Aller au contenu

Messages recommandés

 
Salut,
Je déménage au Québec bientôt. J'ai eu 2 questions.
 
1)  Quelles sont vos pensées sur les maisons qui ont des problèmes de plomberie, de fondation, électriques ou autres, mais qui sont très bon marché? Par exemple la moitié de la valeur estimée.
 
2)  Je ne suis pas très bon en français et je traduis beaucoup de choses sur Google.
C'est la description d'une maison et ce qui doit être réparé. Malheureusement, il m'est difficile de le comprendre.

S'il vous plaît quelqu'un peut aider à traduire la partie écrite avec la main en anglais, ou au moins écrire en français pour que je puisse le rechercher?  Veuillez traduire la partie écrite à la main seulement (partie non typée). Je vous remercie.

La maison est évaluée à $150 000  mais elle est en vente pour $80 000. La maison est à 2 heures de Québec et à 4 heures de Montréal.

2)  Pourriez-vous s'il vous plaît me donner votre opinion sur cette maison après avoir lu ces derniers.

Je vous remercie
 
 

Screenshot_2018-06-18-16-06-49-1.png

Screenshot_2018-06-18-16-06-56-3-1.png

Screenshot_2018-06-18-16-07-11-1.png

Screenshot_2018-06-18-16-07-30-1.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En gros cette maison est un taudis qu'il faut refaire au complet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

il y a 37 minutes, juetben a dit :

En gros cette maison est un taudis qu'il faut refaire au complet...

...ou démolir au complet.

 

Ça, c'est la "déclaration du vendeur" qui parle déjà de problèmes de fondation, de plomberie, de moisissures, de toiture etc.  S'il y a un rapport d'inspection en bonne et due forme, il doit ressembler à un roman d'horreur !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Acheter la "maison" au prix du terrain et rebâtir?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avis d'infraction de la Ville. C'est à démolir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En gros ça vaut moins que le prix du terrain, vu qu'il faut en plus financer des travaux de destruction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

N'achètes surtout pas cette maison qui n'est pas une bonne affaire. Il y en a sûrement de plus intéressantes pas très loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup à tous. C'était très utile.


 Pour clarifier les choses, il y a un avis de la mairie qui dit que la maison doit être refaite depuis le début?


Donc, je ne peux pas juste réparer la fondation, le moule et le toit, etc. et ne pas dépenser autant pour refaire la maison?

 

Merci beaucoup

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, EllyKar a dit :

Merci beaucoup à tous. C'était très utile.


 Pour clarifier les choses, il y a un avis de la mairie qui dit que la maison doit être refaite depuis le début?


Donc, je ne peux pas juste réparer la fondation, le moule et le toit, etc. et ne pas dépenser autant pour refaire la maison?

 

Merci beaucoup

 

Il faudrait voir ce que dit l'avis de non-conformité exactement.  Mais il ne faut pas vous attendre à "juste" réparer les fondations (! ça peut se chiffrer dans les dizaines de milliers de dollars), la toiture et la plomberie.  Si elle est en aussi mauvais état, s'il y a des moisissures etc., il faut vous attendre aussi à refaire l'électricité, peut-être le drain français, peut-être une partie de la charpente, bref à mettre plus d'argent qu'à construite à neuf.  Plus les finitions intérieures bien entendu.  Rendu là, mieux vaut vous acheter un terrain et construire. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par poulpita
      Bjr,
      Mon mari et moi serons l'an prochain de jeunes retraités - 52 et 56 ans- ;notre dernière fille faisant ses études à Montréal , nous souhaiterions bien évidemment nous rapprocher d'elle en venant dans ce beau pays; notre situation financière nous permet de nous offrir une jolie maison et de rester sans travailler (mais si papiers , nous ne sommes pas des fainéants et serions ravis de pouvoir le faire); mes questions sont les suivantes:
      - y aurait ils des gens dans notre situation?
      - Pensez vous que notre cas soit défendable auprès de l'ambassade ?
      -Compte tenu du fait que nous partirions en tant que non résidents, comment cela se passe pour l'achat d'une maison, d'une voiture et l'immatriculation de celle ci?
      -Comment faire pour limiter les frais bancaires sur nos retraites ,que nous devrons convertir mensuellement en dollar?
      merci d'avance de vos conseils et temoignages
    • Par VanillePlatane
      Bonjour, 
       
       
      Je souhaiterais savoir tout les frais qu'il y a lors de l'achat d'une maison ! Sans prêt hypothécaire, en achetant la maison en ayant la somme complète. 
       
       
      Merci bcp,
       
       
      Vanille. 
    • Par Jpc42
      Bonjour,
       
      J'ai une petite question pour les Québecois:
       
      Je cherche a savoir le délais de construction moyen d'une maison d'habitation, vous savez
      ou je peux trouver cela ?
       
      Aussi, durant les grands froids, les travaux s’arrêtent ?
       
      merci
      Jérôme
       
    • Par Unaraq
      bonjour à toutes et tous!
       
      je me permet de venir sur le forum car comme vous tous, j'ai plusieurs questions en suspend 
      notamment celle ci: suis je obliger de vendre mon bien immobilier avant de remplir DCS et sinon à quel moment du processus cela serait le plus judicieux pour vendre ma maison ? 
      Merci d'avance pour les réponses apportées 
    • Par stephane Grandgirard
      Bonjour,
       
      J'ai déjà posté cette question dans la catégorie "transfermate", j'ai eu une réponse intéressante mais j'aimerais d'autres retours d'expérience, car je pense que je ne suis pas le premier à me poser cette question. Donc je me (re)lance :
      Ma petite famille et moi avons reçu notre visa de TP, nous essayons de vendre notre maison avant de partir... et avons décidé que la crise de l'immobilier en France ne freinerait pas notre départ. D'où ma question  : serons-nous taxé si nous vendons notre maison française alors que nous sommes déjà au Quebec ?... taxe qui s'appliquerait lors du transfert de fonds entre la France et le Canada. Nous parlons d'un montant d'environ 130k€.
      Si vous avez des infos, merci d'avance !
    • Par immigrer.com
      Le prix médian des unifamiliales vendues dans la RMR au cours des neuf premiers mois de 2015 était de 294 000$, une hausse de 2,1% par rapport à 2014. Cependant, l’éventail des prix est large, passant de 252 500$ sur la Rive-Nord à 400 000$ sur l’île de Montréal. Le prix médian dans la RMR a progressé de 2,1% par rapport à 2014. Aucune des subdivisions régionales n’a connu de baisse de prix en terme nominal. Par contre, la hausse de prix la plus faible a été notée sur la Rive-Nord (+1,0%), ce qui, considérant l’inflation, est en réalité une légère baisse de prix. De son côté, Vaudreuil-Soulanges est l’endroit où la hausse de prix fut la plus forte cette année, avec un prix médian supérieur de 3,7% à celui de 2014. Sur les cinq dernières années, c’est toutefois sur l’île de Montréal que la hausse fut la plus élevée (+18,8%) au cours des neuf premiers mois.
       Des conclusions différentes pour la copropriété
       Au cours des neuf premiers mois de 2015, près de 74% des ventes de copropriétés au Québec ont été effectuées dans la RMR de Montréal. Alors que le marché de l’unifamiliale à Montréal semble indiquer que 2015 sera une meilleure année que 2014, la situation est tout autre pour le secteur de la copropriété. Dans l’ensemble de la RMR, la diminution du nombre de ventes est de 13,2% relativement aux neuf premiers mois de 2014. Seul le secteur de Vaudreuil-Dorion a connu une augmentation (+8,7%). Quant au prix médian des copropriétés vendues dans la RMR, il est plus élevé de 0,5% par rapport à l’année dernière, atteignant 242 500$.
       
      suite et source: http://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/immobilier-differences-montreal-banlieue/
       
          Économiste chez JLR Solutions foncières, Joanie Fontaine analyse le marché immobilier et ses différentes composantes. Titulaire d’une maîtrise en économie, elle réalise des études statistiques à partir de la base de données de JLR comptant plus de 6,5 millions de transactions, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada. JLR est la seule entreprise au Québec à disposer de l’historique de toutes les transactions immobilières réalisées depuis 1986.www.jlr.ca JOANIE FONTAINE Courriel
           
       
    • Par stephane Grandgirard
      Bonjour,
      Je me lance dans cette section vide, je pense qu'elle correspond le mieux à la question qui me taraude en ce moment.
      Ma petite famille et moi avons reçu notre visa de TP, nous essayons de vendre notre maison avant de partir... et avons décidé que la crise de l'immobilier en France ne freinerait pas notre départ. D'où ma question  : serons-nous taxé si nous vendons notre maison française alors que nous sommes déjà au Quebec ?... taxe qui s'appliquerait lors du transfert de fonds entre la France et le Canada. Nous parlons d'un montant d'environ 130k€.
      Si vous avez des infos, merci d'avance !
    • Par Laurent
      Le moteur de recherche d'habitation Rentseeker.ca a produit il y a quelques temps une infographie absolument passionnante. Elle compare les prix moyens des habitations au travers du Canada et le salaire nécessaire pour les acheter.

      Le constat de Rentseeker.ca est sans appel: le Québec est l'une des provinces les mieux lotties au Canada (les habitations y coûtent en moyenne 268000$). Pour un ménage, le salaire moyen annuel nécessaire pour acheter à Montréal est ainsi de 68378$. À Québec, on descend à 56645$ quand, à Sherbrooke, on a juste besoin de 48839$. Mais le record au pays est détenu par Trois-Rivières: il suffirait de 39379$ pour acheter dans cette ville.

      Des chiffres comparable à ceux qu'on peut trouver dans le Manitoba, mais supérieurs aux champions toutes catégories du pays: le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Pour acheter à Fredericton, vous n'auriez ainsi besoin que d'un salaire de 36836$ (le prix moyen d'une habitation y est de 156000$). À Halifax, le prix moyen étant de 280035$, vous n'auriez besoin que de 56483$ annuel.

      Le fossé avec les provinces de l'Ouest est évidemment abyssal. Alors que le prix moyen d'une habitation en Ontario est de 446000$, il vous faut 126530$ pour acheter à Toronto et même 140804$ à Vaughan. Un peu plus à l'ouest, dans l'Alberta, il vous faudrait un salaire de 87761$ pour acheter à Calgary

      Mais évidemment, le plafond est atteint en Colombie Britannique où le prix moyen d'une habitation culmine à 562000$. Il vous faudrait ainsi gagner 152145$ pour acquérir un bien à Vancouver où le prix moyen d'une habitation est de 810600$. Mieux: vous voulez investir à Vancouver Ouest? Alors il vous faudra 320932$ de salaire annuel pour acquérir une habitation au prix moyen de... 1757700$!

      http://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/le-salaire-qu-il-faut-pour-acheter-au-canada/

      http://www.rentseeker.ca/blog/wp-content/uploads/2015/04/RS_infographic_sal-v-home-_low-res-02.jpg

      Source: Rentseeker.ca, moteur de recherche d'habitations au Canada

    • Par WinnieCanada
      Bonjour à tous,

      Je tenais à vous faire part de notre expérience quant à l'achat d'une maison à Montréal. Pour avoir une idée de notre parcours, nous sommes arrivés au Canada il y a presque 6 ans. Nous avions acheté une maison en Ontario a notre arrivée que nous avons revendue plus tard pour aller voyager du cote de la CB.

      Les choses sont légèrement différentes au Québec pour l'achat d'une maison.

      Il y a bien sur les courtiers immobiliers et il faut s'assurer de trouver la bonne personne qui vous écoute et répond à vos attentes. Nous avons eu de la chance et nous avons trouvé cette personne sur ce site même. Elle est membre active et ce fut un plaisir de travailler avec elle. Son nom est Daphnay. Elle nous a vraiment beaucoup aidée, a su nous écouter et répondre a toutes nos questions et nos attentes.

      Ensuite, il faut trouver une hypothèque et pour cela, le ou la courtier peut beaucoup vous aider aussi car il ou elle a en général un réseau de personnes avec qui il ou elle travaille. Il faut bien sur fournir plein de papiers et d'information mais l'effort en vaut la peine. Ce courtier en hypothèque va tout d'abord vous pré-approuver pour un certain montant et ensuite, en fonction d bien que vous avez trouvé, cela peut être revu un peu. Nous avons trouvé une maison dont le bas est en location donc, cela crée un point positif sur notre dossier car nous avons quelqu'un qui paye un loyer tous les mois :-)

      Lors de la visite des biens, assurez-vous bien d'un point: les électro-ménagers doivent être mentionnes dans l'annonce. S'ils n'y sont pas, demander au propriétaire s’ils sont inclus. Malheureusement, cela ne suffit pas. Nous avions demande et malgré tout, la laveuse et la sécheuse ont été enlevées avant notre arrivée... Mauvaise surprise. Je conseillerais de faire mettre par écrit que les électro-ménagers seront inclus.

      Après la visite et si la maison vous plait, il faut faire une inspection. Là aussi, le ou la courtier immobilier connait du monde et vous aide. S'il y a un défaut majeur de stabilité ou autre, je vous conseillerais d'annuler la promesse d'achat. Sinon, à vous de voir, est-ce que c'est des travaux qui peuvent attendre un peu ou pouvez-vous vivre avec certains défauts?

      Comme vous avez été pré-approuve, il ne devrait pas y avoir de soucis avec l'hypothèque, juste beaucoup de papiers à fournir...

      Puis après plusieurs semaines, il y a la visite chez le notaire. Et oui, comme en France mais bien moins cher... Le notaire se charge en effet de vérifier que tout est à jour au niveau des terrains, de la mairie pour les taxes immobilières et scolaires et s'il y a quelques anormalités que ce soit sur le dossier. Cela se passe en deux visites. Une première ou seuls les acheteurs sont présents avec le notaire pour faire un point sur le dossier, fournir les preuves d'assurance... et une deuxième ou il va y avoir la signature en elle-même. Lors de la signature, les vendeurs et les acheteurs sont présents dans la même pièce. Il y a une relecture de toutes les informations, remise à zéro des taxes (trop paye par le vendeur sera repaye par l'acheteur)... Cette partie est très différente car en Ontario, c’est un avocat qui s’occupe de tout ça et on ne voit jamais les vendeurs.

      Et ensuite, félicitations. Vous êtes propriétaires :-)

      C'est un processus long et qui demande beaucoup d'attention. Je ne remercierais jamais assez Daphnay pour toute son aide.

      Bon courage si vous êtes dans ce processus ou si vous pensez à devenir propriétaire; et ça en vaut vraiment la peine.

    • Par Koolmao
      Bonjour à tous,

      Cela fait un moment que je cherche une réponse à cette question mais je ne trouve rien sur le sujet.

      Avec les tempêtes de neige à répétition de cet hiver, il commence à y avoir 1 à 2 pieds de neige qui s'accumulent autour de la maison, principalement contre les vitres des portes patio et du solarium. J'ai vu sur internet que la neige est un bon isolant thermique, mais je ne sais pas si cette accumulation me permet de mieux isoler la maison, ou au contraire cela entraîne une plus grosse perte d'énergie et me coûte davantage en chauffage.

      Merci à ceux qui peuvent m'éclairer!
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles