Jump to content

La grèce et les risques pour le cours de l'euro


Gibet

Recommended Posts

  • Habitués

Bravo, les Grecs ont dit NON au chantage :sorcerer:

Le est à son comble. Je me demande ce qui va se passer pour eux maintenant, j'espère qu'ils remonteront la pente vite.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bravo, les Grecs ont dit NON au chantage :sorcerer:

Je ne sais pas si on peut leur dire bravo...

Il faut tout de même remettre les choses en perspective.

La Grèce a trafiqué ses comptes pour rentrer dans la zone euro (avec la complicité de certains responsables européens mais quand même)

La Grèce a dépensé sans compter de l'argent qu'elle n'avait pas (d'où une dette faramineuse) en permettant notamment aux fonctionnaires de partir tot en retraite (1/3 partaient à 55 ans) en entretenant une armée démesurée (en pourcentage du PIB c'est le 2eme pays de l'OTAN après les USA)...

Mais surtout la Grèce est incapable de faire rentrer de l'argent! Les armateurs grecs ne payent quasiment pas d'impots et l'eglise non plus, la corruption est importante (quasiment 800 millions d'euros de pots de vins en 2009 selon transparency international), la fraude aussi, il n'y a pas de cadastre....

Alors à un moment, quand tu as des dettes il faut les rembourser et au moins tout faire pour qu'elle ne s'accentue pas. Il est vrai que la Grèce a fait de gros efforts et que l'Europe comme le FMI n'ont pas fait que des choses positives mais de là a les féliciter... Car si eux ne remboursent pas, ce sont les foyers européens qui payeront (la France est engagée dans le dette grecque à hauteur d'environ 1200€ par foyer français)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bravo, les Grecs ont dit NON au chantage :sorcerer:

Si tu prêtes de l'argent à ton voisin et que pour finir il ne te rembourse pas, tu trouves ça normal?

L'Europe n'a pas été bien construite et a son lot de problèmes... mais ici c'est fuir ses responsabilités. C'est beaucoup trop facile de dire que c'est la faute à l'Europe!

La Grèce a besoin d'argent et perso je crois que la Grèce a déjà des accords plus souples et plus juteux avec la Chine, qui y a déjà injecté plusieurs milliards.

Mais le problème fondamental se situe encore une fois au niveau culturel au sens large. Comment mettre dans un même panier des pays qui sont si différents et opposés dans leur manière de penser et de concevoir les choses?

Preuve une fois encore que le multiculturalisme à grande échelle ne fonctionne pas.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bravo, les Grecs ont dit NON au chantage :sorcerer:

Ne te réjouis pas trop vite cher ami, les jours qui viennent vont être durs. Mais ceux qui tenaient à mettre absolument les Grecs à genou semblent avoir oublié que la dignité n'a pas de signes d'euros imprimés dessus.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bravo, les Grecs ont dit NON au chantage :sorcerer:

Si tu prêtes de l'argent à ton voisin et que pour finir il ne te rembourse pas, tu trouves ça normal?

L'Europe n'a pas été bien construite et a son lot de problèmes... mais ici c'est fuir ses responsabilités. C'est beaucoup trop facile de dire que c'est la faute à l'Europe!

La Grèce a besoin d'argent et perso je crois que la Grèce a déjà des accords plus souples et plus juteux avec la Chine, qui y a déjà injecté plusieurs milliards.

Mais le problème fondamental se situe encore une fois au niveau culturel au sens large. Comment mettre dans un même panier des pays qui sont si différents et opposés dans leur manière de penser et de concevoir les choses?

Preuve une fois encore que le multiculturalisme à grande échelle ne fonctionne pas.

Je comprend tout ca, je comprend aussi que vous autres en tant qu'Européen vous connaissez bien le dossier et ses détails juteux

Moi mon commentaire, était dans un sens plus large, plus humanitaire

Je m'explique; dans notre beau grand système capitaliste lorsqu'il y a crise, les plus faibles se font toujours écraser et les plus fort en ressorte toujours plus fort

La dans le contexte de la Grèce et de ses dettes envers ses voisins, qui va payer ?

Ce sera les plus faible, les plus pauvre, les plus démunis, le petit commercant qui a mis tout son coeur dans son entreprise, le petit fonctionnaire qui a écouté son merdique de boss pendant des années....qui lui même a du se plier aux exigences du mec plus haut que lui, la petite femme de ménage qui nettoie le bureau des milliardaires, la femme de ménage dans les grands hotels du centre ville, le retraité qui a travaillé toute sa vie pour faire vivre sa famille...c'est eux qui vont souffrir.

Et le fameux 1% lui, les riches, ben tu sais quoi ils vont faire une autre passe d'argent avec tout ca, et ils vont se retrouver plus riche qu'avant

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bravo, les Grecs ont dit NON au chantage :sorcerer:

Si tu prêtes de l'argent à ton voisin et que pour finir il ne te rembourse pas, tu trouves ça normal?

L'Europe n'a pas été bien construite et a son lot de problèmes... mais ici c'est fuir ses responsabilités. C'est beaucoup trop facile de dire que c'est la faute à l'Europe!

La Grèce a besoin d'argent et perso je crois que la Grèce a déjà des accords plus souples et plus juteux avec la Chine, qui y a déjà injecté plusieurs milliards.

Mais le problème fondamental se situe encore une fois au niveau culturel au sens large. Comment mettre dans un même panier des pays qui sont si différents et opposés dans leur manière de penser et de concevoir les choses?

Preuve une fois encore que le multiculturalisme à grande échelle ne fonctionne pas.

Je comprend tout ca, je comprend aussi que vous autres en tant qu'Européen vous connaissez bien le dossier et ses détails juteux

Moi mon commentaire, était dans un sens plus large, plus humanitaire

Je m'explique; dans notre beau grand système capitaliste lorsqu'il y a crise, les plus faibles se font toujours écraser et les plus fort en ressorte toujours plus fort

La dans le contexte de la Grèce et de ses dettes envers ses voisins, qui va payer ?

Ce sera les plus faible, les plus pauvre, les plus démunis, le petit commercant qui a mis tout son coeur dans son entreprise, le petit fonctionnaire qui a écouté son merdique de boss pendant des années....qui lui même a du se plier aux exigences du mec plus haut que lui, la petite femme de ménage qui nettoie le bureau des milliardaires, la femme de ménage dans les grands hotels du centre ville, le retraité qui a travaillé toute sa vie pour faire vivre sa famille...c'est eux qui vont souffrir.

Et le fameux 1% lui, les riches, ben tu sais quoi ils vont faire une autre passe d'argent avec tout ca, et ils vont se retrouver plus riche qu'avant

Ok tu vois le "non" comme un signe contestataire au capitalisme... je ne suis pas partisan du capitalisme non plus mais que pouvons nous y faire? Le train est lancé!

Et sauter du train à pleine vitesse c'est la garantie de bien se péter la gueule!

Ce que je veux dire c'est qu'avec ou sans l'Europe, la Grèce devra payer. Le "Oui" ou le "Non" n'effacera pas les problèmes des Grecs et le problème est très simple, ils n'ont plus d'argent!

Alors l'argent il faudra bien qu'il vienne de quelque part et qu'il vienne des Européens, des Russes ou des Chinois, c'est pareil!

Et comme on dit dans les publicités ici : "emprunter de l'argent coûte de l'argent"

Je crois que le coupable "Europe" a bon dos et que le réveil des Grecs va être dur!

La faute à une minorité qui s'enrichi au détriment d'une majorité, c'est vrai. Mais faute aussi à une gestion désastreuse et une politique économique et fiscale dignes de l'ancien temps!

Comme d'autres pays européens comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je crois que le coupable "Europe" a bon dos et que le réveil des Grecs va être dur!

La faute à une minorité qui s'enrichi au détriment d'une majorité, c'est vrai. Mais faute aussi à une gestion désastreuse et une politique économique et fiscale dignes de l'ancien temps!

Comme d'autres pays européens comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie.

La faute à l'intransigeance des créanciers aussi. Pourquoi s'obstiner à imposer une austérité aussi dure, alors que le FMI lui-même a reconnu qu'une telle austérité est plus nocive qu'autre chose? Surtout par une Allemagne qui s'est foutue aussi dans la merde et qui a bénéficié des largesses d'autres pays.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je crois que le coupable "Europe" a bon dos et que le réveil des Grecs va être dur!

La faute à une minorité qui s'enrichi au détriment d'une majorité, c'est vrai. Mais faute aussi à une gestion désastreuse et une politique économique et fiscale dignes de l'ancien temps!

Comme d'autres pays européens comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie.

La faute à l'intransigeance des créanciers aussi. Pourquoi s'obstiner à imposer une austérité aussi dure, alors que le FMI lui-même a reconnu qu'une telle austérité est plus nocive qu'autre chose? Surtout par une Allemagne qui s'est foutue aussi dans la merde et qui a bénéficié des largesses d'autres pays.

Je suis d'accord que l'austérité n'est pas bénéfique, mais l'austérité a frappé quasi tous les pays européens... certains réagissent et d'autres pas.

Certains pays ont reçu de l'aide, ont fait des efforts et on réussi à combler certains déficits et renouer avec une légère croissance.

Dans le cas de la Grèce, ils ont déjà eu plusieurs aides dont les exigences du contrat n'ont pas été remplies.

Alors quoi? Il faut continuer à les renflouer sans rien dire?

Au référundum, ils ont dit "NON" aux exigences du prêt mais pas au prêt en lui même.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

On va leur souhaiter bonne chance pour fourguer leurs obligations...ils ne sont pas sortis du bois..

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je crois que le coupable "Europe" a bon dos et que le réveil des Grecs va être dur!

La faute à une minorité qui s'enrichi au détriment d'une majorité, c'est vrai. Mais faute aussi à une gestion désastreuse et une politique économique et fiscale dignes de l'ancien temps!

Comme d'autres pays européens comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie.

La faute à l'intransigeance des créanciers aussi. Pourquoi s'obstiner à imposer une austérité aussi dure, alors que le FMI lui-même a reconnu qu'une telle austérité est plus nocive qu'autre chose? Surtout par une Allemagne qui s'est foutue aussi dans la merde et qui a bénéficié des largesses d'autres pays.

Je suis d'accord que l'austérité n'est pas bénéfique, mais l'austérité a frappé quasi tous les pays européens... certains réagissent et d'autres pas.

Certains pays ont reçu de l'aide, ont fait des efforts et on réussi à combler certains déficits et renouer avec une légère croissance.

Dans le cas de la Grèce, ils ont déjà eu plusieurs aides dont les exigences du contrat n'ont pas été remplies.

Alors quoi? Il faut continuer à les renflouer sans rien dire?

Au référundum, ils ont dit "NON" aux exigences du prêt mais pas au prêt en lui même.

Ce sont les conséquences de la démocratie qu'ils ont eux-même inventé et qu'ils ont légué au reste de la planète.

Dans une élection générale, tout le monde a le droit de vote, sans nécessairement connaître les tenants et les aboutissants de ce sur quoi on vote. Tsipras le savait. Il faut aussi noter qu'on leur a donné le choix entre la peste et le choléra. ils sont allés aux urnes en se disant que ça ne peut pas être pire que ce qu'on leur proposait. Ils devront donc vivre avec.

Je note aussi que le cas de la Grèce me fait penser aux pays africains. Ils sont l'illustration parfaite que la prise en charge financière d'un peuple par d'autres peuples ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais.

Qu'est-ce qui arrive en Afrique? Les gouvernements empruntent à l'Occident des sommes faramineuses, lesquelles sont aussitôt versées aussitôt redistribuées aux 1% et aussitôt retournées sur des comptes numérotés, en Suisse ou ailleurs. Et? 60 ans "d'indépendances" plus tard, on en est exactement au même point. Qu'il y ait des aides ou pas, ça ne change strictement rien pour ma mère.

Les Grecs ne pouvaient pas se conformer aux exigences des prêts parce que comme les Africains, leurs problèmes sont plus culturels (corruption endémique, enrichissement éhonté de certains, etc.) que financiers. Et on ne peut pas changer une culture en 3-4 ans.

La Grèce donne peut-être le ton au lâcher-prise de l'Occident, qui sait ... C'est peut-être le début d'une nouvelle ère. Oui, je sais, on peut rêver ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La Grèce donne peut-être le ton au lâcher-prise de l'Occident, qui sait ... C'est peut-être le début d'une nouvelle ère. Oui, je sais, on peut rêver ...

Ca devra arriver sans doute un jour, peut-être plus rapidement qu'on pourrait le penser. Je ne suis pas contre!

Sauf que quand le système sera au bord de l'implosion, on aura sans doute droit à une "bonne guerre" qui remettra le train sur les rails, malheureusement.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La Grèce donne peut-être le ton au lâcher-prise de l'Occident, qui sait ... C'est peut-être le début d'une nouvelle ère. Oui, je sais, on peut rêver ...

Ca devra arriver sans doute un jour, peut-être plus rapidement qu'on pourrait le penser. Je ne suis pas contre!

Sauf que quand le système sera au bord de l'implosion, on aura sans doute droit à une "bonne guerre" qui remettra le train sur les rails, malheureusement.

Oui comme tu le dis...une ''bonne guerre'' et on remet tout sur les rails

Et qui va profiter (financièrement) de cette ''bonne guerre'' ? Le 1%

Les Grecs ont le courage d'affronter ce système de marde mafieux et ils ont toutes mon admiration....mais je sais très bien que le prix pour eux sera terrible...enfin terrible pour 99%....les 1% eux, ils vont se faire un méchant party

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La Grèce donne peut-être le ton au lâcher-prise de l'Occident, qui sait ... C'est peut-être le début d'une nouvelle ère. Oui, je sais, on peut rêver ...

Ca devra arriver sans doute un jour, peut-être plus rapidement qu'on pourrait le penser. Je ne suis pas contre!

Sauf que quand le système sera au bord de l'implosion, on aura sans doute droit à une "bonne guerre" qui remettra le train sur les rails, malheureusement.

Oui comme tu le dis...une ''bonne guerre'' et on remet tout sur les rails

Et qui va profiter (financièrement) de cette ''bonne guerre'' ? Le 1%

Les Grecs ont le courage d'affronter ce système de marde mafieux et ils ont toutes mon admiration....mais je sais très bien que le prix pour eux sera terrible...enfin terrible pour 99%....les 1% eux, ils vont se faire un méchant party

Exactement!

Qu'est-ce qui s'est passé aux États-Unis, depuis 2008? Pendant que les contribuables sauvaient à coup de milliards les banques et l'industrie automobile, que faisait les 1%? Ils se battaient becs et ongles pour torpiller l'Obamacare, destiné aux plus vulnérables de la société, ils reconduisaient les baisses d'impôts pour les plus riches et réduisaient tous les programmes sociaux à peau de chagrin. Et une fois le système reparti, les 1% ont recommencé à s'octroyer des bonis faramineux.

Et si les Américains n'avaient pas eu un système politique totalement fucké qui a reboosté le système économique tout aussi fucké? S'ils avaient pu voter au référendum, auraient-ils voté des milliards pour sauver les fesses de Wall Street?

Oui, les Grecs ont peut-être voté pour leur dignité. Ils payeront cher mais tant pis. Les politiciens remettront peut-être la machine en place mais le peuple, lui, a clairement dit son désaccord. Et qui sait si d'autres ne les suivront pas?

Edited by Kweli
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le Capitalisme c'est un peu comme la Démocratie: le moins mauvais des systèmes que l'on connaisse... Mais cela dépend aussi beaucoup de ce que l'on en fait...

Quand vous prêtez à quelqu'un vous estimez sa capacité a vous rembourser (le capitalisme a inventé les agences de notation pour cela). Si cette capacité est faible, vous allez prêter à des taux plus élevés car il faut que" le jeu en vaille la chandelle". C'est quelque part une aberration car vous accentuez par un taux d’intérêt élevé, la pression que vous mettez sur l'emprunteur et donc finalement les difficultés qu'il pourrait avoir à vous rembourser, mais bon...

Ce qui est aussi "extraordinaire" c'est qu'au moment la "1ere crise" grecque (disons aux alentours de 2010-2012), l'essentiel de la dette était détenu par des créanciers privés (banques...) qui savaient qu'ils avaient pris un risque en prêtant à la Grèce (même si les taux avaient baissés lorsque la Grèce est rentrée dans la zone). Et quand le pays était au bord de la faillite, ce sont les pays européens qui ont repris cette dette à leur compte (donc en fait les européens). Les créanciers privés ont récupéré leurs billes et les peuples européens ont reçus des dettes supplémentaires.

Quand tu dois 50 000€ à ton banquier c'est ton problème, quand tu lui dois 1 000 000€ cela devient aussi le sien et il fera tout pour t'aider et récupérer un peu de ses sous...

Comme disent les anglophones "too big to fail".

Quoiqu'il en soit, cela montre les limites de la solidarité européenne... mais aussi d'un système: une europe sans les peuples, une monnaie unique sans politique unique...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le Capitalisme c'est un peu comme la Démocratie: le moins mauvais des systèmes que l'on connaisse... Mais cela dépend aussi beaucoup de ce que l'on en fait...

Quand vous prêtez à quelqu'un vous estimez sa capacité a vous rembourser (le capitalisme a inventé les agences de notation pour cela). Si cette capacité est faible, vous allez prêter à des taux plus élevés car il faut que" le jeu en vaille la chandelle". C'est quelque part une aberration car vous accentuez par un taux d’intérêt élevé, la pression que vous mettez sur l'emprunteur et donc finalement les difficultés qu'il pourrait avoir à vous rembourser, mais bon...

Ce qui est aussi "extraordinaire" c'est qu'au moment la "1ere crise" grecque (disons aux alentours de 2010-2012), l'essentiel de la dette était détenu par des créanciers privés (banques...) qui savaient qu'ils avaient pris un risque en prêtant à la Grèce (même si les taux avaient baissés lorsque la Grèce est rentrée dans la zone). Et quand le pays était au bord de la faillite, ce sont les pays européens qui ont repris cette dette à leur compte (donc en fait les européens). Les créanciers privés ont récupéré leurs billes et les peuples européens ont reçus des dettes supplémentaires.

Quand tu dois 50 000€ à ton banquier c'est ton problème, quand tu lui dois 1 000 000€ cela devient aussi le sien et il fera tout pour t'aider et récupérer un peu de ses sous...

Comme disent les anglophones "too big to fail".

Quoiqu'il en soit, cela montre les limites de la solidarité européenne... mais aussi d'un système: une europe sans les peuples, une monnaie unique sans politique unique...

J'ai entendu tantôt un analyste parler d'un scénario envisagé: la Grèce reste dans l'Europe et sort de la zone euro. Le beurre, l'argent du beurre sans avoir à faire la vaisselle?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le Capitalisme c'est un peu comme la Démocratie: le moins mauvais des systèmes que l'on connaisse... Mais cela dépend aussi beaucoup de ce que l'on en fait...

Quand vous prêtez à quelqu'un vous estimez sa capacité a vous rembourser (le capitalisme a inventé les agences de notation pour cela). Si cette capacité est faible, vous allez prêter à des taux plus élevés car il faut que" le jeu en vaille la chandelle". C'est quelque part une aberration car vous accentuez par un taux d’intérêt élevé, la pression que vous mettez sur l'emprunteur et donc finalement les difficultés qu'il pourrait avoir à vous rembourser, mais bon...

Ce qui est aussi "extraordinaire" c'est qu'au moment la "1ere crise" grecque (disons aux alentours de 2010-2012), l'essentiel de la dette était détenu par des créanciers privés (banques...) qui savaient qu'ils avaient pris un risque en prêtant à la Grèce (même si les taux avaient baissés lorsque la Grèce est rentrée dans la zone). Et quand le pays était au bord de la faillite, ce sont les pays européens qui ont repris cette dette à leur compte (donc en fait les européens). Les créanciers privés ont récupéré leurs billes (donc le 1% a récupéré ses billes) et les peuples européens (donc les peuples de l'Europe, c'est a dire les petits travailleurs qui payent taxes et impôts) ont reçus des dettes supplémentaires.

Vous voyez, dans ce beau système, le gros s'en tire toujours bien....c'est ca qui est choquant

SVP les bozos habituels du forum ne venez pas me dire que je suis un méchant gauchiste anti-capitaliste

J'en ai profité du système, ca oui, je vis très bien merci...mais cela ne m'a jamais empêcher d'en voir les profondes injustices généré par ce système.

Je suis certainement un ''indigné''....ca oui

Ce que je déplore c'est quelle que soit la situation; guerre, émeute, crise financière, tsunami...etc... et bien le gros s'en tire toujours bien

Si cette capacité est faible, vous allez prêter à des taux plus élevés car il faut que" le jeu en vaille la chandelle". C'est quelque part une aberration car vous accentuez par un taux d’intérêt élevé, la pression que vous mettez sur l'emprunteur et donc finalement les difficultés qu'il pourrait avoir à vous rembourser, mais bon...

A une bien plus petite échelle cela me rappelle un truc que j'ai vécu moi-même
J'emprunte a la banque pour m'acheter ma première maison...le banquier me fait le prêt a x% d'intérêt
Quelques années plus tard je retourne a la banque et j'emprunte pour acheter un triplex.
J'ai maintenant 2 prêts hypothécaire
Le banquier me fait ce deuxième prêt a x% moins 1%, donc un pourcentage plus bas que mon premier prêt
Quelques années plus tard j'achète un deuxième triplex...me voila rendu avec 3 prêts hypothécaire...que le banquier me fait a x% moins 2%
Je n'ai pu m'empêcher de dire au banquier : '' ben c'est lors du premier achat que j'aurais eu besoin d'un pourcentage bas, maintenant que mes affaires roulent bien je n'en ai plus besoin...''
Tout ca pour dire que les gros vont toujours bien s'en tirer...et les petits le plusse que le système peu les écraser, les tenir en laisse le plusse il le fera
Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Humour "financier" grinçant......

Un homme portant costume et cravate se présente un jour dans un village.

Monté sur une caisse, il crie à qui voulait l’entendre qu’il achète cash, 100 euros l’unité, tous les ânes qu’on lui propose. Les paysans le trouvent bien un peu étrange mais son prix est très intéressant et ceux qui concluent avec lui repartent le portefeuille rebondi, la mine réjouie.

Il revient le lendemain et offre cette fois 150 € par tête et là encore une grande partie des habitants lui vendent leurs bêtes.

Les jours suivants, il offre 300 € et ceux qui ne l’ont pas encore fait vendent les derniers ânes existants. Sachant qu’il n’en reste plus du tout, il dit qu’il en cherche d'autres et revient dans huit jours acheter des ânes à 500 €.

Le lendemain, il confie à son associé le troupeau qu’il venait d’acheter et l’envoya dans ce même village avec ordre de revendre chaque âne à 400 €. Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 € dès la semaine suivante, tous les villageois rachetent leurs ânes quatre fois le prix qu’ils les ont vendus et pour ce faire, tous empruntent !

Les deux hommes d’affaire ayant gagné suffisamment d'argent en revendant les ânes ne reviennent pas ; et tous les villageois se retrouvent avec des ânes sans valeur, endettés jusqu’au cou, ruinés.

Les malheureux tentent vainement de les revendre pour rembourser leurs emprunts. Le cours de l’âne s’effondre. Les animaux sont saisis puis loués à leurs précédents propriétaires par le banquier. En plus celui-ci explique au maire que s’il ne rentre pas dans ses fonds, il est ruiné lui aussi et doit exiger le remboursement immédiat de tous les prêts par ailleurs accordés à la commune.

Pour éviter ce désastre, le Maire, au lieu de donner de l’argent aux habitants du village pour qu’ils paient leurs dettes, le donne au banquier. Or celui-ci, après avoir rétabli sa trésorerie, ne fait pas pour autant un trait sur les dettes des villageois ni sur celles de la commune et tous se trouvent proches du surendettement.

Voyant sa capacité de remboursement dégradée et pris à la gorge par les taux d’intérêts, la commune demanda l’aide des communes voisines, mais ces dernières lui répondent qu’elles ne pouvaient en aucun cas l’aider car elles connaissent les mêmes difficultés.

Sur les conseils avisés et désintéressés du banquier, toutes décident de réduire leurs dépenses: moins d’argent pour les écoles, pour les programmes sociaux, la voirie, la police municipale... On repousse l’âge de départ à la retraite, on supprime des postes d’employés communaux, on baisse les salaires et parallèlement on augmente les impôts. C’était, dit-on, inévitable mais on promet de moraliser ce scandaleux commerce des ânes.

Cette histoire n’est toutefois pas finie car on ignore ce que firent les villageois.......

Toute ressemblance est bien entendu fortuite :wink:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Brillant !

Et tout ca est parfaitement légal

Le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires des choses pour le plus grand bien de tout le monde.»

John Maynard Keynes

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement