Jump to content

Immigration: une erreur coûte un an de stress à une famille


immigrer.com
 Share

Recommended Posts

Immigration : une erreur coûte un an de stress à une famille

Aleksandra Bachvarova et Samuel Saintonge tiennent les deux filles dans leurs bras
Aleksandra Bachvarova et Samuel Saintonge ont dû reprendre à zéro le processus d'immigration à cause d'une erreur administrative des autorités fédérales. Photo : Radio-Canada/Michel Nogue

Un couple à Moncton, au Nouveau-Brunswick, découvre à quel point il peut être difficile pour une personne d'immigrer au Canada lorsqu'une erreur est commise en cours de route.

La route vers la résidence permanente aura été longue et ardue pour Aleksandra Bachvarova, qui est originaire de la Bulgarie. Son époux, Samuel Saintonge, et leurs deux enfants, Solange et Sophie, sont des citoyens canadiens.

C'est une petite erreur administrative qui nous a coûté un an de stress.

 Samuel Saintonge

En novembre 2016, le couple apprenait par courriel que la demande de résidence de Mme Bachvarova était acceptée. Toutefois, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada avait expédié le dossier à la mauvaise adresse, à Boston. Résultat : il fallait reprendre les démarches à zéro, y compris un nouvel examen médical de plus de 500 $.

« Ça démontre qu'ils n’ont aucun intérêt, aucun intérêt à nous expliquer pourquoi un processus va d'une certaine façon ou d'une autre. D'après moi, ce n'est pas acceptable », affirme Samuel Saintonge.

« C'était très stressant, confie Aleksandra Bachvarova. Je n'étais pas certaine de mon avenir au Canada. »

« La raison pourquoi on veut que les gens viennent au Canada, bien, c'est nous autres, disons, si on veut utiliser l'analogie qu'on est les clients. Alors, est-ce qu’il y a vraiment un service à la clientèle? De ce côté-là, il faudrait que je leur donne un F », ajoute M. Saintonge.

Les explications des autorités fédérales

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada explique avoir envoyé les documents à l'adresse postale indiquée dans le dossier de Mme Bachvarova, c'est-à-dire aux États-Unis. Le ministère rappelle que les demandeurs sont responsables de l'informer de tout changement d'adresse. Il précise qu'un autre examen médical était nécessaire, car les résultats de l'examen précédent n'étaient plus valides.

suite et source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1024441/erreur-immigration-un-an-stress-famille-nouveau-brunswick

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hmm c'est sûr que c'est frustrant mais je comprend pas entre le moment où ils disent avoir envoyé une lettre, ça a pris 7 mois pour qu'elle téléphone pour dire qu'ils avaient rien reçu?

  • 28 avril 2016 : envoi d’une lettre l'informant de la décision et d’un document de confirmation de résidence permanente à l’adresse aux États-Unis;
  • 8 novembre 2016 : Mme Bachvarova informe le ministère qu'elle n'a pas reçu l'avis;

En plus qu'on peut suivre le dossier en ligne. Un moment donné, ça marque qu'ils ont envoyé un avis telle date.. 

Moi si après 1 ou 2 semaines j'avais rien reçu, j'aurais appelé immigration pour savoir.

7 mois pour eux??

Je pense qu'il y a pas eu juste 1 erreur , mais plusieurs. Ils ont pas averti du changement d'adresse, ils n'ont pas fait le suivi de leur dossier en ligne et ni même par téléphone avant de comprendre le problème?

 

Comme tout reportage, on ne sait pas tout dans une histoire

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cet article démontre surtout à quel point la presse n'y connait rien du tout aux procédures d'immigration. Je lisais aujourd'hui un autre article sur une famille péruvienne qui a évité l'expulsion et c'était écrit: "vivent à Montréal sans statut, mais avec un visa de travail" (les deux morceaux de la phrase se contredisent). 

 

L'erreur, du moins dans ce qu'on sait, vient pas du CIC, mais de la personne qui veut immigrer. Il semble qu'elle n'a pas informé qu'elle avait changé d'adresse. Alors le CIC peut pas vraiment deviner où elle habite.

 

Si c'est vraiment ça l'erreur, ben le délai est pas de la responsabilité du CIC. Je vois donc pas pourquoi on lui ferait cadeau de la 2è visite médicale. A un moment, il faut assumer et pas juste chercher à se faire voir dans les journaux en chialant (sincèrement, faut aimer ça, s'exposer, avec ses enfants, dans un journal).

Edited by crazy_marty
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement