Jump to content

?? Pas facile d'être Français au Québec même après 17 ans


laulau1

Recommended Posts

  • Habitués
il y a 7 minutes, Hellendorff a dit :

T'es un comique toi, je me demande pourquoi tu as quitté la Belgique, pour devenir canadien, c'est plein de blancs hétéros ici ! 

Pour le reste, le wookisme une construction des conservateurs même la presse de gauche n'ose pas écrire une connerie pareille ? un statu quo basée sur la religion alors que les églises du Québec sont vides ? et le statu privilégié de mâle blanc hétéro.. Que dire..  Woaw, le petit parfait du wookisme dans toute sa splendeur, s'il fallait trouver un exemple pour d'écrire un wook, c'est fait c'est toi !!  

Je ne te suis pas, mais en quelques lignes je mesures a quel point tu fais partie de la team Trudeau.. C'est bien d'insulter les autres sans les connaître, ça correspond bien à la cancel culture américaine, mais tu t'es planté dans ton immigration, ta place idéologique c'est NY ou LA, pas le Qc ! 


Merci de prouver une fois de plus mon point!

Et il a osé le point Godwin des reacs conservateurs : la cancel culture !

 

Clap clap bravo !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, qwintine a dit :


Merci de prouver une fois de plus mon point!

Et il a osé le point Godwin des reacs conservateurs : la cancel culture !

 

Clap clap bravo !

J'ai prouvé quoi ? et le point Godwin des réacs ? ? ?? 

Mais t'es un troll mon chouchou ! ?

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 16 minutes, Hellendorff a dit :

J'ai prouvé quoi ? et le point Godwin des réacs ? ? ?? 

Mais t'es un troll mon chouchou ! ?

 


En fait c’est ce qui ce passe quand vous les petits moutons réactionnaires conservateurs vous répétez les mots clés (woke, cancel culture…) des idéologues de la droite dure et conservatrice nord américaine (USA et ROC). De bons petits Poilievre, De Santis, … pour parler politicien et autre influenceurs neo reac conservateur tel MBC, Musk, Jordan Peterson, Tucker Carlson, Charlie Kirk etc… Et comme vous spinnez dans le beurre de vos biais de sélection, confirmation et le cherry picking … les autres petits influenceurs perroquets de ces idéologues vous rassurent dans votre petit confort de blanc hétéro normatoformaté de culture judéo-chrétienne . 

Vu la pauvreté d’arguments que vous êtes capables d’opposer, à des courants plus balancés et progressistes qui font de plus en plus consensus, vous devriez vous abstenir de les utiliser. 
 

Accessoirement, par rapport à tes niaiseries sur la Belgique vs Québec, la Belgique est bien pire en terme de mentalité étriquée et réactionnaire conservatrice sur un tas d’enjeux de société. 
Un des exemples est la position sur tout ce qui lgbtq+ et identité de genre. C’est vous qui vous en êtes pleins depuis le début de ce sujet, que la société québécoise et canadienne dégénère sur ces aspects.
C’est tellement « Vieille Europe » (« so old Europe »)…. Ce qui me permet de te retourner le compliment : qu’est-ce que tu fiche ici si ça te dérange. 
 

Pour ce qui est des positions progressistes « à la woke » au Québec, hormis sur les signes religieux (L-21) et l’acceptation du racisme systémique, un paquet de progressistes se retrouve dans les rangs des différents partis démocratiques : PQ, PLQ, QS et CAQ. Mais bon de temps en temps le passé catho réactionnaire conservateur en rattrape certains et ils dérapent …

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

@Hellendorff

 

Ce @qwintine est une caricature... Tous les petits raccourcis, le jargon, la diabolisation du woke y sont. Aucune réflexion personnelle profonde, il récite l'Évangile de QS et Trudeau, ne répond pas aux arguments (sauf avec du grossier copié/collé)... Une perte de temps. RMM ? Il doit vivre sur le plateau...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tu vois @jimmy si on met de côté l'indépendance du Québec, et on se concentre sur le progressisme de la société on remarquera des échanges précédents un grand écart entre la vision et l'ouverture de la région de Montréal et la vision plus fermée de la région de la capitale nationale. Ce n'est pas étonnant, on le voit dans les choix électoraux, les positions des politiciens de ces régions (à travers les différents partis) et l'apétit pour certains "médias alternatifs" que sont les radios poubelles de la région de Québec. 

Là ou ça se corse un peu c'est l'acceptation de l'étranger (francophone) non blanc et de culture non judéo chrétienne ... la aussi ça accroche. Et nos deux amis belgo-québecois l'illustre plutôt bien.

Ce n'est pas pour rien quand on parle du Québec "LGBTQ+ friendly" c'est de Montréal avec un position haute dans les classements. Pour le reste de la province c'est plus variable.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 10 minutes, Mark-Beaubien a dit :

@Hellendorff

 

Ce @qwintine est une caricature... Tous les petits raccourcis, le jargon, la diabolisation du woke y sont. Aucune réflexion personnelle profonde, il récite l'Évangile de QS et Trudeau, ne répond pas aux arguments (sauf avec du grossier copié/collé)... Une perte de temps. RMM ? Il doit vivre sur le plateau...

 

Hum hum, cher @Mark-Beaubien je ne vois aucuns arguments construits de ta part contrairement au temps que j'ai pris pour partager mes synthèse sur l'identité de sexe, genre et le racisme systémique. 

Pour ce qui est du copier coller, je te mets au défi de trouver ... tu risques d'y passer un nombre d'heures infinies ... c'est une composition originale fruit de nombreuses heures de lecture sur ces sujets .... mes notes personnelles.  Oui, on peut s'intéresser aux enjeux de société et pas qu'aux séries ou la téléréalité. C'est également utile de garder ces notes personnelles dans un petit cahier virtuel, permettant de les utiliser, les réutiliser ou les assembler au gré des joutes verbales sur les réseaux sociaux (à ce propos @jimmy fait pareil y compris avec des sources tierces sur les sujets ou les pamphlets sur l'indépendance du Québec). Ces sujets clivants mais néanmoins importants sont tellement à la mode en ce moment où l'obscurantisme du retour vers le passé est fort tendance.

Donc pas chance, la tentative de discréditer par ce biais tombe à l'eau.

 

Au moins, je me suis risqué dans une synthèse sur ces sujets, c'est une attitude plus audacieuse et courageuse que de répéter les mantra réac-conservateurs habituels tel que "c'est pas bien, c'est contre nature, c'est woke, pensée unique, cancel culture, ... toussa toussa" sans jamais mettre de l'avant une quelconque argumentation hormis l'attaque ad hominem. Sur ce point je ferai un mea culpa car j'ai quand même été un peu rentre dedans ... mais que veux tu le côté latin du francophone européen s'est exprimé face à cette intolérance, qui plus est de la part d'immigrants ... difficile à accepter cela en 2023 au Québec de surcroit.

J'ai noté également un élément à moitié surprenant : concernant la question de la non binarité du sexe (et pas du genre), vous êtes resté sur une position de la science qui s'est dépassée petit à petit sans jamais tenter une quelconque contre argumentation. De facto vous validez le point.

 

Si tu connaissais mieux la province, tu saurais que la RMM fait presque la moitié de la population de la province. Et non je n'ai jamais vécu sur le plateau.

 

Pour ce qui est du woke ou du wokisme, je vais te répondre après assemblant quelques extraits de mes notes personnelles sur le sujet.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Pour faire plaisir à @Mark-Beaubien @Hellendorff 

 @jimmy @bencoudonc ça pourrait vous intéresser aussi.

 

Avant propos

Qu'est-ce que "Être woke en 202*" ou le wokisme ? Je vais tenter une figure de style pour minimiser mes biais et partis pris en adoptant un point de vue bilatéral gauche-droite, une critique et une tentative de conclusion "consensuelle" avant de tenter de contextualiser dans le Québec de 202* .

 

Définition et réserve

On peut tenter de définir le "wokisme" comme un terme utilisé pour décrire un mouvement social et politique qui met l'accent sur la justice sociale, l'inclusion et l'égalité. Le terme "woke" signifie littéralement "réveillé" ou "conscient", et il est souvent associé à la prise de conscience des inégalités et des injustices qui existent dans notre société. Le mouvement "woke" vise à dénoncer et à combattre les discriminations et les oppressions, notamment celles liées au genre, à la race, à l'orientation sexuelle, à la religion, et à d'autres aspects de l'identité individuelle. Il se caractérise également par une approche intersectionnelle, qui reconnaît que ces différentes formes d'oppression sont souvent liées et interdépendantes. Les partisans du "wokisme" prônent une approche inclusive et respectueuse des différences individuelles, ainsi qu'une prise en compte des privilèges et des inégalités structurelles. Ils s'engagent souvent dans des actions de sensibilisation, d'éducation, et de mobilisation pour promouvoir l'égalité des chances et la justice sociale.

Cependant, Il est important de noter qu'il n'existe pas de consensus clair sur la signification précise du terme "wokisme" et qu'il est souvent utilisé de manière vague ou ambiguë. Ce flou autour du terme est exploité à l’avantage des deux camps pro et contre qui argumentent et débattent du sujet avec plus ou moins de bonne foi. 

 

Point de vue de la droite sur "être woke"

Pour la droite, le terme "woke" est souvent utilisé de manière péjorative pour dénoncer les mouvements progressistes et leurs préoccupations en matière de justice sociale. Les conservateurs et les critiques de la gauche politique estiment que les mouvements progressistes sont obsédés par les questions identitaires, qu'ils ont créé une "culture de l'annulation" dans laquelle les opinions divergentes sont mal vues et que leur idéologie est dogmatique et intolérante envers les idées qui ne correspondent pas à leur vision du monde. Les critiques de la gauche politique accusent également les militants pour la justice sociale de chercher à imposer leur vision du monde sur la société dans son ensemble, en utilisant des tactiques de "cancel culture" pour réduire au silence les voix qui ne sont pas d'accord avec eux. Pour la droite, les mouvements progressistes ont créé une culture dans laquelle les gens doivent être constamment vigilants à l'égard de leurs paroles et de leurs actions, de peur d'être accusés de manquer de sensibilité à l'égard des minorités ou de faire preuve de racisme, de sexisme ou d'autres formes de discrimination. De plus, pour la droite, les mouvements progressistes sont souvent accusés d'être anti-patriotiques, anti-traditionnels et d'attaquer les valeurs de la famille et de la communauté. Les critiques de la gauche politique estiment que les mouvements progressistes cherchent à détruire les normes sociales et les institutions qui ont permis de bâtir les sociétés occidentales, et qu'ils sont responsables de la décadence morale et culturelle de la société.

En résumé, pour la droite, le terme "woke" est souvent utilisé pour dénoncer les mouvements progressistes et les idéaux de la justice sociale qu'ils défendent. Les critiques de la gauche politique accusent les militants pour la justice sociale d'être intolérants, dogmatiques et de chercher à imposer leur vision du monde sur la société dans son ensemble, tout en dénonçant leur obsession pour les questions identitaires et leur préoccupation excessive à l'égard de la discrimination et des inégalités.

 

Point de vue de la gauche sur "être woke"

Pour la gauche, être "woke" est un état d'esprit qui implique une prise de conscience de l'injustice sociale et de la nécessité de lutter contre toutes les formes de discrimination et d'oppression. Les militants de la gauche politique affirment que les mouvements progressistes ne sont pas obsédés par les questions identitaires, mais qu'ils cherchent plutôt à combattre les inégalités structurelles qui touchent les minorités, les femmes, les personnes LGBTQ+, les personnes en situation de handicap et d'autres groupes marginalisés. Pour la gauche, le terme "woke" est souvent utilisé de manière positive pour désigner les personnes qui ont développé une compréhension critique de la société et qui sont engagées dans la lutte pour la justice sociale. Les militants progressistes cherchent à créer une culture qui encourage la prise de conscience des problèmes sociaux et qui promeut l'égalité, la diversité et l'inclusion. De plus, pour la gauche, les mouvements progressistes ne cherchent pas à annuler la culture ou à réduire au silence les voix qui ne sont pas d'accord avec eux. Au contraire, ils cherchent à promouvoir une culture de débat et d'ouverture d'esprit dans laquelle les idées peuvent être discutées et contestées sans crainte de représailles. Enfin, pour la gauche, les mouvements progressistes ne sont pas anti-patriotiques ou anti-traditionnels. Au contraire, ils cherchent à construire une société plus juste et plus équitable en mettant en avant les valeurs de solidarité, de coopération et de respect mutuel.

En somme, pour la gauche, être "woke" signifie être engagé dans la lutte pour la justice sociale, promouvoir l'égalité, la diversité et l'inclusion, et construire une société plus juste et plus équitable. Les militants progressistes cherchent à créer une culture de débat et d'ouverture d'esprit, tout en reconnaissant les injustices sociales et en luttant pour les éliminer.

 

 Le "wokisme" : homme de paille de la droite identitaire

Comme évoqué dans l’introduction, il est important de noter qu'il n'existe pas de consensus clair sur la signification précise du terme "wokisme" et qu'il est souvent utilisé de manière vague ou ambiguë. Cependant, il est possible d'analyser certaines des critiques qui ont été formulées à l'encontre du "wokisme" pour comprendre pourquoi il est parfois considéré comme un "homme de paille" de la droite identitaire. Le terme "wokisme" est souvent utilisé pour désigner un ensemble de valeurs ou d'idées associées à la justice sociale et à la lutte contre la discrimination, notamment en ce qui concerne les questions de race, de genre et de sexualité. Cependant, certains critiques considèrent que cette vision de la justice sociale est trop radicale, voire extrémiste, et qu'elle se traduit par une culture de l'annulation, de l'outrage facile et de la victimisation. Ces critiques sont souvent associées à des mouvements de droite identitaire, qui cherchent à défendre une vision traditionnelle de la société et à s'opposer aux changements sociaux et culturels qui remettent en cause leurs privilèges. En d'autres termes, le "wokisme" est souvent considéré comme un ennemi de la droite identitaire, qui se mobilise pour dénoncer les excès supposés de la justice sociale et pour défendre une vision de la société plus conservatrice et traditionaliste. Cependant, il convient de souligner que ces critiques sont souvent basées sur des caricatures et des stéréotypes du mouvement pour la justice sociale. En réalité, la plupart des militants pour la justice sociale ne prônent pas une culture de l'annulation ou de l'outrage facile, mais cherchent simplement à promouvoir l'égalité et la justice pour tous. De même, l'idée selon laquelle le "wokisme" serait un mouvement extrémiste ou radical est souvent exagérée, voire fausse.

Pour finir, la critique du "wokisme" peut être considérée comme un homme de paille de la droite identitaire dans la mesure où elle repose souvent sur des caricatures et des stéréotypes plutôt que sur une compréhension réelle du mouvement pour la justice sociale. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de débats légitimes à avoir sur les questions de justice sociale, mais simplement que ces débats doivent être fondés sur une compréhension précise et nuancée des enjeux.

 

Réserve de la gauche vis à vis du wokisme

Le terme "wokisme" est souvent utilisé dans les débats politiques pour désigner un ensemble de valeurs ou d'idées associées à la justice sociale et à la lutte contre la discrimination, notamment en ce qui concerne les questions de race, de genre et de sexualité. Bien que le terme soit souvent utilisé de manière vague ou ambiguë, il est souvent associé à la gauche politique et aux mouvements progressistes. Il est donc possible que des membres de la gauche parlent de "wokisme" pour désigner certaines tendances ou dérives qu'ils perçoivent dans les mouvements progressistes. Cependant, il convient de souligner que la gauche politique est un ensemble diversifié de courants idéologiques et qu'il n'y a pas de consensus clair sur la signification ou l'utilisation du terme "wokisme". De plus, certains militants pour la justice sociale considèrent que le terme "wokisme" est souvent utilisé de manière péjorative pour discréditer ou ridiculiser les mouvements progressistes.

En fin de compte, la question de savoir si la gauche parle de "wokisme" dépend en grande partie de la définition et de la portée que l'on donne à ce terme. Certains membres de la gauche peuvent utiliser le terme pour désigner des pratiques ou des discours qu'ils considèrent comme excessifs ou contre-productifs, tandis que d'autres peuvent s'opposer à son utilisation en raison de sa connotation péjorative.

 

Une petite conclusion

Le "wokisme" est un terme qui peut susciter des débats passionnés, des critiques virulentes, des défenses ardentes, et des incompréhensions mutuelles. Pourtant, il est possible de trouver un terrain d'entente sur ce sujet complexe et important pour notre société. D'une part, il est indéniable que la lutte contre les discriminations et les inégalités sociales est une exigence éthique et morale qui doit être au cœur de toute démocratie inclusive et équitable. Les mouvements "woke" ont contribué à mettre en lumière des formes d'oppression et de marginalisation qui étaient souvent ignorées ou minimisées. Ils ont également encouragé les personnes à réfléchir à leurs privilèges et à leurs responsabilités dans la construction d'une société plus juste et plus égalitaire. D'autre part, il est également vrai que le "wokisme" peut comporter des risques et des limites, tels que la réduction des individus à leurs identités, l'accentuation des conflits et des polarisations, ou la censure de la liberté d'expression. Il est donc important de développer des approches qui prennent en compte ces risques et cherchent à favoriser le dialogue, la compréhension mutuelle, et la construction d'un projet commun fondé sur des valeurs universelles telles que la dignité humaine, l'égalité, la liberté, et la solidarité.

En résumé, la question du "wokisme" ne peut être réduite à un simple clivage entre les partisans et les opposants. Elle nécessite une réflexion nuancée, critique et constructive sur les enjeux de l'égalité et de la justice sociale, ainsi que sur les moyens les plus efficaces de les atteindre sans compromettre les valeurs démocratiques et la coexistence pacifique des citoyens. En poursuivant cette réflexion, nous pourrons peut-être dépasser les polémiques et les incompréhensions, et travailler ensemble pour construire une société plus juste, plus équitable, et plus humaine.

 

Et dans le contexte spécifique Québécois 

Au Québec, le mouvement "woke" a connu une montée en puissance ces dernières années, en réponse à des enjeux sociaux et politiques tels que le racisme systémique, la discrimination envers les minorités, l'islamophobie, la violence sexuelle, et la marginalisation des communautés autochtones. Le contexte québécois est marqué par une tension entre la revendication de l'égalité et de la diversité culturelle, et le maintien d'une identité nationale distincte. Le "wokisme" québécois se caractérise par une approche intersectionnelle qui tient compte des particularités sociales, culturelles et politiques de la province. Les enjeux de la langue et de l'identité sont particulièrement sensibles, et le mouvement "woke" s'efforce de faire entendre la voix des minorités linguistiques, culturelles et religieuses. Cependant, le "wokisme" est également critiqué au Québec pour son impact sur les débats publics et politiques, et pour sa tendance à diviser les communautés plutôt que de les rassembler. Certains estiment que les militants "woke" imposent des normes et des valeurs étrangères à la culture québécoise, et que leur approche essentialiste des identités risque de renforcer les clivages plutôt que de les atténuer.

Pour conclure, le "wokisme" représente un enjeu majeur dans le contexte québécois, où la question de l'égalité et de la diversité est complexe et sensible. Il est important de trouver un équilibre entre la lutte contre les discriminations et la préservation d'une identité nationale forte et inclusive, tout en favorisant le dialogue, la compréhension mutuelle, et la coopération entre les différentes communautés.

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 6 heures, qwintine a dit :


En fait c’est ce qui ce passe quand vous les petits moutons réactionnaires conservateurs vous répétez les mots clés (woke, cancel culture…) des idéologues de la droite dure et conservatrice nord américaine (USA et ROC). De bons petits Poilievre, De Santis, … pour parler politicien et autre influenceurs neo reac conservateur tel MBC, Musk, Jordan Peterson, Tucker Carlson, Charlie Kirk etc… Et comme vous spinnez dans le beurre de vos biais de sélection, confirmation et le cherry picking … les autres petits influenceurs perroquets de ces idéologues vous rassurent dans votre petit confort de blanc hétéro normatoformaté de culture judéo-chrétienne . 

Vu la pauvreté d’arguments que vous êtes capables d’opposer, à des courants plus balancés et progressistes qui font de plus en plus consensus, vous devriez vous abstenir de les utiliser. 
 

Accessoirement, par rapport à tes niaiseries sur la Belgique vs Québec, la Belgique est bien pire en terme de mentalité étriquée et réactionnaire conservatrice sur un tas d’enjeux de société. 
Un des exemples est la position sur tout ce qui lgbtq+ et identité de genre. C’est vous qui vous en êtes pleins depuis le début de ce sujet, que la société québécoise et canadienne dégénère sur ces aspects.
C’est tellement « Vieille Europe » (« so old Europe »)…. Ce qui me permet de te retourner le compliment : qu’est-ce que tu fiche ici si ça te dérange. 
 

Pour ce qui est des positions progressistes « à la woke » au Québec, hormis sur les signes religieux (L-21) et l’acceptation du racisme systémique, un paquet de progressistes se retrouve dans les rangs des différents partis démocratiques : PQ, PLQ, QS et CAQ. Mais bon de temps en temps le passé catho réactionnaire conservateur en rattrape certains et ils dérapent …

Ben alors chouchou, tu tentes de sortir des arguments, mais c'est bien ça ! 

Tu as une approche classique de la gauche dure, tu devais voter PTB en Belgique, une gauche pro islam classique et nauséabonde, tellement proche de tes idées. 

Rien de neuf, ce qui est curieux c'est que cette mouvance, est plutôt rare au Québec, mais en droite ligne avec Trudeau, Biden, Obama, et la presse mainstream américaine et Canadienne, bref très démocrate américaine, très Davos, Klaus Schwab, Bill Gate. Je ne vois aucun argument dans ta petite liste formatée. 

Visiblement tu connais bien mal la politique Belge, du moins Bruxelloise et Wallonne, mélangée entre la gauche PS et l'extrême gauche PTB et Ecolo. Je te retourne le compliment avec un point Godwin du wokisme,  "lgbtq+ et identité de genre" clap, clap tellement prévisible et vide de sens ! 

C'est curieux de voir un mec qui vomi sur les blancs hétéro judéo-chrétiens, et qui choisit comme lieu d'immigration le Québec, qui a utilisé la religion catholique pour résister et survivre aux Anglo pendant des siècles, ne pas répondre sur son choix d'immigrer dans ce pays de blancs que tu qualifie de racistes, avec des lois que tu qualifies "de racisme systémique" .

Moi je suis venu au Québec pour la qualité de vie, la facilité d'entreprendre, la beauté des paysages, l'accueil incroyable des québécois, les taxes élevées pour l'Amérique du nord mais un paradis fiscal un Belge et une liberté de libre choix qui a disparu en Belgique. Mais toi, je te repose la question, que fais-tu ici ? 

Pour finir tu te colles un auto-point Godwin en avouant que le PQ, QS, et CAQ sont des progressistes "à la woke", bien que la CAQ est bien progressiste mais pas très "Woke", mais c'est amusant de te voir spinner dans le beurre avec tes phrases vides comme "le wokisme est une invention des conservateurs" et de l'évoquer un peu plus tard ! 

Tu es le fruit du neo communisme, à revendiquer des droits inégalitaires en faveur de minorités quitte à utiliser la discrimination que ces lois sont censé combattre, et tu combats la majorité des québécois qui tentent de maintenir une égalité de droit pour tous, en revendiquant le droit à la différence ! 

C'est ça le wokisme

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 4 heures, Hellendorff a dit :

Ben alors chouchou, tu tentes de sortir des arguments, mais c'est bien ça ! 

Tu as une approche classique de la gauche dure, tu devais voter PTB en Belgique, une gauche pro islam classique et nauséabonde, tellement proche de tes idées. 

Rien de neuf, ce qui est curieux c'est que cette mouvance, est plutôt rare au Québec, mais en droite ligne avec Trudeau, Biden, Obama, et la presse mainstream américaine et Canadienne, bref très démocrate américaine, très Davos, Klaus Schwab, Bill Gate. Je ne vois aucun argument dans ta petite liste formatée. 

Visiblement tu connais bien mal la politique Belge, du moins Bruxelloise et Wallonne, mélangée entre la gauche PS et l'extrême gauche PTB et Ecolo. Je te retourne le compliment avec un point Godwin du wokisme,  "lgbtq+ et identité de genre" clap, clap tellement prévisible et vide de sens ! 

C'est curieux de voir un mec qui vomi sur les blancs hétéro judéo-chrétiens, et qui choisit comme lieu d'immigration le Québec, qui a utilisé la religion catholique pour résister et survivre aux Anglo pendant des siècles, ne pas répondre sur son choix d'immigrer dans ce pays de blancs que tu qualifie de racistes, avec des lois que tu qualifies "de racisme systémique" .

Moi je suis venu au Québec pour la qualité de vie, la facilité d'entreprendre, la beauté des paysages, l'accueil incroyable des québécois, les taxes élevées pour l'Amérique du nord mais un paradis fiscal un Belge et une liberté de libre choix qui a disparu en Belgique. Mais toi, je te repose la question, que fais-tu ici ? 

Pour finir tu te colles un auto-point Godwin en avouant que le PQ, QS, et CAQ sont des progressistes "à la woke", bien que la CAQ est bien progressiste mais pas très "Woke", mais c'est amusant de te voir spinner dans le beurre avec tes phrases vides comme "le wokisme est une invention des conservateurs" et de l'évoquer un peu plus tard ! 

Tu es le fruit du neo communisme, à revendiquer des droits inégalitaires en faveur de minorités quitte à utiliser la discrimination que ces lois sont censé combattre, et tu combats la majorité des québécois qui tentent de maintenir une égalité de droit pour tous, en revendiquant le droit à la différence ! 

C'est ça le wokisme


Merci @Hellendorff de confirmer par ce texte vide de sens mon argumentaire. 
 

Magnifique d’arriver à placer dans un sujet qui n’a rien à voir la réthorique classique conspirationniste antivax : NWO, WEF, Gates, Schwabbs … 

Tu parles de communisme, tu as donc oublié de placer la PCC chinois. 

 

C’est le conspi bullshit de l’extrême-droite en un commentaire. 

Qu’est-ce qu’il faut pas lire comme bêtise. 
 

Bravo !  Je te laisse claxonner avec ton camion. Au fait même la CAQ vous a empêché de faire tutute à Québec. 
 

Alors ta majorité de québécois, a date elle est plutôt du côté sur lequelle tu vomis tes absurdités. 
 

Allez bisous 

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 9 heures, qwintine a dit :

 

Et dans le contexte spécifique Québécois 

Au Québec, le mouvement "woke" a connu une montée en puissance ces dernières années, en réponse à des enjeux sociaux et politiques tels que le racisme systémique, la discrimination envers les minorités, l'islamophobie, la violence sexuelle, et la marginalisation des communautés autochtones. Le contexte québécois est marqué par une tension entre la revendication de l'égalité et de la diversité culturelle, et le maintien d'une identité nationale distincte. Le "wokisme" québécois se caractérise par une approche intersectionnelle qui tient compte des particularités sociales, culturelles et politiques de la province. Les enjeux de la langue et de l'identité sont particulièrement sensibles, et le mouvement "woke" s'efforce de faire entendre la voix des minorités linguistiques, culturelles et religieuses. Cependant, le "wokisme" est également critiqué au Québec pour son impact sur les débats publics et politiques, et pour sa tendance à diviser les communautés plutôt que de les rassembler. Certains estiment que les militants "woke" imposent des normes et des valeurs étrangères à la culture québécoise, et que leur approche essentialiste des identités risque de renforcer les clivages plutôt que de les atténuer.

Pour conclure, le "wokisme" représente un enjeu majeur dans le contexte québécois, où la question de l'égalité et de la diversité est complexe et sensible. Il est important de trouver un équilibre entre la lutte contre les discriminations et la préservation d'une identité nationale forte et inclusive, tout en favorisant le dialogue, la compréhension mutuelle, et la coopération entre les différentes communautés.

 Belle analyse.

 

J’aimerais ajouter la perspective d’un baby boomer angry péquiste. ?
 

Je suis en effet de ceux qui estiment que le wokisme ( et la gogauche et la droite aussi) imposent des normes et valeurs étrangères à la culture, à la situation et au contexte québécois.

 

En tant que Québécois je suis bien fier de la statistique suivante:

si on enlève des statistiques les 1% des américains le plus riches et les 1% des américains les plus pauvres, et bien l’immense majorité des québécois ont un niveau de vie supérieur aux américains.

 

Cela veut dire que la société québécoise est énormément plus égalitaire que la société américaine.

Car aux États-Unis les pauvres sont extrêmement pauvres et les riches sont extrêmement riches.

 

Et pourtant au Québec comme aux états-unis il y a des blancs, des noirs, des musulmans, des asiatiques, des juifs, des boudhistes et j’en passe.

 

Et c’est précisément là que je déteste la pensée woke et gogauche car ils veulent appliquer au Québec des normes et valeurs qui ont été inventés pour rendre plus égalitaire la société américaine.

 

Est ce que la société québécoise est parfaite?

Bien sûr que non.

Mais elle ne mérite pas la médecine de cheval que mérite la société américaine.

 

J’en prend pour exemple la Loi 101.

Pour n’importe qui de l’étranger qui ne connaît pas le contexte Québécois, voilà une loi incroyablement discriminatoire.

Ls Canadiens anglais n’en reviennent toujours pas.

 

Ainsi au Canada anglais un immigrant a l choix d’envoyer son enfant à l’école anglophone ou s’il le désire, l’envoyer à l’école francophone.

C’est pas fantastique ça ?

Wow quelle belle ouverture ils ont ces Canadiens anglais.

Ce n’est pas comme  ces racistes de québécois qui OBLIGENT les pauvres petits immigrants à envoyer leurs enfants à l’école francophone.

 

Voilà le genre de situation où le wokisme capote.

Ils vont déchirer leurs chemises sur ce genre de ´´discrimination ´´

Car ils appliquent une pensée universelle d’ouverture à une petite société minoritaire mille fois plus égalitaire que la référence, c’est a dire les USA.

 

C’est ce qui a fait que le Collectif Antiraciste et anti colonial de QS a endossé entre autre les propos d’un professeur anglophone d’Ottawa (Attaran) qui a traité  le Québec d’Alabama du nord.

 

C’est là un très bon exemple de gens qui veulent imposer des normes et valeurs étrangères à une société où ces normes ne s’appliquent pas, ou en tout cas pas de cette façon.

 

 

 

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 5 heures, Hellendorff a dit :

C'est curieux de voir un mec qui vomi sur les blancs hétéro judéo-chrétiens, et qui choisit comme lieu d'immigration le Québec, qui a utilisé la religion catholique pour résister et survivre aux Anglo pendant des siècles, 

 

@Hellendorff j'avais échappé celle-là, alors là c'est une pépite que tu m'offre, tu es un vrai bijou mon minou. En une phrase du démontre ton ignorance crasse, non, en fait c'est bien pire  pire tu fais du révisionnisme de l'histoire du Québec et tu les insultes en fait. 

 

Justement, la religion catholique est avec la domination anglaise/anglophone les deux piliers principaux de l'asservissement du peuple québécois depuis la défaite de la bataille des Plaines d'Abraham  (13 septembre 1759) et l'abandon subséquent par la France de ses colonies des Amériques. En fait, le pouvoir religieux catholique avait une entente avec le dominant anglais. L'anglais avait le pouvoir sur l'économie et l'église le pouvoir sur les conscience, ils se renforçaient tous les deux, resserrant le joug sur le Québecois ! Pourquoi parlait-on de nègre blanc d'amérique à tona vis, et bien c'est à cause de cela !

Par ailleurs, c'est une des raisons qui expliquent pourquoi les québécois n'ont jamais fait une révolution violente ou une guerre d'indépendance. Ils étaient prisonniers de leurs moyens d'agir et de leur conscience !

À ton avis pourquoi le Québec à fait sa révolution tranquille après la grande noirceur de Duplessis et des siècles de domination écrasante et étouffante anglo-catho religieuse ?

Et ce n'est certainement pas un outil qui lui a permis de résister et survivre aux anglos pendant des siècle !

 

T'es vraiment un bijou, car même ça, Pierre Poilievre il a compris concernant les québecois. Justin que tu conspues l'a encore récemment dit à demi mots concernant la loi 21 et leur rapport à la religion.

 

En une phrase, ton esbrouffe de dikkenek s'écroule comme un chateau de carte dans un currant d'air. Tes mille-feuilles pseudo argumentatifs à toi et l'autre en devienent entièrement caduques.

 

Franchement @jimmy tu es prêt à accepter des coucous pareils dans tes rangs sous prétexte de gagner l'indépendance ? Ils savent même pas pourquoi et pire ils crachent à la figure de l'histoire du peuple québecois.

On peut ne pas l'aimer, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais Pierre Falardeau se retournerait dans sa tombe à lire un truc pareil.

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 59 minutes, jimmy a dit :

 Belle analyse.


 

 

merci @jimmy!

 

 

il y a 59 minutes, jimmy a dit :

J’aimerais ajouter la perspective d’un baby boomer angry péquiste. ?

Je suis en effet de ceux qui estiment que le wokisme ( et la gogauche et la droite aussi) imposent des normes et valeurs étrangères à la culture québécoise.

 

En tant que Québécois je suis bien fier de la statistique suivante:

si on enlève des statistiques les 1% des américains le plus riches et les 1% des américains les plus pauvres, et bien l’immense majorité des québécois ont un niveau de vie supérieur aux américains.

 

Cela veut dire que la société québécoise est énormément plus égalitaire que la société américaine.

Car aux États-Unis les pauvres sont extrêmement pauvres et les riches sont extrêmement riches.

 

Et pourtant au Québec comme aux états-unis il y a des blancs, des noirs, des musulmans, des asiatiques, des juifs, des boudhistes et j’en passe.

 

Et c’est précisément là que je déteste la pensée woke et gogauche car ils veulent appliquer au Québec des normes et valeurs qui ont été inventés pour rendre plus égalitaire la société américaine.

 

Est ce que la société québécoise est parfaite?

Bien sûr que non.

Mais elle ne mérite pas la médecine de cheval que mérite la société américaine.

 

J’en prend pour exemple la Loi 101.

Pour n’importe qui de l’étranger qui ne connaît pas le contexte Québécois, voilà une loi incroyablement discriminatoire.

Ls Canadiens anglais n’en reviennent toujours pas.

 

Ainsi au Canada anglais un immigrant a l choix d’envoyer son enfant à l’école anglophone ou s’il le désire, l’envoyer à l’école francophone.

C’est pas fantastique ça ?

Wow quelle belle ouverture ils ont ces Canadiens anglais.

Ce n’est pas comme  ces racistes de québécois qui OBLIGENT les pauvres petits immigrants à envoyer leurs enfants à l’école francophone.

 

Voilà le genre de situation où le wokisme capote.

Ils vont déchirer leurs chemises sur ce genre de ´´discrimination ´´

Car ils appliquent une pensée universelle d’ouverture à une petite société minoritaire mille fois plus égalitaire que la référence, c’est a dire les USA.

 

C’est ce qui a fait que le Collectif Antiraciste et anti colonial de QS a endossé entre autre les propos d’un professeur anglophone d’Ottawa (Attaran) qui a traité  le Québec d’Alabama du nord.

 

C’est là un très bon exemple de gens qui veulent imposer des normes et valeurs étrangères à une société où ces normes ne s’appliquent pas, ou en tout cas pas de cette façon.

 


pour le reste je t’ai lu mais pas le temps de te répondre. Il me semble qu’il y a matière à nuancer et discuter. Peut-être une autre fois. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mon cher @jimmy , 

quand je vois les propos qui ont été vomis par certains plus haut, je me dit qu’il est bien beau ton projet d’indépendance qui doit arriver coûte que coûte même en racolant chez les coucous conspitoyens à la Poilievre, Danielle Smith et autres Trumpiste. 

Franchement je crois pas que ce projet puisse être pérenne si il s’agit de bâtir une indépendance sur le lit de fumier de l’extrême-droite, les interventions de nos coucous en sont une illustration. 

Un beau cracha à la figure des valeurs d’émancipation de la révolution tranquille (qui est un pilier de la spécificité québécoise) et aux chartes de valeurs de la société québécoise mais aussi canadienne (oui il y a quand même de valeurs humanistes dedans). Et que dire du révisionnisme hallucinant de l’histoire québécoise. 

A ce demander si nos coucous ont lu ce qu’ils signaient et s’engageaient à respecter lors de leur parcours d’immigrants et citoyens et … un livre d’histoire. 

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 11 heures, qwintine a dit :

Pour faire plaisir à @Mark-Beaubien @Hellendorff 

 @jimmy @bencoudonc ça pourrait vous intéresser aussi.

 

"Avant propos

Qu'est-ce que "Être woke en 202*" ou le wokisme ? Je vais tenter une figure de style pour minimiser mes biais et partis pris en adoptant un point de vue bilatéral gauche-droite, une critique et une tentative de conclusion "consensuelle" avant de tenter de contextualiser dans le Québec de 202* .

 

Définition et réserve...."

 

Ta référence, stp.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 6 minutes, kobico a dit :

 

Ta référence, stp.

 

 

Travail de synthèse et réflexion original basé sur de nombreuses lectures !

J'ajouterai que cela n'a pas objectif de faire l'objet d'une publication avec révision par des "paires" mais on dira qu'il s'agit d'un texte "d'opinion". Aussi, je n'ai pas tenu de bibliographie et listes de références de mes lectures en français et en anglais.

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 8 minutes, kobico a dit :

 

Ta référence, stp.

 

 

Hormis que ça fait longtemps qu'on t'a plus vu, une revenante que j'aurai fait sortir de ses lectures silencieuses et invisibles ? . Je te salue chaleureusement et avec bienveillance ! 

 

Je m'interroge de quel est le but de cette question ? 

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 5 minutes, qwintine a dit :

 

Hormis que ça fait longtemps qu'on t'a plus vu, une revenante que j'aurai fait sortir de ses lectures silencieuses et invisibles ? . Je te salue chaleureusement et avec bienveillance ! 

 

Je m'interroge de quel est le but de cette question ? 

 

@jimmy il y a quelques semaines ou mois, tu avais fait allusion à "une amie" qui lit mais lassée ne vient pas se faire éclabousser. J'ai tout de suite pensé à @kobico

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 1 heure, qwintine a dit :

 

@Hellendorff j'avais échappé celle-là, alors là c'est une pépite que tu m'offre, tu es un vrai bijou mon minou. En une phrase du démontre ton ignorance crasse, non, en fait c'est bien pire  pire tu fais du révisionnisme de l'histoire du Québec et tu les insultes en fait. 

 

Justement, la religion catholique est avec la domination anglaise/anglophone les deux piliers principaux de l'asservissement du peuple québécois depuis la défaite de la bataille des Plaines d'Abraham  (13 septembre 1759) et l'abandon subséquent par la France de ses colonies des Amériques.

Ha, je vois ton niveau de culture, tu mets les francophones de religion catholique romane dans le même sac que les anglos qui sont anglicans et protestants.. 

C'est un peu comme mettre dans le même sac de l'islam, le sunnisme, le chiisme et le kharidjisme. 

T'es mignon toi ! 

Edited by Hellendorff
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 6 minutes, Hellendorff a dit :

Ha, je vois ton niveau de culture, tu mets les francophone de religion catholique romane dans le même sac que les anglos qui sont anglicans et protestants.. 

C'est un peu comme mettre dans le même sac de l'islam, le sunnisme, le chiisme et le kharidjisme. 

T'es mignon toi ! 

 

PLS ... :Crylol:

 

Comme tu me fais pitier, on va te cultiver un peu : c'est bien les religieux catholique roman qui avait une entente avec les anglos pour dominer et asservir les francophones canadiens.

 

Et lui il continue encore de croire que que la religion religion catholique elle a sauvé les québecois pendant des siècles ... c'est justement l'inverse !

 

Il y a de quoi pleurer devant tant de bêtise,  moi j'ai préféré une autre posture : 

 

Edited by qwintine
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement