Aller au contenu
toutix

L'hiver, faut-il gonfler ses pneus à l'azote ?

Messages recommandés

salut salut !

alors question existentielle de l'hiver … du moins de ces derniers temps ?!

 

            Faut-il oui ou non gonfler ses pneus à l'azote ??

 

On peut lire un peu partout que l'azote serait plus fiable concernant la pression des pneus en hiver 

-->>notamment suite aux changements de températures/températures négatives …

 

***Pour les personnes ayant déjà eu recours au gonflage à l'azote ? combien de fois avez vous dû vérifier la pression

de vos pneus ? Avait elle vraiment bougée ??

 

-->>Car avec les pneus actuels / récents , les enveloppes sont quand mêmes de meilleures qualité qu'auparavant , 

donc si gonflage à air comprimé , cela devrait être plus sûr qu'auparavant ???  ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, toutix a dit :

salut salut !

alors question existentielle de l'hiver … du moins de ces derniers temps ?!

 

            Faut-il oui ou non gonfler ses pneus à l'azote ??

 

On peut lire un peu partout que l'azote serait plus fiable concernant la pression des pneus en hiver 

-->>notamment suite aux changements de températures/températures négatives …

 

***Pour les personnes ayant déjà eu recours au gonflage à l'azote ? combien de fois avez vous dû vérifier la pression

de vos pneus ? Avait elle vraiment bougée ??

 

-->>Car avec les pneus actuels / récents , les enveloppes sont quand mêmes de meilleures qualité qu'auparavant , 

donc si gonflage à air comprimé , cela devrait être plus sûr qu'auparavant ???  ...

 

Pour ton info, l'air est composé déjà de 78% d'azote ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Air

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, qwintine a dit :

 

Pour ton info, l'air est composé déjà de 78% d'azote ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Air

 

J'oubliais, quelque soit ce qu'on utilise, on recommande de checker la pression des pneus tous les 30-40 jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extraits :

 

Protégez-Vous: octobre 2008 pages 10 et 11
4) Le gonflage à l’azote: nécessaire?
Non, juge l’APA. Vrai, l’azote permet de garder la pression des pneus plus constante parce qu’il passe moins bien que l’air à travers les parois perméables des pneus, et parce qu’il est moins sensible aux variations de température. Il peut donc causer moins de soucis l’hiver pour les véhicules munis d’un indicateur de pression, à condition qu’il soit bien présent dans une concentration d’au moins 95 % dans chaque pneu. Or, il est impossible pour un consommateur de le savoir. De plus, il en coûte de 3 à 5 $ pour faire gonfler ses pneus avec de l’azote, et bien qu’il soit plus stable que l’air, il finit quand même par s’échapper graduellement des pneus.

L’air comprimé «normal» est très adéquat. À une condition: il faut vérifier la pression des pneus régulièrement, idéalement au moins une fois par mois avec un manomètre précis, lorsqu’ils sont froids. Ils doivent donc ne pas avoir roulé plus de deux kilomètres, ou encore avoir été laissés au repos pendant au moins trois heures. L’hiver, une vérification régulière s’impose d’autant plus que le froid fait rapidement diminuer la pression: chaque chute de température de 5 °C entraîne la perte d’environ 7 kPa (1 lb/po2) d’air dans chaque pneu.  D’après l’ACIC, un sous-gonflage de 5 % – ou seulement 14 kPa (2 lb/po2) – fait augmenter la consommation d’essence de 1 %.

À long terme, une pression insuffisante accélère l’usure de l’épaule des pneus, diminue leur sécurité et détériore le comportement routier d’un véhicule."
 
Septembre 2011
Depuis quelques années, de nombreux concessionnaires et ateliers proposent de gonfler les pneus avec de l’azote plutôt que de l’air «normal». À juste titre, ils vantent la capacité de ce gaz à maintenir une pression plus constante, puisque ses molécules traversent moins facilement les parois des pneus que celles de l’air. Ce qu’ils ne disent pas: pour être efficace, il faut absolument que l’azote occupe 95 % du volume d’un pneu. D’après l’APA, cela nécessite de deux à trois cycles de gonflage et de dégonflage, et il est loin d’être certain que tous les détaillants respectent cette procédure. Même s’ils le font, l’azote finit quand même par s’échapper des pneus, et un appoint d’air à la borne d’une station-service annule alors les effets du précieux gaz.

Voilà pourquoi il vaut mieux économiser les 20 $ que coûte le remplissage de quatre pneus avec de l’azote, et contrôler plutôt soi-même la pression de ses pneus. Une vérification par mois s’impose, parce qu’un sous-gonflage fait grimper la consommation d’essence en plus d’entraîner l’usure prématurée des pneus.

L’azote peut néanmoins s’avérer utile pour «réparer» un système de surveillance de la pression des pneus qui donne de faux signaux de perte de pression. Il peut aussi être acceptable d’opter pour ce gaz si vous savez que vous ne vérifierez jamais vous-même la pression par grand froid.
 

 

Lorsqu’arrive la période de la pose des pneus, les services-conseils automobiles de CAA-Québec sont sollicités par bon nombre d’automobilistes qui souhaitent en apprendre davantage sur les principales caractéristiques de l’azote, notamment à l’égard de la plus grande stabilité qu’il procure au pneumatique.

En fait, l’azote représente une solution avantageuse pour maintenir la pression requise ce qui par conséquent, offre une tenue de route adéquate et peut procurer une consommation d’essence réduite. Toutefois, malgré ces avantages, il ne faudrait pas conclure pour autant que l’utilisation conventionnelle de l’air n’est plus appropriée. Lorsque bien effectuée, une vérification régulière de la pression des pneus gonflés à l’air permet d’obtenir un rendement similaire au gonflement à l’azote en ce qui concerne la consommation d’essence et le maintien de la pression.

Tous concernés…
 Selon un sondage effectué par l’Association canadienne de l’industrie du caoutchouc, plus de 23 % des véhicules en circulation au Canada roulent avec au moins un pneu sous-gonflé de 20 % ou plus. « Tous les automobilistes doivent être conscients des dangers associés au sous-gonflement d’un pneu, dangers qui peuvent se manifester par une distance de freinage plus longue, un manque de stabilité et une usure prématurée du pneu, voire même un risque plus élevé d’éclatement. De plus, il faut rappeler que pour chaque baisse de 6 °C par rapport à la température à laquelle un pneu a été gonflé à l’air, la pression du pneu chute d’une livre, d’où l’importance d’être particulièrement vigilant en période hivernale.

… à quel prix? 
En moyenne, on exigera de 4 à 6 $ par pneu pour un gonflement à l’azote. Pour être efficace, l’azote doit être présent dans une proportion de 95 % et plus à l’intérieur du pneu. Comment en être certain? Il est possible d’obtenir le taux d’azote avec un appareil de mesure conçu spécialement à cet effet. Faites affaire avec un garagiste consciencieux qui pourra manipuler adéquatement les appareils requis, et ce, autant pour l’introduction de l’azote que pour une lecture adéquate de son pourcentage.

Les molécules d’azote étant légèrement plus grosses que celles de l’oxygène, le phénomène de perméation (passage de gaz à travers une paroi solide) est moins prononcé, ce qui signifie qu’il y a moins de risque de perte de pression, ce qui est important en particulier pour les pneus à profil bas. De plus, l’azote permet de minimiser la présence d’humidité dans le pneu, ce qui le protégera davantage d’une dégradation prématurée et s’avèrera utile pour les véhicules équipés d’un système de surveillance de la pression des pneus. Enfin, il est intéressant de savoir que les industries du camionnage et de l’aviation utilisent avantageusement l’azote depuis plusieurs années, notamment pour minimiser les risques d’éclatement dû à la surchauffe dans les pneus.

 

Un pneu gonflé à l'azote est moins sensible aux écarts de température, mais il peut toujours subir une fuite ou une crevaison.

N'oubliez pas de vérifier aussi la pression du pneu de secours et la différence de pression entre les pneus, puisque celle-ci peut varier.

 

Source : CAA, Wikipédia, Protégez-vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

De plus, l’azote permet de minimiser la présence d’humidité dans le pneu, ce qui le protégera davantage d’une dégradation prématurée et s’avèrera utile pour les véhicules équipés d’un système de surveillance de la pression des pneus (TPMS)
>>> La plupart des roues d'hiver (ensemble jante et pneu) de sont pas équipées du dispositif de surveillance de pression, (car in 2e set de capteurs coute cher) ce qui rend quasi-inutile l'utilisation d'azote dans les pneus pour des usages ordinaires. Reste la question qui tue : Qui de nos jours contrôle régulièrement la pression des pneus de leur véhicule?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Ivy Bijou a dit :

Ils doivent donc ne pas avoir roulé plus de deux kilomètres,

lol

mwé euh la plupart des stations pour vérifier sont à plus de 2kms lol de chez moi

on fait quoi !? lol

je laisse la voiture sur le parking 3h ...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Ivy Bijou a dit :

 Reste la question qui tue : Qui de nos jours contrôle régulièrement la pression des pneus de leur véhicule?

ça ! bonne question

 

surtout que moi, les garagistes m'avaient dit que maintenant les pneus étaient de bonne qualité et perdaient moins en pression ...

 

je pense que beaucoup y regardent vraiment lorsqu'ils sont pour faire de grosses distances ...

mais après … ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Ivy Bijou a dit :

Reste la question qui tue : Qui de nos jours contrôle régulièrement la pression des pneus de leur véhicule?

Tous ceux qui ont des capteurs 🤣

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, juetben a dit :

Tous ceux qui ont des capteurs 🤣

Ah mais ça c'est seulement pour ceux qui ont les moyens

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Laurent a dit :

Ah mais ça c'est seulement pour ceux qui ont les moyens

C'est sur que si tu achetes via ton garage tu deviens vite pauvre... Mais heureusement Amazon ou certains sites spécialisés existent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, juetben a dit :

C'est sur que si tu achetes via ton garage tu deviens vite pauvre... Mais heureusement Amazon ou certains sites spécialisés existent...

C'est pas toutes les autos qui sont équipées de capteurs de pression, en général ce ne sont pas des modèles bas de gammes ou alors neuves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, juetben a dit :

Tous ceux qui ont des capteurs 🤣

moi je pensais qu'après 2015 elles en avaient toutes 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est comme pour les essuis glaces arrières !

c'est en option aussi ici !

 

Il y a 2 heures, Laurent a dit :

Ah mais ça c'est seulement pour ceux qui ont les moyens

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, toutix a dit :

c'est comme pour les essuis glaces arrières !

c'est en option aussi ici !

 

 

Ben ça dépends des autos... Certaines en ont d'autres pas... Si la vitre se salit pas en roulant ça te sert a rien d'en avoir un...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, toutix a dit :

ça ! bonne question

 

surtout que moi, les garagistes m'avaient dit que maintenant les pneus étaient de bonne qualité et perdaient moins en pression ...

 

je pense que beaucoup y regardent vraiment lorsqu'ils sont pour faire de grosses distances ...

mais après … ?

Ben je dois être de la vieille école, contrôle tous les mois. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, toutix a dit :

moi je pensais qu'après 2015 elles en avaient toutes 

Pas obligatoire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 1 heure, toutix a dit :

lol

mwé euh la plupart des stations pour vérifier sont à plus de 2kms lol de chez moi

on fait quoi !? lol

je laisse la voiture sur le parking 3h ...

 

 

Tu fais comme moi, tu achètes une pompe pour gonfler les pneus de vélos** (ou un petit compresseur) et un outils pour mesurer la pression.


**Pour ajouter 1 ou 2, voir 3 livres de pression c'est juste parfait.

Pour info un pneu d'auto tu y mets +/-30 livres de pression dedans et dans un pneu de vélo c'est beaucoup plus, de l'ordre de 60 à 90 livres (lbs).

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 56 minutes, juetben a dit :

C'est sur que si tu achetes via ton garage tu deviens vite pauvre... Mais heureusement Amazon ou certains sites spécialisés existent...

Reste à les installer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 31 minutes, Laurent a dit :

Pas obligatoire

Et heureusement car c'est un bidule dont je me passe très bien. Par contre la caméra de recul me manque beaucoup sur mon char actuel...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 44 minutes, jeffrey01120 a dit :

Ben je dois être de la vieille école, contrôle tous les mois. 

C'est bien ça. Félicitations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Laurent
      Des vêtements d’hiver seront nécessaires mardi soir et mercredi dans presque toutes les régions du Québec, puisque le mercure devrait chuter pour descendre entre - 20°C et - 30°C avec le facteur éolien, avertit Environnement Canada.
       
      L’arrivée d’une masse d’air froide et des vents violents seront responsables de ce refroidissement ressenti dans les régions de Montréal et Québec, en Outaouais, dans les Laurentides, dans Lanaudière, en Estrie, dans Chaudière-Appalaches et au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
       
      Pour Montréal, la journée s’annonce généralement ensoleillée, mais sera accompagnée de vents d'ouest de 30 km/h avec rafales à 50km/h.
      Le maximum prévu est de 6°C, mais avec le refroidissement éolien, la température ressentie sera de -19°C le matin, et -14°C en après-midi.
       
      Dans une mise en garde publiée mardi après-midi, Environnement Canada prévient que les chaussées mouillées pourraient rapidement devenir glacées en raison de la chute rapide des températures.
       
      Les conditions routières pourraient donc devenir dangereuses.
      Les risques d’engelure sont également élevés sans habits appropriés.
       
      Bulletin météorologique spécial
      Émis à 15:46 mardi 13 novembre 2018   Refroidissement marqué en fin de journée.

      Une masse d'air hivernal et des vents vifs apporteront du temps anormalement froid pour la saison. 

      La chaussée pourrait rapidement devenir très glacée en fin de journée ou en soirée. Un front froid traversera ces régions et fera chuter rapidement les températures de plusieurs degrés. La chaussée, qui sera encore mouillée dans plusieurs secteurs, pourrait subitement devenir très glacée et très glissante. Par conséquent, les conditions routières risquent de devenir soudainement dangereuses là où la chaussée n’aura pas pu être traitée.

      Aussi, ces conditions généreront des conditions de refroidissement éolien anormalement élevé sur une grande partie de la province mercredi. Le refroidissement éolien atteindra des valeurs de -20 à -30 selon les régions.

      Ce soir, les surfaces comme les routes, les rues, les trottoirs et les terrains de stationnement pourraient devenir glacées, glissantes et dangereuses.

      Cette nuit et mercredi, toute personne qui n’est pas habillée assez chaudement court le risque de souffrir d’une engelure. Prévoyez porter des vêtements appropriés.
       
       
    • Par sesseb
      J'ai une question qui peut paraitre bête mais bon... J'ai trouvé un logement pas loin de mon travail (2km) et comme on ne va avoir qu'une seule voiture dans un premier temps j'envisage d'y aller à vélo même en hiver (bien couvert, j'ai déjà fait par -15 ça doit pas etre beaucoup plus pire par -25 :p).
      Seulement j'ai des freins hydraulique sur mon vélo, y a-t-il un risque de gel? (car la région ou je vais est très pentue j'aimerais éviter de me retrouver dans la rivière en contre bas  )
    • Par Laurent
      La CSDM envisage de fermer toutes les écoles de la région de Montréal suite à l'avis de tempête émis par Environnement Canada. La tempête va laisser jusqu'à 40 cm selon les régions et c'est sans compter la pluie verglaçante qui s'annonce comme la plus dangereuse de l'année. Cette tempête hivernale, causée par une dépression en provenance du Colorado, traversera la province à partir de lundi après-midi, et ce, jusqu'à mercredi.
       

       
      Source Météomédia - CSDM
       
    • Par Emma1212
      Bonjour,
       
      J'aimerai acheter ma première voiture à Toronto. J'y suis depuis 2 mois.
      Est ce que vous avez des conseils sur les marques à choisir, les questions importantes à poser ...? 
       
      Par ailleurs, des conseils pour ne pas payer trop cher l'assurance voiture car je sais que la première année, elle coute très chere.
       
      Merci d'avance pour vos réponses.
    • Par Laurent
      La patinoire naturelle du lac aux Castors, sur le mont Royal, est maintenant chose du passé. Sans tambour ni trompette, la Ville de Montréal a décidé de fermer définitivement la surface glacée aménagée chaque année sur le plan d’eau depuis les années 1930 après qu’un incident est survenu l’hiver dernier. Les amateurs de patin devront donc se rabattre sur la patinoire réfrigérée, beaucoup plus petite.
       
      En 2012, la Ville avait entrepris des travaux de réaménagement du lac aux Castors, lourdement affecté par la prolifération de plantes aquatiques. Les travaux, qui ont duré trois ans, ont fait en sorte que le bassin est désormais plus profond, avec plus de six mètres d’eau.
       
      Or, l’hiver dernier, la glace a cédé sous le poids d’un camion d’entretien, a indiqué au DevoirLuc Ferrandez, responsable des grands parcs au comité exécutif. Deux ans auparavant, un incident du même genre était survenu sur la patinoire, a confirmé la Ville. Au terme de la saison hivernale de 2016-2017, la Ville a finalement décidé de fermer la patinoire pour de bon. « On ne peut pas prendre le risque que quelqu’un ou un camion passe au travers de la glace lors des redoux », a expliqué Luc Ferrandez.
       
      La Ville soutient aussi que dans le contexte du réchauffement planétaire, le maintien d’une patinoire naturelle sur un bassin profond « représente un défi majeur ». « L’épaisseur de glace peut varier grandement avec les fluctuations de température et s’avérer non sécuritaire par périodes, tant pour les usagers que pour les employés municipaux », a précisé Anik de Repentigny, chargée de communication à la Ville de Montréal. Elle assure qu’il n’y a pas de problème de conception lié aux travaux effectués sur le site.
       
      Selon le professeur en sciences environnementales Robert McLeman, de plus en plus de municipalités canadiennes seront confrontées à ce genre de dilemmes. Le phénomène arrivera plus rapidement dans le sud de l'Ontario, au Québec et dans les Maritimes, estime le professeur de l'Université Wilfrid-Laurier, à Waterloo, en Ontario.
      M. McLeman est le cofondateur d'un projet de recherche, «RinkWatch», lancé il y a cinq ans pour mesurer les impacts à long terme des changements climatiques en observant... l'état des patinoires extérieures en Amérique du Nord. Les chercheurs ont pu ainsi prévoir l'allure que prendront les saisons de patinage extérieur.
      Ainsi, à Montréal, la saison de patinage sera réduite du tiers, peut-être même de 40%, dans la seconde moitié du siècle, prédit M. McLeman. Plus à l'ouest, à Calgary par exemple, on parle d'une réduction de 20 à 25% du temps de glace.
      Les municipalités seront donc de plus en plus confrontées à un dilemme: maintenir les patinoires extérieures pour des saisons sans cesse écourtées, ou dépenser de fortes sommes pour construire des patinoires réfrigérées ou des arénas.
      Afin de maintenir une belle glace extérieure, la température moyenne quotidienne doit être de -5 degrés. «Même à -4, vous ne pourrez pas patiner là-dessus», précise le professeur McLeman. Et c'est ce régime que nous réservent les changements climatiques, croit-il.
       
      Lire la suite
       
      Source : Le Devoir - La Presse
    • Par Laurent
      Voici ce qui se passe quand on s'absente en hiver en fermant juste le chauffage.

       

       

       
    • Par Laurent
      Il faudra s'habiller chaudement ce soir alors que la température ressentie avoisinera les -40, à Québec, dans la nuit de mardi à mercredi.
      De l'air arctique a fait son entrée sur le nord-ouest du Québec. Cette masse d'air très froide continuera d'envahir les régions plus au sud-est. Grâce aux vents vifs, le facteur éolien atteindra de moins 38 à moins 42 de la Baie James vers l'Abitibi-Témiscamingue dès ce soir, puis vers le Saguenay jusqu'au Mont Tremblant la nuit prochaine et mercredi matin. 

      Le froid extrême se fera encore plus insistant dans la nuit de mercredi à jeudi alors que les régions dans la couronne nord de Montréal seront affectées.
    • Par Laurent
      Une forte tempête de neige balaiera tout le Québec, mardi et mercredi, laissant derrière elle des précipitations variant entre 20 et 40 centimètres selon les régions. Selon Environnement Canada, l’importante dépression en provenance des Grands-Lacs n’épargnera qu’une seule région, l’Abitibi-Témiscamingue.
      Pour Montréal, il s’agira de la première bordée de la saison. Environ 20 centimètres de neige devraient s’abattre. À Québec, 25 centimètres sont attendus. Les vents seront parfois violents, des rafales pouvant atteindre 90 kilomètres à l’heure.
      Partout au Québec, les vents seront forts, causant de la poudrerie par endroits.
       
      Source
       
    • Par francais
      MétéoMédia prévoit un hiver froid au Québec et en Ontario avec un patron météo propice à d’abondantes précipitations, que ce soit sous forme de neige, de pluie ou de pluie verglaçante. Le cœur du froid devrait cependant être plus intense dans le centre du Canada, où le contexte atmosphérique favorisera davantage les descentes d’air arctique.
      « Le contexte atmosphérique favorisera les descentes du vortex polaire dans le centre du pays. On appuie cette hypothèse sur le positionnement du courant-jet (vents en haute altitude) qui ne devrait pas permettre à l’air chaud de remonter vers l’est du Canada. Ceci fera en sorte que les mois de décembre et février devraient être les plus corsés de l’hiver. Nos projections nous indiquent cependant que les conditions seront favorables à un redoux durant le mois de janvier », indique André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.
       
      https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/un-hiver-corse-avec-une-pause-en-janvier/89375/
    • Par poulpita
      Bjr,
      Mon mari et moi serons l'an prochain de jeunes retraités - 52 et 56 ans- ;notre dernière fille faisant ses études à Montréal , nous souhaiterions bien évidemment nous rapprocher d'elle en venant dans ce beau pays; notre situation financière nous permet de nous offrir une jolie maison et de rester sans travailler (mais si papiers , nous ne sommes pas des fainéants et serions ravis de pouvoir le faire); mes questions sont les suivantes:
      - y aurait ils des gens dans notre situation?
      - Pensez vous que notre cas soit défendable auprès de l'ambassade ?
      -Compte tenu du fait que nous partirions en tant que non résidents, comment cela se passe pour l'achat d'une maison, d'une voiture et l'immatriculation de celle ci?
      -Comment faire pour limiter les frais bancaires sur nos retraites ,que nous devrons convertir mensuellement en dollar?
      merci d'avance de vos conseils et temoignages
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles