Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'job'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 23 results

  1. http://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201804/23/01-5162076-quand-on-me-demande-dou-je-viens-je-sais-que-je-naurai-pas-la-job.php Publié le 23 avril 2018 à 07h20 | Mis à jour le 23 avril 2018 à 12h33 «Quand on me demande d'où je viens, je sais que je n'aurai pas la job» Salim Kerdougli a obtenu des jugements du Tribunal des droits de la personne contre les entreprises La Vie en Rose et GE, dont les représentants lui ont posé une question sur l'origine de son nom en entrevue d'embauche. LA PRESSE SUZANNE COLPRON La Presse Salim Kerdougli se fait appeler Sam Kerdougli. Ce n'est pas pour le plaisir de se faire appeler Sam. C'est pour éviter de subir des préjugés et de la discrimination à l'embauche. Salim, ce n'est pas un nom occidental, explique-t-il. « Si je dis que je m'appelle Salim Kerdougli, on ne va même pas me convoquer en entrevue à cause de mon origine ethnique, c'est sûr et certain. » Et Sam Kerdougli ? « Ça peut être hongrois ou autrichien... » Au Québec, la discrimination dans l'accès à l'emploi des candidats d'origine maghrébine est réelle. Selon Statistique Canada, le taux de chômage chez les Québécois originaires du Maghreb est de 11,5 %, comparativement à 5,6 % pour l'ensemble de la population. Salim Kerdougli, contacté sur Facebook, a accepté de nous accorder une entrevue. Pour raconter son histoire, bien sûr. Mais aussi pour faire taire les mauvaises langues. Celles qui disent qu'il abuse du système et qu'il se plaint pour rien. Depuis que les médias ont rapporté sa victoire contre La Vie en Rose, condamnée à lui verser 5000 $, on le traite de « profiteur » et de « pleurnicheur » sur les réseaux sociaux. Rien pour calmer son sentiment d'injustice. Source et suite de l'article : http://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201804/23/01-5162076-quand-on-me-demande-dou-je-viens-je-sais-que-je-naurai-pas-la-job.php
  2. Bonjour à tous Julien, 26 ans, Français, travailler 8 ans dans l'armée Française. Ça fais quelques années que ça me trotte, et j'ai donc pris la décision de partir vivre au Canada pour la suite de mon aventure. Je viens à vous car j'ai quelques questions en tête. Je vous explique mon cas ... J'ai un ami qui sait marié avec une Québecoise. Cela fais maintenant 5 ans qu'il vie à Montréal. Je souhaite le rejoindre, et travailler, dans la même entreprise de sécurité que lui. Il a déjà le statut de responsable. Je souhaites venir au Canada cette année, je peut avoir ce job, mais que si je passe la formation de 2 semaines qui est interne au Québec. Cette formation ce passe en interne directement au Canada. Une fois cette formation passé, l'entreprise serais prête à me prendre. De ce fait, que je n'ai pas de promesse d'embauche de ce job. 1. Es ce que je peut faire une demande de Permis ou de Visa sans avoir un job concret et trouver la-bas ? 2. Je ne sais pas quoi faire ( Visa, Permis ) ou autre ... Pour ensuite allais passer ma formation puis ensuite faire ma demande de Visa Permanent. ( une fois sur place ). Bonne journée à vous Je vous en remercie d'avance. Cordialement.
  3. Bonjour tout le monde, Alors voilà ma petite question, je vais prochainement passer une entrevue pour un emploi débutant à l'automne dans mon domaine d'études (la géologie). Je finis actuellement une maîtrise (fin prévue début 2018 et obtention du diplôme au premier semestre 2018). J'ai un visa d'études jusqu'en mars prochain, mais que faire si finalement l'embauche se concrétise et que je souhaite finir ma maîtrise ? J'imagine que nous ne pouvons pas cumuler un visa d'études et un visa de travail... Peut-on obtenir un visa de travail avant la fin des études ? Peut-on également finir sa maîtrise tout en travaillant (avec un visa de travail) ? Merci par avance pour vos réponses, François
  4. Bonjour, J'avais posé quelques questions en 2016 sur le processus d'immigration. Pour me re-présenter rapidement, je vis en France et possède aussi la nationalité canadienne (ayant vécu 8 ans là-bas avec mes parents entre 1991 et 1999). Je vais me marier et on hésite encore entre le départ et la France, on est à l'âge du choix entre tenter une aventure et s'installer, et étant donné qu'on a pas croulé sous le confort pendant quelques années, le choix est d'autant plus difficile. J'ai pas mal lu sur le marché du travail canadien et ses particularités. Dans la théorie je saisis la démarche à suivre, en revanche j'ai des interrogations sur les possibilités. J'ai une Licence professionnelle en urbanisme/cartographie et ma compagne un Master 2 en développement durable. Je suis salarié et elle est fonctionnaire. Pour nous, s'installer au Canada c'est aussi l'occasion de changer de vie. On prend 30 ans cette année, on a pas encore d'enfant, donc on peut viser une autre direction. Nos reconversions porteraient sur : - Pour moi : la traduction En/Fr. J'ai déjà un blog bilingue et je me suis pris d'un sérieux intérêt pour le maniement des langues. - Pour elle : les entreprises, le commerce équitable, les fondations d'entreprises. Elle a un peu d'expérience dans le domaine et aspire à plus de mobilité et de dynamisme que la fonction publique qui n'a pas été un choix d'enfance, ça s'est fait par hasard. Je lis beaucoup de témoignages d'expatriés qui sont partis dans le cadre de leur entreprise ou avec une qualification désirée par le Canada. J'aimerais avoir des témoignages de gens venus s'installer sans cette facilité. Comment a été votre parcours ? C'est quoi le quotidien d'une jobine + formation pour être reconnu au Canada ? 15 000€ une fois sur place, est-ce suffisant pour se payer une reconversion, vivre, tout en ne touchant au départ qu'un salaire de jobine ? C'est un point que j'ai du mal à visualiser, donc je vous remercie à l'avance pour votre aide
  5. Bonjour ! Je suis actuellement étudiante en échange universitaire à Calgary pour un semestre (4 mois exactement). Il s'agit d'un partenariat avec mon école française, je ne vais donc obtenir aucun diplôme de la part de l'université canadienne. Arrivée au Canada le 2 janvier, j'avais prévu d'en repartir le 2 mai, après la fin de mon échange. Je n'ai pas eu besoin de permis d'étude, car le semestre ne dure que 4 mois. Cependant, j'aimerais beaucoup prolonger mon expérience canadienne, et rester travailler pour un job d'été au Canada, le temps d'un ou deux mois. Si certains d'entre vous savent dans quelle mesure cela serait possible et quelles sont les procédures à effectuer, je lirais attentivement vos réponses ! Merci d'avance !
  6. Bonjour a tous sa vas bien, je suis un ex montrealais avec un pvt en 2008 et futur resident permanent pout mi mai ou je viendrai seul et pour l instant sans lieu ou rester. surement a MTL Montréal, meme si je suis plutôt intéresser par rencontrer les gens qui viennent de tout les horizons et les locaux et pas rester entre nous j aimerais me faire un réseau de futurs expat francophone dans un premier temps, car nous aurions plus les meme besoins et demandes en tant que Français au Quebec, tout cela afin d être avant meme de partir et pour que a mon arrivée, être moins seul, plus fort, complémentaire nous serions en échangeant des infos sur le quoi et comment, ou, ... a faire pour une bonne et rapide immigration et integration et peut être de futurs bon moments a vivre ensemble. le réseau surtout pro c est traditionnelle au Québec les 5 a 7 en font partie. pratiquer son anglais ou pratiquer une activité ou autres ou partager les bons plans ou annonces et les frais diverses et le fun sembles plus judicieux. les différentes cultures rencontrer, latino, asiatiques, etc sont très souder et unis, plus que les Français et grace a cela il réussissent. moi meme ayant des ancêtres indochinois et le passeport espagnol en plus d être ne a bordeaux, en plus d avoir vécu dans casi tous les dom et tom et autres whv pacific sud,.. je sent quand meme que si j en suis la et n ai pas toujours bien réussi mes tentatives ailleurs, c est aussi car j ai trop tenter en solo, de penser tous réussir seul et que les rencontres cool ou utiles , se feraient vite et facilement, mais non malgré que les autres cultures, se regrouper et s entre aider, je voyais pas trop les Français, pas bcp ni souvent s entre aider cela me ferais plaisir aussi de pouvoir vous aider, si besoin et si je le peux, vu que j ai quand meme quelques infos, peut etre que vous aurez peut être la possibilité de le faire aussi ensemble on pourra si non toujours s aider a avoir du fun, se retrouver autour d une passion en commun, un pick nick bbq , un 5 a 7 ou meme un sport, et qui sais un meme job. y a tant a y faire ici pour les nouveaux. j aime le sport de nature, de glisse,.., les voyages et les gens et tout un tas d autres choses. je cherche une coloc ,un job, des bons plans, infos,..et tous cela demande de rencontrer, connaître du monde . il y a tellement a faire, a éplucher, a chercher, on peut pas ne rien ratter ou tout bien réussir, sauf a plusieurs en partageant. bref tous ce que j ai, je suis près a le partager EN BREF si vous êtes dans mon cas, futur visa de travail au Québec et surtout Montréal, et de bordeaux encore plus car on est déjà voisins, desirer vous faire un réseau d entre aide et de fun futur, communiquons ici ensemble bonne chance et courage a tanto , cheers
  7. Bonjour à toutes et tous, Biobiscuit recrute à Saint-Hyacinthe... consultez notre site Facebook et envoyez vos C.V. si vous correspondez aux recherches. Bonne journée
  8. Bonjour, Je reviens vers vous (2 posts déjà ouverts sur d'autres questions) par rapport au projet d'installation de moi et ma partenaire (Pacs). Je suis franco-canadien (vie au Canada-Québec 8 ans, enfant) et ma compagne est française. Nous avons 29 ans (toutes nos dents, et apparemment il vaut mieux pour le Canada lol) et on projette de s'installer au Canada, plutôt au Québec et plus particulièrement à Montréal, mais rien n'est coulé dans le béton pour l'instant. Elle est fonctionnaire (développement durable et association), moi je travaille dans une association où je fais des cartes et un peu de graphisme. Elle a un Master 2 non reconnu par l'Etat français en développement durable (+ Master 1 en droit à l'université), et moi une licence professionnelle d'urbanisme reconnue par l'Etat français. Personnellement je me forme actuellement au Développement web pour réutiliser mes compétences d'infographie et accéder au monde de l'informatique. Je n'aurai pas de diplôme français car autodidacte. On a bien lu sur le système canadien, travail, santé, éducation... et on ne cherche absolument pas à rouler en Porsche au bout de 3 mois en prenant 2 mois de vacances à Cuba Notre objectif est plutôt de s'offrir un changement de vie pour nos 30 ans, mettre du piquant et du voyage, retourner dans mon Pays pour moi (8 ans enfant dans un Pays ça laisse une sensation indélébile). Enfin vivre quelque chose de fort avant de passer à l'étape famille-enfant. L'idée est de s'installer au Canada, j'ai appris à apprécier la France mais il y a ce quelque chose Nord-américain qui me manque et que je recherche. Pour ma compagne elle a toujours voulu connaître l'Amérique du Nord, surtout le Canada et a déjà vécu un peu au Royaume-Uni, donc le dépaysement lui plaît. Sur ce que l'on souhaite quitter en France : - Insécurité politique (terrorisme, extrême-droite qui grimpe). - Prix des logements, on vit en Ile-de-France on ne peut pas construire notre avenir avec des logements décents pour un couple avec enfant inaccessibles. - Manque de méritocratie, il faut être bien né, bien diplômé et/ou bien marié pour percer dans ce pays. La quantité de travail et l'auto-didactisme comptent peu. - Les horaires à rallonge, tu termines à 17h t'as pas travaillé pour les autres, alors que tu évites juste de faire des pauses à rallonge dans la journée... Sur ce qui va nous manquer : - La famille et les amis. - La nourriture, quand même. Surtout les vrais produits terroirs. Encore plus pour ma compagne. - Ne pas avoir visiter tout ce qu'on voulait en Europe tant qu'on y était, mais on compensera avec l'Amérique - Notre petit confort, donc objectif : reconstituer le nid au plus vite lol. Les paysages nous attirent beaucoup, le changement de décors, le fait que ce soit une société plus mobile (oui, elle est fonctionnaire mais c'est un concours de circonstances, pas une voie de garage type boulot-dodo-retraite pour se mettre en sécurité pour 40 ans), et l'accès géographique bien plus facile vers les USA, déjà pour le tourisme. La neige aussi, marre de la pluie et de la grisaille, on préfère un vrai temps hivernal De plus, le mandat de Trudeau semble être une belle opportunité à saisir au niveau politique pour venir au Canada : ouverture, relance de l'économie... Alors voici la liste de mes questions par rapport à notre projet : 1- Compte-tenu de nos diplômes qui ne donnent pas accès à des professions protégées par un ordre (il me faudrait un master en urbanisme pour prétendre à une équivalence dans ce métier et contacter l'ordre des urbanistes), et au fait que je suis canadien et que ma compagne aura la RP, est-ce utile de payer une équivalence des diplômes ? 2- Montréal ? Est-ce que ce n'est pas s'agglutiner à l'endroit où il y aura le plus de concurrence (tous les français dans la même situation que nous) ? Je suis presque bilingue et ma compagne à un niveau très correcte en anglais. Ne crée-t-on pas davantage la surprise, la différence, et donc l'intérêt, en allant chercher ailleurs ? Provinces anglophones (Ontario), provinces plus sauvages (Nouveau-Brunswick, Alberta ?) Faut-il être bilingue à 100% pour s'intégrer dans les provinces anglophones ? Montréal nous intéresse pour sa facilité d'accès (français), son ouverture à l'anglais et sa vie culturelle qui semble riche. 3- On aurait entre 15 000 et 20 000$ pour s'installer (déménagement, vols et impôts français déjà déduits), j'anticipe donc 12 mois d'autonomie à raison de 1 500$ de dépenses mensuelles. Je précise qu'on a vécu quelques années de vaches maigres et donc nous ne sommes pas dépensiers. Cette somme vous parait-elle suffisante pour être certain de ne pas prendre le billet retour après 4 mois ? Je compte 600$ pour le loyer (on vise une petite surface, vivant actuellement dans 30m², totalement meublée, propre, bien insonorisé et SANS punaises !!!), 400$ pour la nourriture, 100$ internet+portables, 160$ pour une carte transport pour chacun (si Montréal à 83$ par personne), il reste 200$, suffisant pour une mutuelle pour 2 le temps de trouver un job ou jobine ? Je serais très intéressé par des témoignages de migrants s'étant installés sans faire partie de professions recherchées (infirmiers par exemple) ou à compétence universelles (informatique par exemple) pour avoir une bonne idée du marché du travail québécois / canadien. Pour l'instant pas d'autres questions, merci à l'avance pour vos réponses
  9. Bonjour chers nouveaux arrivants à Montréal! Si vous recherchez des opportunités en Ti, j'ai des beaux postes en développement Java, Front-end, aussi des postes en support technique et tous types de postes en informatique! Moi aussi immigrante française, je serai ravie de pouvoir vous aider dans votre carrière en informatique à Montréal!! À bientôt! Laure
  10. bonjour tous le monde, mon mari desir immigrer au canada . En effet il travail dans une grande entreprise de services petrolier son poste et data engineer ou field technical analyste. Agé de 36 ans il a présque 6 ans d'experience sur les chantiers d'exploitations pétrolieres en Tunisie et en Algerie, il parle anglais et français. Et moi j'ai un diplome de maitrise en science de la vie et de la terre mais je travaille comme responsable commerciale dans un bureau de management. On n'a pas d'enfant. Les informations que je cherche sont les suivants: Dans quelle ville canadienne l'industrie oil and gaz est plus développée ? où mon mari a plus de chance pour trouver un job dans son doamine rapidement? combien il faut attendre pour trouver un emploi ?? Et combien d'argent il faut apporter le temps de trouver un job pour mon mari (loyer un petit studio s+1, frais alimentaires, deplacement etc...) ?? merci pour votre attention
  11. Bonjour, Je m'appel Rudolph et je suis d'origine Francaise. je souhaiterais m installer sur la villa de Vancouver d'ici au milieu de l annee prochaine. Voici ma situation - J ai 27 ans - Single - MBA (obtenu en France et an Angleterre) -MFA in acting for film (obtenue aux USA) - Je parle couramment l anglais je souhaiterais au long terme devenir acteur a Vancouver (j ai travaille entant qu acteur aux USA pendant un ans, apres mon MFA). Il est difficile d'obtenir un visa sur un metier aussi subjectif donc je suis pret a travailler comme Production assistant sur les tournage jusqu a ce que je puisse legalement trouver un agent et re devenir acteur a temps plein. comment faire les demarches ? je me suis rendu sur le site du gouvernement mais c est plutot vague. dois je postuler entant qu artiste ou travailleur normal ? aussi connaissez vous des personne qui ont effectue le meme parcours avec qui je pourrais communiquer. je vis actuellement en thailande mais je veux revenir vers l industrie. c est mon reve et je veux vraiment tout faire pour le realiser. j ai besoin d aide merci rudy
  12. Bonjour tout le monde! Voilà, comme beaucoup d'étudiants je vais devoir me trouver un Job en Arrivant à Montréal(fin août), en profitant des 20h de travail offerte pas mon permis d'étude. Pour ma part surtout pour trouver un certains conforts sur place et alléger la charge financière de mes parents. Mais travailler n'est pas une nécessité. Ayant tous juste 18 ans et seulement un diplôme d'animateur (BAFA) en poche, ainsi que mon Bac (fraîchement obtenu) au tant dire que je n'ai aucune expérience sur le véritable travail. (Pour moi être animateur est plus un hobbie qui rapporte un peu de sous) Donc étant jeune et sans réel expérience, je me demandais si trouver un Job à temps partiel est une mince à Faire !? Je sais que en France décrocher un poste chez Mc Do, quick et etc n'est pas bien compliqué, mon frère ayant fais tout les enseignes x). Mais à Montréal quand es t'il ? Par où commencer, pour s'orienter ? plutôt, par des organismes ? où bien le porte a porte ? Pour moi la Paye n'est pas le plus important sachant que le boulot est la juste pour amortir. Et pour finir tout me vas, des boulots crade, au service clientèle. J'ai une bonne faculté d'adaptation ! Donc si vous avez des conseils et etc je suis preneur ! Voila j’espère que des personnes se reconnaîtrons et que se poste pourra être utile à beaucoup de monde. Merci d'avance pour les réponses
  13. Bonjour, Je vais bientot participer à un programme de formation professionalisante, départ début Octobre, dans l'école d'ILAC à Vancouver en management/marketing/services clients. 1. Que pensez vous de cette école? 2. Comment pourrais-je m'organiser pour trouver une collocation ? 3. Je dois me trouvée un emplois/job/stage dans la restauration, hotellerie, ou tout autre au contact de la clientèlle auriez vous des idées? 3. Quels sont d'apres vous les incontournables pour bien organisé sont arrivée à Vancouver? Merci pour vos réponses et vos aides Elodie
  14. Bonjour, Je suis actuellement en bac pro commerce en alternance, j'aimerai poursuivre mes études à l'étranger, et le Canada est une destination qui m'attire. Malgré tout, j'aimerai pouvoir poursuivre mes études en alternance, tant pour l'expérience professionnelle mais aussi pour le confort financier, mes parents n'ayant pas la possibilité de subvenir à mes études, encore moins si celle ci se déroule à l'étranger. J'ai cherché sur internet des informations à ce sujet mais à vrai dire rien de bien concluant. J'ai entendu parler du Co-op et si j'ai bien comprit il s'agit de stages rémunérés. Mais existe t-il un système d'alternance Canadien similaire à celui Français ? Est ce que certains de vous on déjà tenté l’expérience ? Si c'est le cas, vous serez t-il possible de me faire part de vos impressions et vos conseils ? Merci d'avance. Thibault
  15. Bonjour, Le SOIIT, Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail, organise la troisième rencontre « Café Action Express » mise en place exclusivement pour les travailleurs temporaires*. Le lundi 7 avril, de 8h30 à 11h30, nous démystifierons la culture québécoise en milieu de travail. Le contenu inclura : · le choc culturel, · la communication interculturelle, · les valeurs québécoises en milieu de travail, · l’intégration interculturelle dans un nouveau monde du travail, · ainsi que des conseils pour conserver son emploi. Vous serez plus à même de comprendre les employeurs rencontrés, car ce n’est pas tout de trouver un emploi; il faut aussi le garder. Profitez pleinement de votre expérience québécoise en vous donnant les outils pour y parvenir. Si vous êtes intéressé, il faut confirmer votre présence AVANT VENDREDI 4 AVRIL À MIDI par courriel à mp.touzin@soiit.qc.ca ou par téléphone au 418-648-0822 poste 234. Cette activité se déroulera au SOIIT dans la ville de Québec.
  16. Le SOIIT, Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail, organise la troisième rencontre « Café Action Express » mise en place exclusivement pour les travailleurs temporaires*. Le lundi 7 avril, de 8h30 à 11h30, nous démystifierons la culture québécoise en milieu de travail. Le contenu inclura : · le choc culturel, · la communication interculturelle, · les valeurs québécoises en milieu de travail, · l’intégration interculturelle dans un nouveau monde du travail, · ainsi que des conseils pour conserver son emploi. Vous serez plus à même de comprendre les employeurs rencontrés, car ce n’est pas tout de trouver un emploi; il faut aussi le garder. Profitez pleinement de votre expérience québécoise en vous donnant les outils pour y parvenir. Merci de me confirmer votre présence par courriel à mp.touzin@soiit.qc.ca ou par téléphone au 418-648-0822 poste 234. Cette activité se déroulera au SOIIT. Les « Café Action Express », 3 rendez-vous pour une intégration réussie Novembre Point de vue employé Février Point de vue employeur Avril Culture québécoise en milieu de travail *Tout type de permis de travail incluant les PVT affiche3.pdf
  17. Le SOIIT organise une rencontre « Café Action Express » mise en place exclusivement pour les travailleurs temporaires*. Le jeudi 6 février, de 8h30 à 10h30, des entreprises vous feront part de leur point de vue sur l’embauche de travailleurs temporaires lors d’un déjeuner-conférence. Les témoignages incluront : · Le processus d’embauche; · Les démarches administratives; · Les avantages recherchés par les entreprises; · Les appréhensions des entreprises; · La gestion du choc culturel; · Et des conseils précieux. C’est une occasion parfaite pour trouver réponse à vos questions auprès d’employeurs et ainsi orienter votre recherche d’emploi en prenant compte des subtilités du marché québécois. Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’un événement d’embauche, mais bien d’une conférence. Merci de me confirmer votre présence par courriel à mp.touzin@soiit.qc.ca ou par téléphone au 418-648-0822 poste 234. Cette activité se déroulera au SOIIT. Les « Café Action Express », 3 rendez-vous pour une intégration réussie Novembre Point de vue employé Février Point de vue employeur Avril Culture québécoise en milieu de travail *Tout type de permis de travail incluant les PVT
  18. Bonjour à tous, Le SOIIT organise sa deuxième rencontre « Café Action Express » mise en place exclusivement pour les travailleurs temporaires*. Le jeudi 6 février, de 8h30 à 10h30, des entreprises vous feront part de leur point de vue sur l’embauche de travailleurs temporaires lors d’un déjeuner-conférence. Les témoignages incluront : Le processus d’embauche; Les démarches administratives; Les avantages recherchés par les entreprises; Les appréhensions des entreprises; La gestion du choc culturel; Et des conseils précieux. C’est une occasion parfaite pour trouver réponse à vos questions auprès d’employeurs et ainsi orienter votre recherche d’emploi en prenant compte des subtilités du marché québécois. Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’un événement d’embauche, mais bien d’une conférence. Merci de me confirmer votre présence par courriel à mp.touzin@soiit.qc.ca ou par téléphone au 418-648-0822 poste 234. Cette activité se déroulera au SOIIT. Les « Café Action Express », 3 rendez-vous pour une intégration réussie Novembre Point de vue employé Février Point de vue employeur Avril Culture québécoise en milieu de travail *Tout type de permis de travail incluant les PVT
  19. Qui aurait pu croire que le passage entre deux corps de métier diamétralement opposés soit possible ? Quand une petite annonce demandant un testeur de jeux vidéos est apparu sous mes yeux, je me suis dit: "Pourquoi pas moi ?" J'ai alors tendu la perche vers mon époux pour savoir un peu ce que demandait le poste et s'il me trouvait compétente en la matière . (Rappel:mon époux est Game-designer) Au vu de mes longues heures passées sur la toile à jouer pas mal et écrire de temps en temps, il sembla que je convienne au job. Et me voilà un lundi matin (il y a trois semaines) dans les bureaux de la dite boîte, a entamer mon premier travail sur le sol Québécois ! Vous m'auriez dit tel un médium :" je te vois travailler dans le jeu vidéo" je n'en aurais pas cru mes oreilles ! Mais voilà la vie est ainsi faite, on ne sait jamais sur quel chocolat on va tomber* ! Je pense que depuis l'entrée à la maternelle de mon fils en septembre, je me languissais d'une activité professionnelle, c'est pourquoi une telle opportunité était un vrai cadeau tombé du ciel. Pour en revenir au travail, il consiste à analyser tout un jeu (en cours de production), on parle ici de Quality-Assurance, nous (les testeurs) essayons de trouver tous les petits défauts du jeux qui pourraient entraver le bon déroulement de la partie. C'est très intéressant ! L'enrichissement est multiple et au-delà du fait que je sois entourée de Québécois(es), je dois apprendre et comprendre un nouveau vocabulaire spécifique à cet emploi. Exemples : fixer le bug, suivre le flow, faire des repro steps, mettre des screenshots etc. La première semaine, je dois bien l'avouer je rentrais le soir avec une belle migraine, au début je pensais que la luminosité de l'écran y était pour quelque chose, mais je pense que mon cerveau un peu poussiéreux a décidé de me mettre un bug lui aussi. En tout cas l'expérience est enrichissante, l'ambiance est conviviale et j'aurais sans doute eu des regrets si je n'avais pas osé... Bien à vous Aloane *Forrest Gump : Mama always said life was like a box of chocolates, you never know what you're gonna get Retrouvez-moi dans nos aventures sur mon blog aventuresdufjord.canalblog.com ou sur ma page Facebook Les aventuriers du Fjord
  20. Le saviez-vous? Une des professions les plus chaudes dans certaines régions du Canada est celle de camionneur. Au Nouveau Brunswick par exemple, au cours de l'année 2012, on a engagé près de 300 conducteurs routiers venant de l'étranger (permis de travail avec un AMT). Une condition importante (outre le permis et l'expérience), l'anglais (en effet, beaucoup de transport vers les US). Ah oui, faut aussi etre sympa. Si vous mêmes entrez dans ces conditions ou si vous connaissez quelqu'un qui aimerait travailler/immigrer au Canada comme routier, contactez moi! Généralement, il faut passer par un AMT (avis de Marché de Travail) pour avoir un permis de travail (necessaire). L'année passée, les francophones recrutés lors de destination canada en étaient dispensés. Mais la dispense a sauté! Il est toutefois possible que cela soit amendé lors du prochain destination Canada. A suivre
  21. Bonjour, Je vais vous expliquez ma situation actuel, je travail actuellement dans un magasin de canapé (vendeur). Avec la situation actuel (crise), le magasin vas fermé par manque de chiffres d'affaires. Le 15 septembre exactement je me retrouve sans travail. Etant donné que j'ai toujours voulu partir travaillé a l’étranger, mais que mon niveau d'Anglais (scolaire) et mon jeune age (20ans) mon toujours bloqué. Je commence a me renseigné, a postulé...ect Seulement voila j'ai 2 énormes problèmes : Le premier - je n'ai pas de permis de travail pour un job au canada La deuxième - Comment trouvé un emploi sur Montréal alors que je vis actuellement a Paris ?? Quel employeur irais prendre un jeune, d'un pays étranger ne possédant pas de permis de travail et ne pouvant le voir en personne ? Alors voila éclairé moi comment avez vous fais pour partir ? Quel sont vos conseilles ? Quel secteur d'activité recrute ? Je précise bien que le PVT ne m’intéresse pas particulièrement. Merci de vos réponses en espérant quels m'aiderons.
  22. Installée depuis 2 ans au Québec, j’ai attendu que mes filles entrent en garderie au mois de septembre 2012 pour me mettre activement à la recherche d’un emploi autour de Montréal. Au total, j’ai décroché des entrevues face à face avec 7 entreprises en 4 mois. « Pas pire », comme on dit ici! J’ai eu un beau cadeau de Noel : un poste en marketing dans mon domaine d’activité sur Montréal. Je commence le 14 janvier! J’ai hâte, je n’ai encore jamais travaillé en Amérique du Nord, mais toujours en Europe (Angleterre, France, Espagne). Alors voici quelques petits tuyaux concernant la recherche d’emploi, en espérant que cela vous aide un peu. D’abord, j’aimerais insister sur l’importance des réseaux sociaux (Fb, Twitter, Linkedin, doyoubuzz). Il ne faut pas les négliger. Il faut faire marcher son réseau et chercher à l’étendre. Ensuite, il y a les sites de recherche d’emploi généralistes comme monster.ca, indeed.ca, interjobnetwork.com, jobboom.com ou grenier.qc.ca. Vous pouvez créer un compte et mettre votre CV en ligne, visible des employeurs. D’autres sont spécialisés. Par exemple, si comme moi vous cherchez un poste en marketing ou en communication, je vous conseille le site suivant : http://www.isarta.com/ Donc vous postulez en ligne, ensuite vous recevez un email de confirmation et puis vous attendez qu’on vous appelle. Inutile de rappeler pour faire un suivi de votre candidature, j’ai voulu le faire et j’ai vite compris que ça ne servait pas à grand-chose ici. Seuls les candidats sélectionnés sont contactés. Un point c’est tout. Il y a aussi des agences d’Intérim. On retrouve d’ailleurs Adecco et Randstad, connus en Europe. Vous pouvez aussi cibler des entreprises et envoyer directement des candidatures spontanées. (http://www.pagesjaunes.ca/) Enfin, il reste les salons. J’ai participé au salon de l’emploi annuel à Vaudreuil-Dorion, suite auquel j’ai décroché une entrevue. Il y en a plusieurs par an sur Montréal et ses environs, certains sont très spécialisés. Et puis n’oubliez pas, ici le CV doit être bilingue (vous aussi d’ailleurs!!)! Et la lettre de présentation est très importante, il faut prendre le temps de la personnaliser. Bonne recherche et bonne chance!
  23. Bonjour à tous! J'ai vu passer ça sur mon Facebook, une annonce de recrutement pour MD Santé, qui est une agence d'infirmiers(ères). J'ai regardé vite vite, et c'est fou tous les avantages que ça donne d'être avec eux! Je ne comprends pas trop pourquoi les infirmiers(ères) ne vont pas tous en agence... meilleur salaire, choix de l’horaire, mêmes avantages sociaux que ceux qui n'y sont pas, etc. En tout cas, vu que je sais qu'il y a plusieurs d'entre vous qui sont dans le domaine, j'ai pensé mettre le lien ici, ça vaut la peine de se renseigner! http://www.facebook.com/agencemdsante Bonne journée à vous!
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines