Jump to content

Gérard M

Membres
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

About Gérard M

  • Rank
    Pas pire
  • Birthday 10/27/1981

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    visa temporaire
  • Date d'arrivée
    06-09-2012
  • Profession
    Analyste-programmeur
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

645 profile views
  1. Bonne question : pourquoi ? Rien n'empêche les Français d'écrire une nouvelle constitution puis, comme le fait Lawrence Lessig aux États-Unis, de profiter de la présidentielle pour proposer une « candidature-référendum » avec un candidat dont le seul programme serait de ratifier cette constitution avant de démissionner. La seule difficulté serait de convaincre 500 maires de soutenir cette candidature ; avec la Primaire, c'est le moment ou jamais puisque democratech s'engage à aller chercher ces 500 signatures.
  2. Pourtant l'élection présidentielle reste celle qui a le plus fort taux de participation. Pour le reste, c'est pour assurer le succès de la Primaire que democratech prend soin de ne jamais prendre parti : l'organisation doit rester neutre pour être crédible, ce sera aux candidats de porter leurs idées.
  3. Et la Primaire, c'est une élection PAR des citoyens POUR les citoyens, c'est donc un premier pas pour rétablir la démocratie en France ;-) D'accord sur le fait qu'il s'agit d'abord d'intéresser à nouveau les Français à la politique, pour ça la Primaire ne sera pas qu'une élection mais aussi de grands débats qui seront organisés dans toute la France (plus de détails sur le site laprimaire.org).
  4. Plus besoin d'attendre ou de faire la révolution : présentez-vous à la Primaire et changez le monde :-)
  5. Tout dépendra de qui sera élu lors de la primaire citoyenne... si ça se trouve, les citoyens choisiront quelqu'un comme Bayrou et on retombera sur une présidentielle classique, mais c'est le jeu de la démocratie, c'est le peuple qui décidera. Ce qui est sûr, c'est qu'avec cette primaire citoyenne, on a de vraies chances de faire élire un Lawrence Lessig français qui s'engage à changer le système ; le résultat n'est pas garanti, mais c'est toujours mieux d'essayer que de ne rien faire du tout.
  6. On est d'accord, pour les 58 % qui veulent un de ces trois-là, il vaut mieux ne rien changer au système actuel. Pour tous les autres, l'idée c'est de leur dire : « si vous voulez que ça change, commencez déjà par vous mettre d'accord sur un candidat que vous voudriez voir président à la place de ces trois-là ». Il ne s'agit donc pas de présenter plus de candidats mais, au contraire, d'organiser une primaire entre tous les « petits » candidats pour ne garder que celui ou celle qui aura le plus de chances de gagner contre les trois « gros ».
  7. Encore une fois, le but n'est pas de faire de la figuration, mais de faire élire un président qui représente vraiment les Français. Aujourd'hui, ça se joue entre Le Pen, Sarkozy et Hollande, mais une majorité ne veut d'aucun de ces trois-là. Le but de La Primaire citoyenne, c'est de faire émerger un présidentiable unique pour les 41 % de Français qui veulent autre chose.
  8. C'est sûr, mais s'il pouvait représenter plus que les 17 % du président actuel, ce serait déjà un progrès
  9. Oui, le but est bien de présenter un candidat sans passer par les partis politiques en qui, comme vous, 91% des Français n'ont plus confiance. Ce n'est pas si facile : en 2012, de Villepin a essayé de se présenter sans passer par l'UMP, sans succès... Si un ancien premier ministre n'y arrive pas, que dire pour un citoyen lambda ! Et l'objectif n'est pas de présenter un candidat « de plus » mais bel et bien de choisir le prochain président de la France. D'où l'intérêt de cette primaire : plutôt que d'envoyer N candidats faire de la figuration, choisissons d'abord celui qui conviendra au plus grand nombre pour lui donner de vraies chances de gagner face aux candidats des trois grands partis.
  10. Au sein des grands partis politiques français, on prépare déjà activement les présidentielles de 2017... Et les 99 % de Français qui n'adhèrent à aucun parti, n'ont-ils pas leur mot à dire ? C'est la question que pose l'association democratech, qui va organiser l'année prochaine une grande primaire citoyenne, démocratique et ouverte à tous. Au niveau national, il suffira de réunir 500 soutiens de citoyens pour pouvoir participer à cette primaire. Pour ceux qui, comme vous et moi, ne disposent pas de 500 amis dans leur réseau, on réfléchit aussi pour organiser des comités de pré-sélection locaux, pour l'ensemble des Français résidant au Canada par exemple. Ça dépendra de la demande, s'il y a assez de volontaires pour : se porter candidatfaire partie d'un jury citoyen de sélectionSi ça vous intéresse, contactez-moi !
  11. Bonne question. Dans ces commissions, les conseillers consulaires remplaceront les conseillers de l’Assemblée des Français de l’Étranger.
  12. Pour ceux qui ne voient toujours pas l'intérêt du conseil consulaire, voici quelles seront ses compétences : distribuer des subventions aux organismes locaux d’entraide et de solidarité ; distribuer des allocations aux Français âgés, handicapés ou indigents ; distribuer des crédits pour favoriser l'emploi et la formation professionnelle des Français de la circonscription ; distribuer des bourses scolaires au bénéfice d'enfants français résidant avec leur famille à Montréal. Source Je vous pose donc la question : faites-vous confiance aux politiciens de gauche ou de droite pour distribuer l'argent de nos concitoyens avec justice ? Croyez-vous que l'abstention peut empêcher les réseaux de s'activer pour assurer leurs intérêts clientélistes ? Non ? Dans ce cas, vous pouvez vraiment faire quelque chose. Avec une simple signature, vous pouvez soutenir une liste citoyenne et indépendante et lui permettre d'être présente à ces élections pour rendre un peu de sens à notre démocratie. Et si vous pensez pouvoir faire mieux que les politiques, vous pouvez aussi vous porter vous-même candidat(e), voire être élu(e) à leur place, pourquoi pas ?
  13. Je ne vois pas en quoi tu es désintéressé, puisque tu dis toi-même que tu veux négocier sur les choses qui te concernent au premier chef. Le fait que ça bénéficie à ceux qui sont dans la même situation que toi n'est alors qu'une conséquence de la défense de tes intérêts personnels. Forcément, si défendre l'intérêt de tout le monde est égoïste parce qu'on fait partie du monde, tout le monde est égoïste... De toute façon il n'est pas question de moi, je ne cherche pas à être candidat mais j'en cherche qui seraient prêts à l'être ; tout ce que j'espère c'est avoir un vrai choix au moment de voter car pour moi l'abstention n'est pas une solution
  14. Qu'on le veuille on non, la France est pourtant bien présente au Canada : il y a le Consulat, des organisations pour y défendre notre économie, des associations, des lycées français... C'est pour administrer tout cela "démocratiquement" qu'il y a des élus locaux. Ne pas voter, c'est un choix qui se respecte, il faut juste savoir que ça laisse la porte ouverte au copinage et aux conflits d'intérêts. Personnellement pour dénoncer cela, plutôt que de rester les bras croisés, je pense qu'il est plus efficace de faire quelque chose en essayant au moins de présenter une liste de citoyens non politiciens, quitte à voter pour la suppression de ce nouveau Conseil par la suite !
  15. D'où l'intérêt de les remplacer par des citoyens désintéressés
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines