Jump to content
  • 0
Nour33

Formation Finance ,diplôme français , est il préférable de faire une formation canadienne ou de chercher du travail avec mon backgroud ?

Question

Bonjour à tous,

 

Je souhaite immigrer au Canada durant cette été , dans la province de l'Ontario plus précisément.

 

Je suis diplômé d'un Master en Finance de l'université de Lille , j'aimerai connaitre votre avis sur le meilleur chois possible pour trouver un travail dans ma branche .

 

Pensez vous qu'il est préférable de faire une courte  formation canadienne type ( Certificat ) pour s'adapter au marché de travail canadienne ou pensez vous plutôt qu'il est préférable de chercher directement à travailler avec mon backgroud universitaire français.?

 

Bien à vous!

Share this post


Link to post
Share on other sites

3 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Premièrement, vous ne pouvez pas décider d'immigrer quand cela vous plait. Vous devez être invité!  Allez-voir du coté de l'entrée express.... mais n'achetez pas votre billet d'avion!

Je vous suggère de postuler avec votre diplôme actuel et de voir avec les employeurs potentiels ce qu'ils suggèrent.  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 28 minutes, Nour33 a dit :

Bonjour à tous,

 

Je souhaite immigrer au Canada durant cette été , dans la province de l'Ontario plus précisément.

 

Je suis diplômé d'un Master en Finance de l'université de Lille , j'aimerai connaitre votre avis sur le meilleur chois possible pour trouver un travail dans ma branche .

 

Pensez vous qu'il est préférable de faire une courte  formation canadienne type ( Certificat ) pour s'adapter au marché de travail canadienne ou pensez vous plutôt qu'il est préférable de chercher directement à travailler avec mon backgroud universitaire français.?

 

Bien à vous!

 

Bonjour,

 

Josée vous a tout dit !

 

Premiere etape , le VISA, sans permis de travail valide, aucune possibilité de travailler ni meme de postuler !

 

Ensuite il sera possible de travailler avec votre diplome actuel.

Vous ferez simplement une équivalence de diplome sur internet et vous postulerez.

Si jamais des remises a niveaux seront nécéssaire alors l'entreprise vous le diras.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour  et merci de vos réponses,

 

Ma question se portait sur le marché de l'emploie , et le transférabilité de  mes compétences, en gros  " est ce que  mon diplôme serait reconnu a sa juste valeur pour obtenir un poste un finance ?"

 

Pour l immigration , je sais bien qu il faut passer par l EE  , c'est pas l open word non plus 😅 , les démarches on été faite.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Answer this question...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Louis2
      Bonjour,
       
      Je suis actuellement en 1er bac pro vente et j'aimerais poursuivre mes études au quebec, dans le millieu de l'assurance.
       
      J'aimerais savoir quelles poursuites d'études sont possibles en alternance.
       
      Merci d'avance.
       
    • By leonieqc
      Bonjour,
      Je commence à sérieusement m'inquiéter des délais largement dépassés !!!
      Après l'obtention de mon CAQ j'ai fait ma demande en ligne le 22 mai 2019 les données bio le 27 mai et depuis ... NEANT !!!
      Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas.
      Pourriez vous partager vos dates qu'on y voit plus clair s'il vous plait ?
    • By Shiddle
      Bonjour,
       
      Je suis dans une phase de réflexion sur mon projet d'immigration au Canada. J'exerce le métier d'animateur QHSE en France. Au Canada, je crois que ces 4 domaines sont exercés séparément les uns des autres au Canada.
      Après plusieurs recherches infructueuses, je souhaite trouver des réponses aux questions suivantes :
      1/ faut-il envisager de reprendre des études pour se mettre à niveau du marché de l'emploi canadien et/ou québecois ?
      2/ est-ce une profession recherchée au Canada ? au Québec ?
       
      Vous remerciant de votre aide apportée et de vos réponses. 😀
    • By bayremlahmar
      Salut!
       
      J'ai déposé une demande de résidence permanente et j'ai changé d'emploi dernièrement.
      Est-ce qu'il faut que je met à jour ma demande avec mon nouvel emploi?
      Est-ce que ça peut affecter ma demande d'une façon que ça va prendre plus de temps?
       
      Merci d'avance!
    • By Anas-
      Bonjour tout le monde, 
      J'aimerais savoir si le diplome collégial DEC-Techniques de comptabilité et de gestion est vraiment fiable pour intégrer la vie active au Québec et au canada.. Vous savez que les frais de scolarité sont très élevés pour les étudiants internationaux donc je vais mettre le paquet pour ce diplôme, ma question est est ce que je pourrais trouver un job stable et motivant apres l'obtention de ce diplôme ? 
      PS : j'ai 25 ans.
      Collège O’sullivan de Québec. 
      Merci
    • By mltlea
      Bonjour, 
       
      Je suis étudiante en première année en France et j'aimerais étudier au Canada, plus précisément au Québec. J'aimerais donc savoir quelles sont les démarches administratives (visa, assurance, ...) à effectuer pour pouvoir étudier au Canada ? Et surtout, combien de temps prennent ces démarches ? 
       
      Merci d'avance pour vos réponses  
    • By Nakwenda
      Bonjour à toute la communauté du forum,
       
      Je viens à vous car j'ai plusieurs questions quant à mon cheminement et autres. Je suis Français, diplômé en 2018 d'un baccalauréat en informatique de l'Université de Montréal et je poursuis actuellement des études en maîtrise à l'ÉTS.

      1) Beaucoup d'étudiants étrangers de l'ÉTS m'ont dit que j'aurais dû faire ma résidence permanente depuis longtemps (avec mon bac québécois). Or, je lis sur ce lien que pour la demande de CSQ, il ne faut pas entreprendre de nouvelles études pour demander un CSQ. Comme l'été dernier, j'ai entrepris de nouvelles études en maîtrise (que je vais terminer fin 2019), j'ai demandé un CAQ et un nouveau permis d'étude, valide tout deux jusqu'au 31 août 2020 (date limite donnée par mon université, mais je vais finir plus vite ma maîtrise) et fait le choix de ne pas demander de CSQ. Pour autant, comme j'ai déjà un diplôme de baccalauréat québécois, et que tous mes papiers pour étudier sont valides jusqu'en août 2020, pensez-vous que je puisse entamer mes démarches pour obtenir le CSQ via le PEQ-Diplômé du Québec sans que cela invalide mon CAQ actuel pour ma maîtrise ?

      2) Je suis détenteur d'un passeport valide jusqu'en mai 2022. Je n'ai pas envie qu'au moment où je demande un permis de travail post-diplôme ou une résidence permanente, tous mes documents expirent en 2022. Donc je pense renouveler mon passeport de manière préventive. Est-ce que si je renouvelle mon passeport aujourd'hui, mon CAQ et permis d'études ne seront plus valides jusqu'en 2020 et je devrais entamer de nouveau des démarches de prorogation de mon PE et de mon CAQ avec mon nouveau passeport ? Ou pourrais-je conserver mon permis d'étude/CAQ actuel avec mon ancien passeport ?

      3) Étant étudiant français, j'ai une carte de RAMQ grâce à l'accord France-Québec.Tout étudiant est bénéficie du régime publique d'assurance médicaments jusqu'à 26 ans. À partir de cet âge, on est désinscrit automatiquement de ce régime publique. Suis-je tenu, en tant qu'étudiant étranger français de plus de 26 ans et plus, de devoir m'inscrire à une assurance médicament privée ?

      Je vous remercie de vos réponses.
    • By MehdiAlioui1
      Bonjour,
       
      Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai eu du mal à bien classer cette discussion. Veuillez donc, me pardonner, préalablement, pour ce manquement.
       
      Je suis Algérien. Je souhaite étudier au Québec et je viens de recevoir un avis favorable pour ma demande du CAQ. 
       
      Prochaine étape: demande permis d'études auprès du Canada. Je vais me marier dans quelques jours et j'ai du mal à comprendre la procédure concernant ma (future) épouse.
       
      Je souhaite lui faire une demande de permis de travail ouvert, afin de m'accompagner et de rester avec moi toute la durée de mon cursus. Néanmoins, lorsque je cherche sur le site du gouvernement canadien, je bute sur les documents standards, destinés à une demande de permis de travail ordinaire. J'y retrouve par exemple des cases dans lesquelles nous devons préciser l'identité de l'employeur, confirmer être soumis à une EIMT ou non ... etc.
       
      Est-ce que ma future épouse, doit, malgré le fait qu'elle soit l'épouse d'un étudiant étranger, trouver un employeur ou est-ce que la demande du permis de travail ouvert pour son cas n'est pas soumis à ces exigences ?
       
      Quelqu'un, maghrébin notamment, a déjà vécu cette situation ?
       
      Merci à vous
       
       
       
       
    • By MarySeventeen
      Je pense que ma mémoire me joue des tours, il y a sûrement des détails que j’oublie de préciser. Ne m’en voulez pas pour les accents, je ne connais pas tous les raccourcis clavier !
       
      Je suis arrivée en mars 2016, afin d’effectuer mon stage de fin d’études. Je connaissais déjà un peu la ville puisque j’y avais passé six mois en 2014 (et vu l’hiver 2014, je savais très bien dans quoi je m’embarquais). Fin août, mon stage se termine, je me rattache au permis de travail ouvert de mon conjoint dans la foulée et je trouve mon emploi en 1 mois et demi.
      Je ne vais pas vous le cacher, j’ai eu beaucoup de chance avec cet emploi, j’étais au bon endroit au bon moment disons. Le process a été très rapide : premier contact téléphone le lundi, entretien le mercredi, début du contrat une semaine et demi après. J’ai eu la chance de trouver dans ma branche du premier coup, mais j’avais tout de même postulé aux classiques postes de customer care representative au cas où. Après 3 contrats temporaires, je suis passée en contrat permanent en octobre 2017 (j’attendais alors ma RP via EE déposée en juillet 2017).
      Niveau immigration, j’ai donc enchainé un permis stage coop, un permis de travail ouvert et une RP via EE. Nous avons attendu un peu plus de 6 mois pour la RP, il y avait du retard pour les dossiers de juin à aout et ils avaient tenté de mettre en place la validation de RP par téléphone (gros échec vu le nombre de gens qui ne recevaient pas leur COPR avant leur rendez-vous téléphonique…).
      Je vais reprendre les 4 questions qui reviennent le plus souvent, à savoir : le froid, le cout de la vie à Toronto, le manque des proches et la nourriture.
       
       
      Le froid
      J’avais déjà vécu un premier ‘demi’ hiver en 2014, j’étais arrivée en pleine tempête de neige avec des températures avoisinant les -30. Je n’ai donc pas été surprise de débarquer dans la neige en mars, je me souviens même qu’il a neigé lors du weekend prolongé de mai.

      Il suffit d’être bien équipé (exit les Canada Goose et autres doudounes à 1500$ s’il vous plait, aller chez Winners ou Uniqlo et vous économiserez pas mal) et d’être stratégique : on ne sort pas la doudoune d’hiver en novembre quand il fait 10 degrés, on couvre le maximum de ‘peau’ à partir de -15 (perso je sors même les lunettes de soleil en cas de vent, sinon mes yeux se mettent à pleurer dès que je pose le pied dehors) et en cas de températures extrêmes, on utilise le path au maximum.
      Pour parer à la déprime de l’hiver trop long, nous avons opté pour l’option vacances au soleil (Cuba, Mexique, Hawaii, Californie…). Toronto offre beaucoup de possibilités nvieau voyage, nous en profitons donc énormément que ce soit pendant nos congés ou lors de weekends prolongés.
      Bref, il faut se dire que nos voisins d’autres provinces ont bien plus de neige que nous et que les températures sont bien plus basses !
       
       
      Le coût de la vie
      SPOILER ALERT : Oui, vivre à Toronto n’est pas donné. J’ai vu le prix des loyers exploser ces trois dernières années, je ne paye ‘que ‘ 2000$ pour mon appartement à 500 m du métro avec locker et parking. Sachez que le même appartement 7 étages en dessous vient d’être mis en location pour… 2500$ (et pourtant, l’immeuble vieilli mal).
      Il existe toujours des perles rares mais attention aux arnaques : si on vous propose un 2-beds à 1500$ downtown dans un condo tout neuf, il y a éléphant sous gravillon.
      Si vous voulez quelque chose d’abordable, éloignez-vous des stations de métro, tentez les villes de la GTA, mais sachez que les transports en commun sont pas terribles et assez chers (notamment si vous prenez le Go Train + les TTC).
      Je ne recommande pas le basement, mais certains peuvent aimer !
      Les loisirs et la nourriture ne sont pas si chers que ça, je sors plus souvent au restau qu’en France, je n'achète pas de produits français hors de prix et ma note d’épicerie est correct (entre 70 et 100$ par semaine pour 2, lunch box incluses).
      Pour le téléphone, nous payons chacun 50$ HT pour 4 Go, ce qui est suffisant. Nous avons juste un abonnement internet à 65$ + Netflix à 14.99$.
      Niveau vêtements, pas de grosses différences à noter.
      Notre plus gros pôle de dépenses serait les billets d’avion pour la France (nous sommes rentrés deux fois en 3 ans et notre prochain voyage se fera Noël prochain).
       
       
      Le manque des proches
      Évidemment, nos proches nous  manquent énormément, d’autant plus que nous ne sommes rentrés que deux fois pour le moment. Mais nous avons eu la chance de les recevoir ici (mêmes nos grands-parents ont fait le voyage). Skype et Messenger tournent à plein régime, je pense que c’est la seule raison qui nous fera rentrer au pays d’ici deux ans. Je pense également que ressentir ou non ce manque est propre à chacun, certaines personnes vivent très bien cet éloignement !
       
       
      La nourriture
      Je crois que je n’ai jamais mangé aussi varié qu’à Toronto. Je ne comprends pas trop les gens qui se plaignent de la nourriture ici, mais c’est encore quelque chose de subjectif. La multi culturalité de Toronto se ressent dans la diversité des restaurants et supermarchés que l’on trouve ici, je trouve ça juste génial. Moi qui adore aller au restau, je suis comblée haha !
      Il y a juste un phénomène qui semble toucher les plus sensibles je dirais : la transition nourriture FR / nourriture CA peut causer des troubles intestinaux (j’avoue, il m’a fallu du courage pour vous avouer ça haha). Après avoir discuté avec pas mal de nouveaux arrivants, c’est quelque chose d’assez courant et ça ne dure que quelques mois.
       
       
      Je ne vais pas vous le cacher, j’adore Toronto. Ça bouge tout le temps, la proximité avec les US permet de pas mal voyager, la météo est plus clémente (quoi que cette année c’était un peu n’importe quoi) et tout le monde vient d’horizons différents donc personne ne vous jugera pour votre accent ou votre façon de vous habiller (oui, même quand vous irez faire vos courses un dimanche soir en pyjama). Nous nous y sentons bien même trois ans après.
       
       
      C'est tout pour moi, j'espère que ce bilan vous apportera quelque chose. Encore une fois, si vous avez besoin de plus de détails, n'hésitez pas !
    • By Minnie974
      Allo tout le monde, 
       
      Je rencontre un soucis et j'espère trouver quelqu'un qui puisse m'éclairer. 
      Hier en allant à la pharmacie pour récupérer mon traitement (diabétique, tension, asthme...) pour mes nouveaux médicaments, la pharmacienne m'a dit que mon statut auprès de la Ramq avait changé et que j'étais non admissible à l'assurance. Je suis toujours étudiante pour au moins 1 an encore.
      Je ne comprends pas je suis allée aux urgences la semaine dernière et chez mon médecin de famille jeudi encore et on ne m'a rien signalé.
       
      Est-ce déjà arrivé à quelqu'un ? Pouvez vous m'aider ? 
      Je dois appeler la ramq demain à la première heure, je suis inquiète depuis hier, je devais commencer mon nouveau traitement et la pharmacie n'a pas pu me le délivrer.
      La pharmacienne n'a pas su me dire plus que le changement date du 13 mars et je n'ai reçu aucun appel, aucune lettre. 
       
      Merci d'avance si quelqu'un peut m'aider
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines