Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour, 

Je suis actuellement en Terminale Economique et Sociale en France et je suis donc d'origine française. Pour mes études supérieures, j'ai voudrait d'étudier le droit. Je voulais étudier le droit au Canada mais mes parents ne veulent pas que j'étudie ceci dans un pays où je ne connais presque pas de lois, ce que je comprend totalement. Le "problème" est que je voudrais par la suite travailler/habiter au Canada par la suite, mais je ne sais pas comment cela fonctionne au niveau de l'équivalence des diplômes. 

Si quelqu'un pourrait me donner certains renseignements, ce serait super cool :)

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben justement si tu veux vivre au canada faudrait étudier le droit au canada et non en france...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Ben justement si tu veux vivre au canada faudrait étudier le droit au canada et non en france...

Il n'y aucune autre solution? Parce que mes parents ne veulent pas et cela coûte assez cher

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Il n'y aucune autre solution? Parce que mes parents ne veulent pas et cela coûte assez cher

Est ce que le droit français et le même que le droit canadien? Non... pourras tu être avocate, juriste sur une base de droit français sans reprendre une partie de tes études ici? Non... Est ce que quelqu'un va t'engager pour exercer dans le domaine du droit sans avoir étudier le droit canadien? Non...

 

Alors quel est l'intérêt d'étudier le droit en France pour travailler et vivre au Canada sachant que tu devras refaire une bonne partie de tes études ici?

 

Consulte les ordre des avocats et juristes pour connaître les conditions d'admissions et d'exercice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a peut-être en France un programme (ou une option) "internationalel" qui permet d'étudier le droit anglo-saxon en plus du droit Français/Européen...Ce serait déjà un début. ensuite tu verras si tu peux venir te spécialiser ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Il y a peut-être en France un programme (ou une option) "internationalel" qui permet d'étudier le droit anglo-saxon en plus du droit Français/Européen...Ce serait déjà un début. ensuite tu verras si tu peux venir te spécialiser ici.

Il y aura de toute manière une partie des études à refaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

En plus, je pense qu'il y a une différence entre le Québec qui utilise le droit mixte et les provinces anglophones qui se basent sur la Common Law.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Bonsoir,

 

En plus, je pense qu'il y a une différence entre le Québec qui utilise le droit mixte et les provinces anglophones qui se basent sur la Common Law.

 

Je voulais étudier le droit au Canada mais mes parents ne veulent pas que j'étudie ceci dans un pays où je ne connais presque pas de lois, ce que je comprend totalement. 
>>> ce serait un début en attendant que les parents se décident ou bien q'elle puise décider par elle-même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Bonjour, 

Je suis actuellement en Terminale Economique et Sociale en France et je suis donc d'origine française. Pour mes études supérieures, j'ai voudrait d'étudier le droit. Je voulais étudier le droit au Canada mais mes parents ne veulent pas que j'étudie ceci dans un pays où je ne connais presque pas de lois, ce que je comprend totalement. Le "problème" est que je voudrais par la suite travailler/habiter au Canada par la suite, mais je ne sais pas comment cela fonctionne au niveau de l'équivalence des diplômes. 

Si quelqu'un pourrait me donner certains renseignements, ce serait super cool :)

Merci d'avance.

 

Depuis quand on a besoin de connaitre les lois pour étudier le droit? L'objectif de l'étudier justement c'est d'apprendre ces mêmes lois. Puis de savoir comment les appliquer surtout ... l'excuse est bidon.

 

Ensuite, si tu veux travailler dans ce milieu, ben vaudrait mieux l'étudier dans le pays où tu veux exercer. Justement parce que les lois sont différentes. 

 

Puis bon, tes parents peuvent bien vouloir ce qu'ils veulent. Ou pas vouloir en l’occurrence. Mais au final c'est toi qui décide et tu arrives à l'âge où tu as le droit de faire ce que tu veux et décider pour toi-même. Que tes parents soient d'accord ou pas, ils se feront à l'idée - et étant majeure, tu as pas besoin d'eux pour financer tes études.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

 

Depuis quand on a besoin de connaitre les lois pour étudier le droit? L'objectif de l'étudier justement c'est d'apprendre ces mêmes lois. Puis de savoir comment les appliquer surtout ... l'excuse est bidon.

 

Ensuite, si tu veux travailler dans ce milieu, ben vaudrait mieux l'étudier dans le pays où tu veux exercer. Justement parce que les lois sont différentes. 

 

Puis bon, tes parents peuvent bien vouloir ce qu'ils veulent. Ou pas vouloir en l’occurrence. Mais au final c'est toi qui décide et tu arrives à l'âge où tu as le droit de faire ce que tu veux et décider pour toi-même. Que tes parents soient d'accord ou pas, ils se feront à l'idée - et étant majeure, tu as pas besoin d'eux pour financer tes études.  

Le financement c'est peut-ètre le point faible de son projet. Les études ici ne sont pas gratuites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Le financement c'est peut-ètre le point faible de son projet. Les études ici ne sont pas gratuites.

 

Sans doute. Mais quand on veut vraiment, si on le veut vraiment, on peut aussi financer ses études sans papa maman.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

 

Sans doute. Mais quand on veut vraiment, si on le veut vraiment, on peut aussi financer ses études sans papa maman.

pas toujours aussi simple. Sinon ça peut prendre plusieurs années pour accumuler le montant nécessaire.

 

Exemple pour mon mari. Si sa mère c'était pas porté garante pour son prêt de 10 000$ pour le CAQ, il aurait pas pu obtenir ce prêt. Sans ce prêt, il avait pas les sous. Il venait ici terminer ses deux dernières années alors il pouvait pas attendre 1 an voire plus le temps d'accumuler l'argent.

Modifié par Automne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Il y a peut-être en France un programme (ou une option) "internationalel" qui permet d'étudier le droit anglo-saxon en plus du droit Français/Européen...Ce serait déjà un début. ensuite tu verras si tu peux venir te spécialiser ici.

Il existe un programme de mobilité(CREPUQ) qui permet aux étudiants inscrits dans les Universités Françaises de faire 1 ou 2 semestres dans une Université Québécoise.  Cette démarche ne donne pas lieu à l'obtention d'un diplôme Canadien mais un diplôme Français, mais ça permet facilement d'avoir des contacts avec les Profs et d'avoir l'opportunité de continuer ses

études au Canada/ Québec à moindre Coût.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 54 minutes, Automne a dit :

pas toujours aussi simple. Sinon ça peut prendre plusieurs années pour accumuler le montant nécessaire.

 

Exemple pour mon mari. Si sa mère c'était pas porté garante pour son prêt de 10 000$ pour le CAQ, il aurait pas pu obtenir ce prêt. Sans ce prêt, il avait pas les sous. Il venait ici terminer ses deux dernières années alors il pouvait pas attendre 1 an voire plus le temps d'accumuler l'argent.

 

Ça dépend des situations. L'emprunt que j'ai fait pour payer mon semestre à Vancouver, j'ai eu besoin d'aucun garant. Pour financer ma dernière année d'études non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, crazy_marty a dit :

 

Ça dépend des situations. L'emprunt que j'ai fait pour payer mon semestre à Vancouver, j'ai eu besoin d'aucun garant. Pour financer ma dernière année d'études non plus.

tu étais à la charge de tes parents à ce moment là?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Contenu similaire

    • Par Osher
      Bonjour,
       
      Je fais appel à vous concernant une prolongation de PVT. Mon PVT se termine le 12 janvier 2018 et je souhaiterai rester au Quebec avec mon employeur actuel (qui souhaite me garder). Aussi, j’ai obtenu un CSQ via PEQ. J’ai vu qu’il y a 2 possibilités, dont une qui n’est plus à jour apparement :
       
      Faire une demande de prolongation de permis. Apparemment cela se fait sur internet ou par papier. Il me semble que c’est la plus facile des deux mais mon problème est que le relais moyen est de 60 jour, ce qui ferait qu’il me serait accordé une dizaine de jours après la fin de mon visa. Savez vous si pendant ce délais je peux re rentrer dans le pays en touriste tout en gardant mon compte en banque et mon numéro de telephone ? Aller a la frontière avec son CSQ, offre d’emploi, passeport et frais payés par l’employeur et faire le tour du poteau. Il me semble avoir vu que ce n’est plus possible depuis juillet 2016. Avez vous pu avoir votre permis après cette dans via cette méthode ?  
      J’ai une autre question concernant mon CSQ. Est-ce que je suis obligé de faire une demande de RP de suite ?
       
      Merci d’avance 
    • Par leamlt
      Bonjour à tous, 
      Je vais aller droit au but, j'aimerais étudier en psychologie et par la suite me spécialiser dans la criminologie. Mes études s'effectueront en France (le Canada n'est pas envisageable pour le moment) et donc en France la criminologie n'est qu'une spécialité, ce n'est pas un métier à part entière comme au Canada ou aux Etats-Unis. La criminologie étant un domaine qui m'intéresse beaucoup, j'aimerais en faire mon métier et non pas juste devenir psychologue spécialisée dans la criminologie. J'aimerais savoir si même avec un diplôme français je peux venir travailler au Canada (ne serait-ce que dans une entreprise privée)?  ou bien est ce possible de faire une sorte d'échange universitaire pour venir finir mes études de criminologie au canada et ensuite rester habiter et pratiquer là-bas ? 
      Sinon auriez-vous d'autres solutions ? 

      Merci d'avance pour vos réponses, bonne journée : )
    • Par Heloise
      Bonjour ! 
      Je m'appelle Héloïse, je suis une étudiante française qui souhaiterais potentiellement faire mon master au Canada. Le système Canadien et Français est différent, j'espère donc grâce à ce forum trouver des réponses aux questions que je me pose actuellement.
      Cette année, je suis en train de réaliser ma troisième année de licence Administration, Economique et Sociale en mobilité Erasmus à l'université d'Abo Akademi en Finlande. Après avoir découvert le système éducatif Finlandais (et avoir commencé à voyager un petit peu) je n'ai pas envie de rentrer en France l'année prochaine pour effectuer mon master de ressources humaines. Après quelques recherches, j'ai trouvé un master de ressources humaines à l'international à l'UQAM. Ce master m'intéresserait énormément, mais j'aurais aimé savoir si je pouvais potentiellement envoyer ma candidature en mars pour la prochaine session avec mon bagage français de licence AES. 
      Autre question : ici en Erasmus, certains étudiants canadiens m'ont souligné le fait que les masters au Canada étaient en général plus difficile pour les étudiants Français. J'aurais voulu savoir si j'allais rencontrer des difficultés concernant une différence de niveau entre les études au Canada et en France. 
      Et pour finir, même si je souhaiterai orienter mes master dans le domaine international pour prendre moins de risque, je me demandais également si les équivalences étaient vraiment une barrière concernant la recherche d'un emploi. ? 
       
      Merci pour tout, j'espère que d'avance quelques bonnes âmes charitables pourront répondre à mes questions ! 
       
       
    • Par ihope
      Bonjour à tous,
       
      Je vous écris car j’ai besoin de votre aide… Je vous explique mes interrogations. Pour le dossier Fédéral, je sais qu’un crime dont on est rendu coupable est éliminatoire pour une demande d’immigration. Néanmoins, je m’interroge concernant les « délits ».

      En effet, c’est l’événement de mon passé dont j’ai le plus honte… Mais lorsque j’avais 14-15ans j’ai été arrêté pour vol à l’étalage dans un magasin. La police m’a conduit jusqu’au poste pour y attendre mes parents. Il n’y a pas eu de procès ni de condamnation. Cet acte abominable n’apparaît donc pas dans mon casier judiciaire n°3.
       
      Je crois savoir aussi, qu’après 2013, le fameux « les casiers sont effacés à la majorité » a été retiré.
       
      Mes questions sont les suivantes : est-ce que cet acte pourrait être inscrit sur les autres bulletins ? Est-ce que les BVC y ont accès ? Est-ce éliminatoire pour la demande du fédéral ? Où pourrais-je trouver cette information ?
       
      D’avance, je vous remercie pour votre aide et vos réponses…
    • Par marielc
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je suis actuellement en 3ème année de DCG, et j'aimerai après mon DSCG (donc dans 2 ans) partir au Canada afin d'être Comptable Professionnel Agréé (CPA) là-bas qui est leur équivalent de l'expert-comptable.
       
      Seulement voilà, d'après ce que j'ai lu, j'aurai sûrement des matières à repasser avant de pouvoir commencer le stage équivalent à celui du DEC et je n'ai pas réussi à trouver de témoignages récents de personnes qui se sont retrouvées dans ce cas là !
       
      Je me pose plusieurs questions :
      - Combien de matières aurai-je probablement à rattraper et du coup en combien de temps cela est faisable ?
      - Cela vaut-il le coup de partir directement après le DSCG ou plutôt passer l'expertise en France et tenter de venir après ?
      - Combien coûte environ les cours pour avoir les équivalences au Québec ?
      - Pensez-vous que c'est réellement plus dur de devenir CPA au Québec que expert-comptable en France ?
       
      Je vous remercie d'avances pour vos réponses
    • Par UBRANE
      N'oubliez pas d'ajustez vos pendules : nous revenons à l'heure d'hiver au Canada ce dimanche 5 novembre 2017.
       
      Il vous faudra donc RECULER vos montres : si vous lisez 2h00, réglez votre aiguille sur 1h00.
       

       
    • Par dinou
      Bonjour, 
      En ce moment, j'ai un statu de travailleur qualifié au Quebec (permis de travail). et, je désire passer les vacances de fin d'année en France.
      J'ai surfé un peu sur le site du consulat de France à Montréal, mais les démarche pour la demande de visa ne me sont toujours pas clair. 
      y'as tu quelqu'un qui aurait fait demande d?un visa touristique pour aller en France avec un statu de résidant temporaire au Quebec?
       
      vos réponses seront très s'apprécier , Merci.
       
    • Par Joris04
      Bonjour à toutes et à tous ! 
       
      J'ai déposé une demande de "permis d'étude" le 20 aout dernier et par la même occasion la demande de "permis de travail ouvert" de ma conjointe car nous sommes "conjoints de fait".
      J'ai bien sur au par avant mentionner le nom de ma compagne dans ma demande de CAQ et justifier de moyens financiers pour tous les deux. 
      Après plus d'un mois d'attente ma compagne à reçu avant-hier un mail de la part de l'immigration disant que sa demande étais rejetée pour les raisons suivantes : 
      "Les preuves de cohabitation depuis au moins 12 mois sont insuffisantes pour répondre aux exigences de la définition de conjoint de fait au sens du règlement"
       
      Nous avions fournis dans notre dossier les justificatifs suivants : 
      - Nos deux passeports à la même adresse (datant de Juin 2017) 
      - Un compte commun à nos deux noms (datant de Juin 2017)
      - Une assurance décès souscrit l'un pour l'autre (datant de Juillet 2017)
      - Les photocopie de notre PACS (datant de Juillet 2017) 
      - Une lettre de mes parents qui atteste nous avoir héberger chez eux depuis plus d'un ans.
       
      Nous sommes arrivés au Quebec (Montréal) en Septembre avec des permis de visiteurs, nous avons signés un BAIL ensemble ici datant du 1er Septembre et nous sommes donc confronter à plusieurs problèmes. 
      Un des problèmes principaux est que nous ne pouvons pas garder l'appartement si je suis le seul à pouvoir travailler en 20h vu le prix du loyers, des charges et de la nourriture.
      Un autre problème est que si ma compagne trouvais une école et qu'elle faisait une demande de "permis d'étude" de son côté, elle pourrais éspèrer commencer une session seulement l'été prochain au vu des délais de traitement du "CAQ" et des de mande de permis, ce qui nous ramène au problème n°1.
       
      Je me pose donc les questions suivantes :
       
      1 - Si ma compagne fait à nouveau une demande de "permis de travail ouvert pour conjoint de fait", qu'elles justificatifs supplémentaires pourrions nous fournis pour étoffer notre demande ? 
      2 - Est-il possible pour ma compagne de trouver facilement un employeur sur place et de faire une demande de "permis de travail" (sachant qu'elle est diplômé de cuisine de France et qu'elle possède plus de 3 ans d'expérience professionnelle).
      3 - Existe t-il d'autres type de permis permettant de travailler sans avoir eu d'offre d'emplois ou de travail en particulier ? 
      4 - Qu'elles autres solutions s'offrent à nous sachant que nous ne voulons bien sur pas nous séparer et en gardant à l'esprit qu'il nous ai impossible de vivre ici à deux si l'un des deux ne travail pas ?
       
      Merci d'avance pour votre aide 
       
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×