Jump to content

Québec ferme la porte à près de 200 médecins français


Recommended Posts

Le Québec ferme la porte à près de 200 médecins français

 
Le Québec ferme la porte à des centaines de médecins français compétents qui souhaitent pratiquer ici alors que deux millions de Québécois n'ont pas de médecins de famille. Sophie Langlois
Link to post
Share on other sites
  • Replies 90
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Une médecine "alternative" n'est pas forcément synonyme de charlatanisme.  L'hypnose dans la douleur, la méditation pleine conscience, ont de bon niveaux de preuves dans les études. pour l'h

1/ Le nombre de 200 MD refusés ne veux rien dire: ce chiffre, c'est les MD qui ont commencés un dossier puis qui n'ont pas donné suite, ou alors les MD qui ont échoués leurs stages (et donc heuresemen

J'ai soigné là diahrée de mon chien avec le vaudou, c'est bien la preuve que ça fonctionne (mais très coûteux en poulet décapité et Je vous raconte pas quand il faut nettoyer tout ce bordel)  

  • Habitués

Cela pourrait même être du lobbying médical...

Quel intérêt pour le monde médical du Québec de voir arriver des médecins qui vont répondre à la demande de rendez-vous des patients à des prix presque trop bas à leurs yeux, alors que bon nombre d'entre eux (médecins québécois) se tournent vers le privé ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Les prix sont fixés par la régie, et le privé reste très marginal même si en augmentation récente.

La situation est plus complexe et ce reportage présente de nombreuses inexactitudes je vais préciser après!

Link to post
Share on other sites

Quand on voit que ce matin même, j'ai appelé pour avoir un rendez-vous et on m'a répondu:" les prochaines places c'est samedi et c'est sans rendez-vous, venez à partir de 07h"......Ou sinon, bah allez à l'Urgence. Bah voyons donc, je vais aller faire le poireau pendant des heures pour me faire examiner alors qu'un médecin de famille peut le faire!!!! Quel malaise!!!!!

Link to post
Share on other sites

En fait c'est la non réciprocité qui est vexante. 

 

Le système Francais accepte les confrères Québécois comme sans marchander ergoter sur leur diplôme (c'est bien le sens d'un accord bilatéral) avec une liberté quasi totale.

Comment réagiraient  les collègues Canadiens si on leur faisait passer un examen de Français pour être sûr, si on leur proposait les postes les pires, dans des lieux que personne ne prend, avec des salaires discriminés ? 

 

Je crois que l'accord a été mal négocié dans son esprit et dans ses modalités pratiques. Il n'y a pas réciprocité en pratique. J'ai l'impression que les négociateurs Français n'ont pas étés très rigoureux, pour ne pas dire qu'il ont été mauvais, dans la rédaction du protocole.

 

Idem pour les droits d'inscription à la fac au Canada pour les étudiants étrangers. ll serait bon que la France triple les droits uniquement pour les des étudiants canadiens, pour arriver à mettre les gens autour d'une table pour arriver à un accord réciproque équilibré avec au final une annulation. :)

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Le jour ou ma santé faiblira je retournerais vivre en France donc, de mon point de vue, c'est plutôt pas mal que les médecins aient du mal à s'expatrier. :)

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

1/ Le nombre de 200 MD refusés ne veux rien dire: ce chiffre, c'est les MD qui ont commencés un dossier puis qui n'ont pas donné suite, ou alors les MD qui ont échoués leurs stages (et donc heuresement qu'ils ne pratique pas ici!)

 

Mais aujourd'hui, au Québc, il n'y a pas a ma connaissance de MD francais qui ont eu leurs stages, leurs permis d'exercice, et qui sont durablement dans l'impossibilité de trouver un poste! Et si ils sont dans une attente (de quelques semaines souvent) c'est qu'ils ont juste "oubliés" de chercher un poste avant de venir (ce qui est indispensable!)

 

2/ Il n'y a pas de réciprocité d'accord car les systèmes sont fondamentalement différent:

 

En France on peut s'installer ou on veux et il n'y a pas de quota de médecin (les PREM).

 

Au Quebec les MD doivent s'installer là ou le ministère le décide avec un nombre de quota très faible comparé a la France. Dans beaucoup de disciplines, il n'y a pas de place même pour des étudiants québécois qui sont contraint de quitter la province!

La responsabilité de ces quota est celle du ministère, en aucun cas celle du collège. Le Collège est là pour déterminer si le MD Francais a le niveau de compétence suffisant.

 

C'est exact qu'il y a des places dispos en médecine de famille.

 

Mais pour admettre un candidat, tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut s'assurer de sa compétence: C'est très tres faux de dire qu'un MD est compétent juste parcequ'il est francais:

-Le systeme francais ne présente pas d'examen des competences a la fin de la residence contrairement au canada

-Le systeme francais n'impose pas de maintien des competences au fil des années par des programmes de formation continue au contraire du canada

 

Au final il y a 25% des stagiaires en médecine de famille francais qui sont jugés non apte et non compétent! 

 

Enfin, il faut bien comprendre qu'un MD francais compétent est au debut completement inadapté a la pratique quebecoise: bcp de difference avec le systeme francais. Le stage de 3 mois est donc indispensable a la fois pour l'évaluation mais pour bien comprendre le systeme et s'adapter et ainsi etre operationnel apres les 3 mois.

 

3/ Alors pourquoi ne pas faire plus de stages?C'est là ou il faut faire mieux. Selon le college on manque de professeur pour superviser. Pour un stage il faut enchainer 3 supervisions, avec 3 professeurs souvent, un a l'urgence un a l'interne et un a l'externe. Les places sont rares car les professeurs se consacrent sur la formation des résidents québécois. Pour l'avoir fait, superviser un francais qui débarque demande énormément de temps et de patience...beaucoup n'ont plus on n'ont pas envie non plus. 

 

Edited by jeunejedi
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
à l’instant, Hei a dit :

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

c'est comme partout et dans tous les domaines

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 3 minutes, Automne a dit :

c'est comme partout et dans tous les domaines

 

 

 

 

 

Dans ce cas pourquoi autant de défiance dans le domaine de la santé ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 8 minutes, Hei a dit :

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

 

Ce n'est pas de que je dit.

Juste que le Quebec s'est doté de plus de moyen que la France pour s'assurer du Maintien de la compétences de ces médecins. 50% de notre savoir se périme tous les 5 ans. Si un MD ne se tient pas au courant pendant 15 ans c'est un danger public.

 

Et il y a une difference entre insastisfait d'un MD et se heurter a un probleme de competence: si probleme de competence il y a, porter plainte au college ils sont assez impitoyables a ce niveau et ordonnent des interdictions d'exercer avec stage de remise a niveau apres enquete.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ce que j'ai du mal a comprendre c'est le discours de certains qui disent: Ce sont des MD francais ce n'est quand même pas le tiers monde ils ont pas besoin de faire de stage!

 

Je vous rappelle que 25% des candidats ont été bloqués car jugés dangereux! Est ce que c'est ca que la population souhaite? Que l'on donne un droit d'exercice a ces personnes?

De plus le stage est nécessaire pour une adaptation au systeme quebecois. Tous ceux qui ont fait le stage reconnaisse son utilité.

 

Cequ'il faut améliorer: 

-Proposer plus vite les stages pour limiter une attente qui est trop élevé

-Permettre aux MD francais de travailler en GMF/Bureau

 

Ce qui a été fait recemment:

-obliger les MD francais a trouver un poste avant de faire le stage! Ce qui evite d'attendre pour rien sans poste ensuite...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et en quoi ont ils été jugés dangereux ? S'ils ont fait des fautes professionnelles dans le passé ok mais pour les autres ?

 

Et pour le fait de porter plainte, il faut que le préjudice soit grave et sérieux mais un procès ne coûte pas trois francs six sous faut il encore avoir les moyens.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je ne connais pas tout les motifs précis d'echec de stage...

La question qu'on pose au medecin évaluateur est : Ce medecin possede t il le niveau d'un resident finnissant quebecois et est il apte a exercer seul et sans supervision la médecine au quebec.

 

Si la réponse est non le stage est échoué...Ce n'est pas le college qui juge le candidat mais plusieurs professeurs de medecine (au moins 3 souvent plus)

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 34 minutes, jeunejedi a dit :

50% de notre savoir se périme tous les 5 ans.

 

:lol:

Je me demande comment je suis encore capable de formuler des phrases ...

 

Edited by Lefrancais
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 10 minutes, jeunejedi a dit :

savoir médical :P

Je ne pense pas, ce chiffre me semble parfaitement sorti d'un chapeau. En général le savoir se perd par le manque de pratique et je ne connais pas de médecin qui travail sans se tenir informé activement ou passivement (autres médecins, autres spécialistes, chirurgiens etc ...).

Ceci dit, je comprends que le Quebec soit réticent a accueillir des médecins d'un pays ou l'homéopathie est reconnue comme une médecine a part entière.

 

Edited by Lefrancais
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a une heure, Hei a dit :

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

 

Depuis qu'un médecin québécois de l'urgence m'a dit qu'on ne pouvait pas guérir d'une hépatite C, maintenant je prends plusieurs avis ici et en France avant d'engager un traitement quelconque. 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a une heure, Lefrancais a dit :

Je ne pense pas, ce chiffre me semble parfaitement sorti d'un chapeau.

 

 

"Parfaitement sorti d'un chapeau" ben voyons donc :P  Vive les a priori a base de "il me semble que" 

 

 

 

Citation

 

 Demi vie de la connaissance médicale

 

Sjohania K., Sampson M., Ansari M., JI S., Douvette S., Moher D., How quickly do systematic reviews go out of date? A survival analysis, Ann Int Med, 2007, 147, : 224-33

 

Résumé

 

Analyse de 100 revues de questions publiées de 1995 à 2005 sur les stratégies thérapeutiques, pratiques recommandées et se limitant aux essais contrôlés, randomisés ou semi randomisés/ test de leur pertinence résiduelle compte tenu de l’évolution des connaissances.  Deux critères de jugement : quantitatif avec un changement sur le résultat clinique de plus de 50% sur au moins un critère par rapport à la revue initiale, et qualitatif par une reconsidération de l’efficacité, de l’identification de nouvelles complications ou de nouveaux trous de connaissances inconnues dans la revue de départ.

On retrouve un des deux signaux dans 57% des revues publiées. La durée moyenne de la demi vie de connaissance avant apparition d’un signal d’obsolescence est de 5,5 ans. Dans 7% des cas, la revue avait déjà un signal d’obsolescence au moment de sa publication, et 11% des revues en avait un en moins de 2 ans.

 

Donc la demi vie de la connaissance médicale est donc en moyenne de 5 ans...chiffres retrouvés dans plusieurs études du genre.

 

Citation


je ne connais pas de médecin qui travail sans se tenir informé activement ou passivement (autres médecins, autres spécialistes, chirurgiens etc ...).

 

 

Il y a de rares etudes sur la FMC en France, le chiffre le plus souvent rapport est qu'environ 20% des medecins généralistes consacrent entre 0 et 2h par mois a la formation médicale continue. La moyenne de situe a 13 demi-journées annuelle donc environ 40h.

Au Quebec le minimimum de cours a justifier (sous peine de suspension de license)  est de 100h par année.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 2 heures, jeunejedi a dit :

 

Ce n'est pas de que je dit.

Juste que le Quebec s'est doté de plus de moyen que la France pour s'assurer du Maintien de la compétences de ces médecins. 50% de notre savoir se périme tous les 5 ans. Si un MD ne se tient pas au courant pendant 15 ans c'est un danger public.

 

Et il y a une difference entre insastisfait d'un MD et se heurter a un probleme de competence: si probleme de competence il y a, porter plainte au college ils sont assez impitoyables a ce niveau et ordonnent des interdictions d'exercer avec stage de remise a niveau apres enquete.

 

Donc un médecin te donne des antibiotiques pour un parasites intestinales sans t'ausculter et en te gardant 5 min et que finalement en allant aux urgences on se rend compte que c'est une constipation, je fais quoi ? J'envoie une plainte à l'ordre des médecins ?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By yrvan
      Bonjour ce serait pour un renseignement si je m'inscrit avec toute les pièces nécessaires au 1er tour sachant que dans le système français le 1er trimestre n'est même pas encore achevé cela va-t-il poser problème ou par la suite on me demanderas mes bulletin de cette année.
    • By immigrer.com
      Des migrants mal formés envoyés au coeur du chaos des CHSLD
      Livrés à eux-mêmes, peu qualifiés et parfois incapables de comprendre le français, des préposés aux bénéficiaires et à l’entretien ménager ont été envoyés en zone rouge par des agences de placement.
      Commentair Thomas Gerbet (accéder à la page de l'auteur)Thomas Gerbet Romain Schué (accéder à la page de l'auteur)Romain Schué 4 h 02 Après une très longue journée dans un CHSLDCentre d'hébergement et de soins de longue durée de Montréal, Debby (nom fictif) énumère d’une voix fatiguée la longue liste d’établissements où elle a travaillé depuis février comme préposée. « Parfois, c’était un jour ici, un jour là, une semaine. » Au bout de sept noms, elle s’arrête et rit nerveusement.
      Arrivée par le chemin Roxham en provenance d’Haïti l’automne passé, cette demandeuse d’asile n’avait pas beaucoup d’autres choix pour travailler que d’intégrer une agence de placement.
      Depuis le début de la crise, elle retrouve quotidiennement d’autres collègues, venant d’agences. Parfois, sur le même étage, ces travailleurs n’appartenant pas à l’établissement sont majoritaires.
      Ces derniers mois, l’activité de ces agences de placement a explosé pour combler les trous béants dans les effectifs du réseau de la santé, au fur et à mesure que les employés habituels s’absentaient.
      suite et source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1707732/migrants-demandeurs-asile-agences-placement-preposes-chsld-enquete
    • By Max2908
      Bonjour à tous,
       
      Avec ma femme et mes deux enfants, nous avons comme projet de partir vivre à Québec d'ici quelques années.
       
      Cependant, on se demande si ses parents et son petit frère peuvent nous rejoindre dans cette aventure.
       
      Savez-vous si cela est possible? En sachant que sa mère est sans emploi, son père est à la retraite et son frère commençant la vie active. Diplôme de professeur néerlandais anglais en poche.
       
      Je suis belge et ma femme et sa famille sont français.
       
      Existe t'il un moyen pour partir tous ensemble?
       
      Merci pour vos futures réponses.
    • By yrvan
      Salut je suis un étudiant français actuellement en 1ere dans la filière STI2D je prévois après mon bac de partir au canada faire un DEC technique informatique  mais j'ai jeté un coup d'oeil sur le programme et quelque chose m'a interpellé les cours de littérature française québécoise je suis conscient de ne pas être le 1er français à aller au canada mais franchement le français cette année je kiff pas de ouf et je voudrais savoir si d'autre français l'on déja fait ou si c possible d’être dispensé de ce cours sachant que j'aurai déja le bac de français
       
      merci d'avance pour vos réponses
    • By MBC
      Bonjour à tous,
       
      Mes parents ont un projet d'achat et de construction d'un chalet au Québec pour leur retraite. Leur projet et également de pouvoir en jouir une partie de l'année, pourquoi pas l'autre partie du temps le louer lorsqu'ils reviennent en France. Ils n'ont pas l'intention spécialement d'immigrer au Québec ou de demander la nationalité, sauf si c'est nécessaire. Ils souhaitent juste pouvoir jouir de leur bien plus ou moins régulièrement (imaginons 6 par ans). Car ils sont déjà au fait qu'ils ont de base le visa de 6 mois théoriquement. Mais comment cela se passe-t-il en pratique pour le Visa ?
       
      Je m'adresse ici particulièrement aux français qui auraient une résidence secondaire au Québec et à tout ceux qui auraient des conseils sur le sujet.
       
      Voici quelques questions :
      . Est-ce que le fait d'avoir une résidence sur place donne lieux à un statut spécial ? Un visa spécial (super visa, etc) ?
      . Est-ce que les 6 mois autorisés impliquent qu'en sortant du territoire on attende une certaine période avant de revenir ou bien ou peut directement revenir ? ou simplement après 1, 2, 3 mois... ?
      . Est-ce que ces allées et venues sont au bout d'un moment pénalisés ? 
       
      Et la question en or : est-ce que quelqu'un a réalisé ce projet et peut nous en parler ? :)
       
      Merci beaucoup pour vos retours, nous sommes preneurs de conseils et d'avis et aussi enthousiasmés par ce projet !
       
      La grande fille qui tapent plus vite sur le clavier d'ordinateur 
    • By moreaumh
      Bonjour!

      Je suis recherchiste pour une nouvelle émission Radio (de Radio-Canada), qui sera diffusée du 23 décembre au 3 janvier prochain.

      L'émission porte sur le temps des fêtes et nous aimerions recevoir une variété de gens issus de différentes communautés culturelles qui viendraient en studio nous parler des traditions des Fêtes (Noël, Jour de l'An, etc) de leur culture. 

      Les épisodes seront pré-enregistrés à Montréal les 2-3-6-9-10 décembre.

      Est-ce qu'il y aurait des immigrants présents sur ce forum (de n'importe quelle origine!) qui serait intéressés à venir nous parler des traditions des Fêtes de leur culture? 
      Avez-vous une façon particulière de célébrer dans votre famille que vous souhaitez partager avec le public?
      Est-ce que votre façon de célébrer les Fêtes a changé depuis votre arrivée au Québec? 
      Ça peut être quelqu'un de n'importe quel âge ou génération. Ou mieux, plusieurs personnes! 

      Si vous pensez pouvoir m'aider, merci de me contacter le plus rapidement possible au 514-995-9271, ou par courriel au [email protected]
       
      Un immense merci!
    • By Vansder
      Bonjour j’ai fait une demande de csq le 10 août 2019. 
      j’ai reçu une intention de refus car ils me disent que je n’ai pas prouver que je travaillais à temps plein lors de la présentation de la demande , que je n’ai pas cumuler 12 mois de travail au Québec. 
      j’ai bien fourni les lettres de mes employeurs bulletins de salaire etc. Date d’echance Pour envoyer d’autres documents le 5 oct. 
       
      obtention du visa post diplôme le 18 juillet 2018. J’ai commencé à travaillé le 10 juillet. Ayant déjà fait la demande de permis post diplôme le 30 main 2018 si mon programme d’etude Est terminé le 15 juin 2018  j’ai le droit de travailler à temps plein.  J’ai travaillé du 10 juillet au 9 octobre à un première endroit 40 heure semaines temps plein ensuite du 10 octobre au 10 novembre à un autre endroit 30 heures semaine temps plein. Et dans mon emploi actuel du 10 décembre à aujourd’hui. J’ai un mois de trou du 10 novembre au 10 décembre je n’ai pas travailler. Le préposé du ministère m’a confirmé que c’etait Cumulatif et non à la suite. 
       
      je suis un peu perdu que me conseiller vous ? Sachant que j’ai prise connaissance de cette lettre ce matin j’étais Parti en vacances au moment ou je l’ai reçu. 
      merci d’avance 
    • By celineff
      Bonjour,

      J'écris désespérément sur le forum parce que je ne trouve aucune réponse concrète ailleurs, ou alors des réponses contradictoires. Ma situation est la suivante:
      Je suis française et j'étudie en ce moment au Québec (j'ai un permis d'étude depuis 1 an et demi). Mon permis d'étude est valable jusqu'en 2021, date de fin de mes études. Sauf que j'ai prévu un long voyage d'une session entière au milieu de mes études (l'année prochaine). Ca prolongera alors mes études. J'ai donc 2 préoccupations : Vais-je pouvoir reprendre mes études en ayant quitter le pays une session? (Car je crois que les conditions rattachées à mon statut d'étudiant sont d'être aux études à temps plein, tout le temps). Et, si je peux reprendre mes études, vais-je être admissible à une prorogation sur mon permis après? Puisqu'il me faudra un temps supplémentaire pour terminer.
      Sur les sites du gouvernement et autres, j'ai trouvé plein d'infos. Il est exigé d'être aux études à temps plein, MAIS, sur un autre site je lis que j'ai le droit à un congé régulier de 4 mois pourvu que je sois présente la session d'avant et d'après. (https://www.forum.immigrer.com/fr/les-etudiants-internationaux-au-canada-conformite.html#gs.axgIiGQG)
      J'ai été voir la conseillère de mon établissement qui m'affirme catégoriquement que mon permis d'étude deviendra CADUC si je ne m'inscris pas à une session. 

      Bref, j'ai besoin d'aide. Je compte faire ce voyage mais je ne veux pas qu'il mette mon statut légal en danger, me sentant déjà assez chanceuse d'être ici.

      Quelqu'un aurait-il des pistes?

      Merci beaucoup beaucoup d'avance. :)
    • By Laurent
      Explcations dans le reportage de Radio-Canada avec la participation des 2 cofondateurs d'immigrer.com 
       
    • By Laurent
      Radio-Canada prépare un reportage sur le portrait de l'immigration française au Canada. Cette journaliste aimerait s'entretenir avec un membre du site qui pourrait, à partir de l'expérience sur immigrer.com, parler de l’intérêt grandissant pour le Québec et le Canada. Cette personne peut être déjà installée au Québec ou être en France. 
      N'hésitez pas à répondre ici, mais communiquez vos informations personnelles par mon MP seulement, pas publiquement.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines