Jump to content

Recommended Posts

  • Habitués
il y a 7 minutes, Fred0NB a dit :

Le covid est passé par là, et Edmundston ce n'est pas ce que l'on peut appeler une ville très accueillante... Il n'y a pas grand chose à faire côté culturel donc je comprends leur décision.

Envoyé de mon ONEPLUS A6003 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Oui j'imagine ! Mince c'est vraiment compliqué maintenant.

Bon courage à eux quand même.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 30.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Hägar Dünor

    1827

  • mady11

    1494

  • Valimate

    1068

  • thegreatescape

    1059

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Cela fait déjà plus de 3 mois que nous sommes ici ; c'est le moment pour moi de dresser le bilan des premiers 100 jours au Canada. Il faut dire que pour nous le pari est plutôt réussi : nos filles se

CA Y EEEEEST !!!!! LE NB M'A ACCEPTÉÉEEEE !!! J'ai reçu un email du CIC comme quoi j'avais un nouveau message..... Et làààà en gros, le NB vous a choisi ! Vous acceptez ?? Baaaah chaiiiii poooo. J

J'ai le plaisir, la joie, l'immense bonheur d'annoncer que nous venons ENFIN de recevoir les BRUNES !!!!!!!!  

Posted Images

  • Habitués
Salut Tous,
Pour moi et ma famille c'est Quebec, destination Montreal.
Déménagé depuis deux mois avec contrat de travail dans la poche.
Beaucoup de choses meilleures ici mais comme rien n'est parfait, les inconvénients y'en a pas mal aussi si on compare les deux villes.
Je souhaites a tous le monde toute la réussite et bien etre, @+

Envoyé de mon SM-A505W en utilisant application mobile Immigrer.com


Bonne continuation à Montréal, en effet la vie n'est pas du tout la même là-bas. Vous penserez à nous quand tu emmèneras tes petits gars au Centre Bell.

Envoyé de mon ONEPLUS A6003 en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 18 minutes, Weuz a dit :

Bonjour Sabrina,

Si c'est pas indiscret peut-on savoir ce qui n'a pas marché du côté du NB ?

Car aux dernières nouvelles tu avais un bon emploi et ton mari travaillait chez Honda. Où je me trompe?

Mon mari travaillait chez Honda oui mais ce n'était pas du tout son domaine. Il travaillait pour Google avant dans les ERP. Côté culturel y a rien a Edmundston, nos enfants n'avaient même pas où se dépenser ( y a même pas de cinéma! ). On avait pas de vie sociale. On a pas traversé l'Atlantique pour ça. Certes j'avais un bon emploi mais là j'ai un emploi meilleur, avec un meilleur salaire. Nous sommes restés 1 année au NB mais ça n'a pas marché. Je souhaite que ça marche pour vous 🙂

il y a 35 minutes, Fred0NB a dit :

En effet çà doit vous changeremoji6.png.
J'espère que tout se passe bien pour vous, et si vous vous sentez mieux c'est le plus important.
Profitez bien

Envoyé de mon ONEPLUS A6003 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Oui Fred! On aime vraiment. Ca n'a absolument rien à voir avec Edmundston. Mes salutations à Hélène.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Oui Fred! On aime vraiment. Ca n'a absolument rien à voir avec Edmundston. Mes salutations à Hélène.
Honnêtement pour avoir fait la péninsule cet été, je peux comprendre que les gens soient attirés par les paysages magnifiques. Mais, en creusant, je confirme aussi que l'immigration dans cette partie de la province doit etre murement réfléchie car en termes d'emplois ce n'est pas très dynamique. Il y a des réussites mais il y a aussi de nombreux déçus.
Je comprends votre départ vers Québec, en étant à Edmunston. Tenter un voyage vers Moncton ce serait repartir de 0 avec un poil plus de diversité, mais globalement les mêmes difficultés à obtenir quelque chose d'intéressant.
En tout cas, forum ou non, je constate un grand nombre de depart vers le Québec, mais 2 ou 3 personnes/familles ont refait le chemin inverse et sont revenus au NB apres être partis au Québec. Tout est possible....

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Honnêtement pour avoir fait la péninsule cet été, je peux comprendre que les gens soient attirés par les paysages magnifiques. Mais, en creusant, je confirme aussi que l'immigration dans cette partie de la province doit etre murement réfléchie car en termes d'emplois ce n'est pas très dynamique. Il y a des réussites mais il y a aussi de nombreux déçus.
Je comprends votre départ vers Québec, en étant à Edmunston. Tenter un voyage vers Moncton ce serait repartir de 0 avec un poil plus de diversité, mais globalement les mêmes difficultés à obtenir quelque chose d'intéressant.
En tout cas, forum ou non, je constate un grand nombre de depart vers le Québec, mais 2 ou 3 personnes/familles ont refait le chemin inverse et sont revenus au NB apres être partis au Québec. Tout est possible....

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Et j'ajouterais bonne chance dans cette nouvelle étape et également merci de l'avoir partagé (car certains le font plus discretement, sans jamais revenir l'ecrire ici)

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 10 minutes, PowerRanger a dit :

Honnêtement pour avoir fait la péninsule cet été, je peux comprendre que les gens soient attirés par les paysages magnifiques. Mais, en creusant, je confirme aussi que l'immigration dans cette partie de la province doit etre murement réfléchie car en termes d'emplois ce n'est pas très dynamique. Il y a des réussites mais il y a aussi de nombreux déçus.
Je comprends votre départ vers Québec, en étant à Edmunston. Tenter un voyage vers Moncton ce serait repartir de 0 avec un poil plus de diversité, mais globalement les mêmes difficultés à obtenir quelque chose d'intéressant.
En tout cas, forum ou non, je constate un grand nombre de depart vers le Québec, mais 2 ou 3 personnes/familles ont refait le chemin inverse et sont revenus au NB apres être partis au Québec. Tout est possible....

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Et j'ajouterais bonne chance dans cette nouvelle étape et également merci de l'avoir partagé (car certains le font plus discretement, sans jamais revenir l'ecrire ici)

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Je suis d'accord avec toi. Il y a un grand manque d'opportunités d'emploi dans cette région. On a tenu 1 an mais quand on a reçu une offre très interessante on n'a pas pu la refuser, tout simplement car on sait que l'on trouvera jamais une opportunité pareille au NB. Nous avons trouvé des emplois au gouvernement du Québec. 
Il se peut que cela n'a pas marché pour nous au NB mais je souhaite vraiment que ceux qui font partie de ce forum y trouveront leur bonheur. 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Le 2020-09-12 à 19:10, PowerRanger a dit :

Honnêtement pour avoir fait la péninsule cet été, je peux comprendre que les gens soient attirés par les paysages magnifiques. Mais, en creusant, je confirme aussi que l'immigration dans cette partie de la province doit etre murement réfléchie car en termes d'emplois ce n'est pas très dynamique. Il y a des réussites mais il y a aussi de nombreux déçus.
Je comprends votre départ vers Québec, en étant à Edmunston. Tenter un voyage vers Moncton ce serait repartir de 0 avec un poil plus de diversité, mais globalement les mêmes difficultés à obtenir quelque chose d'intéressant.
En tout cas, forum ou non, je constate un grand nombre de depart vers le Québec, mais 2 ou 3 personnes/familles ont refait le chemin inverse et sont revenus au NB apres être partis au Québec. Tout est possible....

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Et j'ajouterais bonne chance dans cette nouvelle étape et également merci de l'avoir partagé (car certains le font plus discretement, sans jamais revenir l'ecrire ici)

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Tu as raison, la plupart des personnes qui sont parties ne le partagent pas sur le forum. Certains l'avaient fait et on subit l'ire de forumistes ne suportant pas que l'on puisse dire "du mal" du NB...J'ai une sacré liste d'anciens contributeurs de ce fil qui sont partis. On reste en contact généralement en dehors du forum.  Fort heureusement, le "parti du NB bashing" a pratiquement disparu et l'on voit plus de témoignages de personnes parties.

Pour ce qui est de la Péninsule Acadienne, c'est très beau.... à visiter en vacances. Sauf cas particulier, ce n'est pas l'endroit où les opportunités sont les plus intéréssantes (c'est le plus gentiment que je pouvais l'écrire 😉 ).

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Le 2020-09-12 à 19:24, Sabrina-B a dit :

Je suis d'accord avec toi. Il y a un grand manque d'opportunités d'emploi dans cette région. On a tenu 1 an mais quand on a reçu une offre très interessante on n'a pas pu la refuser, tout simplement car on sait que l'on trouvera jamais une opportunité pareille au NB. Nous avons trouvé des emplois au gouvernement du Québec. 
Il se peut que cela n'a pas marché pour nous au NB mais je souhaite vraiment que ceux qui font partie de ce forum y trouveront leur bonheur. 

Après 2 ans passé à Moncton, 2ans sans trouver un emploi dans mon domaine nous avons également déménagé À Quebec Ville ou j'ai trouvé du boulot seulement 2 semaines après mon arrivée. Les enfants sont également plus épanouis ici. Moncton est une ville tranquille mais on a dû partir car on a trouvé mieux aussi.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 1 heure, Hägar Dünor a dit :

Tu as raison, la plupart des personnes qui sont parties ne le partagent pas sur le forum. Certains l'avaient fait et on subit l'ire de forumistes ne suportant pas que l'on puisse dire "du mal" du NB...J'ai une sacré liste d'anciens contributeurs de ce fil qui sont partis. On reste en contact généralement en dehors du forum.  Fort heureusement, le "parti du NB bashing" a pratiquement disparu et l'on voit plus de témoignages de personnes parties.

Pour ce qui est de la Péninsule Acadienne, c'est très beau.... à visiter en vacances. Sauf cas particulier, ce n'est pas l'endroit où les opportunités sont les plus intéréssantes (c'est le plus gentiment que je pouvais l'écrire 😉 ).

 

Je te rejoins encore une fois. Les gens ont du mal à entendre les points négatifs, que ce soit avant l'arrivée ou même après. Pourtant ce n'est pas une remise en cause de leur projet, chacun a son propre projet avec ses envies. Ce que je constate, c'est aussi dans la réalité, les gens vont tous dire que tout va bien, mais quelques temps après, tu apprends qu'ils vont/sont partis. Partir n'est pas un échec, rester non plus.

Et si les paysages sont très beaux, ils le sont aussi ailleurs au Canada. Tout comme la sympathie des gens (pas tous) n'est pas réservée au NB.

Link to post
Share on other sites

Prétendre qu'on trouvera sans problème du travail au NB, rapporté à la France, c'est comme s'imaginer qu'on va trouver sans problème dans sa branche, et si possible rapidement, dans un triangle mal foutu borné (par exemple), par les villes de Reims, Nancy et Dijon, en ignorant qu'il y a Paris, Lille, Bruxelles, Strasbourg et Lyon pas très loin. Épluchez les offres d'emploi qui vous concernent dans les différentes villes qui composent ce grand territoire (je suis toujours dans mon analogie française), vous verrez que ça ne fait pas super lourd. Donc pas étonnant que ce soit pareil au Canada. Les chiffres y sont aussi têtus qu'ailleurs. Il faut donc comparer ce qui est comparable.

Mais du travail au NB, il y en a, et on peut même commencer une nouvelle carrière intéressante à l'approche de la cinquantaine, et j'ai plein d'exemples autour de moi.

@PowerRanger : je ne pense pas que les gens aient forcément du mal à entendre les points négatifs. Tu parles de remise en cause du projet de chacun, mais justement, c'est un projet qui évolue au fil du temps. Car là encore, comment généraliser ? Certains, et j'en connais, voudront rester au NB à tout prix, quitte à faire un boulot qu'ils n'auraient jamais fait en France. D'autres voudront absolument trouver un job dans leur branche (mais là, dans certains cas, c'est à se demander comment ils ont un jour envisagé de venir s'installer au NB).

Point important, au Québec aussi je pense, mais je ne parlerai que de ce que je connais, (et c'est à l'intention de ceux qui sont en cours de procédure NB) : il faut aussi apprendre à "s'ajuster" un peu en termes de relations humaines : si pendant l'entretien d'embauche (qui se passera toujours très bien) tu veux prouver que tu as "déjà fait", que tu as tout compris, pour montrer que tu sais bosser et que ce qu'on te dit ne t'impressionne pas, tu es "mort" - justement)). Les relations sont ici plus "horizontales", moins hiérarchisées, et tout employeur potentiel aura rarement envie d'embaucher quelqu'un avec qui il sent qu'il va s'embêter... ou qui pourrait lui piquer sa place. Attention donc à ce que tu dégages, humainement. Se prendre trop au sérieux n'aide pas. Là, on s'éloigne des faits et on est complètement dans le subjectif et dans "l'humain", mais une fois encore, difficile de généraliser : au NB j'en connais qui ont toujours croulé sous les opportunités, et d'autres qui envisagent de partir (ou sont déjà partis) tellement ils s'imaginent en pays conquis.

Sans véritable remise en question, le NB peut vite devenir une impasse, surtout sans l'anglais. D'autres partiront en se demandant ce que peut bien être une remise en question...

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Prétendre qu'on trouvera sans problème du travail au NB, rapporté à la France, c'est comme s'imaginer qu'on va trouver sans problème dans sa branche, et si possible rapidement, dans un triangle mal foutu borné (par exemple), par les villes de Reims, Nancy et Dijon, en ignorant qu'il y a Paris, Lille, Bruxelles, Strasbourg et Lyon pas très loin. Épluchez les offres d'emploi qui vous concernent dans les différentes villes qui composent ce grand territoire (je suis toujours dans mon analogie française), vous verrez que ça ne fait pas super lourd. Donc pas étonnant que ce soit pareil au Canada. Les chiffres y sont aussi têtus qu'ailleurs. Il faut donc comparer ce qui est comparable.
Mais du travail au NB, il y en a, et on peut même commencer une nouvelle carrière intéressante à l'approche de la cinquantaine, et j'ai plein d'exemples autour de moi.
[mention=191678]PowerRanger[/mention] : je ne pense pas que les gens aient forcément du mal à entendre les points négatifs. Tu parles de remise en cause du projet de chacun, mais justement, c'est un projet qui évolue au fil du temps. Car là encore, comment généraliser ? Certains, et j'en connais, voudront rester au NB à tout prix, quitte à faire un boulot qu'ils n'auraient jamais fait en France. D'autres voudront absolument trouver un job dans leur branche (mais là, dans certains cas, c'est à se demander comment ils ont un jour envisagé de venir s'installer au NB).
Point important, au Québec aussi je pense, mais je ne parlerai que de ce que je connais, (et c'est à l'intention de ceux qui sont en cours de procédure NB) : il faut aussi apprendre à "s'ajuster" un peu en termes de relations humaines : si pendant l'entretien d'embauche (qui se passera toujours très bien) tu veux prouver que tu as "déjà fait", que tu as tout compris, pour montrer que tu sais bosser et que ce qu'on te dit ne t'impressionne pas, tu es "mort" - justement)). Les relations sont ici plus "horizontales", moins hiérarchisées, et tout employeur potentiel aura rarement envie d'embaucher quelqu'un avec qui il sent qu'il va s'embêter... ou qui pourrait lui piquer sa place. Attention donc à ce que tu dégages, humainement. Se prendre trop au sérieux n'aide pas. Là, on s'éloigne des faits et on est complètement dans le subjectif et dans "l'humain", mais une fois encore, difficile de généraliser : au NB j'en connais qui ont toujours croulé sous les opportunités, et d'autres qui envisagent de partir (ou sont déjà partis) tellement ils s'imaginent en pays conquis.
Sans véritable remise en question, le NB peut vite devenir une impasse, surtout sans l'anglais. D'autres partiront en se demandant ce que peut bien être une remise en question...
 
Surtout le triangle Reims-Dijon-Nancy comprend déjà des villes bien plus grandes que St Jean, Fredericton et Moncton. La seule vraie ville dans le coin est Halifax, mais ce n'est pas au NB. La vile de Québec est déjà hors comparaison car plus grande que les 3 villes NB réunies, l'aire urbaine comprend plus d'habitabts que tout le NB. Donc, oui les opportunités sont tres limitées. Bien sûr qu'il y a des entreprises, donc des emplois, mais nous ne sommes pas dans un bassin ultra qualifié avec des besoins qui débordent.

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci @didine21800 @LA GAZELLE DU NORD@Sabrina-B @WLido @lalasa30 de vos nouvelles sur votre parcours. Bonne continuation à vous tous. Ca fait très plaisir de vous lire.

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, PowerRanger a dit :

La seule vraie ville dans le coin est Halifax, mais ce n'est pas au NB. La vile de Québec est déjà hors comparaison car plus grande que les 3 villes NB réunies, l'aire urbaine comprend plus d'habitabts que tout le NB. Donc, oui les opportunités sont tres limitées. Bien sûr qu'il y a des entreprises, donc des emplois, mais nous ne sommes pas dans un bassin ultra qualifié avec des besoins qui débordent.

C'est le complément que j'ai oublié dans mon premier post : tout ça, on peut le savoir avant de débarquer au NB. Sans nier la réalité de la faiblesse de l'offre par rapport à Québec ou Halifax, c'est là que je trouve les limites du "NB bashing". En gros, oui les villes sont petites, il y en a deux qui font dans les 130.000 habitants, une de 50.000, deux de 30.000, une de 20.000, et basta. Ne pas se projeter dans ces chiffres avant de débarquer, c'est aller au devant de grandes désillusions. Mais quand on a vécu dans le Grand Est et qu'on se plaisait bien dans ce cadre de vie, c'est le paradis. Un ami originaire de la région parisienne, passé par le NB et parti s'installer à Ottawa m'a confié ne l'avoir compris que bien plus tard en me disant un truc du style : "Je vois même pas pourquoi je gueulais contre le peu de boulot dans ma branche, en France jamais je n'aurais débarqué à Annecy ou Cahors pour me plaindre après de ne pas trouver grand-chose." - Pour parler positivement du NB, je reste persuadé qu'à population égale, les possibilités d'emploi sont supérieures ici que n'importe où en France. Je ne parle pas forcément de carrières ultra-longues à la baby-boomer, mais bien d'emploi, le truc qui paie les factures, quoi.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 4 minutes, Umsprung a dit :

C'est le complément que j'ai oublié dans mon premier post : tout ça, on peut le savoir avant de débarquer au NB. Sans nier la réalité de la faiblesse de l'offre par rapport à Québec ou Halifax, c'est là que je trouve les limites du "NB bashing". En gros, oui les villes sont petites, il y en a deux qui font dans les 130.000 habitants, une de 50.000, deux de 30.000, une de 20.000, et basta. Ne pas se projeter dans ces chiffres avant de débarquer, c'est aller au devant de grandes désillusions. Mais quand on a vécu dans le Grand Est et qu'on se plaisait bien dans ce cadre de vie, c'est le paradis. Un ami originaire de la région parisienne, passé par le NB et parti s'installer à Ottawa m'a confié ne l'avoir compris que bien plus tard en me disant un truc du style : "Je vois même pas pourquoi je gueulais contre le peu de boulot dans ma branche, en France jamais je n'aurais débarqué à Annecy ou Cahors pour me plaindre après de ne pas trouver grand-chose." - Pour parler positivement du NB, je reste persuadé qu'à population égale, les possibilités d'emploi sont supérieures ici que n'importe où en France. Je ne parle pas forcément de carrières ultra-longues à la baby-boomer, mais bien d'emploi, le truc qui paie les factures, quoi.

Oui, venant également du grand Est je suis d'accord. Mais, le problème est que la Province, pour respecter ses objectifs d'immigration vend des possibilités d'emploi très qualifié, en informatique par exemple. Or, ces emplois sont quais inexistants dans la réalité. Se renseigner oui, promouvoir la qualité de vie, l'environnement (quoique avec Irving....) mais vendre du vent, non. Il y a des besoins (ex: infirmières) mais comme les ordres professionnels ne jouent pas le jeu, au final, les gens sont frustrés, car ils sont là pour combler les trous, ont des qualités, quelquefois plus de compétences que les locaux et ne sont pas acceptés. Alors qu'en passant la frontière, on est accueilli à bras ouverts (ou presque). C'est ca le problème.

Link to post
Share on other sites

@PowerRanger C'est comme partout, il faut savoir lire entre les lignes, et maintenant que j'ai un peu plus de recul, j'aimerais justement aider les nouveaux arrivants à y voir plus clair.

Mais le scénario que tu décris (informatique ou infirmières) est ultra-classique, à se demander d'ailleurs si nous ne nous sommes pas déjà croisés dans la vraie vie... 😉 

Au NB comme ailleurs, c'est tout seul qu'il faut se faire son idée sur la richesse d'un bassin d'emploi, et vraiment, profiter de son VE pour tâter le terrain. Comme mon pote d'Ottawa, en France je ne serais jamais allé m'installer à Sedan (très belle ville au demeurant) après avoir laissé quelqu'un d'autre m'expliquer la situation de l'emploi dans ma branche.

Ça prend du temps, mais je sais que beaucoup regrettent de ne pas l'avoir fait, ou assez, mais on est pris par tellement de trucs quand on immigre. C'est comme ça, il faut la jouer fine et se renseigner à mort. Ce qui ne protège pas contre les désillusions suite à une promesse non tenue, etc. Là aussi j'ai des retours d'expérience qui valent le détour, mais pas seulement au NB.

"Vendre du vent", c'est quelque chose que j'ai souvent entendu, mais c'est comme un marchand de vérandas ou d'appartements en time-share, on n'est pas obligé d'acheter. Là je parle pour l'immigrant-lambda, car je sais que pour ceux qui sont venus en pensant pouvoir travailler dans le médical ou le paramédical, c'est une galère pas possible, et la province merde grave dans ce domaine-là (tout en chialant qu'il manque du monde).

Lire entre les lignes, suite : je me souviens aussi d'une présentation PowerPoint très efficace de la part d'un élu d'une ville qui déploie beaucoup d'efforts louables pour attirer des immigrants, et où il était question d'un fabuleux de taux de rétention supérieur à 95%. J'ai bien écouté et attendu patiemment qu'on nous dise si c'était "à 2 mois, 2 ans ou 10 ans", mais non, rien. Par contre le 95% on nous l'a répété six ou huit fois. Du coup, je me suis dit que ce n'était même pas la peine de demander, et j'ai compris qu'on ne nous dirait pas tout. Dommage.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Salut a tous,

Tout d'abord, bonjour a tous les nouveaux du groupe et félicitation a tout ceux et celle qui enfin reçu le Graal bien sûr waou et très bonne et belle installation a ceux qui on eu beaucoup de courage pour leur arrivée, installation, etc... Dans cette période de covid.

Désolé, je n'ai pas pu lire tous les postes, mais j'ai survolé et suivis certain.
Je vous faire un ti poins dans notre 1 er année au Canada a Bathurst.
Pour nous, tout a bien commencé. Petit rappelle départ de Marseille le 26 août 2019.
Nous avions trouvé du travail avant notre départ de France dans une Auberge pour nous 2. 
Mais bien sûr le covid a fait sont apparition dans le monde.
Il a stoppé beaucoup d'activité surtout le tourisme dans la région, nous avons était en arrêt quelques mois puis repris à mi-temps, mais voilà que les choses tourne mal, plus d'entente au travail donc. Démission oblige ici tout et boucher avec le manque de job surtout la langue, je ne parle pas l'anglais donc blocage total pour trouver autre chose.
Une décision a dû être prise en 3 jours.
Tout quitter de nouveau pour l'endroit où tu trouves du job, Québec notre déménagement et prévu pour le 23 septembre.
Malheureusement, c'est un choix a contre cœur, mais avec 2 enfants nous ne pouvons pas nous retrouver sans salaire ni logement. (nous avions un logement de fonction.) 
C'est parti pour un nouveau tour bon moins grand bien sûr, mais recommencer des démarche administrative retrouver une école pour 2 ados, un appart, du job et déménager bien sûr tout ça en 1 semaine 10 jours.
Encore un défi a relevé.
Sinon mis a part ça, le Nouveau-Brunswick et une ville très accueillante où il fait bon de vivre sert ça ne sera pas long comme dit ici.

Il ne faut pas se presser. Mais nous étions bien.

Petit conseil, garder à l'esprit que vous êtes et que vous serez toujours des immigrés.

Autre piège de faire confiance trop rapidement à des Français, pour notre part bien sur.

Je n'ai pas toutes les réponses bien sûr, mais si je peux aider n'hésitez surtout pas à me contacter.

Courage à tous ceux qui sont encore en attente.

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 2 minutes, Nathy07 a dit :

Salut a tous,

Tout d'abord, bonjour a tous les nouveaux du groupe et félicitation a tout ceux et celle qui enfin reçu le Graal bien sûr waou et très bonne et belle installation a ceux qui on eu beaucoup de courage pour leur arrivée, installation, etc... Dans cette période de covid.

Désolé, je n'ai pas pu lire tous les postes, mais j'ai survolé et suivis certain.
Je vous faire un ti poins dans notre 1 er année au Canada a Bathurst.
Pour nous, tout a bien commencé. Petit rappelle départ de Marseille le 26 août 2019.
Nous avions trouvé du travail avant notre départ de France dans une Auberge pour nous 2. 
Mais bien sûr le covid a fait sont apparition dans le monde.
Il a stoppé beaucoup d'activité surtout le tourisme dans la région, nous avons était en arrêt quelques mois puis repris à mi-temps, mais voilà que les choses tourne mal, plus d'entente au travail donc. Démission oblige ici tout et boucher avec le manque de job surtout la langue, je ne parle pas l'anglais donc blocage total pour trouver autre chose.
Une décision a dû être prise en 3 jours.
Tout quitter de nouveau pour l'endroit où tu trouves du job, Québec notre déménagement et prévu pour le 23 septembre.
Malheureusement, c'est un choix a contre cœur, mais avec 2 enfants nous ne pouvons pas nous retrouver sans salaire ni logement. (nous avions un logement de fonction.) 
C'est parti pour un nouveau tour bon moins grand bien sûr, mais recommencer des démarche administrative retrouver une école pour 2 ados, un appart, du job et déménager bien sûr tout ça en 1 semaine 10 jours.
Encore un défi a relevé.
Sinon mis a part ça, le Nouveau-Brunswick et une ville très accueillante où il fait bon de vivre sert ça ne sera pas long comme dit ici.

Il ne faut pas se presser. Mais nous étions bien.

Petit conseil, garder à l'esprit que vous êtes et que vous serez toujours des immigrés.

Autre piège de faire confiance trop rapidement à des Français, pour notre part bien sur.

Je n'ai pas toutes les réponses bien sûr, mais si je peux aider n'hésitez surtout pas à me contacter.

Courage à tous ceux qui sont encore en attente.

 

 

Hello! vous venez à Québec ville? si oui y a des appartements à louer dans mon immeuble. Très calme et propre. Tiens moi au courant si je peux t'aider.

Link to post
Share on other sites

 @Nathy07 Tous mes vœux de réussite dans cette nouvelle aventure. J'imagine à quel point le Covid a dû rebattre les cartes dans tellement de domaines, alors dans le tourisme...

Deux choses pour rebondir sur ton dernier post, puisque le partage d'expérience doit aussi permettre à ceux qui vont venir nous rejoindre de ne pas tomber dans certains pièges, ou plutôt de croire des idées toutes faites :

1) "Vous êtes et vous serez toujours des immigrés" - C'est on ne peut plus vrai, et à mon avis, on ne peut même pas le déplorer. Pourquoi en serait-il autrement ? Il faut avant tout venir pour le Canada et vivre parmi les Canadiens. C'est comme ça, et vraiment ça fait partie des choses à intégrer si on n'a pas prévu de se retrouver dans certains quartiers de Montréal où la densité de Français est plus forte : si tu envisages ton immigration comme définitive, même dans 15 ou 20 ans on te demandera encore d'où tu viens. Même avec le sourire, sans penser à mal. Cela ne facilite pas le sentiment d'immersion ou d'intégration, mais c'est vraiment une chose à laquelle il faut se préparer. On change quand même de continent et on plonge dans une toute autre culture. Après, se faire de bons amis Français, c'est relativement rassurant mais ça ne fait pas tout. 

2) "Faire confiance trop rapidement à des Français" - ... pas plus et pas moins à des Français qu'à n'importe qui, je dirais. Le problème, si problème il y a, c'est que nous en rencontrons plusieurs, et rapidement, PARCE QUE nous sommes Français/Belges et que nous avons en commun ce changement de continent. Cela ne dit rien, ou pas grand-chose, sur les affinités que nous pourrions avoir avec ces personnes, sur leur moralité ou tes réels points communs avec elles. Parfois ça colle très bien, très vite, parfois pas du tout, et il y a aussi ces expériences un peu bizarres, où tout se passe assez bien, où personne ne s'embrouille, mais les nouveaux arrivants s'installent dans leur nouvelle vie et prennent leurs marques en se donnant de moins en moins de nouvelles. Personne n'est fâché, personne ne fait la tête, mais le lien, à peine né, peut vite se rompre car les rencontres se multiplient, et le temps qui reste est plus souvent consacré à la sphère familiale qu'aux nouvelles connaissances. C'est comme ça. C'est la vie. Si tu avais rencontré ces mêmes Français en France, leur aurais-tu accordé ta confiance aussi vite ? Auraient-ils vraiment fait partie de ta vie ? Encore une fois, c'est souvent l'immigration qui nous rapproche, mais pour le reste c'est comme en France : on fait de superbes rencontres, parfois le courant ne passe pas du tout, d'autres fois encore, on croit qu'il passe et en fait pas du tout. On est moins tolérants en famille, à 35 ou 45 ans, qu'à 15 ou 20.

-> Ce qui m'amène à une banalité toute simple dans le même esprit que ce qui précède : par définition, tu ne retrouveras jamais au Canada de nouveaux amis d'enfance, que tu connais et qui te connaissent par cœur. À bien méditer parce que j'ai autour de moi quelques exemples de familles reparties en France car l'absence de la famille et des amis leur pèse trop.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 39 minutes, Sabrina-B a dit :

Hello! vous venez à Québec ville? si oui y a des appartements à louer dans mon immeuble. Très calme et propre. Tiens moi au courant si je peux t'aider.

On peut se contacté si tu veut. Nathalie reilhan facebook.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

@Nathy07 bon courage pour ta nouvelle installation et merci d'avoir partagé tes "aventures".

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Nathy07
      Bonjour à tous. 
      A tous ceux et celles qui ont choisi le NB
        
      Cela fait juste une quinzaine de jours que je suis parmi vous sur le blog, je suis sûr que concernant ce sujet ( NB ) il y a eu beaucoup de questions qui se ressemble, je m'en excuse par avance.
      On se pose pas mal de questions concernant les dates et les dossiers, et vous.
       
      Je me présente je m'appelle Nathalie nous sommes un couple marié avec deux ados, en procédure d'immigration RP pour le New Brunswick, ville choisis Edmundston.
      Notre envie et nos recherches sur le Canada ont débuté en 2016, grâce à un ami qui est sûr Québec depuis quelques années nous avons pu le questionner également.
      Nous avons participé à une journée mobilité en juin 2017 sur Lyon qui nous a permis de découvrir la province du NB. province qu'on ne connaissait pas, il faut dire que sur la toile on trouve beaucoup d'informations sur la province de Québec mais pas les autres provinces.
      Du coup suite à cette découverte notre cœur à pencher sur la province du NB.
      A partir de là tout a commencé, informations, sites, reportages, etc...
      Nous avons fait notre voyage exploratoire du 10 septembre au 6 octobre 2017. Comme tout le monde je suppose, le cumul des rdv des centres des nouveaux arrivants, des agences immobilières, des collèges, des banques, etc... nous avons eu la chance de faire plus de 4000 km et d'avoir visité le pourtour du NB. Nous avons eu la chance également de rencontrer des personnes installé depuis quelques années et des Canadiens. Ce qui est cool c'est que c'est des personnes avec qui nous sommes restés en contact encore aujourd'hui.
      Pour nos domaines d'activités, mon mari et plombier chauffagiste moi je suis assistante de vie mais très polyvalente également.
      Côté emploi:
      Nous avons effectué plusieurs démarches de la France et direct sur place, mais nous avons remarqué que les employeurs Canadiens préfère que vous ayez déjà votre RP beaucoup plus simple et moins coûteux pour eux.
       
                     Alors pour recap nos dates:
       
      Journée mobilité en juin 2017
      Voyage exploratoire du 10 septembre  au 6 octobre 2017
      RDV dans les bureaux de Fredericton le 4 octobre 2017
      AR du compte-rendu du voyage exploratoire 28 Novembre 2017
      compte rendu de voyage exploratoire et plan d’établissement reçu le 20 Février 2018
      Acquittement des droits de Citoyenneté et Immigration 8 Juillet 2018
      Envoie du dossier provinciale et fédéral en juillet 2018 avec lettre d'appui de la province.
      Renseignements additionnels 30 Août 2018
      Confirmation de candidature à la province 18 septembre 2018
      Réception dossier NB  RP reçu le 21 Septembre 2018
      AR du dossier fédéral et compte lié le 28 Novembre 2018
      Courrier pour effectuer la biométrie le 19 Décembre 2018 fait le 3 janvier 2019
       
      Voilà pour notre parcours.
      Voilà mais quelques questions...
       
      Je suppose qu'ils doivent traiter les dossiers dans l'ordre d'arrivée ?
      Et vous où en êtes-vous dans votre procédure et combien de temps cela vous a pris ?
      Quel dossier d'immigration faites-vous et d'où partez-vous ?
      Quel domaine d'activité pratiquez-vous ?
      Question pour les personnes déjà installé avez-vous trouvé dans votre branche ou autre domaine d'activité ?
      Comment s'est passé votre arrivée et installation ? 
      Qui a passé sa visite médicale et comment cela s'est passé ?
      Si vous avez d'autres infos auxquelles je n'ai pas pensé.    COOL     merci, Nathalie 
       
      Que notre attente pas récompensé. 🦐
    • By CélineOnline
      La première chose à vous dire et surement la plus importante : nous ne regrettons pas une seule seconde notre choix. Nous sommes très heureux et même si tout n’est pas encore en place et que l’adaptation prend évidemment du temps, nous ne ferions marche arrière pour rien au monde.
       
      Donc nous voilà à Moncton (Nouveau-Brunswick) avec une enfant de 6 ans.
      (L'article complet et en image dispo sur le blog : www.celineonline.fr/category/canada/)
       
      Nous sommes arrivés un 10 août et avions prévu 10 jours de Airbnb. Nous sommes rentrés dans notre location le 20 août. Achat de voiture réalisée dans la foulée, le 24.
      Le samedi 22, nous partions à Halifax chercher nos cartons et acheter tous nos meubles à Ikea pour notre installation 24 heures après.
      Pour ce qui est de la banque, nous avons profité du programme nouveaux arrivants de la BNC (Banque Nationale du Canada) donc nous avons pu avoir nos cartes de débit et de crédit très rapidement également. Hop internet, téléphone, électricité… en un claquement de doigt (et de grosse cautions ^^) ce fut réglé. Nous avons choisi d’être en location pour commencer. Pour ne pas être embêtés, nous avons choisi une location mensuelle. L’appartement n’est pas le plus génial du monde mais cela nous laisse le temps de voir où nous souhaitons nous installer. 
       
      Je ne vais pas vous mentir, je ne trouve pas Moncton belle. Elle ne possède pas de charme particulier. C’est une ville qui est en pleine croissance et dont les deux rues principales (la Main et la Saint Georges) sont à l’image de la pauvreté et la misère qui y règne. Tout le monde me dit que Dieppe est plus « sûre » et francophone mais moi Moncton, je l’aime bien. Il faut juste apprendre à la connaitre. J’adore son dynamisme, ses habitants, sa mixité, ses parcs, ses écoles, son ambiance… Moncton, je dirais que je m’y sens à ma place.
       
      L’emploi, c’est surement le sujet qui inquiète le plus. En tout cas pour moi. Je me revois me poser 15 milliards de questions dont surtout une qui me hantait au quotidien : et si notre niveau d’anglais ne suffisait pas ? J’ai été très vite rassurée (alors attention, que ça ne vous empêche pas de pratiquer votre anglais avant de partir, bien au contraire).
      Je vais me concentrer sur la petite histoire de mon copain, aide-soignant en France. Je suis travailleuse autonome donc c’est totalement différent pour moi.
      Nous nous étions laissé un mois de « tranquillité » après notre arrivée. Nous voulions prendre le mois d’août pour nous et nos démarches. Faire visiter la région à notre fille. En gros, prendre le temps de s’acclimater en douceur. Et puis septembre arrive avec son salon pour l’emploi dédié à la santé.
      Seb s’y rend et y dépose quatre CV. Il décrochait deux rendez-vous d’entretien le jour même et une semaine plus tard, tous les employeurs rencontrés l’avaient rappelé. Résultat, plusieurs propositions et un contrat de travail signé dans la foulée (avec évidemment vérification des références, du casier judiciaire et visites médicales).
      Il travaille présentement dans une maison de repos pour aînés, principalement anglophone. Si vous êtes dans ce domaine de la santé, vous n’aurez aucun mal à trouver. La preuve, la pénurie est tellement forte que l’employeur à engagé mon copain qui possède un anglais très limité. Mais je trouve ça chouette aussi de lui laisser sa chance car de toute façon, ça reste la meilleure façon de l’apprendre. Pour ce qui est du salaire, il est de 19 $ 30 de l’heure (brut), payé par quinzaine.
       
      L’école
      Popo a la chance d’être, et je pèse mes mots, avec la meilleure « Madame » qui puisse exister. Je l’adore. C’est simple, je voudrais qu’elle reste en première année jusqu’à sa majorité. Elle est à l’école Saint-Henri et se retrouve dans une classe flexible qui est la chose la plus chouette qui puisse être proposée aux enfants de cet âge. Ah oui, gros changement aussi, les classes sont à 19 enfants maximum, et là, sa classe est à 17 gamins.
      Alors grande question que peuvent se poser des parents français. Après avoir fait trois ans en maternelle, est-ce que son enfant ne va pas avoir trop d’avance et s’ennuyer ? C’est une question légitime sans pour autant prendre sa progéniture pour un surdoué.
      Popo en quittant la maternelle savait déjà un peu écrire et lire alors oui évidemment elle va revoir beaucoup de choses. La madame souhaite ne pas traiter les enfants de façons différentes en fonction du niveau et j’accepte cette façon de faire. Je la comprends même. Du coup nous en profitons à la maison pour travailler sur d’autre chose. Mais j’aime la pédagogie de l’école. Il y a une grosse idée d’entraide, de partage mais surtout de respect et d’acceptation des différences.
      La classe commence à 8 h 10 et se termine à 13 h 30 (12 h 30 le mercredi). Elle fonce en garderie après école l’après-midi. Pour le midi, le pli de la boîte à dîner se prend très vite. C’est quand même cool de pouvoir faire le repas de son enfant je trouve. En tout cas, sachez que vous pouvez aussi les faire manger à la cantine mais ils ne peuvent pas rentrer à la maison.
      Popo s’est très vite adaptée. Elle adore sa maîtresse, sa garderie, sa vie ici. Et c’est vraiment drôle de la voir prendre des expressions de la région, voir l’accent en si peu de temps se développer. Elle nous apprend l’histoire de l’Acadie, nous fait découvrir des artistes locaux. Bref, c’est génial !
       
      Alors oui, de temps en temps il y a des coups de blues. C’est dur d’être seuls, dans le sens, de ne connaître personne. Nous sommes extrêmement impatient d’accueillir les proches qui voudront venir nous visiter. Mes ami.e.s, ma famille me manquent, malgré internet, c’est compliqué. Les relations sociales sont très particulières. On nous a appris qu’ici, les gens fonctionnaient selon la technique – vérifiée – du sandwich : une mauvaise nouvelle qu’on va enrober de deux bonnes paroles. Des politiciens quoi ^^
      Je vais passer pour un cliché mais tant pis : la nourriture française me manque à la folie ! 
      D’ailleurs, préparez des plages de plusieurs heures pour les premières virées au supermarché, c'est bien différent (dans la disposition et les noms des choses).
       
      Voilà, hier nous avons eu des bourrasques de neige mais je ne trouve pas qu’il fasse froid. Nous profitons de l’automne et de ses magnifiques (vraiment incroyables) paysage. Popo compte les jours jusqu’à Halloween. Ici, les choses vont commencer à prendre leur petite routine. Nous allons vivre notre premier hiver. Ce qui signifie aussi notre premier Noël sans famille. Nous découvrons le chiac et c’est en train de devenir une vraie passion pour moi. Je veux absolument tester le curling et le patin à glace car je n’en ai jamais fait. Nous sommes beaucoup plus détendus. Nous prenons la vie au jour le jour et nous verrons ce qu’elle nous réserve. En tout cas, pour le moment, elle a été plutôt chouette avec nous.
    • By Ouadialine
      Bonjours,
      Nous sommes un couple avec un enfant et nous voudrions entamer une procédure d'immigration au Nouveau-Brunswick mais nous n'avons pas trouver d'informations claires concernant cette procédure spécifique au Nouveau-Brunswick, tout ce qu'on a trouvé et c'était sur ce forum, est la procédure pour le Manitoba rédigée par @redbulldz, un superbe article en passant, on aimerait trouver une explication aussi claire pour le Nouveau-Brunswick.
       
      Un grand merci d'avance.
    • By AIRECHE
      bonjour ;
       
      j'ai reçu le formulaire de présélection a l'immigration au nouveau-Brunswick est que quelqu'un parmi vous peut me guider afin que je puisse le remplir correctement je ne sais pas par pou commencer.
       
      merci d'avance   
    • By Cellonauta
      Bonjour,
      je suis en contact avec un employeur sur Edmundston.
      mon Mari n'est pas très confiant pour cette ville.
      est ce que quelqu'un y habite?
      le site de la commune est très accueillant..
      les employeurs sont très accueillants aussi..
      sii qq'un peut partager avec moi une expérience ( positive?), ce serait sympa!
      merci
    • By Fred0NB
      1 – INTRODUCTION
       
      Cette FAQ dédiée au Nouveau-Brunswick (NB) a été mise en place avec la collaboration des anciens et moins anciens qui partagent tous la même envie, celle de partir pour cette belle province Canadienne et d’aider les nouveaux.
      Donc un grand merci à tous les membres (et ex-membres) du sujet Nouveau-Brunswick ainsi que toute l'équipe d'Immigrer.com. 
       
      Cette FAQ a pour objectif :
      1 - De répondre aux questions fréquemment posées dans le fil de conversation et dont les réponses sont noyées dans le flux.
      2 - D’éviter aux membres de perdre du temps en répondant constamment aux mêmes questions
      3 - D’alléger un peu le fil de discussion et du coup de recevoir un peu moins de notifications (pour ceux qui les ont activées) et de mails
       
      *ATTENTION : Les informations présentées ici datent du jour auquel elles ont été écrites, il est donc de votre responsabilités de vérifier leur validité à la date à laquelle vous les consulter.
       
      Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question ici, vous pouvez toujours vous renseigner auprès des agents d’immigration du Canada et/ou Nouveau Brunswick et sur le fil dédié au Nouveau Brunswick : https://www.forum.immigrer.com/topic/130943-nouveau-brunswick/
       
      Vous pouvez aussi trouver des informations sur les blogs de ceux qui sont déjà partis :Nouvelle vie en Acadie - Du canal du Midi au Nouveau Brunswick - EG Star - Derniers articles - Bienvenue, Welcome! - Blog – Les Néo-Brunswickois - En route pour le Nouveau-Brunswick
       
      Merci de ne pas poser de questions, ni de discuter, ici afin de ne pas noyer les procédures et les questions-réponses.
       
       
       
       
       

       
      2 – QUELLES SONT LES PROCÉDURES D’IMMIGRATION AU NOUVEAU-BRUNSWICK ?
       
       
       
      Vous pouvez trouver toutes les procédures d’immigration sur le site de la province à : http://www.bienvenuenb.ca
      Nous allons vous présenter ci-dessous celles qui ont été suivies par les membres du sujet NB
       
       
       
       
      2.1 – LA PROCÉDURE INITIATIVE STRATÉGIQUE
       
      (la majorité des cas des membres du fil dédié au NB)  
       
       
      1 - Participer à une réunion ou web conférence sur le NB
               Destination Canada :
               http://www.destination-canada-forum-emploi.ca/sessions.php?lang=fr
           Planning complet des réunions et web conférence à cette adresse:                http://www.international.gc.ca/canada-europa/france/visas/session_horaire-fr.asp
       
       
       
      2 - Présentation de votre situation à un agent d'immigration par email à : immigration@gnb.ca
       
       
       
       
       
      *IMPORTANT :A PARTIR DE CE MOMENT IL FAUT APPRENDRE A ATTENDRE PATIEMMENT ET SURTOUT NE PAS HARCELER NI LES AGENTS D’IMMIGRATION NI LES MEMBRES DU FORUM POUR SAVOIR COMBIEN DE TEMPS IL FAUT ATTENDRE ENTRE LES PHASES DE LA PROCÉDURE : C’EST TRÈS VARIABLE D’UN CAS A L’AUTRE ET DU PLANNING DES AGENTS DE L’IMMIGRATION.
       
       
       
       
      3 - Envoi du dossier de pré-évaluation par un agent d'immigration du NB
       
       
       
      4 - Retourner le dossier rempli avec le maximum d’information, soit par email (en répondant à l’email reçu) soit par courrier postal
       
       
       
      5 - Envoi de l’invitation de la province à un Voyage Exploratoire (VE).
      PS1 : c’est une invitation mais le voyage est obligatoire sinon fin de la procédure !!!!!
      PS2 : attendre cette invitation pour faire le voyage sinon vous serez obligés d’en refaire un après réception de cette invitation
       
       
      6 - Votre VE avec le rendez-vous avec votre agent d’immigration à Fredericton à la fin du voyage pour présenter votre voyage et rendez-vous que vous avez eu.
       
      Objectif du voyage : Que vous découvriez la province et vous permettre de préparer votre immigration, alors prenez un maximum de rendez-vous avec employeurs, banques, agences de location, les centres d’accueils et d’aide  à l’établissement (http://www.bienvenuenb.ca/content/wel-bien/fr/VivreEtSetablir/content/LesOrganismesDAideALEtablissement.html), faire un tour dans les magasins pour se rendre compte du coût de la vie…… et bien entendu profitez-en pour vous balader et profiter de la vie locale…..
      Petit conseil des anciens : prenez des notes pendant votre voyage et récupérez les cartes de visites
       
       
       
      7 - Envoyez votre compte rendu du VE et de votre plan d'établissement à l’agent d’immigration
       
       
       
      8 - Demande de l'agent d'immigration à présenter le dossier Provincial et Fédéral.
       
       
       
      9 - Envoi des 2 dossiers à Fredericton
      Vous trouverez tous les documents, à remplir, mis à jour à cette adresse :
      http://www.bienvenuenb.ca/content/wel-bien/fr/Immigrer/content/CommentImmigrer/ProgrammeDesCandidatsDuNB-PCNB/TrousseDeDemandeEtFormulaires.html
      Il faut utiliser les documents dans la section : Requérants de la catégorie des travailleurs qualifiés avec soutien d'un employeur (l’acceptation de la province remplace le soutien de l’employeur)
       
       
      10 - Acceptation de la Province, ou demande de documents complémentaires si vous n’avez pas tout fourni, ou refus de votre candidature.
       
        Après acceptation de la Province, c’est elle qui envoie la lettre de recommandation avec votre dossier Fédéral à Sydney (en Nouvelle-Ecosse et non la ville AustralienneJ)
       
       
      11 - Vous recevez l’Accusé Réception (AR) de Sydney
       
       
      12 - Réception de l’invitation à la visite médicale (IVM) chez un médecin agréé
      Liste à cette adresse : http://www.cic.gc.ca/pp-md/liste-md.aspx
       
       
      13 - Vérification des antécédents
       
       
      14 - Prise de la décision finale
       
       
      15 - Réception des brunes (couleur de l’enveloppe avec le sésame….. les Certificats de Résidence Permanente (CRP))
       
       
       
       
      2.2 PCNB ENTRÉE EXPRESS
       
       
       
      Tout d’abord voici le lien du guide complet Entrée Express (EE) pour les candidats du NB : http://www.bienvenuenb.ca/content/dam/wel-bien/pdf/ExpressEntryGuide-F.pdf
       
       
       
      Il y a deux principes avec l’Entrée Express pour une Province :
      1/ Province → EE (procédure expliquée ci dessous par ceux qui sont passés par là)
      2/ EE → Province (à ce jour nous n’avons pas eu de retour d’expérience pour vous expliquer cette procédure de A à Z)
       
       
       
      2.2.1 PROVINCE -> EE
       
       
       
       
      LE DOSSIER PROVINCIAL
       

      1 - Vérifier son admissibilité pour la Déclaration d’Intérêt (DI) :
      http://www.bienvenuenb.ca/content/wel-bien/fr/Immigrer/content/CommentImmigrer/ProgrammeDesCandidatsDuNB-PCNB/PCNB-EntreeExpress/Criteres_dadmissibilite.html
       
       
      *ATTENTION : ce lien est à surveiller fréquemment car c’est grâce à lui que le PCNB informe ces candidats de changements dans la procédure.
       
       
       
       
       
      2 - Assister à une réunion d’information et/ou web-conférence, ou envoi d’un email de renseignements sur le processus à immigration@gnb.ca
       
       
       
       
      3 - Réponse d’un agent = invitation à remplir la DI
       
       
       
       
      4 - Formulaire DI à remplir, pour le télécharger :
      https://www.pxw1.snb.ca/snb7001/f/1000/CSS-FOL-NBPNP-019F.pdf
       
       
         Obligation d’intégrer une référence EE et Guichet-Emplois sur la DI :
      Remplir profil EE : http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/qualifie/profil.asp
      Remplir profil Guichet-Emploi : https://www.guichetemplois.gc.ca/accueil-fra.do?lang=fra
         Envoi DI via email
       
       
      *ATTENTION : Le remplissage du profil EE est assez long. En fonction de la catégorie présentée, il faudra déjà avoir en main son Evaluation Des Diplômes (EDE) et ses tests de langues (un au moins : TEF Canada et/ou IELTS) sinon le profil sera inadmissible.
       
       
       
      5 - Etude de la DI par le PCNB
       
       
      *ATTENTION : délai très approximatif (de quelques jours à quelques semaines)
       
      Ils ne répondent qu'en cas d'acceptation. Si au bout d'un mois, pas de réponse, vous pouvez éventuellement re-soumettre une DI ou demander une justification mais ils ne sont absolument pas tenus d'y répondre.
       
       
       
      6 - Si DI acceptée, vous recevez un email vous signifiant votre présélection et l’invitation à envoyer un dossier complet :
           https://www.pxw1.snb.ca/snb7001/f/1000/CSS-FOL-NBPNP-021F.pdf + paiement des frais
      7 - Envoi dossier complet par courrier postal :
       
      Soit par Chronopost Express un peu cher
      Soit lettre recommandée internationale (il faut au maximum une semaine mais se laisser 10jours pour plus de sûreté), beaucoup moins cher et suivi sur Internet plus détaillé qu'avec Chronopost.
       
       
      Adresse :
       
      Ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail
      Division de la croissance démographique – Programme des candidats de la province du Nouveau-Brunswick
      500, cour Beaverbrook, 5e étage, bureau 500
      C.P. 6000,
      Fredericton (Nouveau-Brunswick)
      Canada
      E3B 5H1
       
       
      8 - ATTENDRE ! Ici non plus aucun délai précis et dans la procédure, il est bien indiqué que le candidat ne doit pas essayer de joindre le PCNB pour avoir des infos sur l’étude de son dossier.
       
       
      9 - Si le PCNB confirme son intérêt (il peut ne pas le faire !), il vous envoie un doc PDF par email, qui est une confirmation de nomination.
       
           Le CIC vous envoie aussi un email vous indiquant un nouveau message dans votre dossier EE. L’invitation du NB est là et vous avez 30 jours pour l’accepter.
       
       

      10 - Après acceptation de l’invitation, une mise à jour est effectuée sur votre dossier CIC (sous 24 h) et les 600 points du NB sont rajoutés à votre premier total.
             Vous serez  alors extrait du bassin EE et vous aurez 60 jours pour soumettre une demande de Résidence Permanente (RP) au CIC.
             Vous devez remplir de nouveaux renseignements dans votre compte EE (identité des parents etc…). Tous ces renseignements sont obligatoires pour pouvoir passer à l’étape suivante.
       
       
       
      LE DOSSIER FEDERAL
       
       
      A ce stade vous n’avez théoriquement plus de contact avec le PCNB. En effet, désormais votre procédure passe au niveau fédéral.
      Lien général pour l’EE seule : http://www.cic.gc.ca/francais/entree-express/index.asp
      Lien général pour l’EE via une Province :http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/provinces/index.asp
      Toutes les étapes du fédéral après l’accord de la Province : http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/provinces/prochaines_etapes.asp
       
      11 - Après avoir soumis votre demande de RP au CIC, vous recevrez un email (toujours pas de délai précis, va VRAIMENT falloir vous y faire …) vous indiquant un nouveau message sur votre compte.

            Ce message est une invitation (ou pas) du CIC à monter une demande de RP (vous avez alors 90 jours pour le faire. Pas de soucis cette fois le délai vous l’avez (et oui….c’est possible !!!) car un décompte de ces 90 jours se met en place automatiquement sur votre compte.

      12 - L’invitation est sous forme d’une nouvelle page qui apparaît dans votre dossier EE sur le site du CIC et cette fois-ci c’est une liste de contrôle personnelle.
             Vous devez intégrer des docs sous format PDF (Attention au poids … pas plus de 3 ou 4 Mo) relatifs à votre identité, vos diplômes, vos activités professionnelles (il y a autant de lignes à remplir que de boulots que vous avez déclaré en amont !!) … + frais à payer (pour les frais, on vous aura demandé auparavant si vous voulez payer ensemble les frais de demande de RP et les frais de droit de RP).
      Petit conseil : Choisissez de payer tout en même temps, si vous le pouvez, cela fait gagner du temps sur votre cher ami … le délai !

      Vous devrez passer la Visite Médicale (VM) ou au moins prouver que vous avez pris rendez-vous (liste des médecins agréés : http://www.cic.gc.ca/pp-md/liste-md.aspx) et avoir récupérer votre extrait de casier judiciaire.
       
       
      *ATTENTION : à chaque ligne de demande est accolé un petit « i », cliquez dessus pour savoir quels sont les documents demandés.
       
       
       
      *ATTENTION : les documents PDF à intégrer doivent correspondre à ce que vous avez déclaré lors de votre inscription à l’EE !! C’est une façon pour eux de vérifier que les renseignements fournis au préalable sont vrais.
       
       
       
      *ATTENTION : tout le dossier doit être rempli et les frais payés avant de pouvoir envoyer le tout, directement via le site du CIC.
       
       
       

      13 - Envoi du dossier et des frais
             Vous recevrez quasiment instantanément un message vous indiquant que votre demande de résidence a bien été enregistrée (Accusé de réception).
             Puis généralement le même jour ou le lendemain, un nouveau message pour indiquer que votre demande est en cours d'études.
       
      14 - Email de nouveau message dans dossier EE : décision prise

             Un nouveau message est envoyé s'il y a une modification dans une des étapes de l'étude de la demande (Visite médicale validée, vérification des antécédents judiciaires validée, décision prise, demande de documents complémentaires…)
             Mais attention, tout ceci est très aléatoire. Parfois aucun changement dans cléGC jusqu'à réception d'un email « Ready For Visa » et la demande des passeports.
             Un délai de 6 mois est annoncé pour le traitement de 80 % des dossiers. Si et seulement si votre demande dépasse le délai de 6 mois, vous pouvez contacter le CIC pour obtenir des renseignements.
       
       
       
       
       
      15 - Réception des Brunes (les enveloppes avec les CRP) (TOUJOURS PAS DE DÉLAI PRÉCIS pour cette réception).
       
       
       
       
       
      3 - Quel est le délai pour valider les CRP ?
       
       
       
      2 cas de figure :
       
       
      Cas 1 : Validité du passeport supérieure à plus d’an 1 après la Visite Médicale (VM)
      -> Vous avez 1 an maximum après la date de votre VM pour arriver au NB et valider vos CRPs
       
       
      Cas 2 : Validité du passeport inférieure à 1 an après la VM
      -> Vous devez arriver au NB et valider vos CRPs avant la date d’expiration de votre passeport
      NB : dans ce cas il est recommandé d’arriver au maximum 6 mois avant la date de fin de validité de votre passeport pour éviter tous problèmes (notamment avec certaines compagnies aériennes)
       
       
       
       
       
       
      4 - Quels sont les frais à payer, quand, combien, comment ?
       
       
       
      FRAIS PROVINCIAL
       
       
       
      Combien : 250 CAD pour l’ensemble du dossier
                 
      Quand : 
      Avant l’envoi du dossier si paiement par mandat
      En même temps que le dossier provincial si paiement par chèque
       
       
      Comment :
       
       
      ·      Mandat ordinaire international
      Bénéficiaire: STE MINISTERE DES FINANCES DU NB
      Adresse: 500 EDIFICE BEAVERBROOK 5E ETAGE CP6000 FREDERICTON NB
      Code postal: E3B 5H1
      Ville : FREDERICTON NOUVEAU-BRUNSWICK NB
      Message au bénéficiaire : 250 CAD FRAIS DE TRAITEMENT RESIDENCE PERMANENTE
       
       
      ·      Chèque de banque en CAD à l’ordre de « ministre des finances du Nouveau-Brunswick »
       
       
      ·      Paiement en ligne (la solution la plus rapide)
      ATTENTION : bien remplir le formulaire de paiement et le joindre à votre dossier provincial (même pour paiement par mandat)
       
       
       
       
       
      FRAIS FEDERAL
       
       
       
      Combien :
      ·      Frais de dossiers fédéraux : adultes 550 CAD/pers, enfant 150 CAD/pers
      ·      Frais résidence permanente : adules 490 CAD/pers, enfant gratuit
      Vous pouvez vérifier les montants à cette adresse : http://www.cic.gc.ca/francais/information/frais/bareme.asp#permanente
       
       
      Quand : 2 possibilités
       
       
      ·      Soit tout payer au début
      ·      Soit payer les frais fédéraux au début et les frais de résidence quand le CIC vous en fait la demande (généralement autour de la VM)
       
       
       
       
      Comment :
      ·      Payer en ligne (plus rapide car vous êtes débités de suite)
      ·      Payer en utilisant le formulaire de paiement des frais (IMM 5620)
       
       
       
       
      VISITE MEDICALE
       
       
       
      Médecin + Radio poumons (à partir de 11 ans) + Laboratoire (analyse urine et prise de sang pour les adultes)
                 
      Combien :
      Médecin : 120€/pers
      Radio : 40€/pers
      Laboratoire : à voir
                 
      Quand : lors de la visite
       
       
      Comment : CB, chèque, espèces en fonction du médecin, se renseigner avant
       
       
       
       
       
      5 - Une offre d’emploi est-elle obligatoire pour l’EE ?
       
       
      Non, tant que vous prouvez que vous possédez la capacité financière minimum réclamée par le gouvernement fédéral. (http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/qualifie/fonds.asp )
       Si vous avez une offre d’emploi  valide, vous n’avez pas besoin de la capacité financière.

       
       
       
       
       

    • By kabi
      Un texte de Sophie Désautels ; PUBLIÉ LE MARDI 4 AVRIL 2017
       
      Laila Agherbi filme divers événements à Moncton pour faire connaître la culture et la vie en Acadie.
       
      Une immigrante du Maroc arrivée à Moncton il y a six mois a trouvé une façon originale et efficace d'informer les personnes intéressées à immigrer en Acadie. Avec sa chaîne YouTube et sa page Facebook, elle offre des informations sur l'immigration au Canada et présente des capsules vidéo sur des événements culturels et d'intérêt public.
      Laila Agherbi et son mari Ahmed Boussebbat sont originaires de Casablanca au Maroc. Ils ont immigré au Canada pour donner un avenir meilleur à leur enfant. Les tensions, le manque de sécurité les ont convaincus de tout quitter pour déménager ici.
       
      La jeune femme de 28 ans a eu l'idée de ce vlogue pour convaincre d'autres personnes comme elle de s'établir à Moncton au Nouveau-Brunswick. « Depuis notre arrivée, il n'y a eu que de bonnes choses. On a rencontré beaucoup de gens qui nous ont aidés, surtout l'association CAFI. » Le Centre d’accueil et d’accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick offre de l'aide au niveau de l'accueil et de l'intégration aux nouveaux arrivants.
       
      À écouter : L'entrevue de Laila Agherbi à l'émission L'heure de pointe Acadie
      L'entrevue de Laila Agherbi à l'émission L'heure de pointe Acadie
       
      Elle s'est donc munie d'un téléphone cellulaire, d'un appareil photo et d'un logiciel de montage pour présenter de courtes vidéos sur son site. « Sur ma chaîne Youtube j'ai 1110 abonnés et 21 444 vues et la vidéo la plus populaire c'est celle où il est question de la différence entre le programme d'immigration Entrée express et le programme projet Québec », souligne Laila Agherbi, qui s'est rendue à l'évidence que ce qu'elle offre comble un besoin.
       
      Depuis trois mois, Mme Agherbi a mis en ligne une quinzaine de vidéos sur toutes sortes d'événements qui se passent à Moncton, tels qu'une partie de hockey, les marchés de Dieppe et Moncton et bien sûr la cabane à sucre. Plusieurs vidéos expliquent la marche à suivre pour immigrer ici et comment se préparer pour le départ, mais également ce qui attend les immigrants dans leur nouvelle terre d'accueil. Son objectif est de mettre en ligne une nouvelle vidéo chaque semaine.
       
      Destination Acadie au Maroc

      Par ailleurs, les Marocains peuvent ces jours-ci assister à des présentations pour en savoir davantage sur les procédures d'immigration dans les provinces maritimes. L'équipe de Destination Acadie, qui recrute des immigrants francophones en France, en Belgique et en Suisse depuis 2012, se trouve en ce moment au Maroc pour une seconde année consécutive. L'an dernier, près de 1000 personnes ont assisté aux conférences et 200 d'entre elles ont présenté une demande d'immigration. Devant ce succès on a décidé de réitérer l'expérience et même d'inclure d'autres villes dans les présentations.
       
      https://www.forum.immigrer.com/applications/core/interface/imageproxy/imageproxy.php?img=https://images.radio-canada.ca/w_635,h_357/v1/ici-info/16x9/immigration-destination-acadie.jpg&key=4b6a1a06f7423afb43750d85cb1d8128c1aa4121e5d3e8beadd83bd28c311fde
      Les kiosques installés à Tanger au Maroc par Destination Acadie offrent une foule d'information aux personnes intéressées à immigrer dans les provinces maritimes.   
       
      Des représentants des trois provinces maritimes, des universités francophones et des collègues sont à Tanger après avoir visité Cassablanca. D'autres présentations sont prévues à Rabat et à Marrakech. Les présentations se font par des conférences et des kiosques d'information. Selon le directeur du programme, François Émond, les intéressés visitent par la suite des kiosques où ils trouvent une foule d'informations sur les différents programmes d'immigration.
       
      Destination Acadie s'inscrit dans une démarche pour faire connaître l'existence de la francophonie en dehors du Québec. On présente les avantages de s'installer dans les provinces maritimes plutôt qu'ailleurs au Canada, en plus de fournir de l'information sur les différents programmes existants.
      Les artisans de ce projet travaillent main dans la main avec l'ambassade du Canada au Maroc. Leur but? Faire venir les francophones dans les provinces canadiennes où se trouvent les régions acadiennes. Des provinces où la population francophone est minoritaire et qui courtisent depuis peu les Marocains intéressés par un projet d'immigration vers le Canada.
       
      Des cibles difficiles à atteindre
       
      Une rencontre des ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de la francophonie canadienne et de l'immigration a eu lieu la semaine dernière à Moncton. L'été dernier, ils s'étaient entendus pour demander au gouvernement fédéral de porter à 5 % le niveau d’immigration francophone à l’extérieur du Québec alors qu'il n'est que de 1,3 % actuellement.
      À l'issue du Forum, les ministres présents ont convenu de collaborer pour accroître les efforts visant les immigrants d'expression française et favoriser leur recrutement et leur intégration.
      Le Nouveau-Brunswick s'est donné comme objectif d'atteindre 33 % d'immigrants francophones d'ici 2020.
       
      Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1026230/une-immigrante-du-maroc-fait-la-promotion-de-lacadie
    • By Veit
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je suis présentement en Acadie, au Nouveau-Brunswik où je réside depuis Juillet 2016 en tant que "Volontaire International en Service Civique". 
      J'ai un permis de travail de Jeune Professionnel et celui-ci prends fin en Juillet prochain (2017). J'apprécie beaucoup la vie ici, les gens et après de longues réflexions, j'aimerais revenir au Canada avec un contrat PVT pour continuer ma découverte du pays pour m'y établir éventuellement à l'avenir.
      Je suis intéressé par aller tenter ma chance comme beaucoup de francophone dans la province du Québec, que j'ai pu visiter à plusieurs occasions durant mon année ici, en Acadie. Je me suis inscris sur le forum car je souhaite avoir vos retours et conseils sur cette nouvelle immigration. Je souhaiterais connaître les démarches et éventuellement des contacts pour m'aider à réaliser ce cheminement.
      J'ai pu acquérir de bonnes expériences professionnelles et personnelles au sein de différents organismes ici, qui s'ajoutent à un certain nombres d'autres en France et ailleurs en Europe. J'ai lu beaucoup sur le PVT et je pense que c'est ce qui conviendrait le mieux pour moi. Qu'en est-il lorsque l'on est déjà présentement au Canada en tant que service civique et que l'on souhaite "enchaîner" sur un PVT? Merci à tout le monde d'avance de votre aide et j'apporterais sans soucis des éléments complémentaires à ma présentation si vous me le demandé. A bientôt!
    • By immigrer.com
      Immigration : une erreur coûte un an de stress à une famille
      PUBLIÉ LE DIMANCHE 26 MARS 2017 À 9 H 38 | Mis à jour le 26 mars 2017 à 14 h 08 Aleksandra Bachvarova et Samuel Saintonge ont dû reprendre à zéro le processus d'immigration à cause d'une erreur administrative des autorités fédérales. Photo : Radio-Canada/Michel Nogue Un couple à Moncton, au Nouveau-Brunswick, découvre à quel point il peut être difficile pour une personne d'immigrer au Canada lorsqu'une erreur est commise en cours de route.
      La route vers la résidence permanente aura été longue et ardue pour Aleksandra Bachvarova, qui est originaire de la Bulgarie. Son époux, Samuel Saintonge, et leurs deux enfants, Solange et Sophie, sont des citoyens canadiens.
      En novembre 2016, le couple apprenait par courriel que la demande de résidence de Mme Bachvarova était acceptée. Toutefois, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada avait expédié le dossier à la mauvaise adresse, à Boston. Résultat : il fallait reprendre les démarches à zéro, y compris un nouvel examen médical de plus de 500 $.
      « Ça démontre qu'ils n’ont aucun intérêt, aucun intérêt à nous expliquer pourquoi un processus va d'une certaine façon ou d'une autre. D'après moi, ce n'est pas acceptable », affirme Samuel Saintonge.
      « C'était très stressant, confie Aleksandra Bachvarova. Je n'étais pas certaine de mon avenir au Canada. »
      À lire aussi :
      Immigration : une famille victime d'une série d'erreurs Erreur postale d'Immigration Canada : une famille frôle l'expulsion Une erreur d'Immigration Canada bouleverse la vie d'une ressortissante tchèque « La raison pourquoi on veut que les gens viennent au Canada, bien, c'est nous autres, disons, si on veut utiliser l'analogie qu'on est les clients. Alors, est-ce qu’il y a vraiment un service à la clientèle? De ce côté-là, il faudrait que je leur donne un F », ajoute M. Saintonge.
      Les explications des autorités fédérales
      Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada explique avoir envoyé les documents à l'adresse postale indiquée dans le dossier de Mme Bachvarova, c'est-à-dire aux États-Unis. Le ministère rappelle que les demandeurs sont responsables de l'informer de tout changement d'adresse. Il précise qu'un autre examen médical était nécessaire, car les résultats de l'examen précédent n'étaient plus valides.

      suite et source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1024441/erreur-immigration-un-an-stress-famille-nouveau-brunswick
    • By walid1985
      Bonjours a tous,
       
      Lors du remplissage de la DI au NB nous avons fait une erreur.
      Nous avons reçu une demande a soumettre notre dossier.
      J'ai coché par erreur Entente en matière d’emploi réservé suit a une mauvaise compréhension de la partie alors que je n'est pas d'emploi réservé.
       
      Que dois-je faire? A qui je dois écrire pour expliquer cette erreur?
       
      Merci d'avance pour vos réponse et votre aide.
       
      Walid
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines