Jump to content

Hameçonnage aux nouveaux arrivants via une agence montréalaise d'emploi


Recommended Posts

[ENQUÊTE] Des chercheurs d’emplois floués par une agence montréalaise

Par Camille Lopez

 

Convaincus d’avoir été floués, plusieurs jeunes et nouveaux arrivants se sont tournés vers les médias sociaux pour dénoncer la «fraude» dont ils se disent victimes: une formation vendue par une agence de recrutement d’employés en restauration. L’enquête de Métro a révélé que cette entreprise a recours à des techniques d’hameçonnage pour tirer profit de gens sans expérience à la recherche d’un emploi.

«On m’a vendu du rêve»

Mikaël* vit à Montréal depuis quelques mois. En janvier dernier, sur le site de petites annonces Emplois Resto Montréal, il tombe sur une offre d’emploi alléchante: un établissement recherche des «barmans, busboys ou serveuses» «avec ou sans expérience» et promet un «salaire très compétitif».

Tenté par cette annonce puisqu’il n’a aucune expérience en restauration, le nouvel arrivant pose sa candidature et est rapidement convoqué en entrevue. Toutefois, ce n’est pas un propriétaire de restaurant ou un gérant de bar qui lui répond mais bien le Mentoring Service for Small and Medium Businesses of Canada (MSMB), une agence de placement en restauration créée par Simon Primeau et Guillaume Giraud en novembre 2016. «Ç’a été ma première surprise: je m’attendais à [faire affaire avec] un établissement», a relaté Mikaël à Métro.

Sous un nom d’emprunt, Métro a répondu à une annonce similaire, trouvée au hasard. Moins de 24 heures plus tard, l’agence a répondu et transmis une convocation pour une entrevue dans ses bureaux situés à l’Atrium Le 1000. Au moment de mettre sous presse, l’offre était toujours sur le site.

 

sans-titre.png

L’annonce du site Emplois Resto Montréal à laquelle Métro a répondu. 

 

Métro a rencontré plusieurs anciennes recrues du MSMB. Leur histoire est toujours la même. Lors de l’entrevue initiale, les candidats apprennent rapidement qu’il n’y a pas nécessairement d’emploi qui les attend. La raison de leur convocation est moins alléchante que l’offre publiée sur internet: on leur propose une place dans l’agence.

Le MSMB propose à ses candidats de faire partie d’une banque d’employés où plusieurs établissements viennent recruter du personnel. Contrairement aux autres services similaires, cette entreprise ne prend pas de pourcentage sur le salaire des candidats recrutés à l’aide de ses services.

Alors, d’où proviennent les revenus? La réponse, qui se trouve sur le contrat signé par tous les candidats du MSMB, est plutôt floue: «Je reconnais que MSMB Canada reçoit des revenus de diverses sources pour ses activités de placement de personnel. Ces revenus peuvent, entre autres, provenir des employeurs clients, des candidats et des écoles spécialisées directement et indirectement liés à l’administration de MSMB Canada.»

Les employés du MSMB font ensuite savoir aux candidats que leur profil convient parfaitement à l’entreprise. Dans chaque cas, on leur dit qu’une fois placés dans un établissement, ils pourraient gagner «au moins 200$ en pourboires» chaque jour.

Il y a toutefois un «petit problème» avec les candidatures des personnes à qui Métro a parlé: leur manque d’expérience. On leur propose alors une offre «qu’ils ne peuvent pas refuser»: une formation pour compenser. S’ils refusent, ils ne pourront pas se joindre au MSMB. Le cours en ligne coûte un peu plus de 300$.

 

suite et source

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By immigrer.com
      Malgré la pandémie, de nouvelles familles font encore le choix de s’installer au Québec. Une immigration qui se fait toutefois différemment en raison de la crise actuelle.
      Initialement, c’est en mars que Oulali devait quitter l’Algérie pour atterrir au Québec. En raison de la pandémie et de la suspension des vols, c’est finalement sept mois plus tard qu’il a pu poser pied avec sa famille à l’aéroport Pierre-Eliott-Trudeau.
      «Ça nous a donné une occasion de mieux nous organiser. Par exemple, quand on sollicite des services, on prenait rendez-vous à l’avance et ça se faisait vite», illustre-t-il.
      Pour lui, l’arrivée et l’intégration se sont plutôt bien faites. Grâce à des connaissances vivant à Montréal, un logement l’attendait déjà à Saint-Léonard.
      «On n’a pas eu de difficulté [à s’intégrer]. Les premiers temps, on a compté sur le réseautage, et on a de la famille ici», confie-t-il.
      Informaticien il espère pouvoir exercer à nouveau ce métier au Québec. «Ma femme a obtenu un travail dans le milieu de la santé, dans une résidence. De mon côté, je compte m’orienter vers une formation accélérée pour avoir plus de chance de trouver un emploi», explique Oulali.
       
      suite et source: https://journalmetro.com/local/saint-leonard/2585584/arriver-au-quebec-en-temps-de-pandemie/
    • By Nesquik
      Salut les amis!
       
      Je suis actuellement en attente de retour concernant ma demande de PVT sur le site de l'immigration du Canada.

      En faisant des recherches sur le net (et oui, je me pose encore pas mal de questions); je suis tombé sur le site projetcanada.org, qui sur le papier, à l'air bien vendeur. Je me suis donc inscrit.

      Ce midi, le site en question m'a contacté par téléphone via un numéro de téléphone Canadien; ils m'ont posé plusieurs questions pour établir mon "dossier", m'ont envoyé un lien de payement (bancontact, neosurf, trustly) afin de régler mes frais de dossier et accéder à la suite du processus.

      Plus j'avance, plus je me demande si je ne suis pas tombé sur un scam.

      Quelqu'un a-t-il une expérience avec ce site et pourrait m'en dire un peu plus ?

      Merci d'avance!

      Nesquik
    • By Jurafsky
      Bonjour,
      j'ai cherché d'avis sur Internet, mais je ne trouve rien qui correspond à ma situation.
       
      Voilà ma situation : au présent je travaille en Ontario et je suis une résidente permanente. En décembre je commencerai ma vie au Québec tout en travaillant en Ontario (je suis à la frontière). En Mars mon contrat va terminer. On m'a proposé un stage en France et à distance.
       
      Ma question est: si j'accepte le stage, est-ce que je peux quand même toucher l'aide à l'emploi ? Bien sûr, une aide adaptée au fait que je suis déjà rémunérée en partie.
      Le stage sera rémunéré comme un stage en France, donc pas beaucoup, mais il est important pour moi parce que je suis en changement de carrière et il va me donner des possibilités ensuite ici au Canada. Je sais que dans une situation normale, si je ne travaille pas toute la semaine, si je cherche quand même un emploi et que le montant que je prends n'est pas trop, je peux faire demande d'aide d'emploi... Est-ce que est-il valide aussi pour un stage à l'étranger ? 
       
      Merci !
    • By mariline18
      Bonjour à tous s'il vous plait pouvez vous me dire si c'est de l’énarque ou pas? suis un peu confuse là . merci  
       
       
       
      -- Message transféré ----------
      De : "Commission Fédérale des Bourses Étrangère" <[email protected]>
      Date : 14 oct. 2020 05:45
      Objet : FORMALITÉS DE VALIDATION DE VOTRE BOURSE
      À : <@gmail.com>
      Commission Fédérale de Bourse d'Étude Étrangère
      PROGRAMME DE BOURSES d'ÉTUDES OIM/TORONTO
      DIRECTION GÉNÉRAL UNIVERSITÉ TORONTO CANADA, 2325 Rue de l'Université, Québec, Canada
       
      ***************************************************
      Numéro de votre dossier: 310/19/OIM/TRT
      Toronto, le14/10/2020
      La Commission Fédérale des Bourses d'Etude Étrangères Canadienne a approuvé la validation de votre dossier après étude du conseil d'administration. Ceci dit, nous avons établit votre attestation de bourse en guise d'enclencher les démarches administratives. Ce document de la commission Fédérale facilitera votre inscription au sein de l'Université de Toronto afin de passer à l'ouverture de votre dossier au niveau du ministère de Citoyenneté et de l'Immigration Canadienne. 
      Il ressort donc de nos compétences, en qualité d’unique Secrétariat d’Etat Canadienne au sein de l'administration de l'U-Toronto  déléguée et accréditée pour les bourses Canadienne dans la zone III  et pays membres du Comité  des Etudes Supérieures (CAMES) ; de favoriser la mise en valeur et la jouissance de votre bourse
      A cet effet, vous devriez vous acquittez des frais de timbre pour la légalisation et l'enregistrement de votre attestation de bourse ainsi que les frais d'inscription au sein de l'Université.
      - Frais de timbre et d'enregistrement de l'attestation de bourse: 98 € 
      - Frais d'inscription à l'U-Toronto : 60 € 
      La somme à réunit revient à un montant total de 158 €

      Une fois votre dossier complet parvenu, nous les soumettrons au Secrétariat d’Etat à l’Etude et à la Recherche ainsi qu’à l’Office Fédérale des Migrants Canadiens pour la délivrance de votre lettre d’invitation. Comme prévu dans les clauses spécifiques, il vous sera délivré votre carte de boursier ainsi que votre carte d'étudiant d'Université de Toronto.
      Nous tenons à vous rappeler qu’en suite de vos études à U-Toronto, le Secrétariat d’Etat vous fera signer un contrat d’emploi avec une structure Canadienne partenaire du programme opérant dans votre domaine. Cet emploi rémunéré vous permettra de mettre en pratique vos connaissances théoriques, de développer vos aptitudes professionnelles et de vous préparer à une éventuelle carrière au Canada.

      Les frais de timbre pour la légalisation et l'enregistrement de votre attestation de bourse ainsi que les frais d'inscription au sein de l'Université (158 € équivaut a 163 Dollars Us) seront envoyés par   RIA, WESTERN UNION Ou MONEY GRAM  sur l'adresse du Comptable de la représentation Zone Afrique  de L'université TORONTO en Mission au Mali le Professeur agrée de la faculté de Mathématique.
       Voici les coordonnées de l’expert comptable de Mr KAMAN YALAMON HABA  dont les références sont les suivantes :
       
      Nom : DIARRA
      Prénom : COUMBAFING
      Pays : MALI
      Ville : BAMAKO
      Montant: 163 Dollars Us / 92 875 franc CFA
       
            Cher candidat une fois les frais versé veuillez laisser un message de confirmation a Mr HABA  sur son numéro wahatsApp : +223 52 11 71 32 ainsi qu’une copie de l’attestation et du bordereau a l’adresse de l’admission : [email protected]
       
      Note : Le délai du retour de l'attestation de bourse bien signé et approuvé ainsi que  le reçu de  transfert des frais demandés est de 48 Heure à compter de ce jour. Cher Candidats seuls les étudiants qui paieront les frais demandés bénéficieront de la part de l’université une prise en charge qui prendra en compte leur frais de formation c'est-à-dire leur scolarité. Pour en finir nous vous informons que l’université prendra en charge vos frais de formation pour tout la période de votre formation si vous arrivez à payer les frais demandé pour votre inscription et la validation de votre attestation
            PS : Cher bousier sélectionné sachez que le paiement de ces frais d’inscription est très primordial et cela vous permet de jouir des grâces de ce programme tel que la prise en charge de vos frais de scolarité, votre hébergement allant jusqu'à 75%  etc. … Seuls les bordereaux de RIA, WESTERN UNION Ou MONEY GRAM   sont autorisés.
      Cordialement la Secrétariat d’Etat CFBE Canadienne
                    bonjour à tous s'il vous plait pouvez vous me dire si c'est de l’arnaque ou pas? suis un peu confuse là . merci  
    • By Alex71000
      Bonjour à tous,
       
      Ma conjointe et moi sommes dans une situation assez stressante et urgente en espérant que vous serez trouver réponse à nos questions. 
       
      Ma conjointe est en jeune pro et moi conjoint de fait, notre visa expire début novembre, la situation au niveau de
      la CSQ est en cours nous avons fait la demande en juin, le payement n’a toujours pas été retirer. 
       
      Le problème est le suivant : 
       
      ma conjointe va se faire congédier milieu septembre par manque de poste dut à la COVID, pris de cours elle a donc passer des entretiens et se trouve qu’une entreprise serait intéressée par son profil ! 
      Bonne nouvelle mais le problème est que cette entreprise n’a aucune idée des démarches à fair pour qu’elle ne soit plus rattacher à son ancienne entreprise mais bien à la nouvelle ! 
       
      Nous sommes dans le flou total, aucune idée sur les démarches, les délais et tout ça .. nous savons juste que le fait qu’elle se fasse congédier et positif pour qu’elle puisse changer d’employeur mais on en est seulement là .. 
       
      Merci d’avance pour votre aide ça peut nous sauver la mise. 
       
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      J'ai vu que l'Université de Laval faisait des MOOC (une formation à distance gratuite et illimité en terme de places), si la formation est réussie on peut obtenir une attestation de réussite.
       
      Mais à quoi peut servir une attestation de réussite dans le monde du travail au Québec ? Si par exemple on a une licence de droit en France avec option/spécialité Droit du Travail et l'attestation de réussite (de l'Université de Laval) d'une formation plutôt axée en rapport avec les ressources humaines, peut on trouver un travail dans les ressources humaines...? Malgré que le droit du travail français ne soit pas le même que au Québec ce dont je suis conscient, le savoir-faire peut être similaire non? De plus une attestation de réussite d'une formation québécoise permettrait qu'on ait un certain savoir local non?
       
      Merci pour vos avis
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je voulais savoir quelle est la meilleure ville dans les Laurentides pour y vivre et travailler s'il vous plaît ? (Avec des beaux paysages/ lacs etc)
       
      Ce serait super si vous avez des expériences et avis.
       
      Merci d'avance. 
    • By Laurent
      [MÀJ 15 juillet 2020]
       
      Nous recevons régulièrement des courriels et des messages sur le forum de candidats à l'immigration qui ont versé plusieurs milliers d'Euro à une entreprise qu'ils croyaient légitime ou ayant des liens avec le gouvernement. Dans certains cas c'est partiellement vrai, dans d'autre c'est de la pure fraude, mais dans tous les cas, dites-vous bien qu'il n'existe pas de raccourci pour immigrer au Canada. Pas de solution miracle non plus et c'est pour cette raison que le gouvernement du Canada a mis en place cette page  : 
      https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/proteger-fraude/fraude-immigration.html
      Aussi, au Canada, seuls les avocats ou les consultants en immigration accrédités par le CRCIC ont le droit de fournir des services. Toute entreprise oeuvrant dans ce domaine doit fournir cette information.
      L'année dernière c'est le service "It's Canada Time" qui a été démasqué suite à de multiples plaintes.
       
      Aujourd'hui j'ai reçu un courriel de quelqu'un qui prétend avoir versé un montant d'environ 4000 Euro à l'entreprise Canada Visa Services.
       
      Comme ce n'est pas la première fois que des membres de notre site se plaignent de cette entreprise j'ai décidé de mener ma petite enquête. Voici ce que j'ai trouvé :
      L'adresse de leur site est https://www.canadavisaservices.org/
      Ils affichent plusieurs numéros de téléphones, dont un au Canada.
      J'ai relevé plusieurs choses que je trouve suspectes. 
       
      - L'enregistrement du nom de domaine ne permet pas d'accéder aux coordonnées du propriétaire.
      - Le nom de l'entreprise ne figure pas dans le registre canadien des entreprises.
      - Le CRCIC qui réglemente les consultants en immigration n'affiche aucun nom en rapport avec cette entreprise
      - Canada Visa Services ne fournissent aucun nom d'avocat ou de consultant sur leur site, ils ne font pas non plus mention de l'accréditation CRCIC pourtant obligatoire au Canada.
      - Leur numéro de téléphone au Canada est un Voix sur IP, je n'ai pas vérifié leur numéro français.
      - Leur adresse de rue : 130 King Street West, Suite 1800, Toronto, Ontario, M5X 1E3, Canada est un bureau virtuel https://www.regus.ca/fr-ca/virtual-office/canada/ontario/toronto/ontario-toronto-exchange-tower
       donc domiciliation à partir de 83$/mois.
       
      En octobre, ils m'ont écrit pour me demander de retirer toute mention de leur entreprise sur notre site, ce que j'ai fait (ce que je regrette). Il faisait référence à un nom d'avocat appartenant au Barreau du Québec, mais après vérification, celui-ci ne semble pas travailler pour eux. Je viens de le contacter et vais vous tenir informé.

       
      Ci-dessous : La terminologie utilisée sur le site est trompeuse, le terme "Joyaux de la couronne" n'a aucun sens et vise à donner un statut particulier à cette entreprise :

       
      Sauf preuve du contraire cette affirmation est également fausse puisqu'on ne retrouve pas cette entreprise dans le registre canadien  :

      et encore là, les termes utilisés entretiennent de la confusion. Nullement mention du terme "Avocat" ni "consultant" :

       
      En conclusion, je vous conseille la plus grande prudence avant d'envoyer de l'argent à Canada Visa Services pour toutes les raisons évoquées plus haut. Vous êtes trop nombreux à date à avoir cédé à leur discours et à avoir versé des montants d'argent qui ne sont pas nécessaires et/ou qui ne donnent pas les résultats attendus pour pouvoir mener à bien votre projet d'immigration au Canada.
       
       
      Ce Youtubeur décrit également tous les éléments dont je vous ai fait part :
       
      Bonne chance dans toutes vos démarches !
       
       
    • By immigrer.com
      Mon rêve, c’était vraiment de venir au Canada. Je voulais tout redémarrer, explique Anne Donguy au téléphone, tout en confiant la détresse qu’elle a vécue au cours des derniers mois.
      Installée en région parisienne, cette quinquagénaire française « tombe » par hasard, durant l’été 2018, sur le site itscanadatime.com, alors qu’elle se renseigne sur un possible départ de l’autre côté de l’Atlantique. Sur cette plateforme, plutôt attrayante, qui propose de planifier « votre arrivée au Canada » contre plusieurs milliers d’euros, Anne Donguy laisse ses coordonnées.
      Quelques minutes plus tard, un conseiller la rappelle. Elle est conquise, raconte-t-elle, par l’aplomb et les arguments présentés, au point de verser, en plusieurs étapes, plus de 5000 euros (plus de 7600 $ CA).
        Elle envoie alors des informations personnelles, son numéro de carte bancaire, la copie de son passeport ou encore de ses diplômes. Tout, pense-t-elle, pour avoir ce précieux document. Ça me semblait crédible, j’étais complètement prise en charge, se souvient-elle, avant de narrer une longue attente qui lui vaut de sérieux « doutes ».
      Elle fait par la suite quelques recherches sur Internet, trouvant des histoires identiques, avant de porter plainte auprès de la gendarmerie française et d’alerter sa banque.
      Une douzaine de sites similaires ont été répertoriés par Radio-Canada, gérés, selon nos constatations, en Israël. Tous font la promotion de l’immigration vers le Canada et ciblent de nouveaux arrivants potentiels, à l’aide de publicités sur les réseaux sociaux. L’un d’entre eux figure d’ailleurs parmi les sites les plus populaires du monde en matière d’immigration.
      Certains sont orientés vers un public francophone, la France et la Belgique principalement, d’autres vers une clientèle anglophone, italienne ou encore arabophone, en promettant, comme le fait canadianvisaexpert.com, un « chemin facile vers le Canada ».
      Des forfaits de plusieurs milliers de dollars
      À l’instar d’itscanadatime.com, plusieurs autres sites, tels canadavisaservices.org et canadianvisaexpert.com, proposent différentes formules, moyennant une somme importante, pour obtenir par exemple une résidence permanente. Le processus est quasi identique. Tout débute par une évaluation coûtant entre 500 et 600 euros. La suite varie.
       
      .....
       
      Je ne les compte plus. Il y a un flux important de messages, les gens se plaignent ouvertement, se disent être trompées et victimes de publicités mensongères, détaille Laurent Gigon, cofondateur de Immigrer.com. Ce dernier a eu, à deux reprises, un courriel de Canada Visa Services réclamant la suppression de ces messages, sous peine d’une poursuite judiciaire.
       
      Suite et source: https://ici.radio-canada.ca/recit-numerique/942/canada-reseau-escroquerie-immigration
    • By virginiaz67
      Bonjour, voulant présenter une demande pour l'année prochaine, j'aimerais connaître quelles sont les perspectives d'emplois concernant 2 domaines.
      Les metiers de l'achat et la logistique d'une part et d'autre part du secteur audit, comptabilité et contrôle de gestion ? Je demande cela car je poursuis actuellement des études et je vais devoir me spécialisé dans un domaine. Or ces 2 domaines m'intéresse particulièrement cependant j'aimerais connaître quel métier sera plus probant pour faire une demande de visa par la suite. 
       
      En vous remerciant d'avance
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement