Jump to content
  • 1

Possible de devenir enseignant au Canada avec mon profil ?


Letho78

Question

Bonjour !

Je suis diplômé d'une licence en économie et d'une grande école de commerce (niveau master)
J'ai travaillé principalement en cabinet de conseil pendant 3 ans, mais je n'en peux plus de ce métier, j'aimais beaucoup les matières littéraires (le francais notamment) au lycée, et je pensais à devenir prof, immature à l'époque, c'est un objectif que je n'ai pas poursuivi car aveuglé par l’appât du gain
J'aimerais savoir si c'était réellement possible de repartir à zero (en quelque sorte) et d'exercer en tant qu'enseignant au Canada (Ontario ou Alberta), j'ai commencé à me renseigner et apparemment après avoir fait valoir ses diplômes il faut valider un bachelor in education (qui dure 2 ans) puis on peut chercher un boulot ?

il parait que c'est plus simple pour les francais/francophones parce que les enseignants bilingues sont très demandés, mais qu'en est-il vraiment ? Sur reddit et ailleurs ils se plaignent du fait que le marché est saturé et très précaire, et qu'il faut attendre 5-7 ans pour avoir un poste.... Est-ce que là aussi le fait de ne pas avoir une éducation 100% canadienne ne va pas être un blocage ?

 

Est-ce un objectif réalisable ou je devrais oublier et continuer à exercer un métier que je déteste ? Sachant que je devrais arriver au Canada à 29-30 ans

 

Merci ! :)

Link to comment
Share on other sites

Recommended Posts

  • 0
  • Habitués

La meilleure chose a faire est de rechercher sur les sites des ministères de l’éducation  provinciaux respectifs pour connaître leurs requis pour accéder a un poste.  
 

https://www.ontario.ca/page/ministry-education

Edited by josee19963
Link to comment
Share on other sites

  • 0
il y a 38 minutes, Letho78 a dit :

Merci pour ta réponse !
Mais j'aimerais également avoir des retours d'expériences s'il y'en a :)


comme vous l'a dit @josee19963 il est important de connaitre la réglementation provinciale, puisqu'il peut y avoir des ordres professionnels dans ce domaine avec des conditions, critères ou démarches importantes, longues et coûteuses sur votre scolarité faite en dehors du pays et parfois même en ayant une scolarité dans la province concernée.

De plus, il serait judicieux de ciblé une province bien précise dès le départ et de s'y tenir, tout ce que vous pourriez y entreprendre ne serait pas nécessairement reconnu dans celle d'à côté, soyez en conscient.

Je comprend que vous souhaitiez avoir des expériences personnelles, ce que vous semblez déjà avoir fait, mais elles auront toujours des différences importantes de part la province, le cursus de la personne, son expérience, sa définition même de la galère ou de la motivation et même l'établissement exercé, vous pouvez tout aussi bien avoir quelqu'un de satisfait et une autre à 50 km de là qui est totalement découragé.

C'est certain que le gouvernement fédéral veut favoriser la francophonie dans le reste du Canada anglais, mais l'enseignement est une compétence provinciale et certaines sont plus entrain de restreindre les services en Français ou de faire le minimum syndical que de vouloir le développer, les 2 provinces que vous mentionnez en sont le bon exemple même si les franco-ontariens ont enfin eu la garantie d'avoir leur université récemment.

 Vous pourriez aussi faire le tour des groupes facebook de francophones dans les provinces que vous visez.

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués

Je peux te donner mon expérience au Québec.

 

Pour enseigner au public au primaire et secondaire il faut un brevet.

 

Pour avoir le brevet, deux options :

- soit tu as déjà un diplôme d'enseignant dans ton pays d origine (ex CAPES en France) dans ce cas ce sera plus simple

Tu dois suivre des cours à l'université (6 crédits je crois) et tu pourras demander un brevet temporaire qui tu permettras de faire de la suppléance

Une fois les 6 crédits obtenus, tu peux demander le brevet définitif et là il faut postuler dans les commissions scolaires (sorte de rectorat). Tu vas d'abord faire de la suppléance puis après quelques années avoir un poste permanent

 

- si tu as un baccalauréat (niveau bac+4 en France) dans un domaine d'enseignement, tu peux t inscrire dans une maîtrise qualifiante (ex université de Sherbrooke) cela prend 60 crédits (soir mini 2 ans d'étude) stage,... Pendant ce temps tu peux demander un brevet temporaire et faire de la suppléance.

 

Une fois la maîtrise obtenue, tu vas avoir le brevet permanent, t'inscrire dans une commission scolaire, faire de la suppléance puis après plusieurs années avoir un poste permanent.

 

Dans certaines régions, comme le grand Montréal, il y a des gros manques d'enseignants et tu trouveras facilement des postes en suppléance. Avoir un poste permanent, c'est bcq plus long

 

Processus :

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/reseau/formation_titularisation/VoiesAccesProfEns_FG_2017_f.pdf

 

Exemple de maîtrise qualifiante :

https://www.usherbrooke.ca/admission/programme/66A/maitrise-qualifiante-en-enseignement-au-secondaire/

Edited by prolib69
Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués

Divers liens

 

https://www.lesoleil.com/actualite/education/une-penurie-denseignants-qui-saggrave-c966ce80ff7008a644523e2f1b631b3f

Dans les autres provinces, le système est différent, mais je ne le connais pas.

 

Par exemple en Ontario il y a des enseignants du Québec qui vont en Ontario pour enseigner le français.

 

Bref tout est possible.

Link to comment
Share on other sites

  • 0
il y a 3 minutes, prolib69 a dit :

Je peux te donner mon expérience au Québec.

 

Pour enseigner au public au primaire et secondaire il faut un brevet.

 

Pour avoir le brevet, deux options :

- soit tu as déjà un diplôme d'enseignant dans ton pays d origine (ex CAPES en France) dans ce cas ce sera plus simple

Tu dois suivre des cours à l'université (6 crédits je crois) et tu pourras demander un brevet temporaire qui tu permettras de faire de la suppléance

Une fois les 6 crédits obtenus, tu peux demander le brevet définitif et là il faut postuler dans les commissions scolaires (sorte de rectorat). Tu vas d'abord faire de la suppléance puis après quelques années avoir un poste permanent

 

- si tu as un baccalauréat (niveau bac+4 en France) dans un domaine d'enseignement, tu peux t inscrire dans une maîtrise qualifiante (ex université de Sherbrooke) cela prend 60 crédits (soir mini 2 ans d'étude) stage,... Pendant ce temps tu peux demander un brevet temporaire et faire de la suppléance.

 

Une fois la maîtrise obtenue, tu vas avoir le brevet permanent, t'inscrire dans une commission scolaire, faire de la suppléance puis après plusieurs années avoir un poste permanent.

 

Dans certaines régions, comme le grand Montréal, il y a des gros manques d'enseignants et tu trouveras facilement des postes en suppléance. Avoir un poste permanent, c'est bcq plus long

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/reseau/formation_titularisation/VoiesAccesProfEns_FG_2017_f.pdf

Merci pour ta réponse !
Plusieurs années c'est combien ? 2 ? 5 ? 10 ?

Comment ca se passe quand on fait de la suppléance est-ce qu'il faut avoir un autre boulot à côté ?
Si j'ai une licence en économie et un master en management/finance (donc pas un domaine d'enseignement) je ne pourrais pas enseigner le francais ou l'histoire par exemple en école primaire ?

Merci encore :)

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués
Merci pour ta réponse !
Plusieurs années c'est combien ? 2 ? 5 ? 10 ?
Comment ca se passe quand on fait de la suppléance est-ce qu'il faut avoir un autre boulot à côté ?
Si j'ai une licence en économie et un master en management/finance (donc pas un domaine d'enseignement) je ne pourrais pas enseigner le francais ou l'histoire par exemple en école primaire ?
Merci encore [emoji4]
Non, tu ne pourras pas. D'une part, toutes les provinces demandent une formation en enseignement et regardent attentivement les formations de type didactique que tu n'as pas du tout suivies. Tu ne peux donc éventuellement etre que suppléant dans une zone de grande pénurie (car un enseignant avec le brevet sera prioritaire sur toi ce qui est tout a fait normal).
D'autre part, comme en France, au niveau primaire, il n'y a pas un enseignant pour une matière (sauf sport, musique et art). L'enseignant titulaire sera qualifié pour enseigner histoire et français. Et le reste aussi.

Ta seule solution sera de reprendre des études pour travailler dans ce domaine.

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués

L'avantage de la maîtrise qualifiante c'est que tu peux la faire sur plusieurs années et que tu peux donc travailler en même temps comme enseigant-e.

 

C'est d'ailleurs ce que font la plupart des étudiant-es de ces maîtrises.

 

Pour avoir un poste permanent c'est très variable mais cela peut être long selon ta commission scolaire et ton domaine.

 

Ce qu il faut comprendre c'est que faire de la suppléance peut être assez facile (dans certaines régions ex grand MTL). Tu peus très bien avoir pendant 10 ans des postes de suppléances et des contrats chaque années sans être permanent.

 

Tu ne pourras appliquer à la permanence qu'une fois le brevet permanent en main.

 

Et aussi si tu changes de commission scolaire tu repars à 0. Exemple un-e enseignant-e en mathématique a un poste permanent à Montréal depuis  10 ans. Elle décide de déménager à Sherbrooke : elle doit s'inscrire dans une ou plusieurs commissions scolaires de Sherbrook faire de la suppléance, accumuler des heures et après plusieurs années, elle sera "prioritaire" pour appliquer à un poste permanent.

 

Le fait d'avoir le brevet ne te donne aucune garantie d'avoir un poste. Cela te donne le droit de travailler comme enseignant.

 

Bcq de gens se plaignent de ce système car c'est assez précaire les 1er années.

Si tu veux avoir une idée des salaires :

http://sern.qc.ca/fileadmin/user_upload/syndicats/z48/Communiques/Échelles_salariales_et_taux__version_officielle_.pdf

 

En gros en début de carrière tu es autour de 40 k$ (si tu es à temps pleins) et à la fin à 80 k$ annuel

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués

Il faut voir aussi qu il y a la théorie et la pratique.

 

Je connais des enseignantes en région de MTL qui ont une formation en français et parfois font de la suppléance en mathématique car il y a de grosses pénuries.

 

Suppléance : équivalent de vacataire en France.

 

Soit tu vas remplacer au pieds levée des enseignants absents (on t'appelle le matin et tu vas remplacer la personne quelques heures ou quelques jours). Soit tu vas signer un contrat pour un poste pour 3 mois, 6 mois ou même une année.

Link to comment
Share on other sites

  • 0
Il y a 2 heures, prolib69 a dit :

Je peux te donner mon expérience au Québec.

 

Pour enseigner au public au primaire et secondaire il faut un brevet.

 

Pour avoir le brevet, deux options :

- soit tu as déjà un diplôme d'enseignant dans ton pays d origine (ex CAPES en France) dans ce cas ce sera plus simple

Tu dois suivre des cours à l'université (6 crédits je crois) et tu pourras demander un brevet temporaire qui tu permettras de faire de la suppléance

Une fois les 6 crédits obtenus, tu peux demander le brevet définitif et là il faut postuler dans les commissions scolaires (sorte de rectorat). Tu vas d'abord faire de la suppléance puis après quelques années avoir un poste permanent

 

- si tu as un baccalauréat (niveau bac+4 en France) dans un domaine d'enseignement, tu peux t inscrire dans une maîtrise qualifiante (ex université de Sherbrooke) cela prend 60 crédits (soir mini 2 ans d'étude) stage,... Pendant ce temps tu peux demander un brevet temporaire et faire de la suppléance.

 

Une fois la maîtrise obtenue, tu vas avoir le brevet permanent, t'inscrire dans une commission scolaire, faire de la suppléance puis après plusieurs années avoir un poste permanent.

 

Dans certaines régions, comme le grand Montréal, il y a des gros manques d'enseignants et tu trouveras facilement des postes en suppléance. Avoir un poste permanent, c'est bcq plus long

 

Processus :

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/reseau/formation_titularisation/VoiesAccesProfEns_FG_2017_f.pdf

 

Exemple de maîtrise qualifiante :

https://www.usherbrooke.ca/admission/programme/66A/maitrise-qualifiante-en-enseignement-au-secondaire/

Je voulais savoir si j'aurais une chance  en étant enseignante de français au secondaire avec une expérience de 10 ans , mais algérienne,  avec diplôme algérien,  je suis trilingue ( arabe/ français  et anglais)

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués
Il y a 10 heures, Guerreetpaix a dit :

Je voulais savoir si j'aurais une chance  en étant enseignante de français au secondaire avec une expérience de 10 ans , mais algérienne,  avec diplôme algérien,  je suis trilingue ( arabe/ français  et anglais)

Si tu es enseignante en Algérie et que tes études sont dans l'enseignement, il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas. Il faut juste que tu puisses bien avoir les preuves de tes études (notes, diplômes, matières) et stages. Souvent, les personnes du Maghreb que je côtoie ont du mal à réunir ces informations, car les universités ne sont pas toujours collaboratives (en France non plus, mais ça parait plus simple). Ceux qui ont tout réunit obtiennent une autorisation d,enseigner, les autres doivent repasser par la case études.

Link to comment
Share on other sites

  • 0

Bonjour, je suis aussi algérienne  et j'ai  un baccalauréat  en anglais et une maîtrise  en littérature anglais . J'étais  enseignante  de l'anglaise avec décret  et nomination à l'université . Je me demande si j'ouvre  droit à avoir le permis  d'enseignement puisque je sais  que l'université  est un choix  impossible sans avoir soutenu le phD et les cégeps  présentent  une très  grande  concurrence par rapport  aux  postes  de disciplines

Link to comment
Share on other sites

  • 0
Le 2020-01-26 à 19:46, PowerRanger a dit :

Non, tu ne pourras pas. D'une part, toutes les provinces demandent une formation en enseignement et regardent attentivement les formations de type didactique que tu n'as pas du tout suivies. Tu ne peux donc éventuellement etre que suppléant dans une zone de grande pénurie (car un enseignant avec le brevet sera prioritaire sur toi ce qui est tout a fait normal).
D'autre part, comme en France, au niveau primaire, il n'y a pas un enseignant pour une matière (sauf sport, musique et art). L'enseignant titulaire sera qualifié pour enseigner histoire et français. Et le reste aussi.

Ta seule solution sera de reprendre des études pour travailler dans ce domaine.

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com
 

J'ai le même  cas que Letho78. Et c'est quoi les étapes a faire pour faire la suppléance?

Est ce qu'on doit contacter la commission scolaire pour suivres des cours ou le ministère d'éducation? 

à l’instant, AYBE a dit :

J'ai le même  cas que Letho78. Et c'est quoi les étapes a suivre pour faire la suppléance?

Est ce qu'on doit contacter la commission scolaire pour suivres des cours ou le ministère d'éducation? 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 0

Je suis Togolais et diplômé d'un CAP-ENI ( diplôme d'une école Normale d'instituteurs) j'aimerais savoir est ce que j'aurai la chance d'enseigner au préscolaire ou primaire au Canada. Merci

Link to comment
Share on other sites

  • 0
Le 2020-01-27 à 13:45, PowerRanger a dit :

Si tu es enseignante en Algérie et que tes études sont dans l'enseignement, il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas. Il faut juste que tu puisses bien avoir les preuves de tes études (notes, diplômes, matières) et stages. Souvent, les personnes du Maghreb que je côtoie ont du mal à réunir ces informations, car les universités ne sont pas toujours collaboratives (en France non plus, mais ça parait plus simple). Ceux qui ont tout réunit obtiennent une autorisation d,enseigner, les autres doivent repasser par la case études.

  •  

Je suis Togolais et diplômé d'un CAP-ENI ( diplôme d'une école Normale d'instituteurs) j'aimerais savoir est ce que j'aurai la chance d'enseigner au préscolaire ou primaire au Canada. Merci

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués
il y a 8 minutes, Asro a dit :
  •  

Je suis Togolais et diplômé d'un CAP-ENI ( diplôme d'une école Normale d'instituteurs) j'aimerais savoir est ce que j'aurai la chance d'enseigner au préscolaire ou primaire au Canada. Merci

Le Canada, c,est grand, et chaque province a ses exigences.  Il faut regarder quelles sont les exigences pour enseigner à ce(s) niveau(x) dans la province qui vous intéresse, faire faire les équivalences de votre diplôme... et il est probable que vous deviez repasser par la case formation une fois ici pour obtenir le  brevet.

Link to comment
Share on other sites

  • 0
il y a 1 minute, bencoudonc a dit :

Le Canada, c,est grand, et chaque province a ses exigences.  Il faut regarder quelles sont les exigences pour enseigner à ce(s) niveau(x) dans la province qui vous intéresse, faire faire les équivalences de votre diplôme... et il est probable que vous deviez repasser par la case formation une fois ici pour obtenir le  brevet.

Ok.merci beaucoup.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 0
  • Habitués
Il y a 11 heures, Asro a dit :
  •  

Je suis Togolais et diplômé d'un CAP-ENI ( diplôme d'une école Normale d'instituteurs) j'aimerais savoir est ce que j'aurai la chance d'enseigner au préscolaire ou primaire au Canada. Merci

Le problème n'est pas d'être instituteur avec le diplôme et avoir de l'expérience, le problème est qu'il faut que le parcours diplômant respecte les conditions de la province visée. En général, le parcours doit être similaire à ce qu'un étudiant canadien en Baccalauréat aurait, à savoir le volume horaire des cours, les stages....

 

En France, il y a quelques années, tu pouvais ne pas avoir de baccalauréat et avec 3 enfants, tu vais le droit de tenter le concours et de rentrer en formation en enseignement. Un tel profil, même s'il est enseignant, ne devrait pas être reconnu par un province sans reprises d'études.

 

Donc, le seul conseil à te donner: mets-toi en contact avec le Ministère de l'éducation de la province que tu vises, arme-toi de courage pour les démarches et croise les doigts, car rien n'est garanti.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Answer this question...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement