Jump to content

Michoko2

Habitués
  • Content Count

    170
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Michoko2

  • Rank
    Incontournable

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Date d'arrivée
    29-10-2008
  • Profession
    Traductrice
  • Pays d'origine
    BZH 56
  • Pays de résidence
    Fredericton
  • City
    Moncton

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

1,897 profile views
  1. +1, aucune possibilité de transformer un visa touristique en permis de travail... Ne vous mettez pas hors la loi, vous seriez dans une situation impossible vis-à-vis des autorités si jamais vous souhaitiez un jour régulariser votre situation. Commencez par faire un tour dans la FAQ du site, toute la procédure d'immigration est détaillée.
  2. Bonjour à tous, J'ai été contacté récemment par une personne qui souhaite compiler une liste des associations celtes d'Halifax, dont d'éventuelles associations bretonnes (c'est un passionné !). J'habite moi-même à Fredericton, où les Bretons sont plutôt rares, mais je ne connais pas la situation en Nouvelle-Écosse ? Donc, si vous avez fondé une association BZH, êtes membre d'un club de buveurs de chouchen ou avez simplement eu vent d'un groupe de musiciens qui jouent de la bombarde en cuisinant des kouign-amann, faites-moi signe ! Valérie
  3. Oui, c'est un monopole ! Alcool NB est une société de la Couronne et la seule entité habilité à vendre de l'alcool, mis à part quelques exception comme le projet pilote dans les supermarchés. Ce type de monopole est la norme dans la plupart des provinces.
  4. Ce n'est plus tout à fait vrai depuis 2014, un projet pilote a été lancé et certains supermarchés choisis peuvent vendre quelques bouteilles de jaja. C'est principalement de la piquette, mais bon, ça dépanne : http://www.acadienouvelle.com/actualites/2014/05/12/du-vin-sera-vendu-certaines-epiceries-du-n-b/
  5. Allez, c'est le weekend, voilà une petite vidéo sympa pour rebooster tous ceux qui se débattent avec l'administration en ce moment. C'est signé Eric Goggin, un concepteur graphique du NB qui utilise un drone pour tourner des petits films très poétiques du haut des airs.
  6. Bon retour, heureuse que votre intégration administrative et scolaire se passe bien ! J'espère que la recherche de boulot ne tardera pas à porter ses fruits, le travail, c'est effectivement le nerf de la guerre, alors courage !
  7. Si vous pensez ne rester que si peu de temps au Québec, le PVT semble adapté à vos projets… Voilà la rubrique : http://www.immigrer.com/faq/rubrique/Programme-Vacances-Travail-PVT.html Par contre, pour 18 mois, il semble illusoire de vouloir travailler dans vos domaines, qui nécessitent des inscriptions à des ordres professionnels… Il y a de nombreuses formalités, et vraiment, le jeu n'en vaudrait pas la chandelle. Si c'est surtout le tourisme qui vous intéresse, c'est peut-être un congé sabbatique qu'il vous faut planifier ?
  8. Pour les urgences, qualité de service impeccable, à Moncton comme à Frédé. L'attente peut varier énormément selon le nombre de personnes qui se présentent ce jour-là et la gravité des cas. Les malades sont triés à leur arrivée, et vus par les médecins selon la gravité de leur état. Les enfants et les personnes âgées sont prioritaires. Traduction : si tu es un adulte relativement bien portant et que tu arrives le jour où un bus rempli d'enfants est parti dans le fossé, tu vas y passer la journée ! Notre expérience (3 fois aux urgences ) : entre 2 et 5 heures.
  9. Non, non, ce que j'appelle les maladies de l'oeil, ce sont les glaucomes, les cataractes, les problèmes de cornée, etc. Tout ce qui concerne la myopie, la presbytie, l'astigmatisme ou autre, et qui débouche généralement sur la vente d'une paire de lunette, c'est l'optométriste qui s'en occupe. C'est d'ailleurs un docteur, au sens "titulaire d'un doctorat", voilà l'explication des différences optométriste/ophtamlo : http://doctorsofoptometry.ca/fr/optometristes-ophtalmologistes-opticiens-qui-consulter/
  10. Niveau médical, comme en France, ça dépend de plusieurs facteurs : lieu d'habitation, type de spécialiste consulté, gravité de l'état. Plus l'état du patient est grave (ou risque de l'être), plus il est reçu rapidement… Il faut de toute façon être aiguillé par un médecin généraliste, et les délais sont très variables. Malgré tout, le système fonctionne plutôt bien. Pour notre famille, voilà ce que ça a donné au fil des ans (on a habité à Moncton, puis Fredericton) : neurologue, 5 mois ; allergologue, 6 mois (il n'y en a pas à Fredericton, il vient de Saint John 1 x par mois) ; neurologue pédiatrique, 3 mois ; radio des poumons, 48 heures ; IRM des cervicales, 3 mois ; scanner, 2 mois. Ophtalmos : Pour tout ce qui est examen de la vue, c'est l'optométriste qu'on va voir, consultation aux alentours de 100 $, remboursée par la mutuelle si on en a une, avec des plafonds. Pas d'attente, pas d'aiguillage, ça fonctionne comme chez le dentiste. Les ophtalmos, de leur côté, interviennent sur les maladies de l'oeil (aiguillage par un généraliste). Dentistes : pas d'attente, peu remboursé, cher (genre 100-150 $ pour une visite de routine + détartrage… Pour les couronnes, les implants et autres plaisirs buccaux, on est vite à 4 chiffres ). Ne pas hésiter à se faire soigner tout ce qu'on peut en France avant de venir, ça douillera moins ! Les mutuelles remboursent aussi les massages thérapeutiques et la physiothérapie (=kiné), avec des plafonds annuels. Pas d'attente, et pas besoin d'aiguillage par un généraliste. Perso, je suis très fan des massages !
  11. Salut, On fait régulièrement le trajet Fredericton-Québec, en été surtout, et on essaie toujours de sortir de la Transcanadienne pour longer le fleuve entre Rivière-du-Loup et Lévis, au moins pendant une partie du trajet. C'est une petite route qui traverse de très joli villages (Notre-Dame du Portage, Kamouraska, etc.), avec de magnifiques points de vue sur le Saint-Laurent, les îles et les montagnes de Charlevoix en face, sur l'autre rive. Les couchers de soleil sont magnifiques ! La dernière fois, on a passé la nuit à Saint-Jean-Port-Joli, petit village d'artiste très sympa, ça coupait bien le trajet.
  12. Félicitations pour ton parcours, et bonne chance pour la suite de ta carrière !
  13. Merci pour ton bilan très détaillé, c'est plus qu'instructif. Avant de décider de nous installer au Canada, nous avions aussi étudié la possibilité de partir en Australie, mais les prix de l'immobilier nous avait découragés. Il faut dire que nous habitions à Londres à ce moment-là, ville aux prix astronomiques, et que l'impossibilité d'accéder à la propriété confortablement, sans devenir un "mortgage slave", on connaissait bien… C'est en partie ce qui nous avait fait choisir le Canada atlantique. Merci aussi d'avoir abordé certains sujets qui ne doivent absolument pas être occultés lorsqu'on émigre dans la quarantaine (c'était notre cas aussi). J'ai vu beaucoup de prétendants au départ les minimiser parce qu'ils voulaient à tout prix se lancer dans l'aventure. Le marché de l'emploi en est un, la retraite aussi. Australie = retraite à 72 ans !! J'hallucine quand j'entends ce chiffre. Comme tu le dis, à moins de partir jeune ou d'avoir un gros coup de bol, c'est risqué, on a beaucoup moins de temps pour se refaire une santé financière si ça foire… Il faut donc savoir où on met les pied et planifier en conséquence. Bon retour en Bretagne et bonne chance avec la vente de votre maison !
  14. La RP te donne le droit de vivre partout au Canada, pas simplement dans une province. Donc oui, tu peux partir t'installer en Colombie-Britanique si tu le souhaites. Tu n'as pas besoin de signaler quoi que ce soit à CIC. Pour l'assurance-maladie, un résident de CB pourra sûrement te renseigner...
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines