Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'location'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 28 results

  1. Bonjour, Étant futur nouvel arrivant sur Montréal (installation prévu Fin Mai 2016), vient l'heure de trouver un logement pour ma petite famille (nous sommes 4). Beaucoup de gens sur les forums vantent les sites de locations d'appartement suivant : www.kijiji.com, www.lesPAC.com ou encore les www.louer.ca Pour ma part nous regardons depuis environ 3/4 semaines et je trouve que ces sites ne sont pas très bien fait, les prix sont sur des fourchettes très larges, les critères de recherches sont assez pauvre (il n'y a pas possibilité sur kijiji de filtrer par quartier !!!!). Bref pas très engageant. On lit aussi beaucoup de chose sur les proprios qui demandent des mois de cautions alors que c'est interdit, des garanties diverses et variés et comme on y connait pas grand chose et même si j'ai plutôt tendance à faire confiance pour ce genre de sujet je n'aimerais pas avoir de mauvaises surprises. Puis une connaissance là-bas ma parlé de REMAX et d'autres courtiers en immobilier. Je les ai contacté et ils ont bien ciblé notre demande et m'ont envoyé de suite quelques biens qui rentrent dans nos cordes. Cette solution me semble assez sécuritaire et plus simple car pas besoin de contacter 10 ou 20 proprio et de caler des RdV à droite ou à gauche. Néanmoins la courtière de chez REMAX me dit que nous en tant que locataire nous n'aurons rien à payer que les frais sont en général à la charge du propriétaire qui fait appelle à eux ? En France les deux payent et en général un mois de loyer... Il y a finalement tellement de gens qui parlent de kijiji que j'en suis rendu à être méfiant. Si vous pouvez me faire partager votre expérience sur votre première location à Montréal et si vous connaissez un peu le fonctionnement des agents immobiliers à Montréal je suis preneur. D'avance merci à tous,
  2. Les loyers de Sherbrooke parmi les plus bas au Canada PUBLIÉ 28 novembre 2017 À 12 H 08 Selon une enquête publiée par la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL), Sherbrooke est l'une des villes au Canada où il en coûte le moins cher se loger. Le coût moyen d'un loyer est de 631 $. Sherbrooke arrive derrière Trois-Rivières (594 $) et Saguenay (605 $). Quant au taux d'inoccupation des logements, il se situe à 5,3 %, un peu plus haut que la moyenne provinciale qui est de 3,4 %. Ce nombre de logements inoccupés inquiète grandement le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL). « On est étonné de voir qu'il y aurait eu une baisse du taux d'inoccupation alors que les prévisions parlaient d'une augmentation. On ne sent pas une diminution sur le terrain. Les propriétaires ont de la difficulté à louer leur logement. Il faut savoir que 5,3 % de taux d'inoccupation, ça reste très élevé », nuance la directrice adjointe au RPHL, Annie Lapointe. suite et source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069956/les-loyers-de-sherbrooke-parmi-les-plus-bas-au-canada
  3. Bonjour ts le monde, Je reviens vers vous comme d'habitude pour pouvoir répondre à une question qui me tracasse depuis un bail et qui porte sur votre premier habitat au canada. Je vais venir pour la première fois fin juillet, et j'arrive pas à trouver un logement acceptable et temporaire pour mes premières démarches sur place. Du coup, je reviens vers vous pour demander quelques astuces et si vous me conseillez de prendre une sous location(que j'ai pas reussi à trouver jusqu'à mnt). Toute information peut être utile . Merci bcp et bn journée.
  4. Depuis 1986, j'importe des véhicules d'Europe, puis depuis 1985 des tentes de toit Autohome. J'envisage ma retraite, et je recherche un associé qui reprendra graduellement mon entreprise. Connaître le marché de l'automobile en Europe est un atout, tout s'apprend, mais il faudra parler français anglais, et allemand, voire italien pour bien travailler. (Avec internet, il est très facile de comprendre les langues maintenant.)
  5. Bonjour, Est ce quelqu'un à une piste pour une location temporaire à Quebec Ville à partir d'Avril 2017 ?
  6. Bonjour a Tous, On m'a offert un emploi permanent, mais je dois déménager avec ma famille d'Ottawa à Montréal. Je cherche à louer dans un quartier anglophone. Je peux me permettre un loyer de 1200 per mois avant de décider d’acheter une maison. Pourriez – vous me suggérer quelque pistes, conseils, contacts, ect… Santini
  7. Combien va vous coûter votre loyer au Québec, ou dans le reste du Canada. Vous aimeriez savoir si certaines villes sont plus abordables que d'autres. Et bien c'est possible d'avoir une idée précise et une vue d'ensemble grâce aux différents graphiques et cartes que nous avons épluchés pour vous. On s'aperçoit tout d'abord que le Québec s'en tire plutôt bien, en ce sens que le prix des loyers y est relativement plus bas que dans le reste du Canada. Si on regarde d'un peu plus près, certaines villes au Québec sont carrément moins chères que d'autres, bien sûr il y a le facteur emploi, vous ne souhaitez pas vous installer dans une ville seulement parce que les loyers y son plus abordables sans que vous puissiez y trouver une job. Alors nous avons extrait quelques graphiques du site Rentseeker qui mettent en perspective toutes ces informations très pertinentes pour des futurs nouveaux arrivants. Pour commencer, regardons un plan d'ensemble au Canada Pour un studio 1 chambre 2 chambres 3 chambres Vous le savez certainement, Vancouver est depuis longtemps une des villes les plus chères au Canada. Le marché de l'immobilier a grimpé en flèche et est resté très au dessus de la moyenne nationale. Et maintenant, regardons de plus près au Québec Studio 1 chambre 2 chambres 3 chambres On remarque que Montréal n'est pas la ville la plus chère, alors que Trois-Rivières est celle qui offre les loyers les plus bas. Et surprise, Laval serait la ville du Québec la plus chère, devant Montréal. J'espère que tout ceci va vous éclairer, et peut-être vous aider à vous orienter. N'hésitez pas à commenter si vous avez des expériences ou des observations à nous faire part, je suis sûr que ce sera utile à tout le monde.
  8. Payez-vous votre loyer plus cher que les autres? Exclusif - Que vous habitiez un studio au centre-ville ou que vous cherchiez un 5 1/2 dans Hochelaga, comment savoir si le prix du loyer se situe dans la moyenne du quartier? Nous avons épluché près de 10 000 annonces publiées sur Kijiji pour vous guider. Une chronique de Pasquale Harrison-Julien du Grand Montréal Nos données font ressortir d'importants écarts de loyers entre les quartiers. Elles permettent aussi de mesurer l'impact des condos neufs sur les loyers et de constater que les logements affichés sont 20 % plus chers que la moyenne des appartements déjà occupés. la suite ici : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/06/14/004-loyer-abordable-kijiji-annonces-prix-logements-location.shtml les cartes interactives sont intéressantes
  9. Message de la modération Comme c'est écrit dans le sujet épinglé dans cette section: ce n'est pas la section des petites annonces.
  10. Des proprios peu scrupuleux profitent de la naïveté des nouveaux arrivants : Les Français sont des proies faciles Plusieurs propriétaires profitent de la naïveté des immigrés en leur demandant des sommes extravagantes Paiement de plusieurs mois de loyer d’avance, dépôts de garantie, supplément pour le ménage: des propriétaires montréalais violent délibérément la loi lorsqu’ils s’apprêtent à louer leur logement à de nouveaux arrivants, notamment des Français. Au cours des derniers mois, Le Journal a réalisé une enquête auprès de 21 propriétaires montréalais, muni parfois d’une caméra cachée. Les deux tiers d’entre eux ont imposé des clauses interdites par la loi à la journaliste française qui s’est fait passer pour une nouvelle immigrée à la recherche d’un appartement. Approchés ensuite par une journaliste québécoise, la plupart des propriétaires ont soudainement assoupli leurs conditions. « Stressant » Le gérant d’un immeuble, rue Saint-Hubert, dans Rosemont–La-Petite-Patrie, a par exemple demandé un acompte de 500 $ et le paiement du dernier mois de loyer en argent comptant — le tout en plus du premier mois (715 $) — à la journaliste française. En revanche, lorsque la Québécoise l’a contacté, M. Parent ne lui a demandé que l’acompte de 500 $ — qui demeure toutefois illégal. Cette pratique à deux vitesses est d’autant plus discutable que beaucoup de futurs locataires étrangers ignorent tout de la législation provinciale en matière de logement. Après avoir contacté plusieurs propriétaires, Le Journal a également recueilli plus d’une dizaine de témoignages de jeunes immigrés français qui ont eu des difficultés à louer un appartement. Lorsqu’il est arrivé à Montréal en décembre 2011, Pierre (nom fictif) a dû donner 15 chèques postdatés à sa propriétaire, plus un 16e de 120 $ pour le ménage, systématiquement encaissé au terme du bail, bien qu’il eût rendu l’appartement lavé et propre. « Vous les Français » «J’ai été surpris. Mais quand tu arrives ici, tu ne sais pas trop, tu te dis que c’est comme ça que ça fonctionne», dit-il. Selon lui, son ancienne propriétaire a profité de sa situation d’immigré. «Elle m’a carrément dit: “Vous, les Français, vous avez tous des comptes blindés”», rapporte le jeune boulanger, Stéphane Labouille, un autre Français arrivé en septembre, s’est lui aussi heurté à quelques obstacles dans sa quête d’un logement. «Il fallait donner le mois de loyer à venir, plus deux mois de sécurité. Nous savions qu’ils n’avaient pas le droit de demander ça», confie-t-il. Se renseigner avant Même scénario pour Mathieu (nom fictif), débarqué il y a tout juste huit mois, emploi d’ingénieur en poche. «Vous êtes Français, vous n’êtes pas solvable, il faut me verser une caution», lui a demandé le propriétaire d’un logement sur la rue Christophe-Colomb. Ce dernier exigeait le paiement de six mois de loyer (645 $/mois) à l’avance. Un autre ponctionnait une caution de 500 $. «J’ai dit non. C’est irrespectueux. Six mois de loyer, c’est une insulte. Pourquoi ne pas lui donner un bras en garantie aussi? a-t-il réagi. Moi, je me conforme à toutes les lois de l’immigration, j’ai un travail, je paie mon loyer, mes impôts.» Le Français de 27 ans met en garde les nouveaux immigrants de se renseigner avant d’accepter n’importe quoi... Suite et source : http://www.journaldemontreal.com/2015/01/24/les-francais-des-proies-faciles
  11. Airbnb à Montréal : surtout sur le Plateau, à prix variés Mise à jour le mercredi 10 décembre 2014 à 17 h 38 HNE Exclusif - EN CHIFFRES - Louangé par les uns, détesté par les autres, Airbnb a transformé n'importe qui en aubergiste potentiel. Mais qui sont les Montréalais qui louent leur appartement ou leur chambre? Combien se louent ceux-ci? Radio-Canada a extrait les données du site pour les faire parler. Une chronique de Pasquale Harrison-Julien, du Grand Montréal 1. Toutes les annonces à Montréal Premier constat : les touristes qui veulent venir à Montréal ont le choix entre 4372 annonces sur Airbnb. L'essentiel des locations disponibles se trouve dans les quartiers centraux. Chaque bulle ci-dessous représente une annonce. Explorez la carte avec votre souris. Pour regarder la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici. Si l'on plonge plus en détail dans les données, on s'aperçoit que les locateurs préfèrent ne pas partager leur espace avec des voyageurs. En effet, les résidences entières sont la catégorie la plus représentée à Montréal (3286, comparativement à moins de 1000 chambres individuelles et moins d'une centaine de chambres partagées). En moyenne, les résidences se louent 113 $ la nuit, comparativement à 42 $ pour une champbre individuelle. http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2014/12/10/002-un-portrait-airbnb-locateurs-montreal-hebergement-legal-illegal.shtml
  12. Bonjour, Après 4 formidables années passées au Québec (Montréal puis Québec maintenant), nous allons rentrer en France fin décembre. Les raisons de ce retour feront peut-être l'objet d'un prochain post, pourquoi pas? C'est donc une bonne opportunité pour des nouveaux arrivants de faire des bonnes affaires car nous liquidons tout!! Entre autres: un Jeep Patriot 2007 parfaitement entretenu (factures à l'appui, révision complète faite hier), moins de 100,000kms, pneus hiver montés et pneus été fournis, une belle maison spacieuse à louer à Cap-Rouge sur le bord du fleuve près des commerces, ponts et autoroutes, idéale pour une famille, loyer très correct et très économique en hydro, tout le mobilier (lits, canapés, luminaires, meubles, ...) et les électros, des affaires de bébé (0 à 1 an), et encore pleins de bonnes affaires!! Contactez moi en message privé pour plus d'infos!
  13. Bonjour, Je cherche a ceder mon bail d'un 3 1/2 en centre ville (Place des arts), a partir du mois d'octobre. Depart en Urgence et retour en france. j'ai pas mal de meubles a vendre, pour plus d'infos : voir l'annonce Kijiji : http://www.kijiji.ca/v-appartement-condo-3-1-2/ville-de-montreal/urgent-beau-3-1-2-place-des-art-disp-1er-octobre-ou-mi-sept/1006990734?enableSearchNavigationFlag=true XXXXXXXXXXXXXXXX Message de la modération Communication en MP SVP. Merci
  14. BONJOUR A TOUS ! Dans exactement un mois, je serai locataire d'un studio meublé situé dans l'immeuble appelé "Appartements Le Montaigne." Cet immeuble est situé à 5 minutes à pieds de la station de métro Guy-Concordia, à Montréal (Chemin de la Côte des Neiges). Quelqu'un a-t-il déjà visité cet immeuble, voire louer dans cet immeuble? Je recherche des avis et témoignages sur l'immeuble, sur l'attitude de ces gestionnaires, sur le voisinage et sur le quartier ! Merci infiniment par avance ! Je compte su vos lumières ! Amicalement, Mai Jolie.
  15. Publié le 11 juin 2014 à 15h02 | Mis à jour le 12 juin 2014 à 06h58 Montréal et Québec: de moins en moins d'appartements libres Agrandir Le loyer moyen des appartements de deux chambres s'est élevé à 709$ en avril au Québec, une hausse de 2,2% sur un an. Il atteint 742$ à Montréal (+ 2,3%) et 766$ à Québec (+ 1,5%). PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE Ajouter PARTAGE Meilleurs Taux Hypothèques au Québec Taux en vigueur: 18 juin 2014 1 an – Fixe2,64 %3 ans – Fixe2,59 %5 ans – Fixe2,89 %10 ans – Fixe3,90 %3 ans – Variable2,60 %5 ans – Variable2,35 % Plus de taux À LIRE AUSSI Miser sur la Ville reine Retour en vogue des forestières La Caisse veut se concentrer sur ses trois hôtels de luxe au Québec L'ascension des dépenses municipales... et de vos taxes Fiera Capital voit grand aux États-Unis SUR LE MÊME THÈME FRAPRU Société canadienne d'hypothèques et de logement Société du Plan Nord François Saillant Philippe Couillard Immobilier Urbanisme DU MÊME AUTEUR Immobilier au Canada: le prix moyen franchit les 400 000$ Griffintown: Devimco à la chasse aux terrains Montréal et Québec: de moins en moins d'appartements libres Un distributeur accuse Renaud-Bray «d'importation illégale» Grands événements: Québec veut une étude rigoureuse sur les retombées MAXIME BERGERON La Presse Après l'importante pénurie de logements du début des années 2000, les taux d'inoccupation se sont stabilisés entre 2,5% et 3% depuis plusieurs années au Québec. Or, la tendance semble bel et bien repartie vers le bas à Montréal et dans la Vieille Capitale, ce qui inquiète les groupes de locataires. Tour d'horizon. Le taux d'inoccupation des logements est passé de 3% à 2,7% depuis un an dans le Grand Montréal, selon un rapport publié hier par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). À Québec, le taux a reculé de 2,2% à 1,8%, tandis qu'il s'est établi à 2,9% pour l'ensemble de la province (- 0,2%). Pourquoi un tel repli? David L'Heureux, analyste de marché à la SCHL, souligne que le ralentissement du marché de la revente immobilière a ravivé l'intérêt pour la location d'un appartement. «Ça pourrait aussi ramener un intérêt pour la construction locative», a-t-il souligné àLa Presse Affaires. La SCHL s'attend à un taux d'inoccupation moyen de 2,5% l'an prochain à Montréal. 709$ Le loyer moyen des appartements de deux chambres s'est élevé à 709$ en avril au Québec, une hausse de 2,2% sur un an. Il atteint 742$ à Montréal (+ 2,3%) et 766$ à Québec (+ 1,5%). La province francophone affiche toujours le loyer mensuel le plus bas au Canada, rappelle la SCHL. En Ontario, les locataires doivent en moyenne débourser 1072$, comparativement à 1190$ en Alberta, 1090$ en Colombie-Britannique et 959$ en Nouvelle-Écosse. Aubaines c. loyers exorbitants Les variations régionales sont immenses entre les villes les moins chères et les plus chères du pays. On note aussi d'importantes disparités dans les taux d'inoccupation. Des locataires inquiets Les données diffusées hier par la SCHL ne comportent «rien d'encourageant» pour les locataires, fait valoir le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). L'organisme s'inquiète de la baisse du taux d'inoccupation à Montréal et à Québec, en particulier pour les grands logements de trois chambres. «Alors qu'il y avait une embellie ces dernières années, ça devient plus difficile pour les familles, a indiqué François Saillant, porte-parole du FRAPRU, en entretien à La Presse Affaires. Le taux d'inoccupation est passé de 3,4% à 2,1% à Montréal; ça risque d'être difficile le 1er juillet.» Proprios insatisfaits Le discours de l'Association des propriétaires du Québec (APQ) est à l'opposé de celui des locataires. L'organisme déplore des taux d'inoccupation «élevés», et la concurrence de plus en plus féroce des condos offerts en location par leurs propriétaires-investisseurs. L'APQ dénonce du même souffle la méthode «désuète» de fixation des loyers, qui ne permet pas aux proprios de rénover adéquatement les logements pour attirer des locataires. «Le peu d'argent qu'ils gagnent doit être réinvesti pour maintenir des logements salubres et sécuritaires», souligne le groupe dans un communiqué. Hans Brouillette, porte-parole de la CORPIQ, estime pour sa part qu'il est difficile pour un nouveau propriétaire de rentabiliser son investissement à Montréal. Le prix médian d'un «plex» de deux à cinq logements s'élève à 442 000$ dans la métropole. http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201406/11/01-4774956-montreal-et-quebec-de-moins-en-moins-dappartements-libres.php
  16. Bonjour, Je souhaite faire une visite de prospection avant de m'installer à Montréal et je souhaite savoir quels sont les bons plans pour recevoir son courrier (RP, NAS,..) si on a pas l'adresse postale d'ami ou de logement sur place. Est-ce possible de louer une boîte postale à la poste pour franchir la première étape (adresse est demandée pour chaque nouvel arrivant par l'officier d'immigration)? Car je souhaite avoir mes papiers lors de mon retour après le séjour de prospection pour ne pas perdre de temps et rester bloquer pendant 2 mois ou plus. Merci à tous
  17. Avec les réformes des retraites qui se profilent, la tendance est à l’investissement immobilier, mais pas n’importe où ! Avec la hausse de la fiscalité et la baisse des rendements, les Français envisagent de plus en plus d’investir outre-Atlantique et nos cousins au Canada représentent une terre d’accueil qui attire la population de l’Hexagone. Peut-on investir au Canada à distance ? Si vous décidez d’investir dans l’immobilier au Canada, vous pouvez percevoir des revenus de location sans y être résident. Il faut cependant respecter certaines règles de conformité fiscale, sinon vous pourriez rencontrer des difficultés lors de la vente de vos biens. Mais concrètement, comment ça se passe ? À titre de non-résident, vous devez d’abord demander un certificat de conformité lors de la disposition d’un bien canadien imposable. La plupart du temps, un non-résident qui perçoit un revenu de location est redevable d’impôts au Canada à un taux de 25 % calculé sur le montant brut du loyer perçu pendant l’année se terminant au 31 décembre. Aucune dépense liée à l’immeuble locatif n’est alors prise en considération, même s’il est déficitaire. Mais en vertu de laLoi de l’impôt sur le revenu, le non-résident peut choisir d’être redevable d’impôts sur le revenu net de location, déductions faites des dépenses admissibles. Le taux d’imposition ne sera plus de 25 %, mais calculé à des taux d’imposition graduels similaires à ceux dont bénéficient les résidents du Canada. Pas d’avantage fiscal de type SCI au Canada ! Lors de la vente, le Canadien sera imposé sur la moitié du gain en capital, selon sa fourchette d’impôt. Au Canada, contrairement à la France, il n’y aucun avantage fiscal équivalent à une SCI (Société civile immobilière) lors d’un investissement immobilier. Qu’en est-il du marché immobilier ? Comme en France, les prix des immeubles de rapport ont explosé ces dix dernières années et sont désormais très élevés par rapport au revenu net qu’ils peuvent générer. À Montréal, la valeur des immeubles a été multipliée par trois depuis 2001 et les taxes ont suivi l’inflation. Malgré tout, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prévoit une remontée des ventes dès 2014 et dit s’attendre à une progression de 4,5 % de la revente. Et au niveau de la location ? En ce qui concerne les lois qui protègent les locataires, c’est au Québec où les locataires résidentiels sont les mieux protégés par la Régie du logement du Québec. Contrairement à la France, on ne peut pas exiger trois mois de loyer d’avance ou résilier le bail pour différentes raisons. Il faut toujours se présenter au tribunal de la Régie du logement en cas de litige. Une loi très protectrice des locataires au Québec ! Lire la suite
  18. Pour cause de retour en France, nous proposons la reprise du bail d’un grand 5 1/2 à 850CAD/mois (605Euro) chauffage compris à 2 minutes à pied du marché Hochelaga-Maisonneuve plus la reprise des meubles en place (valeur du lot neuf : plus de 6 000CAD vendu 3 000Eur). La location : Au 1er étage d’une maison Typique québécoise (plancher de bois franc, hauteur sous plafond, vitraux et salon double), l’appartement comprend cuisine, salle de bain, chambre fermée, chambre ouverte, salon double, sas d’entrée, balcon donnant sur un jardin et de nombreux rangements. Chauffage centralisé (radiateur à eau chaude) compris dans le loyer. Le loyer est de 850CAD/mois et le bail jusqu’au 1er juillet (vous pourrez ensuite décider de rester ou de changer d’appartement). Disponible courant février 2014. À proximité : 20 minutes de Berry Uqam par la piste cyclable, 30 minutes en transport en commun, 12 minutes à pied du centre olympique et du métro Pie IX (2 minutes en bus); depuis le métro Pie IX, 20 minutes du centre-ville. À proximité du marché Hochelaga-Maisonneuve (boulangerie, fruiterie, boucherie, fromagerie…), un super marché Métro, rues commerçantes : Ste Catherine et Ontario (magasins tous genres et restaurants). Loisir : centre olympique (cinéma,piscine, centre sportif), le biodôme et planétarium, le Jardin botanique, le stade Saputo de l’impact de Montréal et le parc Maisonneuve. Lot de meubles et d’électro Un lot de meubles IKEA avec facture à l’appui pour 3 000 Euros (+ notices pour montage démontage) valeur à l’achat de plus de 6 000CAD allant des petits accessoires de la vie de tous les jours (vaisselle, linge de maison, BBQ, lecteur DVD) aux meubles indispensables et gros électros. Les meubles ont trois ans et sont en très bonne condition. Ce lot comprend entre autres (liste exhaustive en privé) 2 canapés-lits, une très grande table en bois massif, chaises, bibliothèque, petite table de cuisine, lit, commode et diverses tables basses et bureaux. Pour les électros il y a une machine à laver, un grand réfrigérateur, un four avec plaques de cuisson vitrocéramiques plus des petits ustensiles (grille pain, machine à pain, mixeur …). Les gros électros sont des secondes mains mais ont été remis à neuf (encore sous garantie). Après 6 ans à Montréal c’est l’appartement le plus calme et agréable que nous avons eu. Idéal pour de futurs immigrants à destination de Montréal car tout est en place et fonctionnel ! Vous pouvez alors vous consacrer aux principales activités: vos démarches administratives et recherches d’emploi.
  19. Bonjour à tous, Voilà... je vais essayé d'être bref. Français, vivant en FRANCE je souhaiterais acheter une maison dans votre beau pays, le Québec! Pour y passer les vacances, avoir un bien immobilier à l'étranger et pour le louer au Québecois. Cependant j'aurais quelques questions: 1/ J'ai vu sur les sites des courtiers que l'on pouvait avoir une très belle demeure pour seulement 70 000 dollar canadien; avec un niveau de standing Français or en France à ce prix on ne trouve que des studios sales de 20 m2 ! Qu'en pensez vous est-ce que cela vaut le coup ou pas d'acheter? Ce sont des battisses pleine de charme, certes construite avant 1975 mais toute belles ! Je pense que l'isolation serait à revoir?? 2/ La région des Chaudière-Appalaches me semble intéressante pour investir, qu'en pensez vous? Sinon quelle est la plus jolie province du Québec, avec lac, forêts... ? 3/ Au niveau des impôts j'ai vu que l'on avait différentes taxes annuelles, plus précisément deux qui ne sont vraiment à mon humble avis pas élevés (1300 dollar/an) 4/ Je souhaiterais louer cette maison à des Québecois; existe-il le même mode de gérance par les agences immobilière qu'en France? Quel est son coûts? 5/ On peut louer à l'année ou au mois j'ai vu, c'est bien ça? 6/ Existe-t-il une garantie comme en France contre les loyers impayés? D'avance merci pour ces premières réponses. J'aurais d'autres questions mais on verra par la suite.
  20. Bonsoir a tous, Nous revenons d'Alma pres du lac St Jean et c'est decide, nous voulons nous y installer...par contre a mon arrivee, fin mars, j'ai signe un bail d'un an pour le Jumele que nous occupons. Je cherche donc a ceder mon bail, la maison se trouve a Charny (Levis), a 2 min de l'autoroute 20 et des ponts de Quebec. Au cas ou des personnes seraient interessees, le bail inclus le droit aux animaux (1 chien et 2 chats) et nous avons un tres grand terrain a l'arriere de la maison, voir l'annonce Kijiji 496753120. Le quartier est tranquille, les enfants peuvent jouer dans la rue car seuls les residents l'empruntent.Le chauffage est electrique avec thermostat dans chaque piece, il y a une ecole primaire a 300m, le ramassage scolaire pour l'ecole secondaire est en haut de la rue (50m a pied). Nous souhaiterions demenager en juillet, alors si jamais cela peut interesser qqn. Sinon, j'ai une question a propos du bail, peut-on le rompre si on trouve un travail ailleurs en cours d'annee ou peut-on uniquement passer par la cession de bail ? Merci
  21. Bonjour à tous, Mon départ est prévu pour le 1er avril 2013 et je cherche un appartement à Montréal est ce que quelqu'un pourrait me dire comment y ont trouve leur appart soit avant et sur quel site ou bien directement sur place merci pour les reponses
  22. Bonjour, A-t'on droit d'exiger un bail pour une location court terme* (proprio ou locataire proposant des chambres à louer dans leur condo) * 1 à 3 mois Cela pourrait servir pour preuve de certificat de résidence (pour les démarches administratives), aussi pour nous protéger si arnaque ou malhonnêteté du bailleur Sinon ça marche comment ? (cash contre reçu de paiement?) merci
  23. Ce territoire mène ses actions en faveur du mieux-être des familles, des jeunes et de la communauté dans son ensemble. C’est pourquoi il y fait bon vivre. Et bien évidemment, plus on s’éloigne du centre-ville de Montréal, et plus les loyers deviennent abordables. J’habite l’Ile Perrot. Par l’A20, il me faut 35 minutes pour me rendre au centre-ville en voiture, en dehors des heures de pointe bien entendu! L’Ile Perrot se situe au bord du Lac St-Louis à l’ouest de l'île de Montréal. Cette petite Ile comprend plusieurs villes mitoyennes: Notre-Dame de l’Ile Perrot, Pincourt, Terrasse-Vaudreuil. Le cadre de vie est fort agréable et on se trouve proche de tous les services de proximité. C’est pourquoi je trouve cet endroit assez stratégique du point de vue géographique. Le centre-ville reste accessible par voiture, bus ou train. On a donc les avantages d’une grande ville, mais pas les inconvénients. On trouve tout pour magasiner à Vaudreuil-Dorion, qui se situe a moins de 10 minutes de voiture. L’été, on est proche des plages (St Zotique par exemple). Et puis surtout, ici c’est calme! On respire! Idéal pour la vie en famille. C’est très résidentiel. Il y a des parcs de jeux pour les enfants toutes les 5 minutes à pied! On ne manque pas non plus d’écoles. La ville organisent de nombreuses activités gratuites en plein air ou au centre communautaire pour les familles, été comme hiver. L’Ile comprend de nombreuses fermes, dont les fermes Quinn ou Labonté, qui offrent de nombreuses activités à faire en famille, pour le bonheur des petits comme des grands : promenades en calèche, auto-cueillette, animaux de la ferme, espaces de jeux pour les enfants, boutique, etc. Et puis on est proche de nombreux parcs naturels régionaux : Parc d’Oka, la Pointe du Moulin, etc. On peut même skier au Mont Rigaud. Attention, j’ai employé le mot « Mont », un français dirait que c’est une petite colline, mais c’est parfait pour les débutants. On a aussi un zoo! L’écomuseum, situé à Sainte Anne de Bellevue, lequel comprend plus de 115 espèces d’animaux indigènes de la Vallée du St-Laurent au Québec. J’y suis allée plus d’une fois avec mes enfants, été comme hiver. Et puis, il y a une tout nouvelle autoroute : L’A30, ce qui ouvre de nouvelles perspectives. Mais elle comprend un péage. Si vous souhaitez emménager par ici, je vous conseille de chercher au mois de juin, car ici tout le monde déménage au 1er juillet. Alors si vous voulez avoir du choix, Juin est la bonne période. Il y a peu de locations de maisons sur l’Ile Perrot. Les gens achètent plus qu’ils ne louent. Pour une maison avec 3 chambres, il faut compter 1100 à 1200$. Si vous souhaitez rester sur l’Ile de Montréal afin d’éviter d’avoir à prendre un pont, une bonne option serait Sainte-Anne-de-Bellevue. Le petit centre-ville au bord de l’eau est très mignon. L’été, les terrasses sont pleines à craquer. Les gens peuvent arrimer leur bateau au quai et manger au restaurant en attendant l’ouverture de l’écluse. On se croirait presque à St-Tropez! Ce qui m’amène à parler bateau. Car par ici, il y a de nombreux ports (= marina). En France, j’ai obtenu mon permis bateau en 2007. Mais ici, si je souhaite en conduire un, y compris un voilier, il me faut repasser un test avec des réponses à choix multiples sur Internet. Puis à payer en ligne! Bien moins compliqué qu’en France. Aucun cours pratique n’est nécessaire. Je fais de la voile tous les étés avec des amis. Mais cet été, le niveau était très bas, et la quille restait souvent plantée au fond de la vase… autant dire qu’on n’est pas souvent sorti en voilier! Il faut dire que dans le coin, la profondeur maximum est de 2,5 mètres, d’où l’importance de suivre le chenal et de consulter la carte; sinon on finit échouer et on appelle les sauveteurs maritimes de la garde côtière pour nous remorquer (soit dit en passant, c’est gratuit! c’est l’expérience qui parle…). On trouve beaucoup de gros bateaux à moteur qui vont à toute allure et ne respectent pas la priorité aux voiliers… Grrrrr…. Bref! Tout ça pour dire, que si vous aimez être sur l’eau, ici c’est possible. Par contre, on ne profite de son bateau que 4 mois dans l’année et on ne peut pas se baigner n’importe où. Pour info, le passage aux écluses est payant. Voilà, si vous avez des questions, n’hésitez pas, c’est fait pour ça!
  24. RÉGION - MONTRÉAL Chute de 1% : Le prix du loyer en baisse à Montréal Il ne reste qu'une semaine aux propriétaires de logements pour faire connaître les hausses de loyer prévues cette année. Bonne nouvelle pour les locataires, selon la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), le prix moyen des logements est à la baisse à Montréal. Les locataires n'en croiront pas leurs oreilles, mais le prix des loyers a diminué de 1% et pas seulement si l'on se fie aux chiffres de la CORPIQ, mais aussi à ceux de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). En 20 ans, le prix moyen du loyer 4 et 1/2 est passé de 488$ à 711$ annuellement, sauf que ce prix se situait un an auparavant à 718$. Une baisse de 7$, soit 1%. La raison est facile à expliquer. Le taux de vacances des logements dépasse maintenant les 3%, ce qui fait qu'il y a de plus en plus de logements libres à louer et de moins en moins de locataires pour le faire. C'est le principe de l'offre et de la demande. «Elle est représentative, la baisse, parce que les loyers ont baissé de 1%, et l'inflation l'an dernier a été de 2%, donc il y a quand même un écart de 3%. C'est substantiel», explique Hans Brouillette, pore-parole de la CORPIQ. Les associations de locataires ne réfutent pas ces chiffres, mais les nuancent. Il y a baisse moyenne des prix sur 1 an, mais une hausse constante pour les 19 années précédentes, et rien ne garantit que la baisse de cette année va se répéter dans le futur. «Il faut voir si ça va être durable. Il faut voir les hausses de cette année. Est-ce que le loyer va recommencer à augmenter ou si cette baisse va se concrétiser, ça, c'est une chose. La deuxième chose, c'est que cette baisse minime ne doit pas faire oublier ce qui a précédé. Et tout ce qui a précédé, si c'est depuis le début des années 2000, c'est une augmentation de loyer de l'ordre de 40%», conclut François Saillant, directeur général du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Source : http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2013/03/20130322-191508.html
  25. Notre blogueuse de Vancouver partage ses conseils pour la recherche de logement à Vancouver. À lire en page d'accueil. Bonne lecture !
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines