Jump to content

40% desFrançais travaillant à l'étranger ne veulent plus revenir


Cherrybee

Recommended Posts

  • Habitués

Crise: 40% des Français travaillant à l’étranger ne veulent plus revenir vivre en France

SOCIAL - Ils attendent avant tout un changement de mentalité dans l’Hexagone...

Est-ce un effet de la crise qui secoue une France qui doit faire face à des réformes cruciales dans les mois à venir? En tout cas, les Français qui se sont installés à l’étranger ont de moins en moins envie de rentrer au pays, selon la dixième étude «Expatriés, votre vie nous intéresse…»réalisée par Mondissimo et que 20 Minutes s’est procurée.

Elle sera présentée mardi à Paris lors de la 25ème convention dédiée à la mobilité internationale.

Plus de deux millions d’expatriés

Et le résultat est détonnant: quatre personnes interrogées sur dix envisagent de ne jamais revenir dans la mère patrie! Un sur cinq attendra l’âge de la retraite et trois sur dix dans quelques années.

Des chiffres qui ne surprennent pas Christophe Bouruet de chez BVA qui a lancé avec Berlitz en 2011 un observatoire sur l’expatriation sur alors 404 personnes: «L’expérience de travail à l’étranger nourrit le souhait d’y poursuivre sa carrière». En effet, 92% percevaient l’expatriation comme une occasion de progresser professionnellement.

D’après Mondissimo, ils sont de plus en plus heureux de leur sort. En tout, 54% se disent très satisfaits contre 41% il y a sept ans et 40% plutôt satisfaits. D’ailleurs selon Mondissimo, depuis

2003, les missions des salariés se sont rallongées. Pour deux sur trois d’entre eux, elles durent désormais au minimum cinq ans. Une tendance qui se renforce chaque année depuis 2007.

Et depuis 2010 pour les «non-salariés»: sept sur dix restent pour un séjour minimum de dix ans…

82% souhaitent un changement de mentalité

Et pour 82%, seul un changement de mentalité dans l’Hexagone pourrait inciter les Français de l’étranger à revenir. «Quand on voit la France aujourd’hui, on n’a pas envie de rentrer. De plus en plus d’expatriés ont honte de leur pays. En France, on n’a pas le droit de réussir, mais on n’a pas le droit à l’erreur non plus», avance Sandrine Chauvet, la directrice générale adjointe de la Convention Mondisssimo. Le changement de modèle fiscal et social et le changement de politique est aussi cité par 81% des répondants. A noter que 27% ont déclaré gagner moins de 30.000 euros par an, 17% de 30.000 à 44.900 euros, 15% de 45.000 à 59.900 euros, 10% de 60.000 à 75.900 euros, 27% plus de 76.000 euros et 5% ne sont pas rémunérés.

Moins de retour en France chaque année

Autre phénomène, depuis 2006, les Français de l’étranger rentrent de moins en moins souvent en France. Désormais près de la moitié ne rentrent dans leur pays d’origine qu’une seule fois par an… «Un effet de la crise assurément!», estime l’étude. En effet, certains ne sont pas immunisés contre le ralentissement économique mondial. Fini le temps où les entreprises envoyaient leurs salariés aux quatre coins du monde tous frais payés. Ils ne sont plus que 19%, contre 36%, il y a dix ans. Enfin, 50% contre 47% en 2003 sont embauchés par une entreprise locale, 18% sont commerçants ou créateurs d’entreprise (10% en 2003) et 3% étudiants.

Selon les deniers chiffres disponibles, en tout,1,6 million de Français sont inscrits dans les registres des consulats étrangers, mais dans les faits, ils seraient plutôt 2,2 millions

http://www.20minutes.fr/economie/1119287-20130315-crise-40-francais-travaillant-a-letranger-veulent-plus-revenir-vivre-france

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

est ce étonnant ? Non pas que je crache sur mon pays, mais il est plus que temps que le français arrêtent de se bercer d'illusions dans ce pays. Tout est en berne en ce moment, moral, travail, salaire.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

On peut comprendre.....Quand on passe pas mal de temps à l’étranger, cela change beaucoup la perspective/vision qu'on a de notre pays natal.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En habitant dans un autre pays on voit deux systèmes et les mentalités qu'ils façonnent. Ce qui me fascine c'est la persistance des préoccupations portées par le Front National qui dissimulent la méga-révolution néolibérale qui se profile sous prétexte de sauver l'euro. Aussi des chômeurs qui s'immolent par le feu était-ce des moines tibétains sans emploi?

Mais qui suis-je pour juger moi qui me suis barré?

Link to comment
Share on other sites

Guest emi138

jusqu'au jour où il y a maladie ou cancer... Il n'y a pas très longtemps, j'ai lu un témoignage d'une Française au Etats-Unis... Pour elle, il n'était pas question de revenir en France, puis le jour où lorsqu'elle est tombée malade, elle a vu l'hôpital aux Etats-Unis lui demander une preuve d'assurance avant de la soigner... elle est repartie sur le champ.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Au Canada t'es capable de te faire soigner si tu tombe malade c'est pas les états unis ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

On peut comprendre.....Quand on passe pas mal de temps à l’étranger, cela change beaucoup la perspective/vision qu'on a de notre pays natal.

Les voyages forment la jeunesse....

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement