Aller au contenu

Question

Bonjour a tous,

 

j'aimerais travailler au canada mais pensez vous qu'il est possible de partir au mois de février ou mars les démarches pour le PVT seront trop courte ?

 

merci d'avance 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0
Il y a 2 heures, dioke a dit :

Bonjour a tous,

 

j'aimerais travailler au canada mais pensez vous qu'il est possible de partir au mois de février ou mars les démarches pour le PVT seront trop courte ?

 

merci d'avance 

Le pvt c'est un tirage au sort... Est ce que tu sais si déjà tu peux t'y inscrire?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

merci pour ta réponse OUI je me suis renseigner sur cela je peux m'y inscrire mais je me suis renseigner entre temps le delais est entre 6mois a 1 ans 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

euh ce n'est pas un délai garantie hein 

Car c'est un tirage au sort donc il se peut que tu ne sois JAMAIS tiré au sort tout comme tu pourrais être tiré au sort demain 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à cette question…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Contenu similaire

    • Par thedaviddias
      Après avoir lu beaucoup de témoignages de personnes déménageant au Canada, ayant des regrets et faisant le choix de repartir après, je me devais d'aussi partager mon vécu qui est certainement bien plus positif et encourageant.
       
      Chaque personne est différente, et chaque expatriation l'est aussi. Venir m'installer au Canada, en juin 2018 a beau être ma 3ème expatriation à l'étranger (Brésil, Île Maurice), cette dernière a été très différente des autres.
       
      C'est en octobre 2014 que je posais les pieds au Canada pour la première fois. J'étais venu passé quelques jours avec ma petite amie de l'époque à Toronto, puis à Montréal. Et c'est à ce moment que je suis tombé amoureux de Toronto. Je ne saurais vraiment expliquer quoi en particulier, mais l'ambiance, l'atmosphère m'avait vraiment plu.
       
      Dès mon retour en France, j'ai commencé à faire les recherches classiques: PVT, Visa etc... Alors âgé de 30 ans, le PVT me semblait la solution la plus simple. Je tente alors le PVT en 2015, c'était l'année avant le début des tirages au sort, là où il fallait se connecter à une certaine heure et espérer passer les milliers de connexions simultanées sur les serveurs du CIC. Autant vous dire que je n'ai pas eu de chance. Dans le même temps, voici que ma boîte à Paris me propose de travailler pour un contrat de 2 ans à l'Île Maurice. Ce n'était pas du tout dans mes plans, mais je me suis dis que ce serait une expérience de plus et qu'après il me serait toujours possible de tenter le coup pour le Canada. Me voilà donc parti pour 2 ans sur une superbe île, je vous l'avoue, mais il était pour moi hors de question d'abonner mon project de départ au Canada.
       
      Dès mon arrivée à l'Île Maurice, je changea ma ville et pays sur LinkedIn pour y mettre "Canada, Toronto". Cela me permettrait de recevoir des propositions de travail et d'avoir une idée du marché. Il me suffisait simplement de répondre aux recruteurs que c'était un projet d'expatriation en cours et ça passerait. Et puis un jour, un français, que j'avais rencontré à l'Île Maurice pendant un court passage, me dis qu'il vient de recevoir une proposition de travail et qu'il part s'installer à Toronto. C'est alors que j'entends parler du "Programme Mobilité Francophone" pour la première fois. Je me demandais comment j'avais pu louper ça.
       
      Travaillant en tant que web développeur (Front-End pour les initiés), j'ai toujours su que mon métier est en constante demande, mais j'avais du mal à savoir comment cela pourrait-il m'aider. J'ai donc commencé à faire des recherches sur ce programme francophone et découvre que la seule condition est d'avoir une proposition de travail. Une proposition de travail, payer les frais d'environ 200 dollars et attendre pour recevoir le permis de travail. Ce programme visant les francophones qui souhaitent s'installer en dehors du Québec, c'était exactement ce qu'il me fallait.
       
      Quelques mois avant mon départ de Maurice, je décide de commencer à contacter certaines entreprises pour les convaincre de me faire passer un entretien et les rassurer sur les démarches, alors non couteuses pour eux. Après quelques entretiens par Skype je décide avec ma femme, à venir passer un mois sur place, à Toronto pour voir ces recruteurs en personne.
       
      Nous quittons alors Maurice (mon contrat était terminé), passons quelque temps en France (Espagne, Portugal) avec mes parents et nous voilà avec un billet aller-retour d'un mois pour Toronto. Nous avions alors décidé de prendre un cours d'anglais à l'Université de Toronto (English PLUS) pour qu'au cas où cela se passerait mal, nous puissions au moins dire que nous avions "gagné" quelque chose (et pas juste fait les touristes). Les entretiens se passent extrêmement bien et je me retrouve alors avec plusieurs propositions de travail sur les bras. Situation inespérée pour moi, j'avais du mal à réaliser la situation. Je me décide alors, contacte l'entreprise qui alors remplie un formulaire en ligne, paye les 200 dollars et me donne un numéro que j'allais, moi, utiliser pour transmettre tous mes documents au gouvernement Canadien.
       
      L'estimation pour recevoir mon "work permit" était alors de 4 semaines. Mais nous devions repartir dans 2. Confiant que tout aller bien se passer, nous repartons en France en attendant de revoir le fameux email disant que mon permis de travail était accepté. Je me rappellerai toujours, c'était un dimanche soir de juin 2018, mon cœur s'était emballé en voyant la provenance d'un certain email. Je me rappelle être en pleurs et prendre ma femme dans les bras. Après 4 ans, 2 tentatives de PVT, un déménagement à l'autre bout du monde, j'avais finalement réussi.
       
      Quelques jours après, nous étions à Toronto où je commençais mon nouveau travail.
       
      Après cela, le plus dur a été de trouver un appartement dans le centre de Toronto. Sans "credit history", c'est extrêmement compliqué. Et il était alors pas question d'aller vivre en périphérie. Même avec un extrait bancaire et un peu d'argent de côté, cela n'était pas suffisant. Heureusement, une française: Nelly de Breze (myhometoronto.com) a été d'une extrême patience et a su nous aider à trouver un superbe petit appartement downtown ($c 2150 par mois). 1 mois après, ma femme qui travaille aussi dans le web trouve un travail à 5 minutes de notre appartement (15 minutes à pied pour moi). Et je peux vous dire que nous sommes vraiment heureux de vivre enfin ici.
       
      Beaucoup me disaient que les Canadiens étaient froids... or ici à Toronto, j'ai pu faire la connaissance de plus de personnes que je n'imaginais. Peut-être parce qu'ici, beaucoup viennent des 4 coins du monde, et c'est sûrement l'un des charmes de Toronto. Vous finissez par apprendre autant sur vous que sur les autres, la culture et les expériences de vie. Nous avons des amis français, brésiliens, russes, belges, vietnamiens...
       
      S'expatrier pour la première fois, ce n'est jamais évident. On croit que l'herbe est plus verte ailleurs alors que c'est juste une réalité qui est différente. Il faut se préparer à remettre en question beaucoup de choses, sa perception de soi, du monde, de ces croyances etc... Mais pour moi, c'est justement en passant par tout ça qu'on gagne énormément. Sortir de sa zone de confort est une chose difficile et qui fait peur, mais pour moi, les rencontres que l'on peut faire suite à cela, est ce qui nous permet de grandir.
       
      Je ne sais pas si je vivrais pour toujours au Canada, mais si je le quitte ce sera parce que j'aurais quelque chose d'autre à vivre... dans un autre pays.
       
    • Par Koniyama
      Bonjour à tous,
       
      Je me permets de vous contacter car je n'arrive pas à trouver l'information exacte quant à ma situation.
      Ma question concerne le Permis Vacance Travail (PVT ou Working Holiday Visa) de ma conjointe et le renouvellement de mon permis de travail.
      Contexte :
      Avec ma compagne nous sommes arrivés en Nouvelle-Ecosse au mois de Janvier 2018 grâce à son PVT.
      Au mois de Mars 2018 elle trouve un emploi avec un contrat de 1 an ce qui me fait bénéficier et obtenir un permis de travail ouvert jusqu’à mi-mars 2019 (tour du poteau effectué).
      J'ai commencé à travailler en juin 2018 et mon permis de travail ouvert se finit mi-mars 2019. Mon entreprise m'a donc demandé de faire le nécessaire auprès de Immigration Canada pour un renouvellement de permis de travail.
      En créant mon profil sur le site CIC et lors de la sélection "renouvellement du permis de travail", on me met directement dans la catégorie "Entrée Express", alors que je ne souhaite que renouveler le permis, dans un premier temps.
      Ma compagne a eu le renouvellement de son contrat de travail pour un an supplémentaire (2020), ce qui normalement me permettrait de bénéficier à nouveau d'un autre permis de travail ouvert (sauf erreur de ma part).

      Mes questions sont :
          Dois-je obligatoirement remplir une demande "entrée express" pour le renouvellement de mon permis de travail ouvert?
          Doit-on faire à nouveau le tour du poteau et ainsi éviter de faire une demande "Entrée Express"????
          En créant un profil "Entrée Express" existe-t-il un risque de se faire bloquer à l'entrée du Canada lors du tour du poteau?
          Le fait d'ouvrir une demande "Entrée Express" en indiquant que je suis avec ma compagne, cela affectera-t-il son profil de PVT?
      Merci pour vos commentaires!
      Koniyama
    • Par laurine_pl
      Bonjour à tous,
       
      Je sais qu'il y a déjà des sujets dessus mais ils sont souvent vieux donc je me permet de réécrire dessus, au cas où je puisse trouver des contacts récents.
      Mon emploi en France: Monitrice Educatrice auprès d'adultes souffrant d'un handicap psychique
      Mon projet au Canada: Réussir à obtenir un pvt et partir 2 ans pour travailler dans le social, surement vers Alma (lac st jean). Mon copain fait une demande de formation ébéniste, dans l'école d'Alma.
      Plusieurs questions: le pvt est d'un an, renouvelable un an, quelles sont rêgles pour être renouvelé?
      Est ce qu'il est compliqué pour un moniteur éducateur (diplôme non reconnu au canada) de travailler? Dois je faire un bilan de diplômes?
      Nous souhaitons nous installer à Alma, quelqu'un connait-il le marché de l'emploi là-bas? Est ce facile de s'intégrer?
       
      Je croise les doigts pour avoir de réponses ;)
      Laurine
    • Par ClassicJonesy
      Allo tout le monde ! 
       
      Présentement à Montréal avec mon conjoint de fait PVTist (depuis le 12 septembre), ce dernier a pu obtenir son travail catégorie B en seulement 7 jours (chef d'équipe on le félicite), il a commencé hier.
      Du coup, je m'empresse d'entamer les démarches pour ma demande de permis de travail ouvert !
      Je souhaitais donc poser quelques questions concernant la démarche :
      - En effet, au bout de combien de temps après le début de son contrat puis-je émettre la demande de permis ouvert ?
      - Au delà de son contrat de travail et fiche de poste que j'ai en ma possession, ai-je nécessairement besoin d'un talon de paie ?
      - J'ai lu sur 2 témoignages qu'avec tous les bons documents réunis (ce que nous avons je pense) cela pouvait se dérouler en 15 jours et recevoir le permis par la poste sans faire de tour de poteau. Est-ce vrai ?
      - Aussi, question très très bête mais qui me perturbe. Dans le formulaire, que mentionner comme "raison de votre venue au Canada" ? Visiteur ? ou autre (accompagne le conjoint de fait) ?
      - Et enfin, sur le formulaire de renseignement sur les familles, sachant que je suis présentement au Canada avec le statut "visiteur" de 6 mois, lorsqu'on demande mon adresse résidentielle, puis-je inscrire mon adresse à Montréal (je suis déclarée sur le bail du coup) sans que cela n'éveille leurs "soupçons" ? Idem lorsqu'ils demandent un emploi, j'ai tout quitté en France, si je n'inscris rien, cela ne va pas être douteux pour eux ? 
       
      Je précise qu'à notre arrivée, nous sommes passés ensemble avec mon conjoint PVT et lorsque l'agent m'a demandé ma raison de venue j'ai dit que j'accompagnais mon conjoint de fait. Elle a ronchonné car c'était son travail, mais mon conjoint l'a rassurée en précisant qu'il allait vite trouver un travail pour assurer notre foyer financièrement. Donc nous sommes déjà "annoncés" si je puis dire, comme tel. Pensez vous qu'il y ait une trace de ceci ?
       
       
      Merci par avance pour vos réponses, témoignages et avis ! J'ai tellement hâte de commencer à travailler, c'est frustrant de ne pouvoir rien entreprendre (même pas avoir un compte en banque ou numéro de tel donc...) et jouer à la desperate housewife haha
       
       
    • Par Baptiste-Dessinateur
      Bonjour 
       
      Je me pose une question , auquel j'ai trouvé des réponses mais un peu trop anciennes ..
       
      Est t'il possible de postuler au PVT et JP (Jeunes professionnels) là même année ? 
       
      Puis-je demander le PVT et si je le l'obtient pas et que je trouve une offre d'emploi plusieurs mois après demander/faire un JP ?
       
      Merci d'avance
    • Par Julie985
      Bonjour tout le monde,
       
      Je viens de créer mon profil Entrée Express, et j'ai moins de 400 points, malgré mes diplômes universitaires et mon expérience professionnelle.
      Mon principal problème est que mon conjoint me "coute" des points. Or, lui part avec un PVT et ne demande pas la résidence permanente. Dès lors, suis-je obligée de l'inculre dans ma demande Entrée Express ?
       
      Je suis désolé si la réponse à cette question se trouve déjà quelque part, je ne la trouve pas...
       
      Merci à tous !
    • Par Player21
      Bonjour à tous,
       
      Je suis un étudiant Francais qui va partir étudier au Quebec durant 1 an à partir de septembre, j'ai fais ma demande de QAC dont j'attend la réponse. Jusque là pas de soucis, en revanche ma compagne doit m'accompagner, et malheureusement pour l'instant elle n'a pas eu la chance d'être tirée au sort pour le PVT (elle n'est pas étudiante, elle a prit un congé d'un an avec son entreprise).
      Je sais que pour venir au Canada, les Français n'ont pas besoin de visa, mais je craignais qu'à la frontière ils ne la laissent pas passer en pensant qu'elle veuille rester plus longtemps. 
      Je précise également que nous avons des billets de retour pour le mois de décembre, pendant les vacances pour passer les fêtes en France.
       
      Pensez-vous qu'il faut fournir des preuves supplémentaires pour elle?
       
      Je vous remercie d'avance pour vos réponses
    • Par Vincents
      Bonjour,
       
      J’aurais besoin d’un retour d'expérience. 
      Ma copine avait été invité à demander son PVT. Elle a suivi tout le processus jusqu’au paiement et attendait logiquement sa lettre d’introduction. 
       
      Détail qui semble coincer, elle a vécu au Mexique plus de 6 mois et devait fournir une attestation de police prouvant que son casier la bas était resté vierge. Elle a suivi la démarche décrite sur le site de l’immigration qui consistait à envoyer les documents demandés à l’ambassade du Canada au Mexique. 
       
      Cependant l’immigration canadienne vient de lui signifier le refus de son visa au motif que les papiers nécessaires n’ont pas été fournis !!! 
      Est ce que quelqu’un a t-il déjà vécu cette expérience ? 
      Est-il possible de porter réclamation et d’obtenir quand même le visa ? 
      Merci pour votre aide !
    • Par mouin25
      Bonjour,
      Je suis tout juste diplômée d'un master en métiers du livre, bibliothèque. J'ai fait un DUT et une licence pro dans le même domaine. J'aimerais partir m'installer au Canada pendant au moins 3 ans et je ne sais pas trop vers quoi me tourner. Je n'ai pas d'expérience professionnelle autre que mes stages (4 de  3 mois).  J'aimerai partir dans une des provinces anglophones (nouveau Brunswick, ile du Prince Edouard) mais je n'ai que le niveau B2. Ca serait suffisant ou pas ? Faut-il mieux viser le Quebec dans un premier temps ?J'ai envie de demander le PVT mais ça me parait risqué de partir si je ne trouve pas de travail sur place dans mon domaine. Je pensais faire une demande de résidence permanente ou une "entrée express" mais je ne suis pas éligible au vue de ma non-expérience. Quelles sont les autres solutions ?
      Merci pour vos réponses !
    • Par lucas1234
      Bonjour à tous,
      je me permet d'écrire sur le forum car je souhaiterai avoir certaines informations que j'ai du mal à me procurer sur le net. 
      Je suis actuellement étudiant en Master de droit à l'université de Montpellier en France et je souhaiterais finir mon cursus université à l'Université de Montréal (UdeM) avec une maîtrise en Droit des Affaires. J'ai déposé un dossier d'admission pour la rentrée à l'automne 2018, j'attend donc leur réponse à l'heure actuelle. Toutefois, dans l'hypothèse ou je ne sois pas admis pour la rentrée à l'automne 2018, je souhaiterais quand même me rendre à Montréal avec un PVT pour ainsi découvrir la ville. Et durant cette période du PVT je compte candidater une nouvelle fois à l'UdeM pour la rentrée de janvier 2019, et dans l'hypothèse ou je sois admis, pourrais-je passer d'un PVT à un visa étudiant? Est-ce une procédure envisageable? 
       
      Je vous remercie par avance. 
       
      Lucas 
       
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles