Aller au contenu
  • 0
berchri

Création boulangerie artisanale à Montréal

Question

Arrivés en juin 2012 comme résidents permanents au Québec, nous avons créé et animé une boulangerie artisanale à Montréal.

Du choix de l'emplacement a la constitution de la société, puis la sélection des fournisseurs, l'installation des équipements, nous avons tout fait nous même jusqu’à respecter le planning

Le four était en rodage le 19 mai, et l'ouverture s'est faite en avance le 21 mai 2013. Il nous aura fallu 4 mois ! Ce qui est très court.

Maintenant il fait assurer notre succès car La boulangerie cree fin mai 2013 avance a grands pas dans la bonne direction : l'outil de production est fiable et souple, la méthode et l'équipe est en place, conséquence les nouveaux produits sur farines biologiques se
multiplient comme des petits ...pains ! :biggrin2:

Nous avons gardé la pâte de baguette de tradition ( aussi en option pavot et sésame, et grosses miches et carrés) sur pâte fermenté/levure, avec 24h ou 48h en chambre froide après pétrissage. Puis façonnage et
cuisson de la 1er fournée pour 8h du matin. Pour le moment nous faisons 2 ou 3 fournées en matinée. :sleeping:

Pour les produits a base de farine tamisée (baguette, miche et carré "rustique"), d'épeautre (baguette), de Kamut Blanc ou entier (baguette), de sarrasin (baguette, miche), ou de graines (baguette,miche ou carré), nous sommes passés au levain avec fermentation en chambre froide 24 ou 48 h .
Idem pour le pain rustique aux noix Et notre miche de bucheron.

Nous avons garde la levure pour le pain de mais et la boule de kamut entier. Idem pour nos buns qui se déclinent nature, ou aux pommes ou prunes (fruits de saison et de l'auto cueillette ...)

Nous faisons aussi des fougasses aux olives noires ou des nans/pitas. et nous allons mettre au point un pain sans gluten car la demande est forte. D'autres pains sont en création.

Notre esprit reste le même: travailler des farines bios sur des fermentations longues a base de pate fermenté ou levain, et a des prix abordables pour la satisfaction des clients du marché, et les gens de notre quartier (centre sud).

Si vous avez un moment, n’hésitez pas a venir nous voir pour discutter

votre boulanger

Modifié par Satinka
Contacter le boulanger en MP SVP. La publicité est interdite dans le forum de discussion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

34 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0
Invité

Bravo, compliments et réussite à votre entreprise. Mais ce forum autorise-t-il à faire de la publicité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

De la pub, un bien grand mot...venir et monter sa boite, c'est aussi parler d'immigration.

Bon trève de bavardages: ici au Québec, on arrive à trouver pas mal de choses, et de qualité pas trop mal (et depuis ma première venue, ça s'est bien amélioré) mais il reste un point où vraiment, ils n'y arrivent pas: les gateaux et la patisserie. Trop sucrés, trop gras, plein de couleurs zarbi, levure chimique...

Je bave déjà à l'idée de trouver enfin de VRAIS croissants et de VRAIES chocolatines et un VRAI pain au levain....vous faites ça dans ta boulangerie?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je suis d'accord avec vous, L'Auvergnat. Je ne sais pas comment fonctionne la modération ou les règles concernant la pubicité, mais une famille qui arrive et réussit à mettre sur pied un commerce (et ce n'est pas facile avec la concurrence et des grosses entreprises comme Première Moisson), il me semble que ce n'est pas vraiment de la publicité.

C'est une façon de montrer aux autres que l'on peut réussir. Et cette réussite est justement un des gros points de l'immigration.

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je suis d'accord avec vous, L'Auvergnat. Je ne sais pas comment fonctionne la modération ou les règles concernant la pubicité, mais une famille qui arrive et réussit à mettre sur pied un commerce (et ce n'est pas facile avec la concurrence et des grosses entreprises comme Première Moisson), il me semble que ce n'est pas vraiment de la publicité.

C'est une façon de montrer aux autres que l'on peut réussir. Et cette réussite est justement un des gros points de l'immigration.

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

On parle plus haut de publicité car l'auteur a publié son adresse et c'est cela qui est interdit dans le règlement sur le forum (et pas le fait d'expliquer comment on a monté son affaire).

Je trouve son post très intéressant et je lui ai demande ses coordonnes en MP ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

C'est pas non plus un exploit de débarquer et d'ouvrir un commerce si tu arrive avec les poches pleines, sans argent par exemple c'est un peu plus compliqué.

Faut quand même relativiser un peu hein ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

J

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

Je te confirme qu'il y a encore largement de la place à prendre... celle qui est à côté de chez moi, à l'angle de l'avenue Laurier et de la côte Ste Catherine est juste ultra dégueulasse. Ce genre de structure (produits industriels) aurait juste l'interdiction de s'appeler "boulangerie" en France. Une véritable honte.

C'est pas non plus un exploit de débarquer et d'ouvrir un commerce si tu arrive avec les poches pleines, sans argent par exemple c'est un peu plus compliqué.

Faut quand même relativiser un peu hein ...

+ 1

si chacun faisait pareil sur le forum, ça ressemblerait vite à une poubelle.

Modifié par caroline77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

J

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

Je te confirme qu'il y a encore largement de la place à prendre... celle qui est à côté de chez moi, à l'angle de l'avenue Laurier et de la côte Ste Catherine est juste ultra dégueulasse. Ce genre de structure (produits industriels) aurait juste l'interdiction de s'appeler "boulangerie" en France. Une véritable honte.

Pour pouvoir confirmer, as-tu fait une étude de marché. C'est vrai tu connais tout et il n'y a personne qui s'est cassé la gueule on ouvrant une entreprise sur la base qu'il y a encore largement de la place à prendre.....1 Exemple ici sur la rue St-Joseph (à Québec), une pâtisserie, boulangerie et épicerie fine s'est ouverte. Le gars voulait nous montrer ce que c'était la qualité.... oups il a fait faillite.

Ah oui toujours dire l'iterdiction .... en France.... En France on ne fait pas ceci ou cela!! Qui es-tu pour dire que c'est dégueulasse? Ah oui c'est vrai tu es l'incarnation de la vérité vu que tu viens de la France. Tu pourrais dire que tu n,aimes pas car si cette boulangerie existe et est en affaires alors c'est qu'il y a des personnes qui aiment ces produits. Au lieu de ne rien y acheter, il faut que tu dises que c'est dégueulasse et porter un jugement de valeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Publicité ? Nous pensions plutôt à un témoignage crédible.... Sans doute n'avons nous pas assez insisté sur les difficultés - ce dont raffolent certains - mais plutôt mis en lumière les éléments de satisfaction et d'optimisme.

En tout cas, une aventure dans l'aventure, qui nécessite envie, énergie, et capacité a rebondir et à avancer sans cesse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

http://www.challenges.fr/economie/20130218.CHA6365/quand-la-mafia-s-en-prend-aux-commerces-du-canada.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

WOW il y en a qui se spécialise à chercher que les points négatifs! Tu devrais en faire un doctorat ))))))))) Mais parfois est-ce que tu te regardes))))))?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
JPour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.
Je te confirme qu'il y a encore largement de la place à prendre... celle qui est à côté de chez moi, à l'angle de l'avenue Laurier et de la côte Ste Catherine est juste ultra dégueulasse. Ce genre de structure (produits industriels) aurait juste l'interdiction de s'appeler "boulangerie" en France. Une véritable honte. Pour pouvoir confirmer, as-tu fait une étude de marché. C'est vrai tu connais tout et il n'y a personne qui s'est cassé la gueule on ouvrant une entreprise sur la base qu'il y a encore largement de la place à prendre.....1 Exemple ici sur la rue St-Joseph (à Québec), une pâtisserie, boulangerie et épicerie fine s'est ouverte. Le gars voulait nous montrer ce que c'était la qualité.... oups il a fait faillite.Ah oui toujours dire l'iterdiction .... en France.... En France on ne fait pas ceci ou cela!! Qui es-tu pour dire que c'est dégueulasse? Ah oui c'est vrai tu es l'incarnation de la vérité vu que tu viens de la France. Tu pourrais dire que tu n,aimes pas car si cette boulangerie existe et est en affaires alors c'est qu'il y a des personnes qui aiment ces produits. Au lieu de ne rien y acheter, il faut que tu dises que c'est dégueulasse et porter un jugement de valeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

WOW il y en a qui se spécialise à chercher que les points négatifs! Tu devrais en faire un doctorat ))))))))) Mais parfois est-ce que tu te regardes))))))?

Tu ne sais pas que lui aussi sait tout et comment ça se passe ici? Sauf que lui n'est pas encore la.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

WOW il y en a qui se spécialise à chercher que les points négatifs! Tu devrais en faire un doctorat ))))))))) Mais parfois est-ce que tu te regardes))))))?

Tu ne sais pas que lui aussi sait tout et comment ça se passe ici? Sauf que lui n'est pas encore la.

Pour le n'est pas encore là, je n'en suis pas certain))))) Il me fait penser à un certain revenant))))

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

C'est pas non plus un exploit de débarquer et d'ouvrir un commerce si tu arrive avec les poches pleines, sans argent par exemple c'est un peu plus compliqué.

Faut quand même relativiser un peu hein ...

Je te trouve un peu sévère. D'abord, on sait pas si il a plein de sous et puis même, se lancer, créer son truc; s'y investir...c'est pas si simple même en étant dans son propre pays alors dans un autre, faut oser. Comme certains l'ont fait remarquer, il peut se louper, faire faillite. C'est un choix certes, avec bien des avantages si ça marche. Encore faut il que ça marche. Bon courage!

Quant à la pub, j'avais lu en diagonale, c'est le fait de mettre l'adresse qui fâche si j'ai bien compris. On dirait que c'est la règle du forum, ok, mais je ne pense pas qu'il y avait de mauvaise intention.

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

http://www.challenges.fr/economie/20130218.CHA6365/quand-la-mafia-s-en-prend-aux-commerces-du-canada.html

Il y a d'ailleurs une enseigne qui allait ouvrir il y a peu de temps sur le Bd St Laurent. Elle n'a pas eu le temps d'ouvrir qu'elle a été incendiée. "Surement un coup de la mafia chez un commerçant ayant refusé de payer" a dû penser chaque badaud passant devant la structure incendiée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

[q

Plus sérieusement, en France, tu peux trouver de tout et du n importe quoi aussi.

Non. Pour avoir le droit de s'appeler une "boulangerie" en France, il faut faire son pain soi-même. Pas ici. Résultat nombre de structures portant l'appellation de "boulangerie" reçoivent tout dans des cartons, c'est fabriqué industriellement en usine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

Vous sentez-vous vraiment obligé de salir tous les fils de discussion que vous lisez???? Vous êtes malheureux à ce point, d'envier ceux qui se sont bougé le c.. et qui réussissent ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

pour les boulangeries, il y a en a qui font leur croissants eux même de A à Z et d'autres acheté en carton congelé pré-cuit.. donc, il faut les essayer et trouver la boulangerie qui vous convient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

Vous sentez-vous vraiment obligé de salir tous les fils de discussion que vous lisez???? Vous êtes malheureux à ce point, d'envier ceux qui se sont bougé le c.. et qui réussissent ?

envier des mecs qui viennent racketter des malheureux commerçants qui se crèvent le cul toute la journée et la nuit?Non pas vraiment je sais je suis pizzaiolo mais rien à voir avec la mafia! :crying:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Contenu similaire

    • Par JulienMenard
      Bonjour à tous
       
      Julien, 26 ans, Français, travailler 8 ans dans l'armée Française. Ça fais quelques années que ça me trotte, et j'ai donc pris la décision de partir vivre au Canada pour la suite de mon aventure.
      Je viens à vous car j'ai quelques questions en tête.
      Je vous explique mon cas ...
      J'ai un ami qui sait marié avec une Québecoise. Cela fais maintenant 5 ans qu'il vie à Montréal. Je souhaite le rejoindre, et travailler, dans la même entreprise de sécurité que lui. Il a déjà le statut de responsable.
      Je souhaites venir au Canada cette année, je peut avoir ce job, mais que si je passe la formation de 2 semaines qui est interne au Québec. Cette formation ce passe en interne directement au Canada. Une fois cette formation passé, l'entreprise serais prête à me prendre.
      De ce fait, que je n'ai pas de promesse d'embauche de ce job.
      1. Es ce que je peut faire une demande de Permis ou de Visa sans avoir un job concret et trouver la-bas ?
      2. Je ne sais pas quoi faire ( Visa, Permis ) ou autre ... Pour ensuite allais passer ma formation puis ensuite faire ma demande de Visa Permanent. ( une fois sur place ).
       
      Bonne journée à vous

      Je vous en remercie d'avance.
      Cordialement.
    • Par Laurent

      La patinoire naturelle du lac aux Castors, sur le mont Royal, est maintenant chose du passé. Sans tambour ni trompette, la Ville de Montréal a décidé de fermer définitivement la surface glacée aménagée chaque année sur le plan d’eau depuis les années 1930 après qu’un incident est survenu l’hiver dernier. Les amateurs de patin devront donc se rabattre sur la patinoire réfrigérée, beaucoup plus petite.
       
      En 2012, la Ville avait entrepris des travaux de réaménagement du lac aux Castors, lourdement affecté par la prolifération de plantes aquatiques. Les travaux, qui ont duré trois ans, ont fait en sorte que le bassin est désormais plus profond, avec plus de six mètres d’eau.
       
      Or, l’hiver dernier, la glace a cédé sous le poids d’un camion d’entretien, a indiqué au DevoirLuc Ferrandez, responsable des grands parcs au comité exécutif. Deux ans auparavant, un incident du même genre était survenu sur la patinoire, a confirmé la Ville. Au terme de la saison hivernale de 2016-2017, la Ville a finalement décidé de fermer la patinoire pour de bon. « On ne peut pas prendre le risque que quelqu’un ou un camion passe au travers de la glace lors des redoux », a expliqué Luc Ferrandez.
       
      La Ville soutient aussi que dans le contexte du réchauffement planétaire, le maintien d’une patinoire naturelle sur un bassin profond « représente un défi majeur ». « L’épaisseur de glace peut varier grandement avec les fluctuations de température et s’avérer non sécuritaire par périodes, tant pour les usagers que pour les employés municipaux », a précisé Anik de Repentigny, chargée de communication à la Ville de Montréal. Elle assure qu’il n’y a pas de problème de conception lié aux travaux effectués sur le site.
       
      Selon le professeur en sciences environnementales Robert McLeman, de plus en plus de municipalités canadiennes seront confrontées à ce genre de dilemmes. Le phénomène arrivera plus rapidement dans le sud de l'Ontario, au Québec et dans les Maritimes, estime le professeur de l'Université Wilfrid-Laurier, à Waterloo, en Ontario.
      M. McLeman est le cofondateur d'un projet de recherche, «RinkWatch», lancé il y a cinq ans pour mesurer les impacts à long terme des changements climatiques en observant... l'état des patinoires extérieures en Amérique du Nord. Les chercheurs ont pu ainsi prévoir l'allure que prendront les saisons de patinage extérieur.
      Ainsi, à Montréal, la saison de patinage sera réduite du tiers, peut-être même de 40%, dans la seconde moitié du siècle, prédit M. McLeman. Plus à l'ouest, à Calgary par exemple, on parle d'une réduction de 20 à 25% du temps de glace.
      Les municipalités seront donc de plus en plus confrontées à un dilemme: maintenir les patinoires extérieures pour des saisons sans cesse écourtées, ou dépenser de fortes sommes pour construire des patinoires réfrigérées ou des arénas.
      Afin de maintenir une belle glace extérieure, la température moyenne quotidienne doit être de -5 degrés. «Même à -4, vous ne pourrez pas patiner là-dessus», précise le professeur McLeman. Et c'est ce régime que nous réservent les changements climatiques, croit-il.
       
      Lire la suite
       
      Source : Le Devoir - La Presse
    • Par Jaja0203
      Bonjour je m'apprête à faire des études en génie logiciel et j’hésite entre l'université d'ottawa et polytechnique Montréal pour un bachelor en génie logiciel. D'un côté j'ai la possibilité d'apprendre l'anglais si je vais à Ottawa mais d'un autre côté polytechnique Montréal semble être un meilleur établissement et Montréal une meilleure ville.
      Alors j'aimerais savoir : Polytechnique Montréal est-elle vraiment meilleure que l'université d'Ottawa, es ce que elle a une meilleure notoriété dans le domaine du génie  et si oui la différence est-elle notable ou elle est infime?
      Que me conseillerez-vous ?
      Je vous remercie d'avance.
    • Par Stacy
      Bonjour à tous !
       
      Je me permets de lancer une discussion afin d'obtenir quelques réponses à mes questions dans le cadre de ma demande de Permis de Travail Ouvert.
      Afin d'éclaircir ma situation : mon ami a été admis dans un programme d'étude de 2e cycle à l'UQAM à compté de septembre 2018. Je suis donc dans la réalisation des démarches afin de pouvoir le suivre dans cette nouvelle vie. J'ai 22 ans, et suis dans le monde du travail. Ayant obtenue un CAP je n'ai pas suivis mon cursus scolaire et travaille en interim depuis quelques années.
      Etant de nationalité française, j'ai cru lire que je n'avais pas besoin d'un visa mais d'un permis de travail ouvert, est-ce exact ? Me permet-il de pouvoir vivre temporairement et de travailler ? 
      De plus, nous avions pensez à nous pacser et d'inclure le numéro de permis d'étude de mon ami afin d'appuyer ma demande. Est-ce qu'une lettre prouvant ma motivation dans ma recherche d'emploi sur place ainsi que mon CV pourrait également aider ?
      En terme de finance : les modalités sont elles les mêmes que pour un visa (environs 12000$ CA)?
       
      Merci d'avance pour vos réponses, 
      Stacy.
       
    • Par Lisa-ch
      Bonjour à tous,
       
      Je suis française, et serai bientôt diplômée de psychologie clinique en Belgique. Je souhaite exercer au Québec, et pour cela je voudrais savoir vos retours concernant la procédure d'équivalence, les documents à transmettre, la difficulté éventuelle de trouver un stage ou un métier n'ayant pas fait le doctorat au Québec. 
       
      Un grand merci à vous pour votre aide !!
       
      A bientôt
    • Par Boofermers
      Hello tout le monde étant encore étudiant j'aimerais avoir votre avis.
      Je fais actuellement un master en Web-marketing et E business et à la fin de celui-ci (juin-juillet 2019) j'aimerais avoir une expérience à l'étranger notamment au Canada.
      Ne voulant pas m'aventurer à dépenser énormément d'argent dans un dossier d'immigration sans avoir eu le temps de vivre une expérience dans ce pays de longue durée mon choix ce tourne vers une inscription PVT.
      Ma question est la suivante est il possible de trouver du travail dans mon secteur ? Ce que j'entend par là c'est est ce que le fait d'avoir un PVT me réduit seulement à des boulots comme serveurs, travailler chez mcdo ou bien être stagiaire ? 
      Ou est ce que je peux trouver un travail dans mon secteur ?
       
      Je vous remercie d'avance de votre réponse en vous souhaitant une bonne année 2018 !
    • Par SkyminDeon
      Bonjour !
      Je suis en 2nd générale en France, ce qui équivaudrai donc au Secondaire 5..
       
      L'année prochaine, j'irai peut être emménager au Québec, et je tenais à savoir comment cela se passe dans ce cas là ?.. Est-ce que, déjà, c'est possible, en cours de scolarité ? J'imagine que oui, mais j'ai du mal à imaginer encore comment ça se déroulerai.
      Je souhaiterai de tout coeur vivre au Canada et accéder à une école d'animation (2D) après mon bac, je vise l'école Pivaut, à Montréal !
      Cependant, on a besoin du DES pour y rentrer, et ça je ne sais pas vraiment à quoi cela correspond. Je veux dire pas là que le DES concerne les 4ème et 5ème années secondaires au Québec si j'ai bien suivi, donc ça ne compte pas comme le brevet, puisqu'il est fait en 3ème (en France, 4ème année secondaire au Québec), donc je n'ai pas les requis de la 5ème année secondaire logiquement ?..
      Enfin dans tous les cas j'ai le brevet, c'est déjà ça.
      Voici les requis pour l'école Pivaut si ça peut vous aider dans votre (possible) réponse :
      – Vous devez être de nationalité Canadienne ou résident Canadien
      – Etre titulaire au minimum du DES ( Diplôme d’Etudes Secondaires )
      – Passer un entretien individuel : présenter un portfolio qui démontre votre niveau de dessin et montrer votre réelle motivation.
       
      Il y a cependant un problème en plus, qui est le suivant :
      Je.. On va peut être pas déménager, dans le sens où mes parents ne veulent pas déménager (enfin si, ma mère veut bien, mais de toute façon mon beau-père et mon petit frère l'en empêcherai. N'empêche que, si c'est possible, mais parents sont d'accord pour m'y envoyer seule.), et donc si je veux aller au Québec rapidement il faudrai que j'aille dans une pension, un internat, quelque chose du genre.. Ça ne me dérangerai pas le moins du monde, mais je doute beaucoup du fait que ce soit possible ou pas, aussi par rapport au fait qu'il faut être de nationalité canadienne ou résident canadien (selon les critères requis de Pivaut).. Suis-je "résidente" si je vis dans une pension ? À moins d'acheter un studio après le CEGEP ? Bon sang, je n'en sais trop rien :/
       
      Si vous pouviez me rassurer, m'expliquer ou je ne sais, ça m'aiderai énormément !
      Je serai ravie d'en discuter plus en profondeur, c'est important pour moi, alors merci de vos (possibles) réponses
      Désolée si quelques fautes se glissent dans mon sujet, prévenez-moi si je ne les ai pas vues !
    • Par Jaja0203
      Bonjour a tous , je voulais savoir la quelle des deux universités est meilleure et plus reconnue à l'international et au Canada . Je voudrais faire un programme de génie industriel, ou bien civil. Donc j’hésite entre Poly Montréal et Université d'Ottawa pour un programme en français. La ville n'est pas vraiment un problème pour moi ni le fait que ce soit une ville anglophone ou francophone. Je voulais savoir la différence entre les deux universités et celle qui offre la meilleure formation et le plus d’opportunités.
      Merci beaucoup !
    • Par Jaja0203
      Bonjour a tous , je voulais savoir la quelle des deux universités est meilleure et plus reconnue à l'international et au Canada . Je voudrais faire un programme de génie industriel, ou bien civil. Donc j’hésite entre Poly Montréal et Université d'Ottawa pour un programme en français. La ville n'est pas vraiment un problème pour moi ni le fait que ce soit une ville anglophone ou francophone. Je voulais savoir la différence entre les deux universités et celle qui offre la meilleure formation et le plus d’opportunités.
      Merci beaucoup !
    • Par Laurent
      Gâtez-vous avec ces prises de vues aériennes
       
       
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×