici! »
        Source et suite de l'article ici :  
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1097314/migrants-jean-francois-lisee-cloture-chemin-roxham
    • Par Gérard M
      Au sein des grands partis politiques français, on prépare déjà activement les présidentielles de 2017...
      Et les 99 % de Français qui n'adhèrent à aucun parti, n'ont-ils pas leur mot à dire ?
      C'est la question que pose l'association democratech, qui va organiser l'année prochaine une grande primaire citoyenne, démocratique et ouverte à tous.
      Au niveau national, il suffira de réunir 500 soutiens de citoyens pour pouvoir participer à cette primaire.
      Pour ceux qui, comme vous et moi, ne disposent pas de 500 amis dans leur réseau, on réfléchit aussi pour organiser des comités de pré-sélection locaux, pour l'ensemble des Français résidant au Canada par exemple. Ça dépendra de la demande, s'il y a assez de volontaires pour :
      se porter candidat faire partie d'un jury citoyen de sélection Si ça vous intéresse, contactez-moi !
    • Par Laurent
      Le ministère de l'immigration du Québec a entamé une vaste consultation dans le but de modifier, entre autres, la politique de sélection des nouveaux candidats pour le Québec. J'en vois déjà parmi vous qui sursautent à l'idée que ce changement pourrait affecter leur parcours et leurs chances d'être sélectionnés. Je dirais pour commencer : PAS DE PANIQUE ! On se relaxe et on écoute attentivement.
      C'est un changement profond dans la manière d'aborder la sélection de candidats, et le but est d'arrimer le marché du travail avec les nouveaux candidats, en clair, s'assurer que chaque candidat sélectionner ait le plus possible de chances de trouver rapidement un emploi, et pour ce faire, il est probable que la conception même des listes d'attentes soit chamboulée pour accélérer certains types de candidatures.

      En gros, plus vous êtes dans un domaine porteur au Québec, plus ce sera rapide et facile d'immigrer. Voici un extrait des 94 pages d'un document de synthèse, je vous rassure, il est inutile de le lire au complet puisque nous sommes là pour vous en faire une version comestible en temps voulu. Il ne s'agit bien évidemment pour l'instant que d'une ébauche mais une chose est sûre, ça va brasser fort dans les prochains mois et attendez-vous à des surprises.



      Comme je me doute que vous allez développer de l'anxiété avec tout ça, nous avons mis en place une petit formulaire qui vous permet de vous inscrire à des notifications en relation avec ces changements, autrement dit, vous recevrez un courriel dès que nous aurons du nouveau pour vous à ce sujet.

      http://goo.gl/a8k1Q9

    • Par jimmy
      Ca y est...le jour s'en vient ou l'on pourra enfin dire : Vive le Québec libre


      http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2014/11/27/003-pierre-karl-peladeau-allocution-universite-montreal.shtml



    • Par Cherrybee
      Jeudi matin, les Québécois se retrouvent avec une dette brute de 198 milliards $ sur les bras. Ils ne doivent pas s'attendre à un répit dans les prochains mois. Elle grimpera de 8,7 milliards $ pour afficher 206 milliards $ au 31 mars 2015. Les investissements en immobilisation (5,3 milliards $) et le déficit budgétaire (2,3 milliards $) sont les principaux facteurs de croissance de la dette brute qui, rappelons-le, représente l'ensemble des emprunts effectués par l'État sur les marchés et des passifs nets au titre des régimes de retraite et des avantages sociaux futurs des employés du secteur public. En se référant aux documents du ministère des Finances, on apprend que c'est à compter de l'année prochaine, en 2015-2016, que le ratio de la dette brute par rapport au PIB «devrait graduellement diminuer» pour s'établir à 50 % au 31 mars 2019. À cette date, la dette brute de la Belle Province devrait atteindre 217 milliards $. Au 31 mars dernier, les résultats préliminaires montraient que la dette brute équivalait à 54,3 % du PIB. Au 31 mars 2015, elle devrait s'établir à 54,9 % du produit intérieur brut du Québec. La détérioration des finances publiques depuis la récession de 2009 s'est traduite par des déficits budgétaires à répétition à Québec. Et les déficits budgétaires ont produit des effets néfastes sur le taux d'endettement qui est le plus élevé au Canada. En Ontario, par exemple, le ratio de la dette brute par rapport au PIB s'élève à 44 %. Pour 2013-2014, le déficit anticipé par le ministère des Finances est estimé à 3,1 milliards $. Dans sa boule de cristal, le ministre Carlos Leitao prévoit un déficit de 2,3 milliards $ pour 2014-2015. «Le retour à l'équilibre budgétaire est prévu pour 2015-2016», a-t-il martelé mercredi. Cet équilibre sera atteint, entre autres, en limitant la croissance des dépenses à 1,9 % - excluant le service de la dette - cette année alors que celle des revenus devrait s'établir à 2,9 %. Le contrôle serré des dépenses se poursuivra en 2015-2016 (1,3 %) et en 2016-2017 (1,7 %), a assuré le ministre Leitao. Payer ses dettes Une dette, ça se paye. En 2013-2014 , le gouvernement du Québec a consacré 10,6 milliards $ au service de la dette, soit plus de 11 % de ses dépenses. Ce montant, fait-on remarquer, est plus élevé que les dépenses du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (10,4 milliards $) et plus que le soutien direct offert par l'État aux personnes et aux familles (allocations familiales, aide de dernier recours et aide financière aux études.) Cette année, Québec sortira 8,5 milliards $ de son budget de 74,2 milliards $ pour payer ses créanciers. À la suite du retour à l'équilibre budgétaire, la moitié des surplus budgétaires de l'État sera allouée à la réduction de la dette par des versements supplémentaires au Fonds des générations, a promis Carlos Leitao. L'autre moitié sera affectée à la réduction des impôts. En ce qui a trait au retour à l'équilibre budgétaire en 2015-2016, les Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) préfèrent attendre à l'an prochain pour juger la performance du gouvernement, plutôt que de croire le ministre Leitao sur parole. http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201406/04/01-4772949-la-dette-brute-du-quebec-fracassera-les-200-milliards-.php
    • Par Laurent
      De ce côté de l'atlantique, les résultats du Front National aux dernières élections européennes ont été perçues très négativement. En effet, il n'existe pas de tels partis politiques en Amérique du Nord.

      Difficile de juger réellement d'une situation lorsqu'on ne vit pas dans un pays, mais une chose que nous aimerions comprendre, c'est savoir à quel point cela aura un impact pour vous et votre projet d'immigrer au Canada. Est-ce cela va vous aider à prendre une décision que vous aviez en tête, ou au contraire, vous étiez déjà déterminés et cela ne change rien.

      Vous pouvez en débattre ici et répondre également à ce sondage "http://www.immigrer.com/sondage-front-national-et-votre-projet-d-immigrer-au-canada"


    • Par Laurent
      Comme vous le savez sans doute, le Québec est en période d'élections, et la perspective d'un référendum sur sa souveraineté plane sur l'ensemble du Canada. Voici la couverture du célèbre magazine Canadien "MacLeans"

      Qu'en pensez-vous ?


    • Par Laurent
      Voici un message de la Première Ministre du Québec qui s'adresse aux Québécois et qui concernent les Nouveaux Arrivants, donc qui vous concerne. Que comprenez-vous de ce message ?




    • Par immigrer.com
      Dans un vaste programme de "conservation" de ses cerveaux, le gouvernement français, après avoir mis la main sur le site Immigrer.com entend modifier le cadre législatif pour permettre de contrôler mieux ses flux migratoires sortant en interdisant aux français de continuer à rêver du Québec et du reste du Canada.

      Dans la phase 2 de son programme, le ministère des affaires étrangères a lancé un appel d'offre pour l'implantation de "puces de contrôle" au sein des téléphones iPhones et android, ces derniers pourront en temps réel rapporter toute activité s'apparentant à de l'engouement vis à vis du Québec. À la fine pointe de la technologie, les expressions "vive le Québec" ou encore "eldorado+Québec", "Vivre au Québec" et "immigrer au Québec" seront bannies et feront l'objet de poursuites auprès de ses auteurs.
      On estime que plus de 3 millions de Français seront de facto illégaux sur leur propre territoire.

      D'ici 2015, le gouvernement français espère définitivement faire oublier le rêve Canadien aux français.

      Bien que surpris par ces mesures, le gouvernement du Québec s'est dit confiant puisqu'il travaille depuis longtemps à l'infiltration d'agents secrets en France pour contrer cet obstacle, sous différents noms de codes comme "Garou", "Céline" ou encore "coeur de pirate".


      En attendant, les utilisateurs Français des applications mobiles du site Immigrer.com doivent se rendre au bureau de préfecture le plus proche pour procéder à la désinstallation de celles-ci devant un fonctionnaire assermenté.

      La Belgique s'est montrée également intéressée par ce projet Français mais reste prudente et attend d'en voir les résultats.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles