Jump to content
mountainair

Il y a bien des gens qui émigre en Nouvelle Écosse quand même

Recommended Posts

N'arrivant pas à trouver d,info sur le net mis à part les sites officiels, je lance une bouteille à la mer...

Installé sur Montréal depuis peu, j'envisage au printemps-été 2013 de bouger sur Halifax ou ses environs. Je suis donc partie à la pêche aux infos, mais hélas ma récolte est assez maigre...

Donc je suis preneuse de toutes les infos sur les sujets: perspectives d'emploi, coût de la vie (les chiffres que j'ai pu trouver datent de 2009) etc, etc...

Ou bien si au fil de vos pérégrinations bloguesques vous êtes tombés sur des blogs de personnes vivants en Nouvelle Ecosse (même des natifs), ça m'intéresse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais suivre les reponses car j'aimerai trainer mes savates de ce cote la egalement car envie de me trouver sur la cote Atlantique. Je pense qu'il va falloir faire un voyage de prospection en tant qu'emigrant et non plus immigrant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut faire un voyage de groupe si tu veux ... ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a bien des gens qui émigrent en Nouvelle Écosse quand même

Ah ça oui, "quand même" ...

A moins d'avoir une perspective d'emploi sûre là-bas, ou d'être indifférent aux conditions socio-économiques qu'on devra endurer, il est hasardeux de choisir l'Est du Canada, région anciennement dédiée en bonne partie au secteur de la pêche. Or ce secteur a tourné à l'eau de boudin vu que les océans ne sont plus ce qu'ils étaient et que la morue, jadis inépuisable, s'est soudain déclarée en grève. Quelques possibilités intéressantes apparaissent, comme par exemple le pétrole découvert à Terre-Neuve, mais dans l'ensemble ces provinces sont mal à point.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut faire un voyage de groupe si tu veux ... ;-)

Je ne pourrai effectuer ce voyage de decouverte qu'en Aout 2013 au plus tot, et mon coeur balance entre la Nouvelle-Ecosse et le Nouveau-Bunswick.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a bien des gens qui émigrent en Nouvelle Écosse quand même

Ah ça oui, "quand même" ...

A moins d'avoir une perspective d'emploi sûre là-bas, ou d'être indifférent aux conditions socio-économiques qu'on devra endurer, il est hasardeux de choisir l'Est du Canada, région anciennement dédiée en bonne partie au secteur de la pêche. Or ce secteur a tourné à l'eau de boudin vu que les océans ne sont plus ce qu'ils étaient et que la morue, jadis inépuisable, s'est soudain déclarée en grève. Quelques possibilités intéressantes apparaissent, comme par exemple le pétrole découvert à Terre-Neuve, mais dans l'ensemble ces provinces sont mal à point.

Comme au Québec il y a des zones plus sinistrées que d'autres. Pour ma part, si je pars en Nouvelle-Écosse ce sera pour Halifax ou sa grande région. Il est clair que je n’irai pas m'installer dans l'Est de la nouvelle écosse.

D'ailleurs soit dit en passant Halifax semble avoir un taux de chômage supérieur d'1 point par rapport à Québec et bien inférieur à Montréal.

http://srv129.services.gc.ca/rbin/fra/taux.aspx?id=2012#data

Mais ceci est un autre sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit guide trouvé aujourd'hui. Il y a certes des infos archi connues, mais il y a quelques petites adresses à piquer, et les chiffres datent de septembre 2011!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup d'anglais émigrent en Nouvelle-Écosse, une petite recherche sur le forum du site British Expats (équivalent britannique d'Immigrer.com) te permettra de récolter des renseignements récents et de poser des questions à des personnes qui se sont installé à Halifax :

http://britishexpats.com/forum

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre chose : faut pas s'arrêter aux statistiques, depuis quatre ans qu'on est au Nouveau-Brunswick, ni moi ni mon conjoint n'avons été au chômage. Je ne dis pas que tout est rose dans les Maritimes, loin de là, mais c'est pas l'enfer non plus, des emplois, il y en a.

Après, il vaut mieux arriver avec un contrat en poche, c'est évident, alors si tu as moyen de démarcher des entreprise à partir du Québec...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu la chance de voyager durant 2-3 ans aux Atlantiques (pour travail), puis c'est une très belle région

avec des gens chaleureux et sympa. C'est un bel endroit pour élever une famille.

Si j'aurais à déménager dans le ROC, j'irais certainement dans les Atlantiques (ou à Ottawa).

Problèmes?

Le climat est très humide et pluvieux (un peu comme en Bretagne) mais avec plus de neige en hiver.

Les tempêtes de neige en hiver dans les Atlantiques sont vraiment quelque chose!

Le centre du NB (Fredericton, Edmunston) est plus sec et très froid en hiver.

Une partie importante du NB parle francais, mais la langue de l'emploi est l'anglais à 99%.

Oubliez-vous de décrocher un emploi dans les Atlantiques sans un bon niveau oral et écrit d'anglais.

Même dans les compagnies où 1/3 ou 1/2 des employés parlent francais, toutes les réunions,

les présentations et les activités se font en anglais.

Edited by argentino2003

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Michoko pour le lien, je suis allée jeter un coup d'oeil, et l'ambiance y a l'air très conviviale. Je creuserai un peu plus ma recherche dans les semaines à venir.

Il est clair que l'idéal est d'avoir déjà un job avant d'arriver, je pense que c'est valable peu importe l'endroit où l'on va. Mais hélas je ne suis pas dans un métier très spécialisé (type informatique ou autres), et donc on ne viendra certainement pas me chercher. Je pense cependant faire appel aux associations francophones présentes sur place quelques mois avant d'y aller pour déjà tâter le terrain.

@Argentino: Justement le fait que ce soit à 99% anglophone est un avantage pour moi. Je peux communiquer sans trop de difficulté en anglais, et je maitrise parfaitement le français, et à ce que j'ai pu lire et entendre de différentes sources, c'est un avantage de les zones anglophones du canada (ce qui est plutôt l'inverse au Québec -notamment Montréal- où l'on demande quasi systématiquement un parfait bilinguisme et où la concurrence est plus rude sur ce point).

Pour ma part ce sera la Nouvelle Ecosse et plus précisément la HMR. Je sais que le climat sera plus pluvieux et de toute façon je ne m'attends pas à un climat tempéré, sinon ça ne serait pas le Canada ;-)

Merci en tout cas à tous les deux pour vos réponses

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mckenzie
mountainair

Merci Michoko pour le lien, je suis allée jeter un coup d'oeil, et l'ambiance y a l'air très conviviale. Je creuserai un peu plus ma recherche dans les semaines à venir.

Il est clair que l'idéal est d'avoir déjà un job avant d'arriver, je pense que c'est valable peu importe l'endroit où l'on va. Mais hélas je ne suis pas dans un métier très spécialisé (type informatique ou autres), et donc on ne viendra certainement pas me chercher. Je pense cependant faire appel aux associations francophones présentes sur place quelques mois avant d'y aller pour déjà tâter le terrain.

@Argentino: Justement le fait que ce soit à 99% anglophone est un avantage pour moi. Je peux communiquer sans trop de difficulté en anglais, et je maitrise parfaitement le français, et à ce que j'ai pu lire et entendre de différentes sources, c'est un avantage de les zones anglophones du canada (ce qui est plutôt l'inverse au Québec -notamment Montréal- où l'on demande quasi systématiquement un parfait bilinguisme et où la concurrence est plus rude sur ce point).

Pour ma part ce sera la Nouvelle Ecosse et plus précisément la HMR. Je sais que le climat sera plus pluvieux et de toute façon je ne m'attends pas à un climat tempéré, sinon ça ne serait pas le Canada ;-)

Merci en tout cas à tous les deux pour vos réponses

La connaissance du français n'est pas vraiment un avantage en Nouvelle-Écosse puisque très peu d'emplois demandent la connaissance du français dans cette province... bonne installation en Nouvelle-Écosse quand même.

Edited by mckenzie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est donc possible de s'installer sur cette province avce le programme des candidats des provinces mais ce que je veux savoir c'est : Quels sont les critères pour être sélectionné par la province a part les tests minguistiques qui désormais sont obligatoires pour tout le canada. Faudrait-il décrocher un emploi pour esperer continuer la démarche et déposer sa demande de residence permanente.

Merci pour vos réponses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En deux clics de souris, j'ai trouvé ceci:

Conditions d’admissibilité

Pour être admissible à présenter une demande sous ce volet, le travailleur qualifié doit :

  • posséder un statut juridique dans son pays de résidence;

  • avoir reçu une offre d’emploi à durée indéterminée à temps plein, d’un employeur établi en Nouvelle-Écosse;

  • détenir les diplômes, la formation, les compétences et les documents nécessaires pour occuper le poste;

  • pouvoir démontrer à la province son intention sincère et sa capacité à s’établir de façon permanente en Nouvelle-Écosse;

  • avoir suffisamment de ressources financières;

  • répondre aux critères relatifs à l’âge, à l’éducation, aux aptitudes linguistiques et à l’expérience de travail.

http://immigrationnouvelleecosse.com/travailleur-qualifie

Share this post


Link to post
Share on other sites

@kobico

Vous avez bien mis en valeur la deuxième condition relative à l'offre d'emploi car c'est la chose la plus difficile à satisfaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@kobico

Vous avez bien mis en valeur la deuxième condition relative à l'offre d'emploi car c'est la chose la plus difficile à satisfaire.

Je l'ai mise en valeur parce que c'était précisément LA réponse à votre question:

Faudrait-il décrocher un emploi pour esperer continuer la démarche et déposer sa demande de residence permanente.

J'essaie seulement de vous aider. Merci

Edited by kobico

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou e

Merci Michoko pour le lien, je suis allée jeter un coup d'oeil, et l'ambiance y a l'air très conviviale. Je creuserai un peu plus ma recherche dans les semaines à venir.
Il est clair que l'idéal est d'avoir déjà un job avant d'arriver, je pense que c'est valable peu importe l'endroit où l'on va. Mais hélas je ne suis pas dans un métier très spécialisé (type informatique ou autres), et donc on ne viendra certainement pas me chercher. Je pense cependant faire appel aux associations francophones présentes sur place quelques mois avant d'y aller pour déjà tâter le terrain.

@Argentino: Justement le fait que ce soit à 99% anglophone est un avantage pour moi. Je peux communiquer sans trop de difficulté en anglais, et je maitrise parfaitement le français, et à ce que j'ai pu lire et entendre de différentes sources, c'est un avantage de les zones anglophones du canada (ce qui est plutôt l'inverse au Québec -notamment Montréal- où l'on demande quasi systématiquement un parfait bilinguisme et où la concurrence est plus rude sur ce point).
Pour ma part ce sera la Nouvelle Ecosse et plus précisément la HMR. Je sais que le climat sera plus pluvieux et de toute façon je ne m'attends pas à un climat tempéré, sinon ça ne serait pas le Canada ;-)

Merci en tout cas à tous les deux pour vos réponses

Ou en etes vous dans votre projet d'immigration en nouvelle Ecosse ?

Nous envisageons aussi de bouger dans ce coin la...vers Halifax ou sa region...

et chercher quelque chose sur place...se rapprocher de l'ocean..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Benguiste,

Désolée pour cette réponse très très tardive.
Pour l'instant mon projet de départ vers la Nouvelle-Ecosse est mis de côté, mais qui sait peut-être qu'un jour...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à toutes et à tous

je me permets de relancer un peu le sujet car après 3 ans au Québec , à Québec, ma femme notre petite et moi allons partir à Halifax début Septembre.

nous sommes français et sommes venus dans le cadre d'un permis de travail ouvert accordé pour un post doctorat realise par ma femme et dont le terrain nécessite une relocalisation à Halifax pour la poursuite du projet.

a priori nous repartons donc pour une période de 3 ans, cette fois en Nouvelle Ecosse et la perpective de retrouver la proximité de l'océan nous fait vraiment du bien au moral. pour avoir effectué plusieurs séjours du côté d'halifax je sais qu'il y a notamment une multitude de spots de surf de qualité notamment cow bay et lawrentown qui ont un énorme potential (meme s'il va vraiment falloir s'équiper pour l'hiver l'eau étant particulièrement glaciale)

Nous allons également faire une demande de residence permanente depuis la Nouvelle Ecosse et nous demandions si d'autres membres du forum l'ont fait récemment dans cette province qui perd régulièrement et depuis maintenant plusieurs années de la population. Notre petite fille est franco-canadienne et aura à peine un an donc nous aurons sans doute à trouver un mode de garde dans les mois qui suivent notre arrive.

Nous cherchons également des informations sur les modes de déménagement depuis Québec ( ce qui ne doit pas se faire si souvent) et à date la solution la moins onéreuse que nous ayons trouvé est via U-Haul et ses box à remplir soi meme et qu'ils expedient ensuite à votre nouvelle adresse.

Les loyers semblent également plutôt élevés à Halifax, les étudiants étant trés nombreux en ville du coup les quartiers proches de l'université sont vraiment super chers ( pour un 2 chambres plus correct il faut compter aux alentours de 1400 dollars souvent..)

En tout cas si d'autres personnes se sont installées récemment à Halifax et souhaitent partager leurs experiences, ou que vous envisagez de partir et avez besoin d'infos n'hésitez pas à me contacter en mp, j'essaierai de mettre à jour le sujet régulièrement pour vous dire comment la transition depuis le Québec se passé. Merci à tous!!

ps: je ne sais pas si Miss Parati et soffie sont encore dans les parages mais si c'est le cas j'aimerai bien savoir ou elles en sont ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à toutes et à tous

je me permets de relancer un peu le sujet car après 3 ans au Québec , à Québec, ma femme notre petite et moi allons partir à Halifax début Septembre.

a priori nous repartons donc pour une période de 3 ans, cette fois en Nouvelle Ecosse et la perpective de retrouver la proximité de l'océan nous fait vraiment du bien au moral. pour avoir effectué plusieurs séjours du côté d'halifax je sais qu'il y a notamment une multitude de spots de surf de qualité notamment cow bay et lawrentown qui ont un énorme potential (meme s'il va vraiment falloir s'équiper pour l'hiver l'eau étant particulièrement glaciale)

Nous allons également faire une demande de residence permanente depuis la Nouvelle Ecosse et nous demandions si d'autres membres du forum l'ont fait récemment dans cette province qui perd régulièrement et depuis maintenant plusieurs années de la population. Notre petite fille est franco-canadienne et aura à peine un an donc nous aurons sans doute à trouver un mode de garde dans les mois qui suivent notre arrive.

tres belle ville Halifax, tres belle region, une des plus sympa au pays.. Ville de marins aussi.

Si vous cherchez de bons spots pour le surf (moi j'avais trouve pour la planche a voile) essayez la cote nord, a la sortie du detroit de Northumberland .. Sur la route cotiere j'avais repere des endroits extraordinaires pour la planche par Nord Est avec un avantage de taille, les eaux sont baignables en ete..20C je dirais mi aout. et au moins jusqu'a l'entree du parc de cabot Trail. les vagues ne seront pas aussi grosses que de l'autre cote, mais c'est plus tempere.

visitez du cote de Melmerby beach, et la route cotiere jusqu'a Antigonish ou carrement jusqu'a l'entree de Cabot trail apres avoir passe Cheticamp (village acadien ou on parle francais et ou on mange beaucoup de poisson ...)

A la pointe du cap Breton l'eau est deja glaciale meme en plein mois d'aout ...

bonne chance

Stef

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Marie1965
      Bonjour à tous,
       
      Je viens d'avoir une offre d'emploi pour cette province et je suis perdue!

      Si vous connaissez la vie dans cette petite île, j'aimerai connaitre l'avis des gens. Comment est la vie, le prix des logements, le français sur place, les écoles pour mes 2 filles et l'emploi pour mon mari.

      Je lis beaucoup de chose et je ne sai plus où donner de la tête...

      Vraiment impatiente tout de même, on se prépare!

      Merci 
       
      MARIE
    • By VictoriaCDENE
      Bonjour à tous, 
       
      Je vois qu'il n'existe pas de sujet existant sur la Nouvelle-Écosse, et pourtant, quelle belle et accueillante province ! 
      Je suis arrivée de France à Halifax en octobre 2014 et en tant qu'agente aux communications et au marketing pour le CDÉNÉ (Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse) voici quelques précieuses informations que j'aimerai partager avec vous si vous souhaitez immigrer en Nouvelle-Écosse :
       
      Tourisme 
      Ses côtes de près de 7 400 km baignent dans l’océan Atlantique. Ses régions urbaines et rurales permettent d’infinies possibilités pour se réaliser aux plans professionnel et personnel. Malgré le fait qu’elle soit une province anglophone et que son marché du travail fonctionne majoritairement en anglais, la Nouvelle-Écosse offre d’excellentes possibilités de carrières aux individus qui maîtrisent également le français. Sa situation géographique est aussi avantageuse du point de vue des affaires en raison de sa proximité avec les marchés européens et américains. D’ailleurs, la Nouvelle-Écosse compte un aéroport international, l’Aéroport international Stanfield d’Halifax, qui offre des vols directs vers plus de 11 pays, en plus de vols à l’intérieur du Canada et vers les États-Unis. Il est également important de souligner que le coût de la vie en Nouvelle-Écosse est faible, ce qui entraîne un pouvoir d’achat plus élevé ainsi qu’une plus grande qualité de vie.
       
      Vivre en français
      Il existe, en Nouvelle-Écosse, des communautés de langue française établies depuis longue date. Leur présence date du 17e siècle et leur population est connue sous le nom des « Acadiens et Acadiennes ». Encore aujourd’hui, la langue française est utilisée dans ces communautés.
      Du point de vue de la langue, 10 % de la population néo-écossaise, soit près de 100 000 personnes, peut s’exprimer en français. Bien que seulement 4 % des résidents de la Nouvelle-Écosse possèdent le français comme langue maternelle, près d’une demi-douzaine de ses collectivités comptent un nombre important d’habitants qui s’expriment dans cette langue. Les personnes d’expression française forment la majorité dans trois de ces régions.
       
      Les familles d’expression française ont accès à plus de 20 écoles publiques francophones chapeautées par le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP). De plus, l’Université Sainte-Anne offre des programmes universitaires et collégiaux en français dans ses cinq campus. Enfin, de nombreux organismes régionaux, provinciaux et institutionnels offrent des services variés en français aux diverses collectivités où un nombre élevé de résidents s’expriment en français. Bref, il est possible d’envisager une vie riche et stimulante en français en Nouvelle-Écosse!
       
      Emploi
      La Nouvelle-Écosse a un besoin grandissant de recruter des travailleurs qualifiés provenant de l’étranger pour réaliser son plein potentiel. Notre province est d’une beauté exceptionnelle, elle prend racine dans des communautés fortes et elle offre son lot de possibilités à saisir.
       
      Important! dans le cadre du projet pilote d'immigration au Canada atlantique, certaines professions sont prioritaires pour l'immigration en Nouvelle-Écosse lors de votre demande d'entrée express. Voici la liste :
       
      #
      Titre des professions
      CNP
       
      Niveau d
      compétence
       
      1
      Vérificateurs/vérificatrices et comptables
       
      1111
      A
      2
      Autres agents financiers/agentes financières
      1114
      A
      3
      Professionnels/professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques
      1123
      A
      4
      Adjoints administratifs/adjointes administratives
      1241
      B
      5
      Techniciens/techniciennes en comptabilité et teneurs/teneuses de livres
      1311
      B
      6
      Ingénieurs civils/ingénieures civiles
      2131
      A
      7
      Analystes et consultants/consultantes en informatique
      2171
      A
      8
      Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs
      2174
      A
      9
      Techniciens/techniciennes de réseau informatique
      2281
      B
      10
      Agents/agentes de soutien aux utilisateurs
      2282
      B
      11
      Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées
       
      3012
      A
      12
      Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires
      3233
      B
      13
      Enseignants/enseignantes au niveau collégial et autres instructeurs/instructrices en formation professionnelle
       
      4021
      A
      14
      Techniciens/techniciennes juridiques et personnel assimilé
       
      4211
      B
      15
      Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires
       
      4212
      B
      16
      Représentants/représentantes des ventes financières
       
      6235
      B
       
      Professions en demande en 2016
      Les chiffres entre parenthèses, qui suivent le nom des professions, correspondent à un code CNP, soit un code de la Classification nationale des professions. La CNP est la référence reconnue des professions au Canada. Le générique masculin est utilisé dans le but d’alléger la lecture du texte. Il désigne à la fois les femmes et les hommes.
      Professions des affaires, des finances et de l’administration
      Vérificateurs et comptables (1111) Profession réglementée*
      Analystes financiers et analystes en placements (1112) Non réglementée
      Professions de la santé
      Omnipraticiens et médecins en médecine familiale (3112) Réglementée*
      Infirmiers autorisés et infirmiers psychiatriques autorisés (3012) Réglementée*
      Infirmiers auxiliaires (3233) Réglementée*
      Technologues de laboratoires médicaux (3211) Réglementée*
      Physiothérapeutes (3142) Réglementée*
      Ergothérapeutes (3143) Réglementée*
      Sciences naturelles et appliquées et professions apparentées          
      Ingénieurs civils (2131) Réglementée*
      Ingénieurs mécaniciens (2132) Réglementée*
      Ingénieurs électriciens et électroniciens (2133) Réglementée*
      Ingénieurs informaticiens (2147) Réglementée*
      Analystes et consultants en informatique (2171) Non réglementée
      Analystes de bases de données et administrateurs de données (2172) Non réglementée
      Programmeurs et développeurs en médias interactifs (2174) Non règlementée
      Professions en sciences sociales et en éducation 
      Psychologues (4151) Réglementée*
      Éducateurs et aide-éducateurs de la petite enfance (4214) Réglementée*

      *Certaines professions et certains métiers sont réglementés en Nouvelle-Écosse. En d’autres termes, un permis d’exercice est exigé. Pour en découvrir davantage visitez http://immigrertravaillerne.ca/professions-reglementees/
       
      Pour en savoir plus sur les services du CDÉNÉ et la Nouvelle-Écosse, rendez-vous sur http://immigrertravaillerne.ca/ et contactez nos agents par courriel :
      Agente de recherche - laura.le@cdene.ns.ca 
      Agente en immigration économique - ncomeau@cdene.ns.ca
       
      Liste (non exhaustive) des organismes francophones en Nouvelle-Écosse par secteur : 
       
      Santé
      Réseau santé Nouvelle-Écosse
       
      Vie communautaire et culturelle
      La fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse
      Conseil communautaire du Grand-Havre
      Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse
      Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse
      Centre de ressources pour les familles militaires
      Fédération des femmes acadiennes Nouvelle-Écosse
      Centre communautaire de la Rive-Sud
      Association de la Vallée
      Centre francophone communautaire de Truro
      Conseil acadien de Par-en-Bas
      Centre communautaire étoile de l'Acadie
      L'Acadie de Chezzetcook
      Centre communautaire culturel La Picasse
      La Société acadienne de Clare
      Société acadienne Sainte-Croix
      Centre culturel et galerie les Trois Pignons
       
      Éducation et jeunesse
      Conseil scolaire acadien provincial
      Conseil jeunesse provincial
      Université Sainte-Anne
      Garderie Le Petit Voilier
      Alliance Française Halifax
      Fédération des parents acadiens Nouvelle-Écosse
      The French Doctor
      Prématernelle le Jardin d'Evra
      Fleur de Lys
      Centre provincial de ressources préscolaires
      Jeux de l'Acadie Nouvelle-Écosse
      Équipe alphabétisation Nouvelle-Écosse
       
      Juridique
      Association des juristes d'expression française Nouvelle-Écosse
       
      Immigration
      Immigration Francophone Nouvelle-Écosse
      Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse
       
      Emploi et entreprise
      Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse
      Chambre de commerce francophone Halifax
       
      Média
      Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
      Radio Canada
      Oui 98.5
      CIFA FM 104.1
      CITU FM 104.1
      CKJM FM 106.1(Chéticamp) / 92.5 (Pomquet)
       
       
    • By VictoriaCDENE
      Bonjour à tous, 
       
      Vous pensez à immigrer au Canada? vous vous demandez quel est le marché de l'emploi en Nouvelle-Écosse et quelles sont les opportunités? Ces informations sont pour vous ! 
      La Nouvelle-Écosse a un besoin grandissant de recruter des travailleurs qualifiés provenant de l’étranger pour réaliser son plein potentiel. Notre province est d’une beauté exceptionnelle, elle prend racine dans des communautés fortes et elle offre son lot de possibilités à saisir.
       
      Important! dans le cadre du projet pilote d'immigration au Canada atlantique, certaines professions sont prioritaires pour l'immigration en Nouvelle-Écosse lors de votre demande d'entrée express. Voici la liste :
       
      #
      Titre des professions
      CNP
       
      Niveau d
      compétence
       
      1
      Vérificateurs/vérificatrices et comptables
       
      1111
      A
      2
      Autres agents financiers/agentes financières
      1114
      A
      3
      Professionnels/professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques
      1123
      A
      4
      Adjoints administratifs/adjointes administratives
      1241
      B
      5
      Techniciens/techniciennes en comptabilité et teneurs/teneuses de livres
      1311
      B
      6
      Ingénieurs civils/ingénieures civiles
      2131
      A
      7
      Analystes et consultants/consultantes en informatique
      2171
      A
      8
      Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs
      2174
      A
      9
      Techniciens/techniciennes de réseau informatique
      2281
      B
      10
      Agents/agentes de soutien aux utilisateurs
      2282
      B
      11
      Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées
       
      3012
      A
      12
      Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires
      3233
      B
      13
      Enseignants/enseignantes au niveau collégial et autres instructeurs/instructrices en formation professionnelle
       
      4021
      A
      14
      Techniciens/techniciennes juridiques et personnel assimilé
       
      4211
      B
      15
      Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires
       
      4212
      B
      16
      Représentants/représentantes des ventes financières
       
      6235
      B
       
      Professions en demande en 2016
      Les chiffres entre parenthèses, qui suivent le nom des professions, correspondent à un code CNP, soit un code de la Classification nationale des professions. La CNP est la référence reconnue des professions au Canada. Le générique masculin est utilisé dans le but d’alléger la lecture du texte. Il désigne à la fois les femmes et les hommes.
      Professions des affaires, des finances et de l’administration
      Vérificateurs et comptables (1111) Profession réglementée*
      Analystes financiers et analystes en placements (1112) Non réglementée
      Professions de la santé
      Omnipraticiens et médecins en médecine familiale (3112) Réglementée*
      Infirmiers autorisés et infirmiers psychiatriques autorisés (3012) Réglementée*
      Infirmiers auxiliaires (3233) Réglementée*
      Technologues de laboratoires médicaux (3211) Réglementée*
      Physiothérapeutes (3142) Réglementée*
      Ergothérapeutes (3143) Réglementée*
      Sciences naturelles et appliquées et professions apparentées          
      Ingénieurs civils (2131) Réglementée*
      Ingénieurs mécaniciens (2132) Réglementée*
      Ingénieurs électriciens et électroniciens (2133) Réglementée*
      Ingénieurs informaticiens (2147) Réglementée*
      Analystes et consultants en informatique (2171) Non réglementée
      Analystes de bases de données et administrateurs de données (2172) Non réglementée
      Programmeurs et développeurs en médias interactifs (2174) Non règlementée
      Professions en sciences sociales et en éducation 
      Psychologues (4151) Réglementée*
      Éducateurs et aide-éducateurs de la petite enfance (4214) Réglementée*

      *Certaines professions et certains métiers sont réglementés en Nouvelle-Écosse. En d’autres termes, un permis d’exercice est exigé. Pour en découvrir davantage visitez http://immigrertravaillerne.ca/professions-reglementees/
       
      Pour en savoir plus sur nos services et la Nouvelle-Écosse, rendez-vous sur http://immigrertravaillerne.ca/ 
       
      Contactez nos agents par courriel :
      Agente de recherche - laura.le@cdene.ns.ca 
      Agente en immigration économique - ncomeau@cdene.ns.ca
    • By Pomponette78
      Bonjour à tous,
       
      Ayant constaté que certains auto-entrepreneurs avaient eu le plus grand mal à obtenir leur formulaire SE 401-Q-207 auprès du RSI, je vous fais aujourd'hui
      part de mes démarches. J'ai réussi à obtenir le mien en écrivant à l'adresse relations.internationales@pl.rsi.fr et en joignant une copie de
      mon formulaire R4 (radiation auto-entrepreneur). Aucun formulaire de radiation de l'Urssaf ne m'a été demandé et j'ai reçu mon papier
      très rapidement. Attention, ce message concerne uniquement les professions libérales et non les commerçants ou autres.
       
      Voilà, j'espère que mon message pourra aider certains d'entre vous. Je vous souhaite une excellente installation !
      Pomponette78
    • By Laurent
      L'hiver n'est pas officiellement commencé, mais la tempête qui sévit sur la majeure partie du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard fait oublier qu'il y a à peine quelques jours, plusieurs croyaient qu'ils allaient vivre un Noël vert.
        Presque toutes les écoles sont fermées mardi au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, en raison du mauvais temps.
      Il est déjà tombé une douzaine de centimètres de neiges dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick et, au lieu de s'améliorer, les conditions vont se détériorer au fil des heures, selon Environnement Canada.
       
      La région de Kent, au Nouveau-Brunswick, pourrait recevoir jusqu'à 40 cm de neige, alors que plus au nord on prévoit en général de 15 à 25 cm de neige supplémentaire.
       
      À l'Île-du-Prince-Édouard, la neige sera forte par moments, donnant une accumulation totale variant de 20 cm sur les secteurs est à 40 cm sur les secteurs ouest, avant de se changer progressivement en averses de neige ou de pluie vers minuit.
      Le sud du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard auront droit à tout un cocktail météo. Alors qu'à Saint-Jean on peut s'attendre à recevoir 40 mm de pluie, dans les régions de Moncton et du sud-est, la neige mêlée de grésil deviendra de modérée à forte par moments mardi matin et persistera pendant une longue période, avant de se changer à nouveau en neige mardi soir.
       
       
        La GRC recommande la plus grande prudence sur les routes pour ceux et celles qui ont à se déplacer en voiture.
       
      Suite et source : Radio-Canada
    • By Pantamelie
      Bonjour,

      je suis étudiante en master en graphisme et j'ai trouvé récemment une agence qui accepte de me prendre en stage du mois d'avril à septembre !
      Maintenant une nouvelle galère commence QUEL STATUT prendre pour le VISA ? Trouver le logement ? ETC.... Nous partons à deux copines on aimerai bien trouver une grande coloc au style "auberge espagnol" : bonne franquette ; du monde ; des gens cools ; de l'entraide ; de l'ambiance !

      Bref on est preneuse de n'importe quel bon conseil
      Nous sommes en stage entre le Squard Victoria et l'hopital Notre-Dame. Es que c'est un bon quartier, dynamique ?

      Quelles démarches avez vous effectué pour votre visa ? sachant que nos stages ne sont pas rémunérés...

      Merci par avance et bonne journée à vous tous !!

    • By Zoliponey
      Bonjour ou Bonsoir, c'est selon l'endroit d'où vous me lirez.

      Nous sommes une famille de 4 personnes, dont deux enfants de 5 et 10 ans, vivant en Belgique.

      Il y a peu de temps, nous nous sommes mis à réfléchir sur l'idée de partir vivre au Canada, une famille de notre région y ayant immigré cet été et n'en disant que du bien. Pour notre part, nous n'y sommes jamais allé.

      Fin novembre nous nous rendrons au salon Destination Canada qui se tiendra à Bruxelles pour une première approche et pour pouvoir une idée un peu plus concrète de ce projet un peu fou (mais non irréalisable puisque vous êtes tous là pour en témoigner )

      Des questions il y en a plein...

      La 1e étant: avez-vous tous fait un voyage de repérage avant de partir ou y en a-t-il parmi vous qui sont partis vire au Canada sans jamais y avoir mis les pieds avant?

      Nous avons jeté notre dévolu sur MONCTON au NB. Je me suis dit que pour une "première approche" du pays ça devrait le faire

      Qu'en pensez-vous?

      J'ai lu des horreurs sur les soins de santé, notamment sur le délai d'attente aux urgences et/ou pour avoir un médecin de famille. Ayant deux jeunes enfants, c'est un point qui m'inquiète un peu...

      Ensuite j'aimerais savoir comment se déroulent les journées à l'école. Les loisirs pour les enfants? Y a-t-il beaucoup d'activités ou de rencontres organisées entre familles? Les enfants vont-ils comme chez nous jouer les uns chez les autres?

      Comment se passent les soirées et les week-ends? Plutôt chacun chez soi ou repas et sorties entre amis?

      Quels sont les "pièges" ns lesquels ne pas tomber en tant que nouveau arrivants?

      Quelles ont été vos désillusions par rapport aux attentes que vous nourrissiez en immigrant?

      Et au contraire quelles bonnes surprises avez vous eu?

      L'initiative de partir vivre au Canada vient de moi. Et même si pour l'instant ma petite famille adhère à l'idée, j'ai un peu peur qu'ils risquent de ne pas s'y plaire pur X raison.

      C'est pourquoi j'aimerais que vous me décriviez un peu l'ambiance là-bas, dans votre nouvelle patrie.

      Merci à ceux qui se prendront le temps de me répondre.

      Mo from Belgium




    • By mountainair
      bonjour à tous,
      Je suis arrivée il y a peu (à Montréal pour l'instant), et comme j'aime bien explorer toutes les pistes j'envisage la voix de l'installation en région. Je souhaiterais avoir le retour d'expérience de personnes qui ont fait appel au service de Place aux jeunes en région.
      Avez vous participé à des séjours exploratoires? comment cela se déroule-t-il (quel est le programme sur place...)? quelles régions avez vous exploré? Si vous avez pris la décision de vous y installer, les services d'aides à la recherche d'emploi de PAJ ont-il été efficace? Ils indiquent qu,une forme de parrainage avec une famille du coin est mis en place pour votre arrivée afin de faciliter votre intégration. Cela a-t-il été utile?
      Bref, toutes les infos sont les bienvenue!
    • By Christine Lavoie
      Bonjour,



      J'accompagne de jeunes français voulant s'établir au Québec.

      Sachant qu'il y a déjà beaucoup d'organismes d'aide à l'intégration, quels sont les types de services dont vous auriez souhaité bénéficier et pour lesquels vous n'avez pas trouvé d'aide?




      Merci pour vos retours d'expérience.



      Cordialement,



      Christine Lavoie
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines