Jump to content

Montréal, c'est au final surtout une affaire de pragmatisme


Montreal14

Recommended Posts

Je pense qu'il faut en effet dégriser un peu le romantisme Français qui méconnaît l'histoire et la culture du Québec et qui risque de tomber de très haut en croyant trouver ici l'eldorado, le monde ou tout est possible.
En fait, c'est un lieu commun de penser que tout est possible, car dans la vie, et ou que l'on se trouve y compris en France, tout est toujours possible du moment qu'on se bouge, sauf qu'ici au Québec, pour un Français, il y a des paramètres très complexes a gérer et il serait fou de refuser de regarder la réalité du monde d'ici. Ceci dit vous pourrez peut être un moment a l'instar de Swann dans la Recherche du Temps perdu, vous enticher d'Odette a votre aise et sur un accès de paralysie cérébrale mettre votre esprit en quarantaine et reprendre votre train train d'illusionné. Apres tout le propre de l’être humain, c'est de tout savoir, mais de faire comme si on ne savait pas.
Cette longue introduction étant dite, le point central l’emigration, de quitter son pays et de venir s'installer ailleurs et donc possiblement a Montréal, c'est précisément la possibilité d'une stupéfaction, d'un étonnement: Il y a de quoi s'émerveiller, de quoi être surpris ici, car effectivement, le Québec est un tout autre Pays. On a beau parler a peu près la même langue, on a pas du tout les mêmes valeurs, la façon de nouer des amitiés, des relations amoureuses, la notion d'engagement personnel et professionnel peut générer pour le naïf des moment extatiques ou il aura l'impression que le plancher sur lequel il croyait avoir les pieds bien ancres tout a coup s'écroule, SAUF si on a le dollars comme devise. Ici tout se monaye, ta place a l’hopital, quand il y en a… ton petit sentier de rando, ton panier de course et ton verre de vin (plus cher voire beaucoup plus cher), le ritalin pour ton môme diagnostiqué hyperactif, et surtout surtout faut surtout fermer sa gueule, car « bin qu’est-ce que tu veux, on peut rien y changer ».
Donc être émerveillé oui, mais attention a la naïveté. Restez émerveillez, ne prenez jamais RIEN pour acquis, car rien n'est ici comme en France.
Les plus instruits ne seront pas épargnes pour peu qu'on soit naïfs et romantiques, et en France on est Naïf et Romantique de nature, j'en veux pour preuve mes amis, multi doctorant en psycho ou musiciens professionnels, ils ne trouvent leur équilibre au Québec qu'en s'efforçant de passer 1/4 de l'année a la Réunion ou en Amerique du Sud pour y faire comme on dit un « trip régressif », un bain de jouvence de liens, de chaleur (parce qu’ici les hivers c’est 5 mois), de chaleur (parce qu'il n'y a pas que les rayons du soleil qui font chaud au coeur) avec le tourbillon de la vie amicale (pas intéressée non gratuite, ami, celui ou celle qui te veux du bien), une fois régénéré, réchauffé, ragaillardi, ils reviennent au Québec ou ils se sont habitués a n'y faire que de l'argent.
Encore faut-il avoir les moyens.
Et c'est bien de cela qu'il est question, en conclusion. De moyens.
Mon conseil c'est donc de vous épargner en argent et surtout en énergie, laisser la porte ouverte aux plans B, soyez pragmatiques, gardez les yeux ouverts, votre éducation Française vous a offert suffisamment de points de repères pour éviter les écueils que Montréal vous réserve sous ses atours superficiellement attrayant mais en réalité drainant et vous offrir par sa littérature et ses philosophes des moyens de passer au travers :-) (la lecture ou relecture du GORGIAS de Platon vous sera sans doute tres utile le temps voulu.)
Bonne aventure !
Link to comment
Share on other sites

Très belle note de rappel. Je suis convaincu aussi que beaucoups de gens croient que chez les autres, beaucoups de choses sont permisent, oubliant souvent le respect qu'il devraient avoir pour le nouveau monde.

C'est, malheureusement, un peu l'histoire de l'homme qui veut conquérir un autre peuple croyant que les autres sont tous inferieurs.

Délusion et regret font ainsi un cocktail explosif, qui parfois portent ces personnes à dire des choses peu plaisantes, à propos d'un autre pays...

Link to comment
Share on other sites

Disons que j'offre ici un point de vue qui permet de bien vivre les différences pour ne pas que certains Français romantiques (moi je trouve ca super le romantisme) se disent au bout de quelques années de vie a Montréal

« Dire que j'ai gâché des années de ma vie, que j'ai voulu mourir, que j'ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n'était pas mon genre ! »

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En tout cas le forum est très morose ces derniers temps.Beaucoup de retours négatifs je trouve.J'avoue que même moi qui y ai vécu 4 ans quand j'étais petite je commence à avoir des doutes,faut le faire !!

vous êtes là-bas depuis combien de temps ? Vous avez la nationalité en plus visiblement

Edited by Mme Tetue
Link to comment
Share on other sites

Je suis désolée de vous offrir une vision morose, ça n’était pas mon intention. Le mode de vie que je décris, freelance à Montréal, chef d'entreprise, travailleur autonome ou contractuel et 1/4 de l'année dans un pays de ressourcement de votre choix vous permettra, si vous le pouvez, de vivre une expérience réjouissante.

A mon avis, Montréal est a ce prix la pour certains Français dont je suis, c'est a dire romantiques sur les bord et au fond :-)

J'habite a Montréal depuis 14 ans.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Faut pas être désolé.A moins que de ne vouloir vivre que dans ses rêves,les retours négatifs sont primordiales.C'est pour ça que je m'en nourris régulièrement.

Mon mari a un CDI après des années de galère,et nous avons des enfants donc le saut serait énorme.Pas trop le droit de se tromper.On est prêt à faire des petits boulots pour commencer et on ne s'attend pas non plus à avoir la grande vie en quelques mois.Sans être pessimiste on garde la tête froide en se préparant à des mois difficiles.Comme on dit,imaginer le pire ça permet de ne pas être déçu et si finalement ça se passe mieux que prévu c'est que du bonus !

Mais bon,même si on n'espère pas devenir riche,on aimerait quand même ne pas avoir une situation plus difficile qu'ici.

Comme nous souhaitons partir avant tout pour les enfants il est plus que probable qu'on franchisse le pas.Mais pas sans question et vraiment si on n'était que tous les 2 on penserait d'autant plus à n'y aller qu'1 fois par an.Au final je pense qu'on va surtout différer un peu le départ,d'environ 2 ans je pense.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec ton post.

Faites gaffes au rêve américain :smile:

En effet, il y a de quoi s'émerveiller lorsqu'on quitte son pays la France pour venir atterrir ici au Quebec et plus particulièrement à Montréal, très belle ville et il fait bon d'y vivre (nombreux parc, diversité culturelle, ambiance générale de ville, nombreux festivals, loyer faible par rapport a d'autres grandes villes, la plus grande ville bilingue en Amérique du Nord, ...etc )

Cependant il faut prendre en compte des contraintes qui n'existent pas en France comme le manque de médecin par rapport à la population existante. Très dur de trouver un pédiatre, attendre 9 mois pour avoir un médecin de famille (toujours pas eu), attente interminable dans les cliniques pour voir un médecin sur une blessure mineur ( élongation de la jambe ..) , liste d'attente de plusieurs mois pour avoir un échographie de ta blessure et j'en passe....Il y a aussi des coûts assez élevés pour le mobile et Internet.

Sur le plan social, pas facile d'avoir des amis Québécois, ils ont leurs cultures et leurs propres comportements, la langue française que nous partageons ne suffit malheureusement pas à socialiser :smile:

Au niveau emploi, avec 12 d’expériences dans les télécoms, j' avais pu facilement trouver un emploi mais le manque d'une première expérience Canadienne m'a pénalisé.
J'ai du faire des concessions sur mon salaire par rapport à en France.
Le premier emploi offre 2 semaines de vacances maximum (on est loin des 4 semaines + RTT, CET en France )

Il y a aussi l'hiver rude de décembre à mars pour ceux qui n'aiment pas la neige :smile:

Bref pour ma part, malgré ces contraintes je suis heureux d'être ici avec "ma blonde" et notre nouveau bébé.
Je pense chaque pays a ces contraintes et qualités donc il faut prévoir le plan B si ces contraintes vous affectent !
Edited by choylee
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

il faut prévoir le plan B

c'est clair qu'à la base on pensait faire le grand saut avec un grand élan mais maintenant on songe à garder un pied histoire de pouvoir revenir en arrière si besoin est.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le médecin de famille juste en passant c'est pas utile faut prendre rendez vous pareil, je suis ici depuis un peu plus de trois ans et j'ai jamais essayé de trouver un médecin de famille, d'ailleurs j'ai pas encore mis les pieds chez le médecin depuis que je suis ici.

Des témoignages négatif il y en a tout comme des positifs mais dans un cas comme dans l'autre faut pas oublier que c'est simplement le ressenti d'une personne et pas la vérité absolue.

Et puis surtout ne pas oublier que le Québec ne se résume pas à Montréal ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le médecin de famille juste en passant c'est pas utile faut prendre rendez vous pareil

Je pense que le jour où tu as une pathologie X ou Y, tu es bien content d'avoir ton médecin de famille pour te suivre, même si tu n'as pas un RV tout de suite. La différence aussi pour la clinique, c'est qu'il faut payer, et que ce n'est pas gratuit.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le médecin de famille juste en passant c'est pas utile faut prendre rendez vous pareil

Je pense que le jour où tu as une pathologie X ou Y, tu es bien content d'avoir ton médecin de famille pour te suivre, même si tu n'as pas un RV tout de suite. La différence aussi pour la clinique, c'est qu'il faut payer, et que ce n'est pas gratuit.

Je n ai pas de médecin de famille, je vais dans une clinique et je ne paye rien: je donne ma carte soleil
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

il y a bien plus de cliniques pas privées que privées... c'est pas parce que ton médecin est dans une clinique que c'est privé. en gros tu vas dans une clinique et tu montres ta carte de RAMQ!

ma femme travaille dans 3 cliniques comme technicienne de labo pour un labo privé, mais tous les medecins sont de la RAMQ

Edited by juetben
Link to comment
Share on other sites

Euh oui la clinique de base c'est gratuit ;) après y'a des cliniques privées mais c'est pas légion (je sais même pas où y'en a à Montréal, hormis une spécialisée où on est allés une fois :P) Médecin de famille, hosto, clinique, tu as la carte soleil = tu paies pas !

Donc finalement c'est pas tant un souci que ça hormis un peu d'attente si tu arrives pas super tôt le matin mais rien comparé aux urgences ! J'y suis pas allée souvent mais je crois pas avoir attendu plus de 1h30-2h !

Je sais plus qui parlait plus haut de la difficulté à trouver un pédiatre... bon je connais AUCUN enfant à Montréal dans mon entourage qui n'a pas de pédiatre et j'en ai moi-même eu 3 pour mon fils en 2 ans donc vraiment vraiment pas difficile à trouver là !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Non il y a plein de cliniques gratuites! L'intérêt du médecin de famille, c'est qu'il te suit dans la durée, connait ton historique médical, notamment pour les petits bobos chroniques qui sont souvent compliqués à expliquer à la clinique sans RDV. Ca n'est pas une question de prix.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

"... car rien n'est ici comme en France ..."

Je pense que cette petite phrase à elle-seule résume tout !!! :thumbsup:

Après, il faut savoir gérer son quotidien et s'adapter ... ou pas, suivant sa personnalité, son parcours, ses attentes etc.

Bonne continuation à tous ... :flowers:

Edited by Zemida
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

"... car rien n'est ici comme en France ..."

Je pense que cette petite phrase à elle-seule résume tout !!! :thumbsup:

Après, il faut savoir gérer son quotidien et s'adapter ... ou pas, suivant sa personnalité, son parcours, ses attentes etc.

Bonne continuation à tous ... :flowers:

Entièrement d'accord

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement