Jump to content

RobertK

Membres
  • Content Count

    39
  • Joined

  • Last visited

About RobertK

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Date d'arrivée
    05-07-1970
  • Profession
    Consultant
  • Pays d'origine
    Espagne/France/GB
  • Pays de résidence
    France

Recent Profile Visitors

377 profile views
  1. Je suis sur Paris, pour l'instant il y a des troubles autour des Champs Elysées, le reste de Paris est tranquille. C'est le jour pour faire ses achats, évidemment ailleurs que sur les Champs et les grands magasins du boulevard Hausmann, beaucoup de gens sont restés chez eux. Il n'y a aucun problème sur la rive gauche. Ce qui est étonnant c'est finalement le faible nombre de manifestants et les troubles qu'ils arrivent à générer.
  2. Je ne pense pas que ce soit les électeurs de monsieur Macron qui se parent aujourd'hui d'un gilet jaune. Ce n'est pas la France des périphéries qui a voté pour lui, celle-ci s'est souvent abstenue ou a voté pour des candidats plus radicaux.
  3. Les jeunes français sont comme les jeunes des autres pays européens, ils ont grandi dans un monde de plus en plus global. Beaucoup au cours de leurs vacances, échanges scolaires voire année d'étude sont allés à l'étranger. Aller à l'étranger ne veut pas dire systématiquement une émigration définitive.
  4. C'est la déduction qui est fausse, 37% c'est inférieur 50% + une voix qui serait en effet la majorité. Je ne dis pas pour autant que 63% seraient contre.
  5. Ce n'est pas ce dont je parlais, je réagissais à un commentaire qui de la victoire électorale de la CAQ déduisait qu'une majorité de québécois voulait mettre fin aux symboles religieux, en effet dans la fonction publique, la CAQ ne propose évidemment pas d'éradiquer les religions. Mon point est sur l'erreur de logique, la CAQ est bien majoritaire à l'assemblée mais n'a pas eu de majorité absolue dans les urnes (37% des voix). La déduction est donc factuellement fausse même si par ailleurs une majorité de québécois seraient contre le port de signes religieux dans la fonction publique... en contact avec les usagés (la proposition précise de la CAQ).
  6. La CAQ est le parti qui a reçu le plus de voix mais il n'a pas reçu plus de 50% des voix, le système électoral lui a donné une majorité à l'assemblée. Maintenant en déduire que la majorité du peuple québécois, soit plus de 50%, est contre le port de signes religieux est incertain. C'est peut être le cas mais ce n'est pas le score de la CAQ qui permet de le dire.
  7. Ça veut dire que soit il n'y a pas ou peu de modérateurs soit qu'il y a une politique de modération très lâche.
  8. Madame je ne nie pas qu'il y a des obstacles à l'embauche pour certaines catégories de la population, toute une séries de tests ont été faits sur le nombre de réponses à des candidatures suivant le nom de famille ou le le lieux d'habitation (certaines villes ou quartiers ont mauvaise réputation) et en effet il y avait une preuve objective de ségrégation. Ce que je disais c'est que pour ceux qui sortent des grandes écoles c'est rarement un problème. Les diplômes des grandes écoles sont une sécurité. Un exemple ce matin je lisais un article sur monsieur Gosn qui est d'origine libanaise et à la tête de l'alliance Renault Nissan 4ème constructeur mondial d'automobiles. Il est polytechnicien ingénieur des Mines. J'étais récemment en consultation chez Nokia en France, parmi les responsables que je rencontrais il y avait des gens de toute origine, tous diplômés de grandes écoles comme HEC Paris ou l'Ecole Supérieure d'Electricité. Un autre exemple? Mon bureau est dans le VIIème arrondissement de Paris dont la mairesse est Rachida Dati, ancienne ministre, d'origine maghrébine, qui a fait l'Ecole Nationale de la Magistrature. Le problème est plutôt qu'il y a un faible nombre de jeunes des minorités visibles qui arrivent à accéder à ces écoles. Il n'y a pas en France de ségrégation positive comme aux Etats Unis, il y a des concours d'entrée identiques pour tous pour ces écoles, si on termine parmi les 250 premiers par exemple pour l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunication on est admis. En dehors de tout aspect ethnique il y a peu d'enfants des couches sociales populaires (ouvriers ou d'employés) qui réussissent, surtout des enfants d'enseignants et de cadres accèdent aux grandes écoles. D'ailleurs une partie des cadres d'origine arabe ou africaine que je rencontre sont en fait les enfants des cadres et responsables en exercice dans les pays d'origine qui ont inscrit leurs enfants dans les bons lycées parisiens. Certaines écoles comme Science Po Paris essaient de changer cela mais ce n'est pas facile, elles vont dans les lycées des quartiers défavorisés détecter les bons éléments à qui elles donnent une formation complémentaire pour qu'ils aient le niveau nécessaire pour avoir une chance de réussir le concours.
  9. Je disais que l'ascenseur social en France fonctionne mal pour les enfants des couches populaires et que dans leur majorité les minorités visibles font partie de ces couches populaires.
  10. Merci pour cet article très intéressant. Je pense que la France a évolué depuis les années 80, époque ou M. Thiam a démarré sa carrière. Maintenant il ne faut pas nier que la Grande Bretagne a un marché du recrutement bien plus dynamique que le marché français, encore que ça ralentisse depuis le Brexit.
  11. Probablement mais je n'ai rien vu de tel, en France vraiment les grandes écoles c'est une sacré sécurité.
  12. Je suis canadien et vis en France. Je retourne régulièrement en Ontario et au Québec. Sur le site d'immigrer.com il y a rarement des informations gratifiantes pour la France. C'est compréhensible le modèle d'affaire est la fourniture d'assistance à l'immigration francophone vers le Canada, faire briller le Canada et noircir la France rentre dans cette logique. Il est évident que la France traverse une période compliquée aussi bien au niveau économique qu'au niveau de la société. J'interviens dans de nombreuses entreprises installées en France et principalement auprès d'une population de cadre. Chez ces derniers on retrouve la diversité ethnique du pays même si elle est dominée principalement par une population masculine et européenne. Maintenant et c'est particulier à la France, ceux qui sont issus des grandes écoles font partie d'une certaine élite et ce indépendamment de leurs origines. Un polytechnicien ou un diplômé de l'ESSEC noir, jaune ou blanc est très bien accueilli par les entreprises. S'il y a un problème c'est plutôt la faiblesse de l'ascenseur social pour les enfants des couches populaires où on retrouve majoritairement la diversité visible pour reprendre une expression politiquement correcte. Je peux comprendre la position de cette femme vis à vis de ses enfants mais pour qui est de son cas personnel j'émets des doutes. Je n'ai jamais vu de ségrégation raciale en France pour les diplômés des grandes écoles.
  13. Vous me faites peur, je suis en France depuis quelques années et ne m'en suis pas rendu compte. Je devrais songer à retourner dans mon pays.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines