Jump to content

3 ans au Québec - Déception


Recommended Posts

  • Habitués

La différence c'est qu'au Québec on va pas vous poser 36 questions si vous voulez faire une jobine, ça se trouve sans grande difficulté alors qu'en France, vous êtes surqualifié bla bla.

Perso je m'étais inscrite dans plusieurs agences d'intérim et j'ai eu plusieurs propositions alors qu'en France on prenait mon CV mais bizarrement on me rappelait jamais :tongue:

J'ai vécu la situation inverse :biggrin2: .... comme quoi c'est bien au cas par cas :biggrin2:

Au fait t'es plus au Luxembourg toi ? :blink2::thumbsup:

Tu rigoles ?

Pour une jobbine, il arrive qu'on te pose des questions très très personnelles.

, parfois on te fait passer des examens de français puis d'anglais (les petites agences de placement), puis d'autres d'anglais et de français, puis on te fait passer des examens sur tout et n'importe quoi pour occuper le temps.

Pour l'exemple de ceux qui ont pas l'air du coin ou qui n'ont pas un nom "classique" même né au Québec on va leur demander le pays d'origine, pourquoi la famille est venu ici, ect... etc...

Sans compter les appels à 21h pour dire demain 7h tu viens, puis une fois arrivé 8h finalement non on a pas besoin de toi aurjoud'hui,

ça c'est une jobbine. Des gens qui finissent à 21h30 le vendredi et recommencent le samedi à 7h tout ça ç taux fix salaire minimum, samedi et dimanche.

Edited by felipe
Link to comment
Share on other sites

On parle de 43% de sous emplois au Canada.

Qui ça "on" ? La seule personne qui de parle de 43 % en sous-emploi au Canada, c'est toi. Tu as une source pour justifier ce chiffre ou tu viens de l'inventer ?

Un salaire minimum au Québec n'est pas comparable au Salaire minimum en France: grosse différence les acquis sociaux.

Pas de couverture pour un dentiste, des lunettes pleins tarifs, c'est la réalité des gens qui vivent au salire minimum. Sans compter l'accessibilité du transport en commun court et longue distance,

Il faut un salaire de 25000$ au Québec pour avoir un niveau de vie comparable au salaire minimum français.

Quand aux jeunes ils ne vont pas aussi facilement se jetter sur le "pole emploi" local que les jeunes français, ils serrent les dents et "jobbinent", il ne vont pas avoir le réflexe de faire des démarchent pour obtenir des stages subventionnés ou toucher de l'assurance emploi directement après l'obtention de leurs diplomes pour lesquels ils ont travaillé en même temps. Beaucoup vont tenter rembourcer les marges de cartes de crédits en travaillant au salaire minimum.

Malgré tout ce que tu peux dire sur le Québec, vrai ou faux, tu choisis de vivre au Québec. Ç'est contradictoire et ça demande une explication.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Malgré tout ce que tu peux dire sur le Québec, vrai ou faux, tu choisis de vivre au Québec. Ç'est contradictoire et ça demande une explication.

On peut choisir de vivre quelque part, de se plaire dans cet endroit, sans pour autant le trouver parfait. Il est bien d'avoir un peu de perspective et d'esprit critique, et de ne pas tout accepter ou de ne jamais rien dire sous prétexte que l'on est immigrant.

Edited by Blueberry
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En 2001 c'était 38%:

http://www.statcan.gc.ca/pub/75-001-x/11204/7746-fra.pdf

Autre article de 2011:

http://www.rhdcc.gc.ca/fra/travail/normes_travail/ntf/recherche/recherche02/page07.shtml


« Le travail atypique au Québec : les jeunes au coeur de la dynamique de précarisation par la centrifugation de l’emploi »

http://www.erudit.org/revue/remest/2012/v7/n1/1012695ar.pdf

J'ai du temps à perdre et je rééquilibre des chiffres qui donnent jusqu'à 4% de chômage dans cette conversation.

Edited by felipe
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Malgré tout ce que tu peux dire sur le Québec, vrai ou faux, tu choisis de vivre au Québec. Ç'est contradictoire et ça demande une explication.

On peut choisir de vivre quelque part, de se plaire dans cet endroit, sans pour autant le trouver parfait. Il est bien d'avoir un peu de perspective et d'esprit critique, et de ne pas tout accepter ou de ne jamais rien dire sous prétexte que l'on est immigrant.

Allo Blueberry !

J'étais à Vancouver de mercredi à dimanche ! Je pense que j'ai été le plus chanceux du monde au niveau de la météo non ? :P

J'ai vraiment tripé c etait super ... superbe ville :)

J'espère que t'y plais

bye

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Malgré tout ce que tu peux dire sur le Québec, vrai ou faux, tu choisis de vivre au Québec. Ç'est contradictoire et ça demande une explication.

On peut choisir de vivre quelque part, de se plaire dans cet endroit, sans pour autant le trouver parfait. Il est bien d'avoir un peu de perspective et d'esprit critique, et de ne pas tout accepter ou de ne jamais rien dire sous prétexte que l'on est immigrant.

Il y a aussi ceux qui se trouvent coincés (au Québec en l'occurence), qui ne peuvent pratiquement plus en sortir et trouvent bon de tirer la sonnette d'alarme.

L'esprit critique n'est de toute façon pas négociable. Si on en a on a souvent envie de le mettre en pratique. On appelle ça la liberté d'expression. Cette étonnante capacité à dire ce qu'on pense est connectée à une autre capacité : la recherche du Vrai. Ce qui suppose, à son tour, une autre capacité elle aussi bien étrange : la capacité à distinguer la vérité et le mensonge.

Link to comment
Share on other sites

La différence c'est qu'au Québec on va pas vous poser 36 questions si vous voulez faire une jobine, ça se trouve sans grande difficulté alors qu'en France, vous êtes surqualifié bla bla.

Perso je m'étais inscrite dans plusieurs agences d'intérim et j'ai eu plusieurs propositions alors qu'en France on prenait mon CV mais bizarrement on me rappelait jamais :tongue:

J'ai vécu la situation inverse :biggrin2: .... comme quoi c'est bien au cas par cas :biggrin2:

Au fait t'es plus au Luxembourg toi ? :blink2::thumbsup:

Tu rigoles ?

Pour une jobbine, il arrive qu'on te pose des questions très très personnelles.

, parfois on te fait passer des examens de français puis d'anglais (les petites agences de placement), puis d'autres d'anglais et de français, puis on te fait passer des examens sur tout et n'importe quoi pour occuper le temps.

Pour l'exemple de ceux qui ont pas l'air du coin ou qui n'ont pas un nom "classique" même né au Québec on va leur demander le pays d'origine, pourquoi la famille est venu ici, ect... etc...

Sans compter les appels à 21h pour dire demain 7h tu viens, puis une fois arrivé 8h finalement non on a pas besoin de toi aurjoud'hui,

ça c'est une jobbine. Des gens qui finissent à 21h30 le vendredi et recommencent le samedi à 7h tout ça ç taux fix salaire minimum, samedi et dimanche.

Non je rigole pas du tout !

Y'a jobine et jobine, moi j'avais une jobine bien payée et avec des horaires de bureaux ;) Mon chum lui a travaillé chez Couche-Tard avec des horaires compliqués et un salaire de misère mais il a trouvé super facilement sans qu'on lui demande quoi que ce soit !

Oui j'ai eu des tests de français et d'anglais et même d'informatique mais ca me paraît normal pour travailler dans un bureau ! Et ca permet d'avoir une jobine un peu améliorée comme j'ai eu (et quelques unes de mes copines ont eu aussi !)

Quant au racisme a l'embauche dont tu parles j'imagine que c'est bien pareil partout !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il y a aussi ceux qui se trouvent coincés (au Québec en l'occurence), qui ne peuvent pratiquement plus en sortir et trouvent bon de tirer la sonnette d'alarme.

L'esprit critique n'est de toute façon pas négociable. Si on en a on a souvent envie de le mettre en pratique. On appelle ça la liberté d'expression. Cette étonnante capacité à dire ce qu'on pense est connectée à une autre capacité : la recherche du Vrai. Ce qui suppose, à son tour, une autre capacité elle aussi bien étrange : la capacité à distinguer la vérité et le mensonge.

Très juste. Cela dit, il peut y avoir plusieurs vérités, l'expérience d'une personne varie selon la personnalité, son âge, son expérience, ses diplômes, etc. Ce qui est vrai pour l'un, ne sera pas forcément vrai pour l'autre.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ma définition de la vérité est récursive. Autrement dit, elle renvoie à elle-même.

La vérité est ce qui est reconnu comme vrai par les personnes qui recherchent la vérité.

Comme l'enseignait un certain Karl Popper, on peut démontrer que quelque chose est faux, mais il est impossible de démontrer que quelque chose est vrai. Et c'est la perpétuelle démolition de ce qu'on considère vrai qui, paradoxalement, permet de mener (comme le font les scientifiques) à des théories de plus en plus difficiles à démolir.

L'intersubjectivité rationnelle qui est établie entre des gens qui pensent pareillement, élancés dans cette inlassable et cruelle recherche de la vérité est au coeur même de la modernité. J'estime qu'elle se trouve engagée dans un ultime bras de fer contre son exact opposé, qui continue de mener la danse. En effet, comme on peut s'en apercevoir sans trop de mal, consensus et relativisme sont les deux mamelles proéminentes et rosâtres de la société d'aujourd'hui.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ma définition de la vérité est récursive. Autrement dit, elle renvoie à elle-même.

La vérité est ce qui est reconnu comme vrai par les personnes qui recherchent la vérité.

Comme l'enseignait un certain Karl Popper, on peut démontrer que quelque chose est faux, mais il est impossible de démontrer que quelque chose est vrai. Et c'est la perpétuelle démolition de ce qu'on considère vrai qui, paradoxalement, permet de mener (comme le font les scientifiques) à des théories de plus en plus difficiles à démolir.

L'intersubjectivité rationnelle qui est établie entre des gens qui pensent pareillement, élancés dans cette inlassable et cruelle recherche de la vérité est au coeur même de la modernité. J'estime qu'elle se trouve engagée dans un ultime bras de fer contre son exact opposé, qui continue de mener la danse. En effet, comme on peut s'en apercevoir sans trop de mal, consensus et relativisme sont les deux mamelles proéminentes et rosâtres de la société d'aujourd'hui.

j'aime bien tes interventions :blush2:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement