Jump to content

Résidence permanente, maladie mentale bloquante


Elorynna
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

J'ai effectué une recherche avant de poster mais je n'ai trouvé qu'un post datant de 2011 qui évoquait la question que je me pose aujourd'hui.

Je sais que la RP peut être refusé pour raison médicale, notamment lorsque la prise en charge de la pathologie excède le seuil prévu par la règlementation ( fardeau RAMQ) mais il y a aussi un volet concernant notamment la maladie mentale et c'est là notre source d'inquiétude. est ce que les maladies mentales sont bloquantes de type trouble bipolaire, dépression, Anxiété etc. même si leur prise en charge n'excède pas le seuil prévu? ( aspect sécurité publique) quand on lit la règlementation on a l'impression qu'il n'y a pas de nuance.

J'ai essayé de contacté un médecin agréé mais le secrétariat indique qu'il ne répond pas aux questions. J'aurais aimé avoir des retours d'expérience ou des conseils pour contacter les personnes/organisme qui pourraient répondre à cette interrogation, car vu les délais et les difficultés du processus autant éviter de se lancer si c'est perdu d'avance!

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Si le gouvernement estime que vous serez un fardeau financier en raison de votre état de santé, la RP sera refusée oui, mais sinon, il y a au final peu d'autres raisons pour lesquelles on va vous refuser. Après je pense que ça dépend aussi du médecin où vous allez faire votre visite médicale pour la RP... le mien a du me parler 2mn et ne m'a même pas ausculté. Même si j'avais été super malade, il ne m'a rien demandé du tout...
Ce qui est plus inquiétant c'est plutôt comment vous allez vivre votre maladie ici car en fonction de la ville d'habitation, les soins sont un vrai parcours du combattant à moins d'aller au privée et payer une petite fortune de votre poche.

Link to comment
Share on other sites

  • Laurent changed the title to Résidence permanente, maladie mentale bloquante

@Indianapourrait sans doute apporter des réponses à cette question

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, SDCLEO a dit :

Si le gouvernement estime que vous serez un fardeau financier en raison de votre état de santé, la RP sera refusée oui, mais sinon, il y a au final peu d'autres raisons pour lesquelles on va vous refuser. Après je pense que ça dépend aussi du médecin où vous allez faire votre visite médicale pour la RP... le mien a du me parler 2mn et ne m'a même pas ausculté. Même si j'avais été super malade, il ne m'a rien demandé du tout...
Ce qui est plus inquiétant c'est plutôt comment vous allez vivre votre maladie ici car en fonction de la ville d'habitation, les soins sont un vrai parcours du combattant à moins d'aller au privée et payer une petite fortune de votre poche.

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. 

Concernant ma situation, j'ai un PTO lié au permis JP de mon conjoint et c'est lui qui fera la demande de RP après avoir obtenu son CSQ ( on en est pas encore là, nous sommes là depuis moins d'un an). Nous avons lu que la question du fardeau ne se posait pas pour le conjoint du demandeur mais nous avons aussi lu que la maladie mental donnait d'office lieu à un score B. D'ailleurs, même pour le permis de conduire on doit faire remplir un document par le médecin de famille ou spécialiste. Sur le site de l'IRCC sur cette partie là c'est pas très nuancé, on y parle d'idée suicidaire etc...de risque pour autrui ou pour soi-même, du coup je me suis dis maladie mentale = refus catégorique.

Pour le suivi ici, oui je sais que ca peut être vite compliqué mais cette fois on a eu de la chance de trouver ce dont on avait besoin :)

merci encore pour le retour d'expérience :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le Fardeau excessif n'est pas lié à la RAMQ (de mémoire) c'est le Fédéral qui va traiter ça.

 

https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/publications-guides/bulletins-guides-operationnels/exigences-normalisees/exigences-medicales/inadmissibilite-equite-procdurale/fardeau-excessif-services-sociaux-services-sante.html#:~:text=L'%C3%A9valuation%20m%C3%A9dicale%20du%20fardeau,m%C3%A9dicale%20faite%20par%20la%20DGMS.

 

En gros de mon expérience, je n'ai pas vu beaucoup de gens refusés, il faut se préparer au mieux, analyser et si vraiment on a un doute, voir si on apporte sa propre sécurité financière pour le système et demander à des Pros, comme des avocats.

Vous pourriez appeler l'IRCC, vous avez le droit de vous renseigner et de glaner des informations.

De plus, ce qu'on vous précise, on peut vous l'envoyer par courriel.

De ce que vous précisez, je n'ai pas la sensation que c'est un fardeau excessif, sauf si vraiment votre réalité est "excessive" si je peux me permettre de le dire ainsi.

 

C'est bien d'anticiper et de faire attention, le Pays est carré, il y a des règles et de nombreux fraudeurs, mais il y a des gens bien qui font leur boulot normalement.

 

Pour appeler l'IRCC hors du Canada, utilisez une application type Textnow, voir Fongo (gratuit + numéro canadien) et vous allez pouvoir joindre l'IRCC sur le numéro gratuit.

 

Bonne chance :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je crois que la maladie mentale ne rentre pas dans le cadre du fardeau excessif, mais dans le cadre de la sécurité. C'est à la discrétion du médecin d'estimer si une personne peut poser un problème de sécurité.

Par exemple, une personne ayant un profil suicidaire pourrait, dans ses actes, menacer la vie d'autrui (une connaissance s'est suicidé en prenant l'autoroute à contre-sens ...). Je ne parle même pas de la schizophrénie ... Mais une personne à tendance dépressive mais non-suicidaire ne pose pas de problème. 

Ce n'est pas évident de faire un pronostic car c'est du cas par cas et relève du secret médical.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, PhilMP a dit :

Je crois que la maladie mentale ne rentre pas dans le cadre du fardeau excessif, mais dans le cadre de la sécurité. C'est à la discrétion du médecin d'estimer si une personne peut poser un problème de sécurité.

Par exemple, une personne ayant un profil suicidaire pourrait, dans ses actes, menacer la vie d'autrui (une connaissance s'est suicidé en prenant l'autoroute à contre-sens ...). Je ne parle même pas de la schizophrénie ... Mais une personne à tendance dépressive mais non-suicidaire ne pose pas de problème. 

Ce n'est pas évident de faire un pronostic car c'est du cas par cas et relève du secret médical.

Effectivement c'est plus cet aspect qui m'interrogeait car d'après nos calculs la prise en charge est inférieur au seuils. J'ai lu ceci depuis que j'ai posté et j'ai trouvé cela plutôt rassurant:

 

Conditions représentant possiblement un danger pour la sécurité publique

Des conditions médicales qui constituent vraisemblablement un danger pour la sécurité publique incluent des problèmes mentaux sérieux qui ne sont pas contrôlés ou contrôlables, comme les suivantes :

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 5 heures, Elorynna a dit :

Effectivement c'est plus cet aspect qui m'interrogeait car d'après nos calculs la prise en charge est inférieur au seuils. J'ai lu ceci depuis que j'ai posté et j'ai trouvé cela plutôt rassurant:

 

Conditions représentant possiblement un danger pour la sécurité publique

Des conditions médicales qui constituent vraisemblablement un danger pour la sécurité publique incluent des problèmes mentaux sérieux qui ne sont pas contrôlés ou contrôlables, comme les suivantes :

 

De mémoire et je n'ai aucune source, à Montréal a été décidé il y a quelques années de "libérer" des personnes avec certains troubles (raison ? sans doute question de budget ou alors une étude intelligente que c'était mieux la liberté que les centres spécialisés, les médicaments et tout le tralala).

Au final, à Montréal on croise de nombreuses personnes différentes. Et alors ? Est-ce qu'il y a eu plus de violence ou problèmes ? Je n'ai pas l'impression dans ma maigre expérience.

Tout ça pour dire, il y a troubles et troubles et le véritable danger même s'il est très difficile à dire, mesurer, il y a des nuances...

Pour essayer de vous aider et même si ce n'est peut-être pas facile, de quoi parlons-nous ?

Maitre Barrou, reconnue pour son sérieux et avec son équipe a une certaine expérience à ce sujet.

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, QCmonCA a dit :

De mémoire et je n'ai aucune source, à Montréal a été décidé il y a quelques années de "libérer" des personnes avec certains troubles (raison ? sans doute question de budget ou alors une étude intelligente que c'était mieux la liberté que les centres spécialisés, les médicaments et tout le tralala).

Au final, à Montréal on croise de nombreuses personnes différentes. Et alors ? Est-ce qu'il y a eu plus de violence ou problèmes ? Je n'ai pas l'impression dans ma maigre expérience.

Tout ça pour dire, il y a troubles et troubles et le véritable danger même s'il est très difficile à dire, mesurer, il y a des nuances...

Pour essayer de vous aider et même si ce n'est peut-être pas facile, de quoi parlons-nous ?

Maitre Barrou, reconnue pour son sérieux et avec son équipe a une certaine expérience à ce sujet.

Oui j'en avais entendu parler. Effectivement il y a trouble et trouble. Ici j'avais en tête le trouble bipolaire soigné et traité. Comme j'ai du faire remplir un document par mon médecin de famille pour mon permis de conduire québecois, j'ai commencé à m'interroger sur cette fameuse visite medicale pour la rp

Je pense aussi qu'il sera plus prudent de monter le dossier avec l'aide d'un avocat. 

Merci de m'avoir répondu

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 8 heures, Elorynna a dit :

Oui j'en avais entendu parler. Effectivement il y a trouble et trouble. Ici j'avais en tête le trouble bipolaire soigné et traité. Comme j'ai du faire remplir un document par mon médecin de famille pour mon permis de conduire québecois, j'ai commencé à m'interroger sur cette fameuse visite medicale pour la rp

Je pense aussi qu'il sera plus prudent de monter le dossier avec l'aide d'un avocat. 

Merci de m'avoir répondu

 

Je pense que vous devriez prendre conseil avec un avocat.

Le dossier vous pouvez le monter et c'est mieux ainsi. l'Avocat sera un plus en amont et au moment si besoin sur le point spécifique.

Néanmoins je vous lis, je vois un trouble qui est soigné et traité, la visite médicale sera je pense normale.

Après les déclarations et les demandes supplémentaires, je ne sais pas.

 

Essayez de joindre d'autres Docteurs, vous pouvez insister pour payer une consultation par téléphone si besoin pour préparer ce point au mieux. A mon époque le médecin de Nimes était vraiment très gentil.

Link to comment
Share on other sites

Appelle un médecin de l immigration comme ils te l ont conseiller est le meilleure moyen d avoir une réponse. Ou peut etre directement un psy pour avoir son avis

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Similar Content

    • By jean21
      Bonjour à tous,
       
      ça fait un petit moment maintenant que j'ai ce projet de partir vivre au Québec. Pour le moment je n'ai entamé aucune démarche pour immigrer, j'en suis au stade de la prise de renseignement.
      Et justement j'aurais souhaité savoir si le fait d'être schizophrène peut être rédhibitoire pour être autorisé à séjourner au Québec. je précise que je suis soigné et stabilisé depuis quelques années maintenant, je suis actuellement en formation dans l'informatique pour pouvoir être administrateur système et réseaux.
       
      ma deuxieme question: est ce qu'on peut chercher du travail sur place en ayant le status de visiteur?
       
       
       
       
    • By moka-lolita
      Bonjour, je suis nouvelle et je tiens à partager avec vous mon souci : voilà je suis entrain de préparer mon dossier immigration Entrée express Canada, je suis algérienne de 35 ans, mon mari a un problème de santé, il a angiome caverneux ou cavernome (situé sur le tronc cervical) qu'il a découvert en 2016. Il a une paralysie d'élévation de l'oeil droit qui ne le gêne pas. Après des examens et une prise en charge en France, l'un des plus grands spécialistes en neurochirurgie lui a suggérer de ne pas intervenir via une chirurgie estimant que l'angiome est situé sur une partie délicate et sensible du cerveau et que cela risquerait (après opération) d'avoir des séquelles. Mon mari travaille, il est enseignant et hormis une fatigue périodique, n'a aucun souci sérieux pour le moment, son cavernome risque de regénérer il y a des risques mais pour le moment son état est stationnaire. Il ne prend pas de médicaments. A termes et si jamais il aura une deuxième alerte il pourrait ainsi subir une intervention et être pris en charge. 
      Mes questions : doit-on ou non déclarer son problème au médecin agrée et si oui, son état de santé risquerait-il de nuire à notre projet d'émigrer au Canada? Nous redoutons que son cas soit considéré comme un fardeau excessif pour les services sociaux et de santé. Merci 
    • By Woene
      Je voudrais savoir si quelqu’un a déjà eu des problèmes de fardeau excessif et cmt on peut le gérer. J'ai reçu un message de l'ambassade que mon petit constituera un lourd fardeau pour les services sociaux québécoise et je ne sais pas cmt procédé. Au petit il a été diagnostique un trouble de comportement (tadh) l'année passée, j'ai fourni le dossier medical, ts les examens et les activités ( parcours de psychomotricité et des séances psychologiques) que ns avons fait. L'ambassade m'envoie un message ql à un retard mental et ne peut pas aller au Canada mais sans vous mentir il a un cursus normal........... Bien je voudrais savoir si vous avez qq ou connaissez qq qui as eu un problème de ce genre de blem et qsq on peut fr pr le contourner. L'ambassade me donne 60 jrs pour apporter ou démontrer franchement je ne sais quoi..........
      Je vous remercie d'avance
    • By 4omar
      Bonjour
      J'attends mon IVM et je m'inquiète car j'ai un enfant dyslexique accompagné d'une hyperactivité
      Je ne sais pas si cela constituera un fardeau pour la santé au Canada
      Quelqu'un a passé par la même expérience ?
      Ou peut on voir plus de détails sur les maladies interdites ?
       
      En avance Merci
      AA
       
      Envoyé de mon A37fw en utilisant application mobile Immigrer.com
       
       
    • By wakista
      Bsr chers frères. SVP j'ai un souci. Si on reçoit une lettre d'équité procédurale qui stipule que vous pourriez constituer un fardeau excessif pour le CANADA et on vous demande de présenter un plan d'atténuation et l'intention de prendre en charge la différence financière, comment on le faire ? Il y a t-il quelqu'un qui en sait quelque chose ? Et si à qui envoyer ce plan?

      Envoyé de mon Infinix X510 en utilisant application mobile Immigrer.com


    • By sebsquare
      Bonjour,
      Suite à l'assouplissement des règles concernant l'accueil des personnes handicapées, pensez-vous qu'un dossier avec un enfant autiste puisse être accepté ?
       
      Merci pour vos réponses
    • By tr2017
      Bonsoir,
       
       
      Voila j'ai pu lire que l'herpes simplex comptait comme une maladie eliminatoire aux criteres de selection pour la demande de residence permanente.
       
      Seulement je suis etonne sur plusieurs points :
       
      Deja il s'agirait d'une maladie tres courante et tres contagieuse donc les 3/4 de la population environ serait affectee (du labial) et donc la tres grande majorite serait contaminee sans le savoir (pas de symptomes, pas de lesions...). Donc a partir de ce constat, si je compare cette maladie avec d'autres comme le VIH qui est toujours incurable, je suis etonne du peu d'ouverture concernant cette maladie puisqu'elle n'est pas mortelle ni handicapante (genante et douloureuse oui mais c es tout ; ca ne t'empeche pas de vivre normalement a part si tu as des poussees recurrentes mais ca ne concerne qu'une minorite de cas). Ou encore la tuberculose est contagieuse et une maladie tres grave, ca on peut le comprendre. La syphilis aussi et on comprend pourquoi. Mais l'herpes a part le transmettre en tout connaissance de cause je ne vois pas. (ce qui ne vaut pas que pour l'herpes mais comme empoisonnement tout court).
       
      Ensuite concernant l'herpes genital je ne sais pas si l'herpes simplex englobe les deux. 
       
      Merci desole mais je ne trouve pas de source ifiable et recente a la fois
    • By immigrer.com
      RÉFUGIÉS HONGROIS
      AGENCE QMI

      Publié le: mardi 24 septembre 2013, 21H40 | Mise à jour: mardi 24 septembre 2013, 21H57
      PHOTO CAPTURE D'ÉCRAN / LCN

      Une famille de réfugiés hongrois, dont un garçon gravement malade, pourrait être renvoyée dans son pays dès cette semaine, même si lenfant risque de mourir, selon son médecin.
      «Je pense que c'est très risqué que cet enfant­là soit dans un avion et qu'il retourne en Hongrie», a commenté la Dre Louise Auger, pédiatre de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

      Pourtant, c'est exactement ce que le Canada s'apprête à faire, car la demande d'asile des Gasparek a été refusée et la famille, qui a reçu un avis de déportation, est convoquée jeudi.

      Un médecin de Citoyenneté et Immigration Canada a déjà donné son accord pour le renvoi, sans même examiner le garçon.
      «Je ne peux pas comprendre comment quelqu'un peut prendre une décision éclairée sans avoir parlé aux spécialistes qui prennent soin de l'enfant», a ajouté Dre Auger.

      Syndrome rare Gergely serait atteint d'un syndrome rare, selon les tests effectués à l'Hôpital de Montréal pour enfants.
      «Il a besoin d'oxygène et, aussi, il hyperventile souvent. Il respire très vite, puis il arrête de respirer. C'est ça qui est très dangereux», a expliqué la pédiatre du jeune garçon.

      L'avocate de la famille a présenté une demande de résidence permanente pour des raisons humanitaires.
      «Je trouve ça terrible, a dit Szilwia Gasparekni, la maman de Gergely. Nous sommes venus ici dans l'espoir de trouver refuge.»
      Le Nouveau Parti démocratique demande au gouvernement de retarder le renvoi, au moins jusqu'à ce que l'état de santé de Gergely se soit amélioré.

      «Les conservateurs sont tellement concentrés sur l'aspect économique de l'immigration qu'ils ont complètement mis de côté l'aspect humanitaire», a déploré la députée du NPD et porte­parole en matière d'immigration,
      Les appels de la famille au ministre de Citoyenneté et Immigration, Chris Alexander, étaient restés sans réponse, mardi.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement