Jump to content

Pourquoi la fête du Canada est-elle si triste ?


jimmy
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Pour tout étranger établi au Québec, l’étonnement est annuel. La Fête nationale du Québec, le 24 juin, est un événement majeur.

La Fête du Canada, le premier juillet, est largement ignorée. Comment a-t-on pu en arriver à cette situation, impensable dans toute nation normalement constituée (je pèse mes mots) ?

C’est qu’il y a un vice de conception. Le premier juillet 1867, date de fondation du pays, fut un jour chômé et les autorités organisèrent plusieurs manifestations. Le haut clergé était très favorable à la confédération, se sachant maître des compétences léguées à la nouvelle province, notamment l’éducation, outil de son autoperpétuation.

Les Québécois, alors appelés Canayens – les autres étaient Les Anglais — se sentaient évidemment concernés. Dans l’intense débat du moment, les leaders du projet, dont le conservateur George-Étienne Cartier, avaient même promis de tenir un référendum sur le sujet. Mais ayant testé la méthode au Nouveau-Brunswick, et s’étant fait dire non, ils ont renoncé à tenir parole.

Des élections ont eu lieu d’août à septembre 1867, faisant office d’élection référendaire. Le Parti rouge — dont le PLQ est le lointain héritier — s’opposait à la confédération, préférant que le Québec reste une province autonome dans l’empire britannique — une souveraineté-partenariat avant la lettre.

Cette élection fut une des plus divertissantes de l’histoire politique. D’abord, ce qui était normal à l’époque, le vote n’était pas secret: les électeurs signaient leur nom dans un grand livre ouvert. Seuls les hommes de plus de 21 ans détenant une richesse minimale avaient le droit de vote, ce qui réduisait l’électorat à une fraction du nombre d’adultes.

Ensuite, le clergé a annoncé que voter pour le Parti rouge serait un « péché mortel », qui conduirait, pour l’éternité, aux flammes de l’enfer. Les prédécesseurs de Mgr Ouellet ont averti que les prêtres refuseraient même de donner l’absolution aux fautifs, assurant ainsi leur damnation. (L’historien Marcel Bellavance a montré qu’effectivement, moitié moins d’absolutions furent consenties aux Pâques suivantes qu’aux précédentes.) Par mesure préventive, des curés refusaient aussi l’absolution, en confession, aux ouailles qui avouaient lire les journaux de l’opposition.

Résultat : 40% des électeurs ne se sont pas présentés, refusant de commettre ce péché, réduisant d’autant le bassin électoral. D’autres techniques furent mises en œuvre :

L’escamotage : Pour être candidat, il fallait être présent, au jour et à l’heure dits, pour un « appel nominal » des candidatures. Pourquoi ne pas kidnapper le candidat adverse –on disait escamoter — le temps de la procédure ? Cela est arrivé dans trois comtés, au profit des conservateurs.

L’achat : Ailleurs, le candidat conservateur, parfois avec l’assistance du curé, proposait au candidat libéral une somme d’argent ou une nomination (les nominations devaient être approuvées par le clergé). En échange, le libéral retirait sa candidature au moment de l’appel nominal, ce qui avait pour effet de faire élire sur-le-champ le conservateur. Ce fut le cas dans deux comtés.

Le défranchisage : Les officiers chargés de l’appel nominal, souvent conservateurs, avaient le pouvoir de «défranchiser» une paroisse, c’est-à-dire d’y annuler l’élection, sous divers prétextes. Les quartiers libéraux du comté de L’Islet -la moitié des électeurs- furent ainsi «défranchisés», comme trois paroisses libérales de Kamouraska, donnant dans les deux cas une courte victoire aux conservateurs.

Dans cette élection, la plus frauduleuse de l’histoire du Québec, même au regard des standards de l’époque, 45 % des électeurs (donc une majorité de francophones, car les anglos votaient conservateur) ont quand même bravé les interdits pour voter contre la fédération. L’adhésion du Québec au Canada a donc été décidée par moins de 10 % des adultes, moins de 20 % des hommes adultes. Les Canayens de l’époque savaient et les historiens d’aujourd’hui savent, que s’il s’était agi d’un vote libre, l’électorat aurait très majoritairement refusé l’entrée au Canada.

Ces faits sont évidemment perdus dans la mémoire collective. Mais ils aident à comprendre pourquoi la date du premier juillet 1867 n’a jamais constitué, pour les francophones du Québec, un moment fort. Voilà pourquoi on ne s’est pas transmis, de génération en génération, le goût de célébrer… une fraude.

Et encore…

Certains accusent les « séparatistes » d’avoir voulu nuire au Canada en faisant du premier juillet, la date légale de la fin des baux, plutôt que le premier mai comme c’était le cas auparavant. En fait, le changement fut décidé par le ministre libéral de la justice, Jérôme Choquette, grand pourfendeur de séparatiste en 1971. La raison : ne pas perturber l’année scolaire des enfants affectés dans les déménagements.

http://jflisee.org/1er-juillet-pourquoi-la-fete-est-elle-si-triste-2/

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Edited by Automne
Link to comment
Share on other sites

Guest jo19963

C'est drôle mais le vieux port de Montréal est habituellement plein de monde le 1er juillet... Un "adonc"??? Je pense que certaines personnes aiment mieux croire que la majorité pense comme eux... et ne voient pas la réalité....

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est drôle mais le vieux port de Montréal est habituellement plein de monde le 1er juillet... Un "adonc"??? Je pense que certaines personnes aiment mieux croire que la majorité pense comme eux... et ne voient pas la réalité....

[Propos injurieux]

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est ce que je reproche à plusieurs PQistes et ntionalistes. Ils ne sont pas capables de respecter ceux qui n'ont pas la même opinion qu'eux et il faut qu'ils les insultent!!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

http://9gag.com/tv/p/aKk7aQ/global-translation-unlocked-beer-fridge?ref=fbl9

Cette pub d'une bière canadienne est plutôt sympa, ça montre la grande diversité de ce grand pays. Elle a été mise en ligne pour la fête du Canada.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Toutes mes félicitations! :give_rose:

Ce sont des jumeaux?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est drôle mais le vieux port de Montréal est habituellement plein de monde le 1er juillet... Un "adonc"??? Je pense que certaines personnes aiment mieux croire que la majorité pense comme eux... et ne voient pas la réalité....

Exact...et ce sont des Anglos, des communautés ethnique qui ne parlent pas francais, des vendus, des traitres....alors effectivement ca fait pas mal de monde qui fête le Canada

Le disque ne change pas.

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Felicitations et bienvenue au ou aux bebes.

http://9gag.com/tv/p/aKk7aQ/global-translation-unlocked-beer-fridge?ref=fbl9

Cette pub d'une bière canadienne est plutôt sympa, ça montre la grande diversité de ce grand pays. Elle a été mise en ligne pour la fête du Canada.

La version quebecoise est aussi hilarante

Edited by Addicttotravel
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est drôle mais le vieux port de Montréal est habituellement plein de monde le 1er juillet... Un "adonc"??? Je pense que certaines personnes aiment mieux croire que la majorité pense comme eux... et ne voient pas la réalité....

je me demande quand est ce que certain vont être humbles, lucide et respectueux des autres gens qui ne partagent pas forcément leur idées et de s'abstenir à les insulter en les traitant de tous les noms : vendus, traitres ...etc. Perso je suis pour la fête des deux dates, du saint batiste et du Canada et je vois pas le soucis en cela, laissons les gens vivrent leur vies et avoir leur propres opinions et ça suffit à cette répression policière de la pensée exercée par certain, pas seulement dans les pays du tiers monde mais même ici au Canada malheureusement.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Toutes mes félicitations! :give_rose:

Ce sont des jumeaux?

merci :thumbsup: oui, des jumeaux :woot:

Edited by Automne
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Toutes mes félicitations! :give_rose:

Ce sont des jumeaux?

merci :thumbsup: oui, des jumeaux :woot:

Toutes mes félicitations Automne.

Imagine la grosse fête juste pour eux chaque année à leur fête d'anniversaire. :give_rose: vous ne pourrez pas manquer le gros party !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Monsieur Jimmy, je te souhaite quand même bonne fête du Canada.

C'est pas que tu aimes pas le Canada, mais plutôt le Canada de Harper. Le 19 octobre c'est à nous de faire un choix éclairé pour pouvoir retrouver ce grand Canada.

Félicitations pour ton accouchement Madame.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est drôle mais le vieux port de Montréal est habituellement plein de monde le 1er juillet... Un "adonc"??? Je pense que certaines personnes aiment mieux croire que la majorité pense comme eux... et ne voient pas la réalité....

je me demande quand est ce que certain vont être humbles, lucide et respectueux des autres gens qui ne partagent pas forcément leur idées et de s'abstenir à les insulter en les traitant de tous les noms : vendus, traitres ...etc. Perso je suis pour la fête des deux dates, du saint batiste et du Canada et je vois pas le soucis en cela, laissons les gens vivrent leur vies et avoir leur propres opinions et ça suffit à cette répression policière de la pensée exercée par certain, pas seulement dans les pays du tiers monde mais même ici au Canada malheureusement.

Je te trouve fichûment mal placé de faire la leçon à propos du respect alors que tu penses que les souverainistes ne sont pas des vrais Québécois (là, tu viens d'insulter 40% de la population....), qu'ils constituent une nuisance publique, qu'ils sont des malades mentaux à l'âme malade et frustrée, etc...

En bref, une personne qui n'a pas d'idée et pas ouverte d'esprit est pas capable à voir le monde tel qu'il est, l'analyser, connaitre les besoins du monde autours de lui et s'ouvrir/communiquer avec eux et faire passer ses messages/idées ...etc, tout ce que l'on voit malheureusement de certain de ces pseudos souvrainistes qui ont endossé le maillot de portes paroles de la société québecoise sans que personne ne leur donne ce droit, est de seulement nuire aux gens, de la part de leur insultes et mépris, donnant ainsi une mauvaise image sur les québecois surtout pour ceux qui ne sont pas encore installés ici. En gros je me dis que suis chanceux de pouvoir connaitre les québecois, les vrais avant que je connaissent ses pseudos personnes qui ne représentent en réalité que leur âmes malades et frustrés. En réalité pour ces personnes là ce n'est pas forcément la séparation du Québec qui réglera leur façon de raisonner et voir le monde toute croche mais surtout d'y aller consulter en urgence un psy.

Je me demande encore pourquoi tes propos n'ont pas été censurés.... Je les trouve bien plus graves et injurieux que ceux de jimmy. Pour lui, les qualificatifs "traites" et "vendus" découlent d'une analyse politique et se comprennent que par rapport à son souhait d'une indépendance politique pour le Québec. Il ne s'en prend pas directement à la personnalité et la santé mentale des gens comme toi tu le fais. Qui plus est, tu traites carrément les souverainistes qui interviennent sur ce forum de pseudo-personne. Rien de moins et personne n'y voit une injure.... :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Toutes mes félicitations! :give_rose:

Ce sont des jumeaux?

merci :thumbsup: oui, des jumeaux :woot:

Toutes mes félicitations Automne.

Imagine la grosse fête juste pour eux chaque année à leur fête d'anniversaire. :give_rose: vous ne pourrez pas manquer le gros party !

oui, c'est ce que je me suis dit :Crylol:

Félicitations Automne ! :flowers:

merci! :thumbsup:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

hihi jimmy, je viens d'accoucher le 24 Juin. de vrais petits Québécois nationalistes en devenir :Crylol:

Toutes mes félicitations! :give_rose:

Ce sont des jumeaux?

merci :thumbsup: oui, des jumeaux :woot:

Toutes mes félicitations Automne.

Imagine la grosse fête juste pour eux chaque année à leur fête d'anniversaire. :give_rose: vous ne pourrez pas manquer le gros party !

oui, c'est ce que je me suis dit :Crylol:

Félicitations Automne ! :flowers:

merci! :thumbsup:

Félicitations !!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Mercredi, 1 juillet 2015 09:26MISE à JOUR Mercredi, 1 juillet 2015 09:27

Je n’ai rien contre le fait qu’on fête le Canada à Vancouver, Toronto, Halifax. On peut même le fêter à Westmount. Nos anglos y sont viscéralement attachés et on ne leur reprochera pas. Mais on ne peut quand même pas taire la réalité: au Québec, la fête du Canada est une immense orgie publicitaire permettant au gouvernement fédéral de nous administrer sur une base annuelle une propagande à gros grain, pour nous enfoncer dans la gorge un pays auquel nous n’appartenons fondamentalement pas et qui nous est fondamentalement étranger.

La fête du Canada, c’est l’occasion d’une débauche de fonds publics (qui n’indigne jamais nos fédéralistes de droite, étrangement) pour nous dire que nous vivons dans le meilleur pays au monde. Un pays qui a toutefois cette particularité de ne pas nous reconnaître comme peuple, ni même comme société distincte, et de nous traiter de plus en plus comme une grosse minorité ethnique folklorique dont on a de moins en moins besoin pour faire fonctionner le système. Nous l’avons peut-être fondé en 1534 ou en 1608. Mais nous en avons été expulsés en 1982.

Le 1er juillet, on prépare des discours, on cherche à montrer à la télévision des quidams enjoués avec l’unifolié peint sur les joues. Il faut les chercher longtemps et plus encore si on veut qu’ils parlent français. On ajoutera au 1er juillet les compétitions sportives: Ottawa sait jouer à son avantage du patriotisme sportif. Mais la réalité remonte à la surface une fois l’effervescence des médailles passée: le peuple québécois n’est pas une fiction idéologique mais une réalité inscrite dans l’histoire, même si son enfermement canadien distord son identité collective et l’empêche de s’assumer pleinement.

L’objectif d’Ottawa, depuis toujours, c’est que les Québécois se sentent Canadiens d’abord et Québécois ensuite. On est bien prêt à tolérer notre réalité nationale à la manière d’une différence ethnique de carte postale. Mais on ne veut y reconnaître aucune conséquence politique significative. L’histoire du fédéralisme canadien, depuis cinquante, c’est celle d’un refus souvent réitéré de reconnaître le fait national québécois. Aujourd’hui, on nous croit vaincus pour de bon et on ne prend même plus la peine de porter attention à nos revendications historiques.

Qu’on ne me comprenne pas mal. Je ne déteste pas le Canada. Pas du tout même. C’est un pays honorable envié partout sur la planète. Mais je ne comprends pas trop ces souverainistes qui veulent avoir l’air si raisonnables et modérés qu’ils expliquent doctement ne rien reprocher au Canada et n’avoir aucun grief particulier contre lui. Évidemment que ce n’est pas le goulag, pour reprendre la formule de René Lévesque. Évidemment qu’on y vit paisiblement. Mais on aurait pourtant tort de faire semblant que tout va bien. Car c’est terriblement faux.

Le Canada nous anglicise et conteste chez nous le statut de la langue française. Il nous traite comme une minorité parmi d’autres dans son grand bazar multiculturel et dérègle l’intégration des immigrants. Il nous a imposé une constitution sans croire nécessaire de nous voir la signer. Il a réinventé le pouvoir de désaveu en permettant à la Cour suprême d’invalider les lois adoptées par l’Assemblée nationale. C'est lui qui décide ce que nous avons le droit ou non de faire avec nos institutions. On pourrait poursuivre longtemps cette liste. Si nous y restons, il finira par nous digérer.

Je lui souhaite certainement bonne fête. Mais je ne nous la souhaite pas. Aujourd’hui, ce n’est pas la nôtre.

http://www.journaldemontreal.com/2015/07/01/ne-pas-feter-le-canada

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est ce que je reproche à plusieurs PQistes et ntionalistes. Ils ne sont pas capables de respecter ceux qui n'ont pas la même opinion qu'eux et il faut qu'ils les insultent!!!

C'est pareil avec plusieurs fédéralistes... On a de beaux exemples sur ce forum....

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement