Aller au contenu
qwintine

Le salaire minimum passera à 12 $ le 1er mai

Messages recommandés

Citation

Le ministère du Travail a confirmé, mercredi, qu'il augmenterait le salaire minimum plus que prévu, le 1er mai prochain, vu l'embellie économique. Le salaire minimum passera ainsi de 11,25 $ à 12 $ l'heure.

Lorsqu'il avait augmenté le salaire minimum, le 1er mai dernier, Québec avait indiqué la tendance qu'il voulait suivre à plus long terme. Il voulait ainsi veiller à ce que le salaire horaire minimum atteigne 50 % du salaire horaire moyen. Et comme ce salaire moyen a grimpé plus que prévu, vu la bonne santé de l'économie, le salaire minimum grimpera plus que prévu.

Cette hausse profitera à 352 900 travailleurs, principalement des femmes, a souligné le ministère dans son communiqué.

Mais même à 12 $ en mai prochain, le Québec sera toujours loin derrière l'Ontario et l'Alberta.

Lire la suite

 

C'est un bon début, mai il y a encore pas mal de travail pour rattraper les autres provinces citées voir même la France (salaire minimal à 14.84$/h) et la Belgique (13.86 $/h) et que cela ne reste pas une demi mesure.

 

DTw8ZpsVwAAWoqp.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que c est encore ridicule de faire des conversations de devises entre les salaires minimum! Un peu plus intelligent ce serait de comparer le salaire minimum vs le salaire moyen ou médian du pays ... et pas juste d amuser à faire des conversions de devises dans un post sur 3.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, qwintine a dit :

 

C'est un bon début, mai il y a encore pas mal de travail pour rattraper les autres provinces citées voir même la France (salaire minimal à 14.84$/h) et la Belgique (13.86 $/h) et que cela ne reste pas une demi mesure.

Pourquoi tu es payé en euros ici toi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, juetben a dit :

Pourquoi tu es payé en euros ici toi?

 

@juetben euh, je vois pas le rapport

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, qwintine a dit :

 

@juetben euh, je vois pas le rapport

Le rapport c'est que tu converti des euros pour faire une comparaison ici sur un salaire d'ici avec des salaires de la bas... 

 

Moi je travaille ici avec un salaire d'ici et un coût de la vie d'ici... Je travaille pas en france avec un salaire en euros et un coût de la vie en france, je travaille pas en ontario avec une fiscalité et politique familiale différente... le taux de change je m'en soucie uniquement en vacances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, juetben a dit :

Le rapport c'est que tu converti des euros pour faire une comparaison ici sur un salaire d'ici avec des salaires de la bas... 

 

Moi je travaille ici avec un salaire d'ici et un coût de la vie d'ici... Je travaille pas en france avec un salaire en euros et un coût de la vie en france, je travaille pas en ontario avec une fiscalité et politique familiale différente... le taux de change je m'en soucie uniquement en vacances.

 

@juetben si je te suis si mon salaire poche qui même converti en devises étrangères (dans un sens ou dans l'autre) est plus élevé dans un des deux pays, je gagne moins ... :help: 

 

Disons pour faire simple, 30% d’impôts et prélèvements des deux côtés:

QC : 12$  - 30% = 8.4 $ = 5.53 Eur

FR :  9.76 Eur - 30% = 6.83 Eur = 10.38 C$

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est reparti pour un tour..

 

Pis l'Ontario , la province où il coûte le plus cher d'assurer sa voiture, les garderies sont aussi très chère par rapport au Québec etc..

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, qwintine a dit :

 

@juetben si je te suis si mon salaire poche qui même converti en devises étrangères (dans un sens ou dans l'autre) est plus élevé dans un des deux pays, je gagne moins ... :help: 

 

Disons pour faire simple, 30% d’impôts et prélèvements des deux côtés:

QC : 12$  - 30% = 8.4 $ = 5.53 Eur

FR :  9.76 Eur - 30% = 6.83 Eur = 10.38 C$

Ben non tu me suis pas car comparer 2 salaires convertis et transposer cela dans l'environnement de l'un ou l'autre sans tenir compte du coût de la vie, des aides financières... n'a aucun rapport. Je vis et travail au Québec, donc le salaire minimum ici n'a rien à voir avec la vie en france et inversement et encore moins de le convertir. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Automne a dit :

Pis l'Ontario , la province où il coûte le plus cher d'assurer sa voiture, les garderies sont aussi très chère par rapport au Québec etc..

 

Oui c'est vrai

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Automne a dit :

c'est reparti pour un tour..

 

Pis l'Ontario , la province où il coûte le plus cher d'assurer sa voiture, les garderies sont aussi très chère par rapport au Québec etc..

 

L'électricité aussi, l'achat immobilier... cumules tout ça ton pauvre 2$ de l'heure part vite!

 

C'est pour cela que comparer des chiffres de salaire brut sans tenir compte du contexte global c'est n'importe quoi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, juetben a dit :

Ben non tu me suis pas car comparer 2 salaires convertis et transposer cela dans l'environnement de l'un ou l'autre sans tenir compte du coût de la vie, des aides financières... n'a aucun rapport. Je vis et travail au Québec, donc le salaire minimum ici n'a rien à voir avec la vie en france et inversement et encore moins de le convertir. 

 

@juetben si je suis célibataire ou en couple sans enfants, les aides ... nada. Le coût de la vie est plus élevé ici au Québec (me parle pas de l'immobilier à Paris).

Dans ce cas, mon pote smicard français de province qui vient me dire bonjour pourra me payer une bière (à 4C$) de plus toute les deux heures car il a 2 C$ dans sa poche à chaque heure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, juetben a dit :

L'électricité aussi, l'achat immobilier... cumules tout ça ton pauvre 2$ de l'heure part vite!

 

D'accord pour l'électricité, mais les télécoms compensent largement, l'immobilier faut pas tout ramener à Paris.

 

2 C$ avec la pente de mon gosier, c'est évident que les bières :408_beers: elles défilent ... :rofl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, qwintine a dit :

 

D'accord pour l'électricité, mais les télécoms compensent largement, l'immobilier faut pas tout ramener à Paris.

 

2 C$ avec la pente de mon gosier, c'est évident que les bières :408_beers: elles défilent ... :rofl:

Pourquoi paris? Je vis ici pas besoin de paris... tu peux juste comparer montreal et toronto pas besoin de changer de pays, de devises... 

 

Les telecoms compensent quoi... si tu choisis juste un poste de dépense versus un autre je peux aussi te répondre l'essence et la non facturation de l'eau compensent ici!

Modifié par juetben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le gouvernement du Québec annonce une hausse du taux général du salaire minimum. Celui-ci augmenterait de 0,75 $ et atteindrait ainsi 12 $ l'heure à compter du 1er mai 2018. Il s'agirait, en dollars, de la hausse du salaire minimum la plus importante de l'histoire du Québec.

La ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches et députée de Bellechasse, Mme Dominique Vien, a expliqué que cette hausse respecte le cadre du plan quadriennal visant à atteindre, en 2020, un ratio équivalent à 50 % du salaire horaire moyen, sans l'excéder.

Cette situation s'explique aussi grâce à la vitalité de l'économie québécoise, qui a notamment fait en sorte que le salaire horaire moyen a augmenté plus rapidement que le laissaient croire les prévisions.

Citation

« En janvier 2017, nous avons été audacieux et innovants en annonçant une hausse progressive du salaire minimum, dont un des objectifs est d'assurer une concordance avec l'évolution de la situation économique du Québec. La bonne performance économique du Québec nous autorise à augmenter de façon substantielle le salaire minimum. Dès le 1er mai 2018, le salaire minimum serait augmenté de 0,75 $ pour atteindre 12 $ l'heure. Cette hausse viendrait améliorer la qualité de vie des travailleurs à faible revenu en plus de favoriser l'incitation au travail, d'augmenter le revenu net disponible et de contribuer à réduire l'incidence de la pauvreté, sans nuire à l'emploi et à la compétitivité de nos entreprises. »

Dominique Vien, ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches et députée de Bellechasse

Faits saillants

  • À compter du 1er mai 2018, le taux général du salaire minimum passerait à 12 $ l'heure (+0,75 $), le salaire minimum payable aux salariés rémunérés au pourboire serait à 9,80 $ l'heure (+0,35 $) et celui des cueilleurs de framboises ou de fraises passerait respectivement à 3,56 $ (+0,23 $) et 0,95 $ (+0,06 $) du kilogramme.
  • Lors de l'annonce de la hausse progressive du salaire minimum en 2017, le gouvernement du Québec a annoncé un plan quadriennal visant à atteindre, en 2020, un ratio équivalant à 50 % du salaire horaire moyen.
    • Selon les prévisions de 2017, le salaire horaire moyen devait se situer pour 2018-2019 à 23,73 $. Le salaire minimum aurait alors été porté à 11,75 $ l'heure (+0,50 $) le 1er mai 2018.
    • Or, selon les dernières prévisions disponibles, le salaire horaire moyen se situerait pour 2018-2019 à 24,25 $ l'heure. Une hausse du salaire minimum à 12 $ l'heure (+0,75 $) le 1er mai 2018 permettrait d'atteindre un ratio équivalant à celui initialement visé pour l'année 2018-2019 et s'inscrit dans la poursuite de l'atteinte d'un ratio de 50 % en 2020.
  • La hausse de 0,75 $ du taux général du salaire minimum représenterait une augmentation de 6,67 % par rapport au taux actuel. Il s'agit d'une augmentation annuelle du revenu disponible variant entre 462 $ et 979 $, selon le nombre d'heures travaillées et le type de famille économique (monoparentale, ayant un enfant, ayant deux enfants, couple sans enfant disposant d'un revenu).
  • Cette hausse profiterait à 352 900 salariés, soit 214 300 femmes et 138 600 hommes.
  • À 12 $ l'heure, le 1er mai 2018, le Québec aurait le troisième taux le plus élevé des provinces canadiennes, derrière l'Alberta et l'Ontario.
  • Selon les prévisions du ministère des Finances, cette hausse du salaire minimum augmenterait le pouvoir d'achat des salariés concernés de 4,83 points de pourcentage.
  • Le plan quadriennal fait en sorte d'assurer pour les entreprises une prévisibilité de la hausse du salaire minimum dès 2020.
  • Le règlement est prépublié à la Gazette officielle du Québec ce matin, pour une consultation de 45 jours.

Lien connexe :

Vidéo sur les modalités de la hausse du salaire minimum

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Automne a dit :

mais en s'en câlisse de la France  :D 

 

 

Attend qu'un modérateur tombe là-dessus!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Automne a dit :

c'est reparti pour un tour..

 

Pis l'Ontario , la province où il coûte le plus cher d'assurer sa voiture, les garderies sont aussi très chère par rapport au Québec etc..

 

 

Puisqu’on compare avec l´Ontario, il n’y a pas non plus l’abbatement de 15% qui est spécifique au Québec et pour ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, au QC il y a des aides (coupons repas etc....), ce qu’il n’y a peut être pas en Ontario, modèle anglo saxon.

 

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, qwintine a dit :

 

@juetben si je suis célibataire ou en couple sans enfants, les aides ... nada. Le coût de la vie est plus élevé ici au Québec (me parle pas de l'immobilier à Paris).

Dans ce cas, mon pote smicard français de province qui vient me dire bonjour pourra me payer une bière (à 4C$) de plus toute les deux heures car il a 2 C$ dans sa poche à chaque heure.

Tu raisonnes en touriste car tu convertis... toi tu vis ici avec une paye ici! Lui il vit la bas avec sa paye de la bas! Ta bière tu la payes avec ton salaire lui la paye la bas avec son salaire! 

Modifié par juetben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, qwintine a dit :

 

C'est un bon début, mai il y a encore pas mal de travail pour rattraper les autres provinces citées voir même la France (salaire minimal à 14.84$/h) et la Belgique (13.86 $/h) et que cela ne reste pas une demi mesure.

DTw8ZpsVwAAWoqp.jpg

si demain l'euro chute à 1.30$ pour 1 euro ou s'il monte à 1.80 $ pour 1 euro, vous allez dire que le smic en France est pareil au Québec. La conversion ne veut rien dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, francais a dit :

si demain l'euro chute à 1.30$ pour 1 euro ou s'il monte à 1.80 $ pour 1 euro, vous allez dire que le smic en France est pareil au Québec. La conversion ne veut rien dire.

Je suis ni pour, ni contre, bien au contraire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par cedesbiens
      Bonjour,
      Ma copine a fait une demande d'immigration en tant que travailleur qualifié à l'interieur du canada.
      Ils ont reçu les documents demandés au mois de mars et on attend toujours après une réponse. On ne sait pas du tout combien de temps cela peut prendre mais pour l'instant c'est difficile de trouver un visa pour rester ici. Elle a déjà eu le Working Holiday en premier pour ensuite transférer vers un visa étudiant pour étudier le français. Son visa étudiant est bientôt terminé et ont ne sais plus quoi faire pour qu'elle puisse rester ici.
      Vous avez des conseils?

      Merci.
       
    • Par tlelievre
      J’ai été témoin d’une initiative prise par mon employeur qui, à mon humble avis, a le mérite d’être partagée.
       
      Je me prénomme Thomas, PVT français résidant et travaillant actuellement sur la Rive-Sud de Montréal. J’ai intégré la compagnie ISAAC Instruments durant le mois de juin de l’année dernière en tant que développeur web. ISAAC Instruments est une société en pleine expansion qui offre présentement une multitude de postes à pourvoir. Cependant, en raison de la rareté de la main-d’œuvre en TI, la compagnie a ouvert ses horizons et a diffusé ses offres d’emplois à l’international. Or, cela peut être extrêmement risqué aussi bien pour l’employeur que pour le postulant.
       
      Du point de vue du candidat, le fait de se lancer tête baissée dans une telle aventure sans avoir bien réfléchi auparavant peut vraiment être une source de stress, de complications et de frustrations. Il n’est pas simple de repartir à zéro à l’étranger. Il faut y être préparé. De plus, du côté des employeurs, c’est un gros risque d’engager quelqu’un qui pourrait brutalement décider de partir, car il réalise que sa nouvelle vie au Québec ne lui convient pas.
       
      Afin de pallier à ces problèmes, ISAAC Instruments a eu l’idée de créer et d’organiser des entrevues « Découverte et Immersion ».
       
      Je vais vous expliquer en détail le déroulement de ce type d’entretien tel que réalisé chez ISAAC Instruments. Tout d’abord, un premier contact est effectué par visioconférence. À l’issue de ce premier entretien à distance, si le candidat répond aux attentes, la compagnie organise et offre au candidat un voyage de trois jours au Québec. Durant la première journée, le postulant rencontre ses futurs employeurs et collègues et découvre le contexte dans lequel il sera amené à travailler. Le but de la deuxième journée est de faire découvrir la vie, la culture québécoise au travers d’une visite de la ville de Montréal et de ses environs. De plus, durant cette visite, l’entreprise propose à certains de ses employés étrangers de partager avec le candidat leurs propres expériences. La troisième journée est une journée libre où le postulant peut organiser sa propre journée en fonction de ses envies.
       
      Ce genre d’initiative peut réellement aider à la fois l’entreprise pour confirmer que la personne répond bien aux attentes et le candidat pour se rendre compte si le contexte lui convient, si sa personnalité, son tempérament est bien en accord avec la culture et les valeurs de sa future entreprise et plus globalement avec la culture du pays.
       
      De plus, ayant été choisi pour partager mon expérience, j’ai pu constater que ce type d’entretien est très apprécié des candidats. Cela les rassure et les conforte dans leur choix de venir travailler au Québec. Je trouve vraiment cette initiative très innovatrice et je ne peux que l’approuver à 100%.
    • Par girsalome
      Bonjour à tous,
       
      Je poste ici un message car je suis en train de réfléchir à suivre un doctorat en linguistique à l'Université Laval à Québec et j'ai donc plusieurs questions:
      -Que pensez-vous de l'Université Laval?
      -Québec, est-ce une bonne ville pour y vivre? (qualité, recherche d'emplois, loyers, animaux etc.)
      -Avec le visa étudiant, est-ce possible que mon compagnon soit avec moi? En effet, le doctorat est d'environ trois ans , ce qui représente un grand changement de vie.
       
      Je suis de nationalité française, lui hollandaise et nous vivons au Portugal.
       
      Merci beaucoup!
      Salomé
    • Par josueborges
      Bonjour à tous!
      J'aimerai savoir que pensez vous d'un salaire de 50k brut pour vivre dans la région du Saguenay. Prend en considération une famille de 3 persones (un couple et un bébé). Est-ce que ce salaire est suffisamment pour avoir une vie confortable dans ce endroit?
      Merci.
      Josué
    • Par CoralieJACQUES
      Bonjour Bonjour, 
      Je suis toute nouvelle sur ce forum... et je commence tout juste à me renseigner pour vivre au Quebec.
       
      Il y a un an avec mon mari, nous avons décidé de partir pour la Canada. On pensait faire une demande de résidents permanents. On c'est renseigné et nous avons décidé d'attendre un peu avant de faire les démarches afin de pouvoir bien économiser.
       
      Et puis... Hier, mon mari m'a annoncé que son boulot à une entreprise à Drummondville ! Il est mécanicien poids lourds / bus.
      On pense faire une demande de mutation pour faciliter un peu le tout (j'espère). 
      Mais voilà, on n'a aucune information de comment ça se passe pour les démarches... et pour tout en fait ! 
      La seule chose que je sais, c'est qu'il faut qu'il soit employé depuis 1 an.
      - Quelles sont les démarches à faire vis a vis de son employeur et personnelles ?
      - l'entreprise nous aide-t-elle pour trouver un logement?
      - Me concernant, pourrais-je faire une reconversion professionnelle? J'ai voulu en faire une en France mais à 31 ans on me dit que c'est trop tard.... et la formation n'est pas reconnue au Canada. Pour être assistante vétérinaire.
      - Nous avons 2 chiens. Qu'elles démarches ? Est-ce compliqué de trouver un logement ?
       
      Bon pour l'instant je vais m'arrêter la ! Bien sûr je vais me renseigner à côté, ma meilleure amie est partie vivre la bas depuis 5 ans mais elle a fait une demande de résident permanent donc c'est différent. Mais elle nous a bien renseigné sur la vie au Québec.
       
      N'hésitez pas à m'expliquer vos expériences :)
      MERCI
    • Par grobert
      Bonjour,
        Ma conjointe et moi aimerions nous installer en France tout en revenant chaque année au Canada. J'ai 56 ans et je prendrai ma retraite en 2020. Nous aimerions acheter un terrain en France pour y bâtir notre maison de retraite. Nous contemplons l'initiative d'ouvrir un Airbnb et trouver de l'emploi saisonnier en agriculture.  Afin de bien nous préparer, je vous serai très reconnaissant si vous pouvez répondre aux questions suivantes: En achetant une propriété, sommes-nous admissible à un visa prolongé qui se renouvellerait d'année en année? Pourrions-nous vivre en France pour une période de 10 mois par année? Est-ce qu'on continuera à payer des impôts au Canada sur le revenu de notre pension?   Cordialement,   Gilles  
    • Par GrégoryFrCa
      Bonjour,
       
      Nous allons entamer la procédure de parrainage pour résidence permanente auprès du Québec, et avons quelques interrogations sur nos diplômes.
      Surtout pour savoir lesquels sont utiles ou pas à faire reconnaître par le Service des équivalences, Direction des équivalences et de l’administration, des ententes de sécurité sociale, Immigration Québec.
       
      Me concernant :
      - Baccalauréat ES
      - Licence professionnelle en urbanisme
       
      Ma femme :
      - Baccalauréat L
      - Master 1 de droit privé
      - Master 2 en développement durable
       
      Si on veut effectuer une formation (par exemple une de (Québec métiers d'avenir), je prends des critères au hasard :
      Niveau d’études requis
      Système d’éducation québécois : Secondaire 4 réussi.
      Équivalent système d'éducation canadien : 10e année réussie. 
      Équivalent système d’éducation français : Seconde réussie.
       
      Il faut donc avoir fait faire l'équivalence de son Baccalauréat.
       
      Pour ma licence professionnelle, vu que c'est de l'urbanisme (profession protégée) et que je me forme sur le développement web, je ne le ferais pas.
       
      Est-ce utile de faire faire l'équivalence pour :
      - Master 1 en droit privé ?
      - Master 2 en développement durable ?
       
      Merci
    • Par GrégoryFrCa
      Bonjour,
       
      Nous en sommes en train de réunir tous les documents et d'éplucher les informations pour la procédure de parrainage (moi franco-canadien, ma femme française, depuis la France).
       
      Certes il y a toutes les infos sur le CIC, mais niveau ergonomie... 
       
      Donc avant d'envoyer un dossier incomplet, je voudrais votre confirmation sur ce que j'ai compris de la procédure :
       
      Demande de parrainage catégorie Epoux auprès du Canada (IRCC) incluant : [COMMUN]
      - Liste de vérification pour un époux (incluant les enfants à charge) [IMM 5533]
      - Renseignements supplémentaires – Liste des voyages [IMM 5562]
      [REPONDANT]
      - Demande de parrainage, entente de parrainage et engagement [IMM 1344]
      - Formulaire de renseignements sur la relation et d’évaluation du parrainage [IMM 5532]
      - Renseignements additionnels sur la famille [IMM 5406]
      [PARRAINE - DEMANDEUR PRINCIPAL]
      - Formulaire de demande générique pour le Canada [IMM 0008]
      - Personnes à charge additionnelles/Déclaration [IMM 0008DEP]
      - Renseignements additionnels sur la famille [IMM 5406]
      - Annexe A – Antécédents/Déclaration [IMM 5669]
      [PAIEMENT]
      - Reçu pour les 1 040$ (Parrainage + Résidence Permanente)
       
      Demande d'engagement auprès du Québec (MIDI) incluant : [PARRAIN - REPONDANT - GARANT]
      - Confirmation demande de parrainage par IRCC
      - Formulaire d’engagement - Catégorie du regroupement familial en 2 exemplaires
      - Documents à soumettre à l’appui de la demande d’engagement
      - Déclaration d’autorisation du garant ou du conjoint cosignataire
      - Déclaration du garant à l’étranger - Catégorie du regroupement familial
      [PARRAINE]
      - Demande de certificat de sélection - Catégorie du regroupement familial
      [PAIEMENT]
      - Paiement par carte de crédit pour autoriser le prélèvement de 275$
       
      A cela s'ajoute une visite médicale pour le parrainé en cours de procédure (on reçoit un document pour la faire, 100-150$ ?), ainsi qu'éventuellement les données biométriques à partir de juillet 2018 (85$).
       
      Donc au final, il y a 2 dossiers à envoyer, un au Canada, l'autre au Québec, même si la procédure se fait en 3 étapes :
      - Validation du parrainage
      - Acceptation par le Québec
      - Délivrance de la Résidence Permanente par le Canada
       
      J'ai bien tout compris ? 
       
      Merci à vous 
       
       
       
    • Par stlbclr
      Bonjour à tous,
       
      J'avais besoin d'un renseignement et je me tourne vers vous, après avoir consulter votre forum beaucoup de fois !
      J'ai été acceptée au sein de l'Université Laval pour continuer mes études en master en septembre. J'attends mon CAQ actuellement et je voulais commencer mes démarches pour le permis d'études. Juste une petite question pratique, est-il possible de réutiliser l'attestation bancaire que j'ai fourni pour le CAQ, pour les démarches de permis d'études ou je dois une nouvelle fois en demander une nouvelle auprès de ma banque ?
       
      Merci beaucoup d'avance pour vos réponses, et je vous souhaite une bonne journée !
       
      Estelle
       
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles