Jump to content

Indiana

Habitués
  • Content Count

    1,291
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Indiana

  • Rank
    Avocat
  • Birthday 05/16/1970

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Date d'arrivée
    01-07-1998
  • Profession
    Avocat spécialisé en immigration et immigration d'affaires
  • Préoccupation
    Faire profiter de mon expertise en mobilité/immigration
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    France/Canada
  • City
    Bouc-Bel-Air/Montréal

Contact Methods

  • Facebook
    @votreavocatvirtuel

Recent Profile Visitors

232 profile views
  1. En fait votre potentiel employeur veut avoir plus d'informations ce qui est un bon signe. La procédure d'équivalence est un pré-requis et une sécurité pour l'employeur qui ne vous connaît pas. Toutefois cela ne préjuge de rien pour la suite. Car, par la suite, la procédure d'EIMT peut être lourde et coûteuse, y compris pour l'employeur. En tout état de cause, c'est lui qui la débute. Il y a, en ce domaine, la théorie et la pratique. La théorie c'est que nous avons, au Québec, des besoins flagrants de main-d'oeuvre et que cette mains-d'oeuvre peut s'obtenir via un recrutement international en suivant les procédures très bureaucratiques d'EIMT. En pratique les employeurs n'ont pas forcément les ressources humaines et financières à consacrer à ce recrutement. Ils recherchent donc les ressources, sont intéressés par tous les postulants, y compris les étrangers, mais quand vient le moment de la démarche d'EIMT, les choses se corsent. Par conséquent, avant de faire les démarches sollicitées (qui pourraient de toute façon être requises lorsqu'un potentiel employeur aura les moyens de ses ambitions), demandez à l'employeur s'il a déjà procédé à des recrutements internationaux et s'il a les ressources nécessaires pour une EIMT vous concernant. Si la réponse est non, passez à autre chose.
  2. Si vous n'avez pas besoin de fiche de visiteur, que vous avez votre permis d'étude et votre visa, cela ne devrait pas poser de problème. Mai il faudra être très clair au point d'entrée: vous venez pour chercher votre logement et vous installer puis prendre quelques vacances avant le début de la session. Cela n'a rien d'anormal.
  3. Le plus dur reste tout de même la séparation d'avec sa mère.
  4. Vous pouvez effectivement envoyer vos enfants étudier au Canada même s'ils sont mineurs. Contrairement à ce que vous a dit un des membres ils ne seront pas touristes mais étudiants (certains étudiants sont cependant autorisés à étudier avec une simple fiche de visiteur). Toutefois le plus complexe reste qu'il faudra prouver que le tuteur peut assumer les coûts de scolarité et les coûts de garde...et la garde elle-même. Bref, ce n'est pas impossible mais ouvert à une certaine élite financière.
  5. bonjour, il y a une fonction message privé dans le forum. Il faut cliquer sur ma photo de profil puis cliquer sur message. Merci
  6. Bonjour, Faire appel à un consultant est complètement inutile. Ce serait jeter de l'argent par les fenêtres car faire appel d'une décision administrative requiert des compétences légales en droit administratif et ces personnes n'ont aucune compétence légale leur permettant de le faire utilement. Quant au principe même de faire une demande de révision administrative, je n'ai pas suffisamment d'éléments pour vous répondre sur le fond cependant la révision administrative n'est pertinente qu'en cas d'erreur de fait ou de droit flagrante de l'agent. De plus les délais sont devenus décourageants. Par conséquent, le dépôt d'un autre dossier serait a priori préférable mais encore une fois, je n'ai pas assez d'éléments pour vous répondre. Vous pouvez communiquer avec moi par message sécurisé, le cas échéant, car je suis avocat. Bonne chance.
  7. Bonjour, C'est l'employeur qui commence les démarches. Attendez vous à des délais très longs, ce qui peut décourager l'employeur. Par exemple pour le processus simplifié, on parle d'environ 20 à 26 semaines...Les annonces doivent être déposées 4 semaines avant le dépôt du dossier d'EIMT. Par conséquent, les délais actuels peuvent être de 4 à 5 mois. Je ne peux pas répondre de manière précise n'ayant pas en mains suffisamment d'éléments (il est d'ailleurs préférable de ne pas les échanger publiquement) mais vous devez vous assurer que votre potentiel employeur a, au sein de son équipe une RH qui l'a déjà fait ou un avocat spécialisé, d'une part, et qu'il est, à tout le moins, disposé à payer, dès l'ouverture du dossier, 1000$ de frais gouvernementaux (c'est souvent rédhibitoire pour les PME), d'autre part. Aussi, si votre potentiel employeur ne l'a jamais fait cela peut s'apparenter à une mission impossible. N'hésitez pas à communiquer avec moi en MP pour des éléments plus personnels et/ou légaux. Bonne journée. Indiana
  8. Bonjour, Ta question est un peu plus juridique. Je ne peux pas en discuter publiquement. Tu peux me contacter par MP. Merci! Indiana
  9. Aucune idée...C'est impossible à savoir vu que, je le rappelle, le système n'est pas fonctionnel. Il vous permet de faire votre déclaration d'intérêt mais à l'heure actuelle aucune invitation n'est envoyée....
  10. Absolument, je sais... mais dans le cadre du programme des TET Service Canada peut intégrer cette condition, à savoir obtenir les autorisations d'exercice auprès de l'ordre. Mais comme il s'agit d'un serpent qui se mord la queue (pour passer les examen il faut bien venir au Canada!) et pour l'avoir fait notamment avec des ingénieurs, je peux attester que Service Canada peut exiger de prouver que toutes les démarches seront faites (preuves à l'appui d'inscription) et CIC se contentera de ces déclarations...Encore une fois ce type de processus ne se limite pas à ce qui est dit (souvent mal dit) sur les sites internets du gouvernement...Cela requiert souvent de la volonté à toute épreuve, de bons conseils d'un spécialiste et de la bonne volonté des agents et parfois l'aide de l'ordre...Il est vrai que d'un cas à l'autre l'évolution d'un dossier peut très nettement différé à cause de facteurs tels la Loi , l'application de la Loi, la chance, la volonté etc...
  11. Pour les personnes qui ont besoin d'un visa, ce qui est votre cas, il vous faudra également un permis de travail obtenu de l'extérieur du Canada. Les chances sont très faibles...
  12. Bonjour, Effectivement, je vous confirme que faire affaires avec des consultants en immigration est une perte de temps surtout qu'il ne sert à rien de préparer un dossier si ce dossier est voué à l'échec. Tant qu'à faire son dossier, il vaut mieux le faire soi-même et s'appuyer le cas échéant sur de vrais professionnels qui, certes vous aideraient à monter votre dossier (ce qui est important mais pas forcément requis) mais surtout à développer une stratégie migratoire ou renoncer à votre projet si celui-ci n'est pas réaliste. Voici ce que je peux brièvement vous dire sur cette stratégie: 1- Tout est question d'opportunité. Comme géologue il n'y a pas 36 solutions, il vous faudrait dans un premier temps trouver un emploi temporaire. Cette profession est mentionnée dans la liste régionale "Abitibi-Temiscamingue " http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/divers/LIS_region_Hiver2019.pdf, ce qui signifie que cette région manque de géoscientifiques (code national des professions: 2113) et qu'il serait plus facile pour vous de postuler, avec succès, à des offres d'emploi dans cette région. 2- Une fois une offre d'emploi temporaire en poche, votre futur employeur devra tout d'abord faire des démarches d'EIMT (Étude d'impact sur le marché du travail). Si cela fonctionne il vous sera alors possible de venir travailler temporairement au Québec (Le permis de travail temporaire s'obtient au point d'entrée pour un français détenteur d'EIMT). 3- Par la suite, après un certain délai réglementaire, vous pourrez faire une demande de PEQ (programme d'expérience québécoise) qui pourrait vous conduire vers la résidence permanente 4- En l'état actuel des choses, le programme régulier de sélection permanente direct (via la province du Québec et son processus ARRIMA) ne serait pas réaliste dans votre cas car non seulement le système n'est pas encore fonctionnel mais compte tenu du nombre des dossiers dans la base de données cela pourrait prendre des années avant d'être sélectionné. Pour résumer, il vous faut postuler à des emplois depuis l'étranger, viser notamment l'Abitibi et attendre qu'un employeur soit suffisamment intéressé par votre profil pour s'engager dans un processus d'EIMT. Voilà pour la stratégie. Indiana
  13. En gros, vous demandez si les études mentionnées vous permettront de postuler dans le cadre du PEQ? Ce qui me chiffonne dans votre question est la relation entre les deux formations: secrétariat et lancement d'entreprise. Voulez-vous être assistante virtuelle?
  14. Il y a une TRÈS forte compétition dans ce domaine...Ils ouvrent et ferment tous les jours...Les banques n'aident pas ce type de commerce car justement il est trop risqué. Bref, tout cela pour vous dire qu'avant d'ouvrir un café, puisque vous avez une permis de travail ouvert, mieux vaut se faire embaucher comme serveur du temps de bien connaître le marché. C'est la meilleure étude de marché. Dois-je comprendre que vous n'êtes pas le requérant principal? Votre épouse est canadienne ou travailleur spécialisé temporaire? C'est une sage décision....Théoriquement votre permis de travail ouvert vous permettrait d'être votre propre employeur (mais cela ne vous permettra pas, par exemple, de vous qualifier dans le PEQ par la suite, seul programme réaliste d'immigration en l'état actuel des choses. Si vous êtes parrainé (épouse canadienne par exemple), en revanche c'est envisageable. Cela n'a effectivement rien à voir avec ce que vous connaissez en France. Il est très simple de créer une société. Cette entité vous permettra de vous lancer en affaires assez rapidement. Cependant ne comptez pas sur une aide bancaire (tel que mentionnée plus haut). Enfin l'environnement humain et économique des affaires est très complexe. D'où ma première recommandation: trouvez vous un emploi salarié (ce sera très facile) avant de liquider vos économies avec des consultants, courtiers immobiliers peu scrupuleux car il y a énormément d'affaires "à vendre".
  15. Je vous en prie. Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines