Jump to content

Une entreprise peine à recruter des travailleurs étrangers après 5 ans de démarche


immigrer.com
 Share

Recommended Posts

Une entreprise peine à recruter des travailleurs étrangers après 5 ans de démarche
 

Dans un Québec en mal de main-d’œuvre, de nombreuses compagnies se tournent vers l’international pour recruter des travailleurs. Après cinq ans de démarches, une entreprise de Mirabel est privée de millions de dollars en contrats, toujours empêtrée dans les méandres administratifs et les longs délais du système d’immigration.

Une fine poussière qui prend à la gorge flotte dans l’usine. Dans un vacarme assourdissant, ça coupe, ça scie, ça colle du bois. « Tu vois le monsieur portugais, là-bas ? Il est tout seul à travailler. Normalement, ils sont cinq », crie Sébastien Grenier, président de Moulures Algonquin, enterré par le bruit des machines. Dina Regheb, une ingénieure d’origine française arrivée au début de la pandémie avec un permis vacances-travail, confirme le haut taux de roulement. « On n’arrête jamais de former. »

Près de 50 employés travaillent pour cette PME de Mirabel, en phase d’agrandissement. Mais elle en aurait besoin d’une trentaine de plus pour venir à bout de son carnet de commandes. « On pourrait ouvrir un shift de nuit si on avait tout notre monde », explique M. Grenier. Le printemps — saison des rénovations par excellence — est une période particulièrement difficile. « Les compagnies d’asphaltage et de toiture offrent des salaires de fou. On perd des employés. »
 

suite et source: https://www.ledevoir.com/societe/690993/sans-titre

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bon, d'un autre côté, cette entreprise offre des emplois dans des conditions pénibles (l'article parle de poussière dans l'air, de vacarme assourdissant), pour un salaire pas très élevé, qui est passé de 13 $ à 18 $ de l'heure en trois ans. Sur les photos, personne ne porte de casque anti-bruit ou de filtre de protection respiratoire. Pas bien folichon, donc. Taux de rétention des nouveaux employés : 1 %... gloups, il est là, le problème ! Surtout que dans le même temps, « les compagnies d'asphaltage et de toiture offrent des salaires de fous ».

 

Il faut bien vivre, ma bonne dame, augmentez les salaires, améliorez l'environnement de travail, vous garderez votre monde.

Edited by Michoko2
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 22 heures, Michoko2 a dit :

Bon, d'un autre côté, cette entreprise offre des emplois dans des conditions pénibles (l'article parle de poussière dans l'air, de vacarme assourdissant), pour un salaire pas très élevé, qui est passé de 13 $ à 18 $ de l'heure en trois ans. Sur les photos, personne ne porte de casque anti-bruit ou de filtre de protection respiratoire. Pas bien folichon, donc. Taux de rétention des nouveaux employés : 1 %... gloups, il est là, le problème ! Surtout que dans le même temps, « les compagnies d'asphaltage et de toiture offrent des salaires de fous ».

 

Il faut bien vivre, ma bonne dame, augmentez les salaires, améliorez l'environnement de travail, vous garderez votre monde.

effectivement, les entreprises avec de bonnes conditions de travaille, avec moins de pénibilité, un salaire décent en fonction du marché, et de la nature du job, les employés vont rester pour de longues années voir faire leur carrière en entière. D'ailleurs, certaines entreprises connues pour leurs bonnes condition, rare qu'ils affichent des offres d 'emplois récurrentes ou bien c'est parce que une nouvelle ligne de production a été crée..

Edited by abdoul86
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 23 heures, Michoko2 a dit :

Bon, d'un autre côté, cette entreprise offre des emplois dans des conditions pénibles (l'article parle de poussière dans l'air, de vacarme assourdissant), pour un salaire pas très élevé, qui est passé de 13 $ à 18 $ de l'heure en trois ans. Sur les photos, personne ne porte de casque anti-bruit ou de filtre de protection respiratoire. Pas bien folichon, donc. Taux de rétention des nouveaux employés : 1 %... gloups, il est là, le problème ! Surtout que dans le même temps, « les compagnies d'asphaltage et de toiture offrent des salaires de fous ».

 

Il faut bien vivre, ma bonne dame, augmentez les salaires, améliorez l'environnement de travail, vous garderez votre monde.

 

C'est malheureusement toujours le problème d'entreprises qui n'attirent aucun québécois avec les conditions qu'ils offrent et donc se rabattent sur des étrangers qui sont bloqués avec eux plusieurs années avec les permis fermés et puis dès la RP, les gens s'en vont.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Le 2022-03-26 à 18:20, Michoko2 a dit :

Bon, d'un autre côté, cette entreprise offre des emplois dans des conditions pénibles (l'article parle de poussière dans l'air, de vacarme assourdissant), pour un salaire pas très élevé, qui est passé de 13 $ à 18 $ de l'heure en trois ans. Sur les photos, personne ne porte de casque anti-bruit ou de filtre de protection respiratoire. Pas bien folichon, donc. Taux de rétention des nouveaux employés : 1 %... gloups, il est là, le problème ! Surtout que dans le même temps, « les compagnies d'asphaltage et de toiture offrent des salaires de fous ».

 

Il faut bien vivre, ma bonne dame, augmentez les salaires, améliorez l'environnement de travail, vous garderez votre monde.

Les photos ont été faites pour l'article et ne représentent aucunement des photos en situation de travail, les travailleurs sont trop bien habillés et propres!

Pour ce qui est du salaire, bien sûr qu'ils peuvent augmenter les salaires, mais combien es tu prêt à payer pour des moulures, portes et autres éléments en bois sachant que le coût de la matière première a explosé,le coût de production aussi à cause du coût des pièces, de la disponibilité et rareté de celles ci, le coût du transport aussi pour acheminer la production aux revendeurs et grossistes... 

Bref combien tu es prêt à payer ton pied linéaire de moulure en bois fait par des ouvriers pour lesquels la plupart du temps on exige juste un secondaire 5?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 15 minutes, juetben a dit :

Les photos ont été faites pour l'article et ne représentent aucunement des photos en situation de travail, les travailleurs sont trop bien habillés et propres!

Pour ce qui est du salaire, bien sûr qu'ils peuvent augmenter les salaires, mais combien es tu prêt à payer pour des moulures, portes et autres éléments en bois sachant que le coût de la matière première a explosé,le coût de production aussi à cause du coût des pièces, de la disponibilité et rareté de celles ci, le coût du transport aussi pour acheminer la production aux revendeurs et grossistes... 

Bref combien tu es prêt à payer ton pied linéaire de moulure en bois fait par des ouvriers pour lesquels la plupart du temps on exige juste un secondaire 5?

 

C'est inévitable tout va augmenter très rapidement durant toutes les prochaines années mais les salaires ne suivront pas c'est certain. Acheter et rénover une maison va coûter de plus en plus cher. Tout a doublé et c'est pas près de s'arrêter ! Mais le manque de main d'oeuvre impose tout simplement la robotisation car c'est trop cher de payer les salaires puis on en trouve pas !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 15 minutes, rainbow21 a dit :

 

C'est inévitable tout va augmenter très rapidement durant toutes les prochaines années mais les salaires ne suivront pas c'est certain. Acheter et rénover une maison va coûter de plus en plus cher. Tout a doublé et c'est pas près de s'arrêter ! Mais le manque de main d'oeuvre impose tout simplement la robotisation car c'est trop cher de payer les salaires puis on en trouve pas !

Le problème de la robotisation reste de trouver le robot... Tout manque en ce moment dans le secteur manufacturier, la main d'oeuvre, la machinerie, les pièces pour la machinerie, la matière première pour produire et entretenir la machinerie...

Quand une machine casse les délais pour avoir la pièce sont incroyables et le prix aussi.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 34 minutes, juetben a dit :

Le problème de la robotisation reste de trouver le robot... Tout manque en ce moment dans le secteur manufacturier, la main d'oeuvre, la machinerie, les pièces pour la machinerie, la matière première pour produire et entretenir la machinerie...

Quand une machine casse les délais pour avoir la pièce sont incroyables et le prix aussi.

 

 

 

Rien que remplacer l'alimentation d'un PC d'entreprise on a dû attendre deux semaines pour les pièces ... alors pour une machine.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
17 hours ago, abdoul86 said:

effectivement, les entreprises avec de bonnes conditions de travaille, avec moins de pénibilité, un salaire décent en fonction du marché, et de la nature du job, les employés vont rester pour de longues années voir faire leur carrière en entière. D'ailleurs, certaines entreprises connues pour leurs bonnes condition, rare qu'ils affichent des offres d 'emplois récurrentes ou bien c'est parce que une nouvelle ligne de production a été crée..

 

Ça n'est pas juste une affaire de salaires par contre. Il faut arrêter de croire que plus d'argent résout tous les problèmes soudainement. Les conditions jouent aussi beaucoup. 

 

Si c'était juste les salaires, la construction aurait aucun problème de main d'oeuvre, les firmes de conseil ou de compatibilité non plus. Pourtant il manque du monde dans tous ces secteurs. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 5 heures, crazy_marty a dit :

 

Ça n'est pas juste une affaire de salaires par contre. Il faut arrêter de croire que plus d'argent résout tous les problèmes soudainement. Les conditions jouent aussi beaucoup. 

 

Si c'était juste les salaires, la construction aurait aucun problème de main d'oeuvre, les firmes de conseil ou de compatibilité non plus. Pourtant il manque du monde dans tous ces secteurs. 

 

Avant l'inflation, j'aurais dit oui mais là on est parti pour plusieurs années d'inflation forte puisque pétrole et gaz vont continuer à flamber, les matières premières également et va avoir relocalisation aussi donc plus chers au final au quotidien et puis le surcoût des mesures sur le réchauffement climatique qui ne sera jamais assumer par les entreprises si on continue encore comme maintenant. Je parle de la job dans les shop pour les jobs de bureau niveau universitaire c'est autre chose.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 10 heures, crazy_marty a dit :

 

Ça n'est pas juste une affaire de salaires par contre. Il faut arrêter de croire que plus d'argent résout tous les problèmes soudainement. Les conditions jouent aussi beaucoup. 

 

Si c'était juste les salaires, la construction aurait aucun problème de main d'oeuvre, les firmes de conseil ou de compatibilité non plus. Pourtant il manque du monde dans tous ces secteurs. 

Si vous relisez mon début de commentaire, vous trouverez que j'en parle du salaire qu'à la troisième position bien après les conditions de travailles (que j'ai pas précisées lesquelles j'avoue) et la pénibilité du travaille en essayant de la réduire au maximum.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement