Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Yukon'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Annonces et réglements
    • Régles du forum
  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Lounge
    • PVT
    • Bilans et tranches de vie
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Retour dans son pays
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Ville de résidence


Pays de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

7 résultats trouvés

  1. DEUX GARS, LE YUKON ET TOUT CE QUI VIENT AVEC! Il y a de ceux qui sont bien dans leur confort, et ceux qui ont soif d’aventure, de découverte. On est Alex et Francis, deux gars de Montréal avec un projet pas comme les autres. On voulait vivre quelque chose de différent, quelque chose qui nous ferait sortir des sentiers battus. Qu’est-ce qu’on fait quand on a cette envie d’ailleurs, de découvrir la nature? La réponse : on transforme un Honda Element en camper et on prend la direction du Yukon pour explorer, camper et se remplir la tête des plus beaux paysages du Canada. Pourquoi le Yukon vous me direz? Pour chasser les aurores boréales et découvrir ce coin de pays méconnus, pour s’isoler et expérimenter le froid arctique. LE DÉPART DE MONTRÉAL! On est le 21 janvier et il neige dehors, la plupart des gens sont pris dans le trafic et démoralisent parce que l’hiver fait juste commencer. Nous, c’est sur la fameuse Alaskan Highway qu’on conduit, la route du Nord canadien. Pas en direction du chaud étonnamment, mais en direction du froid, encore plus froid. Le genre de température qui fait geler nos sandwichs et disparaître toute forme de vie. En plus, il n’y a que 6 heures de soleil par jour pour essayer de réchauffer nos petits pieds. Par contre, il y a de la nature à l’infini, des routes désertes à couper le souffle et un retour aux sources enrichissant. C’est pour ça qu’on est ici au fond, pour être éblouis, pour découvrir et profiter du moment présent. LA TRAVERSÉE DU PARC TOMBSTONE! Le légendaire parc de Tombstone, à environ 8 heures de Whitehorse, nous aura pris 12 heures de route et coûté 8 crevaisons, mais il nous en faut plus que ça pour perdre le moral. Ça fait 2 jours qu’on prépare une excursion et il y a de la fébrilité dans l’air. On quitte notre camper, raquettes aux pieds et sacs à dos remplis, un itinéraire de 3 jours à travers la neige, le froid et le silence.
  2. Depuis que j'habite ici, on me demande souvent : Pourquoi le Yukon? On le demande avec une curiosité empreinte d'une espèce de fascination... C'est une question simple, à laquelle j'ai pourtant bien de la difficulté à répondre. C'est vrai, pourquoi avoir choisi un endroit si loin, où les gens et les divertissements sont si peu nombreux? En attendant d'arriver à formuler une réponse satisfaisante, j'ai décidé de tenter une explication, en photos, car une image vaut mille mots. Pourquoi le Yukon, donc? Juste parce que.. 1. Personne ne va te juger si tu n’as pas de douche chez toi.www.layukonnaise.com 2. Par contre si tu ne campes pas, tu es bizarre.www.layukonnaise.com 3. Les paysages comme celui-ci sont chose courante.www.layukonnaise.com 4. Le parc national Kluane (c’est une raison à lui seul).www.layukonnaise.com 5. Je peux voir les aurores boréales de mon perron.www.layukonnaise.com 6. L’hiver, c’est fait pour jouer (pas pour chialer).suite et source
  3. Émylie Thibeault Maloney Devenir fan Chroniqueuse voyage courriel 8 raisons de visiter le Yukon en hiver Publication: 16/01/2016 19:06 EST Mis à jour: 16/01/2016 19:06 EST Partager3 Tweeter Commenter0 Non, je ne suis pas tombée sur le cabochon. Je vais vous vendre l'hiver yukonnais, et ce, en toute connaissance de cause - j'en suis à mon troisième. Je vais même pousser la note en affirmant que l'hiver yukonnais n'est pas si pire que ça et - attention - qu'il est plus agréable que le québécois. Voilà, c'est dit! Vous ne me croyez pas? Venez voir par vous-même! (Soyez prévenus: vous pourriez y rester collé!) 1. Voir les aurores Qui ne rêve pas d'observer ce phénomène naturel spectaculaire? Petit tuyau: les aurores commencent en général dès la fin du mois d'août et se poursuivent jusqu'au début de l'été. Pourquoi ne pas venir les observer en automne ou au printemps, alors que les températures sont plus clémentes? 2. Faire du chien de traîneau Il n'y a pas de meilleur endroit pour essayer ce sport hivernal qu'au Yukon. Des kilomètres et des kilomètres de sentiers sauvages vous attendent! Aurez-vous la piqûre? 3. Faire du ski ou de la planche à neige dans l'arrière-pays Pour les amateurs de ski ou de planche à neige dans l'arrière-pays, le Yukon, avec son climat frais et sec, est un véritable paradis. Il offre des conditions idéales pour s'amuser des heures durant dans la belle poudreuse. Et les meilleurs endroits ne sont pas nécessairement les plus reculés - le Skagway Summit, par exemple, est à moins de deux heures de Whitehorse. On peut facilement s'y rendre en une journée et rentrer à la maison le soir même! suite et source: http://quebec.huffingtonpost.ca/amylie-thibeault-maloney/8-raisons-de-visiter-le-yukon-en-hiver_b_8994122.html?ncid=tweetlnkcahpmg00000011
  4. Les Français et le rêve canadien France 2 Londres Ajoutée le 3 nov. 2014 François Hollande a débuté ce dimanche une visite de trois jours au Canada. L'occasion pour nous d'aller à la rencontre de Français partis, un jour, s'installer sur le sol canadien. Destination, le Yukon, dans le grand Nord, à la rencontre de Jean-Marc et Christiane, propriétaires de chambres d'hôtes et de Nicolas, photographe. Pour plus d'informations sur le lodge de Jean-Marc et Christiane Champeval @Takhini_Lodge : http://www.takhiniriverlodge.com/ Les photos de @nicolasdory : http://www.nicolasdory.com/ Reportage : Loïc de La Mornais, Thomas Donzel et Fabien Ortiz. France 2 - 20 Heures Week-End, 2 novembre 2014
  5. Zone Yukon Abandonner ou emmener leur bébé ? Des immigrants du Yukon doivent choisir Mise à jour le lundi 23 février 2015 à 11 h 26 HNE Jonathan Rojas, âgé de trois ans. Photo : Sergio Rojas Sommé de quitter le Canada d'ici au 4 mars, un couple d'immigrants de Whitehorse fait face à un dilemme inimaginable : emmener leur plus jeune fils avec eux ou le laisser seul. Né au Yukon et de fait canadien, le petit Jonathan, trois ans, souffre d'une malformation crânienne grave. Ses parents et médecins affirment que le jeune garçon ne recevra pas les soins médicaux adaptés à sa pathologie si ses parents retournent en Amérique centrale. Sergio Rojas, le père, et Linda Martinez, la mère, sont respectivement originaires du Mexique et du Nicaragua mais vivaient au Canada depuis sept ans. Leur fils aîné, né à l'étranger, ne détient pas la nationalité canadienne. Le couple s'est vu refuser une demande de résidence permanente sur des critères humanitaires. Immigration Canada a proposé aux parents de laisser, s'ils le souhaitent, Jonathan au Canada pour qu'il puisse être soigné correctement. « L'immigration m'a appelé et m'a dit : 'vous avez deux choix : l'emmener ou le laisser' »— Sergio Rojas, père de Jonathan Jonathan Rojas entouré de sa mère et de son grand frère. Photo : Sergio Rojas Une situation inextricable pour Sergio Rojas. « Ce n'est pas un choix pour nous... On ne peut pas laisser un membre de notre famille seul », a-t-il déclaré à CBC, les yeux rougis par les larmes. « Il est dans un programme spécial huit heures par jour, les pédiatres m'ont conseillé de ne pas déménager », ajoute-t-il. Le député fédéral conservateur du Yukon, Ryan Leef a rencontré la famille deux fois en fin de semaine pour tenter de trouver une solution à cette situation. Il affirme que la famille avait déjà pris contact avec lui en septembre dernier. Ryan Leef doit rencontrer le ministre de l'Immigration Chris Alexander pour plaider la cause de la famille. « Ce cas ne fait aucun doute dans mon esprit : s'il y a un moment pour se mobiliser pour une famille, une famille du Yukon, c'est maintenant », a déclaré l'élu qui compte bien faire annuler la décision d'Immigration Canada au plus vite. source et suite: http://ici.radio-canada.ca/regions/colombie-britannique/2015/02/23/004-yukon-immigration-famille-rojas-jonathan-canada.shtml
  6. Colin Bosc a pu travailler et découvrir le Yukon grâce au Programme Vacances Travail. Crédit photo : Colin Bosc Partir à laventure, grâce à un Permis Vacances Travail (PVT), au Yukon Par Anne-Marie Yvon Lundi 28 octobre, 2013 Chaque année, plusieurs centaines de jeunes entrent au Canada avec, en poche, un Permis Vacances Travail (PVT). Et inversement, plusieurs jeunes Canadiens partent à laventure grâce à ce même programme, créé en 2001. Côté francophonie, les Français et les Belges (depuis 2007 dans leur cas) ont cette opportunité. Ils doivent être âgés de 18 à 35 ans, pour les Français et de 18 à 30 ans pour les Belges. Le PVT leur permet dobtenir une expérience professionnelle nimporte où au Canada tout en voyageant. Et si lenvie de rester après leur prend, il leur est possible de faire les démarches dimmigration pour obtenir la résidence permanente. Lexpérience professionnelle acquise pendant le séjour sera dailleurs un atout dans leur dossier dimmigration. Colin Bosc est arrivé au Yukon, le plus petit des trois territoires canadiens, de cette façon, en mai 2012. Et il y est resté ! En ce moment, il effectue les démarches pour obtenir sa résidence permanente et travaille à lAssociation franco-yukonnaise, à Whitehorse. Tous les mois, il voit arriver ces jeunes venant vivre lexpérience, tout comme lui. Source et pour écouter l'entrevue : http://www.rcinet.ca/fr/2013/10/28/partir-a-laventure-grace-a-un-permis-vacances-travail-pvt-au-yukon/
  7. Bonjour a tous! Mon nom est Melina. J'ai 21 ans. J'ai decouvert le Yukon il y a environ 4 ans, dans un echange étudiant...et j'en suis tombé en amour!! Je reve de quitter le quebec et d'aller y vivre!! Le probleme c'est que je en sais pas par ou commencer. Je connais quelques personne la bas suite a l'échange, avec qui je suis toujours en contact... Aider moi...!
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles