Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'hiver'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 75 results

  1. C'est une immense tempête de neige qui va s'abattre sur la région de Montréal et le sud du Québec dans les prochaines heures. On attend plus de 30 cm de neige pour Montréal en moins de 48 heures. Un total de 30 à 50 centimètres de neige sont attendus jusqu'à vendredi soir. La neige s'intensifiera ce soir et persistera toute la journée vendredi. De plus, de forts vents du secteur nord-est souffleront en rafales jusqu'à 60 kilomètres à l'heure. Ces vents combinés à la neige créeront de la poudrerie sur plusieurs secteurs du sud et du centre du Québec. L'accumulation rapide de neige rendra les déplacements difficiles. La visibilité peut être soudainement réduite par moments dans la neige forte.
  2. Infoman a comparé l'hiver Canadien et Français et c'est vrai que c'est ridicule vu d'ici. Il fait référence à la dernière tempête qui a frappé Terre-Neuve la semaine dernière.
  3. Complètement paralysée après avoir reçu plus de 70 cm de neige depuis vendredi matin, Terre-Neuve recevra de l'aide de l'armée. C'est une tempête monstre qui s'est abattu à Terre-Neuve avec un blizzard historique laissant plus de 75 cm de neige avec des vents du nord de 120 à 150 km/h le long de certaines côtes. La tempête était si intense que le ministère provincial des Transports avait retiré ses chasse-neige des autoroutes régionales. Source : Radio-Canada
  4. La grande région métropolitaine de Montréal va se réveiller sous un froid polaire demain matin avec -28 ressenti. Certaines régions vont connaître des températures encore plus froides comme ce sera le cas à Chibougamau qui affrontera -30 degrés et -41 ressenti. Ajouter à cela une grosse tempête de neige qui arrive pour la fin de semaine et qui pourrait laisser plus de 20 cm de neige à Montréal. Si vous devez sortir, voici quelques conseils pratiques : -42 DEGRÉS : UN FROID ARCTIQUE FRAPPE LE QUÉBEC, COMMENT Y SURVIVRE
  5. Une tempête est en route pour le Québec. Le sud de la province recevra jusqu’à 25 cm de neige. Les précipitations seront accompagnées de vents forts. EN BREF : Plus de 25 centimètres de neige attendus sur le sud; Verglas prévu le long de la frontière ontarienne; Violentes rafales de 70 km/h au menu. Un système majeur en provenance du sud-ouest des États-Unis s’amène au Québec dès dimanche. Les impacts de cette dépression seront importants, notamment pour le sud de la province. Plusieurs bulletins météorologiques spéciaux et des avertissements de neige ont d'ailleurs été émis par Environnement Canada, en prévision des intempéries. Source : Meteomedia
  6. Avertissement de froid extrême Un épisode pendant lequel le refroidissement éolien sera très élevé est prévu sur plusieurs régions du Québec Le refroidissement éolien atteindra une valeur de près de -40 la nuit prochaine. Avertissement de froid extrême pour secteur d'Amos Avertissement de froid extrême pour secteur de Joutel - Matagami Avertissement de froid extrême pour secteur de La Sarre Avertissement de froid extrême pour secteur de Lebel-sur-Quévillon Avertissement de froid extrême pour secteur de Malartic Avertissement de froid extrême pour secteur de Miquelon - Desmaraisville Avertissement de froid extrême pour secteur de Rouyn Avertissement de froid extrême pour secteur de Senneterre Avertissement de froid extrême pour secteur de Témiscaming Avertissement de froid extrême pour secteur de Val d'Or - Louvicourt Avertissement de froid extrême pour secteur de Ville-Marie ### Les risques sont plus grands pour les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques et celles qui travaillent ou font de l’exercice à l’extérieur. Un avertissement de froid extrême est émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides présentent un danger élevé pour la santé (engelure, hypothermie, etc.). Veuillez continuer à surveiller les alertes et les prévisions émises par Environnement Canada. Pour signaler du temps violent, envoyez un courriel à meteoQC@canada.ca ou publiez un gazouillis en utilisant le mot-clic #meteoqc. Émis à 04:52 mercredi 18 décembre 2019
  7. Après 12 ans au Québec, nous venons de quitter la belle Province pour d'autres horizons. Après 12 hivers, un des facteurs qui a fait basculé notre décision est le climat. Nous avons des tonnes de points positifs pour rester au Canada, et d'autres plus négatifs, mais le climat en général a été le point décisif. C'est surtout l'hiver Québécois qui frappe les esprits et notre imaginaire collectif. Mais au final le Québec possède surtout d'énormes contrastes climatiques et des saisons très marquées: été chaud et humide, hiver très froid, sec et enneigé. Toutefois, lorsqu'on regarde le climat sur l'année, on se rend compte que cela pèse beaucoup sur la qualité de vie. Je m'explique ci-dessous. Automne (3-4 semaines octobre) La meilleure saison, avec l'été indien. Pendant 3 semaines, à 1 mois on profite d'un climat tempéré, assez chaud et les premiers froids font tourner les feuilles dans un feu d'artifice de couleur. Si vous pouvez visiter le Canada en cette période, foncez ! C'est extraordinaire, mais cela ne dure pas Dès les premières pluies, toutes les feuilles tombent et le feu d'artifice est terminé (parfois juste 2 semaines) Il y a une quantité énorme de feuilles à ramasser si vous avez des arbres dans votre terrain ou propriété (genre un travail monstre, qui dure 3 week-ends) 4 érables dans son terrain = des dizaines de sacs de feuilles à ramasser ou composter On commence à tout ranger pour préparer l'hiver, ce qui laisse moins de temps aux loisirs (s'applique surtout si vous avez un jardin, terrain, piscine, etc.) Fin octobre, Halloween est généralement gâché par la flotte ou une tempête de pluie, comme cette année encore Hiver (7 mois, de novembre à mai) Si votre référence climatique de l'hiver (pluie, froid, neige) est alignée sur des habitudes européennes ou tempérées, alors l'hiver dure bel et bien 7 mois. Dès le début novembre, le froid s'installe et les premières neiges arrivent Attendez vous à des tempêtes et des -10 dès fin novembre Novembre est super déprimant, on range son vélo, moto et on change les roues de voiture Bonne nouvelle, la neige apporte clarté et lumière: on s'émerveille, même après 10 ans, et ça compense les jours plus courts Décembre, c'est un Noël blanc, mais avec le réchauffement climatique on parle surtout d'un Noël de glace, verglas et neige mouillée Les vacances de Noël avec une belle neige sont souvent écourtées: neige fondue ou verglacée ou trop froid On oublie les bonhommes de neige: neige poudreuse et sèche (ou alors on attend que la neige soit mouillée) Janvier-Février : le gros hiver, énormément de neige et froids extrêmes de -30 pas si rare À moins de ne pas travailler, difficile de tomber sur LE beau week-end d'hiver: souvent c'est tempête, poudrerie, froid extrême La santé en prend un gros coup: déneigement (dos, articulations), rhumes/sinusites à répétition, peau abîmée, gelures parfois (après 10 ans on fait moins attention) La santé encore: malbouffe, alcool, en hiver (leur consommation explose, notre corps s'affole devant les éléments) Et encore la santé: chutes sur la glace, accidents de voiture, ça pardonne pas Le matériel souffre encore plus: verglas, tempête, vents, froid qui pète tout, surtout à cause du gel-dégel de plus en plus fréquent en hiver Il faut compter beaucoup plus de temps pour habiller les enfants, se préparer, et déneiger 1 jour sur 3 ou plus Les sports sont assez limités, non par la neige, mais par le froid (-20 de moyenne pour skier ou faire de la raquette, ça refroidi très rapidement les sorties) Les produits alimentaires locaux deviennent très limités: tout est importé des États-Unis ou du Mexique, une fortune pour une qualité horrible de produits frais Mars: dehors c'est encore l'hiver, aucune différence, même si certains rêvent au printemps et à la cabane à sucre Ce qui n'ont pas fuit en Floride ou au Mexique commence à y songer sérieusement, pour des vacances ou la retraite Avril: encore l'hiver, les appels aux familles en Europe sont déprimants quand ils parlent du cerisier en fleur Oubliez les semis, le jardins, etc. rien ne pousse dans la neige et le sol est gelé Quand on décède en hiver, le corps et conservé le temps que le sol dégèle et les familles font un enterrement différé Fin avril, on a l'impression que l'hiver ne terminera jamais, on se croirait encore en décembre On essai de cacher les œufs de Pâques dans la neige, pendant qu'en Europe ils commencent à sortir le barbecue Mai: et oui c'est encore l'hiver, il peut encore neiger début mai Dans mon livre, c'est comme l'hiver européen: pluie et froid essentiellement Mais c'est aussi le dégel: neige grise, sale, fondue et les routes pleines de trous Les activités d'hiver sont terminés, mais celle d'été impraticables (chemins boueux, neige fondante) Au fur et à mesure que la neige fond on constate les dégâts: arbres, patio, terrasse, entrées, asphalte Vous avez envie d'étrangler ceux qui maintenant se vantent de manger des cerises du jardin Fin mai, on commence à voir le bout de la neige et le début du gazon On est généralement épuisé par l'hiver... physiquement mais surtout mentalement Les universités relancent les programmes de prévention du suicide, dont le taux explose depuis mi-avril Printemps (2 semaines en juin) Il n'y a pas de printemps au Québec. C'est une courte parenthèse entre la neige fondue de mai et l'été qui arrive. En juin, aucune feuille dans les arbres et de rares fleurs On commence à penser aux semis et au jardinage Mais, dans un excès de rage, on laboure surtout son banc de neige avec une pelle pour qu'il fonde plus vite Mais il faut essentiellement nettoyer et réparer les dommages de l'hiver sur son terrain, propriété, voiture (peinture, intérieur plein de sel ou calcium) Il pleut énormément et une autre menace se prépare... ... toute la pluie est entrain de faire éclore des milliards de moustiques Avec la St Jean (24 juin) qui approche on rêve d'une balade dans la forêt ou d'une sortie en camping, d'un feu de camp Mais en réalité on se fait défoncer par les moustiques car juin-juillet est une infestation comme jamais Certains ours et orignaux quittent leurs territoires tellement il y a de moustiques J'ai un ami qui a été hospitalisé après une centaine de piqûres lors d'une sortie canot-camping Et les moustiques (maringouins) sont super gentils à côté des brûlots (mouches noires) dont les morsures sont carrément à risque d'infection Été (2 à 3 mois, surtout juillet, août et généralement septembre) L'été arrive très brutalement en juillet, soudainement il fait 30 degrés Mais avec toute la pluie tombée, l'humidité rend le tout torride et suffoquant Aussi surprenant que cela paraisse, on rêve d'une maison climatisée, oui, oui au Québec ! 25 la nuit avec 90% d'humidité c'est pas dormable, 2 à 3 semaines par an minimum Vengeance: les grosses chaleurs de juillet tuent la majorité des moustiques Le mois d'août est alors royal pour les activités d'été, canot, camping, randonnées, à conditions d'éviter les orages souvent très violents Il pleut quand même souvent, mais souvent de façon brève et très intense En septembre, les températures baissent, l'humidité aussi Selon la pluie, on peut placer quelques beaux week-end, notamment pour la fête du travail début septembre Mais la pluie gâche assez souvent le tout: il pleut en moyenne 1100 mm au Québec, contre 700 mm en France (presque 2 fois plus) Fin septembre, le froid arrive soudainement, on espère que l'été Indien arrivera bientôt, mais on songe déjà à ce que sera l'hiver cette année...
  8. 13 degrés et -22 ressenti ce matin à Montréal et nous ne sommes que le 13 novembre... Voici une petite vidéo tournée hier :
  9. Une tempête de neige pas comme les autres va toucher plus de sept millions de personnes au Québec dans les prochaines heures. Certaines régions de l’est de la province, dont celle de la ville de Québec, pourraient recevoir jusqu’à 25 cm de neige avec de forts vents. Avec une vingtaine de centimètres de neige attendus dans la région de Montréal mardi matin, c’est la première fois en 36 ans que la Ville de Montréal doit lancer une opération de déneigement aussi tôt en saison. Au réveil, ce sont plus de 15 à 20 cm qui se seront accumulés en Montérégie, en Estrie et sur la rive sud de Montréal. La vaste dépression en provenance du centre des États-Unis doit commencer à balayer la région de Montréal lundi soir, vers 18 h, pour se poursuivre jusqu’à au moins 8 h, mardi matin, avant de poursuivre sa route vers l’est du Québec et le Nouveau-Brunswick, laissant jusqu’à 40 centimètres de neige par endroits. Source : Radio-Canada - TVA - Météomédia
  10. Ce n'est pas moi qui le dit mais les prévisions météo sont unanimes, nous allons bientôt y goûter. Les systèmes dépressionnaires se succèderont sur le Québec cette semaine, et certains seront plus costauds que d'autres. Le sud de la province pourrait d'ailleurs recevoir ses premiers flocons.
  11. Voici quelques images prises ce soir alors que la tempête commence à frapper la région de Montréal.
  12. Avertissement de tempête hivernale La tempête anticipée depuis quelques jours sur le Québec se trouve maintenant sur le bassin des Grands Lacs. La neige forte qui lui est associée a atteint l'Outaouais plus tôt cet après-midi et elle se propagera rapidement de Montréal à Québec ce soir. On prévoit encore de 25 à 40 centimètres sur le Haut St-Laurent. De plus, cette tempête sera accompagnée de vents forts qui produiront de la poudrerie réduisant localement la visibilité à presque nulle. Tempête: les citoyens invités à rester chez eux De 25 à 40 centimètres de neige sont prévus d’ici mercredi. Pour les régions au nord du fleuve, entre 15 et 25 cm sont attendus. La tempête sera accompagnée de vents forts et de poudrerie, ce qui va réduire la visibilité et rendre les déplacements difficiles dans certains endroits. Les précipitations devraient se poursuivre mercredi, notamment pour les secteurs du centre et de l’est du Québec. Une nouvelle hausse des températures est à prévoir ce jour-là: maximum de -2°C à Montréal et -6°C à Québec. En Ontario, la neige et le vent forcent la fermeture de plusieurs écoles et universités. Les activités à l'aéroport Pearson et Trudeau sont perturbées. Au Québec, ça a déjà commencé. Source : Météomédia, Environnement Canada, Radio-Canada et TVA nouvelles.
  13. L'hiver particulièrement rigoureux cette année en Amérique du Nord peut devenir un cauchemar pour les automobilistes. Et plus on est pressé, plus on est à risque. Car ce sont ceux qui ne modifient pas suffisamment leur conduite en fonction des conditions routières et météorologiques qui représentent un danger. Les carambolages sont-ils causés par une météo capricieuse ou par un automobiliste inadapté? Chose certaine, ces accidents à collisions multiples surviennent en toutes saisons. Les carambolages peuvent être causés par le brouillard, des tempêtes de sable, des éblouissements de soleil, de la pluie, de la pluie verglaçante, de la glace noire, de la neige, des bourrasques et par ce qu'on appelle le phénomène du voile blanc, comme ce qui est survenu récemment sur l’autoroute Félix-Leclerc, dans la région de Lanaudière. Au Québec, on compte toutefois plus de carambolages l'hiver que l'été. Le facteur humain, responsable ultime Qu’on se le dise, l’automobiliste pourra toujours pester contre le manque d’abrasifs ou encore le manque d’arbres le long des routes, le facteur humain reste déterminant. Mais comment se produisent les carambolages? D’abord, par une première perte de contrôle d’un véhicule situé au début de la chaîne. Et peu importe la nature de ce premier incident – appelons-le l’événement zéro – c’est le facteur humain qui va jouer par la suite. Selon Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec pour la sécurité routière et ancien policier de la Sûreté du Québec, « ce qui se produit bien souvent, c’est que la vitesse du flot de circulation des véhicules qui vont se percuter est souvent trop élevée et la distance entre les voitures n’est pas assez grande ». Conséquence, le ou les automobilistes ont très peu de temps pour réagir. Seuls les conducteurs qui seront éloignés de ce flot de véhicules pourront y échapper. Source : Richard Massicotte Radio-Canada
  14. Un immense vortex polaire frappe actuellement une vaste partie de l'Amérique du Nord, incluant des villes densément peuplées comme Chicago, Détroit, Winnipeg ou Toronto. Aujourd'hui, avec -39°C et -51 avec le refroidissement éolien, Winnipeg est probablement la ville de plus de 700 000 habitants la plus froide au monde.
  15. Voici quelques images prises au lendemain de cette tempête
  16. Bulletin météorologique spécial Un froid extrême s'abat sur tout le Québec et perdurera jusqu'à lundi. Les autorités ont lancé un appel à la vigilance en raison des risques pour la santé de la population. Le refroidissement éolien fait en sorte que les températures ressenties oscilleront autour de -30 degrés Celsius à Montréal et Québec, -35 sur la Côte-Nord, -40 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et -47 en Abitibi-Témiscamingue Les autorités invitent la population à la prudence alors le facteur de refroidissement éolien va atteindre des seuils extrêmes à Québec et dans les environs. La température ressentie pourrait même chuter à -50 dans la nuit de vendredi à samedi. «Une exposition au froid intense peut entraîner un risque important d’engelure, de gelure ou d’hypothermie qui sont responsables de lésions graves», rappelle-t-on. La santé publique recommande à la population de ne pas s’exposer de façon prolongée au froid intense et de se couvrir en conséquence. Les groupes vulnérables, soit les enfants et les personnes âgées, devraient même éviter de sortir à l’extérieur, si cela n’est pas nécessaire, est-il précisé. Une tempête majeure pourrait affecter le Québec en fin de semaine. L'enjeu à l'heure actuelle est relié à la trajectoire qui dictera l’ampleur des quantités de neige à recevoir dans le sud de la province Une intense tempête hivernale devrait traverser la Nouvelle-Angleterre dimanche puis le golfe du Saint-Laurent lundi. Elle apportera des accumulations importantes de neige et générera des vents très forts et glaciaux du secteur nord qui causeront de la poudrerie réduisant considérablement la visibilité et rendant les routes très glissantes. Cette tempête devrait empiéter sur le territoire Québécois. Les secteurs les plus touchés devraient être ceux situés près de la frontière américaine et des provinces Atlantiques. La tempête de neige qui se profile de samedi soir à dimanche risque de donner des précipitations très abondantes sur de nombreux secteurs. Voici trois points à surveiller Le type de neige Les températures resteront très froides au cours du passage du système. Les maximums ne devraient par exemple pas dépasser les -15 °C dans le sud au cours du week-end. Les flocons seront donc secs et s'accumuleront rapidement étant donné que de l'air sera emprisonné dans le manteau neigeux. Très légère, cette neige sera également volatile et très facilement emportée par les vents qui accompagneront le système. La poudrerie sera l'un des facteurs les plus susceptibles de gêner la conduite au cours de la journée de dimanche. Les routes Enneigées et glissantes, les routes qui se trouveront sur la trajectoire des 20 à 40 cm de neige prévus seront abondamment salées. Problème : l'épandage risque de n'être efficace que quelques heures, encore une fois à cause du froid. La neige ramenée à l'état liquide pourrait geler après le traitement des chaussées, qui se couvriront ensuite d'une nouvelle couche qui cachera la glace noire potentielle. Si vous prenez la route, pensez bien à déneiger votre véhicule pour prévenir les risques d'intoxication au monoxyde de carbone. Chaque année, ce gaz est responsable de graves séquelles voire de décès au Québec. Ainsi, « si vous faites démarrer votre voiture alors que le tuyau d'échappement est obstrué par la neige », vous vous exposez à ce type d'intoxication, prévient le site du gouvernement du Québec. La trajectoire C'est elle qui sera déterminante sur les quantités de neige reçues selon les secteurs. Les prévisions varient jour après jour, mais une déviation de seulement quelques kilomètres vers le nord ou vers le sud peut changer drastiquement les quantités reçues localement. Restez informé(e) sur l'évolution de cette tempête avant de décider de pointer votre nez dehors ! Source : Météomedia
  17. Tempête et froid intense sur tout le Québec. Un mélange de neige, vent et froid jamais vu depuis 1920. Les autorités invitent la population à la prudence alors le facteur de refroidissement éolien va atteindre des seuils extrêmes à Québec et dans les environs. La température ressentie pourrait même chuter à -50. Voici ce que ça donne en images et en vidéo :
  18. Des vêtements d’hiver seront nécessaires mardi soir et mercredi dans presque toutes les régions du Québec, puisque le mercure devrait chuter pour descendre entre - 20°C et - 30°C avec le facteur éolien, avertit Environnement Canada. L’arrivée d’une masse d’air froide et des vents violents seront responsables de ce refroidissement ressenti dans les régions de Montréal et Québec, en Outaouais, dans les Laurentides, dans Lanaudière, en Estrie, dans Chaudière-Appalaches et au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Pour Montréal, la journée s’annonce généralement ensoleillée, mais sera accompagnée de vents d'ouest de 30 km/h avec rafales à 50km/h. Le maximum prévu est de 6°C, mais avec le refroidissement éolien, la température ressentie sera de -19°C le matin, et -14°C en après-midi. Dans une mise en garde publiée mardi après-midi, Environnement Canada prévient que les chaussées mouillées pourraient rapidement devenir glacées en raison de la chute rapide des températures. Les conditions routières pourraient donc devenir dangereuses. Les risques d’engelure sont également élevés sans habits appropriés. Bulletin météorologique spécial Émis à 15:46 mardi 13 novembre 2018 Refroidissement marqué en fin de journée. Une masse d'air hivernal et des vents vifs apporteront du temps anormalement froid pour la saison. La chaussée pourrait rapidement devenir très glacée en fin de journée ou en soirée. Un front froid traversera ces régions et fera chuter rapidement les températures de plusieurs degrés. La chaussée, qui sera encore mouillée dans plusieurs secteurs, pourrait subitement devenir très glacée et très glissante. Par conséquent, les conditions routières risquent de devenir soudainement dangereuses là où la chaussée n’aura pas pu être traitée. Aussi, ces conditions généreront des conditions de refroidissement éolien anormalement élevé sur une grande partie de la province mercredi. Le refroidissement éolien atteindra des valeurs de -20 à -30 selon les régions. Ce soir, les surfaces comme les routes, les rues, les trottoirs et les terrains de stationnement pourraient devenir glacées, glissantes et dangereuses. Cette nuit et mercredi, toute personne qui n’est pas habillée assez chaudement court le risque de souffrir d’une engelure. Prévoyez porter des vêtements appropriés.
  19. salut salut ! alors question existentielle de l'hiver … du moins de ces derniers temps ?! Faut-il oui ou non gonfler ses pneus à l'azote ?? On peut lire un peu partout que l'azote serait plus fiable concernant la pression des pneus en hiver -->>notamment suite aux changements de températures/températures négatives … ***Pour les personnes ayant déjà eu recours au gonflage à l'azote ? combien de fois avez vous dû vérifier la pression de vos pneus ? Avait elle vraiment bougée ?? -->>Car avec les pneus actuels / récents , les enveloppes sont quand mêmes de meilleures qualité qu'auparavant , donc si gonflage à air comprimé , cela devrait être plus sûr qu'auparavant ??? ...
  20. J'ai une question qui peut paraitre bête mais bon... J'ai trouvé un logement pas loin de mon travail (2km) et comme on ne va avoir qu'une seule voiture dans un premier temps j'envisage d'y aller à vélo même en hiver (bien couvert, j'ai déjà fait par -15 ça doit pas etre beaucoup plus pire par -25 :p). Seulement j'ai des freins hydraulique sur mon vélo, y a-t-il un risque de gel? (car la région ou je vais est très pentue j'aimerais éviter de me retrouver dans la rivière en contre bas )
  21. La CSDM envisage de fermer toutes les écoles de la région de Montréal suite à l'avis de tempête émis par Environnement Canada. La tempête va laisser jusqu'à 40 cm selon les régions et c'est sans compter la pluie verglaçante qui s'annonce comme la plus dangereuse de l'année. Cette tempête hivernale, causée par une dépression en provenance du Colorado, traversera la province à partir de lundi après-midi, et ce, jusqu'à mercredi. Source Météomédia - CSDM
  22. La patinoire naturelle du lac aux Castors, sur le mont Royal, est maintenant chose du passé. Sans tambour ni trompette, la Ville de Montréal a décidé de fermer définitivement la surface glacée aménagée chaque année sur le plan d’eau depuis les années 1930 après qu’un incident est survenu l’hiver dernier. Les amateurs de patin devront donc se rabattre sur la patinoire réfrigérée, beaucoup plus petite. En 2012, la Ville avait entrepris des travaux de réaménagement du lac aux Castors, lourdement affecté par la prolifération de plantes aquatiques. Les travaux, qui ont duré trois ans, ont fait en sorte que le bassin est désormais plus profond, avec plus de six mètres d’eau. Or, l’hiver dernier, la glace a cédé sous le poids d’un camion d’entretien, a indiqué au DevoirLuc Ferrandez, responsable des grands parcs au comité exécutif. Deux ans auparavant, un incident du même genre était survenu sur la patinoire, a confirmé la Ville. Au terme de la saison hivernale de 2016-2017, la Ville a finalement décidé de fermer la patinoire pour de bon. « On ne peut pas prendre le risque que quelqu’un ou un camion passe au travers de la glace lors des redoux », a expliqué Luc Ferrandez. La Ville soutient aussi que dans le contexte du réchauffement planétaire, le maintien d’une patinoire naturelle sur un bassin profond « représente un défi majeur ». « L’épaisseur de glace peut varier grandement avec les fluctuations de température et s’avérer non sécuritaire par périodes, tant pour les usagers que pour les employés municipaux », a précisé Anik de Repentigny, chargée de communication à la Ville de Montréal. Elle assure qu’il n’y a pas de problème de conception lié aux travaux effectués sur le site. Selon le professeur en sciences environnementales Robert McLeman, de plus en plus de municipalités canadiennes seront confrontées à ce genre de dilemmes. Le phénomène arrivera plus rapidement dans le sud de l'Ontario, au Québec et dans les Maritimes, estime le professeur de l'Université Wilfrid-Laurier, à Waterloo, en Ontario. M. McLeman est le cofondateur d'un projet de recherche, «RinkWatch», lancé il y a cinq ans pour mesurer les impacts à long terme des changements climatiques en observant... l'état des patinoires extérieures en Amérique du Nord. Les chercheurs ont pu ainsi prévoir l'allure que prendront les saisons de patinage extérieur. Ainsi, à Montréal, la saison de patinage sera réduite du tiers, peut-être même de 40%, dans la seconde moitié du siècle, prédit M. McLeman. Plus à l'ouest, à Calgary par exemple, on parle d'une réduction de 20 à 25% du temps de glace. Les municipalités seront donc de plus en plus confrontées à un dilemme: maintenir les patinoires extérieures pour des saisons sans cesse écourtées, ou dépenser de fortes sommes pour construire des patinoires réfrigérées ou des arénas. Afin de maintenir une belle glace extérieure, la température moyenne quotidienne doit être de -5 degrés. «Même à -4, vous ne pourrez pas patiner là-dessus», précise le professeur McLeman. Et c'est ce régime que nous réservent les changements climatiques, croit-il. Lire la suite Source : Le Devoir - La Presse
  23. Voici ce qui se passe quand on s'absente en hiver en fermant juste le chauffage.
  24. Il faudra s'habiller chaudement ce soir alors que la température ressentie avoisinera les -40, à Québec, dans la nuit de mardi à mercredi. De l'air arctique a fait son entrée sur le nord-ouest du Québec. Cette masse d'air très froide continuera d'envahir les régions plus au sud-est. Grâce aux vents vifs, le facteur éolien atteindra de moins 38 à moins 42 de la Baie James vers l'Abitibi-Témiscamingue dès ce soir, puis vers le Saguenay jusqu'au Mont Tremblant la nuit prochaine et mercredi matin. Le froid extrême se fera encore plus insistant dans la nuit de mercredi à jeudi alors que les régions dans la couronne nord de Montréal seront affectées.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines