Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

Une question pour vous !

 

3 ans et demi que je vis ici. Un diplôme de maîtrise empoché, trois emplois successifs (dont le dernier auquel je vais rester), une 1ère grossesse et la maternité, un achat immobilier. Je prends des cours d’anglais :)

Je rencontre des objectifs que je me suis fixée en déménageant par amour ici. Je me sens épanouie.

 

Mais j’ai aussi eu des longues périodes de chômage, de la difficulté à obtenir des entrevues, je me suis préparée +++ et j’ai douté +++. Je n’avais jamais rien vécu de tel et j’étais seule avec mes inquiétudes.

J’ai vécu sur mes économies plus de 6 mois, autant dire que j’en ai plus autant qu’il y a 4 ans. J’ai des amitiés anciennes ici (mais les choses changent aussi et on se voit vraiment peu) et j’ai des amitiés naissantes, mais ce n’est pas évident avec le métro/boulot/dodo et un conjoint souvent absent/fatigué de faire des activités et rencontrer de nouvelles personnes. Avec la naissance de notre enfant, la présence de la famille me manque aussi davantage. On débute les essais pour un second bébé et je sais déjà que je vais recourir dans l’avenir à des services pour m’aider (femme de ménage et gardienne).

 

Je n’ai pas pris de vacances depuis mon arrivée à part quelques jours à New York et Charlevoix en raison du budget limité et des jours de vacances (pas assez ou qui ne coïncidaient pas avec ceux de mon conjoint).

 

Somme toute, je dois dire que je me sens heureuse et que je sais ce qu’il me reste à personnaliser pour une sentir 100% chez moi, pourtant je me sens déjà tres bien à ma place.

 

Et vous, combien de temps vous a-t-il fallu pour vous sentir chez vous ?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

wow, 3 ans et demi et vous avez pas 'chômé' comme on dit :lol:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vour relatez les efforts à faire pour s'intégrer. Ca n'est pas de tout repos. Qu'on se le dise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi ça va faire sept ans bientôt et je ne me sens pas chez moi...je ne m'y sentirais probablement jamais mais ce n''est pas grave.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi ça va faire sept ans bientôt et je ne me sens pas chez moi...je ne m'y sentirais probablement jamais mais ce n''est pas grave.

Je te rejoins là dessus.
J ai tellement bougé dans ma vie que le chez-moi n est pas lié à un lieu géographique mais ce qui s en rapproche le plus ce serait plus l endroit où je vis avec mon épouse et mes enfants. Je crois :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, J-MI a dit :

Moi ça va faire sept ans bientôt et je ne me sens pas chez moi...je ne m'y sentirais probablement jamais mais ce n''est pas grave.

Quand je vais en France je rentre chez moi, quand je reviens ici je rentre aussi chez moi... Et ça depuis plus de 15 ans! En fait il faut juste se sentir bien ou on est et ne pas être parti frustré en ayant des rêves démesurés. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
wow, 3 ans et demi et vous avez pas 'chômé' comme on dit :lol:
 
 


Haha parfois j’ai l’impression d’avoir fait du surplace ! A d autres moments, je me dis que je « rejoins » à pleine le niveau de vie que j’ai quitté. Dans mes meilleurs moments, je me dis « woww quel parcours! »
Je me sens une meilleure personne en tout cas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vour relatez les efforts à faire pour s'intégrer. Ca n'est pas de tout repos. Qu'on se le dise.


Vraiment. Et qu’on se le dise, je n’aurais pas penser que ce serait si difficile. J’aurais cru que ce serait plus simple pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quand je vais en France je rentre chez moi, quand je reviens ici je rentre aussi chez moi... Et ça depuis plus de 15 ans! En fait il faut juste se sentir bien ou on est et ne pas être parti frustré en ayant des rêves démesurés. 
 


C’est vrai. Je ne suis rentrée qu’une seule fois en France et c’était un retour chez moi, chez maman :))). Mais tellement de choses changent qu’on perd certains repères. Pour d’autres choses, j’ai eu un œil différent ayant moi même changé. Je suis partie presque un mois et j’étais quand même très heureuse de rentrer sur la rive sud !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, geckooa a dit :

 


Haha parfois j’ai l’impression d’avoir fait du surplace ! A d autres moments, je me dis que je « rejoins » à pleine le niveau de vie que j’ai quitté. Dans mes meilleurs moments, je me dis « woww quel parcours! »
Je me sens une meilleure personne en tout cas :)

 

Émmiger, ça fait grandir. Les épreuves hors de sa zone de confort nous rendent plus fort(e).
Reprendre racine ailleurs c'est parfois douleureux mais enrichissant sur de nombreux points. Le truc c'est de na pas lacher en route et assumer ses choix. 
Retorner "là-bas" et se sentir comme un étranger...hummm, eh bien je préfère me sentir immigré ici, dans une vie que j'ai batit avec ma volonté et mes efforts. 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, geckooa a dit :

 


C’est vrai. Je ne suis rentrée qu’une seule fois en France et c’était un retour chez moi, chez maman :))). Mais tellement de choses changent qu’on perd certains repères. Pour d’autres choses, j’ai eu un œil différent ayant moi même changé. Je suis partie presque un mois et j’étais quand même très heureuse de rentrer sur la rive sud !

 

Tant que les knacks et spatzele ne changent pas on est sauvé :drinks:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, juetben a dit :

Tant que les knacks et spatzele ne changent pas on est sauvé :drinks:

 

MOUHAHHA lolll

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, juetben a dit :

Tant que les knacks et spatzele ne changent pas on est sauvé :drinks:

T'inquiètes, j'y veille 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Lyvia07 a dit :

T'inquiètes, j'y veille 

J'espère! Je vais vérifier ça pendant 10 jours en mars!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en ai acheté ici des Spätzle! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/02/2018 à 09:22, geckooa a dit :

Bonjour,

Une question pour vous !

 

3 ans et demi que je vis ici. Un diplôme de maîtrise empoché, trois emplois successifs (dont le dernier auquel je vais rester), une 1ère grossesse et la maternité, un achat immobilier. Je prends des cours d’anglais :)

Je rencontre des objectifs que je me suis fixée en déménageant par amour ici. Je me sens épanouie.

 

Mais j’ai aussi eu des longues périodes de chômage, de la difficulté à obtenir des entrevues, je me suis préparée +++ et j’ai douté +++. Je n’avais jamais rien vécu de tel et j’étais seule avec mes inquiétudes.

J’ai vécu sur mes économies plus de 6 mois, autant dire que j’en ai plus autant qu’il y a 4 ans. J’ai des amitiés anciennes ici (mais les choses changent aussi et on se voit vraiment peu) et j’ai des amitiés naissantes, mais ce n’est pas évident avec le métro/boulot/dodo et un conjoint souvent absent/fatigué de faire des activités et rencontrer de nouvelles personnes. Avec la naissance de notre enfant, la présence de la famille me manque aussi davantage. On débute les essais pour un second bébé et je sais déjà que je vais recourir dans l’avenir à des services pour m’aider (femme de ménage et gardienne).

 

Je n’ai pas pris de vacances depuis mon arrivée à part quelques jours à New York et Charlevoix en raison du budget limité et des jours de vacances (pas assez ou qui ne coïncidaient pas avec ceux de mon conjoint).

 

Somme toute, je dois dire que je me sens heureuse et que je sais ce qu’il me reste à personnaliser pour une sentir 100% chez moi, pourtant je me sens déjà tres bien à ma place.

 

Et vous, combien de temps vous a-t-il fallu pour vous sentir chez vous ?

 

 

 

Je pense que ça dépend de ce qui nous a fait partir ... et de ne jamais l'oublier, toujours assumer ce qui nous a poussé à l'aventure d'un autre pays et partir sans attente démesurée. Ca ne veut pas dire oublier d'où l'on vient non plus.

 

Dans le fond, moi je suis parti très tôt, pour tout un tas de raisons personnelles, mais de tous les pays dans lesquels je suis resté, seul le Canada / Québec m'a fait sentir que c'est là que je suis le mieux. Que c'est ce que je cherche, mon chez moi en somme. Mais ça a pas pris longtemps pour le réaliser. Puis quand les quelques moments de doute sont venus, je me suis toujours rappelé pourquoi je suis parti à l'origine, à 18 ans à peine. 

 

Les amis ca va ça vient et si on cherche à vivre sa vie en fonction d'eux, on loupe énormément de choses. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce fut très progressif dans mon cas... Petit à petit, on se rend compte qu'on est chez nous. Un beau matin, on s'arrête à y penser et on réalise qu'on est chez soi au Québec. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je rentre en France, je suis content les 2 premières semaines, puis à un moment j'ai hate de revenir à Québec. Depuis que j'ai réalisé ça je ne me pose plus la question de savoir où est mon chez moi.

 

Je me sens toujours un peu Français, mais moins qu'avant. Ma belle-famille et mes collègues de travail ne me font plus de commentaires sur mon accent au moins, ça aide.

 

Par ailleurs, on me demande toujours mon avis sur ce qui se passe en France, et avant je répondais toujours parce que j'avais toujours un avis. Aujourd'hui je réalise que bien souvent je n'ai pas d'avis sur la question. À un moment donné on se détache.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Mark-Beaubien a dit :

Ce fut très progressif dans mon cas... Petit à petit, on se rend compte qu'on est chez nous. Un beau matin, on s'arrête à y penser et on réalise qu'on est chez soi au Québec. 

 

 

 

 

Moi j'arrête d'y penser jusqu'à ce que je me ramasse ailleurs. Là j'ai furieusement envie de retrouver mon chez moi, frette ou pas frette. Ma dernière pire expérience: Kigali, en plein mois de décembre, 38 degrés au thermomètre, me mettre à rêver de neige à haute voix. Pour ma famille, qui m'entend tout le temps râler sur l'hiver,  je suis définitivement :fool:

Modifié par Kweli

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah moi je me suis senti chez moi très rapidement

 

Bon c'est probablement parce que je suis né icitte ! :lol::B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles