Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'maladie'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 8 results

  1. Bonjour a tous, Ma famille est moi souhaitons partir vivre au Québec, région de st jean. Nous avons fait la 1ere de Marche sur le site... Nous attendons maintenant ?. Je suis atteinte d'une sclérose en plaque. Je ne suis pas spécialement invalide mais je suis sous traitement. Qui connait ce genre de situation? Mon mari est ingénieur informatique (belles possibilités de travail) , ça nous fait des points en plus ?. Et moi, jai une formation dans la culture. Je sais qu'il ne faut pas être une charge financière pour le canada. Connaissez vous le sujet? Merci et belle journee à vous
  2. Voilà qu'il y a 11 ans, nous étions dans la dernière ligne droite pour notre déménagement au Québec. Nous étions arrivés avec notre résidence permanente en poche, nos 3 enfants, 5 valises, 5 vélos et 9 cantines et des étoiles plein les yeux. Nous avions rapidement trouvé du travail. Mon mari avait trouvé tout de suite dans sa branche, moi il m'a fallu 18 mois. 5 ans après notre arrivée nous sommes devenus citoyens canadiens, et nous étions encore dans nos certitudes. On a vécu de belles choses. On a pu tirer notre épingle du jeu. Mais cela ne fait pas tout. Si nos enfants se sont épanouis pendant leur vie ici, peu à peu leur regard s'est porté ailleurs. Notre grand qui n'a pas trop aimé son expérience au cégep a pu rapidement bifurquer vers un DEP dans lequel il s'est découvert une passion... mais pas de boulot. Il a décidé d'approfondir ses connaissances et de découvrir d'autres manières de travailler en allant faire un bac pro en France par alternance. Notre artiste de fille a eu l'opportunité de suive un cursus particulier en arts plastiques dès son entrée au secondaire et a poursuivi au cégep. Depuis toute jeune elle se destine à l'enseignement des arts-plastiques et est admise dans un programme très contingenté à Strasbourg. Son plan de carrière est déjà fait, c'est en France qu'elle veut enseigner. Notre plus jeune quant à lui se passionne depuis des années pour la boulangerie. Depuis son secondaire 3, il va bosser dans une boulangerie artisanale de notre petite ville. L'an passé, il avait économisé toutes ses paies pour se payer un billet d'avion et il est allé démarcher des patrons potentiels dans le but de faire son apprentissage... en France. Aussi, la vie apporte son lot de surprises et de facéties. Mais des fois, elle fait des blagues carrément pourries. Nous avons affronté beaucoup de deuils durant ses dernières années. Parfois l'un ou l'autre a pu dire au revoir à l'être aimé ou bien se rendre aux obsèques, parfois il a fallu vivre notre peine à l'autre bout du monde. Mais il est arrivé aussi de vivre en plus de la peine la culpabilité de ne pas pouvoir faire des choses simples, des choses qui se font dans ces circonstances et qui aident à vivre sa peine et adoucir celle de ceux qu'on aime. Je pense par exemple à ma petite soeur qui a perdu deux bébés coup sur coup en fin de grossesse. Et puis notre proche famille en France a été confrontée à des maladies graves. Et nous étions toujours dans l'impuissance. Et puis, il y a eu et il y a la maladie, ici. J'ai eu un cancer féminin il y a quelques années. Si au niveau des lésions j'ai eu de la chance, tout ce qui s'est passé autour a été un véritable cauchemar. Se faire dire "Madame, vous avez un cancer, il faut vous faire opérer au plus vite, mais trouvez-vous de quoi ailleurs" ça existe. Recevoir un tel diagnostique, ça fesse. Se retrouver en catastrophe avec son dossier médicale entre les bras et un "bonne chance" 10 minutes plus tard, c'est le double effet Kiss Cool. Il y a eu d'autres choses aussi tout autour de ça qui ont été très difficiles à vivre loin des siens. Je n'ai pas encore réussi à faire la paix avec les événements de cette période de ma vie. Mais ce n'est pas tout. Il y a 2 ans j'ai vécu un gros traumatisme. Je vis depuis en état stress post-traumatique, une dépression majeure et un TAG. Et au niveau de la prise en charge je suis tombée profondément dans la craque du divan ce qui fait que je me suis retrouvée avec un traitement prescrit en dépit du bon sens et tout ce que cela incombe. Le retour en France pour nous, le couple, est devenu une évidence il y a un an maintenant. La discussion n'a duré que 30 secondes et demi, comme lorsque nous avions décidé de lancer le projet Québec, d'ailleurs. Alors voilà, c'est fini. Cette fin de semaine nous remplissons notre container. Et début juillet commence un nouveau chapitre.
  3. Bonsoir, Voila j'ai pu lire que l'herpes simplex comptait comme une maladie eliminatoire aux criteres de selection pour la demande de residence permanente. Seulement je suis etonne sur plusieurs points : Deja il s'agirait d'une maladie tres courante et tres contagieuse donc les 3/4 de la population environ serait affectee (du labial) et donc la tres grande majorite serait contaminee sans le savoir (pas de symptomes, pas de lesions...). Donc a partir de ce constat, si je compare cette maladie avec d'autres comme le VIH qui est toujours incurable, je suis etonne du peu d'ouverture concernant cette maladie puisqu'elle n'est pas mortelle ni handicapante (genante et douloureuse oui mais c es tout ; ca ne t'empeche pas de vivre normalement a part si tu as des poussees recurrentes mais ca ne concerne qu'une minorite de cas). Ou encore la tuberculose est contagieuse et une maladie tres grave, ca on peut le comprendre. La syphilis aussi et on comprend pourquoi. Mais l'herpes a part le transmettre en tout connaissance de cause je ne vois pas. (ce qui ne vaut pas que pour l'herpes mais comme empoisonnement tout court). Ensuite concernant l'herpes genital je ne sais pas si l'herpes simplex englobe les deux. Merci desole mais je ne trouve pas de source ifiable et recente a la fois
  4. Les urgences débordent au Québec | Publié le 07 janvier 2018 à 05h00 Les temps d'attente ont atteint des sommets, hier, dans les urgences des principaux établissements de santé montréalais, atteignant 44 heures à l'Hôpital de Verdun. Le taux d'occupation des urgences dans la plupart des établissements de santé de Montréal dépassait 100 %, hier, au moment où des spécialistes s'inquiètent du peu d'efficacité du vaccin contre la grippe. Par ailleurs, d'autres centres hospitaliers de Montréal étaient moins occupés. Les urgences de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont et de l'Hôpital de Montréal pour enfants, intégré au CUSM, affichaient respectivement des taux d'occupation de 74 % et de 50 %. Une tendance similaire ailleurs au Québec La tendance était la même dans la région de la Capitale-Nationale, où les urgences de plusieurs hôpitaux affichaient des taux d'occupation supérieurs à 100 %. C'était le cas de l'hôpital Saint-François d'Assise, de l'hôpital de l'Enfant-Jésus, de l'hôpital du Saint-Sacrement, de l'Hôpital de La Malbaie et de l'Institut de cardiologie et de pneumologie du Québec. Au moment d'écrire ces lignes, le temps d'attente à l'hôpital Saint-François-d'Assise était de 13 heures. Lire la suite
  5. Assouplissement potentiel des règles Vers l'accueil d'immigrants handicapés et malades? Agence QMI | Publié le 22 novembre 2017 à 21:03 - Mis à jour le 22 novembre 2017 à 21:1 Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, a ouvert la porte mercredi à un assouplissement des règles entourant l'immigration de personnes handicapées ou malades. Selon la réglementation en vigueur, une personne ne peut immigrer au Canada si son état de santé peut engendrer des coûts annuels plus élevés que le prix moyen pour soigner les Canadiens, soit 6655 $ par personne par année. «Ce règlement doit changer. Il ne correspond tout simplement pas à nos politiques gouvernementales en matière d'accessibilité, mais aussi à l'opinion grandissante des Canadiens selon laquelle nous devrions avoir une société inclusive», a fait valoir le ministre Hussen devant le Comité permanent de la citoyenneté et de l'immigration. Les détracteurs des règlements actuellement en place font valoir que la loi est injuste. Amalia Loyzaga, du Centre d'action des aidants naturels de Toronto, a fait valoir au «Toronto Star» que 150 aidants naturels étrangers se sont fait refuser leur résidence permanente en 2014 parce qu'ils ont un enfant nécessitant des soins médicaux. «C'est clair que cette loi est discriminatoire contre les personnes handicapées. [...] Nous ne pouvons plus attendre. Nous devons obtenir une abrogation immédiate de ce régime médical discriminatoire», a-t-elle dénoncé. suite et source: http://www.tvanouvelles.ca/2017/11/22/vers-laccueil-dimmigrants-handicapes-et-malades-1
  6. Bonjour, Je suis canadienne, résidente québécoise et ma carte d'assurance maladie est presque expirée. Je suis présentement hors du canada, mais je compte rentrer bientôt pour accoucher. J'ai donc vraiment besoin de ma carte d'assurance maladie. Les instructions sur le site du ramq pour le renouvellement me semble assez floues. Il existe en effet de démarche de renouvellement : - Une démarche régulière - Une démarche nécessitant des preuves de résidences Sauriez-vous à quoi correspond ces deux démarches ? Qu'est ce qui les différencie ? Quels sont les documents à fournir pour le renouvellement de la carte ? Merci !
  7. Bonjour, Nous venons d'avoir un bb. Un petit garçon qui est né le 05 mai. Ma femme est étudiante étrangère et mon statut est travailleur temporaire. Je pensais que tout enfant né sur le sol canadien l'est automatiquement, et bénéficie des avantages auxquels ont droit les autres canadiens. je suis surpris d'apprendre que notre enfant n'y a pas droit et qu'il est couvert par l'assurance de ma femme ( Desjardins) jusqu'à un mois et après on doit lui prendre une assurance privée. En attendant de pouvoir être éligible et appliquer pour la résidence permanente. Je serai heureux de recevoir des conseils des personnes qui ont été dans la même situation et savoir ce qu'ils ont fait. Merci.
  8. Bonjour. Je fais appel à vous, à vos connaissances. Mon amoureux habite en France et moi à Québec. Nous désirons commencer les démarches d'immigration sous peu. MAIS, mon copain n'a pas une santé de fer. Il n'est pas mourant, n'a aucune maladie contagieuse, mais voila. J'aimerais savoir si certains savent pour quel type de maladie on refuse les immigrants. il n'a besoin d'aucun soins, mais simplement de suivis et medication. Et aussi, je sais que normalement, le gouvernement fédéral, si on est marié, ne peut tenir compte de son ''état de santé'' pour le refuser. Au Qc, est ce pareil? On s'entend, il bosse temps plein, il est très fonctionnel. Donc, voila, si certains peuvent m'éclairer,j'apprécierais! Un grand merci à vous
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines