Jump to content
  • 0

Les bonnes raisons de NE PAS partir en PVT


Question

Le PVT est un excellent Visa pour partir comme touriste pendant 1 an (donc sans la limite touristique de 3 mois) et de pouvoir en plus travailler légalement en même temps.

Par contre, voici le top 5 des raisons pour NE PAS partir en PVT :

1. Partir en PVT pour fuir ses problèmes ou ses difficultés en France

La fuite en avant se solde presque systématiquement par des échecs personnels et professionnels. Si vous avez des problèmes d'intégration dans le monde du travail, alors travaillez d'abord sur vous-même. Il est insensé de partir pour fuir vos problèmes d'emploi ou personnels. En effet, ils vont être exacerbés par le changement d'environnement professionnel, l'éloignement ou les difficultés d'adaptation. Beaucoup de personnes qui quittent la France par dépit ou par dégoût de leur situation se retrouvent dans une impasse dans les 6 à 12 mois suivant leur expatriation. Vous changerez de décor, mais jamais vos problèmes qui vont vous suivre, vous rattraper et vous dépasser.

2. Partir en PVT pour sortir de la crise et de la morosité en fuyant la France

La France va très bien merci ! La morosité est dans votre tête et à l'image de la France (collectivement désespérée et individuellement heureuse). Avant de partir, il faut positiver et ne surtout pas conserver une impression faussement négative de notre douce France. En arrivant au Canada par exemple, beaucoup de Français justifient leur départ par une France bloquée et sans avenir. C'est vous qui êtes sans avenir avec des telles pensées. De plus vous contribuerez à ternir l'image de la France à l'étranger aux yeux de Nord-Américains qui voient souvent d'abord le côté positif des choses. Après 3 à 6 mois vous finirez par transposer votre vision morose sur le Canada, l'Australie, le monde... et le retour en France sera extrêmement difficile.

3. Partir en PVT pour construire son avenir à l'étranger

Même si le PVT peut constituer une belle expérience pour forger son avenir, c'est le plus mauvais Visa pour construire une vie dans un pays. En effet, c'est un Visa aller-retour, de touriste avec des petits emplois d'appoint à la clé. A moins de demander une Résidence Permanente le 1er jour d'arrivée, vous ne pourrez pas rester après les 12 mois de PVT (ou alors en permis de travail au dépend d'un employeur, ce qui est pire). Alors, ne venez pas en PVT pour vous établir. On ne construit pas une vie à l'étranger en demandant un Visa temporaire un samedi matin sur des serveurs gouvernementaux saturés. Cela se fait dans un processus de RP en préparant ce projet 1 an ou 2 à l'avance. Si vous voulez "tester le pays" venez en touriste tout court...

4. Partir en PVT pour relancer ou bâtir sa carrière à l'étranger

Très mauvaise idée ! Le PVT a une très mauvaise réputation pour des emplois avec un tant soit peu de responsabilités. En effet, aussi compétent ou diplômé que vous le soyez, les entreprises vous considérerons pour une personne instable et un employé qui va repartir au bercail d'ici quelques mois. Le PVT est parfait pour occuper des emplois temporaires et peu qualifiés de serveur ou de réceptionniste qui font cruellement défaut au Canada ou en Australie (surtout lors des saisons touristiques). Pour un consultant en informatique, songez sérieusement à un permis de travail ou mieux à une Résidence Permanente.

5. Partir en PVT pour découvrir un pays où tout est merveilleux

C'est un peu la moins pire des bonnes raisons de ne pas partir en PVT ! En 12 mois vous pourrez maintenir votre esprit de découverte et d'émerveillement (après quelques passages à vide vers 3 ou 6 mois). Par contre, le Canada ou l'Australie sont des pays avec leurs propres difficultés qui sont bien différentes de celle de l'Europe. Sans en établir la liste, ces problèmes sont aussi importants qu'en France et les surmonter est plus difficile quand on arrive de l'étranger. Alors attention aux préjugés et partez pour vous-même et non pour chercher à vivre des clichés !

Sur ce, bon succès à tous ceux qui ont appliqués en PVT cette année !

Link to post
Share on other sites

Recommended Posts

  • 0
  • Habitués

Pour le point #1, les problemes reviennent aussi surement que le pave atterrissait dans la tete d'un flic en 68 :-P

Pour la duree, il me semblait que cela etait passe a deux nas maintenant.

Sinon dans l'ensemble oui, le PVT je le vois comme un bon moyen d'eventuellement se trouver en alliant plaisir et travail

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

Le PVT c'est pas vraiment pour immigrer... je connais extrêmement peu de monde qui ait réussi à embrayer après un PVT sur un autre permis pour rester.

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

Le PVT c'est pas vraiment pour immigrer... je connais extrêmement peu de monde qui ait réussi à embrayer après un PVT sur un autre permis pour rester.

c'étais facile il y a 7 ou 8 ans... maintenant les délais plus longs de RP les exigences plus grandes pour un PTT, ou jeune pro (ancien visa de perf) font que c'est bien plus dur...

Link to post
Share on other sites
  • 0

avec le pvt qui passe a deux ans l'année prochaine (PVT a annoncé ça hier), ça devrait être plus facile pour immigrer après un pvt.


je parlais, dans mon précédent message du site des PVT, mais ça écrit pvt a annoncé ça hier.

voila le lien vers l'article : http://monpvt.com/canada/le-pvt-canada-passera-a-2-ans-en-2015/

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

Ça reste du conditionnel, que ce soit pour le pvt à 2 ans ou pour les facilités d'immigrer si jamais c est ratifié.

Pour en revenir au message de base, beaucoup de vrai, mais chaque histoire ou personnalité est différente.

Certains partent pour "fuir" et ca marchera trés bien, d'autres bien renseignés se planterons complètement voir ne se plairont pas ici.

J'ai plusieurs exemples et contre exemples dans les français que je connais.

Ca dépend aussi de l'endroit où on s'installe et dès competences que l on a à apporter.

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

Je ne suis pas vraiment d'accord avec les affirmations de Wapman. Tout le monde se construit différemment. Je connais plusieurs anciens PVT qui ont enchaîné sur un visa Jeune Pro et qui ont maintenant la RP, tout en étant très épanouis ici au Canada.

Et un grand nombre de personnes qui partent en PVT ou en PTT ou en RP le font effectivement pour trouver un avenir meilleur au Canada (en d'autres termes pour quitter une impasse en France).

Si on s'en donne les moyens, qu'on est motivé pour une nouvelle vie au Canada, quelles que soient les raisons ça peut marcher. On a le droit de quitter son pays par dégoût, dépit ou ras-le-bol et renaître ailleurs en une nouvelle personne plus positive et confiante dans l'avenir.

Il n'y a pas de format unique. Chaque opportunité est un tremplin, pour ceux qui savent la saisir.

Link to post
Share on other sites
  • 0

Un point à ne jamais oublier, même si «Partir en PVT pour relancer ou bâtir sa carrière à l'étranger» c'est joliment dit, il ne faut pas que les jeunes français oublient que, que ce soit en PVT ou en RP et même plus tard avec éventuellement une citoyenneté canadienne, ils seront et resteront toujours des immigrants avec tout ce que cela a pour conséquences.

Je constate chaque jour que les nouveaux arrivants de France croient qu'ici tout leur est dû, comme s'ils étaient chez eux, un peu comme des enfants gâtés. Alors que lorsqu'on immigre, on rebâtit tout, et souvent très différemment de ce qu'on a laissé derrière soi. Il faut être capable de l'accepter !!!

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

Je viens de lire que 41 000 personnes (visiteurs uniques) ont essayé d'obtenir un PVT lors de la session de samedi dernier.

Y à quand même un truc qui tourne pas rond la, que certains aient l'envie de venir tenter leur chance ici, pourquoi pas, mais ce chiffre est beaucoup trop important. Si les choses ont changé en France en quelques années, elles ont aussi changé au Québec. Ne nous le cachons pas, au moins 90% des PVT finissent au Québec. (edit : Stupide cette règle de ne pas pouvoir écrire p v t is tes sur le forum, peur de la concurrence? )

Les boulots dans tous les domaines, la facilité de prolonger son pvt avec un JP ou PTT, tout ça c'est fini.

L'an prochain nous auront droit à des reportages nous montrant des jeunes dégoutés de leurs venues, constatant qu'il est plus difficile de trouver un emploi ici qu'en France. Quand les bac+5 en auront assez de faire la plonge pour "fuir la crise" peut être que la folie s’arrêtera, et uniquement des jeunes qui ont envie de dépaysement tenterons alors leur chance.

Faudra s'attendre à un bon Québec Bashing dans les années à venir je sens.

Par rapport au JP, nombre de haut diplômés se sont fait refuser des JP pour des postes de vendeur ou de cuisinier, c'est sans doute un mal pour un bien pour eux.

Dans l'immédiat, la France devrait quand même se pencher sur sa jeunesse, un tel nombre est incroyable et complétement incompréhensible, et quand je dis jeunesse, je veux dire hors banlieue. La jeunesse délaissée.

Edited by SoFarSoGood
Link to post
Share on other sites
  • 0

So Far so good !


Je suis a 100% d'accord avec toi , tu as décris bon nombre de situation ici et notamment la mienne !

Il va falloir faire un gros coup de anti-pub , l'eldorado n'existe plus ici , on fuit un pays sans travail pour en retrouver un qui est sans travail et passer pour l'immigré de service .


J'ai hâte de rentrer en France pour ma part , et je voudrais que tous les futurs candidats lisent ce post pour au moins vous prévenir que l'herbe n'est pas plus verte , il y a encore des opportunités , elles s'amenuisent de jours en jours, faire des boulots de merde avec des patrons qui nous exploitent et qui sont des escrocs en attendant "l'offre " , j'arrête pour ma part , je suis content d'être venu mais je ne compte plus les témoignages de jeunes ( ou vieux ) !!!! qui veulent revenir en France autant après 3 mois, 8 mois que 15 ans !!!


ATTENTION

ET IL VA FALLOIR UN JOUR QUE NOUS FASSIONS TOUS UN EFFORT : POLITIQUE ET PEUPLE POUR LE VRAI CHANGEMENT EN FRANCE

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

On voit que les campagnes Marketing des différents gouvernements du pays marchent à plein régime.

Il est vrai que les choses ont énormément changées niveau visa. Il y a quelques années, le temps d'un PVT suffisait pour obtenir la RP. Et si c’était trop juste, on pouvait embrayer sur le JP sans problème, y compris pour des boulots qui ne rentraient pas forcément dans les critères. Tout cela c'est vraiment du passé! Beaucoup ont du mal à admettre ce fait.

Beaucoup ont aussi du mal à admettre que le Canada n'a pas été épargné par la crise non plus, et qu'il est beaucoup plus difficile de trouver un emploi qu'avant la crise, et encore plus en étant en PVT, qui n'est qu'un visa temporaire.

On ne le répétera jamais assez, mais à moins de bosser dans en domaine en pénurie de main d'oeuvre, avec un PVT, on est en bas de la liste niveau recrutement, après les citoyens et les RP. J'ai connu quelques PVT -istes qui ont trouvés de bons emplois ici, précisément parce qu'ils bossaient dans des domaines en manque de main d'oeuvre. Ce n'est absolument pas la majorité des gens toutefois.

Effectivement, quand on part avec un PVT, il vaut mieux ne pas avoir trop d'attentes, et ne pas penser que l'on va automatiquement pouvoir rester au Canada.

Edited by Blueberry
Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

On voit que les campagnes Marketing des différents gouvernements du pays marchent à plein régime.

Il est vrai que les choses ont énormément changées niveau visa. Il y a quelques années, le temps d'un PVT suffisait pour obtenir la RP. Et si c’était trop juste, on pouvait embrayer sur le JP sans problème, y compris pour des boulots qui ne rentraient pas forcément dans les critères. Tout cela c'est vraiment du passé! Beaucoup ont du mal à admettre ce fait.

Beaucoup ont aussi du mal à admettre que le Canada n'a pas été épargné par la crise non plus, et qu'il est beaucoup plus difficile de trouver un emploi qu'avant la crise, et encore plus en étant en PVT, qui n'est qu'un visa temporaire.

On ne le répétera jamais assez, mais à moins de bosser dans en domaine en pénurie de main d'oeuvre, avec un PVT, on est en bas de la liste niveau recrutement, après les citoyens et les RP. J'ai connu quelques PVT -istes qui ont trouvés de bons emplois ici, précisément parce qu'ils bossaient dans des domaines en manque de main d'oeuvre. Ce n'est absolument pas la majorité des gens toutefois.

Effectivement, quand on part avec un PVT, il vaut mieux ne pas avoir trop d'attentes, et ne pas penser que l'on va automatiquement pouvoir rester au Canada.

T'as bien raison Blueberry, venir aussi en PTT ce n'est pas la solution non plus, si tu perds l'emploi la situation financière change et à quel prix. Mais, les gens sont tellement pressés pour venir qui ne voient pas les conséquences des ces types de visa..Au Canada et au Québec la crise économique est bien présente aussi.

Edited by sophie.1940
Link to post
Share on other sites
  • 0

Ben c'est ça en même temps le PVT c'est pour découvrir un pays pendant un an à la base... et en effet le temps ou comme moi, on embrayait sur le JP et la RP, c'est fini !

Mais perso oui mon herbe a été bien plus verte une fois en PVT :P haha !

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

Mais perso oui mon herbe a été bien plus verte une fois en PVT :tongue: haha !

Toi, tu es de "l'ancienne génération", comme moi en fait. Nous sommes arrivées dans des périodes ou le Canada n’était pas en crise du tout et quand il était facile d'obtenir un visa quelconque. On n'a pas eu trop de souci pour trouver un ou des emplois et évoluer.

Quand je vois comment les choses ont évoluées, je me dis que j'ai vraiment bien fait de venir en 2006!

Link to post
Share on other sites
  • 0

Oh que oui ! Je sais pas j'aurais eu le courage de me lancer dans tout ça aujourd'hui très honnêtement !!! Tout ça sur un coup de tête à la base, absolument pas réfléchi :P Et déjà j'avais été hyper stressée par la demande de JP (première années où ça parlait de quota), par la paperasse à rassembler pour la RP etc. alors aujourd'hui je crois qu'il me faudrait un psy et des pilules pour le coeur pour survivre :whistlingb:

Après rien n'est impossible mais c'est clair que ça prend un moral d'acier et une sacrée volonté comparé à... avant !

Link to post
Share on other sites
  • 0

Etant issue de la cuvée 2013 des PVT, et arrivée depuis 4 mois sur le sol Canadien, je suis en pleine expérience de tout cela.

Je n'ai à ce jour pas trouvé de 'vrai' travail uniquement quelques petite jobines, par réseau. J'ai réussi à décrocher des entrevues dans mon domaine, plus ou moins à mon niveau de qualification, et à chaque fois, c'est mon PVT qui m'a coûté le poste. C'est du moins ce qu'on m'a dit, peut être pour ne pas me dire que mon profil ne convenait pas.

Mais malgré ça, et malgré quelques moments de doute, je m'accroche, à me dire que c'est possible. Nous sommes effectivement venus pour voir comment ça se passait de l'autre côté de l'Atlantique, avec en tête l'idée de peut être prolonger le séjour si c'est possible, mais sans en être certains. Je sais que le PVT n'est normalement pas fait pour s'ouvrir la porte de la RP (encore qu'avec le PEQ, on peut se poser la question...) mais c'est vrai que c'est la porte d'entrée la plus facile à obtenir, enfin ça l'était du moins.

En somme je pense que chacun a ses raisons de venir, et qu'elles soient bonnes ou mauvaises, l'expérience reste intéressante, et tant mieux si ceux qui veulent rester peuvent le faire, ce n'est malheureusement pas toujours le cas. Mais même s'ils sont obligés de repartir, les vrais motivés reviendront, après être passés par la RP. Et ils ne reviendront pas avec la tête pleine d'illusions comme c'était probablement le cas à leur arrivée en PVT.

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

#1 Très moralisateur, je dirais à la française. J'ai eu un départ professionnel épouvantable en France et j'ai "travaillé sur moi-même" au Québec. :biggrin2:

Sinon techniquement le PVT c'est un visa d'avant la crise effectivement.

Link to post
Share on other sites
  • 0
  • Habitués

L'esprit principal du PVT reste la decouverte du Canada: combien réussissent-ils a obtenir un emploi dans leurs domaines pour ensuite poursuivre avec le JP, et ainsi acquerir assez de points pour declencher la RP: PEU maintenant. De plus, les lois d'immigration changent et se durcissent donc cela demontre bien que le pvt n'est pas un visa pour attendre la RP. Meme ceux qui passent par le programme des candidats des provinces (sponsorisation) galèrent alors qu'avant (mon temps) cela était hyper vite pour eux.

Reference: du forum PVT istes ou on se suivait pendant les demarches de RP

Le Canada souffre de son succes et pendant ce temps, se remplit les poches de certaines personnes desesperees.

Edited by Addicttotravel
Link to post
Share on other sites
  • 0

Hello,

Je crois que l'erreur que font les gens, comme le dis si bien Addicttotravel, c'est de croire que le PVT est une façon d'avoir un avenir meilleur. Ce n'est même pas une question de crise ou non, c'est juste de la logique.

Le PVT permet une entrée sur un sol étranger, avec potentiellement l'obtention d'un VISA a plus long terme certes, mais ce n'en est pas l'utilité première, d'ou son nom "permis vacances / travail".

Ce qui explique aussi le fait qu'il soit difficile de trouver un boulot sérieux, c'est qu'il faut se mettre a la place de l'employeur. Pourquoi perdre son temps a former quelqu'un qui mettra 4 a 6 mois pour être réellement efficace pour qu'au final, il risque de partir par absence de VISA, ou simplement parce que le pays ne lui plait pas.

Après il faut être réaliste, ici (au Canada) comme en France, il faut avoir des amis pour avoir un boulot. Tout marche par piston, réseautage etc.. Ce ne sont pas les États Unis, ici pas de rêve américain même si la vie de tous les jours est relativement influencée par les USA. (ceci étant, rappelons qu'il est encore plus dur d'avoir un VISA au USA, et que cela n'assure en aucun cas une situation stable...)

En tout cas je souhaite bonne chance à tous ceux qui essaie d'obtenir un PVT, il ne faut pas perdre espoir, l'étranger est toujours une excellente expérience à prendre, surtout pour les jeunes français qui manquent souvent "d'internationalisation". Mais ne perdez pas de vue le but de ce VISA :)

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Melincy
      Bonjour à tous. Je viens d'obtenir mon CSQ via PEQ-étudiants et je vais bientôt déposer ma demande de RP. Si tout se passe bien, je vais recevoir mon PTPD bientôt.
      Avec ce permis de travail ouvert, il est autorisé d'être travailleur autonome.
      Ma question: Est-ce possible d'être travailleur autonome en attendant ma RP sans problème ?
      Si certains l'ont déjà fait, j'aimerais avoir vos témoignages. Ou tout autres informations. Merci 🙂
    • By MASYU
      bonjour,
      besoin d'un renseignement SVP,
      voilà, je finalise le dossier de la RP et je dois l'envoyer incessement, 
      je voudrai savoir si je dois payer les frais de mon enfant à charge sachant qu'il nous accompagne pas dans un premier temps (pas encore obtenu son CSQ et on doit envoyer le federal faute de délais pour nos CSQ),
       
      auriez vous une idée svp,
      merci par avance ! 
    • By baptiste1995
      Je ne  sais pas si la question a déjà été traité,  je suis francais avec un Visa pvt (je suis arrivé au canada en septembre 2019) .
      Jai du rentrer en avril 2020.
      Je souhaite revenir au canada , les conditions (contrat de travail ) s'appliquent aussi aux personnes ayant déjà validé leur pvt ?
      Jai un NAS / plan disolement de 14 jours / compte à la BNC / et une assurance 
    • By paulasselineau
      Bonjour, est il possible d'enchaîner avec un deuxième PVT ? Car celui que j'ai en ce moment expire bientôt merci
    • By derka73
      demande de résidence permanente combien de photo faut il je ne trouve pas les detaile  sure le site du gouv merci
       
    • By mcbeach1
      Bonjour à tous,    J'espère que je poste au bon endroit.    Cela fait 1an et demi que je suis à Montréal. J’ai eu la chance de trouver un travail avant d’arriver du coup j’ai pu travailler les 12 mois requis pour déposer la demande de résidence permanente. J’en ai également profité pour acheter mon premier appartement même si je ne connais pas encore les possibilités de Visa.  Je me suis dit que ce sera au pire un investissement que je revendrais plus tard. Pour ce que cela intéresse, j’ai fait une vidéo ou je raconte comment j’ai réussi à acheter mon premier appartement au CANADA ici https://www.youtube.com/watch?v=Efm4nbbjZcA   Mon permis de travail arrivant bientôt à expiration, j’envisage de le transformer en Visa touriste mais je pose ces questions:   Est-ce que je conserve quand même la possibilité de rechercher un emploi et travailler pour n’importe quel employeur étant détenteur du CSQ? Puis je quitter le pays pour voyager un peu et revenir plus tard?   Merci pour vos réponses.
    • By PPAA
      Salut à tous,
       
      RÉSUMÉ: En mai 2021, ma carte de RP Canadien expiera et je n’aurai pas fait les 730 jours de présence sur le territoire nécessaires pour la renouveller. Je me demande si je pourrai la renouveler plus tard, en restant sur le territoire après expiration de ma carte RP, une fois que j'aurais validé mes 730 jours.
      J'ai obtenu ma carte de Résident Permanent Canadien en mai 2016, et elle expire donc en mai 2021. Pour différentes raisons, je n'ai passé depuis mai 2016 que 4 mois sur le territoire canadien.
      Je voudrais revenir vivre au Canada dès cet été, mais d'ici à l'expiration de ma carte RP, je n'aurai pas validé les 730 jours sur le territoire (seulement 450 jours environ).
      Sur le site du gouvernement canadien, il est écrit ceci:
      ‘’Si votre carte de résident permanent (RP) expire, vous conservez toujours votre statut de RP, et vous pouvez toujours rester au Canada. Vous pourriez toutefois avoir besoin de votre carte de RP valide pour obtenir certains services dans votre province.
      Si vous quittez le pays, vous aurez besoin d’une carte de RP valide pour revenir au Canada par un moyen de transport commercial. Si vous voulez voyager à l’extérieur du Canada et que vous n’avez pas de carte de RP valide, vous pouvez présenter une demande pour renouveler ou remplacer votre carte.’’
      Source: https://www.cic.gc.ca/francais/centre-aide/reponse.asp?qnum=1456&top=10
       
      Rien ne s’oppose donc à ce que je reste sur le territoire et conserve mes droits de RP après mai 2021, tant que je ne pars pas à l’étranger. 
      Ma question est la suivante: une fois mes 730 jours validés (c’est à dire dans mon cas vers fin 2021- début 2022), me laissera-t’on renouveler ma carte de résident permanent selon la procédure classique? 
      Ou ma reprochera-t’on de ne pas avoir passé les 730 jours durant les 5 premières années de validité de ma carte?
       
      Merci à tous ceux qui pourront m’éclairer. Je ne trouve pas d’informations claire et explicite sur ce point, et c’est super critique car revenir m’installer au Canada sans savoir si je pourrai y rester légalement à moyen terme, c’est pas l’fun pantoute!
       
      Bien à vous, PA
    • By olivierthms
      Bonjour à tous,

      J'ai parcouru le forum sans trouver la réponse à mon problème. Si vous jugez que ça n'a pas sa place ici, n'hésitez pas à supprimer le post. 

      J'ai un cas très particulier, et j'aimerais savoir si certains d'entre vous pourrait m'aider (ou connaissent des personnes qui peuvent m'aider) :
       
      Ma situation :
      - je suis freelance en marketing, et je travaille depuis chez moi
      - résident québécois depuis le 1er Octobre 2019 (arrivé sur le sol le 03/09/2019).
      - déménagement annoncé aux impôts FR à partir du 03/09/2019
      - auto-entrepreneur en France depuis 2016 (j'établis mes factures via cette micro-entreprise)
      - j'ai envoyé un formulaire à l'ARC pour définir mon statut de résidence fiscal du Québec, sans retour de leur part
       
      2019 : 
      - 100% des revenus réalisés via des sociétés françaises
      - déclaration annuelle faite en France, et 3 mois au Québec (Oct, Nov, Dec) via une déclaration française : n°2024 NR.
      - aucun revenu réalisé grâce via une société canadienne (0$ gagné)
      - aucune facture émise à une société canadienne
      => le comptable m'a annoncé une somme de 2500$ couvrant les cotisations des retraites, et pas de paiement des impôts pour cette année.
       
      2020 : 
      - chiffres d'affaire estimé à l'année de 70 000 CAD$ (30000$ à date).
      - A ce jour, société toujours domicilié en France.
      - Déjà 4790€ versés pour les cotisations françaises (Janvier, Février, Mars, Avril). Ce ne sont pas des impôts mais des cotisations d'entreprise versées à l'URSSAF (charges sociales).

      Mes recherches : 
      La convention fiscale entre la France et le Canada semble dire que si mes bénéfices sont faits entièrement en France via mon entreprise, je paye mes impôts la bas (Source : https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/programmes/politique-impot/conventions-fiscales/pays/france-convention-refonte-1975-1987-1995-2010.html)
       
      Questions :
      • dois-je payer mes impôts aux Québec ou en France ? 
      • Si je dois les payer au Québec, j'envisagerais de stopper mes cotisations à l'URSSAF français et de facturer en tant que travailleur autonome canadien, pour éviter de payer les 22% supplémentaires à l'URSSAF Français. Ainsi je payerais uniquement les impôts canadiens et la retraite canadienne. Est-ce la meilleure solution ? 
      • Si je dois les payer au Québec, puis-je espérer avoir un remboursement des 4347€ versés à l'URSSAF français (Janvier, Février, Mars, Avril, Mai) ?

      Je suis véritablement perdu... ! 
      Si vous connaissez quelqu'un qui peut m'accompagner, ça serait génial ? A date, le comptable que j'ai vu ne semble pas savoir véritablement... 

      Merci beaucoup pour votre aide,

      Olivier
    • By Anamic
      Bonjour à tous, j’aimerais me renseigner sur la procédure la moins tardive, pas très couteuse et fiable pour immigrer au Canada en zone anglo-saxon peu importe la région. Je precise que j ai 26 ans (licence en Biochimie + Master2 en Sante Publique) et je fais un business online pour joindre les deux bouts. Mon cursus secondaire était en anglais mais à l’Univ j’ai suivi les études en français.
      Comment est ce que ca se passe? 
      Quelle est la procédure? 
      Que me conseillez vous? Y aller en tant qu’etudiante ou autrement? Si jamais études...Pour quel niveau d’etudes? Pour quelles études aussi car apparemment le choix y jouent un grand role? Quels sont les contours à gérer?
      Y a t il des forums ou groupes avec des gens vivant en zone anglo qui peuvent aider? 
      Merci
    • By Annelg
      Bonjour à tous et à toutes ! 
      Je me pauses des questions par rapport à l'entrée express ! Je suis admissible au volet expérience au Canada, cela fait un an que je travail au Québec dans un métier de catégorie A. Comme les délais de RP au Québec ne font que augmenter c'est très décourageant...
      Plusieurs questions : 

      - j'ai vue que l'on pouvait demander l'entrée express sans certificat de sélection d'une province, on penche plus pour l'Ontario, mais nous aimerions pouvoir bouger au rythme des offres qui s'offrent à nous, est-ce possible de ne pas être rattaché à une province en particulier ? 
      - j'ai aussi vu que certaines personnes en entrée express revenait au Québec par la suite, est-ce possible ? Nous souhaitons barouder un peu et peut être que le Québec finira par nous manquer donc nous ne souhaitons pas pour autant fermer cette option pour toujours ... 
      - certains la demande depuis le Québec, quelle est la démarche à faire ? On commence la demande et on doit simplement déménager dans une autre province lors de l'acceptation de la RP ? 
      - j'ai vue qu'il fallait faire une étude comparative de nos diplômes. Je suis diplômée d'une école internationale en France, j'ai un bachelor, comme le bachelor est aussi un diplôme ici suis-je dans l'obligation ce faire cette étude comparative ? 
      - dernière chose : n'hésitez pas si vous avez des retours d'expériences/ des astuces / des idées pour avoir plus de points !! 
       
      Merci par avance pour vos réponses ! 🙂
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines