Jump to content

6 ans de Canada Et...Retour Oufff !


Recommended Posts

  • Habitués

D'abord, tu as pris une bonne décision de rentrer en France si tu trouves que ton bonheur est là.

Malheureusement, l'immigration exige énormément d'investissement personnel, c'est pratiquement repartir ta vie à zéro.

J'ai l'impression que tu es venu ici avec des attentes excessives.

N'oublies pas qu'ici tu es un immigrant comme le reste, le fait d'être Français ne te donne aucun avantage.

Possiblement, cette expérience te permettra de voir les immigrants en Europe avec d'autres yeux.

......

Quelques truismes (ou "lapalissades"), additionnés d'une belle envie de confondre Europe et Amérique du Nord. Peut-être typique de la part de quelqu'un d'Amérique Latine, ou européens comme américains du nord sont des "gringos". Mais c'est faux, l'Europe n'est pas comme ça, elle a ses problemes aussi mais tu ne peux pas les fourrer dans le même sac notamment quant à la qualité des relations humaines.

A quelques occasions ici au Canada en contact avec des latinos j'ai senti le bonheur qu'ils ont de voir un européen se débattre dans des difficultés.

Curieux complexe qui a peut-être son équivalent chez les nord-américains eux-mêmes. Bonheur de baisser quelque chose qui est perçu sur son piédestal, hors d'atteinte.

Je n'éprouve aucune satisfaction à que d'autres immigrants soient dans le malheur.

Ici, nous (Européens, Sud-Américains, Africains, Asiatiques, etc) sommes tous pris dans le même bateau.

Malheureusement, il y aura toujours des crétins qui vont se moquer des gens en malheur, mais ce n'est pas le bon chemin.

Finalement, quelle est la différence -à vos yeux- entre les relations humaines en France et au Québec? Je suis très curieux d'apprendre ça.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 228
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est ton opinion Franck, juste ton opinion. Je serais tenté de dire que tu as raison sur les infrastructures routières, étant motard, les routes québécoises sont une horreur. Pas loin d'être d'acc

Houla ! Là tu dérapes. Ce n'est pas parce que tu as été déçu au bout de 6 ans, par désillusion semble-t-il à te lire, que tout le monde fonce à l'aveuglette ou ne sait pas se servir d'une calculette.

C'est bien dommage pour toi. Tu as certainement raté quelque chose. Tu es passé à côté de la plaque. Un retard scolaire considerable Pour ma fille C'est vrai que ta fille sera certainement un

  • Habitués

Je n'éprouve aucune satisfaction à que d'autres immigrants soient dans le malheur.

Ici, nous (Européens, Sud-Américains, Africains, Asiatiques, etc) sommes tous pris dans le même bateau.

Malheureusement, il y aura toujours des crétins qui vont se moquer des gens en malheur, mais ce n'est pas le bon chemin.

Finalement, quelle est la différence -à vos yeux- entre les relations humaines en France et au Québec? Je suis très curieux d'apprendre ça.

Des intérêts en commun ça oui on en a en commun mais de toute façon on ne les défend pas, totalement englués qu'on est dans la culture du "sois positif", du "tire ton épingle du jeu", du "sors du ghetto immigrant" etc. Les canadiens savent à merveille appliquer la devise "diviser pour régner".

Les relations humaines : quoi, penses-tu qu'on est les mêmes en France et au Québec ??? Merde, j'en suis scié.

N'as-tu pas remarqué la tête qu'ils font quand on leur dit un truc qui est inhabituel pour eux ? Est-ce que ça t'arrive de te sentir encouragé à prononcer une parole sincère en leur présence ? Est-ce que tu nous vois, nous européens, vautrés sur un sofa en face d'un match de hockey, bouffant un sachet de porcorn ? Est-ce que tu nous vois faisant semblant d'être copains avec quelqu'un pour, le jour suivant, l'ignorer dans la rue ?

Les "latinos" pensent en termes de "chaleur humaine" mais nous ce qui nous intéresse c'est de savoir si on a une personne consciente ou non en face, une personne à qui il est possible de dire ce qu'il nous semble pertinent de dire, et d'avoir s'il le faut un échange. Par contre les québécois sont à ce sujet empreints de l'esprit britannique. Echanger des idées, c'est déjà "argumenter", au sens anglicisé qu'ils donnent à ce terme, de "to argue" : se disputer.

Tout n'est pas rose en Europe, et on est pourris entre autres vu les choix que depuis quelques dizaines d'années a fait le patronat, de créer autant de chômage que possible et ce par n'importe quel moyen (l'immigration entre autres), dans un souci constant de nous faire ressembler autant que possible à l'Amérique du Nord en termes de relations sociales, et c'est vrai que la tendance à nous transformer en un vaste panier de crabes porte quelques fruits, mais nous continuons de garder dans nos têtes le souvenir du temps quand on était une civilisation.

Link to post
Share on other sites

Il aurait du écrire 6 ans de Québec et non Canada...

Pour ma part,je suis toujours admiratif de voir les femmes faire 2 jobs en même temps.S'occuper des enfants,de la maison,du Mari...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Pourquoi faire un parallèle entre arabe/multiculturalité et insécurité ?

Ah oui, bonne question hein, c'est une question d'ailleurs que personne ne se pose, non non non, et qu'il est tout à fait impossible de se faire quand par exemple on circule dans les banlieux "sensibles" en France, hein. Ah oui c'est sûr hein. Attention, je n'ai rien dit d'incorrect, ne m'envoie pas un puissant jet de laser politiquement correct dans la gueule, je n'en ai qu'une.

La réalité c'est que l'insécurité et l'incivisme dépassent l'entendement en France, que même les policiers le reconnaissent et que ce qui compte ce n'est pas notre capacité à répondre à des situations d'urgence de type émeutes mais d'être en mesure de vivre pacifiquement, sereinement au quotidien.

Il faut un début à tout, même si c'est vrai que ça ne vaut pas la peine de bombarder le sommet de l'iceberg sans se préoccuper de sa base.

Etouffer ce genre d'émeute doit être le début, parce qu'il n'y a pas d'autre ordre chronologique possible.

Tes leçons de compta à Pigkiller, un des membres les plus positifs et neutre de notre forum, sont aussi superflues puisque dans les faits, tu fais vraiment de l'intox sur les taux de prélèvement...

"Positif et neutre" ? Il faudra m'expliquer. Je dois manquer de ressources intellectuelles pour savoir comment on peut être "positif et neutre".

La neutralité, joli mythe fait pour écraser les contradicteurs. Les transformer en récalcitrants, "négatifs".

Tu es déjà une canadienne. Bienvenue.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Vous vous méprenez: je parle de béquilles uniquement en matière de sport à l'école.

Je vais vous en apprendre une: l'homme et la femme ne sont pas au même niveau physique...

Vous prouvez, par votre commentaire, que le développement de l'homme, en tant qu'homme, est le cadet de vos soucis.

Aucun sport, professionnel ou amateur, n'est mixte. Croyez-vous que ce soit un hasard ?

L'homme et la femme sont égaux, mais DIFFÉRENTS ! Ça ne prend pas la tête à Pont Pie-XII pour comprendre ça quand même.

Oui enfin bon comme on travaille plus aux champs depuis belle lurette, l'argument de la force physique tombe un peu à plat. Reste l'intelligence...Donc les femmes sont supérieures aux hommes. :whistlingb:

Mais l'homme, surtout ado, a besoin de se dépenser un max, que cela vous plaise ou non. L'homme n'est pas une femme avec un pénis, savez-vous.

Quand j'étais ado, je n'allais pas aux cours de sport pour cruiser, mais pour me défoncer, surtout au Soccer. Si les filles avaient joué avec nous, on aurait dû baisser notre niveau de 5 crans, sans compter que la plupart des filles n'aimaient pas le soccer... Résultat, on aurait fait quoi ? N'importe quoi sauf du Soccer...

Je suis sidéré de voir que vous appuyer sans vergogne, et à plusieurs, cette erreur. Vous faites fi des différences naturelles entre hommes et femmes. VOus ne cherchez pas l'égalité (vous l'avez déjà), mais la féminisation du Monde, pour le rendre conforme à votre image uniquement. Staline quoi, je ne pouvais viser plus juste.

Le phénomène semble bien plus ancré que je ne le pensais... Le docteur Mailloux n'est pas fou, voilà ce que je constate... Jamais je n'aurais cru voir autant d'ignorance et de bêtise dangereuse ici...

Link to post
Share on other sites

Personnellement je suis là depuis 4 mois, et j'entends ce que Franck veut dire. Je ne connais pas les détails fiscaux, mais dans l'ensemble on est loin de l'idéalisme vendu par immigration Québec.

je ne connais que Montréal, il y a des gens trés riches, mais ça m'a quand même l'air précaire dans l'ensemble. Les salaires sont bas et le cout de la vie élevé, et la concurrence sur le marché de l'emploi féroce. Personne n'a dit que c'était facile, mais entre les réunions du BIQ, la promo du ministére, les numeros spéciaux de l'Express, à force de dire que tout est possible on comprend que c'est facile.

Je crois qu'effectivement c'est une province pauvre, assez mal gérée (le système de santé, j'hallucine), avec un niveau de corruption auquel on est plus habitués en Europe.

Mais pour l'instant je m'y plais.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

VOus ne cherchez pas l'égalité (vous l'avez déjà), mais la féminisation du Monde, pour le rendre conforme à votre image uniquement.

D'accord, excepté un point : au lieu de "le rendre" j'aurais écrit "le garder".

Quiconque veut comprendre le Canada, et en particulier le Québec, doit avoir cela en tête.

Link to post
Share on other sites

Merci a ceux qui contrebalancent ce type de récit avec un peu de positif car pour ceux qui ne sont pas encore au Québec, ça nous aurait presque refroidit :innocent2:

Je voulais plussoyer ce commentaire car comme beaucoup je suis en attente de réponse et la demi douzaine de page de commentaires m'aide beaucoup personnellement.

L'herbe n'est jamais plus verte ailleurs c'est un fait, mais ce qui m'étonne c'est de voir ceux qui réussissent très bien (Cherrybee ou encore Baker et Hattaway) et ceux qui sont déçu au plus haut point !

En effet il y a un contraste déconcertant qui me laisse fortement perplexe.

C'est pour cela que je suis sur ce forum. Merci pour tous ces éclaircissements et pour les petites prises de becs ça prouve la vitalité des gens ! :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Professionnel au gouv avec 3 ans d'expérience. Les chiffres sont arrondis au dollar prêt.

Pour 70 heures de travail, donc 2 semaines :

Salaire brut de 2078 dollars

Salaire net 1268 dollars

Déductions 809 dollars :

Assurance-emploi 29$

Club social 1$

Impôt fédéral 191$

Impôt provincial 241$

Régime de rentes Québec 96$

Régime Qc Ass Parentale 11$

Fond de pension 124$

Syndicat 18$

Transport en commun 31$

Assurance salaire 19$

Assurance vie de base 3$

Assurance maladie 44$

Taux de prélèvement dimpôt : (191+241) / 2078 *100 = 20.8%

Prélèvements sociaux: (29+96+11) / 2078 * 100 = 6.5%

Le reste, assurances, syndicats, club social est laissé libre de choix.

Donc prélèvement obligatoires de 27.3% sur le brut (impôts + prélèvements sociaux)

ET jai un retour dimpôt à chaque année entre 400 et 2000$ selon ce que je fais de mon argent et les déductions que je peux aller chercher.

Ceci dit, je précise pour ceux qui ne sont pas encore ici, que j'ai de la chance, je bosse au gouvernement avec les avantages que ça présente pour les assurances collectives ou le fond de pension. Dans le privé c'est moins le fun.

Mais le taux d'impôt est le même au gouv ou au privé...

Faut arrêter de raconter que des conneries genre 40% de taux de prélèvement... moins de 30% et c'est sans compter le retour et les transferts possibles lorsqu'on est marrié ou conjoint de fait.

Link to post
Share on other sites

Long comme un jour sans pain, ce fil. Un truc a réussi à accrocher mon oeil à moitié endormi.

(Ici dans le nord, le soleil continue de se lever trop tôt.)

J'ai lu avec intérêt et attention ce témoignage et les réactions qu'il a suscités et je m'étonne de plusieurs choses:

  • la remarque sur la nourriture : .....
  • ensuite cette remarque sur les femmes. .....
  • sur les infrastructures routières, ...
  • etc.
  • enfin, concernant Marseille, remarque de certains commentateurs ci-dessus, je pense que cette ville que je connais bien reste un très bon indicateur du climat social français futur. Durant les émeutes de banlieue, Marseille n'avait pas bougé. Le fait qu'on en arrive à des actes de barbaries en pleine rue dans la deuxième ville de France en dit long sur le climat d'insécurité et de terreur qui règne dans ce pays. L'exemple donné par notre Abeille à nous tous me parle en particulier très personnellement. S'il fallait faire le choix du Québec que pour une raison, ça serait pour ma part la sécurité car une société où règne la paix est une société plus avancée...

Ah ... Pour la sécurité. Ok, de la sécurité on en a en tout cas. Enfin, c'est ce que j'en pense. Sauf quelques centres-villes miteux en soirée, on est sûr partout et en tout temps de ne pas faire de mauvaise rencontre.

Ce qui m'a accroché c'est de voir en signature ton vibrant éloge, en français et en arabe, sur la multiculturalité. Et d'un autre côté tu te casses de France pour respirer un air plus serein, moins agité ? Zarbi, non ?

Par rapport aux femmes, une question peu abordable, on ne saurait trop insister dessus. Et quiconque veut avoir les vraies clés sur ce qui se passe ou ne se passe au Québec doit songer à ce fait là : au Québec, ce sont les femmes qui dirigent. Ou des hommes, mais qui pensent comme des femmes.

Je me réfère en premier lieu aux syndrômes "ferme ta gueule" et "c'est comme ça", qu'on peut palper à chaque instant, ainsi que l'appel incessant à avoir une attitude "positive". Moins écrasant dans les provinces anglophones. Toutefois on y sent également cet effet, notamment par rapport à la qualité (si on peut dire) du système éducatif, où l'enfant est materné jusqu'à la dernière année du secondaire.

Les emeutes = je me sauve ca me fais rire, Les gens ne se disent pas Force europeennes d'intervention en cas de reel souci dans quelques pays que ce soit en europe ne craignez rien Les polices de 27 pays debarquent (source renseignement generaux) sera reglé le cas écheant en 3 jours !! le francais pense France Mais pas encore Europe Mais ca va venir lol

Pourquoi faire un parallèle entre arabe/multiculturalité et insécurité ?

Quant à franck707, je travaille pour une institution européenne donc tes remarques sur les français qui ne pensent pas Europe, très drôle :)

La réalité c'est que l'insécurité et l'incivisme dépassent l'entendement en France, que même les policiers le reconnaissent et que ce qui compte ce n'est pas notre capacité à répondre à des situations d'urgence de type émeutes mais d'être en mesure de vivre pacifiquement, sereinement au quotidien.

franck707, je pense sincèrement que ton bilan aurait gagné en recul si tu l'avais posté dans quelques mois.

Je comprends que tu puisses avoir été déçu par le Québec mais en même temps, tes réactions sont très sanguines, font ressortir beaucoup d'aigreur/d'amertume, et tu donnes l'impression d'être très condescendant cf ta remarque sur les 47000 euro de salaire. A cet effet, je te rassure, il y a un certain nombre de personnes sur ce forum que cette somme fait rigoler sous cape et qui touchent beaucoup plus et envisagent quand même de partir au Québec - il n'y a pas que le salaire dans la vie.

Tes leçons de compta à Pigkiller, un des membres les plus positifs et neutre de notre forum, sont aussi superflues puisque dans les faits, tu fais vraiment de l'intox sur les taux de prélèvement...

Si 47000 euros Vous fait sursauter Dans ce cas !! continuer a niveler par le bas !! Pour mon recul cela fait tout de meme 18 mois que je suis en france !! Et ré-investi aussitot accompagné de Succès

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je n'éprouve aucune satisfaction à que d'autres immigrants soient dans le malheur.

Ici, nous (Européens, Sud-Américains, Africains, Asiatiques, etc) sommes tous pris dans le même bateau.

Malheureusement, il y aura toujours des crétins qui vont se moquer des gens en malheur, mais ce n'est pas le bon chemin.

Finalement, quelle est la différence -à vos yeux- entre les relations humaines en France et au Québec? Je suis très curieux d'apprendre ça.

Des intérêts en commun ça oui on en a en commun mais de toute façon on ne les défend pas, totalement englués qu'on est dans la culture du "sois positif", du "tire ton épingle du jeu", du "sors du ghetto immigrant" etc. Les canadiens savent à merveille appliquer la devise "diviser pour régner".

Les relations humaines : quoi, penses-tu qu'on est les mêmes en France et au Québec ??? Merde, j'en suis scié.

N'as-tu pas remarqué la tête qu'ils font quand on leur dit un truc qui est inhabituel pour eux ? Est-ce que ça t'arrive de te sentir encouragé à prononcer une parole sincère en leur présence ? Est-ce que tu nous vois, nous européens, vautrés sur un sofa en face d'un match de hockey, bouffant un sachet de porcorn ? Est-ce que tu nous vois faisant semblant d'être copains avec quelqu'un pour, le jour suivant, l'ignorer dans la rue ?

Les "latinos" pensent en termes de "chaleur humaine" mais nous ce qui nous intéresse c'est de savoir si on a une personne consciente ou non en face, une personne à qui il est possible de dire ce qu'il nous semble pertinent de dire, et d'avoir s'il le faut un échange. Par contre les québécois sont à ce sujet empreints de l'esprit britannique. Echanger des idées, c'est déjà "argumenter", au sens anglicisé qu'ils donnent à ce terme, de "to argue" : se disputer.

Tout n'est pas rose en Europe, et on est pourris entre autres vu les choix que depuis quelques dizaines d'années a fait le patronat, de créer autant de chômage que possible et ce par n'importe quel moyen (l'immigration entre autres), dans un souci constant de nous faire ressembler autant que possible à l'Amérique du Nord en termes de relations sociales, et c'est vrai que la tendance à nous transformer en un vaste panier de crabes porte quelques fruits, mais nous continuons de garder dans nos têtes le souvenir du temps quand on était une civilisation.

Les Québecois peuvent sans souci débattre de n'importe quels sujets du moment que tu ne sois pas agressif dans ton argumentaire. Bien au contraire, ils aiment ça notre franchise et notre honnêteté. Sur ce sujet, on aurait vraiment à apprendre d'eux quand on voit que certains en arrivent très souvent aux mains quand une personne n'adhère pas à leur propos. C'est là qu'on se rend compte qu'on devient de véritables animaux pour imposer nos lois et nos avis. Quand la personne qui est en face de moi est vraiment borné, j'applique le dicton : "Laisses pisser le mérinos" et finalement je me trouve très québecoise sur ce coup là biggrin.gif

Tu n'as pas su tout simplement déchiffrer les codes qui t'aurais permis de découvrir des choses vraiment différentes de ce que tu as vu et vécu. Et même si je ne suis là que depuis peu de temps, je peux te dire que je ne vois pas et n'entends pas les mêmes choses que toi (et ne me dis pas que mon discours changera dans un certain temps, je ferai tout pour que mon décodeur fonctionne correctement et ce, encore pour longtemps).

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci a ceux qui contrebalancent ce type de récit avec un peu de positif car pour ceux qui ne sont pas encore au Québec, ça nous aurait presque refroidit :innocent2:

Je voulais plussoyer ce commentaire car comme beaucoup je suis en attente de réponse et la demi douzaine de page de commentaires m'aide beaucoup personnellement.

L'herbe n'est jamais plus verte ailleurs c'est un fait, mais ce qui m'étonne c'est de voir ceux qui réussissent très bien (Cherrybee ou encore Baker et Hattaway) et ceux qui sont déçu au plus haut point !

En effet il y a un contraste déconcertant qui me laisse fortement perplexe.

C'est pour cela que je suis sur ce forum. Merci pour tous ces éclaircissements et pour les petites prises de becs ça prouve la vitalité des gens ! :)

disons qu'il ne faut juste pas s'attendre au paradis.

si tu n'es pas capable de te sortir les doigts du cul, d'avoir un job... en France, ici ce sera encore plus dur...

par contre si en France tu te debrouilles bien il n'y a aucune raison pour qu'ici tu ne t'en sortes pas. quand on est debrouillard on l'est dans tous les pays.

bref chacun son histoire, son experience de la vie avant l'immigration..mais le plus important c'est venir avec un bon coussin financier ca aide et surtout ne pas oublier de garder assez d'argent pour repartir au cas où.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Des intérêts en commun ça oui on en a en commun mais de toute façon on ne les défend pas, totalement englués qu'on est dans la culture du "sois positif", du "tire ton épingle du jeu", du "sors du ghetto immigrant" etc. Les canadiens savent à merveille appliquer la devise "diviser pour régner".

Les relations humaines : quoi, penses-tu qu'on est les mêmes en France et au Québec ??? Merde, j'en suis scié.

N'as-tu pas remarqué la tête qu'ils font quand on leur dit un truc qui est inhabituel pour eux ? Est-ce que ça t'arrive de te sentir encouragé à prononcer une parole sincère en leur présence ? Est-ce que tu nous vois, nous européens, vautrés sur un sofa en face d'un match de hockey, bouffant un sachet de porcorn ? Est-ce que tu nous vois faisant semblant d'être copains avec quelqu'un pour, le jour suivant, l'ignorer dans la rue ?

Les "latinos" pensent en termes de "chaleur humaine" mais nous ce qui nous intéresse c'est de savoir si on a une personne consciente ou non en face, une personne à qui il est possible de dire ce qu'il nous semble pertinent de dire, et d'avoir s'il le faut un échange. Par contre les québécois sont à ce sujet empreints de l'esprit britannique. Echanger des idées, c'est déjà "argumenter", au sens anglicisé qu'ils donnent à ce terme, de "to argue" : se disputer.

Tout n'est pas rose en Europe, et on est pourris entre autres vu les choix que depuis quelques dizaines d'années a fait le patronat, de créer autant de chômage que possible et ce par n'importe quel moyen (l'immigration entre autres), dans un souci constant de nous faire ressembler autant que possible à l'Amérique du Nord en termes de relations sociales, et c'est vrai que la tendance à nous transformer en un vaste panier de crabes porte quelques fruits, mais nous continuons de garder dans nos têtes le souvenir du temps quand on était une civilisation.

C'est vrai que l'échange d'idées entre les Québécois et les Français est différent.

J'ai eu limpression comme que les Français aiment débattre et théoriser, puis les Québécois sont plus pragmatiques (régler le problème et à autre chose).

Pour les relations humaines, je pensais plus aux problème de l'isolement, de «chacun dans sa bulle» ou d'égoïsme qu'on voit dans toutes les sociétés

développés (Europe Occidentale, Amérique du Nord, Japon, Australie, etc)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Professionnel au gouv avec 3 ans d'expérience. Les chiffres sont arrondis au dollar prêt.

Pour 70 heures de travail, donc 2 semaines :

Salaire brut de 2078 dollars

Salaire net 1268 dollars

Déductions 809 dollars :

Assurance-emploi 29$

Club social 1$

Impôt fédéral 191$

Impôt provincial 241$

Régime de rentes Québec 96$

Régime Qc Ass Parentale 11$

Fond de pension 124$

Syndicat 18$

Transport en commun 31$

Assurance salaire 19$

Assurance vie de base 3$

Assurance maladie 44$

Taux de prélèvement d'impôt : (191+241) / 2078 *100 = 20.8%

Prélèvements sociaux: (29+96+11) / 2078 * 100 = 6.5%

Le reste, assurances, syndicats, club social est laissé libre de choix.

Donc prélèvement obligatoires de 27.3% sur le brut (impôts + prélèvements sociaux)

ET j'ai un retour d'impôt à chaque année entre 400 et 2000$ selon ce que je fais de mon argent et les déductions que je peux aller chercher.

Ceci dit, je précise pour ceux qui ne sont pas encore ici, que j'ai de la chance, je bosse au gouvernement avec les avantages que ça présente pour les assurances collectives ou le fond de pension. Dans le privé c'est moins le fun.

Mais le taux d'impôt est le même au gouv ou au privé...

Faut arrêter de raconter que des conneries genre 40% de taux de prélèvement... moins de 30% et c'est sans compter le retour et les transferts possibles lorsqu'on est marrié ou conjoint de fait.

Presque 30 $/h, tu n'a spas à te plaindre... En effet, ce n'est pas pire qu'en Belgique...

J'ajouterais, pour ceux qui prétendent que la vie est plus chère ici: oui, le lait, la bière, le vin, les chips, le fromage, les oeufs... sont plus chers, mais ça représente quoi par mois tout ça ?

Par contre, même si la différence diminue ces dernières années, les maisons sont quasi moitié prix (comparaison banlieue de Québec/banlieue de Bruxelles), tout comme l'essence. Les soins de santé ? Gratuit. Bon, ça a des désagréments et on les paie dans le déductions salariales, mais bon, pas une cent chez le médecin. Les garderies ? Des peanuts à côté de la Belgique !

Au bout du mois, le lait et le pain ont peut-être coûté quelques piastres de plus, mais la maison a coûte des centaines de moins.

Faut relativiser.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

L'herbe n'est jamais plus verte ailleurs c'est un fait, mais ce qui m'étonne c'est de voir ceux qui réussissent très bien (Cherrybee ou encore Baker et Hattaway) et ceux qui sont déçu au plus haut point !

En effet il y a un contraste déconcertant qui me laisse fortement perplexe.

Ba ce qu'on oublie c'est que l'immigration ca dépend de chacun comme partout. Y'a des gens qui vont réussir et d'autres non.

Pourquoi ils réussissent mieux que les autres : coup de chance, travail plus fort, font plus de concession, tombe sur les bonnes personnes quand il faut, font de meilleurs choix ? Un peu de tout ca a la fois je pense

C'est juste que pour certains immigration rime avec réussite ce qui est loin d'etre le cas. C'est pas parce qu'on immigre que ca va forcément marcher et inversement, c'est pas parce qu'on immigre qu'on va forcément se planter

Tout dépend de ce qu'on voulait en partant. Certain diront que 35k$ ils sont heureux comme tout, d'autres voudront minimum 100k$. Certain diront qu'ils sont heureux les enfants s'épanouissent et d'autres diront qu'ils voulaient une grande maison avec jardin, piscine, grosse voiture, ect... Certain chercheront la sécurité et le Québec leur suffira pour ca. D'autres voudront les memes avantages qu'en partant et ils seront décus, ect, ect

Il y a autant de vision de l'immigration et de formes de réussite que d'immigrants.

Certain vive simplement et sont heureux de ce qu'ils ont, d'autres sont jamais contents et veulent toujours plus.

Qu'on immigre au Québec ou ailleurs, qu'on reste chez soi dans n'importe quel pays, peu importe, chacun a sa propre définition de "bonheur et de réussite", le tout est de trouver le coin du monde qui se rapprochera le plus de notre définition.

Pour certain c'est le Québec, pour d'autres c'est ailleurs.

Comme le disait Baker, le tout est de peser les + et les - et quand ils commencent y avoir trop de moins dans la balance, c'est tant d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte

Link to post
Share on other sites

Pourquoi faire un parallèle entre arabe/multiculturalité et insécurité ?

Ah oui, bonne question hein, c'est une question d'ailleurs que personne ne se pose, non non non, et qu'il est tout à fait impossible de se faire quand par exemple on circule dans les banlieux "sensibles" en France, hein. Ah oui c'est sûr hein. Attention, je n'ai rien dit d'incorrect, ne m'envoie pas un puissant jet de laser politiquement correct dans la gueule, je n'en ai qu'une.

La réalité c'est que l'insécurité et l'incivisme dépassent l'entendement en France, que même les policiers le reconnaissent et que ce qui compte ce n'est pas notre capacité à répondre à des situations d'urgence de type émeutes mais d'être en mesure de vivre pacifiquement, sereinement au quotidien.

Il faut un début à tout, même si c'est vrai que ça ne vaut pas la peine de bombarder le sommet de l'iceberg sans se préoccuper de sa base.

Etouffer ce genre d'émeute doit être le début, parce qu'il n'y a pas d'autre ordre chronologique possible.

Tes leçons de compta à Pigkiller, un des membres les plus positifs et neutre de notre forum, sont aussi superflues puisque dans les faits, tu fais vraiment de l'intox sur les taux de prélèvement...

"Positif et neutre" ? Il faudra m'expliquer. Je dois manquer de ressources intellectuelles pour savoir comment on peut être "positif et neutre".

La neutralité, joli mythe fait pour écraser les contradicteurs. Les transformer en récalcitrants, "négatifs".

Tu es déjà une canadienne. Bienvenue.

Et encore comme en 2002-2003 sur d,innombrables sites concernant l'immigration quebecoise si tu ne va pas dans un sens ''unique'' ca ne marches pas Vous me ferais tjrs rigoler

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Presque 30 $/h, tu n'a spas à te plaindre... En effet, ce n'est pas pire qu'en Belgique...

En effet, et j'en suis très concient.

C'est aussi important de préciser pour les aspirants immigrants que c'est un salaire supérieur à la moyenne des québécois.

Préciser aussi que ça m'a pris 4 ans pour avoir ce type d'emploi et qu'avant ça il a fallu que je reprenne des études (une maîtrise) malgré un DESS français (bac+5) et que pendant 3 ans j'ai bossé dans un couche-tard pour 9$ de l'heure.

Je présente juste une autre réalité que celle de l'auteur de ce fil.

Pour certains ça marche, pour d'autres non. Je ne jugerai pas sa performance car je ne connais pas sa vie.

L'immigration est une expérience personnelle. On ne recherche pas tous les mêmes affaires, on n'a pas le même bagage, pas la même approche...

Moi ça ne m'a pas dérangé de "sacrifier" 3 ans de ma vie pour me donner la chance de réussir ici. Tout le monde ne peux pas en faire de même, surtout quand il y a des enfants dans le portrait.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Les Québecois peuvent sans souci débattre de n'importe quels sujets du moment que tu ne sois pas agressif dans ton argumentaire. Bien au contraire, ils aiment ça notre franchise et notre honnêteté. Sur ce sujet, on aurait vraiment à apprendre d'eux quand on voit que certains en arrivent très souvent aux mains quand une personne n'adhère pas à leur propos. C'est là qu'on se rend compte qu'on devient de véritables animaux pour imposer nos lois et nos avis. Quand la personne qui est en face de moi est vraiment borné, j'applique le dicton : "Laisses pisser le mérinos" et finalement je me trouve très québecoise sur ce coup là biggrin.gif

Tu n'as pas su tout simplement déchiffrer les codes qui t'aurais permis de découvrir des choses vraiment différentes de ce que tu as vu et vécu. Et même si je ne suis là que depuis peu de temps, je peux te dire que je ne vois pas et n'entends pas les mêmes choses que toi (et ne me dis pas que mon discours changera dans un certain temps, je ferai tout pour que mon décodeur fonctionne correctement et ce, encore pour longtemps).

1000 bravos! :good: Tu nous as très bien déchiffré! :give_rose:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est vrai que l'échange d'idées entre les Québécois et les Français est différent.

J'ai eu l'impression comme que les Français aiment débattre et théoriser, puis les Québécois sont plus pragmatiques (régler le problème et à autre chose).

:good:

Ça aussi, c'est très vrai... et lorsque la "théorisation" se double d'une attitude agressive (ou perçue comme telle...), on passe notre chemin.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines