Jump to content

Immigration : Un couple Français interdit de travail en pleine pénurie de main-d’œuvre


Recommended Posts

Claire-Nicolas-Blaise.jpg

Claire et Nicolas Blaise sont arrivés au Québec le 7 juin 2020 avec leurs deux enfants. (Crédit : Pierre-Alexandre Bolduc)

PHOTO : RADIO-CANADA

 

Un couple originaire de France ne peut continuer de travailler au Québec depuis minuit, lundi, en raison de nombreux retards au ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté. Un entrepreneur aux prises avec une pénurie de main-d'œuvre est pourtant prêt à les embaucher immédiatement.

Claire et Nicolas Blaise sont arrivés au Québec le 7 juin 2020 avec un visa de travail canadien valide pour deux ans et lié à un seul employeur. En pleine pandémie, ils ont quitté la France, tout laissé derrière eux et même changé d'orientation pour venir gagner leur vie comme préposés aux bénéficiaires au Québec.

Rapidement, ils se sont plu à Québec et ont décidé de faire une demande de résidence permanente en août 2021.

Le couple a alors été informé par le ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté qu'étant donné les délais d'obtention d'une résidence permanente, il pouvait faire une demande de permis A-75. Ce permis donne un statut légal pour travailler au Canada et permet de changer d'employeur. Le couple fait cette demande en mars 2022.

 

suite et source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1888865/immigration-couple-interdit-travail-penurie-main-doeuvre-portneuf

 

Link to comment
Share on other sites

  • Laurent changed the title to Immigration : Un couple Français interdit de travail en pleine pénurie de main-d’œuvre
  • Habitués
Posted (edited)

Ce n'est pas clair l'article. Il y a rien qui empêche la personne qui a fait la demande de permis A75 de continuer à travailler pour son ancien employeur en attendant donc ce n'est pas exact qu'ils sont interdits de travailler. Si l'ancien employeur ne veut pas faire travailler encore le détenteur du permis fermé c'est autre chose mais l'article ne dit pas s'il a perdu son emploi avec permis ou pas.

Edited by rainbow21
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Parmis de travail fermévalable 2 ans.
si lémployeur continue a les faire travailler il embauche des ilégaux.
il est dit clairement quíl veut les faire travailler.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)

Maronnier.
 

Comment encore etre surpris des dysfonctionnements de IRCC ?
C'est le chaos dans ce ministere.
Point.

Qui ne connais pas au moins une personne qui est en galere avec eux ?

Edited by THH
Link to comment
Share on other sites

Moi qui pensais émigrer au Canada, au vu des problèmes rencontres par de nombreux Français, je vais m'abstenir finalement. Je n'ai pas de gout pour me créer des problèmes que je n'ai pas déjà. Si le Canada veut vraiment des migrants il n'a qu'a faire un effort pour faire fonctionner ses institutions et mettre en place des lois un peu plus adaptées. 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Les services de l’IRCC c’est comme une grosse joke... Ca fait des mois que j’attends le renouvellement de ma carte de RP, soit-disant envoyée depuis novembre 2021... et on ne peut joindre PERSONNE de vivant... les courriers ne servent à rien, les courriels d’aide du site IRCC non plus, je suis même allée au seul bureau de l’IRCC dans ma capitale provinciale, RIEN..... et je ne peux plus rien vérifier en ligne car je suis sortie du système puisque ma carte a été envoyée et mon dossier clos depuis le début de l’année (heureusement que j’avais fait une capture d’écran avant de disparaitre des radars)... bref, je me suis enfin décidée à faire une nouvelle demande....

Edited by parigotte
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
Il y a 1 heure, THH a dit :

Parmis de travail fermévalable 2 ans.
si lémployeur continue a les faire travailler il embauche des ilégaux.
il est dit clairement quíl veut les faire travailler.

 

Non pas si tu a lancé avant l'expiration une demande de permis, tu es en statut implicite avec les mêmes conditions que le permis en cours au moment de la demande.

Edited by rainbow21
Link to comment
Share on other sites

Attendez les gars, j'ai un autre exemple pas triste du tout: le mien!

Arrivé au Québec pour études en 2015, diplômé en 2018, secteur d'emploi en demande, je commence à travailler avec un PTPD de 3 ans... Covid, confinement, tout ferme mais je deviens bénévole pour les personnes âgées...la vie reprend, le travail aussi. Entretemps j'ai déposé une demande de RP. Pas de nouvelles pendant 18 mois. Et puis non, au fond, on veut pas de toi. Je proteste, je refais le dossier. Plus de nouvelles du tout, la date fatidique approche... le gouvernement pond un décret d'utilité publique, les détenteurs de PTPD en fin de course auront un délai supplémentaire de 18 mois. Super, je renvoie un nouveau dossier, j'ai tout bon, je vais rester... eh ben non, à Edmonton, un TdC qui ne serait probablement pas capable de faire ma job répond "que je ne remplis pas les conditions"????? Mais si, mais si! J'écris partout, au cabinet présidentiel, au Ministre de l'Immigration, qui me dirige sur le député de mon quartier, son assistante remue ciel et terre pour obtenir une réponse... qu'elle n'obtient pas. En résumé, le ministre et le député, et l'assistante qui les représente ont moins de pouvoir qu'un obscur fonctionnaire qui, lui (ou elle, soyons inclusifs) ne doit JAMAIS justifier ses décisions. Bref, je quitte le Québec la mort dans l'âme au bout de 6 ans de présence (au passage je signale qu'en Europe, au bout de 5 ans de présence légale on peut commencer les démarches de naturalisation). A peine arrivé je retrouve du travail, mieux payé qu'à Montréal - et on apprécie beaucoup mon "expérience canadienne", ce qui signifie que le Canada a éduqué et formé un spécialiste à fonds perdus (l'éducation est un investissement économique pour un pays, au même titre que les infrastructures).   Tout ça n'empêche pas la nostalgie, en 6 ans j'ai eu le temps de me faire une opinion et je me sens Québécois, JE SUIS QUEBECOIS  - mais pas pour l'IRCC (ou, soit dit en passant, il est relativement difficile, lorsqu'on a enfin réussi à avoir quelqu'un au téléphone, de se faire comprendre en bon anglais - alors, en français... on oublie).  Mais quand je vois toutes ces pubs mensongères "Le Canada a besoin d'immigrants français" je me dis qu'il vaudrait mieux dépenser ces fonds pour engager du personnel compétent qui traite les dossiers avec efficacité. Jusqu'ici j'ai toujours pensé que l'administration française était la pire de toutes - eh non, il y a encore pire: dans le pays où je voulais immigrer.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous!

Ce qui captive mon attention ⚠️ dans cette communication, c'est qu'ils sont venus en tant que préposé aux bénéficiaires.

N'y a t-il pas des restrictions avec un emploi de catégorie C pour la suite?

En fait ce sont des avis que je voudrais avoir également.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
il y a une heure, Milo285 a dit :

Bonsoir à tous!

Ce qui captive mon attention ⚠️ dans cette communication, c'est qu'ils sont venus en tant que préposé aux bénéficiaires.

N'y a t-il pas des restrictions avec un emploi de catégorie C pour la suite?

En fait ce sont des avis que je voudrais avoir également.

...mais ils veulent rester comme ouvriers dans une usine d'epoxy d'après ce que je comprends...

Disons qu'il ne faut peut-être pas se fier à l'article pour comprendre l'ensemble de la situation.

Edited by bencoudonc
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, bencoudonc a dit :

...mais ils veulent rester comme ouvriers dans une usine d'epoxy d'après ce que je comprends...

Disons qu'il ne faut peut-être pas se fier à l'article pour comprendre l'ensemble de la situation.

Ahhhh ok

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Attendez les gars, j'ai un autre exemple pas triste du tout: le mien!
Arrivé au Québec pour études en 2015, diplômé en 2018, secteur d'emploi en demande, je commence à travailler avec un PTPD de 3 ans... Covid, confinement, tout ferme mais je deviens bénévole pour les personnes âgées...la vie reprend, le travail aussi. Entretemps j'ai déposé une demande de RP. Pas de nouvelles pendant 18 mois. Et puis non, au fond, on veut pas de toi. Je proteste, je refais le dossier. Plus de nouvelles du tout, la date fatidique approche... le gouvernement pond un décret d'utilité publique, les détenteurs de PTPD en fin de course auront un délai supplémentaire de 18 mois. Super, je renvoie un nouveau dossier, j'ai tout bon, je vais rester... eh ben non, à Edmonton, un TdC qui ne serait probablement pas capable de faire ma job répond "que je ne remplis pas les conditions"????? Mais si, mais si! J'écris partout, au cabinet présidentiel, au Ministre de l'Immigration, qui me dirige sur le député de mon quartier, son assistante remue ciel et terre pour obtenir une réponse... qu'elle n'obtient pas. En résumé, le ministre et le député, et l'assistante qui les représente ont moins de pouvoir qu'un obscur fonctionnaire qui, lui (ou elle, soyons inclusifs) ne doit JAMAIS justifier ses décisions. Bref, je quitte le Québec la mort dans l'âme au bout de 6 ans de présence (au passage je signale qu'en Europe, au bout de 5 ans de présence légale on peut commencer les démarches de naturalisation). A peine arrivé je retrouve du travail, mieux payé qu'à Montréal - et on apprécie beaucoup mon "expérience canadienne", ce qui signifie que le Canada a éduqué et formé un spécialiste à fonds perdus (l'éducation est un investissement économique pour un pays, au même titre que les infrastructures).   Tout ça n'empêche pas la nostalgie, en 6 ans j'ai eu le temps de me faire une opinion et je me sens Québécois, JE SUIS QUEBECOIS  - mais pas pour l'IRCC (ou, soit dit en passant, il est relativement difficile, lorsqu'on a enfin réussi à avoir quelqu'un au téléphone, de se faire comprendre en bon anglais - alors, en français... on oublie).  Mais quand je vois toutes ces pubs mensongères "Le Canada a besoin d'immigrants français" je me dis qu'il vaudrait mieux dépenser ces fonds pour engager du personnel compétent qui traite les dossiers avec efficacité. Jusqu'ici j'ai toujours pensé que l'administration française était la pire de toutes - eh non, il y a encore pire: dans le pays où je voulais immigrer.
Il y a tout de même des conditions et des justifications. Probablement que tes documents n'étaient pas suffisants, que ton emploi n'a pas la bonne catégorie... en tout cas, il y a qqch. Mais, tu ne t'etends pas sur les raisons qui t'ont été retournées

Sent from my SM-G975W using immigrer.com mobile app

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
2 hours ago, bencoudonc said:

...mais ils veulent rester comme ouvriers dans une usine d'epoxy d'après ce que je comprends...

Disons qu'il ne faut peut-être pas se fier à l'article pour comprendre l'ensemble de la situation.

 

C'est pas le premier article qui parle d'immigration qui est écrit par un journaliste qui n'y comprend de toute façon rien du tout. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, rainbow21 a dit :

Ce n'est pas clair l'article. Il y a rien qui empêche la personne qui a fait la demande de permis A75 de continuer à travailler pour son ancien employeur en attendant donc ce n'est pas exact qu'ils sont interdits de travailler. Si l'ancien employeur ne veut pas faire travailler encore le détenteur du permis fermé c'est autre chose mais l'article ne dit pas s'il a perdu son emploi avec permis ou pas.


Ne faut-il pas le CSQ pour être éligible au permis A75? Si oui, il faut être reconnu comme travailleur qualifié, hors, je ne suis pas certain que leur job soit dans les catégories 0, A ou B. 
Peut-être que je fais fausse route. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 2 minutes, iNanard a dit :


Ne faut-il pas le CSQ pour être éligible au permis A75? Si oui, il faut être reconnu comme travailleur qualifié, hors, je ne suis pas certain que leur job soit dans les catégories 0, A ou B. 
Peut-être que je fais fausse route. 

 

L'article est pas clair ils disent qu'ils ont fait la demande de RP en août 2021donc ils ont un CSQ et non pas de limitation d'emploi pour un permis A75. Cette limitation est pour avoir le CSQ et dans leurs cas ils sont arrivés avant juillet 2020 donc anciennes conditions pour le CSQ.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, iNanard a dit :

hors

or*

 

(désolé du double post, je n’ai pas trouvé comment éditer mon post)

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, rainbow21 a dit :

 

L'article est pas clair ils disent qu'ils ont fait la demande de RP en août 2021donc ils ont un CSQ et non pas de limitation d'emploi pour un permis A75. Cette limitation est pour avoir le CSQ et dans leurs cas ils sont arrivés avant juillet 2020 donc anciennes conditions pour le CSQ.


Ah ok, merci pour la précision ☺️ 
Je suis présentement entrain de faire mettre le nez dans les solutions possibles pour mon après-PVT et justement, je ne comprenais pas. Vous avez l’air de vous y connaître dans ce domaine, serait-il possible que je vous contacte en privé s’il vous plait? 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 1 heure, iNanard a dit :


Ah ok, merci pour la précision ☺️ 
Je suis présentement entrain de faire mettre le nez dans les solutions possibles pour mon après-PVT et justement, je ne comprenais pas. Vous avez l’air de vous y connaître dans ce domaine, serait-il possible que je vous contacte en privé s’il vous plait? 

 

Oui mais pour ton après PVT la seule solution depuis la réforme c'est un permis fermé avec EIMT car impossible de rentrer dans les conditions pour demander le CSQ avant la fin de ton PVT vu qu'il faut 2 ans de travail.

Link to comment
Share on other sites

Les agents de l’IRCC sont comme des dieux. Sans vous donner les détails de mon expérience dont je n’ai même pas encore le dénouement, j’ai un dossier dont le délai de traitement est 13 semaines. On a attendu 13 mois avant de me faire une observation me demandant de reprendre mon dossier à zéro sous prétexte d’une directive du gouvernement du Québec. Or la directive du gouvernement du Québec est survenue plus de 5 mois après que j’ai engagé mon dossier; ce qui veut dire que la décision finale sur mon dossier était supposée être prise deux mois avant que la directive du gouvernement du Québec ne rentre en vigueur.

Mon expérience personnelle me faire comprendre que s’engager dans le processus d’immigration au Canada, c’est accepter de faire le chemin de la croix, un parcours de combattant jonché d’incertitude sur les délais. Le pire est que vous n’avez même pas la possibilité de communiquer avec eux en cas de surpassement excessif des délais (délai multiplié par 4); à moins d’utiliser des recours.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement