Jump to content

Étudiants français: Québec et France s'entendent sur un «traitemen


Recommended Posts

ÉTUDIANTS FRANÇAIS Hollande et Couillard s'entendent sur un «traitement spécifique»

4 novembre 2014 14h10 | La Presse canadienne à Québec | Québec

image.jpgPhoto: Jacques Boissinot La Presse canadienneLe président français François Hollande en compagnie du premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

La France et le Québec se sont entendus sur les principes «d'un traitement spécifique»pour les étudiants français qui fréquentent les institutions québécoises, a déclaré le premier ministre Philippe Couillard, mardi.

M. Couillard n'a cependant pas donné de précisions concernant son intention de tripler les frais de scolarité des étudiants français, faisant valoir que les détails de l'entente doivent encore être négociés.

«Nous voulons également que les étudiants français puissent continuer à venir ici en continuant de bénéficier d'un traitement spécifique, mais nous voulons également qu'il y ait plus d'étudiants québécois qui se rendent en France dans les universités et éventuellement dans les grandes écoles, a-t-il dit aux journalistes. Voilà les objectifs sur lesquels nous nous sommes entendus. Maintenant il reste à nos équipes à faire le plus difficile, c'est-à-dire de conclure l'entente sur la base de ces principes.»

De passage à l'Assemblée nationale dans le cadre d'une visite d'État, le président français François Hollande a fait de cette question un enjeu de reconnaissance des liens de coopération entre le Québec et la France, dans un discours prononcé au Salon bleu, en présence des députés.

«Nous avons pu avancer sur des principes qui nous permettront de garder cette spécificité qui permet à des étudiants français de venir ici au Québec, comme d'ailleurs à des étudiants québécois de pouvoir venir en France, dans les universités et dans les grandes écoles, a-t-il dit dans son allocution. La spécificité n'est pas un privilège. La spécificité, c'est la reconnaissance de notre amitié.»

Lors d'une conférence de presse conjointe, M. Hollande a affirmé qu'il demeurait tout de même sensible aux considérations budgétaires qui ont mené le gouvernement québécois à remettre en question l'accès des étudiants français aux études supérieures au même tarif que pour les Québécois.

«Nous sommes amenés à faire des choix sur le plan budgétaire mais, et je ne parle qu'au nom de la France, il faut que ces choix budgétaires qui doivent nous conduire à réduire les déficits n'entravent pas les priorités qui sont les nôtres et notamment l'éducation, la recherche, la culture, et ne puissent pas être défavorables à la croissance, a-t-il dit. Sur ces bases-là, nous avons je crois les conditions d'une entente que les équipes vont maintenant mettre dans le détail.»

M. Hollande n'a pas voulu dire si, lors des discussions, la France avait évoqué la possibilité de remettre en question son financement de la commission permanente de coopération franco-québécoise, socle des échanges entre les deux partenaires.

M. Couillard a évoqué la possibilité de finaliser cette entente au cours des prochaines semaines ou mois.

En vertu d'une entente signée en 1978, les quelque 12 000 Français qui fréquentent une université québécoise paient pour l'instant les mêmes frais de scolarité qu'un étudiant québécois.
Link to post
Share on other sites
  • Replies 90
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Sauf que l'éducation est de compétence provinciale et non fédérale. Et que nos frais de scolarité sont moins élevés que dans les autres provinces. Donc on s'en câl... très copieusement. Que ça

Le Guitariste...il faut que tu comprennes un truc important...ont s'en tape des autres provinces

Honnêtement, je ne vais certainement pas reprendre mes arguments. Pour participer à un fil de discussion, encore faut il avoir la politesse de lire tous les messages. J'ai expliqué un peu plus haut, e

En tant que payeur de taxes Québécois issu de l'immigration maghrébine, je refuse l'idée de payer pour la scolarité des français ici ou de leur accorder le moindre traitement spécifique. Si j'avais voulu étudier avant de devenir résident permanent, ça m'aurait coûté plus de $15000 par année en frais de scolarité. De plus si je veux me rendre en France pour voir un membre la famille, je dois passer par l'humiliation de la demande de visa alors que je subventionne les frais de scolarité des enfants des Français avec mes taxes!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est une histoire d'ententes bilaterales et d'amities qui ont existe depuis des decenies entre la France et le Quebec (et pas ton pays d'origine). Tu peux a la rigeur regretter que cela se passe ainsi, mais comme tu ne peux pas refaire l'histoire...

Expliquer ton 'refus' par ton 'humiliation' de demande visa, ressemble a de la jalousie, vengence,...

Link to post
Share on other sites

En tant que payeur de taxes Québécois issu de l'immigration maghrébine, je refuse l'idée de payer pour la scolarité des français ici ou de leur accorder le moindre traitement spécifique. Si j'avais voulu étudier avant de devenir résident permanent, ça m'aurait coûté plus de $15000 par année en frais de scolarité. De plus si je veux me rendre en France pour voir un membre la famille, je dois passer par l'humiliation de la demande de visa alors que je subventionne les frais de scolarité des enfants des Français avec mes taxes!

Ce message est sérieux ? Vous pensez payer pour la scolarité des français ? quel est le rapport entre la demande de visa pour la France et le prix de la scolarité des étudiants français ?

Link to post
Share on other sites

En tant que maghrébin, nous qui sommes stigmatisés en France, je ne suis pas pas confortable à accorder un statut particulier au Français dans le Canada, surtout quand il s'agit de subventionner, avec les impôts que je paie, les frais de scolarité des Français au Québec plus que ce qui est offert aux étudiants venant des autres provinces.

Si vous demandez aux immigrants du Québec issus du Maghreb, ils seront du même avis.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En tant que maghrébin, nous qui sommes stigmatisés en France

Pauvre matryre :sad:

Donc surtout tu veux cela par vengence ?

Edited by kuroczyd
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En tant que maghrébin, nous qui sommes stigmatisés en France, je ne suis pas pas confortable à accorder un statut particulier au Français dans le Canada, surtout quand il s'agit de subventionner, avec les impôts que je paie, les frais de scolarité des Français au Québec plus que ce qui est offert aux étudiants venant des autres provinces.

Si vous demandez aux immigrants du Québec issus du Maghreb, ils seront du même avis.

Salut,

N'y aurait-il pas un petit relan de jalousie? Pourquoi la province de Québec devrait se pénalsier pour de soit-disant stigmatisation d'une nationalité en particulier en France? N'y a-t-il pas ou eu des ministres d'origine du Magheb?

Moi je suis d'accord compte tenu qu'il y a une entente entre la France et la province!

Combien d'étudiants du Québec vont étudier dans un pays du Maghreb?

Il y a combien de partenariats à tous les niveaux et à tous sujets de signer avec la France? Il y a combien d'entreprises du Maghreb installées au Québec?

Edited by dentan
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En tant que maghrébin, nous qui sommes stigmatisés en France, je ne suis pas pas confortable à accorder un statut particulier au Français dans le Canada, surtout quand il s'agit de subventionner, avec les impôts que je paie, les frais de scolarité des Français au Québec plus que ce qui est offert aux étudiants venant des autres provinces.

Si vous demandez aux immigrants du Québec issus du Maghreb, ils seront du même avis.

...mais que tu le veuilles ou non, il y a des liens historiques et culturels incontournables entre le Québec et la France. Ces liens ont donné lieu à une série d'ententes bilatérales dont celle-ci ; pour ma part je suis très contente qu'elle soit maintenue. Le contraire aurait été honteux.

Edited by bencoudonc
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ce message est sérieux ? Vous pensez payer pour la scolarité des français ?

d'après toi c'est qui au Québec qui paye pour que les étudiants français payent des frais réduits de scolarité? les contribuables québécois...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

L'accord est entre la France et le Québec. Je ne crois pas qu'il existe quelque chose de similaire dans les provinces canadiennes.

Link to post
Share on other sites

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

Si c'est si absurde pourquoi l'Université d'Ottawa vient de décider il y a un an je crois d'abaisser les frais de scolarité des étudiants étrangers francophones par rapports aux autres étudiants étrangers ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

L'accord est entre la France et le Québec. Je ne crois pas qu'il existe quelque chose de similaire dans les provinces canadiennes.

Euuuh... c'est jamais ce que j"ai dis si tu relis ?

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

Si c'est si absurde pourquoi l'Université d'Ottawa vient de décider il y a un an je crois d'abaisser les frais de scolarité des étudiants étrangers francophones par rapports aux autres étudiants étrangers ?

Où ai-je dis que c'était stupide je dis que je suis d'accord !

Voyons ! Stu moi qui relis mal mon commentaires ou quoi ? :blink2:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

L'accord est entre la France et le Québec. Je ne crois pas qu'il existe quelque chose de similaire dans les provinces canadiennes.

Euuuh... c'est jamais ce que j"ai dis si tu relis ?

Une de nous deux ne comprend pas l'autre (ou alors c'est les deux :biggrin2:). Il y a une entente bilatérale entre le Québec (pas le Canada, le Québec) et la France. En vertu de cette entente, qui ne concerne pas les autres provinces canadiennes, les étudiants québécois et les étudiants français paient les mêmes frais de scolarité, que ce soit les Français qui viennent ici ou les Québécois qui vont étudier en France. C'est toutte... et oui, c'est normal que les étudiants des provinces canadiennes qui viennent étudier ici paient plus cher que les Français, puisqu'ils ne sont pas concernés par cette entente bilatérale France-Québec.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

L'accord est entre la France et le Québec. Je ne crois pas qu'il existe quelque chose de similaire dans les provinces canadiennes.

Euuuh... c'est jamais ce que j"ai dis si tu relis ?

Une de nous deux ne comprend pas l'autre (ou alors c'est les deux :biggrin2:). Il y a une entente bilatérale entre le Québec (pas le Canada, le Québec) et la France. En vertu de cette entente, qui ne concerne pas les autres provinces canadiennes, les étudiants québécois et les étudiants français paient les mêmes frais de scolarité, que ce soit les Français qui viennent ici ou les Québécois qui vont étudier en France. C'est toutte... et oui, c'est normal que les étudiants des provinces canadiennes qui viennent étudier ici paient plus cher que les Français, puisqu'ils ne sont pas concernés par cette entente bilatérale France-Québec.

Ouain ! On s'est pas compris ! Ahaha :whistlingb:

Je sais je connais ses accords puisque j'en bénéficie.... Ce que je disais, c'est que je trouve dommage que, un canadien qui ne vis pas au Québec doivent payer plus cher si il vient étudier ici alors que c'est son propre pays.... Oui il y a des accords avec la France, mais c'est même vraiment bête que tu ne puisse pas bénéficier d'un prix réduit alors qu'ont vit dans le même pays, même si la province est différente !

Mais c'est mon point de vue :biggrin2:

Link to post
Share on other sites

Ce message est sérieux ? Vous pensez payer pour la scolarité des français ?

d'après toi c'est qui au Québec qui paye pour que les étudiants français payent des frais réduits de scolarité? les contribuables québécois...

Eh bien justement ce n'est pas aussi simple.

Un étudiant qu'il soit étranger ou non coute à la collectivité donc au contribuable si on prend uniquement en compte les frais de scolarité. Ex : en France un étudiant à l'université coute plus de 10 000€ à l'Etat alors que les frais de scolarité sont particulièrement bas.

Sauf que dans le cas des étudiants étrangers il y a un apport économique. Les frais de subsistance et autres viennent d'un pays et sont "injectés" dans l'économie du pays qui accueil. Donc au lieu de se concentrer sur la question des frais de scolarité qui revient à regarder le problème par le petit bout de la lorgnette il faut voir l'ensemble économique que représente la venue d'étudiants étrangers.

Ensuite pourquoi un étudiant français plutôt que les autres ? Parce que les universités francophones ont un vivier potentiel d'étudiant moindre que les anglophones. Suffit de comparer par exemple les pays dont sont issus les étudiants de concordia par rapport à l'UdeM. Il y a le poids de l'histoire (ce qui semble anecdotique pour certains) mais également les relations éco entre le Québec et la France.

On parle d'une entente et dans ce type d'accord les 2 parties prenantes sont censées trouver leur intérêt. Si le Québec souhaite un rééquilibrage c'est normal, via notamment l'accès des étudiants québécois aux grandes écoles. Quant au fait que les français soient plus nombreux à profiter de l'accord que les québécois il faut aussi voir que la France c'est 60 millions d'hab et le Québec 8 millions.

Link to post
Share on other sites

Je précise par ailleurs que le projet initial consistait à augmenter les frais pour les étudiants français mais également, en parallèle, à baisser ceux des étudiants des autres pays francophones. Ca personne n'en parle.

Link to post
Share on other sites

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

L'accord est entre la France et le Québec. Je ne crois pas qu'il existe quelque chose de similaire dans les provinces canadiennes.

Euuuh... c'est jamais ce que j"ai dis si tu relis ?

Moi je suis assez d'accord.... Je vois pas pourquoi malgré des liens entre la France et le Canada, on devrait payer moins cher qu'un Canadien qui vient d,une autre province !

Si c'est si absurde pourquoi l'Université d'Ottawa vient de décider il y a un an je crois d'abaisser les frais de scolarité des étudiants étrangers francophones par rapports aux autres étudiants étrangers ?

Où ai-je dis que c'était stupide je dis que je suis d'accord !

Voyons ! Stu moi qui relis mal mon commentaires ou quoi ? :blink2:

Tu es bien opposé au principe de l'accord france-québec ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ce message est sérieux ? Vous pensez payer pour la scolarité des français ?

d'après toi c'est qui au Québec qui paye pour que les étudiants français payent des frais réduits de scolarité? les contribuables québécois...

Eh bien justement ce n'est pas aussi simple.

Un étudiant qu'il soit étranger ou non coute à la collectivité donc au contribuable si on prend uniquement en compte les frais de scolarité.

ce n'est pas simple, mais reste que les français payent autant qu'un québécois donc MOINS qu'un canadien dans son propre pays, et moins que n'importe quel autre étudiant étranger francophone ou non...

quand à l'apport... combiens restent réellement? l'apport financier... quand certains empruntent pour avoir tout juste les frais de subsistance...

faudrait arrêter de croire que se sont les français et étudiants français qui sauvent le québec...

Je précise par ailleurs que le projet initial consistait à augmenter les frais pour les étudiants français mais également, en parallèle, à baisser ceux des étudiants des autres pays francophones. Ca personne n'en parle.

et bien cela me parait bien plus juste et la justesse de la chose serait de les mettre au même niveau qu'un étudiant canadien

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ouain ! On s'est pas compris ! Ahaha :whistlingb:

Je sais je connais ses accords puisque j'en bénéficie.... Ce que je disais, c'est que je trouve dommage que, un canadien qui ne vis pas au Québec doivent payer plus cher si il vient étudier ici alors que c'est son propre pays.... Oui il y a des accords avec la France, mais c'est même vraiment bête que tu ne puisse pas bénéficier d'un prix réduit alors qu'ont vit dans le même pays, même si la province est différente !

Mais c'est mon point de vue :biggrin2:

C'est ton point de vue en effet... :tongue: Si ce genre d'entente bilatérale est signée, c'est généralement parce que deux parties y voient des avantages mutuels (mobilité internationale des jeunes, échanges universitaires, renforcement de liens culturels, etc etc). Ce serait quoi, l'avantage pour nous, de signer une entente avec une quelconque province canadienne ?

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By Blackproud
      Bonjour,
       
      Je sais pas si il y a des personnes qui ont déjà été dans cette situation, car c'est assez particulier et j'aimerai avoir vos avis svp, merci
       
      J'ai commencé un programme d'études d'une durée de 3 ans au Québec à l'hiver 2017 et suite à quelques échecs j'ai du reprendre certains cours. J'aurai du graduer fin 2019 mais malheureusement mon CAQ expirait fin en Août 2019. J'ai alors fait les démarches pour renouveler mon CAQ mais j'ai eu une intention de refus car certains documents manquaient. J'ai donc envoyé les documents manquants mais rien n'y fait, ma demande de CAQ a été refusé. J'ai contacté le MIDI et un conseiller m'a dit que je pouvais refaire une nouvelle demande de CAQ après un délai de 6 mois. Pensez-vous qu'après plus d'un an il me sera possible d'avoir à nouveau un CAQ et de pouvoir finir mon programme d'études et de pouvoir être ainsi admissible au PTPD?
       
      S'il y a des spécialistes en immigration j'aimerai avoir vos avis svp, merci
    • By immigrer.com
      Lisa-Marie Gervais
      18 mars 2021
      Société  
      Des délais qui s’allongent encore et des rêves d’immigration brisés. C’est en partie l’impact que laisse un an de pandémie sur des parcours migratoires qui ont vu dévier leur trajectoire.
      Il y a un an jour pour jour, personne ne pouvait s’imaginer une fermeture complète des frontières et encore moins en prédire les répercussions, soutient Natacha Mignon, avocate en immigration chez Immétis. « Fermer les frontières en cette période d’échanges internationaux, ça a été un cataclysme. C’est une chose à laquelle on ne s’attendait pas », dit-elle. Parmi les répercussions majeures, elle cite d’entrée de jeu l’arrêt soudain des visites commerciales de futurs investisseurs. Le même sort est réservé aux personnes à l’étranger à qui on avait accordé une résidence permanente : depuis un an, elles doivent rester chez elles et sont empêchées de venir vivre leur « rêve canadien ».
      Toutes catégories confondues, le gouvernement n’a admis que 25 000 immigrants en 2020, soit à peine plus de 50 % de sa cible de 44 500. En octobre dernier, il a d’ailleurs prévu un rattrapage d’au moins 7000 personnes cette année, en plus de l’objectif annuel.
      La fermeture soudaine des frontières a également compliqué les renouvellements de permis de travail. Le fameux « tour du poteau » n’était plus possible. Cette manœuvre qui consiste à demander un renouvellement d’un statut en allant aux États-Unis par la frontière terrestre la plus proche, et à revenir le même jour, voire aussitôt, permet un traitement accéléré qui fait économiser de quatre à six mois. « Maintenant, ça se fait à certains endroits, mais ça reste incertain », dit Thibault Camara, instigateur du mouvement Le Québec, c’est nous aussi.
      Rallongement des délais
      Les restrictions de voyage, la fermeture des ambassades, des centres de traitements fédéraux des visas à l’étranger et des centres de biométrie ont également contribué au rallongement des délais, quel que soit le statut demandé. « Les gens des bureaux des visas à l’étranger ont été rapatriés au Canada. Ça a beaucoup ralenti le processus, surtout pour le parrainage », a dit Thibault Camara.
      En ce qui concerne l’obtention d’une résidence permanente, il faut désormais attendre un minimum de 27 mois au fédéral, selon ce qu’affichent les sites gouvernementaux, ou 33 mois en comptant le délai pour obtenir le certificat de sélection du Québec. À titre comparatif, ailleurs au Canada, ce délai est de six mois au total.
      La fermeture des frontières a directement touché la vie de plusieurs étudiants internationaux, qui n’ont pas pu venir au Québec pour suivre leurs cours à l’université. « Il y a des étudiants qui paient les droits de scolarité d’une université québécoise mais qui suivent leurs cours depuis leur chambre en France », souligne M. Camara.

      suite et source: https://www.ledevoir.com/societe/597143/immigration-des-delais-encore-plus-longs-et-des-reves-brises?
       
    • By virginiaz67
      Bonjour,
      Fin novembre j'ai effectuer une demande d'admission pour 3 programmes. 2 maîtrises et 1 certificat.
      J'ai eu un refus pour les 2 maîtrises, en raison notes insuffisantes et notamment en maths.
      Concernant le certificat je n'ai pas de réponse, il est toujours en traitement. J'ai du renvoyé des pieces il y a environ 3 semaines.
      Mon inquiétude concerne mon parcours atypique. J'ai passer un daeu A sans maths, certes j'ai 13.5 de moyenne dessus cela m'a permis de faire ma licence (12 de moyenne), et valider mon bts. Actuellement je suis en Master 1,les matières scientifiques ne me pose pas de problème (finance, contrôle de gestion) des notes autour de 13-14. Cependant, le fait que je n'ai pas de "notes comme 12,13" en maths du niveau lycée semble poser problème... Que puis je faire ? Est ce que les Mooc sont reconnus par les universités ?
      Concernant le certificat d'autres personnes sont toujours en attente pour une demande d'admission pour automne ? 
      Quoi qu'il en soit, je ne baisserais pas les bras.
      En vous remerciant par avance de vos retours.
    • By Franckmav
      Bonjour, 
      J'ai reçu mon CAQ et je suis sur le point de faire ma demande de PE. Le problème c'est que mon garant (mon père) est un fonctionnaire à la retraite. Il a assez d'argent pour me prendre en charge mais je ne sais vraiment pas quels documents faut fournir pour prouver sa capacité financière. Si vous en savez quelque chose, s'il vous plaît aidez moi à savoir. 
      Merci d'avance pour vos réponses. 
    • By JulienCC
      Bonjour à tous ! Je suis nouveau sur le forum et j'ai une question à vous posez.
       
      Je voudrais vivre au Canada après mes études. Cependant, je me pose une question qui est en réalité l'une des seules conditions à mon départ dans ce beau pays. Cette année je vais passer dans parcoursup et je voudrais savoir si avec un BTS Support à l'action Managérial (SAM) en alternance durant les deux ans je pourrais trouver du travail au Québec ? Si ce n'est pas le cas est-ce qu'un DUT en gestion du personnel me permettra de travailler au Québec ? Enfin dernière question. Est-ce si je rajoute une année pour obtenir une licence pro je trouverais du travail au Québec ?
       
      Je précise que je parle de travaille dans mon domaine d'étude qui est celui des ressources humaines.
       
      Je vous souhaite une belle soirée et je compte sur vous pour me répondre.
    • By Paulquebec
      Bonjour, 
      Après avoir eu une acceptation à ma demande pour un EIC, je recherche , pour la validation de mon visa  et de mon EIC, un français vivant au Québec qui  : 
      - connaît , travaille ou dirige une entreprise de bâtiment pour faire un emploi temporaire d'un an dans le bâtiment
      - accepte de m'héberger ( si il vit à côté de l'entreprise choisi) temporairement ( 1 mois minimum) afin que je puisse me trouver un logement temporaire.
      Si vous avez trouvé l'entreprise ( ou la personne acceptant de m'héberger) ou que vous la connaissez, vous pouvez m'envoyer vos coordonnées ainsi que celle de la personne et/ ou de l'entreprise
      Je vous remercie,
       
    • By lucadepauw23
      Bonjour à vous ,
       
      je viens vers vous pour avoir plus d'informations sur les études de EMT au Canada .
       
      J'ai actuellement 18 ans 
      Diplôme: CEB 
      1 ans d'expérience en tant que volontaire ambulancier sur Bruxelles
       
      Et j'aimerais savoir si y aurai possibilité tout d'abord d'immigrer au canada et y étudier .
      😊
       
      J'aimerai savoir :
          - Conditions pour étudier et être accepté pour ces études de EMT ?
          - Prix des études de EMT
          - Le minimum à avoir pour immigrer et étudier au canada ?
          - Durée des études de  
          - coûts de la vie sur place et si possibilité de logement sur leurs campus .
       
      Merci à vous de votre aide 
      Que le courage sois avec vous en cette période de crise sanitaire. 
       
       
      PS : je sais que aucun diplôme Français , Belges est valable pour être paramédical d'entrée au CANADA..
       
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous,
       
      Je suis en train de finir mon dossier de candidature pour une admission pour automne 2021 à l'Université Laval. Actuellement en Master 1 en France et j'ai postuler pour 2 maîtrises et un certificat. 
      cependant quelques questions résident dans ma tête, j'ai pu écrire à l'université mais toujours pas de réponse à ce jour. 
      Pour le certificat on me demande si je souhaite l'intégrer ou non dans un bacc par cumul? est-ce qu'on peut choisir que oui puis au cours de l'année changer et repostuler pour une maîtrise?
      d'autre part, concernant les pièces justificatives est-ce normale qu'il ne me demande pas mon passeport ou carte d'identité? je n'ai pas encore payé les frais, je vais finir la partie avant la fin de semaine. Est-ce qu'il les demande après avoir payé les frais?
       
      En vous remerciant d'avance
       
    • By horu5
      Bonjour à tous,
       
      Je m'appelle Thibaut, j'ai 23 ans je suis né en 1997.
      Je suis actuellement en dernière année d'école d'ingénieur informatique en France en alternance. Je suis titulaire d'une licence pro sécurité informatique en alternance ainsi que d'un BTS informatique en alternance également.
      Je fais pas mal de production de musique de mon côté, et j'ai envie aussi de partir vivre au Québec. J'aimerais donc faire une formation au Québec dans ce domaine, mais je me heurte à un trilemme..:
       
      1 - Je choisis de bosser en informatique là bas (Avec diplôme d'ingé, bon salaire, mais pas le temps pour la formation musicale)
      ---> Je passe par quoi ? Je demande d'abord à une boite et je la laisse se débrouiller pour le Visa etc... Ou alors je passe moi même par tout le processus en parallèle de chercher une boite ? (Sachant que ledit processus peut prendre 1 an, je doute qu'une boite puisse attendre si longtemps)
       
      2 - Je fais (Si ça existe ?) une sorte d'alternance avec une formation en production musicale et un studio ou une entreprise..
      ---> Je gagne moins d'argent, mais je fais une formation qui me plaît.
       
      3 - Je rassemble mes économies et je fais un prêt (entre 10k et 20k la formation forcément..)
       
      J'aimerai avoir vos avis là dessus pour pouvoir m'éclaircir...
      Merci par avance 😃
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement