Jump to content

Du Québec au Yukon entre rêve et réalité


Maraudeur

Recommended Posts

  • Habitués

Bonjour,

Je viens vers vous pour une demande d'information, de sentiments, de ressenti.

Je vous plante la situation :
Nous sommes un couple solide (bientôt 17 ans d'amouûur), très soudé et présent l'un pour l'autre (limite le couple chiant un peu quétaine :-p )  avec un enfant de tout juste 7 ans. Nous avons toujours aimé les projets, qui nous motivent, nous donnent du peps et nous évitent la routine. Tout ceci nous a conduit au Québec il y a 2 ans et demi. Madame a trouvé dans sa branche immédiatement, moi j'ai repris mes études et je suis devenu infirmier auxiliaire (avec les honneurs, médaille du mérite de l'ordre etc). Notre fils s'est bien intégré, il noue facilement des relations, et sait se défendre si besoin.
Nous sommes issu de familles pauvres en France et nous avons toujours galéré financièrement (pas mal moins depuis que nous sommes au Québec !)  et vécu dans des conditions spartiates. Je le précise car je pense que c'est important.
On a pas peur de redémarrer de zéro (enfin, ma femme un peu cette fois, elle nous trouve trop vieux... Moi 38, elle 41 -ma cougar- Moi je trouve que nous n'avons jamais été aussi armé pour affronter un tel changement).

On peut trouver les points pour :
- On a qu'une vie, et en plus ça passe vite
- Les grand espaces nous attirent, et nous avons été déçu par ça au Québec, nous vivons entouré de forêts mais elles sont inaccessibles (privés, base militaire, parcs...) Finalement aucune grande forêt publique, gratuite, en libre accès hors des chemins pour, par exemple, cueillir des champignons. (on visait le Saguenay, le nord Mauricie, l'Abitibi mais pour assurer l'emploi nous nous sommes installés vers Québec)
- On est capable de s'adapter à toute sorte d'environnement
- On a pas besoin de beaucoup pour vivre heureux
- On cherche la simplicité et le contact avec la nature (par exemple j'ai déjà fait mon bois de chauffage, vécu isolé sans voisin)
- Notre fils deviendrait bilingue, ce qui, en plus de vivre une expérience au Yukon, lui ouvrirait bien des portes pour son avenir.
- Il existe une commission scolaire francophone au Yukon ! L'Association Franco-Yukonaise AFY (que nous avons rencontré ce week-end à Québec) et le français est présent (13% de francophone, c'est mieux que partout au Canada sauf Québec et nouveau Brunswick bien sur) dont 5% le parlent à la maison.

Les points contre :
- Il est énorme : nous sommes des billes en anglais, mais du genre vraiment bibille.
- Maintenant il y a notre fils, 7 ans, on lui a parlé du projet... Il est emballé parce qu'il y a des mines d'or au Yukon lol... Mais on sait qu'il y aura des angoisses à gérer probablement. Mais bon, on est là...
- Il faudra recommencer de 0, et sans maîtriser la langue, à nous les jobbines pendant un petit bout... En sommes nous capable une fois encore ?

Voilà, le projet n'en est qu'au stade de la réflexion, mais ce forum m'avait tellement aidé au moment d'immigrer au Québec... Je sais que ce sera encore le cas cette fois.

Merci ! ❤️

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 38 minutes, Maraudeur a dit :


- Les grand espaces nous attirent, et nous avons été déçu par ça au Québec, nous vivons entouré de forêts mais elles sont inaccessibles (privés, base militaire, parcs...) Finalement aucune grande forêt publique, gratuite, en libre accès hors des chemins pour, par exemple, cueillir des champignons. (on visait le Saguenay, le nord Mauricie, l'Abitibi mais pour assurer l'emploi nous nous sommes installés vers Québec)
-❤️

Vous citez ça comme première raison, mais l'accès aux réserves fauniques est gratuit (ou presque dans certains cas) et la passe annuelle pour les parcs nationaux québécois ne coûte que 78$ - pas mal moins cher qu'un déménagement au Yukon...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'ai le pass annuel des parcs nationaux du Québec, mais ça n'a rien à voir avec la nature telle que je veux la pratiquer. La nature est moins accessible ici qu'en France, il y a infiniment moins de chemin de randonnées et de forêts publiques et gratuites ( ou alors il faut vivre ou 90% des habitants de vivent pas pour trouver le domaine publique), c'est le constat que je fais d'expérience en tout cas.

Les raisons ne sont pas forcément par ordre d'importance.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je comprends votre réaction pour la nature - je passais plus de temps en forêt quand je vivais en région parisienne... 

Mais, question idiote mais est-ce différent au Yukon? La gestion des parcs nationaux payants et la conception du domaine public, c'est un système assez généralisé en Amérique du Nord non? 

Sinon, au niveau boulot, vous êtes-vous renseigné? Ma principale crainte serait que les opportunités professionnelles soient très limitées dans ce coin. 

Je connais quelqu'un qui est guide de montagne là-bas, il est très content. Je crois que son employeur est lié avec une agence de voyages française donc ils ont beaucoup de français, mais il y a aussi du se mettre sérieusement à l'anglais.  Il faut aimer ce genre de vie, pour moi ce serait trop loin de tout mais ça lui convient. 

Avez-vous fait un voyage exploratoire? 

Link to comment
Share on other sites

Pensez aussi aux loooooooonnnnngues nuits d'hiver....c'est déprimant.

... mais pour assurer l'emploi nous nous sommes installés vers Québec...
>>> C'est presque toujours la job qui décide nour nous. La vie est faite de choix douleureux et de compromis.

Pour info, je vis en face d'un parc de 
361.3 km², le parc de la Gatineau. Serait-ce sufisant pour satisfaire vos besoins d'espace. L'accès y est gratuit.
http://ccn-ncc.gc.ca/endroits-a-visiter/parc-de-la-gatineau

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Je me retrouve dans votre témoignage, votre histoire et votre envie, ce sentiment d'être peu de chose face à la nature et aux éléments comme les pionniers d'un nouveau monde.

Je comprends également vos inquiétudes, mais en même temps vous posséderez toujours vos contactes, formations, expériences, etc au Québec, donc pourquoi ne pas se donner un temps où des objectifs précis.

De plus, contrairement a beaucoup de personnes sur leur projet, vous ne fermé pas les yeux sur les mauvais côté qui l'entoure ce qui démontre votre maturité et recul sur cette envie.

Mon conseil, si je peux en donné un, tant que c'est un tant soit peu raisonné et calculé foncer, je préfère les remords aux regrets.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 6 heures, Maraudeur a dit :

Bonjour,

Je viens vers vous pour une demande d'information, de sentiments, de ressenti.

Je vous plante la situation :
Nous sommes un couple solide (bientôt 17 ans d'amouûur), très soudé et présent l'un pour l'autre (limite le couple chiant un peu quétaine ? )  avec un enfant de tout juste 7 ans. Nous avons toujours aimé les projets, qui nous motivent, nous donnent du peps et nous évitent la routine. Tout ceci nous a conduit au Québec il y a 2 ans et demi. Madame a trouvé dans sa branche immédiatement, moi j'ai repris mes études et je suis devenu infirmier auxiliaire (avec les honneurs, médaille du mérite de l'ordre etc). Notre fils s'est bien intégré, il noue facilement des relations, et sait se défendre si besoin.
Nous sommes issu de familles pauvres en France et nous avons toujours galéré financièrement (pas mal moins depuis que nous sommes au Québec !)  et vécu dans des conditions spartiates. Je le précise car je pense que c'est important.
On a pas peur de redémarrer de zéro (enfin, ma femme un peu cette fois, elle nous trouve trop vieux... Moi 38, elle 41 -ma cougar- Moi je trouve que nous n'avons jamais été aussi armé pour affronter un tel changement).

On peut trouver les points pour :
- On a qu'une vie, et en plus ça passe vite
- Les grand espaces nous attirent, et nous avons été déçu par ça au Québec, nous vivons entouré de forêts mais elles sont inaccessibles (privés, base militaire, parcs...) Finalement aucune grande forêt publique, gratuite, en libre accès hors des chemins pour, par exemple, cueillir des champignons. (on visait le Saguenay, le nord Mauricie, l'Abitibi mais pour assurer l'emploi nous nous sommes installés vers Québec)
- On est capable de s'adapter à toute sorte d'environnement
- On a pas besoin de beaucoup pour vivre heureux
- On cherche la simplicité et le contact avec la nature (par exemple j'ai déjà fait mon bois de chauffage, vécu isolé sans voisin)
- Notre fils deviendrait bilingue, ce qui, en plus de vivre une expérience au Yukon, lui ouvrirait bien des portes pour son avenir.
- Il existe une commission scolaire francophone au Yukon ! L'Association Franco-Yukonaise AFY (que nous avons rencontré ce week-end à Québec) et le français est présent (13% de francophone, c'est mieux que partout au Canada sauf Québec et nouveau Brunswick bien sur) dont 5% le parlent à la maison.

Les points contre :
- Il est énorme : nous sommes des billes en anglais, mais du genre vraiment bibille.
- Maintenant il y a notre fils, 7 ans, on lui a parlé du projet... Il est emballé parce qu'il y a des mines d'or au Yukon lol... Mais on sait qu'il y aura des angoisses à gérer probablement. Mais bon, on est là...
- Il faudra recommencer de 0, et sans maîtriser la langue, à nous les jobbines pendant un petit bout... En sommes nous capable une fois encore ?

Voilà, le projet n'en est qu'au stade de la réflexion, mais ce forum m'avait tellement aidé au moment d'immigrer au Québec... Je sais que ce sera encore le cas cette fois.

Merci ! ❤️

En tous cas en plus de votre joli message vous allez avoir de bons conseils mais quand même vive l'amour :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le slogan du Yukon c'est ''plus grand que nature'' Ca en dit long déjà.

Il y a des personnes qui peuvent pas comprendre la différence entre la vrai nature et celle aménager par l'homme.C'est comme ca.

Si j'ai un conseil pour vous,ce serait de venir pour 2 ou 3 semaines en vacance avant de quitter le Québec pour refaire votre vie.

Ca fait 12 ans que je suis au Yukon et pour rien au monde je voudrais aller ailleurs.

Mais je peux te dire que j'en ai vu partir en courant aussi.

 

Ne pas parler anglais vous limitera sur beaucoup de jobs.Mais il y a des programmes gratuit pour apprendre l'anglais.

Quand je suis arrivé,je connaissais en gros 3 mots:merci-bonjour- au-revoir.J'ai survécu

Le gros probleme ici c'est le logement.

Pour 2 chambres va falloir ciblé autour de 1400$ en étant chanceux.

Acheté une maison ici devient ridicule.500 000$ pour une boite de plywood,fait cher le plywood!

Après reste le mobile-home vieux de 40 ans,autour de 80 000$ + pad rent chaque mois de 430$

 

Le Yukon,on l'a dans son cœur ou on le fuit! Pas d'alternative.

.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, darkness a dit :

Le slogan du Yukon c'est ''plus grand que nature'' Ca en dit long déjà.

Il y a des personnes qui peuvent pas comprendre la différence entre la vrai nature et celle aménager par l'homme.C'est comme ca.

Si j'ai un conseil pour vous,ce serait de venir pour 2 ou 3 semaines en vacance avant de quitter le Québec pour refaire votre vie.

Ca fait 12 ans que je suis au Yukon et pour rien au monde je voudrais aller ailleurs.

Mais je peux te dire que j'en ai vu partir en courant aussi.

 

Ne pas parler anglais vous limitera sur beaucoup de jobs.Mais il y a des programmes gratuit pour apprendre l'anglais.

Quand je suis arrivé,je connaissais en gros 3 mots:merci-bonjour- au-revoir.J'ai survécu

Le gros probleme ici c'est le logement.

Pour 2 chambres va falloir ciblé autour de 1400$ en étant chanceux.

Acheté une maison ici devient ridicule.500 000$ pour une boite de plywood,fait cher le plywood!

Après reste le mobile-home vieux de 40 ans,autour de 80 000$ + pad rent chaque mois de 430$

 

Le Yukon,on l'a dans son cœur ou on le fuit! Pas d'alternative.

.

 

 

 

Comment vis-tu les courtes journées d'hiver?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je le vis très bien.

Je fais beaucoup d’activités dehors l'hiver sauf le peu de fois ou il fait -40(mon chien ce gèle les pattes alors on écourte les ballades)

Au pire de l'hiver,a Whitehorse le soleil sort de derrière la montagne a 11h puis on le perd a 15h.

A 10h du matin,il fait nuit et a 16h30 aussi.

Certaines personnes prennent des compléments de vitamine D

Chacun réagit différemment au manque de lumière,perso ca me pose aucun probleme.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 23 heures, Miss Cerise a dit :

Je comprends votre réaction pour la nature - je passais plus de temps en forêt quand je vivais en région parisienne... 

Mais, question idiote mais est-ce différent au Yukon? La gestion des parcs nationaux payants et la conception du domaine public, c'est un système assez généralisé en Amérique du Nord non? 

Sinon, au niveau boulot, vous êtes-vous renseigné? Ma principale crainte serait que les opportunités professionnelles soient très limitées dans ce coin. 

Je connais quelqu'un qui est guide de montagne là-bas, il est très content. Je crois que son employeur est lié avec une agence de voyages française donc ils ont beaucoup de français, mais il y a aussi du se mettre sérieusement à l'anglais.  Il faut aimer ce genre de vie, pour moi ce serait trop loin de tout mais ça lui convient. 

Avez-vous fait un voyage exploratoire? 


Les forêts de l'ancien domaine royal sont effectivement l'exemple parfait de ce que je dis et que je ne trouve pas ici.
Chacun son truc, certain c'est le saucisson et le fromage, moi c'est ça qui me manque :-)
Non nous n'avons pas fait de voyage exploratoire, c'est trop tôt. Et vu le coup je doute que nous le fassions.
Nous n'en avions pas fait non plus avant de venir au Québec.
 

Il y a 21 heures, jeremyg5y a dit :

Je me retrouve dans votre témoignage, votre histoire et votre envie, ce sentiment d'être peu de chose face à la nature et aux éléments comme les pionniers d'un nouveau monde.

Je comprends également vos inquiétudes, mais en même temps vous posséderez toujours vos contactes, formations, expériences, etc au Québec, donc pourquoi ne pas se donner un temps où des objectifs précis.

De plus, contrairement a beaucoup de personnes sur leur projet, vous ne fermé pas les yeux sur les mauvais côté qui l'entoure ce qui démontre votre maturité et recul sur cette envie.

Mon conseil, si je peux en donné un, tant que c'est un tant soit peu raisonné et calculé foncer, je préfère les remords aux regrets.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Merci c'est gentil :-)
 

Il y a 17 heures, Demina47 a dit :

Et aller prendre des cours d’anglais avant de partir, ça ne te tente pas ? Etre aventurier, c’est une chose. Faire tout pour aller droit dans le mur, c’en est une autre.

Ben... Bien sur que si. On a évité bien des murs jusqu'à maintenant justement parce qu'on se prépare et qu'on ne se fait pas de fausses idées. Mais même avec des cours notre anglais ne sera probablement pas fonctionnel. De toute façon dans ce genre de projet, il faut toujours présupposer le pire et s'y préparer.
 

Il y a 16 heures, darkness a dit :

Le slogan du Yukon c'est ''plus grand que nature'' Ca en dit long déjà.

Il y a des personnes qui peuvent pas comprendre la différence entre la vrai nature et celle aménager par l'homme.C'est comme ca.

Si j'ai un conseil pour vous,ce serait de venir pour 2 ou 3 semaines en vacance avant de quitter le Québec pour refaire votre vie.

Ca fait 12 ans que je suis au Yukon et pour rien au monde je voudrais aller ailleurs.

Mais je peux te dire que j'en ai vu partir en courant aussi.

 

Ne pas parler anglais vous limitera sur beaucoup de jobs.Mais il y a des programmes gratuit pour apprendre l'anglais.

Quand je suis arrivé,je connaissais en gros 3 mots:merci-bonjour- au-revoir.J'ai survécu

Le gros probleme ici c'est le logement.

Pour 2 chambres va falloir ciblé autour de 1400$ en étant chanceux.

Acheté une maison ici devient ridicule.500 000$ pour une boite de plywood,fait cher le plywood!

Après reste le mobile-home vieux de 40 ans,autour de 80 000$ + pad rent chaque mois de 430$

 

Le Yukon,on l'a dans son cœur ou on le fuit! Pas d'alternative.

.

Wow merci pour ce beau témoignage, oui c'est une terre sans concession.
J'ai vu les prix des logements, c'est fou ! Qu'est ce qui l'explique ? A première vue ce n'est pas l'espace qui manque...
Pour visiter 2-3 semaines, j'ai répondu plus haut, c'est trop cher et de toute façon je ne suis pas convaincu de l'utilité : C'est sur que ça va nous plaire dans le contexte de vacances...

Edited by Maraudeur
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • Habitués

Bonjour Maraudeur,

 

Je viens mettre mon grain de sel dans cette conversation, car je comprends votre envie, puisque je l'ai eue, moi aussi, et je suis allée au bout de mon rêve.

 

Le Yukon, c'est superbe, je l'adore et je l'ai toujours dans le coeur. Je pense d'ailleurs que tous ceux qui y ont vécu et qui l'ont aimé ne peuvent pas l'oublier, ça c'est impossible. C'est si beau! Mais il faut bien peser le pour et le contre et savoir où sont vos priorités.

 

Pour l'anglais, oui, il est nécessaire au Yukon, mais bon, vous avez encore le statut de résident permanent, donc vous aurez droit à des cours de langue si vous vous décidez d'y déménager. Je ne sais pas c'est si c'est toujours l'AFY qui les donne, il faudra vous renseigner. Mes deux garçons qui ne parlaient pas du tout l'anglais l'ont appris sur place, en travaillant. Un dans les hôtels, l'autre au superstore, donc ok ce n'étaient pas des emplois mirobolants, mais on peut trouver un emploi sans parler l'anglais.

 

Pour moi, les plus au Yukon : la nature, la façon de vivre, puisque là-bas, il faut bien l'avouer, le rythme est différent (le Yukon Time!), la marginalité, l'emploi, car il y en a. Quand j'y vivais, les employeurs manquaient tout le temps de personnel, et je ne pense pas que cela ait changé, car en effet, comme le dit Darkness (que j'embrasse en passant :)), beaucoup quittent le Yukon, donc, forcément un manque de main-d'oeuvre. Par contre, pour la nature, oui, on y a accès, mais attention, là-bas, les animaux sauvages font légions, donc il ne faut tout de même pas s'aventurer trop profondément dans les bois. Une jeune femme et son bébé ont été tués dernièrement par un grizzli.

 

C'est vrai qu'il y a une belle communauté francophone, une école en français, une garderie en français, donc ça, c'est super. Par contre, pas d'université ni de collège communautaire (CEGEP) en français, donc les écoles supérieures pour votre fiston seront forcément en anglais, ou en français à l'extérieur du territoire. L'avantage de la communauté, qui reste quand même petite, est une certaine solidarité. Le désavantage : tout le monde sait tout sur tout le monde.

 

Pour le logement, Darkness a raison, c'était déjà des prix de fous il y a 10 ans (eh oui, déjà 10 ans que j'ai quitté Whitehorse), et comme j'ai toujours un oeil sur le Yukon, je constate en effet que les prix ne font que grimper. Et même si les locations sont chères, elles sont difficile à trouver. Ça, c'est le gros point noir.

 

L'autre, c'est la noirceur. C'est d'ailleurs ça qui me l'a fait quitter. Je ne supportais plus ces journées trop courtes l'hiver, ni la longueur de l'hiver qui commence tôt et finit tard. Mais si ces points ne vous semblent pas insurmontables. pourquoi ne pas sauter le pas, si c'est votre choix? Personnellement, je n'ai aucun regret de l'avoir fait, mes deux années au Yukon nous ont beaucoup apportés, et si je ne l'avais pas fait, je pense que je l'aurais toujours regretté. Et pour vous rassurer, mon mari et moi étions plus âgés que vous :) 

 

Au Yukon, on est aussi loin de tout! Edmonton : 2 000 kms. Vancouver : 2 400 kms. Si vous avez une belle stabilité au Québec et que vous vous y plaisiez, pesez bien le pour et le contre. Et bonne chance!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement