Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'vancouver'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

55 résultats trouvés

  1. immigrer.com

    10 ans à Vancouver par Blueberry - bilan

    Notre blogueuse Blueberry fête ses 10 ans à Vancouver ! Bravo Blueberry pour cet anniversaire et merci pour ton super bilan! http://www.immigrer.com/blog/blueberry/5922-10-ans-a-vancouver-bilan
  2. 18/01/2018 Les loyers sont maintenant plus élevés à Toronto qu'à Vancouver | Ceux qui se cherchent un appartement à une chambre à Toronto doivent maintenant payer plus cher en moyenne (2100 $ par mois) qu'à Vancouver (1990 $ par mois), selon les chiffres de Padmapper, un site web qui répertorie les logements à louer. Un texte de Philippe de Montigny Marc-André Giasson, 26 ans, peine à trouver un nouvel appartement. Il doit déménager le mois prochain, car son propriétaire a vendu le condo qu’il louait. « Quand je cherchais il y a un an, un studio tournait autour de 1450 $ à 1500 $. Maintenant, je ne trouve rien de disponible en dessous de 1650 $ », dit-il. De plus en plus de jeunes professionnels choisissent d’habiter chez leurs parents ou en colocation, souligne-t-il. Le nombre d’appartements disponibles a d’ailleurs atteint un creux historique, avec un taux d’inoccupation de 0,3 % au dernier trimestre de 2017, selon Urbanation Inc. « C'est décourageant. Ce que je trouve difficile à concevoir, c’est comment on peut laisser le marché aller de cette façon-là » — Marc­André Giasson Les mesures provinciales exacerbent­elles la hausse des loyers ? Selon des agents immobiliers, adopté par la province l'an dernier exacerbe en fait la hausse des loyers, en réduisant l’offre sur le marché. source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1078707/2100-par-mois-loyer-toronto?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
  3. Blueberry

    10 ans à Vancouver

    15 Mai 2006 : atterrissage à l’aéroport de Vancouver. Je me revois encore traverser le hall d’arrivées avec mes 2 valises et mon visa RP validé, direction la sortie et l’inconnu. Tout était à écrire, à refaire, à reconstruire. En effet, je n’avais jamais mis les pieds à Vancouver et n’y connaissais personne ou presque. Une belle page blanche comme je les aime! 10 plus tard, je suis toujours là, donc c’est que quelque part cela a marché ! Néanmoins, tout n’a pas été facile, surtout les 3 premières années. J’ai dû faire preuve de beaucoup de détermination, de flexibilité, de patience et travailler d’arrache-pied. J’ai aussi fait pas mal de compromis au départ, notamment sur le plan professionnel. Avec le recul, ces compromis m’ont permis d’arriver là où je suis aujourd’hui, même si sur le moment, ils n’ont pas toujours été facile à faire. Mon emploi actuel, ainsi que le précédent, sont des emplois que malheureusement, je n’aurais pas pu avoir en France. Idem pour le salaire, ou peut-être en fin de carrière. Ce que j’apprécie le plus ici, c’est le certain côté « tout est possible » ainsi que la flexibilité. Les gens ne sont pas enfermés dans un carcan professionnel basé sur un diplôme obtenu dans leur vingtaine. Il n’est pas mal vu de vouloir changer d’emploi, de carrière ou de reprendre des études. Ici, on apprend tout au long de sa vie. On ne reste pas figé sur des acquis, qui, au bout d’un moment, deviennent obsolètes. On fait aussi plus confiance à la personne, et ce, sur bien des plans. C’est là une grande différence avec la France. La société Canadienne s’adapte plus facilement aux changements, et du coup, est un peu plus en phase avec son époque. Par exemple, je ne me suis pas du tout reconnue dans le déchaînement sur le « mariage pour tous ». Il y a pas mal d’autres aspects sur lesquels je ne me reconnais pas non plus. Comme cette manie d’être dans le conflit permanent et la défiance. Cela ne résout pas forcément les problèmes. Ici, c’est le politiquement correct et le consensus qui priment. Parfois, cela m’agace au plus haut point, mais au quotidien, cela rend la vie plus facile et permet d’avancer. Toutefois, la France est la Mère-Patrie. Comme toute relation Mère-Enfant, cela peut être parfois compliqué. Malgré tout, je reste attachée à mon pays d’origine, qui restera toujours mon pays. D’ailleurs, il n’est pas dit que j’aurais pu immigrer au Canada aussi facilement si j’étais née dans un autre pays. Alors, qu’ai-je trouvé au Canada que je ne trouvais pas en France? Quelque part, je me suis trouvée moi-même. Immigrer m’a fait sortir de ma zone de confort relatif et briser les nombreuses limites que je m’étais créées. J’ai découvert que j’étais capable de beaucoup plus que je ne le pensais, que je pouvais faire preuve de créativité et de débrouillardise, plus que je ne le pensais aussi. Je me suis beaucoup enrichie sur le plan humain, et cela n’a pas de prix. Je ne suis aussi quelque peu enrichie sur les plans financier et matériel, mais cela ne fut pas difficile étant donné qu’en France je n’avais « rien » ou presque. Tout au long de ces dix années, je n’ai jamais regretté ma décision de venir au Canada, et ce, malgré l’éloignement familial et les occasionnels moments de grande solitude. Ce que j’ai accompli ici est à mille lieues de tout ce que je pouvais espérer. Nul doute qu’il en reste encore plus à venir. Rendez-vous dans dix ans?
  4. nhostyn

    Levée d'interdiction d'étude

    Bonjour à tous, Je suis arrivée le 7 décembre à Vancouver et ai obtenu mon visa temporaire sans difficulté à la douane. Heureuse comme tout, je parcours mon document avant de me rendre compte qu'il est inscrit en condition "interdiction de fréquenter un établissement scolaire ou de suivre un cours théorique, sauf autorisation". Cela ne m'enchante pas du tout car je comptais suivre une formation en part-time de Vanarts en "Video Production" afin de compléter mon master universitaire belge. Savez-vous s'il m'est tout de même possible de m'y inscrire? J'ai pu lire sur d'autres forums que, si la formation faisait moins de 6 mois, il n'y avait pas de souci, mais j'aimerais en avoir le coeur net avant de payer les 995$CAD d'inscription... Et si cela ne m'est pas permis, sauriez-vous à qui je dois m'adresser afin de demander une autorisation? Je m'excuse d'avance au cas où cette question aurait déjà été posée ailleurs sur le site. Je vous remercie pour vos réponses! Natacha
  5. Bonsoir, J'arrive en décembre sur Vancouver, à Coquitlam exactement et je voulais savoir si il y avais une fille qui serais intéressez pour louer à 2 une petite maison ou appartement avec 2 chambres histoire d'amortir les frais.. Merci de me contactez en mp pour en parler!
  6. Bonjour, j'ai besoin de conseil. j'aimerais obtenir le visa express pour la Colombie Britannique, j'ai passé le TEF et l'IELTS, j'ai rempli toute les informations necessaires pour pouvoir effectuer ma demande de visa mais j'ai suis refusé directement meme pas 1 minute après avoir envoyé ma demande. Est-ce que je fais une erreur lors de ma demande? Ou je ne correspond pas du tout aux critères? Dois-je aussi faire evaluer mes diplomes pour obtenir plus de points? Pour info j'ai déjà vécu à Vancouver pendant un an avec le visa travail-vacance. Aidez moi a retrouver cette ville fantastique
  7. Geneviève Lasalle Devenir fan Globe-trotter et auteure, fondatrice du blogue Ge Voyage Ce que Vancouver a de plus beau (et gratuit) à offrir Publication: 05/04/2017 09:25 EDT Nichée entre mer et montagnes, combinant dynamisme urbain et plein air, Vancouver est sans contredit l'une des plus belles et fascinantes villes en Amérique du Nord. Et bien que sa réputation quant à l'exorbitant coût de la vie n'est plus à faire, Vancouver offre à ses habitants et visiteurs une multitude d'activités gratuites ou encore très peu dispendieuses. Alors, ne vous laissez pas dissuader. Voici quelques-unes des choses à ne pas manquer pour un séjour à Vancouver mémorable... et à peu de frais! x Baladez-vous dans le Stanley Park Le Sea Wall - un sentier du Parc Stanley offrant une vue imprenable sur la ville. Bordés d'un côté par la mer, de l'autre par la ville, les 400 hectares du parc Stanley offrent aux visiteurs des prises de vues incomparables sur Vancouver, des plages magnifiques, des kilomètres de sentiers cyclables, dont le fameux Sea Wall. Ceinturant le nord du centre-ville de Vancouver, le parc Stanley est facilement accessible, en plus d'être gratuit tout au long de l'année. Visitez la Galerie d'Art de Vancouver gratuitement L'un des plus importants musées de Vancouver, la Galerie d'Art propose une multitude d'expositions permanentes et spéciales mettant en vedette de nombreux artistes amérindiens et d'origines asiatiques. En temps normal, le billet coûte 25$ par adulte, mais l'entrée est gratuite les mardis entre 17h et 21h. Profitez-en! Relaxez sur la plage Plage de Kitsilano En plus des plages accessibles depuis le parc Stanley, vous pouvez vagabonder, vous prélasser, ou encore jouer au volley sur de nombreuses plages publiques à Vancouver, dont les plus populaires sont celles d'English Bay, Jericho et surtout celle de Kitsilano, dont les rues avoisinantes (la 4e en particulier) regorgent de boutiques aux produits bios et de petits cafés à ne pas manquer! Et comme la température y est clémente, on en profite tout au long de l'année! Mangez au centre-ville pour moins de 5$ Le fameux Japadog, un hotdog sauce japonaise Suite et source: http://quebec.huffingtonpost.ca/genevieve-lasalle/ce-que-vancouver-a-de-plus-beau-gratuit_b_15747504.html
  8. La compagnie Demographia vient de publier son rapport annuel sur le coût mondial de l'immobilier. Selon ce 13th Demographia International Housing Affordability Survey, Vancouver a un ratio de 11.8, ce qui signifie que le prix moyen de l'immobilier est 11.8 fois plus cher que le revenu familial moyen (avec un prix immobilier moyen de $830,100 pour un revenu familial moyen de $70,500). Plus simplement, Vancouver est ainsi la 3e ville la moins abordable au monde si l'on considère ce rapport prix immobilier/revenu familial. Toujours au Canada, on retrouve aussi Toronto à la 13e place des villes les moins abordables au monde avec un ratio de 7.7 (prix immobilier moyen de $615,800 pour un revenu familial moyen de $79,700). Et en tête de liste, ville la plus chère, Hong Kong avec un ratio de 18.1. Pour faire cette étude, Demographia s'est basé sur 406 villes à travers le monde. Le Top 15 des marchés immobiliers les moins abordables : 1. Hong Kong 2. Sydney 3. Vancouver 4. Auckland 5. San Jose 6. Melbourne 7. Honolulu 8. Los Angeles 9. San Francisco 10. Bournemouth & Dorset 11. San Diego 12. London (Greater London Authority) 13. Toronto 14. Plymouth & Devon 15. London Exurbs (E & SE England) source : https://www.thestar.com/business/2017/01/23/vancouver-third-most-expensive-in-world-for-housing-toronto-13th-study.html rapport complet (pdf) : http://www.demographia.com/dhi.pdf
  9. Bonjour, Je voudrais passer la période des fetes par un séjour linguistique a Vancouver, j habite a Quebec pour le moment et le but est de visiter la ville, profiter de son hiver plus doux et améliorer non anglais qlq un peut me donner des astuces ou m aider a avoir des idées pour organiser ce voyage merci bcq
  10. Selon la 22e enquête annuelle de Mercer sur le coût de la vie tout juste publiée aujourd'hui, Vancouver (142e rang dans le classement mondial) reste la ville la plus chère au Canada, suivie de très près par Toronto (143e) puis Montréal (155e), Calgary (162e) et Ottawa (171e). "Enquête internationale Mercer 2016 sur le coût de la vie", ou le classement des villes les plus chères au monde pour les expatriés Comment ça marche ? Tout d'abord, il faut savoir que Mercer établit ce classement dans le but d'aider les gouvernements mais aussi les entreprises multinationales à rémunérer convenablement leur personnel lorsqu'il est affecté à l'international: ce qui nous intéresse en tant qu' "expatriés". Ensuite, l'enquête a été faite sur 200 villes réparties entre cinq continents et compare les prix de plus de 200 produits et services dans chaque ville tels que le logement (qui reste le critère le plus important), mais aussi les transports, la nourriture, l'habillement, les produits ménagers ainsi que les divertissements. Comme d'habitude chez Mercer, la ville de New York est utilisée comme référence et la fluctuation des monnaies a été mesurée par rapport au dollar américain. Selon l'enquête sur le coût de la vie, Hong Kong est la ville la plus chère au monde pour les expatriés et a délogé Luanda en Angola, désormais en deuxième position. À l'opposé, la ville la moins chère du monde est Windhoek en Namibie. Dans le classement 2016, les villes canadiennes reculent de plusieurs rangs en raison de la faiblesse du dollar canadien. Vancouver (142e rang dans le classement mondial) reste la ville la plus chère au Canada, suivie de très près par Toronto (143e), puis Montréal (155e), Calgary (162e) et Ottawa (171e). Top 5 des villes canadiennes les plus chères en 2016 : 1. Vancouver (142e) 2. Toronto (143e) 3. Montréal (155e) 4. Calgary (162e) 5. Ottawa (171e) Détails de cette 22e enquête annuelle de Mercer sur le coût de la vie 2016 : http://www.mercer.ca/fr/salle-de-nouvelles/2016-cout-de-la-vie.html Classement complet : https://www.imercer.com/content/mobility/rankings/col2016-rankings.html Bien que le classement ait comme chaque année de quoi surprendre, comprenez bien que ces résultats regardent les expatriés et les multinationales qui les emploient en poste à l'étranger.
  11. Ryoko-x3

    HELP !! Permis d'étude

    Bonjour tout le monde, Je sais absolument pas où je dois mettre cet article, alors redirigez-moi si je me trompe, merci ! Je suis actuellement en train de présenter ma demande de permis d'étude en ligne pour étudier à UBC, et je suis bloquée au niveau des preuves de ressources financières. En gros, je vais payer de ma poche et mes parents vont également me soutenir financièrement, et j'ai de plus trois bourses. Je voulais savoir quels justificatifs je devais présenter pour être SÛRE de ne pas me faire recaler. En effet, je dois avoir à peine la somme qu'il faut et mes parents ne gagent pas non plus beaucoup d'argent. Je pensais présenter mes demandes conditionnelles de bourses (et aussi un justificatif pour montrer que jes les ai eu pendant 2 ans), les relevés bancaires de mes parents, une lettre où ils indiquent qu'ils prendront en charge mes études, une confirmation de la part de ma banque, et éventuellement mon billet d'avion déjà payé. Pensez-vous que cela est suffisant, ou dois-je rajouter autre chose pour être sûre que ma demande soit prise en considération? Merci ! Caroline
  12. Bonjour, Je suis le correspondant de la chaine de télévision France 24 au Canada. Je suis basé à Montréal. Dans le cadre d'un reportage en préparation, je cherche à rencontrer des français ou des françaises, d'origine africaine ou nord africaine, installé(e)s à Vancouver. Le reportage présentera différents profils de français ayant fait le choix de venir vivre ici. Et dans les raisons qui les poussent à partir de France, j'aimerais abordé la question du racisme. Pour être moi-même métisse franco-sénégalais, je sais que ce n'est à priori pas la raison principale, mais que cela joue tout de même en faveur du Canada et cela me semble pertinent d'en parler. Si vous vous reconnaissez dans cette description et que donner votre avis ou partager votre expérience sur cette question vous intéresse, je vous invite donc à me contacter. Au plaisir, FG
  13. Bonjour à tous, Je suis français. J'habite à Vancouver avec mon conjoint de fait (canadien) depuis décembre 2014 (visiteur). Je suis en instance de divorce en France, mais comme je suis séparé légalement depuis plus de 12 mois d'avec mon ex femme, je peux être conjoint de fait au Canada. J'ai 2 enfants à charge à la charge de leur mère par décision du juge français. Notre demande de parrainage pour ma résidence permanent est arrivée à Mississauga le 1er Mars 2016. Mon ex refuse la visite médicale pour les enfants. Je les ai déclaré, précisé qu'ils ne m'accompagneront pas, j'ai fourni tous les échanges de mails à ce sujet avec mon ex et j'ai signé avec mon avocat à Vancouver le document "Declaration of Regulation 117 9d, indiquant que je reconnaissais les conséquences de non possibilité de parrainer les enfants dans le futur. Bref.... Avec tout ça, j'ai pris un avocat car j'ai cru que j'allais devenir fou !!! Il a été très efficace et précis dans son travail et a constitué notre dossier complet avec beaucoup de professionnalisme. En clair, je voulais savoir si il y avait des nouvelles sur les délais des parrainages à Paris (nous demandons le parrainage à l'extérieur du Canada). Et puis, si il y a d'autres personnes dans mon cas (divorce, enfants qui ne viennent pas, ex récalcitrant etc...), bienvenue ici ! Nous pourrons échanger nos expériences ! Au plaisir de vous lire bientôt, Pierre337 Vancouver BC
  14. Même palmarès que l'année dernière : selon le tout récent classement annuel 2016 des meilleures villes au monde de Mercer, la ville canadienne de Vancouver offre la meilleure qualité de vie en Amérique du Nord et elle arrive même 5e au niveau mondial. À lire en détail : "Enquête internationale Mercer 2016 sur la qualité de la vie" ou le classement des meilleures villes du monde (en anglais). Cette année, 230 villes sont concernées dans cette enquête qui englobe les principales capitales internationales mais aussi un certain nombre de villes plus modestes, à travers le monde, accueillant également des expatriés. Au palmarès du classement on retrouve Vienne (Autriche) en haut du panier : la première ville à offrir la meilleure qualité de vie au monde. Zurich (Suisse) arrive en deuxième position, suivie d’Auckland en Nouvelle-Zélande, et de Munich en Allemagne. Le même podium que l'année passée. Dans l’ensemble, les villes de l'Amérique du Nord, particulièrement celles du Canada, offrent selon Mercer, un niveau de qualité de vie élevé et constituent des destinations de travail intéressantes pour les travailleurs expatriés et les entreprises qui les emploient. Le Palmarès des villes d'Amérique du Nord en 2016 : 1 Vancouver, Canada (#5 mondial) 2 Toronto, Canada (#15 mondial) 3 Ottawa, Canada (#17 mondial) 4 Montréal, Canada (#23 mondial) 5 San Francisco, USA (#28 mondial) Quant à la France, pour info, Paris ne se classe qu'à la 71e place. Et la dernière ville de ce classement mondial est... Bagdad (#230). À quoi sert ce classement ? Mercer établit ce classement dans le but d'aider les gouvernements mais aussi les entreprises multinationales à rémunérer convenablement leur personnel lorsqu'il est affecté à l'international: ce qui nous intéresse en tant qu'expatriés. A noter que pour élaborer le classement, Mercer a utilisée New York comme référence (c'est aussi le siège de la firme). New York est associée à l’indice de référence de 100 points.
  15. MorganeJ

    Visa de Touriste

    Bonjour a tous !J'aimerais des retours d'experiences vis a vis d'une demande de visa de Touriste pour le Canada.Mon ami, Algerien resident en France, aimerait venir me voir a Vancouver pour 2 mois.Est-ce que quelqu'un a deja eu a faire une demande de visa de touriste ?Quelles sont les etapes ? Doit-il acheter son billet d'avion aller-retour AVANT de faire la demande ?Que peut-on faire pour mettre toutes les chances de notre cote pour que sa demande soit acceptee ?J'apprehende un peu peur que son application soit refuse Que peut-on faire pour aider a prouver qu'il retournera bien en France apres les 2 mois au Canada ?Il est en demande de naturalisation donc je pense que ca jouera en notre faveur mais mis a part ca, nous n'avons rien qui puisse prouver qu'il retournera en France (il est sans emploi en ce moment, pas de bien immobilier en France, pas d'enfants).Des idees de "preuves" a fournir pour aider notre dossier ?Je comptais lui faire une lettre d'invitation mais je ne sais pas si ca suffira. Pour ma part, je suis en demande de RP avec le meme emploi depuis 3 ans en CDI.Merci pour votre aide !
  16. Selon un tout récent classement du New York Times, le Canada fait partie des 52 endroits à visiter en 2016 avec Toronto à la 7e place, suivi plus loin des Îles du Golfe du côté de Vancouver à la 50e place. Palmarès à lire au complet, avec de belles images en passant, ici : http://www.nytimes.com/interactive/2016/01/07/travel/places-to-visit.html
  17. Bonjour tt le monde, J'ai le statut RP à québec et habite à montréal. Je veux déménager dans la région de vancouver car j'ai plus d'opportunité de boulot et de connaissances là bas. 1) Est-ce que c'est possible d'installer dans une autre région avec la carte RP québec? 2) Pour l'assurance maladie? est-ce que j'ai le droit de bénéficier une assurance équivalente ici (comme carte soleil)? 3) Est-ce qu'il faut signaler la situation à CIC? merci d'avance,
  18. Direction Vancouver, le paradis vert de l'Amérique du Nord Nichée entre montagnes et océan Pacifique, la capitale de la Colombie britannique incarne l’esprit bobo-bio par excellence, mêlant respect de la nature et douceur de vivre. Devenant même le nouvel eldorado du tourisme écolo-urbain. Go West ! Photos : Andrew Querner par Dorane Vignando Ce 22 juillet, à 8 heures du matin, Mary Pynenburg a déjà posté l’image sur Twitter : un faon trottine gaiement à l’intersection deGranville et Nelson Street, au cœur des luxueuses tours deYaletown. Pas de quoi affoler les habitants. À Vancouver, on vit la nature en pleine ville. Le natif et romancier Douglas Coupland dit qu’il a passé sa jeunesse à parcourir le globe à la recherche d’une meilleure ville que la sienne, mais qu’il est rentré chez lui bredouille. Vingt ans plus tard, rien n’a changé : le port de la côte ouest canadienne continue de figurer systématiquement au hit-parade des métropoles offrant la meilleure qualité de vie au monde. Il faut dire que le décor s’y prête : une baie grandiose avec des îles sur fond de montagnes boisées et de glaciers, des bateaux de pêche et des buildings, des hydravions et des kayaks, des bus électriques et des vélos, des filles sur paddle et des papis à skateboard. Et cet incessant défilé de corps en Lycra, tapis de yoga sous le bras… Sport, mer, nature : l’équation fait fantasmer tous les fans d’outdoor. Le Lynn Canyon Bridge, pont suspendu à 50 mètres au dessus de la rivière située dans le nord de Vancouver Vancouver est une ville particulière en Amérique du Nord. Ici, on privilégie les piétons et les cyclistes, on skie l’hiver à vingt minutes du centre-ville, et l’été, on muscle ses mollets sur des ponts suspendus dans la forêt. On organise aussi des soirées barbecues à la plage ou un jogging matinal le long du Sea Wall, célèbre corniche de 9 kilomètres qui entoure le Stanley Park, un des plus grands poumons verts du monde. On y trouve de tout : des sentiers sauvages, des lacs, des totems amérindiens, un aquarium, un théâtre, une piscine en plein air, des plages et la vue sur la skyline traversée par un aigle pour les plus chanceux. Cité bohème Avec près de 70 nationalités différentes, cette ville est un "grand saladier" comme aime la définir Subhan, chauffeur de taxi pakistanais. Elle a de tout temps accueilli immigrants aux origines les plus diverses, attirés hier par le chant des sirènes des industries de la pêche, du bois et de l’extraction minière, aujourd’hui par son dynamisme économique, son ouverture, son art de vivre. Promoteurs venus d’Asie, jeunes loups de la finance, néo-hippies en mal de grands espaces, étudiants en développement durable, la ville attire comme un aimant et met en scène la terre entière. Elle est d’ailleurs devenue un lieu de tournage très prisé pour les blockbusters hollywoodiens à l’instar de X-Men, Twilight ou Fifty Shades of Grey. Deadpool, le dernier blockbuster en date, tourné à Vancouver. Influencée par sa voisine Seattle, bastion de la contre-culture américaine, Vancouver cultive cet esprit bohème-cool qui fait toute la réputation de la côte ouest. À West End, dans le quartier gay, les garçons se rencontrent sur Davie Street, vont danser dans d’anciens cinémas pornos transformés en clubs et dînent dans des restos grecs ouverts jusqu’à l’aube. Dans l’historique Gastown, les boutiques de créateurs ont investi les élégants bâtiments victoriens rescapés de la démolition entreprise à la fin des années 1960 et voisinent avec les studios de production, les food-trucks carrossés et bars à bières artisanales. Un food-trucks de Vancouver Pour les embruns, direction le Waterfront où les gros cargos XXL remontent le bras de mer et croisent les paquebots de croisière en partance pour l’Alaska. Plus au sud, Granville Island est un îlot paisible avec son marché couvert, ses maisons flottantes, sa cimenterie que dominent les silos, repeints par le street artiste brésilien Os Gemeos à l’occasion de la biennale d’art contemporain. Les hipsters, eux, se retrouvent à Soma (South Main St), traînant leur barbe dans les librairies de seconde main, les coffee shop végétariens et les rades vintages. Le Jonathan Rogers Park, dans le quartier de Mount Pleasant, repaire des hipsters adeptes du vélo et des bières locales. Il y a encore peu, les artistes et étudiants fauchés de ce quartier popu vivaient dans de petites maisons aux loyers modérés et fumaient leurs joints – la municipalité est très permissive sur la consommation et vente de cannabis – sur des terrasses tranquilles, aujourd’hui squattées par une nouvelle faune bobo-écolo qui fait exploser les prix. Ici aussi, tout se gentrifie. Les vieux immeubles de Chinatown, les anciens repaires hippies de Kitsilano, les rues ombragées de Mount Pleasant et même le quartier de Downtown Eastside, considéré comme l’un des quadrilatères les plus pauvres du Canada avec ses sans-abris, prostituées et toxicomanes. Et que dire de Yaletown, ancien quartier industriel vendu à un magnat de Hongkong pour 145 millions de dollars, qui y a construit des tours de verre aujourd’hui investies par les plus riches ? Agacé, le journaliste Douglas Haddow, collaborateur de The Guardian et de AdBusters, remarque. Source et suite
  19. Le Top 5 de cette année : 1. Melbourne, Australia 2. Vienna, Austria 3. Vancouver, British Columbia 4. Toronto, Ontario 5. Adelaide, Australia 5. Calgary, Alberta Source : Radio-Canada du 18 août 2015 http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2015/08/18/001-calgary-toronto-vancouver-meilleures-villes-monde-2015-economist.shtml
  20. Les Français et expats de Vancouver seront heureux d'apprendre la nouvelle
  21. Notre blogueur de Vancouver nous présente un beau tour d'horizon de ce qu'on peut faire à Vancouver cet été ou lors de tout voyage touristique. http://www.immigrer.com/blog/didiervancouver/5709-quoi-faire- À lire en page d'accueil.
  22. Bonjour, Je souhaite m'installer au Canada, a priori à Vancouver car je crois que c'est là que le climat est un des plus agréables pour les frileux .... J'ai voulu faire une demande de PVT mais l'ouvertue des quotas est tombée le jour de mes 36 ans...et je ne rentre plus dans les cases!! Je suis donc retourner sur le site cic.gc.ca pour voir les autres possibilités pour travailler. Et là ça devient compliqué pour moi!! - je pourrais à ce que je comprends, faire une demande d'entrée express = *j'ai fait un test d'admissibilité, apparemment il faudrait que je fasse valider mon niveau en langues anglaise & française pour pouvoir faire cette demande...mais où? je ne sais pas! Et surtout dois-je réellement faire valider mon niveau de français en étant française? *l'entrée express classe les postulants dans différents métiers = je suis praticienne bien-être, je fais donc depuis cette année des massages et des soins énergétiques...même si auparavant j'ai travaillé pendant une dizaine d'années dans le milieu culturel...mais je ne souhaite plus y travailler. Est-ce plus judicieux de me positionner sur mon ancien métier pour voir mes chances d'immigrer cette année tout en ayant réellement la possibilité sur place de changer de voie? - je pourrais autrement faire une demande de travailleur autonome: mais leur définition est peut-être différentes de la mienne : je ne suis pas dans le secteur sportif ni culturel (même si j'ai participé à des événeemnts internationaux pendant 2 ans avant de me reconvertir) mais dans le bien-être. Si cette solution ne fonctionne pas non plus, y a-t-il une autre possibilité d'immigrer? Ou est-il plus simple d'être autoentrepreneur au Québec? ...avec un climat pas trop froid!!:) Merci pour votre aide...je fais des recherches depuis l'an dernier et à chaque fois il y a un problème... Audrey
  23. Fanny Jonathan

    création d'entreprise au canada (Vancouver)

    Bonjour, Je me présente car c'est ma première fois sur ce forum qui est vraiment utile Alors, nous sommes un couple, Jonathan et fanny, nous sommes deux chefs d'entreprise nous avons donc une entreprise en France ( Perpignan), de la restauration rapide haut de gamme. Je suis diplômé du cap de pâtissier et j'ai obtenu ma mention complémentaire, Fanny est diplômée d'un bac Es MTB Je ne parle pas trop anglais mais fanny connait les bases. Voila pour les présentations Maintenant voici notre petite question .... Comme l'indique le titre, nous voulons donc créer notre entreprise au canada, plus précisément à Vancouver ( climat un peu plus doux.) mais la question est la suivante: comment cela se passe ? Comment réaliser une étude de marché, est ce que un bail 3 6 9 existe là bas ? Peut-on travailler à coté, au debut, pour subvenir à nos besoins? Faut-il un apport et si oui de combien ? Nous voulons partir pour les 3 raisons suivantes: La fiscalité française est horrible Nous voulons vivre une nouvelle aventure Nous voulons être dans un pays heureux et optimiste ( je veux pas fâcher, je généralise beaucoup ). Merci beaucoup à vous et si nous pouvons avoir des avis aussi de français qui ont ouvert une entreprise au canada et qui peuvent partager leur experience, c'est avec plaisir.
  24. Bonjour, Je souhaite m'installer au Canada, a priori à Vancouver car je crois que c'est là que le climat est un des plus agréables pour les frileux .... J'ai voulu faire une demande de PVT mais l'ouvertue des quotas est tombée le jour de mes 36 ans...et je ne rentre plus dans les cases!! Je suis donc retourner sur le site cic.gc.ca pour voir les autres possibilités pour travailler. Et là ça devient compliqué pour moi!! - je pourrais à ce que je comprends, faire une demande d'entrée express = *j'ai fait un test d'admissibilité, apparemment il faudrait que je fasse valider mon niveau en langues anglaise & française pour pouvoir faire cette demande...mais où? je ne sais pas! Et surtout dois-je réellement faire valider mon niveau de français en étant française? *l'entrée express classe les postulants dans différents métiers = je suis praticienne bien-être, je fais donc depuis cette année des massages et des soins énergétiques...même si auparavant j'ai travaillé pendant une dizaine d'années dans le milieu culturel...mais je ne souhaite plus y travailler. Est-ce plus judicieux de me positionner sur mon ancien métier pour voir mes chances d'immigrer cette année tout en ayant réellement la possibilité sur place de changer de voie? - je pourrais autrement faire une demande de travailleur autonome: mais leur définition est peut-être différentes de la mienne : je ne suis pas dans le secteur sportif ni culturel (même si j'ai participé à des événeemnts internationaux pendant 2 ans avant de me reconvertir) mais dans le bien-être. Si cette solution ne fonctionne pas non plus, y a-t-il une autre possibilité d'immigrer? Ou est-il plus simple d'être autoentrepreneur au Québec? ...avec un climat pas trop froid!!:) Merci pour votre aide...je fais des recherches depuis l'an dernier et à chaque fois il y a un problème... Audrey
  25. Notre blogueuse de Vancouver nous parle du système de santé dans la province la plus à l'ouest du Canada. À lire en page d'accueil. http://www.immigrer.com/blog/blueberry/5639-systeme-de-sante-en-colombie-britannique Bonne lecture !
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles