Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'recrutement'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

9 résultats trouvés

  1. Comment postuler à un poste au Québec depuis la France ? A ceux qui ont déjà fait cela: comment faire? je veux dire : moi j’ai du mal me voir envoyer ma candidature pour une offre d’emploi en disant :’ je vis en France, mais je serais dans à peu près 9 mois à Québec, et c’est moi que vous devez embaucher 😉 ..j’ironise’ Sérieusement, comment postuler et dire que nous sommes dans une démarche d’immigration ? Merci à vous tous
  2. Une entreprise dans les dédales de l'Immigration ANNE DROLET Le Soleil Partager L’entreprise de services-conseils en technologie de l’information Effenti a l’habitude des procédures d’immigration, elle qui compte 15 employés de sept nationalités différentes dans ses rangs. Mais elle a l’impression de jouer quitte ou double en ce moment, alors que les tentatives pour embaucher la femme d’un de ses employés restent vaines, après des mois et des milliers de dollars investis dans les démarches. Fabio Sarmiento étudiait à Montréal quand il a été recruté par la PME du chemin des Quatre-Bourgeois. Le programmeur Java — une rareté dans la capitale, note son employeur — est maintenant en poste depuis mars 2017. Il dit adorer Québec, sa culture. Mais, évidemment, il ne veut pas s’implanter ici sans sa femme Maria Peña. «Ça serait dommage de laisser mon projet d’immigration de côté, mais un moment donné, si Maria n’est pas là, je dois quitter le Québec», explique M. Sarmiento dans un français impeccable. C’est là où le bât blesse. Les différentes demandes pour faire venir la Vénézuélienne, qui vit maintenant en Colombie, ont été rejetées. Pourtant, Effenti a aussi promis d’embaucher l’informaticienne. Alors que l'entreprise espérait faire d'une pierre deux coups en engageant le couple, elle a maintenant peur de perdre deux employés. En ces temps de rareté de main-d’œuvre, la décision aura un impact d’environ 200 000 $ sur le chiffre d’affaires, estime la vice-présidente, Valérie Marier. L’entreprise n’y comprend rien. «On n’est pas des débutants», lance sa collègue aux ressources humaines, Valérie Richard. Effenti a même fait appel aux services du cabinet d’avocats BB Immigration, une filiale de Bernier Beaudry, pour l’appuyer dans ses démarches après les premiers refus. Procédure coûteuse Faire venir un travailleur immigrant est déjà assez coûteux et complexe, note Mme Richard. L’entreprise estime à environ 5000 $ les frais investis dans un dossier normal. Dans ce cas-ci, la facture est passée du simple au double, et ce n’est toujours pas réglé. M. Sarmiento calcule que toute son aventure pour immigrer et faire venir sa femme lui a jusqu’à présent coûté environ 40 000 $. En tant que femme de M. Sarmiento, qui a un permis de travail temporaire, Mme Peña a le droit de demander un permis de travail elle aussi, même si ce n’est pas pour un métier en demande. Or, dans ce cas-ci, non seulement un employeur lui garantit de l’embaucher, mais c’est de surcroît pour un poste en pénurie, ce qui devrait donc jouer en sa faveur, note Roger Pichette, de BB Immigration. L’avocat s’explique mal ce qui accroche dans ce dossier. Les refus (deux pour un visa de visiteur et deux pour un permis de travail) sont faits par l’ambassade du Canada à Bogota, donc par des employés du gouvernement canadien, qu’ils soient Colombiens ou Canadiens, précise-t-il. L’avocat déplore que très peu d’informations soient disponibles sur les motifs des refus. La dernière des quatre demandes était très étoffée, dit Me Pichette, avec une preuve de mariage, une offre d’emploi pour Mme Peña, une explication disant qu’ils ont un certificat de sélection du Québec et qu’une demande de résidence permanente est à venir. L’agent d’immigration semble craindre que Mme Peña ne rentre pas en Colombie ou au Venezuela une fois son permis de travail temporaire échu. «Pourtant, on leur explique très bien que c’est leur intention de s’installer et qu’ils ont été sélectionnés par le Québec», fait valoir Me Pichette. La crise politique au Venezuela pourrait aussi avoir compliqué les démarches. «On n’a pas de contact direct avec les agents qui prennent des décisions. On ne peut pas expliquer le dossier, intervenir. On reçoit la décision et même, souvent, il faut deviner ce qui n’a pas été complet, ce qui n’a pas été écrit dans la décision», se désole MmeRichard. Me Pichette dit avoir entendu entre les branches que la demande aurait eu plus de chances d’être acceptée si elle avait été traitée au Canada. «Est-ce que c’est logique que ça soit comme ça? Probablement pas. Les employés du gouvernement canadien devraient être aussi imputables qu’ils soient assis à New Delhi, à Paris ou à Bogota», affirme l’avocat. Délai inexpliqué Autre embûche notée par Me Pichette, les certificats de sélection du Québec obtenus seraient restés par erreur sur le bureau d’un fonctionnaire pendant six mois au lieu d’être envoyés à Mme Peña et M. Sarmiento. Ce certificat est attribué aux étrangers qui souhaitent travailler et s’établir de façon permanente au Québec. Il est essentiel à la demande de résidence permanente. C’est grâce à l’intervention d’un contact que l’entreprise a pu savoir que les documents avaient été approuvés depuis plusieurs mois, mais qu’ils n’avaient jamais été envoyés. «Ils pourraient être six mois plus proches d’une résidence permanente tous les deux», déplore Me Pichette. Fidèle à ses politiques, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec a refusé de commenter ce dossier particulier source et suite: https://www.lesoleil.com/affaires/une-entreprise-dans-les-dedales-de-limmigration-d8cc46af6cb55ecd6a370f5c94e11a32
  3. Liryne

    Agences de placement FIABLES & PRO

    Bonjour tout le monde, je viens de me faire littéralement "niaiser" une énième fois par une énième agence de placement dans le cadre de ma recherche d'emploi, et j'en ai donc gros sur le coeur.... quelqu'un ici pourrait recommander des agences sérieuses et intègres? étant moi-même issue du milieu du recrutement, je suis vraiment choquée par la manière dont je me fais traiter (et je ne suis pas la seule dans mon entourage) par certaines agences, il y a un manque flagrant de déontologie et de professionnalisme qui règne dans le milieu, et je m'en rends compte en partageant mes anecdotes lors de mes sorties, activités de réseautage et bénévolat auprès d'autres immigrants d'origines diverses et variées... au début, on se dit c'est le CV, l'ignorance, les débuts difficiles, ou le manque d'effort de notre part, c'est toujours la "faute" du nouvel arrivant.... mais ensuite en revoyant la chose sous un autre angle, quand on a fait revoir et corriger ses CV par des professionnels locaux, fait le tour des centres et des ateliers d'intégrations, qu'on a couru des journées entières chez emploi Québec, toutes les agences, tous les salons, fait du bénévolat, des stages non rémunérés "grâce" à la chambre de commerce de Montréal, sacrifié temps, argent, dignité même, car en tant que personne particulièrement à cheval sur la courtoisie et ayant été formée à une intégrité irréprochable envers les candidats (je suis ex recruteuse), je commence à me poser des questions... si seulement il y avait un minimum de respect dans les échanges! mais les relances pourtant polies sont au mieux ignorées, au pire donnent lieu à des réactions sèches voire désobligeantes, comme si on dérangeait celui ou celle qui est censé nous "conseiller"... Ce n'est pas comme si je les harcelais sans leur donner le temps de faire un retour de leur côté, c'est vraiment quand j'ai l'impression qu'ils sont portés disparus ou décédés que je me permets de leur faire poliment signe....mais l'absence totale d'information, de suivi (sur les résultats de tests entre autres, mais de quel droit nous prive-t-on de ce genre d'informations bon sang?), au bout d'un moment il y en a assez... et cette mauvaise foi quand on tente de relancer...parfois même le mensonge quand des pseudos conseillers prétendent "avoir laissé un message" sur une boîte vocale que je consulte pourtant matin et soir y compris les fins de semaine, et sur la quelle il y a TOUJOURS de l'espace...c'est ça prenez-moi pour une idiote, je me suis même retrouvée à téléphoner au service à la clientèle de mon fournisseur de téléphonie mobile histoire de retracer ces MV fantômes -_-...Là oui effectivement c'est bien moi la "niaise", mais qu'on ne me dise pas que je ne leur ai pas donné une chance à eux et à leurs excuses bidon! Sérieusement, j'en ai plus qu'assez, si quelqu'un pouvait recommander des gens un peu plus sérieux et respectueux, capables d'apporter un plus concret dans ma recherche d'emploi, je suis preneuse. On ne demande pas de résultat magique instantané, juste du sérieux, du respect , un suivi véritable, un feedback SINCERE ET CONSTRUCTIF qui nous aide à nous améliorer. Merci d'avance, désolée pour l'épanchement mais trop c'est trop, le recrutement est un métier, une profession, je dirais même une passion chez moi, et ayant vécu et travaillé dans 5 pays différents avant d'arriver ici, je ne peux que déplorer que certains ternissent le milieu de cette manière... et non ce n'est pas normal, absolument pas.
  4. Bonsoir, je veux bien savoir si on peut avoir un permis de travail pour un poste à temps partiel ? et si oui est ce que ça peut etre permanent ? Merci
  5. Bonjour a tous Après la fin de mon master (Probablement à l'UQAM), j'envisage de travailler en tant que consultant pour l'un des cabinets de conseil les plus réputés (Croisons les doigts ) J'ai une préference pour Ernst&young et Deloitte. Je fais appel a votre expérience et vos conseils pour m'orienter dans mon choix.Quel est selon vous,le cabinet qui recrute le plus de jeunes, offre de bonnes conditions de travail et de bonnes perspectives de carrières ? Si y'a d'autres cabinets je suis preneur.
  6. Emmanuel Fontaine

    Salon de l'emploi de Laval-Basses Laurentides

    jusqu’à
    L'atelier ressources humaines® sera présent au salon de l'Emploi de Laval-Basses Laurentides, qui aura lieu le 31 Mars prochain au Palais des Congrès de Laval. Passez nous voir au bureau 104, entre 09:00 et 16:00, un jeu concours avec un bilan professionnel gratuit à gagner et des conseils pour trouver l'emploi de vos rêves! Adresse du salon: 1717 Boul. Corbusier, Laval (Québec) H7S 2K7 www.latelierrh.com thehratelier@gmail.com 514-458-7753 --
  7. Nous sommes en recrutement pour des postes dans la ville de Québec dans les secteurs suivants : juridique, technique, touristique, informatique/TI, de l’administration, de la santé et du service à la clientèle. Nous serons à Montréal pour te rencontrer vendredi 9 et samedi 10 mai 2014. Viens nous voir au Salon de l’Immigration et de l’Intégration au Québec au Palais des congrès de Montréal. L’offre s’adresse aux personnes immigrantes (résidents permanents OU citoyens canadiens OU CSQ avec permis de travail). Pour plus de détails, voir la pièce-jointe ou notre site internet au http://soiit.qc.ca/nouveaute.
  8. Arriver sur un nouveau marché du travail peut-être difficile d'approche lorsqu'on ne connait pas les réseaux, les entreprises ou les regroupements professionnels Les réseaux sociaux (facebook, twitter, linkedin) peuvent vous aider dans votre recherche d'emploi : - pour connaitre les entreprises, les réseaux et les nouvelles de votre domaine d'affaire - pour mettre de l'avant vos compétences et accéder à des recruteurs - pour accéder à plus d'offres d'emplois Pour mieux savoir comment utiliser les réseaux sociaux pour chercher un emploi, le Conseil emploi métropole a mis à la disposition des candidats issus de l'immigration un guide pour les accompagner sur ces réseaux et pour faciliter leur intégration ! Divers conseils sont donnés sur la meilleure manière de gérer ses profils et d'accéder à des entreprises : Guide disponible ici : http://www.emploi-metropole.org/outils.html
  9. Après avoir recruté essentiellement en France, le Québec a choisi ses voisins du sud où il est organisé une mission de recrutement, organisée en collaboration avec le Ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles, Québec International et la French-American Chamber of Commerce de Washington. Elle est destinée aux entreprises en TIC, finance et assurances qui cherchent à combler des besoins de main-d'œuvre spécialisée. Cette mission aura lieu à Washington DC et New York les 22 et 23 mars 2013. Pour plus d'informations Pensez-vous que cela est signe de changement dans la stratégie du programme d'immigration au Québec ?
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles